Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Balade nocturne (ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Balade nocturne (ouvert) Lun 8 Nov 2010 - 19:17

Firo sortit en silence de sa chambre et se glissa dehors tel une ombre. Il aimait se balader seul le soir dans les rues illumnées
d'Al-Jeit. Et le moment était très bien choisi : Le jeune garçon venait de faire un cauchemar et il avai besoin de se détendre.
Il se mit donc a marcher dans une ruelle éclairée et vide tout en réflechissant. Cela faisait plusieurs jours que le groupe d'amis qui aimait tant l'embeter ne lui avait rien fait. Il se dit qu'ils devaient etre pris par autre chose de suffisemment important pour l'avoir oublié. Ou bien ils lui préparaient un sale coup. Après réflexion, Firo haussa les épaules. Il n'allait pas laisser ses imbéciles troubler son esprit. Soudain, un bruit inhabituel le fit sursauter et, fidèle a son caractère peureux, il se cacha derrière un gros tonneau, la main serrée sur son poignard. Il avait, pendant son voyage vers Al-Jeit, développé un espèce de sixième sens qui lui permettait de sentir le danger. Meme si cela le mettait souvent dans la peur pour rien. Pourtant, à ce moment là, il sentait que le danger était réel. Il se recroquevilla un peu plus et attendit, le coeur battant. Soudain il sentit quelque chose s'agiter en lui, comme si cette chose voulait s'emparer de son esprit. Surpris il se prépara a lutter lorsque la sensation disparut.Puis le bruit retentit a nouveau.
Une ombre s'avança vers lui, menaçante, puis s'arréta. Firo sentit son coeur accélerer. Pourvu que l'ombre ne le sente pas! Mais celle-ci continua sa route sans le voir. Puis brusquement, disparut. Firo sursauta. C'était un mercenaire du chaos! Et un mentaï apparemment puisqu'il venait d'invoquer un pas sur le côté. Firo se dit qu'il avait beaucoup de chance que le mentaï ne l'ai pas vu. Mais soudain, une pensée inquiétante traversa son esprit. Qu'est-ce que le mercenaire faisait là, au beau milieu d'Al-Jeit? Il devait y avoir une raison... Le jeune garçon sortit de sa cachette, encore tremblant. Il allait rentrer lorsqu'il vit un eclat argenté scintiller. Deux hommes approchaient. L'un d'eux tenait une bourse de cuir attaché par un fil argenté. Firo décida de se recacher. *Tiens ça fait un moment que je n'ai rien volé* pensa-t-il avec un sourire malveillant. Les deux hommes approchaient. Lorsqu'ils furent à sa hauteur, Firo, grâce a son agilité et a sa discretion, s'approcha d'eux a pas de loups et les assoma d'un coup. Il n'avait pas l'habitude d'utiliser ses pouvoirs de l'imagination et préferait y aller franco car son pouvoir était assez faible et... incontrôlable. Il déroba la bourse puis s'en alla, laissant ainsi les deux hommes par terre. Ceux la allaient avoir une mauvaise surprise en se reveillant. Cette pensée amusa le garçon et, rasseréné par sa peur, il se dirigea vers l'endroit ou il habitait et, sans bruit, rentra dans sa chambre et se recoucha, non sans avoir caché la bourse dans son endroit secret connu de lui seul. Il s'endormit rapidement.
Alors la Chose en lui put se réveiller.
*Bien bien bien, ricana-t-elle. Il devient de plus en plus sous mon emprise. Parfait. Encore quelques jours et je pourrai... oui je pourrai.* Et, sur un dernier ricanement qui fit frémir Firo dans son sommeil, la Chose se rendormit.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Lun 8 Nov 2010 - 22:36

Tamina était revenue à Al-Jeit, après un voyage durant lequel elle était allée en Pays Faël. Elle avait beaucoup apprécier ce voyage, lui faisant découvrir des nouvelles choses, de nouveau lieux et de nouvelles personnes. Elle en avait aussi revu certains. Et pourtant, il lui restait tant à voir, à découvrir, comme par exemple... Tamina chercha quelque seconde et un grand sourire illumina son visage tandis qu'elle marchait, avec décontraction dans les rues d'Al-Jeit, illuminée du fait de la nuit qui était tombée depuis trois bonnes heures. Elle n'avait jamais vu l'empereur, n'était jamais allée dans le continent de l'est, ni au Royaume Raïs, et n'avait jamais vu ni le Dragon, ni la Dame. Et encore! La liste était encore longue! Tamina secoua la tête, mais garda son sourire. La nuit était belle, et elle ferait ce qu'elle prévoyait en temps et en heure. Pour l'instant, elle profitait de la beauté de la capitale dans la nuit étoilée.
Tamina se dirigea vers une ruelle, passa de l'autre coté d'un mur, escalada une paroi, pour finalement se retrouver sur les toits d'Al-Jeit. Un endroit qu'elle adorait. ON se sentait tellement plus libre! Et la liberté est le maître mot des marchombres. La marchombre se dirigea vers une tour de verre et de nacre et grimpa. Arrivée en haut, elle effectua le gestuelle marchombre, et une fois lavée de toute émotion négative elle écouta. Elle n'arrivait pas encore à comprendre le vent parfaitement. Elle ne ressentait que des sensations. Colère, tristesse, joie, malaise... etc... Mais pour l'instant, cela lui suffisait. Un jour viendra où elle comprendra. Pas maintenant, mais un jour. Tamina écoutait. Ressentait dans la moindre parcelle de son corps le vent. Soudain! Alors qu'elle allait arrêter et redescendre, elle ressentit quelque chose qui la fit frissonner. Elle n'était pourtant pas d'un naturel peureuse, bien au contraire. Cela ne pouvait signifier qu'une chose. Un seul groupe de personne pouvait la faire frissonner ainsi et lui faire ressentir ce sentiment de malaise. Les mercenaire du Chaos. Et il y en avait ici même, à Al-Jeit.

