Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Mais pourquoi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Mais pourquoi ! Lun 17 Mai 2010 - 23:04

Terre, Europe, France, Paris, à Belle épine en fin de matinée du 22 mai 2010

Son portable sonna pour la troisième fois de l’heure. L’écran fluoresçant annonçait le doux nom d’Antony. C’est fou, ce qu’un beau brun un peu bad-boy, peut aimer discuter avec vous. Par l’intermédiaire, de cette formidable invention du téléphone cellulaire quand, justement vous avez un programme plus chargé que la mâtiné du présidant ! Alors pour la troisième fois Adéle leva les yeux au ciel et poursuivit son chemin, vers le sacrosaint centre commercial. Ce n’est pas que cette jeune fille (à la pointe de la mode avouons-le) fût une véritable fanatique de la garde. Non pas vraiment, mais elle aimait -tout simplement- être belle et à son avantage pour toutes circonstance de sa vie de citadine du XXI siècle débutant.

Ce matin (enfin il était déjà onze heures) cette étudiante, pas très sérieuse, avait pour mission de trouver un cadeau pour son cher paternel. Chaque année c’était le même casse-tête breton si vous me passez l’expression. Il fallait trouver l’idée ! Cette idée pas trop exotique, ni véritablement conventionnelle, qui satisferait les goûts d’un homme ayant trop de goût. Bien évidement sa mère –épouse parfaite et organisée !- avait déjà impactée le siens depuis trois semaines. Inutile de compter sur un quelconque élan de solidarité familial. La fille unique, qu’était miss di Utani, devrait faire chasse à par.

Le chronomètre était donc en marche ! Elle avait jusqu’au début de son prochain cours -14h05- pour débusquer sa pépite d’or. Ce qu’il y avait de compliqué, c’est que ce père n’aimait ni les vêtements de marques, ni les chanteurs au boxe office. De quoi diminuer le champ d’investigation de n’importe qu’elle jeune femme un peu pressée. Seulement Adéle bien que pressée était aussi assez futée. Elle avait donc noté les remarques (parfois très peu discrètes) du futur vieillard concernant ses envies, accessible financièrement, du moment. Il fallait donc aller directement au deuxième étage.

S’il on s’attardait un peu sur cette silhouette qui montait les escaliers, on ne pouvait manquer l’assurance qui s’en dégageait. Adéle, en pleine gloire de sa jeunesse, rayonnait dans chaque centimètre carré parisien. Tellement –parfois- que cela lui valait l’antipathie de quelques passantes inconnues. Et ses mèches blondes s’inclinaient sous l’attraction de son rire un peu moqueur mais toujours délicat. Comment pouvait-on envier un simple atout esthétique ? Du haut de ses dix-neuf ans, cette métisse à la peau halée, était d’une lucidité troublante.

Heureusement il y avait beaucoup de personnes, aussi, qui savaient voir au-delà de ses iris grises. C’est que la demoiselle était aussi loquasse qu’une pervenche en été. Avec le franc parlé un peu brusque de son Italie et le chantant engagé de sa Bretagne, elle provoquait de fameuses discordes. On ne pouvait la laisser coi. Ce qui la rendait sans doute un peu vaniteuse aux yeux du monde. Qu’importe, le monde s’y ferait bien, puisqu’elle ne changeait pas.

Son ventre faisait des siennes comme toujours. Désastreux ce pouvoir de l’estomac ! Malgré une croissance achevée, sa taille résistait aux gargantuesques repas nocturnes et totalement déséquilibrés. Joie ! L’odeur du papier neuf (et non des restaurants) lui sauta au nez, comme la douce drogue, qu’on tente d’oublier. Et elle pensa à Mélodie, sa voisine du cours d’histoire d’espagnol, qui ne savait pas dire « non » à un bouquiniste un peu averti.

En quoi tout cela nous intéresse-il me direz-vous ? Eh bien c’est très simple. Cette jeune fille qui évoluait dans le rayon « Art tribaux » de la fnac, va devenir notre petite héroïne. Et qu’il est très important de connaître un peu les héros des histoires. Petite, parce qu’il ne faut pas surestimée une jeune terrienne, même celle qui a un couteau-suisse dans son sac. Qu’il faut encore moins sous-estimer le pouvoir de Gwendalavir.

Aussi solides soient ses converses blanches, il va lui falloir l’armada de Jane, pour participer à cette aventure. Pourquoi elle, ce jour là, à cet endroit ? Jetons une rose à monsieur hasard. Peut être à-t-elle ouvert le mauvais livre, prit le paraphe irréverssible. Après tout qu’elle idée de ne pas suivre le conseil de l’éditeur…


« N’ouvrez ce livre uniquement en cas de nécessité absolu. » P .Bot

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mais pourquoi ! Mar 18 Mai 2010 - 7:08

J'aime beaucoup =D par contre faudras aussi surement faire un rp d'apparition dans Gwendalavir.
Revenir en haut Aller en bas

Mais pourquoi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mais pourquoi tout le monde s'endort ?
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]
» hein ? Oh vous me cherchiez ! Mais pourquoi ?...
» Tu m'évites, maintenant? |Ft. Maël
» Mais pourquoi ? Je ne comprend pas. - Feat Cerfy [END]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres étrangères :: Terre :: Eurasie :: Paris-