Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*

Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*18.10.11 18:40


       

       
Votre Personnage


         

         

Votre Heros


Nom : Tîwele
Prénom : Alice
Surnom : Nessa Minyatur ou juste "Nessa"
Sexe : Féminin
Âge : Née en CC-22
Peuple et/ou métier : Pirate Aline (Capitaine ; Chef de clan)
Maître/Apprenti : Elle a eu deux Maîtres. Le premier est Marvyn, maître d’arme d’un clan Pirate voisin des Tîwele. Il a été incapable de lui apprendre le maniement des armes mais a aiguisé ses réflexes naturels et son sens de l’improvisation. Le second est Rui, un Maître Mercenaire du Chaos. Même échec question lames, mais il lui a apprit à tuer avec son corps. Elle sera en mesure de prendre un apprenti quand elle aura réglé certains problèmes, notamment son statut de double exilée.  

Objectif(s) : 1- Son premier objectif est de rejoindre l’Archipel Aline pour rappeler son existence à son grand-père, un des plus puissants chefs de clan précédé par sa réputation. Elle compte bien faire annuler le double ordre d’exil qui pèse sur elle, et redorer son blason de Pirate.
2- Elle espère aussi faire cesser les échanges entre Pirates et Mercenaires et revenir à une politique plus traditionaliste.
3- Elle s’estime redevable aux Frontaliers et aux Rêveurs et désire payer sa dette. 4- En bonne Pirate elle vie d’excursions et de découvertes. Son plus grand voyage serait de visiter la Terre, monde originel de sa mère. 5- Elle songe en secret à retrouver celui qui lui a sauvé la vie et dont elle ne connaît ni le nom ni le visage.
         


         


         

Un peu de Vous


Prénom/surnom : Laulie
Âge : Née en CC-21 (ou 1991 xD)
Présentez-vous avec un mot ou une citation : J’aime lire (fantasy, fantastique, science-fiction, aventure…) , écrire, le cinéma et la télé. Je n’aime pas la méchanceté gratuite et… les haricots verts x)
Comment avez-vous connu le forum ? Je crois que je cherchais sur google un forum RP sur Ewilan et j’en ai trouvé un autre qui… était tout mourut. J’ai donc contacté les admins qui m’ont redirigé vers un autre forum plus actif : celui-ci.
Vos premières impressions : Première, première… ça fait un petit moment que j’y suis, mais j’aime ! L’univers Bottero, l’ambiance, l’activité, les membres… tout ! =)
Avez-vous de l'expérience en RPG ? Haha ! oulala oui et ça continue ! x)
Votre connaissance de l'univers de Pierre Bottero : J'ai lu : La Quête d'Ewilan ; Les Mondes d'Ewilan ; Le Pacte des Marchombres ; L'Autre ; Les Âmes croisées.
Mot de passe :
         

         

         

         

Capacités


         
La plus impressionnante capacité de Nessa est celle qui consiste à percevoir un Dessin avant qu’il n’apparaisse.
Elle-même n’a pas idée du mode de fonctionnement de son Don et ne peut en conséquent l’expliquer. Ce qu’elle sait en revanche c’est qu’elle peut surveiller tout un secteur (l’Archipel aline en l’occurrence) sans effort et qu’elle est automatiquement avertit en cas d’utilisations frauduleuses ou suspectes de l’Art. Cette faculté est bien utile lorsqu’elle doit affronter des Dessinateurs car elle lui permet de prévenir les attaques venues des Spires.

Autre faculté impressionnante : ses réflexes. Ne portant jamais d’armes, la nature la dotée d’un instinct frôlant le sixième sens conférant à ses esquives une fulgurance stupéfiante qui la rendent quasiment intouchable en lui assurant une protection défensive optimale. Couplées à son Don de perception, ses réflexes lui permettent d’esquiver les Dessins malveillants.

Pour ce qui est de l’attaque elle est naturellement douée pour utiliser son environnement, jouant de ce qu’il lui offre comme de pions jusqu’à prendre la pièce maîtresse de son adversaire : sa vie. Ou son égo. Cela dépend de son humeur.
Rui, son ex-maître mercenaire du chaos, lui a également apprit à tuer avec son corps, puisqu’elle s’est toujours avérée incapable d’utiliser une lame. Il lui a ainsi enseigné à accepter un coup « viable » si cela permet d’en porter un mortel en retour. Elle a rapidement saisit le concept  même si elle n’est pas prête à sacrifier son visage pour gagner. Au moins elle sait où frapper pour mettre hors d’état de nuire.

