Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Passage à Al-Far

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Passage à Al-Far Dim 16 Jan 2011 - 13:04

Elio marchait depuis longtemps, depuis très longtemps. Il ne se souvenait plus depuis combien de temps il n'avait plus fait de pause. Il était sur un petit sentier, traversant une forêt, quand il vit un panneau. Il s'approcha pour lire. Sur le panneau il était écrit:

"Al-Far.
10 kilomètres"


Elio se dirigea dans la direction que le panneau indiquait. Il n'était plus allé dans une grande ville depuis longtemps et voulait dormir dans un vrai lit. Il allait donc aller a Al-Far. Elio y était déjà allé une ou deux fois avec son ancien maître. Mais cela faisait maintenant quelques années. La fin du voyage se passa sans inconvénient. Il rencontra juste un homme et une femme qui cueillaient des champignons.
Il arriva au sommet d'une bute. Al-Far se trouvait là, devant ses yeux. Il descendit vers la ville et rentra dans la foule de monde qui entrait et sortait de la ville.
Le soleil s'était couché, plongeant ainsi la ville dans l'ombre. Les brigands sortaient de leur repère et attaquaient les passant qui s'aventuraient dans les ruelles peu éclairées. Les premiers saouls étaient aussi de sortie. Elio descendit de la tour sur laquelle il avait regardé le soleil se coucher et se balada en ville. Malgré la nuit il y avait beaucoup de monde dans les rues. Il décida de d'abord chercher un endroit où dormir et manger puis d'aller visiter la grande ville.
Il trouva une auberge du nom de "Le sable fin". Elle avait l'air un peu plus accueillante que celles qu'il avait croisé jusqu'à maintenant. Il rentra à l'intérieur.
Il y avait bien quelques homme saouls et d'autres a l'allure de malfrats, il n'y avait pas cette odeur de crasse et de mauvais alcool qui régnait dans les autres tavernes. Elio alla s'asseoir au fond de la taverne. Il appela un serveur qui vint prendre sa commande. Elio prit une boisson assez forte et un plat (celui qui avait l'air le plus mangeable) et demanda si il restait de la place dans l'auberge pour cette nuit. Le serveur alla voir le responsable. Il revint une minute plus tard avec la boisson que Elio avait commandé et lui donna la clef d'une chambre. La chambre n°8. Elio, quand il eut fini son petit verre d'alcool à la couleur orange et son plat qui s'était avéré assez bon, sortit faire un tour. L'air était assez frais. Au bout de quelques minutes de marche il commença à pleuvoir. Elio ne put s’empêcher de sourire. Enfin de la pluie, ça faisait longtemps qu'Elio n'avait pas senti la pluie sur son visage. Et, pour dire vrai, ça lui manquait. Il décida d'escalader une tour assez grande, recouverte de mousse. Une escalade difficile mais Elio ne voulait surtout pas se relâcher et continuait, dès qu'il le pouvait, à s’entraîner.
Arrivé en haut de la tour il se coucha sur le toit trempé et resta là. Plongé dans ses pensées. Tout à coup il se releva. Il sentait une présence inconnue. Quelqu'un l'observait...


Dernière édition par Elio le Jeu 7 Avr 2011 - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Lun 17 Jan 2011 - 19:45

