Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Un voyage en mer plutot ''balotant'' -_- [Viladra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 900
Date d'inscription : 04/06/2011
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 19 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Un voyage en mer plutot ''balotant'' -_- [Viladra] Mar 7 Fév 2012 - 0:22

Le vent qui fouettait mon visage et qui faisait virvolter étais froid. J'étais assise sur le toit de la citadelle. Désormais c'étais moi le chef. J'avais détronée viladra dans un combat sans merci. Avec force,courage et souplesse et je l'Avais vaincu. J'étais la plus puissante ! Jamais je ne m'étais sentie aussi fiere de moi...Jamais dans ma vie j'Avais ressentie autant de fierté envers moi meme. Tout d'un coup une bourasque de vent me fit perdre l'équilibre et je tombit au sol. Je perdis conscience. Je me réveilla alors dans un lit balotant au rythme des...vagues. Eh merde ! Je revais. Qui venais de me réveiller ? Viladra ! j'ignore pourquoi je faisait souvent ce reve ces temps ci...Pour ma propre sécurité,je décida de ne jamais au grand jamais raconter ce reve a qui que ce soit. Encore moins a la chef des mercenaires.Elle me tira du lit de force malgré que je soit encore a moitié endormie et qu'a presque chaque pas je manquais de tomber en pleine face. Je me mis a marmonner plusieurs phrase avec une pointe de colere dans la voix.

- Rahhh me réveiller si tot que sa ? c'est fort ! tu sais que je suis moins grognone quand je dors longtemps ? non ? ben tu viens de le savoir ! C'est peut etre la chef et mon ''maitre'',mais cela ne lui donne pas le droit de provoquer ma ''grognonneté''. Elle va voir,un jour le reve que je fait chaque va se réaliser.

Je ne pris meme pas la peine de savoir si elle avait entendue. Je continuais a monter les escaliers pour monter sur le pont du bateau. Bateau ? c'est vrai... Nous étions en mer sur un bateau de pirates. Viladra avait su se montrer tres...persuasive afin qu'ils nous laissent monter. Elle trouvais qu'un entrainement en mer allait faire changement. Lors que nous somme sortis de la cale,il faisait encore nuit. Du moins c'Est ce que je croyais a voir le ciel encore presque noir... Je me précipita sur le bord du bateau malgré que celui-ci tanguait de droite a gauche se laissant porter par les vagues. Une brise d'air frais nous rafraichissait. Les meches de mes cheveux virvoltait de pars et d'autres. Je me retourna vers viladra. Elle avait a nouveau ce regard froid de quand elle avait une idée derriere la tete. Qui sait ce qu'elle allait me faire faire encore...

[ HRP : j'Espere que sa suffira ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mentaï__Membre
avatar
Féminin Âge : 37
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 683
Date d'inscription : 24/07/2011
Mentaï__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 28 ans - féminin
Aptitudes: dessin // greffe // sabre et corps à corps
MessageSujet: Re: Un voyage en mer plutot ''balotant'' -_- [Viladra] Dim 18 Mar 2012 - 19:37


« Le chant d'une lame au milieu de l'eau. »



Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse,
Au fond d'un monument construit en marbre noir,
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoir
Qu'un caveau pluvieux et qu'une fosse creuse ;

Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse
Et tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,
Empêchera ton coeur de battre et de vouloir,
Et tes pieds de courir leur course aventureuse,



Nous étions parties tôt, Tsukiyomi et moi… Nous nous trouvions non loin d’Al’jeit, sur les rives du port où de nombreux bateaux étaient ancrés. Je cherchais une troupe d’hommes particulière et ignorais les annonces de voyages que nous lançaient des commerçants avides d’argent. Nous faisant diriger jusqu’à une auberge mal famée, nous entrâmes à l’intérieur tandis que le soleil déclinait petit à petit à l’ouest. Dedans, une vingtaine de convives, tous masculins dit en passant, se tourna vers nous et reluquèrent nos personnes. Etant une femme de grande taille, je traversais aisément la foule, surveillant mon apprentie qui, de part son caractère effronté, pouvait très bien déclencher un affrontement qui tournerait vite au massacre… L’idée me plaisait, je ne le cachais pas, mais j’avais besoin de quelques uns d’entre eux.
Repérant l’équipe de marins armés jusqu’aux dents au fond de la pièce, je m’approchai d’eux, mon regard froid empêchant les autres de tendres des mains vers nous. Tirant une chaise, je m’assise et posai tranquillement mes coudes sur la table.