De plus elle possède depuis peu « Draël », l’épée offerte par son père et Blanc-lapin. Comme elle n’a aucune connaissance en escrime, elle n’en use qu’en cas d’urgence et sans une once de subtilité. Le résultat est rarement propre, autre raison d’éviter de la dégainer à tout bout de champs…. Pour elle c’est plus un symbole qu’elle aime bien exhiber pour impressionner ses pirates lorsqu’elle part à l’abordage.

Nessa a le curieux don d’emberlificoter les gens en jouant avec le sens des mots, ce qui compense son incompétence en matière de mensonge.

Enfin, en bonne pirate, l’eau est son élément de prédilection. Elle nage divinement bien, peut retenir sa respiration très longtemps, ne craint aucune tempête, et son pied marin ignore jusqu’au concept de mal de mer. Le maniement d’un bateau n’a pas de secret pour elle, et elle s’y déplace avec l’aisance que confère l’inné.  

Niveau incapacité, le fait qu’elle n’utilise aucune arme conventionnelle peut s’avérer handicapant. De même que ce qu’elle nomme son « vertige terrestre ». Se hisser jusqu’à la vigie est un jeu d’enfant, mais gravir une montagne ou escalader un toit, très peu pour elle. C’est également une piètre cavalière ce qui la ralentit sur terre.
Enfin elle ne sait pas lire – ou à peine reconnaître quelques mots - ni écrire.
         

         

Description Mentale


         
Depuis qu’elle a retrouvé la part d’âme dont elle avait été privé, certains changement se sont opérés dans le comportement et la mentalité même de Nessa. En particulier son rapport avec la vie et la mort. Elle n’est plus si prompte à faire passer les gens de vie à trépas et ne se moque plus de sa propre existence. Elle respecte désormais la vie et tuer pour de l’argent ou sur ordre de partisans du Chaos lui est devenu impensable.
Attention, en aucun cas cela ne fait d’elle une pacifique créature. Si tuer l’a rebuté un moment suite à la déferlante d’émotions qui s’est abattue sur elle, elle s’est reprise depuis et sait désormais faire la part des choses. Elle est donc tout à fait apte à ôter la vie, que ce soit pour sauver la sienne, pour rétablir une injustice, ou mener à bien une mission qui lui sied.
Mais elle ne le fera jamais à la légère et ni trouve aucun plaisir. Elle s’en acquitte, voilà tout. Et en tant que descendante directe des Tîwele elle sait que cette tâche ingrate qu’est de donner la mort pour maintenir l’équilibre de la loi Pirate lui incombera nécessairement plus qu’à d’autres. Elle ne s’en inquiète pas pour le moment, et se sait à la hauteur de la tâche. Non pas qu’elle soit orgueilleuse, non. Disons qu’elle a conscience de ses capacités. Moins de ses limites qu’elle découvre chaque jour plus nombreuses.

Si elle a perdu son indifférence, elle conserve une partie de son esprit tordu d’autrefois.
Celui-ci ne s’inscrit toutefois plus dans l’insensible « rien » qui la caractérisait, mais plutôt dans son goût pour les mots. Simplifier le complexe, compliquer l’évident ? Rien ne l’amuse plus. Elle trouve un réel plaisir à s’enliser dans des débats stériles et bien chanceux celui qui peut prétendre suivre le cheminement sinueux de ses pensées.
Sa sociabilité s’en porte un peu mieux bien que son trouble de l’attention n’ait pas tout à fait disparu et qu’il ne soit pas rare qu’elle décroche si le sujet ne l’intéresse pas. Elle commence à apprendre à feindre l’intérêt pour ne pas vexer son interlocuteur mais rien n’est moins simple pour elle qui préfère se laisser emporter par ses pensées.

Souvent rêveuse dans sa solitude ou ses absences fortuites, elle aime écouter les soupirs du monde, le chant de l’eau et goûte avec délice les caresses du vent qui joue avec ses cheveux. Cela la rend très respectueuse de la nature qui ne cesse de la fasciner dans sa fragile perfection. Une perception qui tient plus de l’Harmonie que du Chaos, preuve qu’elle a définitivement rejeté cette voix.