Tamina descendit en hâte de la tour et se dirigea rapidement vers l'origine de ce sentiment. Elle arriva au dessus d'une ruelle éclairée et v... non pas vide. Un jeune homme y était, caché derrière un tonneau et recroquevillé dans l'ombre. Du point de vue surélevé où elle était Tamina pouvait le voir. Mais quiconque d'autre passant dans la ruelle ne l'aurait pas vu. Soudain, quelqu'un se matérialisa dans la ruelle adjacente et sombre, et avança, telle une ombre vers la ruelle éclairée. et Tamina se plaça dans l'ombre d'une cheminée. Ce qu'elle avait ressenti était exact! Un mercenaire du Chaos! Ici, à Al-Jeit! Puis, comme s'il avait senti la présence de la marchombre, le mercenaire disparut! Pire qu'un mercenaire, c'était un Mentaï. Tamina respira un bon coup avait de réfléchir. Qu'est ce qu'un Mentaï pouvait bien faire à Al-Jeit ? Ce n'était pas bon du tout. Elle allait devoir en référer à sa guilde. Mais pour l'heure, elle allait penser à autre chose.
Le jeune homme qu'elle avait aperçut sortit de sa cachette en tremblant... pour y retourner aussitôt car des passants arrivaient. Tamina trouvait ça vraiment drôle et cela détournait son esprit de l'apparition du Mentaï. Puis elle aperçut quelque chose de très intéressant. Au moment où les deux hommes passèrent à coté du jeune homme, toujours caché derrière son tonneau, en sortit et, à pas de loups se dirigea vers eux et les assomma proprement d'un seul coup. Puis il déroba la bourse de l'un des deux et s'en alla. *Tiens donc...* pensa Tamina. C'était décidément très intéressant. Elle descendit du toi, et, après avoir jeté un bref coup d'œil aux deux homme assommés par terre, suivit la trace du jeune homme. Cela dt, il apparaissait comme étant davantage jeune garçon que jeune homme, ce que Tamina n'avait pas vu au début. Le garçon donc, rentra chez lui et Tamina le suivit. Après qu'il soit rentré dans sa chambre, elle fit le tour de la maison et grimpa au mur pour accéder à une fenêtre, où elle l'observa cacher la bourse dans une cachette secrète puis se coucher. Au moyen d'un de ses nombreux «outils» comme elle les appelait, Tamina crocheta la serrure de la fenêtre. Elle allait entrer lorsque une voix se fit entendre dans l'obscurité. Elle semblait émaner du garçon mais avait un timbre de voix vraiment affreux, un peu comme un chuintement agressif.


- Bien bien bien... Il devient de plus en plus sous mon emprise. Parfait. Encore quelques jours et je pourrais... oui je pourrais

Un dernière ricanement et le silence se fit. Tamina ne bougeait pas du rebord de la fenêtre. Ce garçon... Qui était-il ?.... Elle devait le savoir. Autant pour la sécurité de ce garçon, de la sienne et de tous. Autant prévoir grand. On ne savait jamais. Alors, elle referma la fenêtre qu'elle venait de crocheter, et.. frappa. Comme on frappe à la porte. Sauf qu'elle était à la fenêtre. Cela ne mit pas longtemps. Le garçon se réveilla.


[Hrp]: Mais dis mois.. cette "Chose"... T'aurais pas lu Tara Duncan toi ? XD^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mar 9 Nov 2010 - 18:14

[si je l'ai lu comment tu as deviné ? xD]

Firo se réveilla en sursaut. Un bruit l'avait tiré de son sommeil. Il ne mit pas longtemps a en trouver l'origine. Une ombre se tenait sur le bord de la fenêtre. A cause de l'absence de lumière, il crut un instant que c'était le mentaï qu'il avait vu une heure plus tot et frissona de peur. Mais soudain l'ombre bougea légerement et il put entrevoir son visage. C'était une jeune femme. Il se demanda pourquoi elle était montée a sa fenêtre, un peu angoissé lorsqu'elle frappa légerement a sa fenêtre.
Partagé entre la curiosité et la peur, le garçon décida d'aller ouvrir. Si la femme lui avait voulu du mal, elle n'aurait certainement pas pris la peine de le prévenir de sa présence. Il sentit quelque chose s'agiter en lui, comme lorsqu'il était dans la rue, et ressentit soudain une vague de colère sanguinaire. Essayant de se controler au mieux, Firo se dirigea vers la fenêtre mais, brusquement, eut une atroce douleur dans sa tête. le choc le fit vaciller; il s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mer 10 Nov 2010 - 21:01

[Comment j'ai deviné? Heu.. Réfléchissons.. XD^^ Parce que l'emploi du mot Chose" comme tu l'a fait, ainsi que ce qu'elle incarne ressembalit un peu trop à la "Chose" incontrolable qui prend le contrôle de Sylver chaque fois qu'il s'endort. Un peu trop pour passer à coté XD^^]


Tamina vit la surprise dans les yeux du garçon alors qu'il voyait une inconnue à sa fenêtre. Puis, suivit d'une brève appréhension. C'était compréhensible. N'importe qui, en voyant quelqu'un d'inconnu sur le rebord de sa fenêtre, soit aurait eu peur, soit se serait méfier. Le jeune garçon se dirigea vers elle, anxieux, comme le démontrait ses mouvements légèrement crispés. Tamina sourit. Mais avant qu'elle ait pu faire le moindre geste d'encouragement, le garçon se figea soudain, les traits tirés et le corps raide comme s'il souffrait le martyr. Soudain, il vacilla, s'évanouit et s'effondra sur le sol.