Bien le bonsoir messieurs… Murmurais-je alors.

Qu’est-ce tu veux toi… Marmonna l’un d’entre eux, son regard concupiscent dévalant ma silhouette. Tu viens nous distraire un peu toi et ta gamine ?

Sans attendre de réponse, je vis sa main se tendre vers ma poitrine et je n’eus qu’à le regarder pour savoir qu’il ne faisait pas parti des hauts gradés du navire. Je n’aurais donc aucun scrupule à le tuer…
Mes ongles s’allongeant et prenant une teinte argenté, mon geste fut vif et précis lorsque je lui clouai la paume sur le plateau, éclaboussant les assiettes de son sang puant. Eclatant d’un rire froid qui sema le silence absolu dans la salle, je ne retirai pas mes griffes de sa chaire, le laissant meugler de douleur tandis que ses équipiers s’agitaient nerveusement, fixant l’un d’entre eux en attente d’ordres précis. Regardant leur capitaine, un homme d’une quarantaine d’année qui me regardait d’un air soupçonneux, je n’attendis pas qu’il finisse son analyse pour parler. Je n’avais pas de temps à perdre en discussions futiles…

Jadis vous avez apporté votre soutient à Elea R’il Morienval. Dis-je tranquillement, recouvrant la voix du pirate blessé. Je suis, disons, sa successeuse… Et je viens réclamer vos services, de grès ou de force. Je veux que vous appareilliez ce soir même et que vous nous meniez à la dernière île, celle où étaient autrefois enfermés les Gil’Sayan. Le paiement que vous obtiendrez sera à la hauteur de vos capacités… Et l’assurance que vous resterez en vie si vous acceptez de respecter la hiérarchie de puissance qui s’installe d’elle-même. Ajoutais-je d’une voix suavement glaciale.

Les pirates connaissent évidemment l’efficacité des Mentaïs quand il s’agit d’obtenir ce qu’ils veulent. Evidemment, je ne leur avais pas dit que j’étais la chef des mercenaires mais quand je dus ouvrir la gorge et la peau tendre recouvrant les viscères de deux d’entre eux, le capitaine accepta finalement de nous laisser monter à bord. C’était tellement simple que je manquai de les tuer pour tenter ma chance ailleurs afin de rencontrer un peu plus de résistance… Mais je voulais faire d’Ayame une future mercenaire accomplie rapidement, les choses ne pouvaient pas attendre… J’avais encore trop d’apprentis à éduquer pour me permettre ce genre de petites folies amusantes.

Nous nous trouvions désormais sur le navire, Ayame était directement partie se coucher dans l’une des cabines mises à notre disposition tandis que je me tenais au bout de la prou, observant les vagues qui s’écrasaient sur la coque du navire. Filant vers le sud, le soleil ne s’était pas encore levé lorsque je me décidai, quelques heures plus tard, d’aller la réveiller malgré la fatigue qui devait l’habiter. Les exclamations enragés des pirates qui venaient de s’élever autour de moi m’avait donné une bonne idée… Il allait falloir la mettre en situation réelle.
Allant la rejoindre, je la secouai par l’épaule, la dérangeant dans un rêve apparemment plein de promesses quand je compris dans son comportement plus que je n’entendis les paroles menaçantes qu’elle marmonnait. Oui, avoir de l’ambition était une bonne chose… Bien que pour le moment elle ne représentait pas une énorme menace. Tsukiyomi serait certainement de ceux qui, plus tard, essaieraient de me détrôner et je n’étais pas peu fière d’avouer que cela me remplissait de joie. Un jour je vieillirai et quelqu’un prendra ma place, c’est évident… Et il était toujours bon de se dire qu’il s’agirait d’un mercenaire que l’on a soi-même formé. Enfin, pour le moment j’étais au sommet de ma puissance et autant dire qu’ils allaient devoir attendre un moment avant de pouvoir y arriver…

De bonne grâce, j’ai accordé notre protection à nos chers amis pirates. Lui dis-je alors en nous dirigeant vers le pont principal. Il faut savoir conserver ses alliés près de soi, ne l’oublie pas… Certains peuvent se révéler très utiles même si on ne le voit pas de suite…

« Petite manipulatrice !
Non, je suis prévoyante… Les alliés d’aujourd’hui nous seront utiles demain, après tout… »

… Un navire adverse vient de nous prendre en chasse et nous venons de nous immobiliser afin de les accoster. Je leur ai dit que tu serais parmi eux à te battre… Je ne te donnerai qu’une seule facilité en éliminant le déssinateur à leur bord car tu n’es pas encore assez compétente pour affronter les pirates et le dessinateur en même temps. Mais si tu te fais tuer par une vermine comme eux, je n’interviendrai pas… Tu es une enfant du chaos, ce genre d’insectes ne doit être qu’une distraction pour toi. Va donc faire chanter ta lame, elle meurt de soif.