De nature franche, Nessa n’a rien d’une hypocrite. En revanche elle sait très bien jouer avec les mots ce qui lui permet de manipuler la vérité au besoin sans jamais vraiment mentir. Impossible d’ailleurs pour elle de mentir directement, rien à faire même si sa vie en dépendait, elle est tout à fait incapable de jurer quelque chose qu’elle ne pense pas.
Pas de faux compliments de sa part, donc, ni de fausse modestie.

Si son honnêteté peut parfois surprendre et froisser les orgueils, elle-même n’est pas du tout susceptible. En fait à moins qu’on la défit selon les usages ancestraux du duel, elle préfèrera toujours désamorcer une situation par l’humour ou les humbles excuses. C’est d’ailleurs ainsi que la plupart de ses « amitiés » (disons plutôt esprit de camaraderie car à l’époque Nessa n’avait pas conscience de la notion d’amitié) Pirates ont commencé dans sa jeunesse : une conversation mal engagée, les esprits qui s’échauffent – les Pirates ont le sang chaud - réparation est exigée et la jeune fille éclate de rire avant de s’excuser et de calmer le jeu.
Son humour et sa logique ont évité plus d’une fois un pugilat…

Aimant jouer, rire, taquiner et provoquer jusqu’à l’ultime limite, elle peut-être de très agréable compagnie (ou tout le contraire) et s’adapte aussi bien aux caractères paisibles qu’aux grosses brutes. Elle aurait d’ailleurs tendances à préférer ces derniers pour leur côté je-m’en-foutiste. Côté qu’elle partage en partie, prenant la vie comme elle vient et sachant profiter au maximum des bons moments.
De plus elle n’est pas rancunière et peut donc trinquer à la santé d’un barbare ayant tenté de l’occire deux minutes auparavant. Pourvu qu’il ait échoué évidemment et qu’il ait succombé à « l’effet Nessa » qui s’ajuste en fonction des individus. Dans le cas du barbare elle lui proposera un verre plutôt qu’un combat, par exemple. Elle ne tient donc pas rigueur aux excités de l’épée mais apprend de ses erreurs au fil de ses rencontres.

En effet elle doit tout réapprendre en tenant compte de l’aspect humain et émotionnel des choses qu’autrefois elle analysait avec une froideur cartésienne à l’extrême. Qui dit apprentissage dit maîtrise encore incertaine, et la plupart de ses émotions – et réactions - sont exacerbées, ce qui peut surprendre au premier abord. Elle en découvre ainsi autant sur les autres que sur elle-même.
Comme son patriotisme.
Avant, l’Archipel Aline n’était qu’une terre à bateau qu’elle trouvait bien sympathique. Maintenant elle y reconnaît ses racines, y puise sa raison de vivre et se remarque prête à l’impossible pour son peuple, quitte à tout sacrifier.  

Vis-à-vis de son apparence, elle n’est pas très coquette mais aime tout ce qui brille, surtout les trésors… Assez vénale, donc, mais suffisamment intelligente pour ne pas se laisser corrompre bêtement.
Très indépendante elle se débrouille parfaitement seule et sais prendre ses responsabilités, endossant aisément son rôle de descendante de Tîwele. Nessa peut donc s’avérer versatile, passant de la jeune femme mystérieuse un brin juvénile à une redoutable adversaire.

Côté cœur enfin, elle n’est pas le moins du monde fleur bleue et n’est donc pas du genre à tomber amoureuse en un clin d’œil. La faute à son côté trop analytique qui a encore tendance à décortiquer émotions et rapports humains selon un schéma logique excluant toute forme de romantisme. Ce qui ne l’empêche pas d’apprécier la compagnie des hommes, des vrais, pourvu qu’il n’y ait pas de réelle implication émotionnelle.
         