Tamina ne se préoccupa pas de se qu'elle avait entendu quelques minutes auparavant. Elle ouvrit la fenêtre à la volée et bondit vers le garçon. Il était à présent étendu sur le sol, et elle s'agenouilla près de lui. Bien qu'étant évanouit, il tremblait. Pas comme si il avait froid mais.. d'une façon différente. Comme s'il était pris de spasmes. Tamina ne savait pas trop quoi faire. Elle n'était pas rêveuse et ne savait pas où en trouver un ou une... surtout à cette heure de la nuit. Finalement, elle prit le jeune garon dans ses bras, et alla l'étendre sur le lit, et elle alluma la lumière. Elle sortit en hâte de la chambre (par la porte cette fois) et prit dans la salle de bain une petite serviette qu'elle mouilla avec de l'eau fraiche. Elle retourna ensuite dans la chambre la mettre sur le front du garçon. Enfin, elle s'assit sur une chaise contre le mur et, attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Sam 13 Nov 2010 - 13:43

Firo se réveilla avec un horrible mal de tête, l'esprit embrumé. Soudain, tout lui revint en mémoire. Quelqu'un avait frappé a sa fenetre et il s'était levé pour aller ouvrir non sans avoir éprouvé une certaine crainte. Il se souvint avoir éprouvé une atroce douleur puis...plus rien.
Le jeune garçon cligna des yeux pour s'habituer a la lumière qui filtrait a travers sa fenetre. Il tourna la tête et sursauta violemment. Une jeune femme était assise sur une chaise contre le mur et le regardait. Pris de panique, il essaya de se lever mais, encore trop fatigué, il retomba brutalement sur son lit. Il s'assit, prit son courage a deux mains et demanda d'une voix tremblante :

-Qu...qui êtes-vous? Comment êtes-vous entrée?

Si ses questions lui parurent stupides, c'étaient les seules qui lui vinrent a l'esprit.
Firo se dit que, si la jeune femme lui voulait du mal, elle aurait eu tout le temps pour le tuer. Sa peur diminua quelques peu et il attendit. Soudain, la mysterieuse inconnue se leva avec grace.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Sam 13 Nov 2010 - 18:23

Tamina s'était endormie sur sa chaise en attendant le réveil du garçon. Mais elle se réveilla quand même avant lui. Il devait être 7h quand elle se réveilla. Elle se leva de sa chaise, s'étira, car ce n'est pas bon de dormir ainsi, avant de reprendre la serviette du front du garçon pour la mettre sur le meuble à coté. Il semblait aller mieux et à présent, il dormait, dormait simplement. En le regardant de plus près Tamina se demanda quel âge il pouvait bien avoir. C'était apparemment un adolescent. Pas un jeune homme comme elle l'avait cru au premier abord, ni un si jeune garçon que ça. Elle lui donnait entre 13 et 14 ans. Finalement, Tamina se dirigea vers la fenêtre et l'ouvrit pour faire entrer un peu d'air frais, car il faisait un peu chaud. Un coup d'œil dehors lui donna l'impression que la journée commençait bien et elle retourna s'assoir.

Finalement, environ 2 heures plu tard, il se réveilla enfin. L'adolescent se redressa tout en portant la main à sa tête comme s'il avait mal au crâne, et cligna des yeux face à la lumière du jour. Puis il tourna la tête vers Tamina et sursauta. La marchombre sourit. Entre temps, il avait du oublier sa présence hier soir. Et même sans l'oublier, il était normal qu'il soit surpris de la voir à l'intérieur. Il semblait également paniqué ce qui était encore plus drôle. Finalement, l'adolescent se laissa tomber sur le lit et demanda d'une voix tremblante
:

-Qu...qui êtes-vous? Comment êtes-vous entrée?

Il ne semblait pas très sûr de ses questions et si son corps était beaucoup moins crispé, il restait un peu tendu. Tamina se leva et décida que le mieux à faire était d'abord de se présenter et de dire... la vérité. Enfin, disons une partie, du moins pour l'instant.

- Bonjour. Je m'appelle Tamina. Je suis désolée si je t'ai fait peur. Mais hier soir, quand tu t'es évanoui devant moi, je me suis inquiétée... Et je suis entrée par la fenêtre.

C'était la vérité. Cependant elle n'allait pas lui dire comment elle avait crocheté la serrure. Surtout aussi vite. C'était une technique marchombre après tout.

- Au début de ton évanouissement, tu tremblais comme si tu étais pris de spasme, et je ne savais pas où trouver un rêveur, surtout à cette heure là. Alors je t'ai mis dans ton lit et après avoir mouillé un peu ton front je suis restée là et j'ai attendu. J'avoue m'être un peu endormi mais bon... L'important c'est toi. J'espère que tu vas mieux.

Tamina désigna du menton la serviette posée sur le meuble, et lui offrit son plus joli sourire. Elle se demanda cependant s'il allait mieux qu'hier. Et... il faudrait qu'elle tire au clair l'affaire de cette horrible voix qu'elle avait entendu. Mais pour l'instant....

- Dis moi, et toi, comment tu t'appelles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Sam 13 Nov 2010 - 18:45

[je reponds plus tard la je peux pas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Dim 14 Nov 2010 - 14:35

- Bonjour. Je m'appelle Tamina. Je suis désolée si je t'ai fait peur. Mais hier soir, quand tu t'es évanoui devant moi, je me suis inquiétée... Et je suis entrée par la fenêtre.

Firo sut qu'elle ne mentait pas. Mais il se demanda comment l'inconnue avait fait pour entrer par la fenetre. Il était pourtant sur de bien l'avoir fermée.

- Au début de ton évanouissement, tu tremblais comme si tu étais pris de spasme, et je ne savais pas où trouver un rêveur, surtout à cette heure là. Alors je t'ai mis dans ton lit et après avoir mouillé un peu ton front je suis restée là et j'ai attendu. J'avoue m'être un peu endormi mais bon... L'important c'est toi. J'espère que tu vas mieux.