Le choc des coques se heurtant l’une contre l’autre fit alors trembler le navire et des pirates coururent de chaque coté de nous pour aller affronter ceux qui arrivaient en sens inverse. Faisant un pas sur le coté, je laissais mon apprenti pour apparaitre en haut du mat ennemi où un pirate à la très longue barbe commençait à dessiner un filet d’acier près à s’abattre sur nos alliés. Gloussant d’amusement, je bloquai son dessin médiocre et lui transperçai le corps du bas de la colonne vertébrale jusqu’à ce que ma lame ressorte par sa gorge. Le sang coulant le long de mon bras, je poussai un soupir d’aise et me forçai à ne pas rejoindre la bataille et à rester à ma place en hauteur qui me permettait d’analyser la situation. La trentaine de nos alliés affrontaient une cinquantaine d’ennemis… Mais ils avaient parmi eux une apprentie en passe de devenir mercenaire confirmée. La logique voudrait que la victoire arrive dans le quart d’heure qui suit…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 900
Date d'inscription : 04/06/2011
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 19 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Un voyage en mer plutot ''balotant'' -_- [Viladra] Lun 19 Mar 2012 - 1:07

La matinée commencait bien, j'avais fait un reve ma foi extraordinaire, il ventait... Jusqu'a ce qu'en allant vers le pont principal Viladra commence a me parler... Pas que je déteste qu'elle me parle, mais quand ont me réveille alors que sa ne fait pas si longtemps que je suis couché, sa m'enrrage un peu.

De bonne grâce, j’ai accordé notre protection à nos chers amis pirates. Il faut savoir conserver ses alliés près de soi, ne l’oublie pas… Certains peuvent se révéler très utiles même si on ne le voit pas de suite…

Oui oui. Je sais vil : Les alliés c'est important, ils faut les conserver a moins d'une gaffe. la Ont les tues. Tu me l'avais deja dit je crois. non ? Ouaiee j'ai un bonne memoire de temps en temps.

… Un navire adverse vient de nous prendre en chasse et nous venons de nous immobiliser afin de les accoster. Je leur ai dit que tu serais parmi eux à te battre… Je ne te donnerai qu’une seule facilité en éliminant le déssinateur à leur bord car tu n’es pas encore assez compétente pour affronter les pirates et le dessinateur en même temps. Mais si tu te fais tuer par une vermine comme eux, je n’interviendrai pas… Tu es une enfant du chaos, ce genre d’insectes ne doit être qu’une distraction pour toi. Va donc faire chanter ta lame, elle meurt de soif.

Me battre avec des pirates, contre des pirates...mouaiee. Sa me semblait une idée plus qu'alléchante. Faire chanter ma lame, sera un plaisir. Sauf que c'Est moi qui meurt de soif.Pas elle... j'ai failli lui répliquer << Mais Tous ce qui n'est pas mercenaire n'est que des insectes>> Mais bon. n'en faisons pas trop, déja qu'elle m'offrait de tuer leur dessinteur.Charmant. Les coques se heurterent alors, me faisant presque tomber. Je regardais les pirates s'agiter comme des fourmis sur le pont. Les ennemis se jetant dans la melée. Le choc des lames s'entrechoquant me donnerent des frissons. Les cris de ceux qui n'était pas assez vite pour se défendre me tira un sourire. Ahhh.... l'ambiance d'une bataille. Alors que je me retourna, Je vis que vil n'était plus la. Parfait. Une présence a ma droite me fit sursauter, et voyant que c'était un ennemi, Je lui enfonca ma lame dans la gorge. Le sang gicla de par et d'autre m'eclaboussant. J'éssuya la goutte sur ma joue, et la licha. Le petit gout metallique ne me disait plus rien. Me retrouvant encerclé d'ennemis,Je me mit a tournoyer. Ou Danser. Valser...Tuant le premier grace a un tranchement de gorge, Passant au deuxieme et troisieme les embrochant jusqu'a la garde, Retirant mon épée, un troisieme me prit et me souleva dans les airs collant son poignard sur ma gorge. Avec une souplesse et une rapidité étonante, je mordi la lame de son poignard, dégaga mes mains afin de les mettres autour de son cou, et l'envoya par dessus bord. Crachant le poignard, je continua ma danse mortel. Ma lame sifflant et semant la mort partout ou elle passait. 4 autre sorti de nulle part et m'encerclerent suivi de quelques autres. Merci Messieurs. Controlant la foudre, je me permis d'électrifier ma lame. Des éclairs bleutée meurtrier se mit a longer mon bras pour se rendre jusqu'au bout de ma lame. Dans une vrille souple et mortel, je trancha les pauvres malheureux en deux. Chargant une de mes mains de cette meme énergie electrique, je la lanca sur quelques pirates qui était entrain de vouloir mettre le feu. Ils tomberent a la renverse pris de redoutable convultion. Continuant comme sa jusqu'a ce qu'il ne reste aucun ennemi. Ou presque. En vérifiant si tout les ennemis était mort, je tomba sur un homme de ceux-ci.Me voyant s'approcher de lui il tenta de ramper vers l'opposé. Trop rapide pour lui j'arriva a ses cotés et mit mon pied sur sa poitrine. Il me regarda dans les yeux avant de faire tout ce que personne faible aurait fait...