Tamina était de passage à Al-Far. Cela faisait quelques temps qu'elle n'y était pas venue. Elle avait quitter Al-Jeit après avoir... «aidé» Firo Verdoen, un jeune dessinateur qui avait un étrange problème de possession. Et qui l'avait vraiment mise mal à l'aise. Elle n'était pas très sûre d'y être totalement arriver, mais qu'importe, car elle ne pouvait rien faire de plus. Il ne fallait pas qu'elle s'empoisonne la tête avec ça. La jeune femme était donc arrivée tard hier soir à Al-Far, quatrième ville de l'Empire par sa taille, et première par son nombre de crimes nocturnes.
Si le quartier riche de la ville était assez agréable, propre, et lumineux le soir, le quartier pauvre en revanche.... c'était une toute autre histoire. Des ivrogne endormi contre les murs de bois vermoulu, des détritus jonchant le sol, des bandits dans presque tous les coins de rues... Bien sûr, elle Tamina, ne risquait rien. Elle savait parfaitement se défendre et personne n'arriverait à lui dérober sa bourse ans qu'elle s'en aperçoive.
Cependant, elle avait dépasser rapidement ces quartiers mal famés et était arrivée dans le quartier... intermédiaire. Elle était descendue de sa jument, Harmonie, et l'avait confiée à un palefrenier d'une auberge, disons convenable et qui portait le nom de «Le Sable Fin ». Tamina était entrée et s'était assise à une table libre, dos au mur dans un coin de la pièce. Elle avait rapidement dîner et s'était couchée. Le lendemain, elle avait passer la journée à déambuler en ville, passant sur les passerelles et les toits, regardant de ci, de là, bien qu'à coté d'Al-Jeit, Al-Far fut vraiment plus qu'insignifiante. Le soir, elle retourna à l'auberge du Sable fin, pour dîner, et c'est là qu'elle eut une étrange surprise. Le serveur venait de lui apporter son repas, du sauté de siffleur aux champignons, lorsque la porte s'ouvrit et qu'un jeune homme pénétra dans l'auberge. Il aurait pu être ordinaire mais avait quelque chose qui attira l'œil de la marchombre. Marchombre... Tamina était sûr que ce jeune homme en était un. Il s'assit à une table à l'opposé d'elle, et commanda. Elle, mangea son rapidement son propre repas pour et quand il sortit elle était prête. Elle donna l'argent au serveur quand il passa près d'elle et sortit à la suite du jeune homme. La nuit était tombée et au bout de quelques minutes, il se mit à pleuvoir.
La maître marchombre suivit le jeune homme dans les rues puis sur les toits et observa sa façon de se déplacer souple et silencieuse, c'est vrai mais... il lui manquait quelque chose.... Elle devina alors qu'il ne devait être qu'apprenti et ne devait pas avoir terminé sa formation. Elle se demanda si elle connaissait son maître. Puis, de loin, elle l'observa gravir une tour recouverte de mousse. Il la gravit sans hésitation, avançant régulièrement, mais ces gestes manquaient de fluidité. Tamina hésita une fraction de seconde puis s'élança à sa suite. Souple, fluide et silencieuse, elle gravit la tour, sans que le jeune homme ne s'aperçoivent qu'il était suivi. Elle contourna les obstacles, pourtant accentués par la pluie et arriva au sommet. Là, elle sourit. Le jeune homme s'était allongé sur le toit trempé et ne bougeait pas. Tamina sourit et s'assit quelques mètres derrières lui. Ressentant sans doute sa présence, il se retourna soudain et la dévisagea. Tamina lui adressa son sourire.


- Bonjour. Je t'ai surpris n'est ce pas?

N'attendant pas l'acquiescement évident, elle poursuivit.

- Dis moi, depuis combien de temps arpentes-tu la Voie? Comment s'appelle ton maître?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Lun 17 Jan 2011 - 21:31

Tout à coup il se releva. Il sentait une présence inconnue. Quelqu'un l'observait...
Elio se retourna et vit une jeune femme, d'à peu près son âge, assise juste derrière lui. Comment avait-elle monter, et sans qu'il sans aperçoit en plus... Marchombre! Cette fille était une Marchombre. Et pas qu'une simple apprentie, une aura de force et de tranquillité sortait d'elle. La jeune femme lui adressa un sourire.

- Bonjour. Je t'ai surpris n'est ce pas?

Elio n'eu pas le temps de répondre qu'elle continuait.

- Dis moi, depuis combien de temps arpentes-tu la Voie? Comment s'appelle ton maître?

Elio eu une vague de souvenir qui vint l'emporter. L'emporter très loin. Il y a u peu moins d'un an. Elle vint l'emporter le jour qu'il hait le plus au monde. Le jour de la mort de son maître. Une petite larme se fraya un passage jusqu'à l'oeil d'Elio.

-J'arpentes la Voie depuis un peu plus d'un an. Mon Maître s'appelait Sayan Ril' Tiruns.
Je m'appelle Elio. Et vous? Que faites-vous ici? Vous êtes maître Marchombre n'est-ce pas, c'est pour ça que je ne vous est pas senti me sui
vre plus tôt.

[désolé pour ce Rp de taille vraiment médiocre mais je ne peut pas continuer sans tes réponses ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Mar 18 Jan 2011 - 20:52

Au moment où elle prononçait ces mots, Tamina vit la nostalgie envahir le visage du jeune homme. Elle vit également la petite larme couler d'un de ses yeux et se mélanger à la pluie qui tombait encore.

- J'arpente la Voie depuis un peu plus d'un an. Mon Maître s'appelait Sayan Ril' Tiruns. Je m'appelle Elio. Et vous? Que faites-vous ici? Vous êtes maître Marchombre n'est-ce pas, c'est pour ça que je ne vous est pas senti me suivre plus tôt.

