Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Et le murmure se glissa dans une âme [Post unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Et le murmure se glissa dans une âme [Post unique] Mer 25 Jan 2012 - 22:52

[Ceci fait suite à mon Rp avec Killian aux Archipels Alines. Si ma greffe ou ce post posent un souci, dites le moi]

Le désert des Murmures.
Quelqu'un sait-il au moins pourquoi il porte un tel nom ?

******

Il y a eu le chant de la montagne. Puis il y a eu celui de la rivière. Celui du désert. Enfin il y a eu celui du Rentaï. Et au milieu de toutes ces harmonies, il y a eu une note se glissant en eux. Il y a eu le chant de l'humain. Le murmure de l'harmonie.
Une Marchombre.

******

- Z'allez où comme ça m'dame ? Y'a qu'les montagnes et ce fichu désert qui vous attendent à l'est.

- Je sais.


La jeune femme sourit à l'homme qui la regarde avec des grands yeux, étonné qu'un membre de la gente féminine décide de partir seul se perdre en terres hostiles. Cette confiance qu'elle dégage a quelques chose d'étrange qu'il a rarement croisé. Il en a connu des femmes au caractère plein de feu et de volonté, mais toutes celles-là ont fini par s'abandonner au confort d'un bon foyer. Celle là ne semble pas de ce genre.

L'homme gratte sa barbe alors que l'inconnue s'éloigne avec son baluchon sur le dos. Etrange. Vraiment étrange. Et puis après tout, qu'elle fasse ce qu'elle veut. Si dans deux semaines elle n'est pas revenue, il gardera sa belle jument pommelée. Un animal aussi doux et bien bâti se vendra bien sur le marché d'Al-Jeit. D'une tape affectueuse sur le chanfrein du cheval, il lui enjoint de le suivre à l'intérieur de l'écurie. La bête refuse d'avancer et tourne sa tête vers la route qui s'éloigne de l'élevage, dans la direction que sa maitresse vient d'emprunter. Son hennissement puissant résonne dans les airs, en signe d'encouragement pour la jeune femme. Puis il cède à la pression de l'homme et le suit sans plus rechigner vers sa stalle qui l'attend, du foin frais à l'intérieur.

******

J'ai escaladé une montagne. Franchi une rivière. Traversé un désert.
Je me suis entrainée trois ans aux côtés d'un Maitre Marchombre. Trois longues années d'efforts et d'apprentissage. Par ces étapes que je franchis une à une, j'ai l'impression de comprendre l'importance de ces trois années. C'est comme si ce voyage était le point d'orgue de ma vie, ce vers quoi une partie de mon trajet sur la Voie a toujours tendu.

******

J'avais déjà entendu parler du chant des Dunes, provoqué par la chute des grains de sables poussés par le vent. Au début j'ai cru que le son qui vibrait à mes oreilles n'était dû qu'à ce phénomène physique. Pourtant quand je me suis retrouvée au pied du Rentaï, nulle dune n'était à proximité.

******

Le désert des Murmures
Le désert du Murmure.

******

Le murmure se glisse dans les airs.
Volète comme un oiseau qui découvre le plaisir d'utiliser ses ailes.
Trouve un perchoir et s'y pose.
Le murmure se niche dans les oreilles de la femme qui escalade les rochers.
Il se calque sur elle alors qu'elle se calque sur lui.
Il se fond en elle comme elle se fond en lui.
Alors qu'elle quitte la lumière et pénètre dans l'obscurité de la grotte, il devient elle.
Elle devient lui.
Murmure Marchombre.

*****

Qui est tu ?

Je suis moi. Je suis Marchombre.


Ne m'oublie pas Val. Tu es chat.


*****

Esprit du jour. Esprit de la nuit.
Griffe le soleil. Vois la lune
Esprit du jour. Esprit de la nuit.
Sois toi. Sois lui.


*****

Souffrance. Bonheur. Horreur. Sérénité. Folie. Joie.
La greffe se pose sur la jeune femme que le Rentaï acceuille en son sein.
Au milieu des émotions fortes qui volent dans l'inconscient de la Marchombre, le murmure lui répète son chant.

*****

Esprit du jour. Esprit de la nuit.
Griffe le soleil. Vois la lune
Esprit du jour. Esprit de la nuit.
Sois toi. Sois lui.