         

Description Physique


         
Du haut de ses vingt ans largement passés, Nessa mesure un petit mètre soixante-quatre.
Bien proportionnée, sa taille marquée est fine et ses membres fuselés par l’entraînement et les heures de marches.
Ses cheveux châtain mi-long encadrent un visage ovale au nez court et pointu, et une petite bouche pâle creusée d’une seule fossette à sa commissure droite.
De grands yeux bleu barbeau contrastent avec sa peau hâlé par le soleil. Cette couleur inhabituel héritage des Tîwele, pare son regard d’une volupté et d’une profondeur défiant l’Océan. Dans son cas l’expression "les yeux sont le miroir de l’âme" s’applique parfaitement puisqu’on peut aisément y lire ses émotions.
Tantôt calme tantôt houleux, son regard sait calmer les tempêtes intérieures aussi bien que déchaîner les sens. Armé d’un sourire moqueur, leur pétillant se plaît à jouer avec ses interlocuteurs comme les vagues avec les bateaux. Toutefois il ne s’agit pas ne malveillance. Car bien qu’adulte, Nessa conserve une candeur enfantine trahit par son rire cristallin, juvénile.

Ne sachant pas monter à cheval, son principal moyen de locomotion sur le continent reste ses jambes.
En l’observant marcher on remarque l’équilibre de sa posture, le balancement nonchalant de ses bras, et la souplesse de ses genoux habitués à épouser la respiration des mers.

Un œil particulièrement aiguisé devine une formation spéciale Marchombre ou Mercenaire, ce qui peut inquiéter.
D’autant que dans son cas il s’agit de la deuxième solution.
Sans égaler l’agilité et les prouesses physiques caractérisant les membres de son ancienne Guilde, on ne peut nier qu’il se dégage d’elle une force tranquille frôlant l’aura sauvage qui jure avec son apparente fragilité. Ainsi il n’est pas rare qu’elle mette les gens mal à l’aise sans le vouloir.

Questions performances en combat son principal atout réside en ses réflexes. Si ses attaques sont vives et rapides ce n’est rien comparé à la dextérité de ses esquives. N’ayant jamais su apprécier l’usage d’une lame (jusqu’à très récemment), c’est un instinct défensif accru tutoyant le sixième sens qui l’a gardé en vie toutes ces années.
Au niveau de l’attaque son précédent Maître Mercenaire, Rui, lui a apprit que la vie tenait à peu de chose pourvu qu’on sache où porter les coups... ce qu’elle a vite assimilé et est encore capable d’accomplir bien qu’elle apprenne à manier sa nouvelle épée : Draël.

Draël, justement, est une épée unique. Appartenant aux Spires elle n’apparaît qu’à l’invocation de son nom par Nessa. Elle est la seule arme que Nessa est capable de manier, toutes les autres la gênant atrocement. Sa lame est faite d’un métal inconnu de ce monde, mêlé de couleur or et argent et au tranchant aussi redoutable qu’inusable.
Ne répondant qu’au sang de sa propriétaire, elle se fait insoulevable pour tout autre, et extrêmement légère pour la jeune Pirate. Mais pour l’heure, vu son inexpérience, il serait dangereux de s’en servir en situation réelle. Plus tard la simple évocation de son nom ralliera les troupes et laissera tremblant ses ennemis.
Patience…

Question vestimentaire, enfin, Nessa apprécie la souplesse du cuir de Siffleurs qui lui assure confort et liberté de mouvement. Ses tenues sont donc essentiellement marrons, notamment ses bottes, blanches ou pâles pour les hauts légers, et noires. Pas très originales et plutôt discrètes en règle générale. Elle ne revêt aucune armure, exceptée lors de certaines opérations plus risquées où elle protège son épaule droite d’un pan de cuir dissimulant une plaque de métal pour éviter d’être blessée au bras tenant son épée.
Ses seuls bijoux se composent de deux bracelets d’or qu’elle porte à chaque bras (souvenir de son premier abordage) et d’un pendentif qui apparaît dans ses moments d’angoisses, pour disparaître presque aussitôt
Enfin, détail important, Nessa porte constamment au moins une mitaine noire à la main droite que lui ont fournie les Frontaliers. Ce n’est pas pour faire jolie ou se donner un genre mais bien pour dissimuler sa main mutilée qui conserve de profondes – et guères esthétiques - cicatrices.
         

