Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Mer 7 Mar 2012 - 17:57

Le grand jour était vite arrivé. Un peu trop vite même au goût de Nessa.
Porter le nom de Tîwele ne lui avait rien épargné, contrairement à ce qu'elle pensait, elle n'avait eu le droit à aucun traitement de faveur. Quoi que... peut-être qu'en se présentant sous le nom de Perlimpinpin aurait-t-elle était exécutée ou renvoyée d'office. En attendant son nom ne lui avait attiré que trop d'attentes à satisfaire. Non content de lui avoir fait passer une myriades d'épreuves et d'avoir bien failli avoir sa peau, son propre clan exigeait encore une preuve de sa qualité. Quelque chose qui la rendrait digne de faire annuler le double ordre d'exil pesant sur ses épaules et de recouvrer son titre de petit fille du chef et par ailleurs son unique descendante.

Et quoi de mieux pour ça que de l'envoyer en Mer des Brumes rapporter un butin du continent de l'Est ? Rien bien sûre, c'était même faire d'une pierre deux coups. Gaerys, son grand-père, ne s'était pas opposé à l'idée quand les conseillers le lui avait exposée en présence des membres influents du clan et même des curieux venu assister à la scène. Il n'avait eu d'autre choix que d'accepter de crainte de subir une mutinerie. Et vu comme les braves Pirates scandaient "Les Brumes ! L'est !" il aurait été mal avisé de refuser. Il avait déclaré devant tous qu'il en croyait sa petite fille capable -si elle était bien celle qu'elle prétendait- pourtant quand il posa sa main sur l'épaule de Nessa, son au revoir sonnait comme un adieu.
Gaerys lui avait fourni un bateau. Pas bien rapide mais résistant. Pour ce qui est de l'équipage il s'était formé d'une façon que Nessa avait jugé "comique". L'essentiel s'était porté volontaire, encore bluffé par ses exploits lors des épreuves. Et les autres c'est Gaerys en personne qui les avait recruté à force d'ordres, de menaces, et de coup de pied dans le train.

Il faut admettre que l'opération semblait suicidaire. Les marins s'aventurant sur la Mer des Brumes n'en revenaient pas d'habitude, ou rebroussaient chemin dare-dare. Un luxe que Nessa ne pouvait s'offrir, rentrer bredouille lui interdirait à jamais l'accès à son précieux Archipel.

Elle avait donc prit la mer, heureuse malgré tout de pouvoir commander son propre équipage et de fendre les flots comme une vraie Pirate. Mais elle avait rapidement déchanté quand l'horizon s'était étrangement... appesantit. Pire encore quand il avait viré à la purée de poix et qu'on n'y voyait pas à deux cents mètres. Elle avait d'ailleurs comprit à ce moment là pourquoi on appelait cet mer la Mer des "Brumes".

*Au fond c'est plutôt jolie. Comme si l'on voguait dans un nuage...*, songea-t-elle un instant. Elle n'oubliait quand même pas que cela rendait la navigation dangereuse.
Cela faisait plusieurs jours qu'ils naviguaient, terriblement ralentit par la Brume constante qui rendait toute orientation quasi impossible. Il leur fallait jouer de calculs compliqués et de beaucoup de chance. D'autant que, même s'ils l'ignoraient, le fait d'être partit de l'Archipel allongeait leur voyage. Mais partit comme ils l'étaient de toute façon, cela faisait belle lurette qu'ils avaient dévié de leur trajectoire et éraient en pleine mer. Pire que ça, ils avaient essuyé deux tempêtes et survécu à l'attaque d'un espèce de monstre marin tentaculaire. L'équipage déjà peu nombreux s'était vu diminué d'une poignée d'hommes.
Certains déprimaient, terrifiés par la destination autant que par la Mer, d'autres désespéraient de revoir un jour le soleil, d'autres encore crevaient d'envie de jeter Nessa par dessus bord et de faire demi-tour, et d'autres s'ennuyaient tout simplement. Heureusement Nessa pouvait compter sur la majorité de ses gars qui la craignait et la respectait. Nessa d'ailleurs, n'était pas tout à fait dans le même état d'esprit que ses comparses. Elle était inquiète, bien sure, mais surtout déterminée. Elle qui rêvait de retrouver sa place et de se faire un nom parmi les Pirates, l'aventure n'était pas pour lui déplaire. Ah et si en plus elle y survivait, c'était parfait !

Cela faisait deux jours que tout était calme. Un peu trop calme même. Et Nessa rêvassait, les yeux perdus dans la brume environnante qui, se reflétant dans ses yeux, leurs donnaient l'air d'abriter une part d'un ciel orageux. Elle profitait de ce temps libre pour repenser à tout ce qu'elle avait fait, son parcours, son statut, son désire de trouver sa place, son avenir aussi... Son bateau. Une fois lassée de toutes ses préoccupations passées, elle rêva de son bateau. Un rien qu'à elle, qu'elle ferait construire par les meilleurs et nommerait à sa guise. Il serait son chez-elle, une maison comme elle les rêvait : nomade. Le mouvement, voilà ce dont elle avait besoin, la liberté du où et du quand, sans se soucier du comment. Elle souriait à cette idée, s'y voyant déjà, quand un évènement survint, auquel elle ne se serait pas attendue. Rêvait-t-elle ou elle entendait une voix ? Elle tendit l'oreille...