Il ecarquilla les yeux. Pourquoi donc cette inconnue s'était occupé de lui?Tout ceci devenait de plus en plus étrange. Il avait décidement trop de questions sans réponses. Tamina continua son dialogue sur une question banale :

- Dis moi, et toi, comment tu t'appelles?

Firo hésita. Devait-il lui reveler son identité. Après tout il ne la connaissait pas et ne savait pas s'il devait lui faire confiance. Mais elle s'était occupée de lui et il décida de lui répondre :

Euh...je m'appelle Firo...Verdoen. Et je vais mieux merci, dit-il, répondant a la question précedante de Tamina. Mais pourquoi avez-vou toqué a ma fenêtre?

Tamina ne lui répondit pas immédiatement. Bizarement, il lui semblait l'avoir déja vue quelque part.C'était troublant.

Un souvenir surgit alors dans sa mémoire.Il se souvint que lorsqu'il était petit, il devait avoir 8ans, il était sorti de chez lui la nuit car il avait fait un cauchemar. A un moment, alors qu'il marchait, quelque chose avait attiré son attention.Il avait vu quelqu'un surgir de l'autre coté de la rue ou il marchait. Pris de peur car a cette heure la, les gens ne se baladaient pas dans les rues comme ça et en plus la silhouette dégageait une aura qui l'avait effrayé, il s'état caché derriere un tas de bois et avait attendu. L'ombre était passé sans le voir, du moins c"était ce qu'il avait cru, et avait disparu plus loin. Mais au moment ou elle était passée devant Firo, il avait pu voir que l'inconnu marchait comme une ombre mortelle, un mélange de grace et de sauvagerie. Apeuré mais subjugué, Firo s'était plus encore recroquevillé. Il avait attendu plusieurs minutes et était sorti. Mais en regagnant sa maison, il avait senti un mouvement derriere lui et avait couru aussi vite qu'il l'avait pu, pour rentrer dans sa chambre en étant totalement effrayé.

Il avait oublié ce curieux moment de son enfance mais a présent il s'en souvenait. Tamina avait la meme attitude et dégageait la meme aura, ou presque, que le mysterieux inconnu qui lui avait fait peur lorsqu'il était petit.Cela le fit frémir et il essaya de contenir la peur qui montait de plus en plus en lui.

Firo se mit a réflechir, essayant de ne pas se focaliser sur la jeune femme. Quelque chose clochait. Et il n'arrivait pas a mettre le doigt dessus. Pourtant il sentait que c'était crucial.Il rangea cette impression dans un coin de sa tête et attendit, tendu.


Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mer 17 Nov 2010 - 20:37

L'adolescent sembla hésiter avant de lui répondre. Il semblait ne pas être très à l'aise. Puis, il se décida et répondit, légèrement hésitant.

- Euh...je m'appelle Firo...Verdoen. Et je vais mieux merci, dit-il, répondant a la question précédente de Tamina. Mais pourquoi avez-vous toqué a ma fenêtre?

Ah! Il posait exactement la question la plus délicate... Devait-elle lui révéler tout ce qu'elle avait vu et entendu? Tamina se pencha sur cette question pendant quelques secondes. Il fallait de toute façon qu'elle explique pourquoi elle était là et, autant commencer, maintenant. Mais Firo semblait être un genre de personne assez émotif. Lui dire ce qu'elle avait vu dans la ruelle hier soir alors qu'elle était sur le toits passait encore. Mais concernant cette horrible voix malveillante ressemblant à un chuintement.... Elle ne savait pas trop quoi faire et quoi dire pour éviter qu'il panique, car, d'après ce qu'elle avait entendu, cette... « chose » voulait le contrôler. Mais pourquoi? Tamina jeta un coup d'œil à Firo Il était toujours assis sur le bord de son lit et attendait sa réponse. Mais..... Il était vraiment tendu et semblait plus effrayé qu'avant. Elle poussa un grand soupir intérieur. Ce garçon semblait vraiment se résumer à «pourquoi ».

- Je vais te le dire. Mais je te préviens. Tu ferais bien de rester assis.

Tamina avait parlé doucement pour le rassurer.

- Alors voilà. Hier soir, je me promenais sur les toits d'Al-Jeit, oui, sur les toits, fit-elle en voyant le regard ahuri de Firo.

Ce n'était pas tout à fait exact. Elle ne se « promenais pas ». Mais elle n'allait pas révéler à ce garçon des secrets réservés au marchombres. Néanmoins, elle prit grand soin de garder un visage impassible et une voix égale.

- Donc j'étais sur les toits quand je suis arrivée au dessus d'une ruelle. Ruelle, où je t'ai vu. Tu étais caché derrière un tonneau, fit-elle en souriant. On ne pouvait pas te voir de la rue, mais comme j'étais en hauteur, moi je pouvais. Puis, j'ai vu apparaître celui qui, j'en suis sûre, t'a fait peur. Après l'avoir vu se volatiliser, j'ai compris que c'était un mercenaire du Chaos et pire, un Mentaï.

Tamina se demandait si Firo savait ce qu'était un Mentaï. Mais elle continua, après avoir noté que ce dernier était toujours tendu.

- Après, je t'ai vu sortir de ta cachette, et y retourner de suite alors que des passants arrivaient. Sans vouloir te vexer, j'ai trouvé ça plutôt amusant, se moqua t-elle gentiment. Mais, et c'est là que j'ai été très surprise, je t'a vu, t'approcher par derrière de ces deux hommes et les assommer.

Tamina fixa Firo qui se figea. Elle continua avant qu'il ne se méprenne sur ses intentions et craigne qu'elle ne veuille la dénoncer.

- Oh, ne t'inquiète pas, je ne compte pas te dénoncer, et je ne te veux aucun mal. En fait j'ai trouvé ça très curieux et intéressant. Quand tu es parti, je suis descendu et je t'ai suivi. Après que tu sois rentré chez toi, je suis monté jusqu'à cette fenêtre et t'ai vu cacher cette petite bourse.

Elle désigna vaguement du menton le coin de la pièce et le regarda. Ses émotions étaient aussi lisibles qu'un libre ouvert. Il était stupéfait par ce qu'elle racontait, anxieux à l'idée qu'elle ait pu faire tout ça sans qu'il se rende compte de sa présence, et un peu furieux apparemment, qu'une inconnue se soit permit de l'espionner. Elle décida de n'évoquer que ce dernier sentiment.

- Tu dois certainement te demander pourquoi j'ai fait ça. Et bien, je te l'ait dit j'étais intriguée. Mais je continue... et... c'est maintenant que je te demande de m'écouter calmement...

Qu'allait-il penser en apprenant qu'il était.. en quelque sorte, possédé par quelque chose? Tamina inspira avant de reprendre.

- J'ai crocheté la fenêtre et j'allais entrer pour te parler quand j'ai entendu une horrible voix qui m'a fait m'arrêter. Elle semblait provenir de toi. C'était une voix affreuse. Comme un chuintement agressif et malveillant. Et... elle à dit ceci: « Bien bien bien... Il devient de plus en plus sous mon emprise. Parfait. Encore quelques jours et je pourrais... oui je pourrais... » Et ça s'est arrêté.

Tamina regarda Firo avec attention. Il était effrayé, c'était évident. Et en même temps.. il doutait un peu de ce que Tamina disait. Ce qui était compréhensible.

- C'est la vérité. Alors, j'ai refermé la fenêtre, et j'ai toqué. Et voilà.


Voilà. Il est un peu long mais bon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mer 17 Nov 2010 - 22:43

Firo avait écouté attentivement ce que Tamina lui avait dit sans l'interrompre. A plusieurs reprises, il fut un peu effrayé ou en colère. Et il avait la sensation que la jeune femme lisait en lui comme dans un livre ouvert, cela le mettait mal à l'aise. Mais ce ne fut que lorsque Tamina lui parla d'une "Chose" en lui qu'il s'affola pour de bon. Il...il était possedé par un...truc? Ce n'était pas possible, il aurait du s'en rendre compte. En meme temps il se souvint de plusieurs moments ou il avait senti quelque chose bouillonner en lui, qui l'avait rendu nerveux et agressif. Mais etre possedé? A ce point? Etait-ce lié a la disparition de ses parents? Comment cette "chose" comme disait Tamina, avait-elle pu s'emparer de lui? A moins que Tamina ne lui raconte n'importe quoi? Non, il était sur qu'elle lui disait la verité. Il eut un soupir angoissé. Que de questions et aucunes réponses! A croire que sa vie n'était faite que de ça, des questions!
Il reporta son attention sur la jeune femme qui le regardait et attendait. Et il posa une question stupide. Enfin ce n'était meme pas une question mais plutot un begaymen incohérent :


-Euh... je suis...Mais... ce n'est pas... enfin...

Il n'arrivait pas a finir sa phrase tellement il était stupéfait, angoissé,apeuré. D'autre questions lui vinrent a l'esprit. Comment avait-elle réussi a ouvrir la fenetre? Et il n'aimait pas le fait d'avoir été vu dans la rue a son insu. Aussitôt, la colere l'envahit et il essaya de se controler. Ce n'était pas facile pour lui. Devant lui, Tamina l'observait aec attention. N'aimant pas etre fixé ainsi, il détourna les yeux. Un frisson le parcourut. Comment avait-il pu en arriver la? Comment sa vie, qui était si terne et ennuyeuse quand il vivait avec sa tante, avait pu devenir si mysterieuse et incompréhensible? Il faillit s'évanouir tant la peur lui tiraillait l'estomac. Parfois il regrettait bien sa vie d'avant, meme si il ne s'y passait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mar 23 Nov 2010 - 19:14

Firo était complètement désemparé. C'était évident, et Tamina le voyait Désemparé et effrayé. Oui, totalement affolé même. Il ne savait pas quoi faire et quoi dire. D'ailleurs les mots qui sortirent de sa bouche en furent la preuve.

-Euh... je suis...Mais... ce n'est pas... enfin...

Ce n'était même plus des mots. C'était des bredouillements. En le regardant attentivement, Tamina pouvait voir toutes les questions au fond de ses yeux. Se rendant compte de son regard, Firo se détourna comme s'il était mal à l'aise. Ce qui était certainement le cas. Mais même en étant de dos, Tamina pouvait voir qu'il serrait les poings à s'en faire éclater les jointures et qu'il tremblait de tout son corps. Il était absolument terrifié, et elle se demandait quoi faire pour lui remonter le moral et lui donner du courage. En tout cas, elle devait essayer. Elle s'approcha de lui, d'un pas qu'elle s'efforça de rendre audible, et posa la main sur son épaule.

- Écoute... Je comprend ce que tu peux ressentir. Tu as peur et c'est normal.... Si je peux faire quelque chose pour t'aider, dis le moi.

Firo se retourna et la fixa. Tamina pensait avoir dit les mots qu'il fallait, mais elle devait faire plus. Elle devait prouver que ce n'était pas des paroles en l'air. Elle jeta un coup d'œil dehors et vit que le soleil commençait à être assez haut. Elle eut alors une idée.

- Dis, tu as faim? Si tu veux, je t'offre le petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mer 24 Nov 2010 - 14:05

- Écoute... Je comprend ce que tu peux ressentir. Tu as peur et c'est normal.... Si je peux faire quelque chose pour t'aider, dis le moi.

Firo, qui avait le dos tourné car le regard de Tamina le rendait mal a l'aise, se retourna et la fixa, toujous mort de peur. Il voyait bien que la jeune femme essayait de l'aider et de le réconforter.
Comme pour le prouver elle dit :


- Dis, tu as faim? Si tu veux, je t'offre le petit déjeuner.

Firo hésita mais son ventre gargouilla et il aquiesca d'un ton tremblant :

-Euh...oui je... merci.