*****

Je vois une ombre qui se penche sur mon visage. Deux perles d'un bleu pâle brillent sur la peau claire d'une jeune femme. Dans ces yeux, je ne peux lire que la tristesse et l'effroi, ces tristes sentiments qui se perdent dans ses larmes.
N'ai pas peur.
Mais le murmure du chat n'atteint pas les oreilles de la femme qui se détourne alors que moi je m'éloigne, portée par des bras inconnus.

******

"Vis pour nous tous. Envole toi en portant un bout de nous comme autant de plumes. Toi seule peux fuir cet endroit et vivre libre.
Je t'aime."


J'entends sa voix qui prononce ses mots. Kaleb. Tu m'as donné la force pour te haïr et survivre. Puis tu m'as donné la force pour aimer et vivre.

******

Me suivras-tu ?

Marchombre.

Oui.

Chat

******

Un hurlement s'échappe de ma gorge alors que l'air s'infiltre à nouveau dans mes poumons. Que … que s'est-il passé ? Je n'ai pas encore ouvert les yeux que déjà je sens la brulure du soleil sur ma peau. Je tente de bouger un bras mais c'est comme si une montagne s'était écrasée sur mon corps et avait abimé chacun de mes muscles. J'ai mal. Horriblement mal. Pourtant je me force à surmonter cette douleur et ouvrir les yeux. La lumière vive me fait les refermer aussitôt, et je grimace de douleur une nouvelle fois.
J'ai soif. J'ai faim. J'ai toujours mal. Et puis j'ai chaud. Et puis … et puis je ne sais plus où j'en suis.
J'inspire un grand coup et d'un geste brusque force mon buste à se relever. Un cri de douleur sort de ma bouche, prix nécessaire à un tel effort. Inspirant un grand coup, je me force à me lever, mais mes jambes sans force cèdent sous mon poids. Impuissante je m'écroule et me retrouve couchée. Que faire ? Je ferme les yeux et écoute.
Le murmure est toujours là. Ce son qui m'a accompagné pendant mon ascension et m'a guidé jusqu'à cette mystérieuse grotte … qui est-il et que me veut-il ? Ses notes se posent sur mon esprit et libèrent comme une espèce de douce chaleur qui m'apaise. Me sentant bizarrement mieux je tente à nouveau de me relever. Mes jambes flageolent toujours un peu et mes muscles sont aussi douloureux que le jour où je me suis pris une correction par un frontalier. Sauf que cette fois je n'ai pas Elva pour me soigner.
Péniblement je tente de rassembler mes souvenirs pour savoir que faire. La source … il faut que je retrouve cette source où j'ai posé mon sac avant d'entamer l'escalade. Avec de petits pas mal assurés, je longe la montagne jusqu'à un micro oasis où poussent quelques arbres chétifs. Pourtant l'ombre qu'ils dispensent est plus que bienvenue sur ma peau brulée par le soleil. D'ailleurs je suis nue … comme quand je me transforme en chat. Tant pis. J'ai une vague chemise, un pantalon en toile fine et des sandales dans mon sac, prudence due à mes transformations habituelles et qui me sert une nouvelle fois.

Une fois abreuvée, restaurée et habillée, je me pose à côté de la source qui jaillit du flanc du Rentaï. Puis je me fonds dans la gestuelle Marchombre et laisse mes pensées dériver.
Y a-t-il quelque chose de changé en moi ? Je ne sens pas la greffe, alors est-ce que ce gros tas de cailloux me l'a refusé ? Ce serait vexant ! Après tout le chemin que j'ai fait pour le voir ! Et que dire à Killian et Elva quand je les reverrai ? … Je leur dirai qu'avec ou sans une arme de plus, je suis toujours moi. Toujours redoutable. Toujours Marchombre.

Un mouvement à ma droite. Sans réfléchir, j'attrape un poignard à ma ceinture et le jète vers la présence. En même temps je l'épingle avec mes ongles. Je quoi ? Des picotements bizarres au niveau de ma main me forcent à ouvrir les yeux et contempler mes ongles qui ont poussé d'au moins trente centimètres pour aller se ficher dans le serpent, aux cotés de mon poignard. Du chat j'ai déjà la vision presque nocturne et un odorat développé, il ne me manquait plus qu'une chose et cela le Rentaï semble me l'avoir offert : de vraies griffes.
Revenir en haut Aller en bas

Et le murmure se glissa dans une âme [Post unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et le murmure se glissa dans une âme [Post unique]
» Le jour où le fruit du Murmure est entré dans ma vie [FB]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Côté Hors-Jeu :: Est-