Dernière édition par Nessa Minyatur le Mar 11 Sep 2012 - 20:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Jeu 8 Mar 2012 - 19:46

Eris étouffa un juron... Quelle idiote faisait-il... L’aventure l’avait poussé vers un endroit ou il pensait ne jamais mettre les pieds: sur le nouveau continent. Les récits sur cette terre éloignée entendue dans les tavernes avaient suffies à persuadé le marchombre de s’y rendre. Il ne cherchait ni la gloire ni la richesse, il faisait juste une chose que seul pouvaient faire les personnes qui arpentaient la même voie que lui: goûter à sa liberté. Il avait placé toutes ses économies dans l’achat d’un petit navire qui lui suffirait amplement. Les anciens propriétaires étaient si maladroits qu’ils avaient laissé la cale remplie de provisions (à moins que cela soit fait exprès pour attirer les acheteurs ?). L’homme jugea alors qu’il était près à partir après avoir vérifié si les aliments contenus étaient comestibles. Erreur car au milieu du trajet, ses provisions s'étaient épuisées. Pas assez pour rebrousser chemin et sûrement pas pour continuer jusqu'à destination. Le marchombre se traita encore une foie de débile profond et repensa aux détailles: les personnes qui lui avaient parlées de se continent éloigné étaient comlétement soues !!! Se pourrait-il qu'il ai fait tout ce voyage pour rien ? Il arrêta de se lamenter et repensa au passé…Une fois ses provisions épuisées, Eris avait tenté de pêcher et avait vécu de poissons pendant deux jours. Mais le marchombre était un piètre pêcheur…
- Fichu poisson !!!!!!
Il avait prononcé cette dernière phrase si fort que le navire qu'il commençait à voir à l'horizons l'avait sûrement entendu. Un navires ??? "Des pirates Alines " Ce dit Eris… Des qu'il approcha, une jeune femme lui tendit le bras pour qu'il monte sur le navire avant de dire quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Jeu 8 Mar 2012 - 20:33

Oui, c'était bien une voix, ce que confirma l'un de ses matelots accourant au rapport. Le pauvre faisait une drôle de tête. Tout comme elle il ne s'attendait pas une seconde à croiser âme qui vive dans les parages hors de ce navire !

- Capitaine, un homme à la mer !, haleta-t-il avec des yeux ronds. C'était un jeune matelot sans trop d'expérience mais à la vue exceptionnelle qui lui avait valu le surnom de Vue d'Aigle. Un petit gars bien pratique somme toute, la preuve qu'on ne lui avait pas refilé que des incapables.

- Qu'il y reste ! C'est sûrement un piège !, intervint un vieux bougre soupçonneux de sa propre ombre. Si prudence est mère de sûreté ce type là ne semblait pas prêt à quitter le giron maternelle. Cyclope qu'on l'avait surnommé, parce que quand il évaluait quelqu'un il fermait son œil droit si fort que le gauche semblait sortir de son orbite pour vous toiser au plus près. Flippant pour certains, Nessa trouvait cela hilarant.

Nessa ignora cette dernière intervention et suivit le jeune homme qui lui désigna le petit bateau devant eux... voir sous eux vu que c'était le genre de bicoque qui ne nécessite pas d'équipage.


- Descends-moi, ordonna-t-elle, et Vue d'Aigle obéit. Elle s'agrippa à une corde et il la fit descendre. Certains protestaient, comme quoi elle devait laisser aller quelqu'un d'autre -ou bien le laisser crever- mais c'était hors de question. Elle avait besoin du maximum de personnes pour faire avancer ce navire, aucune perte n'était plus tolérable. Et surtout elle était la seule capable de répondre suffisamment vite à une attaque.

Arrivée à hauteur de ce qu'elle voyait comme "une coquille flottante", elle pu enfin discerner l'individu à son bord. Un homme, pas encore la trentaine et il se trouvait en forte mauvaise posture. Seul dans la Mer des Brumes, quelle idée... Dès qu'il s'approcha elle lui tendit le bras et ordonna qu'on les remonte tous deux avant de s'adresser à l'inconnu.


- Drôle d'idée de se perdre en Mer des Brumes, il y a des endroit plus hospitaliers pour mourir !, lança-t-elle avec un sourire moqueur. Sur le pont, ses hommes avaient dû s'y mettre à deux pour tracter la charge, mais ils arrivèrent à bon port. Enfin... façon de parler. Dès qu'elle eût enjambée le bastingage et mit un pied sur le pont en compagnie de l'étranger, un bon quart de l'équipage reculait précautionneusement tandis que les autres dégainaient leurs sabres et les pointaient sur le nouveau venu.

- Paix !, ordonna-t-elle. Notre invité ne nous veux aucun mal, n'est-ce pas ?
Elle avançait ce dernier point comme une évidence. Que pouvaient-t-ils craindre d'un homme seul et perdu ? Mais parmi son équipage Nessa s'était gagnée des protecteurs un brin nerveux et si elle n'avait rien contre les excités de l'épée, il valait mieux calmer leurs ardeurs avant qu'ils n'embrochent tout et n'importe quoi sur un coup de tête. Elle tendit donc une main à l'étranger tout en se présentant :

- Bienvenu sur mon bateau étranger, je suis Alice Tîwele, petite fille de Gaerys Tîwele, mais appel-moi Nessa.
Une bien curieuse façon de se présenter qu'elle affectionnait tout particulièrement depuis quelque temps.

- N'en veut pas à mes hommes cette Mer les rend nerveux, fit-t-elle en conservant son demi sourire moqueur.

Elle attendit ensuite qu'il se présente à son tour, penchant légèrement la tête sur le côté, avec curiosité. Autour d'eux les matelots rengainaient leurs sabres. Ce penchement de tête leur rappelait la première épreuve de Nessa sur l'Archipel et ils étaient sûre que leur "championne" ne ferait qu'une bouchée de cet étranger au cas où. Mais Nessa, elle, n'en était pas si sûre. Quelque chose chez cet homme lui semblait familier. Désagréablement familier...