         

Histoire


         
Alice a vu le jour sur l’Archipel Aline, en pleine capitale. Et pour cause, elle est la petite fille de Gaerys Tîwele, l’un des chefs les plus craints et renommés de l’île.
Si son père, Primaël, est l’unique fils de ce grand pirate, sa mère, Meredith, en revanche est une Dessinatrice d’origine Terrienne. Une union improbable et normalement prohibée dans ces conditions (voir sa 1ère fiche présentation pour plus de détails) pour laquelle Gaerys a fait une exception. Meredith fut donc accepté au sein de son clan et la légitimité du rang d’Alice eut beau être contesté par certains, Gaerys sût les faire taire. Parfois de façon définitive…

Alice aurait donc pu grandir comme toutes les jeunes Pirates, le prestige de son rang en plus, mais le destin en décida autrement. Alors que son grand-père formait déjà des projets pour elle, Meredith ressentit le besoin de s’installer sur le continent pour découvrir l’exacte nature de son Don (en effet elle ne Dessine pas à proprement parler mais maîtrise le Pas sur le Côté et le Grand Pas) et en définir l’origine.
Blessé dans son orgueil, l’annonce de ce départ rendit fou de rage Gaerys qui refusa catégoriquement de faire une nouvelle faveur à son fils en l’autorisant à aller et venir selon son gré entre le continent et l’Archipel, et le condamna - lui Meredith et Alice par prolongation - comme le voulait la coutume, à l’exil.
Cette peine, considérée comme pire que la mort par certains Pirates, revient à interdire à tout jamais le retour sur l’Archipel. Tout contrevenant s’exposant à une exécution pure et simple.

La petite famille vécue près de sept ans sur le continent, menant une vie confortable d’Alavirien, survivants les premiers temps sur les quelques trésors que leur avait fourni Gaerys avant de partir (pas pour eux, ces vils traîtres bouffeurs de terre - comme il se plaisait à le dire - mais pour sa petite Alice), puis grâce au savoir faire de Primaël qui se reconvertit en honnête marin.

Alice apprenait vite, sût nager avant de savoir marcher, croquait sa jeune vie à pleine dents, déjà fière et indépendante, riant aux éclats… Heureux et insouciants, quand l’Empire connu ses premiers troubles, ils étaient loin d’imaginer que les guerres qui se jouaient dans l’ombre les atteindraient.

C’est pourtant ce qui se passa. Un petit groupe de Raïs perça les défenses alliées et dévasta le village des Tîwele, ravageant tout sur leur passage. Impuissant face à ce déchaînement de sauvagerie, le Don de Meredith demeurait leur seul salut. Agrippant sa fille et son époux, elle Dessina son Pas sur le Côté. L’Archipel Aline s’imposa instinctivement comme destination, persuadée qu’elle était que Gaerys ne laisserait jamais tuer Alice. Mais le sort s’acharna sur les Tîwele ce jour là et l’Imagination s’ouvrait à peine que déjà elle se refermait, harponnée par le Verrou Ts’lich qui se mettait en place au même moment.
Le Verrou interdit la re-matérialisation de Meredith et Primaël les gardant captifs au cœur de l’Imagination, arrachant au passage une part de l’âme d’Alice ainsi que ses souvenirs.

La petite se retrouva sur une vaste plage à proximité d’un village Pirate. Elle se dirigea vers les habitations, et à la première porte qu’on lui ouvrit, un lapin blanc apparut à ses côtés : les propriétaires des lieux crurent à un prodige. La rumeur qu’une enfant de sept ans était capable de Dessiner se répandit sur l’Archipel et Alice ne dit rien qui puisse leur faire comprendre qu’ils se trompaient.

Elle hérita donc du nom Nessa Minyatur (qui signifie petite déesse) bien qu’elle fut en vérité incapable de Dessiner.
Plus ou moins adopter par toutes les familles d’un clan voisin des Tîwele bien qu'on lui ait trouvé une famille d'accueil, elle se plaît à vagabonder d’un foyer à un autre, mange à tout les râteliers et mène somme toutes une petite vie bien heureuse de jeune Pirate, ne conservant de son ancienne vie qu’un écho contenu dans une simple phrase « Suis toujours le lapin blanc… ».
Conseil venu d’elle ne sait où mais qu’elle s’applique à suivre en baptisant son lapin "Blanc-Lapin" et en se laissant sans cesse guider par lui.