Plus d'un an? Hum.. intéressant. Sayan Ril' Tiruns? Elle ne le connaissait pas mais bon, on ne peut pas connaître tout... le... monde... L'esprit de Tamina tilta alors sur le temps du verbe. S'appelait au passé! Son maître était donc mort! Et avant d'avoir fini sa formation! Voilà qui mettait Elio, puisque c'est comme ça qu'il s'appelle, dans une fâcheuse situation. Il était engagé sur la Voie, mais n'était pas encore marchombre, et même en s'entrainant tout seul, rien ne peut combler l'absence d'un maître. Que fallait-il faire?...Déjà commencer par répondre aux questions d'Elio, discuter, en apprendre plus, et ensuite elle aviserait.

- Je m'appelle Tamina Lil' Manuril. Je suis simplement de passage à Al-Far. J'étais à Al-Jeit il y a quelques semaines mais j'ai décidé de venir ici car cela faisait quelques temps que je n'étais pas venue. Et oui, en effet, je suis bien maître marchombre, et c'est pour ça que tu ne m'a pas sentie depuis que je t'ai suivi de l'auberge jusqu'ici.

Elle sourit intérieurement en songeant qu'elle avait précisé qu'elle le suivait depuis l'auberge. Comment allait-il réagir? Sûrement en se disant qu'il avait encore beaucoup à apprendre. Mais maintenant, c'était à son tour de lui poser quelques question.

- Maintenant, si tu veux bien, j'aimerais moi aussi te poser quelques questions.

Elle fit une courte pause avant de reprendre.

- Toi, que fais-tu ici? Y es-tu par hasard? Et... ton maître... comment est-il mort?

Elle avait légèrement hésité avant de poser cette dernière question, ne souhaitant pas raviver de mauvais souvenirs pour Elio. Mais il était nécessaire qu'elle sache comment était mort ce maître marchombre. Comment, mais aussi qui l'avait tué et pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Mer 19 Jan 2011 - 16:53

La jeune femme commença a se présenter.

- Je m'appelle Tamina Lil' Manuril. Je suis simplement de passage à Al-Far. J'étais à Al-Jeit il y a quelques semaines mais j'ai décidé de venir ici car cela faisait quelques temps que je n'étais pas venue. Et oui, en effet, je suis bien maître marchombre, et c'est pour ça que tu ne m'a pas sentie depuis que je t'ai suivi de l'auberge jusqu'ici.

Depuis l'auberge? Et il ne l'avais pas remarqué? Lui qui croyait avoir une bonne observation. Elio se demanda aussi ce qui avait poussé Tamina à le suivre depuis là-bas.
Tamina repris la parole:

- Maintenant, si tu veux bien, j'aimerais moi aussi te poser quelques questions.
Toi, que fais-tu ici? Y es-tu par hasard? Et... ton maître... comment est-il mort
?

Elio sentit l'hésitation dans la question de Tamina. Et lui hésita avant de répondre. Que de mauvais souvenir.

-Mon maître est mort suite a une blessure. J'ai eu beau passer des semaines a son chevet, je n'ai pas réussi à le sauver. Il aurait fallu les services d'un rêveur mais il n'y en avais aucun dans la région. Il n'était pas en état de bouger et, si j'étais parti à la recherche d'un rêveur, à mon retour il aurait déjà été mort depuis longtemps.
Je ne sais pas exactement comment il a eu cette blessure. Il m'avait envoyé faire un exercice seul, pendant plusieurs jours. Quand je suis revenu il était dans un sale état. Il était un maître marchombre très fort et respecté mais il n'a pas fait le pois face à ses adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Sam 29 Jan 2011 - 11:32

Elio hésita lui aussi. C'était naturel.

-Mon maître est mort suite a une blessure. J'ai eu beau passer des semaines a son chevet, je n'ai pas réussi à le sauver. Il aurait fallu les services d'un rêveur mais il n'y en avais aucun dans la région. Il n'était pas en état de bouger et, si j'étais parti à la recherche d'un rêveur, à mon retour il aurait déjà été mort depuis longtemps. Je ne sais pas exactement comment il a eu cette blessure. Il m'avait envoyé faire un exercice seul, pendant plusieurs jours. Quand je suis revenu il était dans un sale état. Il était un maître marchombre très fort et respecté mais il n'a pas fait le poids face à ses adversaires.

Tamina avait écouté avec attention. Elle devinait quelle avait pu être la détresse d'Elio à ce moment, et son désarroi. Le lien unissant le maître à son élève est particulièrement profond. Tout marchombre, dans le même cas aurait ressentit la même chose. Mais Tamina se demandait, puisque Elio venait de dire que son maître était fort et respecté, Comment on avait pu le tuer? Des mercenaires du Chaos? Pour pouvoir blesser mortellement un maître marchombre, c'était la seule solution. Ou bien autre chose? Mais dans ce cas, la jeune femme ne voyait pas qui. Mais il était temps de revenir à Elio.

Elle reporta son attention sur lui. Que pouvait-elle faire? Il avait commencé sa formation, et donc ne pouvait donc pas revenir en arrière et laisser tomber. D'un part ce serait cruel et d'autre part c'était impossible puisqu'il avait déjà un savoir en lui. Mais en même temps, elle ne pouvait pas le laisser continuer seul car il n'était pas encore tout à fait marchombre. Même si son maître était mort, il avait toujours un statut d'apprenti... Tamina ne voyait donc qu'une seule solution.

- Je vois.... Je devine que ça n'a pas du être facile depuis ce jour... Tu sais... je pense que... je pourrais t'aider. T'aider à retrouver ce que tu as perdu. Si tu accepte, bien entendu.

Tamina fixa son regard sur Elio. Elle attendait sa réponse. Il comprendrait ses mots, elle le savait. Il lui restait la décision à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Jeu 3 Fév 2011 - 23:19

Après les paroles d'Elio, Tamina sembla réfléchir. Finalement elle fixa son regard sur Elio et dit:

- Je vois.... Je devine que ça n'a pas dû être facile depuis ce jour... Tu sais... je pense que... je pourrais t'aider. T'aider à retrouver ce que tu as perdu. Si tu acceptes, bien entendu.

Elio compris ces paroles, qui l'étonna d'ailleurs. Il ne s'attendait vraiment pas à ce que Tamina, qu'il venait de rencontrer, allait lui demander ça. Il lui en fut très reconnaissant. Il leva la tête vers le ciel. Le vent fouetta son visage et la pluie, qui n'avait pas arrêté de tomber depuis un moment, lui fit le plus grand bien. Il aimait la pluie. Il l'aimait même beaucoup. Depuis tout jeune il se promenait seul par ce temps. C'est d'ailleurs pendant une nuit de pluie qu'il avait rencontré son maître. Son maître...Elio était resté pendant de longues minutes comme ça, sans bouger. Tamina, elle aussi, ne bougeait pas. Elle attendait. Elle attendait la réponse qu'était en train de chercher Elio. Non. Il ne la cherchai pas. Il l'avait trouvé dès que Tamina lui avait proposé d'être son nouveau maître. Il se préparait. Et, surtout, profitait de ce moment. Finalement et se tourna et regarda Tamina dans les yeux.

-Enseignez moi!

Tamina sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Dim 6 Fév 2011 - 16:00

Elio resta silencieux pendant un long moment. Il réfléchissait sans doute, mais ses yeux criaient, hurlaient même, leur désir d'accepter. Tamina, tout aussi silencieuse et immobile, attendait. Finalement, Elio formula à voix haute ce que son être désirait.

- Enseignez moi!

Tamina sourit. Et se détourna. Sans accorder un regard qu'elle n'avait pas besoin de lancer, la marchombre se dirigea vers le bord glissant de la tour et commença à descendre. Et Elio la suivit. Elle l'observa descendre comme elle l'avait observé monter. Il se débrouillait bien, mais pour pouvoir continuer sa formation inachevée, elle devait avoir une idée précise sur ses capacités. Arrivé en bas il vient vers elle, et Tamina acquiesça d'un signe de tête avant de parler.

- Je ne m'étalerais pas sur les bases, car tu les connais déjà. Toutefois, pour pouvoir poursuivre ton apprentissage de façon efficace, je dois avoir une bonne idée de ce que tu sais déjà et de ce qui te manque. Compris?

Il acquiesça. Tamina ne montrait plus à présent de signes d'émotions. Elle leva les yeux vers le ciel. La pluie commençait à se calmer, mais il se faisait tard.

- Nous ne ferons rien ce soir. Nous allons retourner à l'auberge et nous coucher. Demain, nous commencerons véritablement.