Dernière édition par Nessa Minyatur le Mar 11 Sep 2012 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Jeu 26 Juil 2012 - 11:48

- Drôle d'idée de se perdre en Mer des Brumes, il y a des endroits plus hospitaliers pour mourir ! Avait lâché La séduisante femme qui fixait le marchombre. Mais ce dernier ne l'entendit pas car, trop occupé à admirer l'immense navire qui s'offrait à lui. Eris voulut rappliquer pour dire qu'il savait très bien où il allait mais se ravisa. Il n'aimait pas mentir. Tous l'équipage était là, sabre sortit, regards méfiants (il y avait même un matelot étrange avec l'œil fermé), excepté la jeune femme qui ordonna quelque chose:

- Paix ! Notre invité ne nous veux aucun mal, n'est-ce pas ?

Le marchombre faillit avancer qu'ils avaient bien de la chance qu'il soit en paix mais renonça. C'est homme l'accueillait plus où moins.

- Bienvenu sur mon bateau étranger, je suis Alice Tîwele, petite fille de Gaerys Tîwele, mais appel-moi Nessa. N'en veut pas à mes hommes cette Mer les rend nerveux Dit la jeune femme en tendant une main qu'Eris s'empressa de sérer.

-Merci à vous, (le vouvoiement fit naître un fou rire général dans l'assembler et qui fit lever le sourcil a la-dite Nessa) Mais je ne compte pas rester très longtemps, Je me nomme Eris Hulum et je suis Marchombre. Ce dernier mot fit naître des exclamations. Un homme pointa même son épée. Je suis un simple curieux qui traverse la mer, je crains devoir vous quitter. Bientôt je repartirait en mer et…

Le marchombre ne finit pas sa phrase car à présent, il gisait au sol inconscient. La femme venait de l'assommer…

[Hors RP]: Bon à toi de voir pourquoi tu m'assome: Pour me protéger pour pas que je reparte en mer, Car je suis marchombre, Car je te suis familier... Bref, si t'aime pas je change ^^...
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Jeu 16 Aoû 2012 - 13:17

- Merci à vous, le vouvoiement surprit Nessa et créa l'hilarité chez ses hommes, peu enclin à ce genre de politesse. Mais je ne compte pas rester très longtemps.

Nessa se demanda où il comptait bien aller. De toute évidence sa bicoque ne le mènerait nul part dans cette purée de poix, et elle-même ne comptait pas faire demi-tour.

-Je me nomme Eris Hulum et je suis Marchombre.
Ces mots éclairèrent immédiatement Nessa sur l'origine de son malaise. Voilà pourquoi ce Eris lui semblait familier. Posture, attitude, vêtement, aura... tout lui rappelait Le Marchombre qu'elle avait tué plus d'un an auparavant. Elle en avait eu un ou deux, peut-être plus peut-être moins puisque son maître Mercenaire Rui ne lui disait pas toujours à quelle Guilde appartenaient ses victimes, mais elle se souvenait tout particulièrement de celui-ci. D'ailleurs quand elle pensait à ce Marchombre elle le qualifiait toujours comme "Le" Marchombre. Avec une majuscule. Celui qui avait planté les bases d'une terrible interrogation : Qui es-tu ?Question qui l'avait harcelé toute une année avant d'être à nouveau posée par son propre père. La réponse elle avait fini par la trouver, dans l'Imagination, en récupérant son cœur et son âme. Il lui avait fallu traverser bien des épreuves pour comprendre que sa place était auprès des Pirates, son Peuple d'origine, et qu'il existait autre chose que son "rien", son vide la caractérisant à l'époque. L'assassinat Du Marchombre avait déclenché son premier acte de compassion et même de la culpabilité. Deux émotions dont elle était alors totalement dépourvue.
Tout avait changé désormais. Les profondes cicatrices sur sa main droite dissimulées par une mitaine noire l'attestaient.

L'annonce qu'un Marchombre était parmi eux ne mit pas que la capitaine mal à l'aise. L'un de ses matelots brava la consigne de paix en relevant son sabre, visiblement nerveux. Aucun n'était de taille à affronter un Marchombre à bord. A part Nessa bien entendu mais c'était hors de question. Elle avait bien assez perturbée l'Harmonie comme cela pour défier un de ses Défenseurs.
Troublée par l'identité d'Eris, elle perdit quelque peu le fil de la discussion. Heureusement son absence ne dura que deux petites secondes.


- (...) curieux qui traverse la mer, je crains devoir vous quitter. Bientôt je repartirai en mer et…

Et rien du tout. Le Nerveux - Nessa venait de le surnommer comme ça en le voyant se crisper devant le Marchombre - assena un traître coup de poignée de sabre derrière la tête d'Eris. Trop occupée à ne rien laisser paraitre de son trouble, ce qui n'était pas chose aisée vu l’expressivité de ses yeux, Alice n'avait pas eu le temps d'éviter l'impact. L'initiative du Nerveux la mit en rogne. Elle le fusilla du regard jusqu'à se qu'il vire à l'écarlate.

- Je suppose que tu ne te serais pas risqué à l'attaquer de face ?, fit-t-elle d'un ton où perçait une sourde colère. Nain rouge et Crak emmenez-le dans la cale, Doc', occupe-toi de sa tête.

