Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 899
Date d'inscription : 04/06/2011
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 19 ans
Aptitudes:
MessageSujet: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Jeu 12 Juil 2012 - 16:22

''Pourquoi devons nous l'apporter avec nous ?''

Devoir trainer une Non-Mercenaire pour une mission de Cambriolage ne m'enchantais Guere. Moi et Kem avions recu une mission il y'a de cela pas grand temps,et nous voila ! Sur la route menant a Al-Vor en attendant le Cargo Prévu. A part cette petite question,aucun autre mot ne sortiras de ma bouche pour le moment. J'ignore Pourquoi Kem a tant voulu apporter cette...Fille avec nous. C'est la premiere fois que je la vois. Mais je sens qu'un truc se passe entre eux. Je le sens c'est tout. Sinon pourquoi il l'aurait amener avec nous ? Bref. Assise sur une buche, j'observais attentivement la fille. J'ignorais encore son nom. Elle tentait quelques fois d'engager la conversation,mais mes regards mauvais lui faisait changer d'idée. Durant quelques instant. Elle recommencait toujours. Elle trainait avec elle un violon. Je n'en jouait pas mais j'avais toujours voulu apprendre. Elle avait de long cheveux roux et une peau pale. De ce que j'avais pu comprendre juste par sa facon de se comporter,elle adorait courir,jouer,chanter,et adorait la musique. PEUT ETRE si jamais je me faisait a l'idée qu'elle n'est pas ennemie,je pourrais lui montrer ma musique a moi. C'est a dire ce que j'écoutait mais que je ne peut plus vraiment maintenant. J'ai dit peut-etre. Kem me trouvait surement antisocial,mais il allait devoir s'y faire. J'ai changé depuis la derniere fois qu'il m'a vu,mais l'antisociabilité et le sadisme sont resté. La moi perturbée de la derniere fois, cette fois ci rien ne la fera ressortir. Mon égo avait déja été assez brisée. Il m'avait vu pleurer. Il était chanceux d'etre en vie aujourd'hui. J'espere seulement qu'il ne s'en rappelle pas. Bref. Mon arme fétiche,Un Katakana venant de mon monde, a la main, j'attendais avec impatience le moment ou nous pourrons enfin attaquer.

( H.RP : Désolée si c'est un peu court,c'est le troisieme RP que j'écrit ce matin. Si ce n'est pas suffisant ou que ce n'est pas ce que vous aviez esperer,le bouton '' Editer '' Je peut m'en servir x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 243
Date d'inscription : 02/10/2011
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Jeu 12 Juil 2012 - 21:05

Kem attendait tapis dans l'ombre des fourrés, la route menant à Al'Vor nettement visible devant lui. Calme et silencieuse, elle se dessinait sous les rayons du soleil de cette belle journée. A ses côtés se trouvaient Misao, bien évidemment, il ne partait pas sans elle, mais aussi Tsukiyomi, une Mercenaire qu'il avait déjà rencontrée auparavant. Longtemps auparavant. A une époque ou Misao n'existait pas pour lui, une époque si lointaine à présent… Rencontrée avec un drôle de garçon qui leur avait fait des siennes. Et Kem se souvenait parfaitement des larmes versées par la Mercenaire. Mais il ne dirait rien. Lui-même n'était pas aussi froid qu'il le laissait paraître. Misao avait réussit à l'adoucir, un peu trop même.

Il soupira en silence. Ils avaient été envoyés pour stopper un convoi et le cambrioler. La routine. Un convoi qui transportait des sphères graph, mais aussi de l'or et des armes apparemment. Viladra avait été claire et nette : aucun survivant et rapporter tout intact à la forteresse. Ils étaient arrivés la veille, en silence et depuis ils attendaient. Le convoi ne devait pas tarder. Kem jouait avec sa dague, faisant passer son doigt sur le fil de la lame, lorsque Tsuki prit la parole pour la première fois :


-Pourquoi devons nous l'apporter avec nous ?

Kem tourna la tête vers sa collègue assise sur une bûche. Depuis la dernière fois, elle était encore plus renfermée et encore plus cruelle si possible. Une attitude qui ne les aiderait pas si jamais il fallait œuvrer de concert…
Elle ne connaissait pas Misao et ne connaissait donc pas le lien qui l'unissait à la Rêveuse. Depuis leur départ, Kem ne l'avait pas embrassée ou regardée ou touchée. Enfin regardée si, mais pas comme d'habitude. Un regard, de Mercenaire. Pas celui qu'il lui réservait en privé. Cette mission, l'amour ne devait pas l'en écarter. Viladra avait sous-entendu pas mal de choses…il était en mauvaise voie et si elle commençait à croire qu'il voulait la trahir, il était mal partit. Il avait tout de même insisté pour que la Rêveuse l'accompagne. Il ne faisait pas confiance. Et Dan et Moon avaient eux aussi été appelés en mission, ce qui aurait laissé Misao seule avec Lewis qui courait toujours.
Kem se souvenait encore de ces semaines passées au cachot, son corps ravagé, maigre et si faible…sa peur, ses cauchemars…
Et les cris. Les cris qu'il entendait toujours. Les images étaient bien plus floues, mais les cris restaient sans qu'il parvienne à les supprimer. Mais fort heureusement il s'y était à peu près habitué et maintenant, il parvenait à les ignorer. Il mettait encore longtemps avant de s'endormir, mais tant pis.


-On a toujours besoin d'une Rêveuse dans ce genre de mission. C'est une raison suffisante.

