Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Lorsque plusieurs personnalités se font face...[Iz' + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mentaï__Membre
avatar
Féminin Âge : 37
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 682
Date d'inscription : 24/07/2011
Mentaï__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 28 ans - féminin
Aptitudes: dessin // greffe // sabre et corps à corps
MessageSujet: Lorsque plusieurs personnalités se font face...[Iz' + libre] Mar 20 Déc 2011 - 15:38



.:I N'appelez pas cela de la schizophrénie... I:.

Immédiatement sa raison s'en alla.
L'éclat de ce soleil d'un crêpe se voila ;

Tout le chaos roula dans cette intelligence,
Temple autrefois vivant, plein d'ordre et d'opulence,

Sous les plafonds duquel tant de pompe avait lui.
Le silence et la nuit s'installèrent en lui,



Al’poll. Citée autrefois prestigieuse et célèbre pour l’enseignement qu’elle offrait aux dessinateurs débutants, elle n’était désormais plus qu’un amas de pierres blanche qui menaçait de s’effondrer sur lui-même. Construite sous la chaine du Poll qui séparait Gwendalavir du royaume Raï, je m’étais fréquemment aventurée dans les environs lorsque les alliances avec les guerriers cochons avaient du se faire dans leur pays. Frontière étroitement surveillée par les frontaliers, il n’avait pas été rare que je doive en tuer quelques uns afin de dissimuler toutes mes activités pour le compte de ma guilde mais dans un espace aussi désolé, même la vigie de la citadelle de glace ne parvenait pas à percer les murs de roche et les pics déchirés de la montagne…
Aujourd’hui, en cette douce matinée glaciale, je me trouvais au pied de la falaise et due contourner une partie de celle-ci pour trouver une anfractuosité assez large afin d’y faire passer mon imposant étalon. Pourquoi ne faisais-je pas un pas sur le coté ? Car même si j’avais un niveau de dessin qui dépassait celui des meilleurs dessinateurs de Gwendalavir, même si je pouvais faire face aux sentinelles, il était impensable pour moi de me laisser aller à la facilité… Les Mentaïs étaient l’élite de la forteresse, ils étaient indépendants et n’obéissaient qu’aux ordres directs du chef. Combattants aguerris, peu leur tenait tête et en détruire un était synonyme de gloire…

« On se pèle ici. Il ne me semble pas que les Raïs se soient agités…
Je ne viens pas pour eux.
Vraiment ? Et pourquoi donc viens-tu ?
Rasinar n’a pas le temps d’entrainer Izaac. Je dois m’en charger… »

Je ne suis pourtant pas une nounou. Lâchais-je à voix haute d’un ton sec. Pourquoi Rasinar est donc t-il si occupé ? Chercherait-il à me surpasser… ? Peine perdue…

« Quelqu’un finira bien par tenter de te tuer…
Beaucoup de monde veut ma mort.
Oui mais je parlais au sein de la guilde…
Qui sait, qui sait… ? Cela pourrait-être un bon moyen de m’amuser… Les traitres mourront et serviront d’exemple aux autres. »

On ne rigole pas avec les enfants du chaos…

Talonnant mon cheval, je m’engouffrai sur un chemin naturel, percevant de mes sens aiguisés les différents animaux sauvages qui s’écartaient de moi, le bruit les dérangeant dans leurs activités. Dans ces montagnes, à part quelques mammifères, il n’y avait plus de danger depuis que les Iaknills avaient disparu. Avec mon niveau et les circonstances, venir ici était un jeu d’enfant… Mais était-ce le cas pour Izaac ? Il était jeune. Moins de quinze ans… A son âge, les enfants restaient chez eux et jouaient avec des bâtons de bois… Mais pas chez les mercenaires. Ici on les formait afin d’en faire de véritables machines de guerre. Certes, il ne semblait pas avoir le don du dessin mais son affinité avec les animaux, plus ou moins dissimulée, le rendait intéressant. Pour l’espionnage et la filature ainsi que la traque, il formerait le guerrier parfait… Mais avant d’atteindre ce niveau, il allait falloir aiguiser son esprit autant que son corps. Notre formation n’avait rien à voir avec celle de ces stupides marchombres. Chez nous, nous n’acceptions que la perfection… S’il s’avérait trop faible, alors il mourrait comme tous les autres qui m’avaient déçu par le passé. Le prendre sous mon aile le temps que mon bras-droit revienne était une faveur que je lui accordais, j’espérai qu’il en avait conscience… Mécontenter un mentaï était plus que dangereux, mais mécontenter celle qui était à la tête du chaos cela dépassait tout ce que l’on pouvait craindre en ce bas monde…

« Nous arrivons bientôt. »

M’arrêtant en face d’un trou sombre qui s’enfonçait sous la terre, je descendis de ma monture et ôtai son harnachement avant de la laisser, sans l’attacher. Sofrendo était un cheval bien plus massif et plus résistant que ses confrères. Sa vitesse était impressionnante, il savait se défendre… Mais ne savait-on jamais, je préférais le voir fuir plutôt que de le retrouver à moitié dévoré.
Me détournant de lui, je ramenai mes cheveux en arrière d’un mouvement de tête agacé et fis apparaitre une lueur au bout de mes doigts avant de m’engouffrer dans le boyau de glace…
Il faisait froid à l’intérieur. On pouvait apercevoir sur les murs d’anciennes gravures qui s’étaient à moitié détruites avec le temps et je ne tardai pas à déboucher dans la salle principale où l’ouverture dans le plafond ravagé permettait une luminosité suffisante. Des énormes chaines bleutées reposaient au sol et je savais qu’elles avaient emprisonné jadis le dragon des spires, seigneur de sa Dame. Les sentinelles aussi avaient été figées il y a quelques années… Bientôt elles reprendront leur place sous cet escalier poussiéreux. Mais avant cela, il me faudrait retrouver ces Ts’lich qui se cachent je ne sais où.

Je suis en avance, on dirait…

L’un de mes subalternes s’était chargé, une semaine plus tôt, de rentrer en contact avec le jeune Izaac pour l’informer que je l’attendrai dans l’ancienne cité de la chaine du Poll. Ne m’ayant jamais rencontré, il ne savait peut-être même pas que j’étais une femme et s’attendait certainement à un cliché dans le style, homme de la quarantaine aux muscles d’acier… Mais non, il était toujours amusant de voir la lueur surprise dans le regard de ceux qui ne s’attendaient pas à découvrir le chef de la guilde du chaos ainsi…
Le rendez-vous était fixé aux alentours de midi. Etant arrivée tôt dans la matinée, je ne pouvais pas me permettre d’en vouloir à Izaac de n’être pas encore arrivé mais mon impatience légendaire accentua mon énervement et ce fut légèrement agacée que j’attendis qu’il arrive…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lorsque plusieurs personnalités se font face...[Iz' + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pendant la distraction pre-electorale, 30000 haitiens font face a la deportation
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Quand les démons font face à leur destin
» [PM] Lorsque je débarque ... tout s'effrondre ? libre
» Qui joue d'un ou de plusieurs instruments...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Nord :: Chaîne du Poll :: Al-Poll-