Les appelés s'activèrent tandis que le silence se faisait pesant parmi les hommes. Les matelots s'écartaient prudemment du Nerveux (qui s'agitait, passant du rouge au blanc), attendant la réprimande à venir. Alice était une bonne capitaine. Elle avait ça dans le sang. Mais sa situation était aussi un peu particulière et elle ne devait la loyauté de son équipage qu'à son nom et à son combat épique lors de son jugement. Pas encore d'exploits ou d'actes mémorables à son actif, et encore moins d'ancienneté. Le respect elle se devait de le gagner. Par la crainte d'abord, elle avait tout le temps de gagner leur affection s'ils survivaient à leur périple.

- Quand à toi le Nerveux...
Elle fit deux pas vers lui, heureuse de constater qu'il semblait s'enfoncer dans le bois.
- Désobéi à mes ordres, ne serait-ce qu'une seule fois, et je t'enverrais moi-même rejoindre la Dame.,dit-t-elle d'une voix basse et douce qui s'éleva pourtant distinctement, vibrante de froideur. Dans ses yeux brilla l'éclat d'une funeste promesse.

Le Nerveux porta instinctivement une main à sa gorge, sentant battre le sang à sa carotide, le souvenir d'un champion tué par Nessa s'imposant à sa mémoire. Il bredouilla de vagues excuses jusqu'à ce que la capitaine le libère de l'emprise de son regard et remette tout le monde à son poste. Elle descendit ensuite à la cale s'enquérir du sort du Marchombre.

A son arrivé elle trouva Crak, Nain Rouge et Doc' autour d'Eris. Ce dernier, allongé sur un lit de fortune, avait la tête enveloppé dans des bandages. Ce qui la fit sourire. Elle aimait bien ces trois là. Crak et son sourire troué à force de mâcher à longueur de journée des bonbons durs comme des cailloux, Nain Rouge dont la petite taille ne l'empêchait pas de posséder une force spectaculaire et de rougir sous l'effort sans jamais faillir. Et Doc', réputé pour ses sutures incassable mais inesthétiques et son goût pour le surplus de pansements.


- Tu ne crois pas que tu y vas un peu fort avec les bandelettes, Doc' ?

Il lui rendit son sourire puis s'enquit du sort du nerveux. Nessa lui rapporta son avertissement, pour le plus grand bonheur de Crak qui approuvait toutes formes de punitions. Tandis qu'ils parlaient, Eris s'éveilla. Désireuse d'éviter un déchaînement de colère version Marchombre, Alice s'empressa d'expliquer :

- Navrée pour cet incident, le Nerveux a agit de son propre chef mais crois bien qu'il ne recommencera plus. Doc' t'as soigné, comment te sens-tu ?

Doc' justement saisissait une bouteille de rhum extra fort, remède selon lui à tous les maux, et en tendait un verre à Eris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Jeu 8 Nov 2012 - 10:25

Lorsqu'il se réveilla, Eris était dans un petit coin du bateau, des bandages plein le corps. Il détestait sa. Un verre lui fut tendit. De l'alcole… Il buva sans broncher… La fille lui parlait:

- Navrée pour cet incident, le Nerveux a agit de son propre chef mais crois bien qu'il ne recommencera plus. Doc' t'as soigné, comment te sens-tu ?

-Je vais un peu mieux… Je pense que je vais rester un peu avec vous sur le bateau.

Une réponse survint, Le marchombre n'écoutait pas. Il cherchait d'une main discrète son couteau. Lorsqu'il le trouva, il brisa d'un coup de lame ses bandages. C'était bien mieux.

Quand le marchombre sortit sur le pont, la première chose qu'il aperçu fut son "Navire" entièrement boussilé. La seconde chose fut les gentillesse des marin, en particulier "le nerveux" qui ne cessait de prononcer des phrase telle que "pardon paardooon" où "pardonne-moi pitié…". Nessa avait du leur faire leur fête. Soudain, le marchombre remarqua quelque chose au loin… Quelque chose qui grossissait à vue d'œil. Quelque chose qui, progressivement, se transformait en question. Une question que le marchombre prononça à haute voix en montrent à la femme le navire qui pointait au loin:

-Les pirates s'attaquent-t-ils entre eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Lun 19 Nov 2012 - 12:03

[Attention aux 15 lignes pleines exigées ! C'est un peu court là =/ Par contre ton nouveau kit est super !]

A première vue, Doc ne se trompait pas en affirmant que l’alcool était un excellent médicament, car la première action d’Eris à son réveil fut de vider la coupe qu’il lui tendait. Nessa en fut soulagée, s’il buvait sans broncher c’était sans doute qu’il ne lui en voulait pas trop pour l’incident. Et tant mieux, elle ne voulait pas d’un marchombre en colère sur son bateau. Rejoindre le continent de l’Est était déjà mal aisé, elle ne pouvait pas se permettre de perdre d’autres hommes ou d’entamer leur moral. Une fois désaltéré, Eris put parler :

-Je vais un peu mieux… Je pense que je vais rester un peu avec vous sur le bateau.

Oui bien sûre… Nessa voyait mal comment il pourrait en être autrement. La bicoque sur laquelle il naviguait était mal en point et la nage n’était pas du tout envisageable. Sauf si on voulait mourir évidemment. Nessa acquiesça.

- Je ne refuse pas l’hospitalité à un naufragé, marchombre. Tu es le bienvenu. Doc, Nain Rouge, prévenait les autres que nous avons un invité.