Il vit Tamina lui sourire gentiment. Cela ne le réconforta que très peu.

Tant de choses avaient changé depuis son arrivée a Al-Jeit. Non, depuis la mort de sa tante en fait. Il se demanda ce qu'il avait fait pour mériter tout ça. Tous les gens qu'il croisait mourraient ou étaient méchants avec lui, des choses bizarres arrivaient sans cesse. Ce n'était pas vraiment la vie qu'il souhaitait.
Meme lui avait changé. Il n'était plus le petit garçon peureux qui vivait tranquillement,sans se préoccuper de ce qui allait arriver, et qui avait une vie simple et banale. Non, ce Firo-là était parti à jamais et avait laissé place a un jeune homme apeuré, sans famille et méfiant. Il n'était pas sur d'aimer le changement. Il soupira interieurement. Sa famille lui manquait terriblement. Et il n'avait toujours rien trouvé a propos de ses parents disparus. Il refusait de croire qu'ils étaient morts. mais comment savoir? Il ne savait pas du tout comment s'y prendre pour trouver des informations a son sujet. Cela le rendait desespéré, voir quasiment fou.


Son ventre le ramena dans le moment présent en emettant un grand gargouillement. Il rougit et eu un petit rire nerveux.

-Euh...mad... euh Tamina ? Je voulais te dire... merci de t'occuper de moi, tu sais je n'ai pas l'habitude qu'on fasse attention a moi.

Il eut un sourire timide.

-Alors euh... Allons manger ?

[désolé ce n'est pas très long je manque un peu d'idées en ce moment ^^]

Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Lun 29 Nov 2010 - 19:42

Tamina le vit hésiter puis finalement acquiescer.. toujours en tremblant.

-Euh...oui je... merci.

Elle lui sourit mais cela ne semblait pas le rassurer beaucoup. Il était encore absolument terrifié. Tamina pensa qu'il devait être quelqu'un de très impressionnable et qui devait avoir peur de pas mal de chose. Bon, d'accord, beaucoup de gens aurait paniqué aussi en apprenant qu'ils étaient possédés par... quelque chose, mais Firo, lui, semblait l'être plus. Il avait commencé à avoir, peur, et même à être simplement mal à l'aise bien avant que Tamina ne lui révèle cela. Déjà, le fait qu'hier il se soit caché derrière ce tonneau. Ajouté à cela qu'il avait mis un certain temps à lui faire confiance même alors qu'elle n'avait aucune attitude menaçante, et il sentait mal à l'aise quand elle le regardait. Enfin.. elle se doutait qu'il n'était toujours pas en confiance. Sans doute n'avait-il pas vécu que des choses heureuses... peut-être à t-il vécu des choses qui l'ont affolé et, n'ayant personne pour le rassurer, il ait fini par perdre confiance. Mais Firo reprit alors la parole.

-Euh...mad... euh Tamina ? Je voulais te dire... merci de t'occuper de moi, tu sais je n'ai pas l'habitude qu'on fasse attention a moi.

Il avait failli l'appeler «madame». C'était amusant. Mais à ce qu'il avait dit ensuite, Tamina comprit qu'elle avait vu juste en pensant qu'il n'avait personne pour «s'occuper de lui » entre guillemets. Mais... de là à dire que elle, elle s'était occupée de lui, c'était un bien grand mot. Elle lui était simplement venu en aide, c'est tout, et cela lui avait paru normal. En général, quand on voit quelqu'un s'évanouir en plein devant vous, on ne reste pas les bras croisés et on ne part pas comme ça. Il reprit alors.

-Alors euh... Allons manger ?

Tamina sourit et acquiesça.

- Oui. Bien sûr allons y. Et je t'en pris. Ce que j'ai fait est tout à fait normal. Je n'allais pas rester à rien faire ou repartir alors que tu venais de t'évanouir d'un coup devant moi.

Tamina avait parlé très sérieusement. Elle vit Firo faire un signe de la tête sans grande conviction. Puis ils descendirent tous les deux dans la rue. Ils marchèrent quelques temps, puis Tamina guida Firo vers une petite auberge agréable qu'elle connaissait bien.... Enfin, disons qu'elle connaissait le tenancier. Elle lui fit un signe de la main en entrant et s'assit avec Firo à une table près de la fenêtre. Après quelques secondes de silence, Tamina prit la parole.

- Je sens que tu es vraiment nerveux. Détend toi. Tu n'a rien à craindre avec moi. Je me doute que tu dois avoir des questions. Si tu veux, pose moi des questions. Je tenterais d'y répondre. Je pense que ne pourrai pas répondre à tout mais... Vas-y.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Lun 29 Nov 2010 - 20:22

Firo avait suivi Tamina dans la rue avec un peu de méfiance. Ils étaient entrés dans une petite auberge et il avait vu la jeune fema faire un signe au tenancier. Bizarement, cela le mit encore plus mal a l'aise. A présent il était assis a une table près de la fenêtre, en face de Tamina.

- Je sens que tu es vraiment nerveux, lui dit-elle. Détend toi. Tu n'a rien à craindre avec moi. Je me doute que tu dois avoir des questions. Si tu veux, pose moi des questions. Je tenterais d'y répondre. Je pense que ne pourrai pas répondre à tout mais... Vas-y.