Le temps passe et Nessa jouit d’une liberté qui lui sied à ravir. Bien vite elle embarque sur le bateau de son officiel père d’adoption qui guette ses manifestations du Don.
Ceux-ci n’arrivent pas, Nessa n’étant pas Dessinatrice, mais sa première rencontre avec un bâtiment transportant un Dessinateur révèle une autre facette du Don. Nessa s’avère capable de percevoir la nature d’un Dessin en le localisant dans les Spires avant qu’il ne bascule dans la réalité.
Cette faculté permet au capitaine de mener à bien son abordage et Nessa gagne sa première part du butin : ses deux bracelets d’or. Étrangement, Blanc-Lapin revêt aussi une tout autre apparence à travers ses yeux…

Matelot devenue indispensable, Nessa est un peu la mascotte de l’équipage. Elle est ensuite confiée à un maître d’arme, Marvyn, qu’elle exaspère par sa profonde nullité en matière d’escrime mais qu’elle fini par impressionner grâce à ses réflexes. Ils lient un lien étrangement paradoxal entre l’amitié et l’exaspération, basé sur le respect et l’incompréhension.

Sa vie lui semble donc parfaite quand à ses dix neuf ans elle fait partie de l’équipage chargé de commercer avec un groupe de Mercenaires du Chaos. Blanc-Lapin l’entraîne alors dans leur embarcation et un Mercenaire attaque Nessa la prenant pour une espionne. Pour se défendre, Nessa parvient à le tuer, jouant de ses prodigieux réflexes et de son sens de l’improvisation.
Un combat remarqué par un Maître Mercenaire à bord, Rui, qui décide de prendre Nessa sous son aile voyant en elle une recrue prometteuse.

Tout à fait blasée et nullement repentante de son crime, Nessa ne songe qu’à suivre Blanc-Lapin et puisque celui-ci semble la mener vers les Mercenaires, elle accepte. Son père adoptif fait part de l’incident à son chef de clan, un Pirate aussi lâche que manipulateur s’acoquinant avec les Mercenaires, qui leur cède Nessa par soucis diplomatique. Et puisqu’elle part pour s’installer sur le continent il applique la loi Pirate en prononçant son exil.

C’est une tout autre vie qui commence alors pour la jeune fille. Formée au combat par Rui, celui-ci s’avère tout aussi incapable que Marvyn à lui inculquer l’art de tenir une lame et passe ce chapitre pour lui apprendre à tuer avec son corps.
Nessa trouve cela bien pratique d’autant que chaque contrat rempli lui rapporte une coquette somme d’argent. Et à cette époque il n’y a que deux choses qui l’intéressent : voyager et gagner de l’argent.
Des objectifs aisément comblés par le Chaos, et qu’importe s’il faut tuer des inconnus pour cela, elle y est toute disposée.

Jeune apprentie appliquée mais désespérément en marge de son monde, elle exaspère certains de ses congénères et en amuse d’autres qui lisent de la froideur dans ses rêveries et une forme de cruauté assortie à leur cause.
Quand aux Mentaïs ils sont à la fois frustrés et fascinés par sa perception du Dessin ce qui lui vaut le respect de la plupart.

Nessa se plaît assez avec eux, en tout cas elle ne s’en plaint pas. Un salaire plus que respectable, l’occasion de voir du pays, un Maître séduisant qui joue parfois les amants… Rien qui puisse lui faire souhaiter une autre vie.
Seul trouble dans son existence, des cauchemars effrayants de similitudes qui entachent certaines de ses nuits. Pas de quoi s’inquiéter au début, mais tout bascule plus ou moins un an plus tard.

Nessa a vingt-deux ans quand ce rêve où un couple de jeune gens semble l’appeler refait surface. Accompagné cette fois d’une déferlante de sensations inédites, son réveil est brutal. Par la suite tout s’enchaîne très vite. Son contrat en cours consistant à éliminer un Marchombre marque le début d’une prise de conscience.
Elle tue l’homme au prix d’un effroyable sentiment de culpabilité, et d’une grave blessure qui la laisse pour morte.