Les deux pirates s’exécutèrent. Elle n’avait pas besoin de leur préciser qu’on ne sabrait pas un invité, qu’on ne l’assommait pas (enfin… plus), et qu’on ne le jetait pas par-dessus bord. Bref pas touche. Eris, qui ne semblait pas l’avoir entendu, coupa alors ses bandages. Heureusement que Doc avait déjà vidé les lieux, sinon il aurait insisté pour qu’il les garde. Eris quitta ensuite la calle pour rejoindre le pont, suivit de Nessa. Elle fut satisfaite de voir que ses menaces portaient leurs fruits et que le Nerveux se répandait en excuse. Quand elle en eut assez de ses fayotage elle le congédia d’un signe de main et l’assigna en cuisine (une punition quand on connaissait le sort réservé par le cuistot à quiconque le gênait ou épluchait mal). La jeune capitaine vérifia que personne n’avait quitté son poste pendant son absence, ni ne roupillait dans les cordages. Elle nota les regards des matelots qui dévisageaient le marchombre. Elle-même ne l’avait pas encore fait, la culpabilité lui faisant redouter toutes observations trop méticuleuses pouvant lui rappeler son assassinat. Toutefois elle ne pouvait pas se permettre de laisser un inconnu vagabonder sur son bateau, ni prendre le risque que ses hommes interprètent sa distance comme de la crainte. Elle rejoignit donc Eris qui prononça des paroles inquiétantes.

-Les pirates s'attaquent-t-ils entre eux ?

Elle joignit son regard au sien et distingua à travers la brume un bateau, dont la trajectoire ne laissait aucun doute sur l’objectif. Nessa interpella Œil d’Aigle qui n’avait pas donné l’alerte. Celui-ci était trop occupé à toiser le marchombre pour s’occuper de balayer l’horizon. A l’expression de Nessa il s’empressa d’accomplir son devoir et sonna l’alerte. Le son du cor fit vibrer Nessa, déversant en elle une bonne dose d’adrénaline.

- Normalement non. Pas ceux du même clan en tout cas mais on dirait que ces messieurs font fit des convenances !

Elle avait une assez bonne idée de la provenance du bateau en approche. Apparemment ses opposants passaient la vitesse supérieure. Cela ne pouvait vouloir dire qu’une chose : ils craignaient qu’elle ne réussisse sa mission. Au lieu de s’inquiétait du futur combat, cette constatation la remplie de fierté. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres, teintant son regard d’une lueur gourmande.
Elle s’arracha à cette vision pour distribuer des ordres aux Pirates. Si elle ne se trompait pas, le plus important était de maintenir le navire à flot quoi qu’il arrive car ceux d’en face n’hésiteraient pas à tenter le tout pour le tout en les coulant pour être sûre de se débarrasser d’elle et de son encombrant bagage génétique. Nessa s’activait sur le pont comme un feu follet, glapissant des ordres, corrigeant des voilages, murmurant une stratégie aux plus fiables des oreilles… Enfin elle revint vers Eris, les cheveux en bataille comme électrisés par l’ambiance. Elle oublia un instant le malaise provoqué par sa proximité et l’invita cordialement, le plus naturellement du monde :

- Eris le marchombre, prépare-toi à déguster un bel abordage ! Si tu étais n’importe qui je te mettrais en sécurité dans la calle mais dans l’état actuelle des choses tes facultés nous serons utiles. Elle réfléchit une seconde puis pouffa de rire en ajoutant : Et puis s’ils nous coulent la calle ne te sauvera pas !

Une plaisanterie à la Nessa… Pendant ce temps le navire ennemi approchait et les cris à son bord retentissaient, ne proclamant rien de bon. Nessa y répondit par de nouveaux ordres de dernières minutes… Son bateau se calqua sur la vitesse de celui de l’adversaire et dériva légèrement, prêt à le frôler à bâbord. Là des cordes firent leur apparition du côté adverse puis sitôt après des hommes s’y balançant… et s’approchant. L’un d’eux tomba à l’eau, évaluant mal la distance, tandis que trois autres semblaient mieux partis.
Nessa conserva sa posture décontractée qui constituée en fait sa garde personnalisée. Ce devait être curieux de la voir ainsi, presque blasée et dénuée de toute arme tandis que derrière elle se massait son équipage, l’air mauvais sabre à la main. Avant que les trois ennemis n’atterrissent elle eut le temps de dire :

- Messieurs… je serai très désappointée de perdre encore des hommes.

Bien qu’exprimé calmement et sans hausser le ton, tous comprirent qu’il y avait plusieurs sens au mot « perdre ». Notamment celui de la trahison, qui ne serait en aucun cas toléré et qui engendrerait des sanctions peu enviables. Ceux dont l’option leur avait traversé l’esprit blêmir et raffermirent la prise sur leur sabre, réévaluant leur position. Enfin les premiers pieds ennemis heurtèrent le bastingage, brisant le silence pesant qui c’était installé et déchaînant les instincts guerriers.

- Maintenant !