Firo s'obligea a se détendre et hésita. Ce n'était guère dans ses habiudes de raconter ce qu'il ressentait a quelqu'un, mais les evenements qui venaient de se produire l'incitèrent a parler. Il dit d'une voix tremblante :

-Je veux savoir ce qui me possède et pourquoi, je veux savoir pourquoi le destin s'acharne contre moi, je veux savoir qui tu es et pourquoi tu m'aides, je veux savoir comment je suis arrivé a tout ça, je veux savoir qui je suis... je veux savoir ce qui se passe autour de moi, je veux... je veux...
Au fur et a mesure qu'il parlait, des larmes se mirent a couler sur ses joues et il les essuya d'un revers de manche rageux. Il ne comprenait rien. Si on sondait son esprit et ses souvenirs, on y verrait un enchevetrement de fils et de pieces sans fin.
Il vit que Tamina le fixait et il détourna les yeux, ce qui l'exaspéra encore plus. Il en avait marre. Pourquoi fallait-il que tout ça lui arrive a lui? Soudain une voix semblable a un grincement se fit entendre dans sa tête :


-N'écoute pas cette femme... ne lui fait pas confiance elle te trahira. Laisse moi te controler je pourrais t'aider...
Firo se mit a gémir presque inaudiblement et essaya de fermer son esprit, mais la Chose força un peu plus.
-Tais-toi, laisse moi tranquille!! cria-t-il dans sa tête qui le brûlait de plus en plus.
Il se concentra au maximum pour chasser cette chose de son esprit. Au bout d'un moment, il parvint a refouler le...truc qui le possédait et revint douloureusement à la réalité. La lutte n'avait duré que quelques secondes. Tamina le regardait toujours et il vit qu'elle se préparait a répondre. Apparement, elle n'avait pas remarqué l'échange entre lui et la Chose. Ou peut-etre que si, mais qu'elle ne le montrait pas...


Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Sam 4 Déc 2010 - 22:22

Tamina observa Firo. Il dut apparemment faire un effort pour pouvoir se détendre. Il parla d'une voix tremblante, mais un peu plus énergique qu'avant lui sembla t-il.

-Je veux savoir ce qui me possède et pourquoi, je veux savoir pourquoi le destin s'acharne contre moi, je veux savoir qui tu es et pourquoi tu m'aides, je veux savoir comment je suis arrivé a tout ça, je veux savoir qui je suis... je veux savoir ce qui se passe autour de moi, je veux... je veux...

Au fur et à mesure qu'il parlait, Tamina pouvait voir les larmes couler de plus en plus sur son visage et sa voix se faisait rauque. Il essuya d'un mouvement rageur ses yeux et Tamina le regarda en silence. Il semblait tellement perdu. E t il lui demandait pour quoi elle l'aidait? Rien qu'à le regarder, elle trouvait la réponses évidente. D'ailleurs elle venait de le dire. Il semblait n'avoir personne... Firo, voyant qu'elle le fixait, se détourna une fois de plus. Il semblait toujours mal à l'aise... Soudain l'adolescent se raidit et gémit. Il le fit d'une façon presque imperceptible mais il ne put le dissimuler aux sens aiguisés de la marchombre.

Il était tendu comme un arc, et quelques gouttes de transpiration coulaient sur ses tempes. Tamina comprit. La... « chose » devait essayer de le contrôler! Elle-même se tendit, près à bondir au premier problème... qui n'arriva cependant pas. Firo sembla avoir maîtrisé cette chose et semblait reprendre son souffle. Tamina détendit son corps et son visage afin de faire comme si elle n'avait rien vu. Tout ça n'avait duré qu'un poignée de seconde et personne n'avait rien vu.
Firo reporta alors son attention sur elle et paru attendre la réponse aux questions qu'il avait posé plus tôt... Après cet... incident... Tamina décidé que la meilleure des choses à faire était d'être franche. Sur tous les points. Il ne lui ferais pas confiance sinon. Cela semblait être dans sa nature. Et tant pis. Elle lui dirait aussi qui elle était.


- D'accord. Je vais te dire tout... enfin disons que je vais répondre à toutes les questions auxquelles j'ai une réponse.

Elle fit une pause, puis reprit.

- Pour commencer, je n'ai pas la moindre idée de ce qui te possède, et j'en suis désolée. Tu dis que le destin s'acharne contre toi et tu te demande pourquoi. Ne sachant pas tout ce qui t'es arrivé auparavant, je n'ai pas la moindre idée de la réponse....

Maintenant, les « infos » sur elle.

- Quant à moi, je t'ai déjà dis mon. Je m'appelle Tamina Lil' Manuril. Mais ce que je ne t'ai pas dit, (elle baissa la voix pour que seul Firo l'entende) c'est que je pas aussi partie d'une guilde très secrète, mais aussi l'une des plus importante de Gwendalavir. Je ne sais pas si tu en à déjà entendu parler. Je suis une marchombre.

Tamina doutait qu'il ait déjà entendu parler des marchombres. Sa guilde était une des plus secrète de Gwendalavir. Même si des gens la connaissait, ce n'était pas le cas de tout le monde. Elle reprit une intonation de voix normale.

- Tu veux savoir pourquoi je t'aide? Et bien je n'avais rien prévu à l'avance. Mais tu peux comprendre que lorsque je t'ai vu t'évanouir, seul devant moi, je n'allais pas rester à te regarder pour après m'en aller. Je suis libre de faire ce que je désire mais cela je ne le voulais pas. Tu as l'air d'avoir pas mal de problèmes et.. vu que tu ne semble avoir personne, j'avais.. j'ai envie de t'aider.

Tamina avait parlé en mettant de la force dans ses mots et en tentant de les rendre le plus convainquant possible. Elle espérait avoir réussi et elle poursuivit.

- Je ne sais pas comment tu es arrivé à tout ça, et je ne sais pas non plus ce qui se passe autour de toi. Mais quand à savoir qui tu es... Je ne te connais pas encore très bien. Je ne pense pas qu'on puisse connaître quelque en mois d'une journée. Mais je pense que tu es un garçon qui mérite tout autant que tout le monde d'être heureux. Et j'espère de tout mon cœur que tu réussiras à trouver ce qu'est cette chose et à t'en débarrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Lun 6 Déc 2010 - 20:18

Firo fut étonné d'entendre Tamina lui réveler ce qu'elle savait avec une grande franchise. Il se demanda pourquoi il n'arrivait pas a lui faire confiance, alors qu'elle l'aidait. Un point avait cependant retenu son attention plus que pour les autres. Elle était une marchombre! Firo avait déja entendu parler de cette guilde secrète et se demanda comment il n'avait pas réussi a s'en rendre compte tout de suite. Après tout, toute son attitude prouvait la grace, l'agilité, la volonté de liberté...