Tous les deux descendirent alors dans la rue et se dirigèrent vers l'auberge « Le Sable Fin » Une fois dans sa chambre, Tamina s'allongea sur son lit les yeux vers le plafond. Elle prenait en formation, quelqu'un qui avait déjà un savoir transmis par un autre. Elle se demandait si son entraînement serait différent et en cela perturbant pour Elio. Mais tant pis. Cela rendait la chose prometteuse. Tamina s'endormit rapidement. Le lendemain, elle du secouer un peu Elio pour le lever. Sans lui laisser le temps de manger un morceau, elle commença l'entraînement.. à 4h du matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Mer 9 Fév 2011 - 23:57

Après être descendu de la tour est rejoins l'auberge du "sable fin" Elio s'endormit comme un bébé. Comparaison un peu exagérer je pense. Pendant toute la nuit il rêva de son maître. Des fois le visage de Tamina venait prendre la place de celui de Sayan dans des souvenir. Il fit donc des rêves plutôt étrange pendant toute cette nuit.
Il était en train de rêver d'un souvenir très agréable passer avec son ancien maître quand il chuta de son lit.
Normale. Tamina le regardait avec un grand sourire, c'est elle qui l'avait fait tomber en le secouant pour le réveiller.

-Raaaah. Il est quelle heure? demanda Elio avec une tête de mort vivant.

-4 Heure. Il faut se dépêcher!!

-Quatre heures??

Elio n'était plus trop habituer au réveille du genre que lui faisait son maître.

-Oui, allez, habit toi vite!!

Elio s'habilla et descendit à l'étage, là où Tamina l'attendait.

-Tu en as mis du temps! Suis moi!

-On ne mange pas??

Tamina était déjà sorti de l'auberge, Elio n'avait plus qu'à la suivre.

-Par quoi commencerons nous?

[désolé de la longueur du post
j'espère que sa ne te dérange pas que je fasse un peu parler Tamina?]
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Jeu 10 Fév 2011 - 23:12

Tamina avait réveillé Elio. Ce qui avait mis plusieurs minutes et en plus il était très mal réveillé, même en descendant. Sans doute n'avait-il plus l'habitude de ce genre de réveils... Il parut effaré en apprenant qu'il ne mangerait pas.. enfin du moins, pensa Tamina, pas tout de suite. Puis ils furent tous les deux dehors, devant l'auberge. Le jour était encore assez loin de se lever.

-Par quoi commencerons nous?

Elio la regardait, toujours fatigué et même un peu mécontent sans doute de s'être fait tiré de son lit à cette heure et de sauter son petit déjeuner, mais tout de même intéresser et curieux... enfin jusqu'à un point. Et bien il allait être servi.

- Tout d'abord, un peu de course à pied et après on verra.

Tamina sourit, devant l'air étonné d'Elio. Dis comme ça c'est sûr que ça pouvait sembler étrange, mais elle était sûre qu'il allait rapidement comprendre ce qu'elle entendait par là dès qu'ils auraient démarré. Elle indiqua d'un signe de tête le coté où partir, et ils commencèrent ensembles, en coururent. Et pendant qu'ils courraient, Tamina observait Elio... qui se débrouillait bien. Ils coururent pendant presque de deux heures jusqu'à ce que Elio s'arrête brusquement. Tamina s'arrêta aussi.

- Hum.. Pas mal.


[Hrp:] Non, c'est pas grave. C'est marrant XD^^ Désolée pour la longueur du post mais vu qu'on comence la formation je pouvais pas mettre plus long
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Lun 14 Fév 2011 - 17:24

- Tout d'abord, un peu de course à pied et après on verra.

De la course à pied? Elio espéra courir suffisamment bien, il n'avait plus de course depuis bien longtemps.
Tamina montra de la tête par où ils allaient courir. Ils commencèrent. Elio pris une allure ni trop rapide ni trop lente. Il pris une allure régulière et courut. Il courut longtemps. Au bout d'un moment ses muscles commençaient à demandé du repos. Il continua. Il s'avait que Tamina qui le suivait l'observait. Il voulut donc lui montrer de quoi il était capable.
Il courut sur le même rythme pendant deux heures. Là ses muscles, qui n'en pouvaient plus, ne pouvaient plus faire un mètre. Tamina s'arrêta également. Elle le regarda.


- Hum.. Pas mal.

Elio sourit aussi. Il s'avait qu'il y a un an il arrivait à courir beaucoup plus longtemps. Mais il c'était pas suffisamment entraîner quand il c'était retrouvé seul. Il resta debout, sachant que si il s'asseyait il ne pourrait plus se relevé. Il respira longuement et se redressa.

-Alors? Quel est la suite?

Tamina sourit.

[normalement je devrait répondre plus rapidement maintenant ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Dim 20 Fév 2011 - 18:28

Elio sourit mais respirait fort. Il semblait fatiguer mais cela n'avait aucune importance... et en plus elle était loin d'en avoir fini. Ses muscles allaient devoir tenir encore un peu parce qu'il fallait qu'il rattrape ce qu'il avait perdu.

- Alors? Quelle est la suite?

Tamina sourit. La suite... Et bien il allait voir.

- Suis moi.

Elle se dirigea vers une tour où elle entra. Tamina pouvait sentir l'interrogation d'Elio. Elle continua en prenant un escalier, puis une deuxième. Ils arrivèrent sur une passerelle que Tamina traversa pour arriver dans la tour à coté. Un troisième escalier, et enfin une autre passerelle. Il étaient maintenant assez haut dans la ville. Au loin, à l'est, on pouvait distinguer les premières lueurs de l'aube. Tamina se tourna vers Elio qui la dévisageait avec curiosité.. tout en essayant de cacher cette curiosité.

- Bien. Pour commencer, tu vas t'accrocher à la passerelle et te laisser pendre dans le vide. Ensuite tu la traverseras jusqu'à l'autre coté.

Une grimace affreuse suite à cette révélation s'étira sur le visage d'Elio. Et Tamina le vit regarder en bas. La jeune femme sourit discrètement avant de reprendre d'un ton léger.

- Allons, ce n'est pas si terrible. Après tout cette passerelle ne doit faire... à peine plus de 50 mètres de long.

Si elle avait été son amie, et non son maître, Tamina aurait rit devant la mine déconfite d'Elio. Sans doute n'avait-il plus du tout l'habitude de ce genre d'exercices. Mais, pour l'instant, il avait quelque chose à faire. Elle finit d'un neutre, calme, qui dissimulait mal le fait que c'était un ordre.

- Aller. Dépêche toi. Nous n'avons pas que ça à faire.


[Hrp:] Pas grave. Moi aussi j'ai mis un peu de temps à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Ven 25 Fév 2011 - 19:12

Elio était maintenant suspendu dans le vide. Il était accroché à la passerelle par ses doigts, qu'il avait en plus du mal à faire passer dans les interstices séparant les planche de bois constituant la passerelle. Au moment ou il voulait les en enlever, ses doigts restaient bloqué, il était donc obligé de forcer, ce qui marchait mais ses main saignaient maintenant. Il avait même une fois failli tomber dans le vide, ces doigts refusant de sortir de la petite séparation des planches, il avait du forcer au point ou, au moment ils passèrent enfin Elio fut déséquilibré et failli lâcher totalement prise.
Ses bras criaient déjà grâce alors qu'il n'avait même pas fait la moitié de la passerelle.
Il commençait à fatiguer quand deux gamins arrivèrent en courant des escaliers menant à la passerelle où étais accroché Elio pour la passer toujours en courant. Bien sur deux personnes courant sur une passerelle accroché dans le vide, ça la fait bougé. Elio eu l'impression que cette secousse était un tremblement de terre de fin du monde. Il fut envoyé dans tout les sens, son poids tirant sur ses pauvres doigt ensanglanté. Sa main gauche lâcha prise. Il était maintenant suspendu dans le vide, accroché à la passerelle par sa main droite.
Il voulut s'accrocher avec la main gauche mais celle ci ne voulait plus bougé.


*Saleté de gamins! Je suis foutu, j'ai un bras inutile. Je ne peux pas continuer avec qu'un bras, c'est impossible*

Il restait encore à Elio quelques mètres à faire et il aurait fini, mais avec un seul bras...
Elio enleva ses chaussures à l'aide de ses talons. Il se demanda ce qu'allai penser les personnes qui se prendront une paires de chaussure dans la figure, tombant du ciel.
Il se balança jusqu'à amené ses jambes au niveau de la passerelle. Ca lui tirait atrocement dans les bras mais c'était son seul moyen de finir son épreuve. Il réussi finalement à faire passé le bout de ses pieds dans l'espacement de deux planche, qui était de plis en plus large, heureusement pour lui puisque sinon il n'aurait jamais réussi à les faire passé. Il referma ses orteils sur le bois et, malgré la peur de l’accoue que ça lui fera lâcha la planche qu'il tenait avec son seul bras valide. Il bascula en arrière et fut suspendu la tête vers le bas dans le vide. Accroché à la passerelle pars ses pieds. Pieds qui se mirent à saigner tellement le choc de quand Elio avait lâché la prise qu'il avait avec le bras fut violent.
Elio se remis a se balancé, au bout de 2/3 minutes il réussi à s'accrocher avec son bras aux planches de la passerelle. Il lâcha la prise qu'il avait avec ses jambes et se retrouva à nouveau suspendu dans le vide, mais avec la tête en haut.
Elio pensa tomber avant d'arriver mais à son grand étonnement arriva de l'autre côté. Il se hissa hors de la passerelle à l'aide de son bras valide et de ses dernières ressource. Il s'effondra sur les dalles de pierre et ne bougea plus.

Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Dim 6 Mar 2011 - 17:53

Tamina avait observé avec beaucoup d'intérêt son apprenti effectuer ce qu'elle pensait au départ être une épreuve simple. Enfin, relativement simple. Mais de toute évidence, Elio avait eu beaucoup plus de mal que prévu. Peut-être n'avait-il jamais fait cela avec son ancien maître... Qui sait? Mais le pire avait été quand ces deux gamins étaient passés. Mais qu'est-ce qu'ils faisaient là? Bien sûr, ce n'était pas interdit, mais dangereux pour des enfants de cet âge, surtout s'ils courraient. Tamina, n'ayant pas d'enfants, n'était pas une experte mais il lui semblait que ces deux là n'avaient rien à faire ici. Elle s'étaient demandé pendant une seconde ce qu'en disait leurs parents, avant de voir que ce passage précipité avait vraiment déstabilisé Elio. Accroché à la passerelle, la secousse failli vraiment le faire tomber et le précipiter dans le vide.

Elio ne tenait que par un bras. À ce moment, Tamina s'était ramassée pour bondir et le rattraper au dernier moment si jamais il tombait. En effet Mais finalement, elle n'eut pas à le faire. Au pris d'un grand effort, le jeune homme réussit à envoyer un de ses pieds sur la passerelle pour finalement remettre l'autre bras. Alors il enleva sa jambe, et continua. La jeune maître marchombre se détendit, et observa son apprenti terminer son épreuve. A la fin, il se hissa avec la plus grande difficulté et s'effondra sur les dalles de pierres... et ne se bougea plus. Légèrement inquiète, Tamina s'approcha doucement près de lui. La respiration de son apprenti était un peu irrégulière et il haletait. Et d'après ce qu'elle pouvait juger, ses muscles étaient vraiment très raides.

Après quelques minutes, pendant lesquelles Tamina laissa Elio récupérer et reprendre son souffle, la jeune femme s'avança d'avantage vers son apprenti et se baissa, pour le secouer un peu.


- Aller jeune apprenti, la pause est terminée, nous avons encore deux trois choses à faire avant le petit déjeuner. Et je n'ai aucune envie de les annuler pour que tu fasse une sieste. Compris?

Elio se tourna alors vers elle, et Tamina se leva.

- Aller. On a pas que ça à faire. Lèves-toi et suis moi.

Finalement, il se leva lentement et la suivit. Tamina reprit le chemin de la tour et cette fois le descendit. Elle marcha pendant quelques minutes avant d'arriver devant un bâtiment. Elle frappa quatre coup à la porte et entra. Ils passèrent devant un homme qu'elle salua et suivirent un couloir avant de pénétrer dans une pièce. Une pièce simple, car à part une fenêtre, il n'y avait rien sur les murs couleur taupe. En revanche, il y avait, au beau milieu de la pièce, un grand coffre, avec dix serrures. Tamina se retourna vers Elio qui l'avait suivie un peu étonné.

- Épreuve suivante jeune apprenti. On va laisser un peu de côté le physique pour la matinée.

Tamina attendit alors la question qui, à coup sûr, allait suivre.


[Hrp]: Désolée, un peu en retard. Pou les épreuves je reste un peu dans celle qu'on voit dans "Ellana", mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Sam 12 Mar 2011 - 0:34

- Épreuve suivante jeune apprenti. On va laisser un peu de côté le physique pour la matinée.

Elio regarda le coffre. Il se tourna vers Tamina.

-Vous voulez dire que je doit ouvrir se coffre?

-Oui.

Elio regarda à nouveau le coffre.

Elio: ... Sa va pas être simple.

Il s'approcha du coffre et regarda les serrures. Elle semblait vraiment très complexe à ouvrir, comment allait il procéder?
Il pris un de ces plus petit poignard, caché sous son manteau et essaya de crocheter. Au bout d'un petit moment il abandonna l'idée de le faire avec son poignard et le rangea à sa place. Il regarda autour de lui mais ne vit rien qui pourrait l'aider à l'ouvrir.
*Comment je vais faire?*
Elio se releva et se tourna vers Tamina.


-Vous n'auriez pas quelque chose pour pouvoir crocheter ça?

[pitoyablement petit mais je sais vraiment pas quoi dire d'autre...
Et c'est bien sa que tu voulais que je fasse?]
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 3554
Date d'inscription : 31/05/2010
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Féminin, bien sûr!
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Mar 26 Avr 2011 - 13:03

C'est pas tout à fait ça que je voulais que tu me dise mais ça n'a pas la moindre importance XD^^ Encore une fois, vraiment désolée pour le retard.


Son apprenti fixa le coffre pendant quelques secondes avant de se tourner vers Tamina, l'air un peu surpris.

- Vous voulez dire que je dois ouvrir ce coffre?

- Oui.


Un mot. Voilà tout ce qui était sorti de la bouche de Tamina. Son regard était posé sur Elio et elle attendait. Elle attendait qu'il s'exécute. Tout simplement. D'ailleurs, il n'avait pas le choix. Elio regarda de nouveau le coffre.

- Ça va pas être simple.... fit il.

Il s'approche du coffre, s'agenouilla, et Tamina le regarda l'examiner sous toutes ses coutures. Il était perplexe. Non, même plus que ça. Il ne savait absolument pas comment si prendre. C'était bizarre parce que cela paraissait si simple aux yeux de Tamina.... Apparemment savoir quelque chose ne suffit pour que ce soit facile à enseigner. Elle le regarda essayer d'ouvrir les serrures avec son poignard avant de renoncer, de regarder autour de lui en quête d'une aide quelconque avant de finalement se retourner vers Tamina;

- Vous n'auriez pas quelque chose pour crocheter ça?

Tamina le regarda, ne pouvant s'empêcher de paraître étonnée. Il n'avait rien pour le faire? Son ancien maître ne lui avait-il jamais donner de tiges, de fer ou de métal, de dare ou de crochet? Tout bon matériel marchombre? Apparemment non, ou alors il n'en avait plus. La marchombre le lui fit donc remarquer.

- Tu n'as rien sur toi pour le faire? Ni tige de métal ni crochet?

Le silence qui émana d'Elio était on ne peut plus éloquent. Non. Il n'en avait pas. C'était vraiment étonnant. Bon, dans ce cas, elle devait lui passer les siens. D'une main, elle écarta sa veste de cuir souple noir et de l'autre, sortit d'une des nombreuse poches qu'elle avait à l'intérieur, un long crochet de métal, et le tendit à Elio.

- Bon. Pour cette fois, je penses que tu es excusé. Alors dépêche toi. Maintenant, tu as moins de vingt secondes pour m'ouvrir ces dix serrures. Ensuite, nous irons t'acheter deux trois choses.

La jeune femme recula alors de quelques pas, s'adossa au mur du fond et fixa son regard sur son apprenti, attendant qu'il commence, et finisse son épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Passage à Al-Far Ven 27 Mai 2011 - 16:34

C'est moi qui suit désolé pour le retard -_-


Elio saisit le crochet et se retourna pour planter son regard sur les serrures du coffre. Il était assez gêné. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus fait d'exercice de ce genre et n'avait plus de quoi le faire depuis un moment. En y pensant bien, heureusement qu'il avait rencontre Tamina qui l'avait pris en apprenti. Le fait de devenir marchombre s'éloignait de plus en plus.
Malgré le temps Elio se souvenait bien comment son ancien maître lui avait appris à crocheter rapidement et efficacement des serrures de n'importe quel sorte. Avec le crochet en métal que venait de lui fournir Tamina cela ne prendrait pas beaucoup de temps. Il se mit en action, rapide et efficace. Chaque crochet tombait par terre l'un après l'autre et finalement le dernier tomba enfin.

Elio se releva et se retourna vers Tamina.


- Voilà. Et je l'ai fait dans les temps si je sais compter.

Il sourit et se rapprocha. Où allons nous alors pour acheter ce qu'il faut?
Revenir en haut Aller en bas

Passage à Al-Far

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Passage du 3eme au 4eme Age
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)
» Le passage du Simplon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Ouest :: Al-Far et ses environs-