Joignant l’action à la parole, Nessa se mit en mouvement. Tous ses sens en éveil, ses reflexes prêt à exploser, elle se jeta sur le premier arrivant, glissa sous son sabre et lui brisa la mâchoire d’un coup de pied circulaire meurtrier. Il en lâcha son sabre sous l’impact et Nessa lui heurta la trachée du tranchant de la main. L’homme mourut avant de toucher terre. L’action galvanisa ses hommes qui s’élancèrent à leur tour contre les intrus en criant leur rage. La capitaine chercha des yeux le marchombre, se demandant s’il avait reconnu son style de combat, trahissant un entraînement spécial bien loin de celui des pirates ordinaires. Et une pensée lui vint… et si lui décidait de changer de bord en s’alliant aux autres ? Elle ne pourrait que le comprendre vu la disposition des forces en présence, ce serait un choix logique. Mais un choix qui risquait de faire basculer le sort déjà fragile de son équipage. Et Nessa n’aimait pas du tout cette option. Elle décida donc de le garder à l’œil et d’intervenir au cas où, étant certainement la seule personne dans les parages à être sortie vivante d’un affrontement avec un marchombre. Enfin vivante… presque…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Ven 1 Mar 2013 - 16:45

- Normalement non. Pas ceux du même clan en tout cas mais on dirait que ces messieurs font fit des convenances ! répondit la pirate à la question qu'il venait de poser.
Les pirates ennemis arrivaient de plus en plus vite vers eux et Eris pouvait à présent voir la couleur rouge de leur drapeau. Il y avait représenté une épée en feu. Les occupants du navire adversaire criaient et s'enrageaient. Eris n'avait pas peur. Tout seul il n'aurai pus détruire ces fiente de raï mais là, il était accompagné d'une flotte entière de valeureux et courageux compagnon. Le navire ce rapprochait, tout le monde était prés a combattre un silence de mort régnait à présent. Nessa donna quelques ordres puis se tourna vers le marchombre qui était placé derrière elle:
- Eris le marchombre, prépare-toi à déguster un bel abordage ! Si tu étais n’importe qui je te mettrais en sécurité dans la calle mais dans l’état actuelle des choses tes facultés nous serons utiles. Et puis s’ils nous coulent la calle ne te sauvera pas ! Dit elle dans un rire.
Elle prononça une phrase qu'Eris n'écoutât même pour motiver ses troupes puis elle lança le signal de l'abordage, le signal que tout le monde attendait mais redoutait. Tout ce passa très vite Eris fonça sur le bateau ennemi une fois les planches de passage déposé il en transperça un d'un couteau, esquiva un coup visant sa cheville mais ce releva pour frapper violemment un homme. De nombreux autres pirates débarquèrent de la cale. Vue leur habilité, ils ne devait absolument pas être sobres Ils tentèrent d'attaquer mais ce firent décimer en moins de temp qu'il ne le faut pour dire "Viande de siffleur sauce tatare" . Eris aperçut non loin de lui un pauvre marin mourir sous les coups de ces terribles adversaires. Il monta sur le mat du bateau ennemi et sauta pour atterrir directement sur un homme. À quelques mètres de là, il aperçut Nessa qui terrassait un pirate criant. Eris Hulum esquiva un coup venant de derrière et para un couteau. Il infligea un coup fatale à un nouvel ennemi. Un matelot allié non loin de cella tentait tant bien que mal de parer les coups venant de devant mais une lame lui transperça le ventre. Le combat s'annonçait gagné d'avance pour le marchombre, Nessa et son équipage. Mais pendant ce temps là, Acrile, le capitaine des méchant pirate élaborait des plans en voyant son équipage se faire décimer, il changea ces plans. Il se précipita vers le canot de sauvetage et s'en alla vers les océans bleus et infinis. Il jura de prendre sa revanche et laissa ces hommes seuls sur le navire en train de combattre. Pendant ce temps là, Eris égorgeait un pirate qui l'avait un peu trop embêté, mais soudain, un sabre sortit de nul part et le blessa au bras. Le marchombre se retourna et infligea un grand coup dans la tempe du marin qui lui avait fait cela. Le pirate s'effondra. Il était le dernier de son équipage à mourir. Le combat était fini et un bateau avait été pris.
-Nous y voilà, dit Eris, le combat c'est avéré compliqué ma fois, mais nous y somme finalement.
-Non sans pertes… précisa un marin.
Il avait raison, car tous le corps gisant au sol n'appartenaient pas tous au même équipage…
$$$$$
Le capitaine déchu parcourait les mers ramant, encore et encore. Il se vengera, il se vengera…


[HRP: désoler, c'est un peu court, je voulait focaliser l'action sur le combat]
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa] Mar 30 Juil 2013 - 16:06

Les reflexes surhumains de Nessa l’avaient sauvé tant de fois qu’elle ne les comptait plus. Demeurait un inconvénient de taille qui, si elle ne l’avait que rarement rencontré, restait contraignant.
Le nombre.
Trop d’esquives et d’estocs et pas assez d’espace pour les contenir. Rageant. D’autant que les Pirates ennemis étaient au courant pour ses facultés spéciales, et s’employaient à l’encercler puis à resserrer l’étau, réduisant progressivement son champ d’action.

* Ne pas se laisser coincer. Ne pas se laisser coincer. Si tu manques d’espace, crée-en.*  

Après tout ce temps, l’enseignement de Rui l’accompagnait encore. Si ses reflexes innés lui octroyaient une défense instinctive, c’est à lui qu’elle devait d'y avoir ajouté un sens logique et réfléchi. Sans l’enseignement de Rui elle se serait laissée acculer peu à peu et n’aurait plus eu qu’à attendre d’être immobilisée et exécutée.
Au lieu de cela elle se força à respirer calmement, chassant le stress engendré par la domination numérique adverse, et laissa son regard courir autour d’elle. Inattention potentiellement fatale car un sabre menaça sa jugulaire, exposée alors qu’elle se tournait imperceptiblement pour embrasser les alentours. Le vent siffla à son oreille et son corps réagit aussitôt. Elle s’abaissa légèrement et se protégea en levant l’épaule droite. L’acier mordit le cuir sans entailler la chair, faisant perdre une précieuse seconde au Pirate qui, ne s’attendant pas à manquer sa cible, n’avait pas prévu la suite des évènements.

Grave erreur.

Nessa y vit l’ouverture qu’elle attendait, et se créa l’espace qui lui manquait en se débarrassant de son agresseur. Son talon le heurta au niveau du plexus solaire, coupant son souffle et le projetant en arrière. Il lâcha son sabre sous l’impact et l’arrière de son crâne percuta un mât. Pendant un instant il sembla juste sonné. Puis ses yeux roulèrent et son corps s’affaissa, ses cheveux peignant une traînée rouge sur le bois sombre.
Alice s’infiltra dans la brèche ainsi créée, forçant le groupe à revoir sa formation. Les Pirates n’étaient pas fins stratèges et ils manquaient de discipline. Leur manque d’adresse et de réactivité permit à Alice de se hisser sur un cordage lancé par la jeune vigie, et de rejoindre l’autre bout du pont en s’y balançant.

Elle atterrit au milieu d’un combat opposant trois des siens à une dizaine d’adversaires. Elle profita d’arriver par derrière pour briser deux nuques. Puis les autres se retournèrent, et elle voulut jouer de leur alignement pour les faucher d’un coup avec Draël.
Se pensant forte de l’effet de surprise elle appela :

- Dra…

Quand quelque chose percuta son dos, coupant son incantation. La poignée manqua sa colonne vertébrale mais l’une de ses côtes avait souffert. Elle se retourna, furieuse, tout en terminant du bout des lèvres :

-…ël.

L’action dura une fraction de seconde, pourtant elle en perçut distinctement chaque étape. Derrière elle un pirate de son bateau venait de lui porter le coup, et il criait aux autres de ne pas la laisser invoquer son épée. Satané traître ! Il ne finissait pas sa mise en garde que Nessa armait son bras, avant même que Draël n'apparaisse dans sa main. D’un geste colérique, presque capricieux et sans aucune maîtrise ou contrôle d’aucune sorte, elle faucha l’air devant elle. La lame apparut en plein mouvement, ne laissant aucune chance au félon d’en réchapper. Elle lui ouvrit le torse en deux. Emportée par son élan –elle ne se ferait jamais à la légèreté de l’arme-, Nessa fit un tour complet sur elle-même, traçant un cercle aussi approximatif que mortel, où périrent ses précédentes cibles, qui avaient eu le réflexe d’approcher pour en découdre. Nez, main, pire, ils y perdirent tous quelque chose d’important qui s’écrasa mollement sur le plancher avec le reste de leur corps.  

Ses trois matelots, témoins de la scène, la fixèrent un moment avec des yeux ronds. Leur capitaine ne maîtrisait pas du tout son arme et, vu leur proximité, ils auraient très bien pu y passer accidentellement. Remarquant leurs mines défaites, Alice jugea plus prudent de libérer Draël. Ils la remercièrent d’un signe de tête et furent rapidement absorbés par un nouveau combat.  
De son côté, le groupe l’ayant encerclée tout à l’heure avait fini par la rejoindre. Ils avaient perdu trois des leurs en route mais demeuraient suffisamment nombreux pour l’inquiéter. Néanmoins sa petite prestation, quoi qu’involontaire, les avait quelque peu refroidi, et ils hésitèrent avant d’oser réengager le combat. Une hésitation qu’Alice mit à profit pour observer le reste de son équipage et repérer le marchombre. Ce dernier n’était que rarement inquiété et ne faillait pas à la réputation de sa Guilde en jouant de dextérité pour se débarrasser de ses assaillants. Des assaillants adverses, ce qui rassura Nessa sur sa position et, bientôt, sur l’issue du combat. Car si elle en croyait l’avalanche de maladresse, tous n’étaient pas bien sobres ! La Mer des Brumes avait eu raison des matelots qui avaient noyé leurs angoisses dans l’alcool, compromettant leur efficacité au combat. Si survivants il restait, leur capitaine leur passerait le savon du siècle.

En parlant du capitaine où était-il ce…
Un sabre timide vint lui titiller la joue. Le sang perla à peine, mais ce fut suffisant pour entamer son humeur. Pas le visage. Jamais.
Puisqu’elle venait de se refuser Draël, elle laissa ses réflexes s’en donner à cœur joie. Et puisqu’en plus elle avait de l’espace… Le Pirate n’avait pas ramené son bras contre lui qu’elle s’emparait de son poignet et le délestait de son sabre en torturant ses nerfs. Dans le même mouvement elle tourna sur elle-même en suivant l'intérieur de son bras, engrangeant l’élan nécessaire pour lui briser la mâchoire d’un coup de coude.
L’autre main, ayant volé le sabre, brassa involontairement l’air et sectionna un pouce. Doigt et sabre tombèrent, et Nessa se retrouva avec deux lames dont elle ne savait que faire. Elle recula, presque surprise par l’action, et pencha la tête sur le côté, amusée. L’amputé beugla comme un dément et se précipita à sa rencontre. Alice utilisa son temps de course pour planter devant elle les deux sabres dans le plancher, et sauter dessus. Si Rui lui avait inculqué l’art de prévoir et réfléchir, Marvyn avait aiguisé sa capacité à utiliser son environnement.
Ainsi montée sur ces échasses improvisées, Nessa mobilisa son sens de l’équilibre pour profiter de cette hauteur bienvenue. Aveuglé par la douleur, le pirate se prit pour un bélier. Ou un taureau, Nessa n’avait pas de grandes connaissances en la matière. Quoi qu’il en soit, lui foncer dessus tête baissée n’était pas la meilleure stratégie à adopter. Elle n’eut qu’à sauter par-dessus lui. Sa tête rencontra le vide, et un de ses pieds une lame qui lui mordit la botte. Il s’écrasait derrière elle tandis qu’elle atterrissait sur les poignées tremblantes.

La souplesse des lames conférait un équilibre tout relatif dont elle s’amusa beaucoup. En quelques minutes elle joua de la flexibilité de ses appuis pour déstabiliser ses adversaires, et les dominer largement, de taille et de coups. L’alternance d’estocs ratés, de coups de pieds presque gracieux, et de poignées utilisées comme balanciers heurtant quelques parties sensibles, donnait à la scène une dimension comique. Au point qu’Alice en oublia momentanément sa mission, ses matelots, et l’enjeu de la bataille, pour jouir de l’aspect divertissant.  

Mais son amusement fut de courte durée. A la vigie, Vue d’Aigle sonna soudainement du cor et cria :

- Capitaine en déroute ! Le Capitaine abandonne le navire !

Le sang d’Alice ne fit qu’un tour. Rien. Rien ne justifiait qu’un capitaine abandonne son bateau et ses matelots. Que la bataille soit perdue ou que le bateau coule, il se devait d’y rester. C’était une règle sacrée chez les Pirates dont le sens de l’honneur (même atrophié) se révélait dans certaine de leur coutume. C’était une grave infraction que venait de commettre le capitaine adverse. Nessa ne se préoccupa pas plus de ses assaillants et repéra plutôt l’embarcation du couard. Sa récente prise d’altitude lui permit de vaguement percevoir un point au loin, mais c’est la Vigie qui lui confirma sa position. Aussitôt elle descendit de ses échasses et distribua une paire d’ordre, les yeux lançant des éclairs.
Aucun des Pirates ennemis n’amorça un mouvement pour l’en empêcher, tant ils étaient humiliés par le comportement de leur capitaine. Ils posèrent les armes devant l’équipage d’Alice et se joignirent aux huées incendiaires à l’encontre du lâche.

- A vos postes ! Ramenez-le moi immédiatement !  

Manœuvrer un bâtiment de la taille de celui de Nessa était peut-être plus long et compliqué que piloter une embarcation à rames, mais la bicoque ne ferait pas long feu. La vraie difficulté résidait en l’absence de visibilité. Mais Vue d’Aigle le repéra et, bien vite, le capitaine fut capturé et ramené à bord. Il aurait suffit à n’importe lequel d’entre eux de le tuer pour gagner le droit de récupérer son bateau, mais l’expression de Nessa était suffisamment explicite pour les en dissuader.
On lui amena le prisonnier sous les cracha et injures des Pirates, et il tomba à genou sous la poigne de ses geôliers. Nessa laissa ses Pirates s’enflammer encore un moment, joignant silencieusement sa rage à la leur. Sa capacité émotionnelle n’en étant qu’à ses balbutiements, sa colère et son dégoût exacerbés par son manque de self-control se muèrent en haine farouche. Son jugement serait implacable et son coup, sûr.

- Décline ton identité, exigea-t-elle du traître.

Le silence se fit pour accueillir sa réponse.

- Corpik, articula-t-il d’une voix rendu aigu par l’expectative de la sanction.

Quelques jurons et « bouuh !! » outrés lui répondirent. Nessa les fit taire d’un signe de main. Lorsqu’elle s’avança lentement, dominant son prisonnier par son port altier, son ombre l’engloutit. Comme si la mort se posait déjà sur lui.

- Tu es la honte de la piraterie, ex-capitaine Corpik. Mais tu te souviens peut-être encore du sort réservé aux lâches de ton genre ?

Si on en croyait la soudaine humidité de son pantalon et la flaque qui s’étalait sous lui, oui, il s’en souvenait. Mais ce sont les Pirates qui lui répondirent en scandant :

- La mort !
- La planche !
- La décapitation !
- A mort ! A mort !


Corpik se mit à trembler violemment, faisant étalage de toute sa couardise. Ce qui n’échauffa que davantage Alice qui ne tolérait que peu  la veulerie. Et encore moins venant d’un capitaine.
Elle tendit le bras vers le ciel, comme en appelant au jugement du Dragon, et invoqua Draël. A ce nom, les Pirates se turent et Corpik ferma les yeux, offrant sa nuque moite au tranchant de la lame unique.

* * * * *

- Je n’ai que faire d’un bateau supplémentaire,, expliqua Nessa à Eris quelques temps plus tard alors qu’on nettoyait le pont des traces de bataille. Mais je suis libre d’en disposer à ma guise. C’est pourquoi je te l’offre. Il te permettra de rejoindre le rivage ou de poursuivre ton voyage. Accepte-le en gage de remerciement pour l’aide apportée. C’est ici que nos chemins se séparent, Eris le marchombre. Puisse la Dame veiller sur tes jours en mers.

Ne désirant pas s’encombrer outre mesure des survivants de l’équipage ennemi, elle en laissa la majeure partie sous le commandement d’Eris, et en garda juste suffisamment pour remplacer ses pertes. Les vaincus jurèrent allégeance à leur nouveau capitaine, comme il se devait en cas de défaite, et Nessa reprit la barre.

Droit vers l’Est, pour un nouvel horizon, de nouvelles contrées, et un statut à regagner… cap sur l’aventure !

Ce premier obstacle surmonté, Alice savourait la traversée, sans se douter que, parmi la brume, se mêlait la respiration d’un traître.


[RP clos pour ma part ! J'attends avant de le verrouiller au cas où tu voudrais répondre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l

Sauvetage fortuit dans une purée de poix [PV: Eris ; Nessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres étrangères :: Continent de l'Est :: Continent de l'Est :: Mer des Brumes-