Transportée à Fériane par des bras inconnus, elle passe une année auprès des Rêveurs qui ont plus à faire avec son état psychologique qu’avec sa plaie. En effet de violentes crises d’angoisses secouent chaque matin Nessa, son cauchemar répétitif la harcelant toutes les nuits.
Régularité consécutive aux visites de Blanc-Lapin qui ne la quitte plus et semble lui-même porteur du rêve. Son meilleur ami devient son pire ennemi.
Durant son année de convalescence, les plus sympathiques des Rêveurs tentent de lui apprendre le contrôle de ses nouvelles et éphémères émotions. D’abord en les cernant puis en les nommant pour enfin les apprivoiser. Une thérapie qui fait son effet puisqu’elle trouve le courage de quitter Fériane pour suivre Blanc-Lapin dans ce qu’elle sait intuitivement être un voyage d’adieu.

Après plusieurs semaines de marches, c’est dans un état lamentable qu’elle parvient jusqu’à la Citadelle des Frontaliers, implorant qu’on la laisse passer mais incapable de dire pourquoi ni pour aller où, doutant même de l’identité à déclamer.
La voyant désarmée et au bord de l’épuisement, le peuple du Nord fini par ouvrir ses portes, l’escortant sous bonnes gardes. Après s’être assuré qu’elle n’était pas une ennemie, Nessa put reprendre des forces durant une poignée de jours.

Durant ce cours laps de temps elle rencontre Hagen, un Frontalier de son âge chargé de sa surveillance. Peu de dialogue, beaucoup de regard, le courant passe. Mais Nessa ne quitte pas de vue son objectif et reprend la route au plus vite, suivant toujours Blanc-Lapin qui la mène vers l’Est au-delà de la Citadelle, jusqu’à un mont rocheux.
Après une escalade périlleuse où le vertige manque à plusieurs reprises de la faire déraper, c’est guidée par Blanc-Lapin qu’elle parvient saine et sauve de l’autre côté.

Au loin une mystérieuse étendue d’eau l’attend.
L’œil d’Otolep l’attire autant qu’il la repousse, et c’est au prix d’un effort surhumain qu’elle parvient à s’immerger dans ses eaux mystiques…
Quand elle ouvre les yeux c’est pour se retrouver plongée au cœur même de l’Imagination qui s’avère aussi être le décor paradisiaque de ses cauchemars.
Ici, Blanc-Lapin apparaît tel qu’il est, dans toute sa splendeur de jeune dragon aux écailles ébène. Les deux compagnons se réconcilient, Nessa comprenant enfin le message de son ami, et rencontre le couple l’appelant chaque nuit, qui s’avère être ses parents.
Tour à tour ils racontent leur histoire et avouent à Alice le problème survenu lors du Pas sur le Côté l'ayant transporté sur l’Archipel.
Ils lui expliquent que si eux-mêmes sont condamnés à rester vivre dans l’Imagination, n’étant plus à proprement parlé réels, il n’était pas encore trop tard pour sa part d’âme, attendant son retour au cœur d’une fleur non organique, métaphore de l’évolution Alavirienne de Nessa.

D’abord réticente et désireuse d’en revenir à l’existence stérile qui lui convenait, Nessa commence par refuser. Mais une explication plus ou moins musclée avec son père ainsi qu’une question trop souvent posée : « Qui es-tu ? », font céder ses résistances et lui ouvre les yeux.

Nessa récupère sa part d’âme volée représentée par une petite sphère violette. Mais en la retirant du centre de la plante elle s’entaille profondément la main droite, manquant d’y perdre des doigts. La douleur est telle qu’elle s’évanouit, serrant son précieux gain au creux de son poing meurtri. Pendant son inconscience la sphère retourne à sa place originelle, le cœur de Nessa, qui s’éveille ensuite débordante de joie et de nouvelles certitudes.

Son identité recouvrée, enfin de nouveau parfaitement complète, Alice doit retourner dans son monde. Les adieux sont difficiles mais elle emporte deux souvenirs de ses parents et de Blanc-Lapin : une épée unique dotée d’incroyables facultés, Draël, qui tient sont nom de ses deux créateurs (DRAgon et primaËL) ; et un pendentif de sa mère apparaissant dans les moments d’angoisse pour l’apaiser. Deux cadeaux précieux appartenant aux Spires et que Nessa est la seule à pouvoir invoquer. C’est finalement à dos de Blanc-Lapin qu’Alice rejoint le rivage de l’Œil d’Otolep dont elle s’éloigne, le cœur gros.

Parcourant son chemin d’aller en sens inverse, elle passe de nouveau par la Citadelle où elle fait un retour remarqué, tant par les Frontaliers qui ne peuvent douter de son passage dans l’Œil, que par Hagen que sa nouvelle plénitude surprend autant que fascine.
En effet sa petite « baignade » l’a transformée, à la fois psychologiquement, son intégrité retrouvée, que physiquement, ne gardant pour seule blessure que sa main mutilée. Plus sûre d’elle qu’elle ne l’a jamais été, Alice scelle leurs retrouvailles d’un baiser passionné. Avant de quitter le peuple des Marches du Nord elle les remercie de leur hospitalité et jure de revenir un jour payer la dette qu’elle estime avoir contracté envers eux, et, qu’en attendant, chaque Frontaliers qu’elle croisera trouvera en elle une alliée.

C’est ainsi qu’elle quitte la Citadelle, aussi impatiente qu’inquiète de poursuivre la voix qu’elle sait enfin sienne : celle des Pirates. Et pour la première fois, c’est parfaitement seule qu’elle entreprend ce périple, Blanc-Lapin n’étant plus là pour la guider.
Pourtant cette liberté inédite basée exclusivement sur le libre arbitre, a tôt fait de lui plaire, et ses pas la guide instinctivement vers de nouveaux objectifs.

Au delà de l’horizon, toujours.
         


Dernière édition par Nessa Minyatur le 13.11.16 15:56, édité 6 fois
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Karlson Hrejo Voïshinta
Messages : 6023
Date d'inscription : 12/08/2009
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Frontalière de 28 ans
Aptitudes: Guerrière chevronnée et redoutée
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*19.10.11 20:24

Superbe fiche .
*Donne un cookie à Nessa*

Tu es tout naturellement re-validée !
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*19.10.11 21:52

*mange goulument le cookie* Merci ! =D
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10674
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*19.10.11 22:10

"elle exaspère certains de ses congénères et en amusent d’autres"
c'est amuse

"c’est guider par Blanc-Lapin qu’elle parvient saine et sauve de l’autre côté."
guidée


"elle rencontre Hagen, une Frontalier de son âge chargé de sa surveillance."
c'est pas un ..? ^^'
vu qu'après elle l'embrasse fougueusement ... x)

et une avant, dans la description mentale
"Simplifier le complexe, compliqué l’évident ?"
c'est pas compliquer ..?


Et c'est tout ce que j'ai vu comme fautes, même si il y en a peut-êter d'autres, je ne suis pas une pro en orthographe non plus ... ^^



Super fiche !!!
bravo bravo ! Donc ... Bonne renaissance alors ! ;)

_________________



Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*19.10.11 22:45

Corrections faites ! Merci Nel' =)

Et oui... évidemment que c'est UN Frontalier XDD
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10674
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*19.10.11 22:50

de rien ! ^^
okay, mais si tu préfères les frontalières ... xD

et dans tes rp t'auras déjà fait ta "débannisation" ..?? Ou tu le feras après avoir voyagé en tant que "Pirate bannie" ..?

_________________



Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*20.10.11 10:05

mdr on va s'en tenir à l'orientation standard ! XDD

Pour les RP elle est encore bannie. Faudra que je la "débannise" au fil du temps x) Bon je mettrais pas 30ans non plus, ça craint une chef des Pirates bannie, mais le temps de mener à bien les négociations et de se (re) faire accepter des siens...
Rêveur__Membre
avatar
Féminin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 8130
Date d'inscription : 22/09/2010
Rêveur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*22.10.11 14:10

Re Bienvenuuuue alooors!

Superbe fiche!

Mais bon, si tu préfère les frontalières, on dira rien...:P

_________________


Je te vois, Invité! As-tu besoin que je te soigne?
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
»Alice Tîwele//Nessa Minyatur *évolution, CLAP!*
»Jasper & Alice Forever
»Alice Blood [Attente de Réponse]
»Alice Cullen
»Nessa Tinùviel [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: D'un monde à l 'autre :: Place des Héros :: Salle de Présentation :: Héros Recensés-