Lui aussi pouvait être avare en mots. Il décocha un regard à Tsuki, ni trop froid, ni trop chaleureux. En plus c'était vrai. Le convoi allait être escorté, et s'ils pouvaient avoir l'avantage d'un Rêveur, c'était une chance de plus de gagner. Parce que Kem n'avait pas compris pourquoi Viladra avait envoyé deux Mercenaires au lieu d'une ribambelle pour être assurée de la victoire. Il soupira et redressa la tête en fronçant les sourcils.

Au loin, le convoi approchait. Enfin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Ven 13 Juil 2012 - 17:03

J’en avais ras le bol d’être coincée avec une antisociale et mon petit-ami qui faisait semblant de l’être. Ah non ! J’oubliais pendant cette mission pas question que je le traite en tant que telle, attention ça devait juste être celui qui me garde. Pff ! J’aurais préféré partir avec Dan ou Moon, ça aurait été bien plus rigolo. Déjà que la fille aux cheveux rouges n’a rien dit depuis qu’on est partit mais en plus il faut que Kem l’imite. Assis sur le tronc d’arbre, mon violon à côté de moi je me mis à enrouler des brins d’herbes autour de mes doigts pour faire passer le temps. J’avais l’impression qu’on attendait ce putain de convoi depuis un siècle ! J’aurais bien aimé chanter mes vu les regards que m’offraient les deux mercenaires à chaque fois que j’ouvrais la bouche, je ne pourrais pas pousser la chansonnette très longtemps.
Mais enfin je vis le convoi arrivait et je faillis le mettre à danser, ça non plus je ne suis pas sûre que ce soit une très bonne idée. Tout ce que je devais faire c’était soigner Kem et l’autre fille mais interdiction d’user de mon savoir pour les autres. Viladra avait bien précisé qu’il ne devait pas y avoir de survivant. Ça serait vraiment trop beau pour être vrai sinon… Bientôt les deux mercenaires passèrent à l’action et des cris se mirent à résonner. Au début je n’avais aucun mal à rêver mais au fur et à mesure que les corps tombaient à terre je me mis à paniquer. C’était si horrible et Kem ne semblait pas choqué, il jouait à merveille son rôle de faucheuse version épée.
Comment pouvait-il tuer avec si peu d’état d’âme, voire pas du tout. Et ce sourire satisfait, que venait-il faire là ? J’avais l’impression que ça lui faisait plaisir de donner la mort comme ça. Pour rien. Juste parce que dans ce convoi il y avait de l’argent. Ca me dégoutait. Les mercenaires me dégoutaient. La fille aussi et Kem encore plus. C’était de nouveau celui que je ne connaissais pas, celui qui m’avait enlevé pour que je lui donne une bourse. Je pris ma tête dans mes mains. C’était à me rendre folle ! Comment c’est deux-là pouvaient-ils être aussi durs, monstrueux. Je n’arrivais plus à me concentrer sur rien à part sur le sang qui ruisselait des blessures. Les yeux sans vies qui fixaient le ciel avec une expression de terreur. Les pleurs qui provenaient d’un peu partout, les bruits des combats. Je voyais bien que Kem et la fille étaient surmenées mais je m’en fichais. Ils étaient blessés eux aussi… A moins que ce ne soit que le sang de leurs victimes.
Tout à coup un cri perçant me vrilla les tympans. Un cri d’enfant… Je relevai ma tête et mon regard vint aussitôt se posait sur une petite fille agenouillait auprès d’une femme qui devait être sa mère. Un garçon qui lui ressemblait tellement qu’il devait être son jumeaux se tenait devant Kem faisant rempart. J’essayais de me persuader que mon petit-ami ne leur ferait rien.

« Pas de survivants. »

Cette phrase dansait dans mon esprit, tournant en boucle. Alors je m’avançais et posais ma main sur l’épaule de Kem.

« Tu dis que tu veux avoir des enfants avec moi mais tuer c’est pauvres gosses devant mes yeux ne va pas me rassurer des masses, tu ne crois pas ? »

Puis je passais devant lui attraper la petite fille par la main, la relevant doucement puis je la pris dans mes bras. Je pris son frère par la main puis je les emmenais loin de ce carnage. Je connaissais déjà sa réaction et celle de la jeune femme aux cheveux rouges. Je n’en avais rien à foutre. Je finis par allait m’assoir contre un arbre, la gamine pleurant toujours dans mon cou. L’autre avait l’air aussi figé qu’une statue.

« Votre mère n’est pas morte. Juste blessée...» leur dis-je

Pas encore du moins mais ça ne devrait pas tarder. L’enfant me lança un regard qui signifiait qu’il avait compris alors que sa sœur essayait de contenir ses larmes.

« -Oh non ! Matt c’est encore enfermé dans sa bulle. geignit-elle
-Sa bulle ?
-Oui, il y a quelque chose qui va pas il s’enferme dans sa bulle. Il parle plus, il mange plus, il fait plus rien. J’ai l’impression qu’il est autre part, très loin et que je ne pourrais pas le rattraper.
-Bon, on va essayer de le ramener d’accord ? Mais d’abord comment tu t’appelles ?
-Paige et j’ai sept ans. »


A ce moment-là Kem et l’autre fille apparurent, couverts de sang. Paige se mit à hurler alors que Matt se redressait. Super, alors que j’avais réussis à les calmer… Je leur dis qu’ils ne craignaient rien et ils se réfugièrent derrière moi. Super, maintenant les enfants se mettent à me prendre comme bouclier…

« Vous êtes blessé ? Vous avez de quoi vous changez parce que vous faîtes un peu peur là ? » dis-je aux mercenaires

Bizarrement j’avais l’impression qu’ils allaient m’égorger.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 899
Date d'inscription : 04/06/2011
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 19 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Ven 13 Juil 2012 - 19:39

Enfin le convoi arrivait. J'avais l'impression que c'était depuis une éternité que nous attendions. Surement car normalement je parle plus. Quand je suis seule. Bref. Le convoi étant arrivé a notre hauteur, Kem et moi avons passé a l'attaque. L'ordre de cette mission : Rapporter tout ce que l'ont devait voler en bon état,et surtout,n'épargner PERSONNE. Lorsque je tuais,plus personne n'était la. J'étais seule avec moi meme et les souvenirs douloureux du passé. Un air sadique de celle qui adorait le sang barrait mon visage. Mes yeux rouges ne faisait que briller ce qui rajoutait de la terreur a mes victimes. Ceux que je tuais avait une expression de pure terreur sur le visage. Mon Katana fendait l'air en deux et bientot 2 hommes tomberent. Un coup vers la droite avec la grace du vent,cette fois ci une femme tomba. Un vers la gauche,un jeune garcon. Bientot je me retrouva entouré de deux homme et d'un adolescent qui tenais a proteger sa mere cachée derriere le chariot. Grande respiration,un,deux,trois...En une tornade mortelle tous tomberent,mais un des hommes réussi a me toucher avec son arme et m'entailla le coté de l'Abdomen. Sans m'occuper de la douleur,je tua une derniere personne qui tentait de ramper pour sa survie. Sans pitié pour les alaviriens,je lui planta mon arme dans le cou. Dans un dernier son assez dégueu,il rendit l'ame. Plus personne n'était en vie. Du moins ou je regardais. Apres un dernier tour afin de m'assures que vraiment personne n'était en vie, j'envoya un regard a Kem qui me le renvoya. Il ne restait personne. En revenant vers le campement,deux enfants se cacherent derriere Misao.Espece de...Gacher notre mission, pas question. Ses enfants mourreront quoi qu'elle y fasse.

« Vous êtes blessé ? Vous avez de quoi vous changez parce que vous faîtes un peu peur là ? »

Je posa ma main sur ma blessure. J'était parfaitement capable de me débrouiller seule.

'' Rien qu'une petite Scratch. Je suis capable de me débrouiller. Oui j'ai de quoi me changer mais...Je préfere rester comme sa. ''

Je Lui jeta un regard méchant qui voulait tout dire. AUCUN SURVIVANT. Je sortit mon Katana de son fourreau et me rapprocha de la reveuse.D'un ton extremement froid qui faisait ressortir mon coté de mercenaire hyper sadique.

'' Aucun survivant. Tu sais ce que sa veut dire non ? Meme si cela implique des enfants. Viladra a donner un ordre et je compte bien le respecter. ''

Kem ne bougeait pas. Je n'avais pas envie de me faire casser les oreilles Par viladra a cause de cette pimbeche. Kem non plus je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 243
Date d'inscription : 02/10/2011
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Sam 14 Juil 2012 - 12:22

Le convoi était là. Un grand chariot, sans doute pour éviter d'en prendre un second et donc d'augmenter l'escorte, quelques Chevaliers et le reste n'était que des familles. Pères, mères, enfants, adolescents…
D'un commun accord, Kem et Tsuki se jetèrent sur le convoi. Un assaut combiné, de deux Maîtres Mercenaires formés par la meilleure de l'Empire. Aucun survivant. Kem se répétait la phrase à chaque être vivant qu'il tuait. Il était redevenu le Mercenaire. Cruel et sans pitié. Le Mercenaire que Misao n'aimait pas. Aucun survivant. Un coup à droite, déviant à gauche, feintant le bas, remontant. Ses baisers d'aciers ne laissaient pas de répit. Il reçut néanmoins une entaille au dos, une à la cuisse. Pas profondes, mais dérangeantes dans ses mouvements. Aucun survivant.

Aucun.

La phrase résonnait dans sa tête alors qu'il faisait face à un garçon qui protégeait sa sœur, pleurant sur le cadavre de leur mère. Son épée en main, il entendait le bruit des combats livrés par Tsuki, plus loin. Le garçon devait avoir une dizaine d'années. La sœur un peu moins. Aucun survivant. Viladra avait été claire sur ce point. Il sentit une main se poser sur son épaule.


-Tu dis que tu veux avoir des enfants avec moi mais tuer c’est pauvres gosses devant mes yeux ne va pas me rassurer des masses, tu ne crois pas ?

Misao. Pourquoi venait-elle ? Pourquoi tentait-elle de le faire à nouveau fondre ? Maintenant ? Oui il voulait des enfants avec elle. Mais elle n'en voulait pas. Elle l'avait dit assez clairement aussi. Et il n'avait pas le choix. Aucun survivant. Il voulut se retourner, lui dire d'aller se cacher et d'attendre, mais elle passa devant lui et emmena les gosses en sécurité. Pourquoi avait-elle fait ça ? Elle compliquait tout. Tsuki n'allait pas apprécier, pas plus qu'il n'appréciait lui. Aucun survivant.

Une ligne de feu s'ouvrit sur son flanc et il grimaça. Se retournant, il vit un homme, un faux en main. D'un revers, Kem le tua proprement. Il chercha du regard un nouvel adversaire, n'en trouva pas. Il n'y avait plus que Tsuki. Ils se regardèrent et hochèrent la tête. Aucun survivant. Ils étaient tous deux couverts de sang, le leur comme celui de leurs victimes, mais il s'en fichait. Épée toujours en main, il retourna près de la Rêveuse. Les enfants se cachèrent immédiatement derrière elle et Kem sentit Tsuki se tendre.

- Vous êtes blessé ? Vous avez de quoi vous changez parce que vous faîtes un peu peur là ?

Tournant la tête, Kem vit que sa collègue était blessée au flanc, elle aussi.

-Rien qu'une petite Scratch. Je suis capable de me débrouiller. Oui j'ai de quoi me changer mais...Je préfere rester comme sa.

Puis elle dégaina son katana, regardant Misao, lui faisant comprendre. Aucun survivant.

-Aucun survivant. Tu sais ce que sa veut dire non ? Meme si cela implique des enfants. Viladra a donner un ordre et je compte bien le respecter.

Kem était immobile à ses côtés, son épée toujours en main, le sang dégoulinant de la lame. Son flanc, son dos et sa cuisse lui envoyaient des pics de douleur, mais il les mettait de côté. Tout comme les cris qui résonnaient dans sa tête. Aucun survivant. Et lui était entre les deux. S'il donnait raison à Misao, Tsuki dirait qu'il trahissait Viladra et le tuerait sur le champ avant de s'occuper de la Rêveuse et des gamins. S'il prenait le partit de Tsuki, Misao lui en voudrait à vie et ne voudrait plus jamais le voir.

Viladra l'avait-elle fait exprès? Avait-elle tout mis en scène pour le tester ? Tester sa fidélité, sa loyauté envers les Mercenaires ? Choisir entre sa Voie et l'amour. Choisir entre sa vie et sa mort. S'il choisissait Misao, il mourrait à proprement parlé. S'il prenait Tsuki, il resterait en vie mais mourrait de l'intérieur.
Les gosses étaient toujours derrière Misao, s'agrippant à ses jambes. Kem voulait des enfants. Il en avait tué déjà aussi. Dans sa jeunesse. Et avec Viladra. Ce n'était pas les premiers. Mais il y avait Misao. Il serra la garde de son arme. Il ne savait pas quoi faire ! Aucun survivant. C'était clair et net. Il ne devrait pas tergiverser et tuer les enfants, qu'on en parle plus. Mais quelque chose l'en empêchait.


-Misao…ne nous complique pas la tâche. Cela ne m'enchante pas, mais Viladra a été claire. Si je ne le fais pas, elle me tuera pour trahison. C'est ce que tu veux ? Que je meure ? Dis le et je demande à Tsuki de le faire ici et maintenant. Elle se fera une joie de m'éliminer je pense.

Il regardait fixement Misao de ses yeux bicolores. Tsuki s'impatientait à côté, il le savait. Il leva un peu plus son épée. Les enfants ne pouvaient pas repartir en vie.

Aucun survivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Dim 15 Juil 2012 - 17:35

Je levais les yeux au ciel puis me tournai vers les deux enfants. Matt était de nouveau immobile alors que Paige tremblait et pleurait.

« -Vous voulez bien aller m’attendre un peu plus loin s’il vous plaît. Oh et puis c’est quoi cette tête ma chérie, essuies moi vite ses larmes, tout va bien se passer et tu es beaucoup plus jolie quand tu souris.
-D’accord. Mais mon frère est de nouveau dans sa bulle.
-Eh bien essaie de l’en faire sortir, j’arrive tout de suite d’accord. »


Paige prit le petit-garçon par la main et l’entraîna un peu plus en essayant d’arrêter de chialer. Qu’est-ce qu’elle était mignonne. Et dire que Kem et Tsuki étaient prêts à les tuer sans aucune hésitation. Oui, parce que c’était où leurs vies ou celles des enfants. Enfin non, il y avait une autre possibilité mais ils devaient avoir trop peur. Je me tournais vers eux avec un petit sourire confiant, mes yeux affichaient de la colère et tout le reste de mon visage était figé. Je devais faire un peu peur quand même. Mais voilà les deux mercenaires n’étaient pas les seuls à pouvoir paraître méchants.

« Vous êtes vraiment pitoyable tous les deux. Lewis a tort, tu n’es pas mon chien Kem, tu es celui de Viladra. Vous êtes tous terrifiés à l’idée qu’elle vous tue si vous ne lui obéissez pas. Vraiment des petits toutous. Vous n’avez donc jamais pensez à lui désobéir ? Non, vous avez trop peur de mourir. Alors vous préférez tuer de pauvres enfants que d’essayer de les sauver pour rester en vie. Ça serait un jeu risqué, vous risqueriez vos vies mais ne serait-ce pas le plus excitant qu’il existe. Vous me dégoutez un point, vous ne pouvez même pas imaginer. »

Mon sourire avait disparu, je penchais la tête sur le côté. Normalement ça rend adorable. Eh ben pas chez moi, pas maintenant. Mes yeux n’exprimaient plus rien non plus, il était aussi froid que la glace, aussi froids que les leurs quand ils tuaient leurs victimes.

« Je vous interdit de vous approcher de ces enfants sinon vous le regretterez . Kem, tu sais très bien que je n’ai pas besoin de frapper pour vous réduire tous les deux en miettes, surtout toi parce que je sais exactement comment t'atteindre. Je préfère encore crever que vous laissez les tuer. Parce que si j’avais été à leur place je ne sais pas ce que j’aurais donné pour que quelqu’un vienne m’aider face à des connards comme vous. »

J’étais tellement en colère ! Je tournais les talons, ma chevelure fouettant l’aire comme leurs épées l’avaient fait un peu plus tôt. Et je fis un effort terrible pour sourire et apparaître de bonne humeur quand j’arrivais devant les gosses. Je ne voulais pas leur faire peur.

« -Ah ! Madame ! Matt c’est fait mal à la main. dit Paige en accourant vers moi
-C’est vrai ? Je vais voir. Mais tu peux m’appelais Misao tu sais. »

L’enfant sourit et je m’approchai de son frère, il regardait sa main avec intérêt. Je lui pris doucement, il n’avait qu’une égratignure et je n’avais pas besoin de dérouler un rêve. Mais je le fis. De toute façon j’avais de l’énergie à revendre et ils étaient hors de question que j’aille soigner ces imbéciles de mercenaires en plus la fille, Tsuki, avait dit qu’elle pouvait se débrouiller. Tant mieux. J’avais un plan pour les gamins, parce qu’ils ne pouvaient pas rester ici. Mes paroles avaient peut être fait de l’effet mais j’étais sûr que cette nuit un des deux tueurs allaient venir leur faire la peau. Justement, je ne pouvais pas passer à l’action avant la nuit alors il fallait que je fasse attention.
La journée passa lentement Kem et Tsuki d’un côté et moi avec les enfants d’un autre. Je surveillais constamment les alentours. J’étais sûr les nerfs et je commençais à avoir un peu peur pour eux. Mais ils me faisaient rire, ils étaient mignons et un peu bizarres. Le soir venu j’apportais un repas aux mercenaires. M’approchant alors que Matt me regardait de loin, fusillant ceux qui avaient tuer leur parents du regard. D’ailleurs lui et sa sœur s’étaient mis à pleurer et j’avais dû les réconforter. Ils avaient finis par s’endormir et Paige n’était pas encore réveiller.

« Je suis vraiment trop gentille, vous mériteriez de vous débrouillez tous seuls pour bouffer. Je vous ai aussi apporté des herbes qui feront en sorte que vos blessures ne s’infectent pas. » dis-je

Puis je posais le tout par terre et repartis. Le petit-garçon me dit alors qu’ils tueraient les mercenaires et je lui répondis que ce n’était pas la bonne solution. Qu’il ne fallait pas tomber à leur niveau et surtout qu’il ferait de la peine à quelques personnes.

« -Et à qui ? demanda-t-il
-A moi.
-Ah bon ? Parce que tu tiens à un des deux.
-Oui, je suis amoureuse de Kem et même si je lui en veux beaucoup, je serais effondrer si il mourrait. Et encore plus si tu le tuais.
-Comment peux –tu être amoureuse de lui ?
hurla-t-il, Tu as son regard quand il tuait, c’est un monstre ! Tu es trop gentille, un jour il te fera du mal ! Tu ne dois pas !
-Ne t’inquiètes pas Matt, il m’a promis de ne jamais m’en faire.
-Et après on dit que c’est les enfants les plus naïfs ! Mais toi tu l’es encore plus ! Il te ment ! Comme il doit le faire avec tout le monde. C’est un monstre je te dis !
-Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu cris Matt, tu m’as réveillé. »


C’était Paige qui se frottait les yeux, son frère rougit et s’excusa avant d’aller jouer avec elle. Je jetais un coup d’œil à Kem, il devait avoir tout entendu vu comme le gamin avait crié. Les deux mercenaires mangeaient. Je souris. Quelques minutes plus tard ils dormaient tous les deux et on avait l’impression que rien n’aurait pu les réveiller. Ah, les plantes avaient parfaitement fait leur effet ! J’avais largement le temps d’aller à l’auberge et de revenir avant qu’ils ne se réveillent tous les deux. Je m’approchai et leur pris toutes leurs armes. Je leur laissais juste deux petits poignards. Puis prenant les enfants, je partis silencieusement.
Une heure plus tard je poussais la porte de l’auberge dans laquelle j’étais venu un nombre de fois incalculable et que j’adorais. Je n’avais même pas fait un pas qu’un Thül me prit dans ses bras et se mit à me faire voler dans toute la pièce. Une serveuse se mit à hurler à tout le monde de ramenait sa fraise et bientôt tout le monde était massé autour de moi alors que les enfants regardaient tout ça avec de grands ahuris. C’est que j’étais vachement connue ici !

«-Ma petite Misao ! Ma chanteuse préférée ! Mais t’es armée ?! T’es plus non-violente ! dit le Thül qui s’appelait d’ailleurs Ludwig
-Non justement c’est un cadeau pour toi, bon elles sont sales mais elles étaient comme ça quand je l’ai prise.
- Tu voles toi ?
-Ouais, c’est ma nouvelle activité du moment. »


Puis il me proposa de danser alors que le groupe reprenait avec joie. Tout le monde parlait mais moi j’allais voir une dessinatrice en qui j’avais une confiance absolue, Abigail. Je lui demandai d’emmener les enfants avec un pas sur le côté jusqu’à Fériane et de les confier au vieux avec une lettre. Je l’avais écrite cet après-midi pour lui expliquait la situation des petits et lui donnais de mes nouvelles. J’aais aussi inventer un mensonge qu’il devrait leur apprendre pour que personne ne sache qu’il venait du convoi qui s’était fait attaquer. Puis je demandai à Matt et à Paige de ne rien dire sur leur histoire avant d’avoir vu papy ou Sacha. Puis je leur dis en revoir en leur promettant de venir les voir et Abigail disparut avec eux. Puis elle revint avec une lettre de mes amis pour dire que c’était d’accord, m’informant aussi des nouveautés à Fériane. Je brulais la lettre parce que si Kem la voyait il comprendrait tout de suite où étaient mes petits protégés. Puis je pus enfin me lâcher. J’avais encore du temps devant moi. Je bus quelques verres.

« -T’as toujours une aussi bonne descente toi ? dit la serveuse
-T’as vu ?
-Et tu comptes nous chanter quelque chose ?
-Ouais !
-Mais d’abord tu danses avec moi, petite. »
dit Ludwig

Il m’attrapa et me porta presque jusqu’à la piste de danse. Puis les musiciens qui connaissaient bien mes gouts me sortirent ma chanson préférée. Je me mis à danser en chantant, alors que tous les autres hurlaient en rythmes. Tout à coup la porte s’ouvrit et alla frappait violement contre le mur. Là, se tenait Kem et Tsuki avec l’air d’être très, très, très en colère.

« -Zut ! Vous n’étiez pas censé vous réveillez avant deux heures. Margot, la plante que tu m’avais montré c’est de la merde. dis-je à la serveuse
-C’est toi qui ne sait pas t’en servir ! Mais ce n’est pas vrai, à chaque fois que tu viens tu es poursuivis.
-Pas à chaque fois, y a une fois où c’était pas le cas.
-C’est pas grave, on va leur faire la peau comme aux autres.
grogna Ludwig en sortant l’épée de Kem et celle de Tsuki
-Ranges ça, c’est à eux et je croyais avoir dit qu’on ne tuait personne.
-Quoi ?! Tu les as vraiment volés !
-Bah oui, tu croyais quoi ?
-Que c’était une blague.
-C’est pas grave mon chou, tu peux qu’en même t’en servir, de toute façon d’ici deux minutes ils s’enfuiront en courant surtout s’ils ne sont pas armés.
sortit Abigail
-Ouais, on ne laisse personne toucher à notre petite protégée. hurla un musicien en sortant des armes
-Toi continues à jouer, les combats en musique c’est trop classe ! Et un truc que Misao adore !
-Oh vous êtes tous adorable ! Mais personne ne leur fera du mal ? Le premier qui les blesse je lui fous une tarte comprit ?
-Dommage, j'avais tellement envie de coller des baffes ce soir. Mais bon, on te voit pas souvent alors on va gâcher ce moment.»


Tout le monde était assez déçu et ils étaient tous en position de combat d’ailleurs. J’avais eu raison de venir ici, j’étais sûre d’être en sécurité. Enfin Kem ne m’aurait rien fait mais avec Tsuki c’était moins sûr. Tout à coup la porte de la cuisine s’ouvrit et un grand mec tout fin arriva en titubant, une bouteille d’alcool à la main. Il était complètement soul.

« Putain, à chaque fois que je viens ici il est bourré. » remarquai-je en haussant les sourcils

Puis je fis un peu attention à la chanson que jouer les musiciens et je me mis à sautiller sur place. Ludwig confia les épées à Abigail et tout le monde se mit à danser ne faisant plus attention aux mercenaires à part la jeune femme et un autre dessinateur. Ils étaient prêts à les arrêter. Au bout d’un moment, je lâchais le Thül et m’approchais de Kem.

« Tu veux pas danser au lieu de jouer au gros méchant. Et désolé de vous avoir endormis tous les deux, la prochaine fois un peu attention à ce qu’il y a dans votre assiette. » dis-je tout sourire
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 899
Date d'inscription : 04/06/2011
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 19 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao] Lun 16 Juil 2012 - 3:57

Donc elle s'appelle Misao cette idiote. Je commencais sérieusement a m'impatienter...Cette petite impertinente tantait de tout gacher. AHAH J'AVAIS RAISON DES LE DÉBUT,IL NE FALLAIT PAS L'APPORTER ! Je commencais a m'impatienter. Je me ferais un plaisir de tuer ces gamins... Cette ''Misao'' leva les yeux aux ciel et se retourna.

« -Vous voulez bien aller m’attendre un peu plus loin s’il vous plaît. Oh et puis c’est quoi cette tête ma chérie, essuies moi vite ses larmes, tout va bien se passer et tu es beaucoup plus jolie quand tu souris.
-D’accord. Mais mon frère est de nouveau dans sa bulle.
-Eh bien essaie de l’en faire sortir, j’arrive tout de suite d’accord. »


Les enfants s'en allerent un peu plus loin.Beuuhh. ''Ma Chérie'' ? Elle ne connait cette petite que depuis quelques minutes,qu'elle ne vienne pas dire qu'elle lui tient a coeur. Et meme a sa,je les tuerai. Voyons donc... Pour qui elle nous prend. Misao se retourna et planta son regard devenu froid dans les notres. Sont petit sourire confiant,je lui ferai ravalée assez vite. Mais,voir qu'elle ose nous tenir tete. Mouais.

« Vous êtes vraiment pitoyable tous les deux. Lewis a tort, tu n’es pas mon chien Kem, tu es celui de Viladra. Vous êtes tous terrifiés à l’idée qu’elle vous tue si vous ne lui obéissez pas. Vraiment des petits toutous. Vous n’avez donc jamais pensez à lui désobéir ? Non, vous avez trop peur de mourir. Alors vous préférez tuer de pauvres enfants que d’essayer de les sauver pour rester en vie. Ça serait un jeu risqué, vous risqueriez vos vies mais ne serait-ce pas le plus excitant qu’il existe. Vous me dégoutez un point, vous ne pouvez même pas imaginer. »

Espece de --. Ma main se refermit encore plus forte sur la poignee de mon katana,mais étrangement un sourire tres amusée apparu sur mon visage. Cette Sauvage ne savais pas vraiment a qui elle se frottais. Honnetement,j'en riais de l'interieur. Son sourire disparu et elle pencha la tete sur le coté. J'affichais une moue moqueuse qui menacais d'éclater de rire a tout moment.Si seulement elle me connaissais.

« Je vous interdit de vous approcher de ces enfants sinon vous le regretterez . Kem, tu sais très bien que je n’ai pas besoin de frapper pour vous réduire tous les deux en miettes, surtout toi parce que je sais exactement comment t'atteindre. Je préfère encore crever que vous laissez les tuer. Parce que si j’avais été à leur place je ne sais pas ce que j’aurais donné pour que quelqu’un vienne m’aider face à des connards comme vous. »


et toi t'est quoi tu pense ? Nous mettre en miettes ? Bah voyons. Aller vien t'en,j'attend que sa. Parcontre je sens que quelque chose retient Kem de te faire du mal et sa, je déteste sa. Il doit certainement il y avoir de quoi entre ces deux la. Si t'aurais été a leur place eh bien...c'est tout simplement toi qui aurais été tuée.Voili voilou. Tu veut crever a la place que l'ont les tues ? Pas vraiment logique Misao,car si ont te tue car tu veut qu'il vive tu ne seras pas la pour m'empecher de les torturer jusqu'a l'agonie. Elle se retourna vers les enfant en affichant un faux sourire qui trahissait bien evidemment qu'elle était en colere. Cette fois,sans que je put m'en empecher,un léger pouffement de rire sortit de ma bouche. Kem du l'entendre puisque du coin de l'oeil je vit qu'il faisait une moue étrange. La filliette et le Garcon, s'approcherent alors de Misao et lui fit remarqué que celui-ci s'était blessé a la main. Le sang... Oui bon j'ai une personnalitée psychopathe et j'adore le sang. Un probleme ? Je n'en vois aucun. Je suis toute a fait saine d'esprit. Misao prit le garcon dans ses bras et s'occupa de le soigner en ''déroulant'' son dessin. Le reste de la journée se passa dans des coins différents. Moi et Kem d'un bord et l'autre et les gamin de l'autre. Je me mis alors a parler pour parler depuis le début du voyage.

'' Pourquoi je ne pourrais pas la tuer ? Sa ne changerais pas grand chose dans la vie de quelqu'un,ce n'est qu'une idiote. Personne ne pleurerais pour elle. De toute facon, Je me demande pourquoi Vil ne l'a pas fait avant. Ou toi. Hmm...Bien sur. Je me doute bien qu'il se trame un truc pas net entre vous deux. Ta facon de lui parler. Ont dirait que tu la laisse décider pour toi. Mais bon. Tout l'heure tu as dit et je cite : C'est ce que tu veux ? Que je meure ? Dis le et je demande à Tsuki de le faire ici et maintenant. Elle se fera une joie de m'éliminer je pense. Hé bien je m'en aurais effectivement fait une joie si tu aurais choisi la cause de '' sauvons les enfants '' de cette petite impertinente. Et si tu te révele un jour a etre un traitre tu peut aussi dire adieu a ce monde.''

Je me retourna et commenca a déssiner des trucs dans le sable a proximité d'ou j'étais assise. Dessinant des scenes de tortures et de meurtres plus horribles les unes que les autres,en écrivant les mots meutres,sang,psychopathe,torture et morts dans les signes de ma langues natal. Si jamais quelqu'un passait il ne comprendrait pas et croirait a un language d'un autre monde. Ce qui était effectivement le cas en fait. Le soir venu,Misao vint nous porter un repas. Meuh.

« Je suis vraiment trop gentille, vous mériteriez de vous débrouillez tous seuls pour bouffer. Je vous ai aussi apporté des herbes qui feront en sorte que vos blessures ne s’infectent pas. »

Tss. Ont avait remarquée que tu était ''Gentille''. Ses herbes j'en avais rien a foutre,mais Kem m'y avait forcé disant que si je tenais a porter la mission a bien il faudrait bien que je les prennent. Sa ne m'enchantais guere, mais d'un certain point il avait raison. Frustrée,je n'en pris qu'une petite. Quant aux repas,j'en pris quelques bouchée avant de faire flambée le reste sous les yeux de kem et de jeter les cendres par terre. Je pris une moue ennuyée et regarda la lune qui se pointait. J'était indirectement liée a celle ci. De Par mon nom. Tsuki signifie Lune. Yomi bah... Enfer Japonais quoi. Bref. Alors que je recommencais a m'impatienter, une phrase venu de la voix du jeune garcon m'interessa.

''Comment peux –tu être amoureuse de lui ? Tu as vu son regard quand il tuait, c’est un monstre ! Tu es trop gentille, un jour il te fera du mal ! Tu ne dois pas ! ''

Je me retourna vers Kem et lui lanca un regard froid comme pour dire '' Je le savais ! AH '' Quelques minutes plus tard,je me sentit tomber comme une masse. Du coin de l'oeil,je vit Kem déja par terre. Cette Peste ! Elle nous avait empoisonnée ! Lorsque je me réveillerai elle va voir ce qu'elle va v--...

Lorsque je me réveilla, la lune était haute dans le ciel et toutes mes armes avait disparu sauf mon petit poignard a la lame noir. Je me leva en vitesse. J'était si en colere contre cette -- GRRRR -- mais surtout contre moi meme et Kem. Je serra les poings avec tellement de force et avec tellement de rage qu'un éclairs tomba pres de ma position actuelle. Le bruit et la lumiere produit eut pour éffet de réveiller Kem qui automatiquement me demanda ce qui c'était passée.

'' Cette conne nous a empoisonnées,et est partie se balader avec nos armes et les deux morveux ! JE L'AVAIS DIT LORSQUE VIL NOUS A DONNER CETTE MISSION QUE CETTE REVEUSE N'ALLAIT QUE NOUS CAUSER DES ENNUIS ! Elle trainait un violon. et ou pourrait-elle en jouer hein ? a l'auberge ALORS TU TE LEVE ET TU RAMENE TES FESSES. NOW " Dis-je avant de cracher quelques insultes dans ma langue originelle.

Enfin arrivée a l'auberge, J'était tellement enragée, que je donna un coup de poing dans la porte qui céda de ses gonds et s'ouvra en un claquement assez fort. J'avais les poings en feu et j'était enragée au max. Tout les regard se rapporterent vers moi et Kem,alors qu'une joute verbal commenca entre Misao et certaines personnes.

« -Zut ! Vous n’étiez pas censé vous réveillez avant deux heures. Margot, la plante que tu m’avais montré c’est de la merde. Dit Misao a la serveuse
-C’est toi qui ne sait pas t’en servir ! Mais ce n’est pas vrai, à chaque fois que tu viens tu es poursuivis.
-Pas à chaque fois, y a une fois où c’était pas le cas.
-C’est pas grave, on va leur faire la peau comme aux autres.
grogna le gros lard en sortant mon katana et l'épée de Kem

-Ranges ça, c’est à eux et je croyais avoir dit qu’on ne tuait personne.
-Quoi ?! Tu les as vraiment volés !
-Bah oui, tu croyais quoi ?
-Que c’était une blague.
-C’est pas grave mon chou, tu peux qu’en même t’en servir, de toute façon d’ici deux minutes ils s’enfuiront en courant surtout s’ils ne sont pas armés.

-Ouais, on ne laisse personne toucher à notre petite protégée. hurla un musicien en sortant des armes
-Toi continues à jouer, les combats en musique c’est trop classe ! Et un truc que Misao adore !
-Oh vous êtes tous adorable ! Mais personne ne leur fera du mal ? Le premier qui les blesse je lui fous une tarte comprit ?
-Dommage, j'avais tellement envie de coller des baffes ce soir. Mais bon, on te voit pas souvent alors on va gâcher ce moment.»



Ownnn le premier qui nous blesse,elle lui fout une tarte... Que c'est dégueulasse. Mon Katana...J'allais le récupérer coute que coute. Ce Gros tas ne me faisait aucunement peur. Tout le monde dans la salle avait l'air d'etre assez déçu. Je l'était aussi. Mais Enragée aussi et sa sa n'allait pas rien y changer. La porte de la cuisine s'ouvrit,et un saoulon en ressortit. Au moins quelque chose qui sera commun a Gwendalavir et mon monde. Les saoulons,les connard,les perverts et LES PESTES. Tout le monde se mit a danser. C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. J'était tellement furax,que mon controle sur la foudre et le feu vint a ressortir. J'était désormais entourée d'une aura bleu melant le feu et l'électricité,et je pouvais envoyer Valser cette auberge et les personne qui s'y trouvait dans les flammes de l'enfer. Kem se décolla vers la droite afin de ne pas etre touché pas les petit filament électriques qui allait un peu partout. Le Thuls me remarqua alors. Dans un cri sauvage,il repris mon arme et celle de Kem et se jeta sur moi. J'eut le temps de dire a Kem de me couvrir durant que je continuais d'accumuler de l'énergie pour creer une plus grosse incendie. Celui ci hocha la tete avant de dire un truc que je ne compris pas a cause du crépitement qui résonnait dans mes oreilles. Alors que l'aura de mort autour de moi grossissait a vu d'oeil,Kem entamma une danse mortel. Apres quelques instants,il réussi a désarmer le thuls et reprendre nos armes malgré qu'il n'ait eu que des poignards. Alors qu'il allait l'achever. Je lacha un cri qui laissait signifier que j'allais exploser. Kem pris misao par la main et la tira de force a l'exterieur tandis que les autres tentais de se réfugier. Je me foutais de savoir si ils allaient mourir ou survivre. Le thuls était blessé gravement,et quelques clients s'étaient empressés de quitter l'auberge au tout début de l'affrontement. A peine Kem et misao était dehors,je relacha toute l'énergie accumulée,ce qui eut pour effet d'incendier et de détruire tout ce qui était sur le passage. Je sortit des décombres sans aucunes brulures ni aucune blessures avec tout a coup un visage moqueur.

''Ahhh,c'est fou comme je vais vachement mieux maintenant. ''

Je m'approcha alors de misao qui avait maintenant un air légerement appeurée sur son visage. J'aggripa les cheveux derriere sa tete,la colla face contre le mur,et tira sa tete vers l'arriere.

'' Parfait. Tu as cru pouvoir nous échappée petite idiote ? Rah comme c'est dommage,Nous avons pu te retrouver. Tu avais un violon avec toi,alors l'endroit ou tu allais m'était assez évident puisque je connais sa moi aussi la musique et ou ont peut en jouer facilement. Tes foutues Herbes,t'est simplement chanceuse que Kem m'ait forcé a en prendre. Et encore, Je me suis réveillée assez facilement étant donnée que je n'en aie pris qu'une minime quantitée. C'est moi qui ait réveillée Kem. Aveuglée par ton amour pour lui et,j'imagine que c'est réciproque, il a tout pris. Sale Peste. Viladra m'a dit un truc avant que l'ont parte... Si tu osais te meler de ce qui ne te regardais pas ton ''oncle''...devrait se passer d'une main. J'ignore de quoi elle parle,mais je suis ravie qu'a cause de toi quelqu'un que tu aime va souffrir ''

Je lui envoya une minime charge électrique dans le dos simplement pour l'endormir durant quelques temps. Kem n'avait pas l'air vraiment ravi. Il cracha une phrase mais je ne l'écoutait tout simplement pas. Comme d'habitude un peu.

'' Échec de la mission a cause de cette minable reveuse. Ohhh. Mais que vois-je ? tu as l'air fachée. Je l'ai seulement endormie. Cesse de t'inquieter pour cette reveuse. Nous devons retourner au campement et repartir vers la forteresse. Comment compte tu expliquée que par sa faute a elle nous avons perdu deux personnes qui pourraient bien réveler nos visages a tout les deux a l'empire ? Bravo Kem. ''

J'embarqua la reveuse que j'avais attachée sur mon dos,et m'enfonca dans la nuit vers le campement,sans me préoccuper que Kem me suive ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est elle qui l'a dit [Kem,Tsuki,Misao]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Grandes Plaines :: Al-Vor-