-Pitié, ne me tuez pas ! je vous en pris !

Je m'approcha de son oreille tout doucement et lui murmura :

- Je déteste les faibles de ton genre. et...

je lui enfonca alors mon poignard entre les deux yeux

-Je n'ai de pitié pour personne.

Je me releva tachée de sang. Mes vetements était rendu de la meme couleurs que mes cheveux. Je me retourna alors vers le mat ou Viladra se tenait, plantant mon regard dans le sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mentaï__Membre
avatar
Féminin Âge : 37
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 683
Date d'inscription : 24/07/2011
Mentaï__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 28 ans - féminin
Aptitudes: dessin // greffe // sabre et corps à corps
MessageSujet: Re: Un voyage en mer plutot ''balotant'' -_- [Viladra] Sam 31 Mar 2012 - 18:29



.:I Dernier test I:.

"Cieux déchirés comme des grèves,
En vous se mire mon orgueil,
Vos vastes nuages en deuil

Sont les corbillards de mes rêves,
Et vos lueurs sont le reflet
De l'Enfer où mon cœur se plaît.
"




Tsukiyomi avait fait de nombreux progrès depuis que je l’avais prise sous mon aile. Je me rappelais encore de la gamine effrontée qui s’était amenée dans un étage qui lui était d’ailleurs toujours interdit… Là, j’avais fait entorse à mes principes en prenant pour le première fois un apprenti, et ironie du sort, Siobane s’était aussi retrouvée embarquée sous mon commandement… Le fait d’avoir eu plus d’élèves qu’aucun mercenaire n’en avait jamais eues me faisait encore sourire lorsque j’y pensais… Il était excitant de transmettre un savoir qui pouvait se retourner contre vous à tout moment. En attendant, même si je savais mes élèves capables d’atteindre le rang de maitre mercenaire ou Mentaï, ils n’en restaient pas moins plus faibles que moi… Et je me demandais même si l’un d’eux arriverait à me surpasser. Prétention que de croire le contraire, n’est-ce pas ? Non… J’étais juste consciente du niveau de mes capacités… Actuellement, il n’y avait que deux chefs de guilde que je redoutais plus que les autres. Oui, les marchombres et les frontaliers… Les autres, à mon humble avis, ne valaient pas la peine d’être nommé. Du moins, ceux qui se trouvaient sur les terres de Gwendalavir car de l’autre coté, il existait des puissances aussi envoutantes que dangereusement mortelles.
Reportant mon attention sur la scène, je voyais toujours Tsukiyomi virevolter avec efficacité dans la marée humaine, tailladant et découpant ceux qui osaient se leurrer à sa silhouette gracile. Si ses gestes étaient bons, il manquait encore cette souplesse et ce naturel qui faisaient la particularité des combattants d’exception. Evidemment, en ce moment même elle était à même d’égaler les plus endurcis mais je savais qu’il lui restait encore du chemin avant de pouvoir se mesurer à n’importe qui… Aussi alléchante que me paraissait l’idée, je n’étais pas encore prête à la laisser se faire trancher la gorge par un guerrier un peu trop fort. Pourtant, il n’existait pas plus beau plaisir que de s’ébattre au milieu de ses fontaines rougeoyantes qu’abritaient les limites charnelles du corps de ces êtres humains.

« Que de cruauté… C’est un exploit que tous tes élèves soient encore vivants.
Certains sont morts, il me semble…
Portés disparus.
Ca revient au même. »

Occupez-vous d’elle… Occu…

La voix d’un des commandants des pirates attira mon attention malgré la confusion et je vis trois de nos ennemis fondre sur mon élève. Si elle accueillit le premier et le second sans même se rendre compte qu’ils la visaient en particulier et non pas comme les autres combattants, le troisième réussi à dissimuler sa présence grâce aux autres assaillant et je vis son bras armé se lever dans le dos de la jeune fille.

Et bien, et bien… Murmurais-je en me redressant légèrement.

Matérialisant une lame, celle-ci fusa dans les airs, silencieuse et mortelle comme une ombre maudite. Tranchant la carotide du pirate avant que son geste ne s’arrête, son sang jaillit dans les airs comme un ballon se vidant de son air. Arrosant de son fluide tous ces compatriotes, il leur bloqua momentanément la vue ce qui permit à la jeune fille inconscience de ce à quoi elle venait de réchapper de continuer son ballet mortel.

« Elle n’est pas encore assez expérimentée.
Mais si, elle se débrouille presque toute seule ; c’est au-delà de ce que j’espérais… »

Quand je la vis achever de sang froid un pirate qui la suppliait de l’épargner, fait très rare de par leur fierté incroyable, je fus satisfaite quand elle refusa violemment. J’avais eu toujours eu beaucoup de mal à faire de Kem un mercenaire impitoyable… Je savais même que ses sentiments s’accrochaient à la petite rêveuse malgré ma désapprobation. Bref, j’étais ravie de voir que je n’aurai pas le même travail à faire sur elle… Mais contrairement à lui, elle se montrait moins docile. Certes, il ne m’était pas difficile de l’y obliger car ma patience n’était pas vraiment mon fort, mais quelque chose me soufflait que même lorsqu’elle ne serait plus sous mon enseignement, il allait falloir que je la surveille attentivement. Un mercenaire qui ne se montre pas capable de respecter des ordres est un danger pour la guilde… Et en tant que meneuse et gardienne de celle-ci, il est de mon devoir de la protéger des dangers. Non… ?
La voyant me regarder pour guetter mon assentiment sur son acte, j’esquissai un mince sourire dissimulé sous le voile de mes longs cheveux noirs et sautai souplement par-dessus la balustrade entourant le post de vigie. Le vent soufflant à mes oreilles, je me reçu dans une roulade avant de me relever dans le même mouvement. Traversant le carnage, les pirates alliés faisaient basculer les corps par-dessus le pont tandis que je me rendais près d’elle.

Comme bon nombre de mercenaires tu te laisses dominer par une trop grande confiance en toi... Susurrais-je alors avec un sourire froid. Je ne dis pas qu’il faut se dénigrer… Mais à force de se croire supérieure à eux, tu sous-estime l’avantage du nombre… La prochaine fois je le laisserai te porter un coup pour que ta chaire meurtrie comprenne sa vulnérabilité.

Une demi-heure plus tard, le bateau fut lavé de ses traces écarlates et il n’allait pas tarder à atteindre la première île, celle où jadis les dessinateurs Altan et Elicia Gil’Sayan y avaient été paralysés grâce au savoir des Ts’lichs. Terre hostile à ceux qui ne savaient pas se battre, elle était essentiellement peuplée de familles agressives dont le mari ou le fils faisait parti d’un groupe de mercenaires des mers. Nos chemins allaient se séparer ici le temps qu’elle apprenne par elle-même puis je la soumettrai à un dernier test avant de la présenter à la cérémonie.
Quand la coque heurta doucement la plage de sable, nous descendîmes et je m’arrêtai quand les premières maisons apparurent à l’horizon.

Le pic où toute imagination est interdite se trouve à l’est à deux jours de marche vu notre position. Lui appris-je d’une voix égale. Je veux que tu y ailles par tes propres moyens, nous nous retrouverons là bas à ton arrivée… Méfie-toi Tsukiyomi, ici habitent des personnes et des créatures qui sont parfois plus puissantes que toi. Tu devras abreuver ta lame de sang avec prudence… Car sinon ça sera le tien qui se répandra à terre et je n’ai que faire d’une apprentie qui ne sait pas faire preuve de discernement.

Sur ces dernières paroles, je la fixai une dernière fois avant de disparaitre, la laissant seule à son âge juvénile affronter les dangers de ce lieu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Un voyage en mer plutot ''balotant'' -_- [Viladra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Vue sur l'Océan :: Grand Océan du Sud-