-Une...une mrchombre? répéta-t-il tout bas. ... Ouah.

Il était très étonné d'avoir une marchombre devant ses yeux, une qui lui avait révélé qui elle était en plus. Il se rendit compte qu'il n'avait aucune raison de se méfier de Tamina et cela le rassura. Ce n'était pas tous les jours qu'il rencontrait quelqu'un en qui il pouvait avoir un minimum confiance.

-Je suis content que tu me parle franchement, dit-il, un peu tremblant. Et... désolé de t'avoir posé toutes ces questions, je sais très bien que tu ne sais pas qui je suis, ni ce qui me possède...

Il parlait toujours très bas mais il savait que la marchombre l'entendait aussi clairement que si il parlait normalement.

Il se rendit compte qu'il avait faim et qu'il n'avait toujours rien mangé. Il s'empara d'un bout de toast et le manga avec avidité.
Puis, éprouvant le besoin de parler, il dit :


-Je suis désolé de ne pas t'avoir fait confiance. Je n'ai tellement pas l'habitude que les gens m'aident que me méfier de tout le monde est devenu comme une seconde nature chez moi. Et il y a tellement de gens qui m'ont trahis... Sa voix baissa un peu plus, quand les souvenirs lui revinrent en tête. Mais en fait, je me rend compte que c'est stupide de ma part de me méfier de toi alors que tu m'aides...

Firo avait décidé de parler avec franchise, comme Tamina l'avait fait auparavant. Tout en attendant sa réaction, il se remit a manger, plus détendu qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert) Mer 5 Jan 2011 - 17:25

Firo la regardait et avait écouté ce qu'elle avait dit avec attention. Tamina continuait à voir ses émotions. Il était surpris de ce qu'elle disait et qu'elle soit aussi franche. Cependant, lorsqu'il reprit la parole, ce n'était pas le sujet auquel Tamina s'attendait.

- Une...une marchombre? répéta-t-il tout bas. ... Ouah.

Apparemment, il connaissait les marchombres. C'était assez étonnant mais pas impossible non plus. Il était toujours étonnée mais paraissait également de plus en plus détendu. Tamina en fut rassurée. Firo avait parlé bas de façon à ce que seule Tamina entende, et c'est sur le même ton qu'il continua.

-Je suis content que tu me parle franchement, dit-il, un peu tremblant. Et... désolé de t'avoir posé toutes ces questions, je sais très bien que tu ne sais pas qui je suis, ni ce qui me possède...

Personne d'autre dans l'auberge aurait pu entendre ce qu'il disait et c'était bien ainsi. Il s'excusait de l'avoir questionnée? Tamina ne pensait pas qu'il avait une raison de s'excuser. Il était déboussolé, et la première chose que font en général les gens ordinaires lorsqu'ils sont déboussolés, c'est de s'énerver, et de poser des questions à leur entourage à tort et à travers. En face d'elle, Tamina vit Firo croquer dans son toast, rester silencieux quelques instants, puis reprendre la parole.

-Je suis désolé de ne pas t'avoir fait confiance. Je n'ai tellement pas l'habitude que les gens m'aident que me méfier de tout le monde est devenu comme une seconde nature chez moi. Et il y a tellement de gens qui m'ont trahis... Mais en fait, je me rend compte que c'est stupide de ma part de me méfier de toi alors que tu m'aides...

Il avait parlé avec franchise. Tamina le sentait dans sa voix et ses intonations. Et elle avait vu juste en pensant qu'il était seul. Le fait qu'il dise qu'il avait été trahi, confirmait ce que Tamina avait supposé, à savoir qu'il ne devait pas avoir vécut que des choses heureuses... Il était naturellement devenu méfiant. Tamina continua de le regarder . Il s'était remis à manger et attendait sans doute une réponse. Il était aussi beaucoup plus détendu. La jeune femme mangea un morceau de sa tartine et but une gorgée de son chocolat avant de répondre.

- Je ne pense pas que tu ais à être désolé pour toutes ces questions. En général, c'est ce que font les gens normaux lorsqu'ils sont déboussolés comme tu l'es.

Alors que ce qu'elle disait suivait son chemin dans son cerveau, Tamina rit intérieurement. Et elle? Comment aurait-elle réagi? Est-ce que les marchombres pouvaient être considérés comme normaux? La réponse fusa. Automatique. Non. Absolument pas. Cela la fit sourire. Puis pour éviter d'avoir l'air de sourire bêtement sans raison, elle poursuivit reportant son attention sur ce que Firo avait dit.

- Je ne penses pas non plus que tu sois stupide. Juste méfiant. Et beaucoup de gens les sont. Tu sais, j'ai déjà vu pire que toi. De vraies têtes de mules!

Elle rit et fut heureuse de voir Firo sourire un peu. Elle réfléchit au moyen de continuer la conversation sur une note mois tendu que la.. «possession» de Firo. Puis elle trouva.

- Dis-moi... Qu'est ce que tu faisait hier soir? Lorsque le Mentaï (elle grinça légèrement les dents en prononçant ce mot) est arrivé dans la rue, tu était déjà caché alors que tu ne l'avais encore pas vu clairement. Et tu semblais vraiment terrifié. Pourquoi? Extérieurement, pour les gens ordinaires ils ne se distinguent pas d'un guerrier par exemple. Est-ce que tu savais ce qu'il était? Tu en avais déjà vu auparavant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Balade nocturne (ouvert)

Revenir en haut Aller en bas

Balade nocturne (ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Balade nocturne (ouvert)
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Balade Nocturne [PV Itsumy et Deino, si tu veux]
» Petite balade nocturne. [Adrian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit-