Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar] Dim 4 Mar 2012 - 18:27

De retour à Al-jeit, au milieu des tours de la ville. C'est incroyable à quel point on se sent oppresser sur le plancher des vaches. Au milieu de tous ce monde, tellement de gens médiocre, tellement de gens inférieurs. Dire que peut de temps avant, il était ça... Maintenant il connaît certaine de ces façades du bout des doigts, pour les avoir escaladées plusieurs dizaines de fois. Cette cité grouille de marchombres, ceux là ressortent dans la masse d'Alvariens maladroits.
C'est parmi tous ces marchombres, il fallait qu'il trouve le bon, celui qui lui montrera la voix à suivre, car tout était une histoire de voix. Il était entre deux voix, entre deux voix qui s'écarte l'une de l'autre. D'un côté la voix de l'harmonie, enivrante de douceur et de liberté. Dans cette voix, ces confrères l'avaient écarté de cette voix. C'est avec un esprit de revanche qu'il appréhende la voix des marchombres. De l'autre côté la voix du chaos, toute puissante. Il avait sa place chez eux, il était chez lui, dans le sang et et la douleur. C'était la seul chose qu'il avait chez les fils du chaos, sa place à lui.

Cette fois-ci ce n'est pas le maître qui choisira l'élève, mais l'élève qui choisira son maître. Il faisait subir aux marchombres un teste. C'était ironique, il volait les voleurs. Il avait déjà dépouillé deux marchombres. Il avait pris un arc au premier, il ne s'en était même pas rendu compte, ce n'était pas le bon. Il avait pris son couteau de lancer au deuxième, il l'avait senti et courrait après. Une poursuite s'engagea, rapidement arrêtée lorsque le marchombre fut surpris de voir son arme se fige dans son pantalon quand il allait sauter. Maintenant, il était suspendu la tête en-bas à une tour de Al-jeit.

C'était au tour du troisième, celui-ci avait deux belles dague dans le dos. Il hésitait, prendre une dague comme ça s'il se fait rattraper un combat avec des armes identiques aura lieu où prendre les deux pour le plaisir de prendre les deux. Rasinar pris les deux dagues. C'était l’instant crucial, il marchait tranquillement devant sa victime avec ses deux dagues à la ceinture. Allait-il encore une fois être déçu par les marchombres ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar] Dim 4 Mar 2012 - 19:39


Le soleil se couchait dans All-Jeit. La magnifique lumière qui se reflétait sur l'Arche laissait à présent place aux ténèbres… Si Eris se baladait la nuit dans la capitale, c'était uniquement pour retrouver sa ville natale, ses parents… C'était ça, il voulait revoir sa famille après plus de dix ans d'absence. Son attention fut soudain tourné sur un événement plus qu'étrange… Un marchombre, la tête en bas, accroché à une tour de la ville, dandinait les bras en criant "Au voleur !!!!" Cette scène insolite l'empêcha de voir la silhouette qui se glissait doucement dans son dos. Il ne s'aperçut de son erreur que quand un homme passa devant lui. Un homme avec des dagues. Ses dagues. Les dagues de Eris, sûrement les objets auquel il tenait le plus au monde. Le marchombre boulonnait intérieurement. Puis, il finit par lâcher sur un ton étrangement calme pour la situation:
- Auriez-vous l'extréme obligeance de me rendre ces objet avant de finir étalé sur le sol la cervelle à l'air. Merci d'avance.
Apparemment, l'homme n'avait pas peur. Alors, Eris s'avança et l'autre homme pris la fuite. Une course s'engagea alors entre les nombreuse tour. Plusieurs fois le marchombre était juste derrière lui jusqu'au moment ou quelque chose vint à l'esprit de Eris. Pourquoi cet homme s'attaquait-il à un marchombre ? Soudain, la vérité sauta à ses yeux: cet homme était un mercenaire du chaos, un ennemi des marchombres. Une chose incroyable se produit à l'instant même ou cette évidence lui sauta à l'esprit...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar] Sam 10 Mar 2012 - 20:38

Il l'avait repéré, un bon point pour le marchombre. Par contre, il était parfaitement ridicule, cette façon de proférer des menace sur un ton aussi respectueux était... originale. Rasinar ce serait bien arrêter pour le plaisir de voir sa réaction, mais ça ne faisait pas parti du programme. De plus, Le marchombre se montrait bien présomptueux, comme s'il pouvait battre le mentaï. Il allait rapidement comprendre son erreur si un affrontement à lieu, mais pour ça faut-il encore qu'il l'attrape. Il était redevenu l’apprenti marchombre dans ses vieux vêtements miteux, désarmé, obliger à voler des armes pour se battre.

C'était l'heure de la deuxième partie du teste. Rasinar cherchait dans sa mémoire le parcourt qu'il faisait avec son ancien maître. Il n'était pas difficile en lui même, mais le fait qu'on le découvre le rendre presque impossible, il faut faire le bon choix en moins d'une seconde. Ce teste, il l'avait réussi avant même la fin de sa formation, c'est presque ce teste qui marqua la fin de celle-ci. Ce parcourt qu'il recommençait à la moindre erreur, ne pouvant pas voir la suite. Le concept est très simple, poursuivre l'autre sans mourir.
Il fonça droit vers la foule, on va voir si ce marchombre est agile avec des obstacles vivants. En évitant soigneusement de ne serait-ce qu'effleurer quelqu'un, il avançait rapidement. Le marchombre le suivait de près, il était assez doué. Il fallait corser les choses, les petits changements de direction ne suffisaient pas pour s'en échapper. Le jeune homme ralentit au coin d'une rue, attendant le dernier moment pour s'engager dans une rue perpendiculaire. Il fallait avoir un bon timing, attendre assez longtemps pour que son poursuivant se rendent compte qu'il ralentissait pour que le marchombre accélère en croyant attraper le jeune homme et s'effacer pour qu'il continue tout droit, mais pas trop longtemps non plus car sinon Rasinar allait vraiment ce faire avoir.
Le maître marchombre y arrivait plutôt bien, mais ce n'était que le début. Rasinar lâcha une dague, pour laisser une chance à son poursuivant. Voilà le passage le plus spectaculaire du parcourt, il avait lui-même du recommencer trois fois ces cinq secondes de poursuite. C'est presque les yeux fermer que Rasinar tourna à droit dans un cul-de-sac, sauta pour s'accrocher à l'enceigne d'une brasserie, projeta ses pieds vers le mur faisant une vrille de 180°. Le corps à l'horizontale il poussa enfin sur ses jambes pour se propulser vers le marchombre qui venait juste de tourner, Tenant fermement l'autre dague pour place un seul coup.

Ce passage l'avait marqué, à chaque fois qu'il tournait dans cette rue, il voyait son maître foncer sur lui comme un rapace sur sa proie. La première fois, son maître lui taillada le bras sur toute sa longueur car il avait eu un mauvais réflexe de défense en tendant les bras devant lui. La seconde fois il para le coup, mais tombait à terre à cause de la puissance de l'attaque laissant ainsi son maître s'éloigner. La troisième fois, il avait compris qu'il ne fallait ni faire face comme un roc car le roc se brise, ni s’effacer à l'attaque car alors, l’élan du poursuivit lui donnait un gros avantage pour la suite de la poursuite. Il fallait utiliser cette puissance contre le fuyard, le dévier simplement. Bien évidemment, la poursuite ne s'arrêtait pas là, son maître retrouvait son équilibre miraculeusement et repartait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar] Sam 28 Juil 2012 - 11:26


Reprenons un petit peu les événements. Eris poursuivait donc cet homme étrange à travers la foule et les tours. La poursuite continua et le combats s'engagea un peu plus loin. Le poursuivi lâcha une dague sur le poursuivant. Ce dernier la rattrapa au vol. La, l'homme étrange tourna dans le coin de la rue. Un cul-de-sac, Il était perdu. C'est du moins ce que pensait le marchombre, car tout se passa très vite. Le mercenaire s'accrocha au panneau d'une brasserie , projeta ses pieds vers le mur faisant une vrille de 180°, il poussa ensuite sur ses pieds et se retrouva propulsé vers le pauvre Eris qui n'avait rien compris. Un coup fonça vers lui, le marchombre fit une roulade pour tordre le bras à sa cible en esquivant la dague.Il se retourna pour la plaquez sous la gorge du voleur QUI … Avait disparu ? Eris se retourna et vit l'homme sur le haut d'une grande tour.Sur son visage planait se qui ressemblait à un sourire moqueur. Il s'enfuit à nouveau, mais cette fois ci, Eris était bien plus proche. Le marchombre tenta un coup adroit que le mercenaire para avec une difficulté bien visible. Mais il n'eu visiblement aucun mal à parez le second. Les deux hommes s'arrêtèrent de courir et poursuivirent le combat presque immobile sur le toit. L e marchombre pris à de nombreuses reprises des coups presque fatals; mais il finis par écorcher le bras de sons adversaire qui lâcha la dague qu'Eris s'empressa de prendre. Il plaqua son adversaire au sol avant de prononcé une phrase, une seule dont la réponse était pourtant logique:
-Qui es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar] Sam 11 Aoû 2012 - 10:02

Le marchombre s'était écarté, laissant ainsi le champ libre à Rasinar. Avec la vitesse qu'il avait prise en poussant sur le mur, le mercenaire put monter sur un bâtiment facilement. Une fois en haut il regarda où se trouvait son poursuivant, toujours en bas... C'était normal, s'écarter donne un retard considérable, dans le temps, la poursuite s'arrêtait là parce que Rasinar perdait la trace de son maître sur les toits. Là, Rasinar s'arrêta pour attendre le marchombre, après tout il était allé bien plus loin que les autres. Le mentaï regarda en arrière, c'était bon il était assez proche, il para inextremis une attaque bien placée, trop proche peut-être. Rasinar se mit sur ses gardes, ce n'était plus le moment de courir.
Le combat fut donc engagé sur les toits, le marchombre attaquait presque sans réfléchir et Rasinar se contentait de défendre et d'observer. Il faut rester calme garder son équilibre et éviter les blessures gênantes. Il fallait jauger son adversaire et un futur allié. Sauf que la la tentation était trop forte, les ouvertures appelaient la dague de Rasinar. Il ne fallait pas le tuer surtout pas le tuer. Le mentaï déviait toujours ses coups au dernier moment pour ne pas le tuer, mais si ça continuait ainsi il ne lui resterait plus de sang.
Une autre ouverture, la dague de Rasinar fut presque attirer irrésistiblement vers le cœur du marchombre. Si ce coup atteignait son but, le sang coulerait à flot. Le jeune homme se figea, totalement, la pointe à quelques centimètres de la poitrine de son adversaire. Il ne bougea que lorsque le morsure du métal brûla son bras. Il lâcha un gémissement de douleur et la dague. Désarmé et déconcentré, le jeune combattant fini rapidement au sol avec une dague contre la jugulaire.


-Qui es tu ?

''Qui était-il ?'' voilà la question qui le poursuivrait toute sa vie. Qu'allait-il bien pouvoir répondre à ça ? La vérité, non c'était inenvisageable. S'il lui répondait qu'il était un mentaï, le combat continuerait et si sa blessure ne causait pas sa perte, Rasinar ne serait pas avancé. Le mensonge était la seul solution et il fallait faire rapide et efficace :

-Je m'appelle Ullim.


Ça ne suffisait pas, il savait très bien qu'un simple nom n'était pas ce que le marchombre voulait entendre, mais il faut du temps pour créer quelque chose de cohérent. Il avait juste gagné le temps qu'il lui fallait pour tout mettre au point. Avec un aire coupable feint et quelque larme qui se forme, le mercenaire se lança.

-Je suis orphelin et j'ai été éduquer par les faëls. C'est là bas que mon maître m'a pris comme apprentis. Grâce à mon éducation faël, j’étais très prometteur. On se dirigea rapidement vers ici. On allait arriver quand des mercenaires du chaos nous ont attaqués. Mon maître a été tué et ils m'ont enlevé et torturé pour finir par faire de moi un envoleur. Depuis trois ans, je suis à leurs ordres. Cela fait trois ans que je cherche un marchombre capable de m'enseigner se que mon maître ne m'a pas appris, un marchombre que finirait ma formation pour que je sois moi-même un marchombre.

C'était tout, il n'en ajouta pas trop. Il avait caché son don pour le dessin, il ne voulait pas à nouveau se faire rejeter à cause de ça. Tout était faux, mais en même temps c'était assez crédible et proche de l'esprit de Rasinar pour que ça marche. En devenant Ullim, le jeune garçon ne s'éloignait pas trop de Rasinar. Quelle ironie, en devenant marchombre, il ne s'éloignerait pas trop du fils du chaos.
Rasinar posa sur son adversaire un regard encore humide. Il était toujours au sol, avoir parlé lui avait valut une petit coupure à la gorge, mais rien de grave. Le poignard était toujours là, le fils du chaos ferma les yeux laissant s'échapper des larmes, peut-être les dernières si le marchombre choisissait de le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar] Ven 26 Oct 2012 - 20:07

-Je m'appelle Ullim. Répondit l'homme qu'il pensait être un mercenaire.
Information presque inutile, mais, elle était précieuse à Eris qui recula d'un millimètre.Le ton d'Ullim n'était pas offensif, et, pas seulement car il avait une dague contre le coup. L'homme commença a pleurer.
- Je suis orphelin et j'ai été éduquer par les faëls. C'est là bas que mon maître m'a pris comme apprentis. Grâce à mon éducation faël, j’étais très prometteur. On se dirigea rapidement vers ici. On allait arriver quand des mercenaires du chaos nous ont attaqués. Mon maître a été tué et ils m'ont enlevé et torturé pour finir par faire de moi un envoleur. Depuis trois ans, je suis à leurs ordres. Cela fait trois ans que je cherche un marchombre capable de m'enseigner ce que mon maître ne m'a pas appris, un marchombre que finirait ma formation pour que je sois moi-même un marchombre.
De nouvelles larmes coulait, plus longuement cette fois. Durant seipt minutes, les deux hommes restaient face à face. Puis le marchombre se relevas.Doucement. Guettant chaque geste de la personne qui le regardait. Puis Une série de question vint à la tête, comme toujours. Mais cette fois, ill les posa toutes à la fois afin de déstabiliser Ullim et voir si il disait la verité:
-Premièrement, qui était ton maître deuxièmement à quel âge les faëls t'on ils adopter et enfin, qui sont les mercenaires qui t'ont capturée?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar]

Revenir en haut Aller en bas

La voix d'un assassin [pv Eris/Rasinar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Azäziel [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit-