Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Amour et Complot [PV Eris et Noëliam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pirate Aline__Membre
Féminin Âge : 16
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Jeu 8 Nov 2012 - 15:32

Noëliam regardait. Elle aimait bien le marché, toutes ses couleurs vives, ces enfants qui jouent et le cris des mouettes sur le port. Le bateau où elle travaillait lui avait accordé trois semaines de repos entières et elle avait décidé de rester à Al-Jeit, la magnifique capitale de l'empire. Elle recherchait une boutique d'arme, car récemment, elle avait perdu un de ces petits couteaux qu'elle cachait dans sa veste au cas où si on lui prenait son sabre. Elle passa devant un couple qui s'embrassait. "Comme ils sont mignon!" pensa-t-elle.
"- Ils se sont bien trouvés ces deux là! fit une voix. C'était Ciwan, son meilleur ami. Il était le fils du capitaine mais il travaillait quand même en tant que matelot. Tout comme Noëliam.

- Depuis quand tu surgis par derrière sans prévenir?
-Depuis cinq minutes.
-Haha
-Que fais tu là?
-Je suis en vacances, et toi?
-J'ai eu un jour de congé
-Temps mieux pour toi! répliqua-elle à son ami.
-Ouais, A plus!
-A plus!"
Ils se quittèrent.
Elle marchait mais elle avait l'impression d'être observée. Enfin, elle trouva la fameuse échoppe d'arme. Elle pénétra à l'intérieur. C'était une petite boutique, faite en bois et en brique. Il faisait chaud dedans et les rideaux étaient en velours rouges. Elle se promenait dans tout le magasin quand elle aperçu dans le fond, un petit couteau en argent reposait sur un socle. Elle s'approcha. Petit, pointu, l'arme avait l'air légère et facile à manipuler. Elle allait se dirigeait vers la vendeuse mais celle-ci ne se préoccupait pas d'elle. Elle prit le couteau et le donna à un homme qu'elle n'avait même pas remarquer. Elle sentit la colère montait en elle. Elle aurait ce couteau...












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Jeu 8 Nov 2012 - 17:05

Al-Jeit… La ville natale d'Eris…La ville où il avait passé le plus de temps. La ville de son entraînement marchombre. La ville des marchombre eut même…Et des mercenaires du chaos. Mais l'heure n'était pas aux mercenaires. Pour le moment, Eris se baladait dans un marché tout aussi accueillent que tranquille. Une vendeuse interpella Eris pour lui proposer un bijou. Il refusa poliment puis poursuivit sa route gaîment. Il vit un stand qui proposait de nombreuses armes légères à un bon prix. L'homme s'approcha, séduit en particulier par un couteau argenté orné d'un dragon qui pourrai remplacer le sien, usé par le temps.

-Je souhaiterais acheter ce petit couteau. Dit Eris en sortant quelques branche
de sa bourse (pour ce qui oublient, la monnaie est faite d'étoiles et de triangles en bronze, le nombre de branche définit la valeur).

-Pas de problème, répondit le marchand, sa fera 60 branche

Eris paya et remplaça son ancien couteau. Il le donna à un brave homme qui passait par là. Puis, il bouscula une femme. Elle portait un chemise blanche au manches remontées et un pantalon moulant mettant en valeur une ceinture à laquelle pendait un sabre. Eris s'excusa et poursuivit sa route avant de s'assoire pour contempler son arme. Le marchombre chercha sur le bord de sa cuisse…Rien. Il se retourna. Il venait de comprendre. La femme courait déjà, l'objet de sa convoitise en main. Eris pris sa suite et la poursuite s'engagea.
Revenir en haut Aller en bas
Pirate Aline__Membre
Féminin Âge : 16
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Sam 10 Nov 2012 - 11:59

Noëliam rageait. Elle avait vu l’homme acheté ce couteau avant elle. Mais soudain, elle eut une idée. Elle se dirigea vers l’homme, fit semblant de le bousculer, prit le couteau (ça, c’était Ciwan qui lui avait appris) et faisant mine de s’excuser commença à courir. « Merci Ciwan » pensa-t-elle très fort. Elle courut, s’engagea dans une ruelle étroite et sombre mais elle réalisa que l’homme la poursuivait. « Oups ! ». Il va falloir qu’elle améliore ça technique. Elle accéléra mais elle savait qu’il la rattrapait. Elle avait eut le temps de le détailler : C’était un homme grand, beau (ça on n’était pas obligée de préciser !). Il avait des cheveux courts, roux et ses yeux étaient verts. Sa peau était métisse et il était vêtu de cuir. Deux dagues (effrayantes) étaient accrochées dans son dos. Elle courait toujours, tourna au bout de la rue mais se retrouva coincé dans un cul-de-sac. Il n’y avait qu’une seule possibilité : escalader le mur. C’était ce qu’elle savait faire le mieux. Elle commença son ascension. Il était maintenant juste derrière elle et il la rattrapait à une vitesse folle. « Mais c’est qui ce type ??? » pensa-t-elle. Elle retomba de l’autre coté... ... mais il y avait des mercenaires. Ils étaient quinze aux moins.
« -Quoi ?
-Tiens que vois-je là ? dit celui qui était probablement leurs chef.
- Une pirate prêt à vous tuer se vanta-t-elle. Il ria.
-Tuer là. »
L’homme venait de passer de l’autre coté. Noëliam sortit son sabre. « La meilleure défense reste l’attaque » se répéta-t-elle. Elle attaqua. Elle feinta sur la gauche, surprenant son ennemi par ses reflexes. Elle lui ouvrit une entaille sur l’épaule gauche, évita un coup qui aurait du la transpercer, assomma un autre avec le plat de sa main (elle avait beaucoup de force et c’est pour cela qu’elle préférait ne pas tuer) mais là, elle était obligée. Elle tua son premier mercenaire. Elle dégagea son sabre, fit volte face et en tua deux trois en plus. Elle ne voyait pas ce que l’homme faisait à coté d’elle, mais il devait faire un carnage car le nombre de mercenaire diminuait peu-à-peu. Elle évita encore un coup mais ne put éviter le suivant. Une épée lui ouvrit la hanche droite, son point faible. Elle hurla de douleur, mais continua à combattre. Son sang s’écoulait mais elle continua. Elle tua celui qui lui avait ouvert la hanche en lui ouvrant la gorge pour que lui, aussi goûte son sang et sa vengeance. Mais bientôt elle fût encerclée. Les mercenaires avaient préféraient s’attaquer à elle car elle était blessée et donc plus facile à vaincre. Ils avancèrent. Un pas, deux pas, trois pas. Ils n’auraient pas dû car elle lança trois de ses petits couteaux qu’elle cachait dans sa veste. Trois en plein dans le cœur ; trois morts. Ils en restaient cinq. C’était encore beaucoup. Du moins pour elle. Elle fatiguait, sa blessure s’aggravait. Sa chemise était rouge, tachée de son sang. Elle tremblait. Elle en blessa un mais c’était fini. L’homme les avaient tous tué. Elle saisit par le col et demanda :
« -Qu’est-ce que vous faisiez ? Le mercenaire sourit
-Tu veux vraiment savoir, jeune matelot ? Noëliam se fit plus menaçante ce qui ne marcha pas plus. C’est alors que l’homme qui l’avait poursuivis s’approcha et le pris a la gorge. Il parla tout de suite.
-Un complot, c’est un complot ! » L’homme n’avait aucune pitié. Il sortit l’une de ses dagues et l’acheva. Il se retourna vers elle. Noëliam était partis récupérer ses couteaux. Elle les essuya puis les rangea dans sa veste. Elle s’assit regarda sa blessure et fit une grimace de douleur. Puis elle se leva, ne marchant pas droit du tout, elle se dirigea vers des rideaux à une fenêtre. Elle les arracha puis se fit un bandage avec. Elle retourna vers l’homme puis lui posa une question :
« -Comment vous vous appelez? Je m'appelle Noëliam El' liance, matelot
-Je m'appelle Eris, et vous avez quelque chose qui m'appartient
-Oui, c'est vrai, dommage je l'aimais bien... Elle lui redonna le couteau
-Ce n'étais pas une raison pour me le voler, elle sourit. Elle sourit mais ça blessure lui faisait mal...
Elle s'effondra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Mar 13 Nov 2012 - 19:20

Eris courait… Il courait vite, mais la femme aussi. Cette fois, ils passaient dans une petite ruelle prête d'une échoppe. La voleuse était piégée. Elle regarda le marchombre et le mur avant de commencer son ascension. Eris ne pus s'empêcher de trouver cela ridicule même si elle ne savait pas qu'il était marchombre. Comme il avait le temps, il l'observa plus attentivement elle était rapide, étrangement rapide. Elle avait un chapeau marin, un pirate peut-être… Ou une simple femme sillonnant les océans. Cela n'avait aucune importance. Le marchombre repris sa course tout en cherchant son couteau du regard. Il ne le trouva pas Soudain, en haut du mur, la jeune dame disparut. Elle avait sauté ou était tombée, cela n'avait aucune importance pour l'heure car, des vois discutait de l'autre coté. Eris se percha en haut du mur et observa. De là-haut il avait une vue complète du nord-ouest d'Al-Jeit, mais il se concentra sur la discussion de la femme. Elle était entourée d'une quinzaine d'hommes au moins. Des mercenaires pour la plupart, et des gardes pour d'autres. Que faisaient-ils réunis ici ? La réponse, le marchombre allait l'avoir bientôt… Elle surpris un garde qui s'exclama et leur chef pris la parole:

-Tiens que vois-je là ? dit-il

- Une pirate prêt à vous tuer. Se vanta ladite pirate Aline à la grande surprise d'Eris. Fichtre, cette fille avait du cran !!!

-Tuez-là. Trancha le maître sans émotions.

Durant un instant, le marchombre voulut sauter pour aider la femme mais, ils souhaitait la juger, pour voir si elle pouvait combattre. Un homme l'attaqua et elle para. Un deuxième tenta une feinte, mais elle aplatit son sabre sous sa gorge avant de tuer celui qui se trouvait derrière elle. Elle recommença ces gestes plusieurs fois avant d'être blessé à la hanche. Elle hurla et combattait tant bien que mal les ennemis restants. Eris dessida d'intervenir et tua les ennemis restants de quelques coût de sabre. Elle c'était bien battu. Très bien même. Elle attrapa le dernier en vie et l'interrogea.

-Qu’est-ce que vous faisiez ? dit-elle, ce qui tira un sourire au mercenaire survivant.

-Tu veux vraiment savoir, jeune matelot ? répondit ce dernier. Un complot c'est un complot.

Eris, considérant que les informations était suffisantes, acheva l'homme avant de ce faire interpeller par la pirate:

-Comment vous vous appelez? Dit-elle, Je m'appelle Noëliam El' liance, matelot

-Je m'appelle Eris, et vous avez quelque chose qui m'appartient. Répondit le marchombre au tac au tac.
-Oui, c'est vrai, dommage je l'aimais bien... Elle lui redonna le couteau

-Ce n'étais pas une raison pour me le voler… Noëliam sourit mais son comportement crispé prouvais qu'elle avait encore mal. Il observa la blessure et se baissa.

-Je ne suit pas un expert mais sa doit être grave .dit le marchombre.

Soudain il remarqua un papier qui dépassait de la poche d'un mercenaire il le déplia et ouvrit grand les yeux… Le contenu de papier était le suivant:




Il donna le papier à la pirate et lui dit:

On part à Al-Jeit, votre hanche va mieux ?

Il n'attendait pas la réponse, il était en route…

***

Eris porta Noëliam jusqu'à une auberge, cette dernière ne supportait pas de se sentir faible mais elle finis par accepter. Une fois soigner, ils pouvaient marcher et Eris regrettait malgrés lui le contact de la jeune femme. Sur le chemin, nul ne prononça un seul mot… Une fois arrivés, les compagnons virent à leur grande déception que la porte du palais était gardé (en même temps c'est logique).

-Nous allons entrer par effraction, proposa finalement Eris, se qui fit l'unanimité.

C'est ainsi que nos deux héros tente de pénétrer dans le lieu le lieu le plus sécuriser afin de prévenir l'empereur d'un terrible complot… Mais vont-ils y parvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Pirate Aline__Membre
Féminin Âge : 16
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Dim 18 Nov 2012 - 14:46

-Je ne suis pas expert mais sa doit être grave.
Elle avait envie de répondre: "non, tu trouves?" Il prit un papier qui dépassait de la poche du mercenaire qui était probablement le chef. Il le déroula, le lut, puis, le lui donna. Elle en eut un hoquet de stupeur. Un complot contre S'il Afian! Un meurtre réunissant mercenaires et gardes! Il fallait l'arrêter. Dire à S'il Afian qu'il était trahi. Elle ne pouvait pas se lever à cause de sa hanche. Il n'allait tout de même pas la port... Et ben si. Il la souleva, tel un prince charmant sauvant sa princesse. Sauf que Noëliam n'était pas une princesse. Et elle n'avait pas envie d'en devenir une. Au début, elle n’apprécia pas du tout. Il l'avait soulevée sans aucun effort. Elle en avait été choquée. Non pas qu'elle soit lourde, mais à vu d'œil, cet homme paraissait très peu musclé. Mais c'était tout le contraire! Elle se laissa bercer jusque' à une auberge. Ils y entrèrent, Noëliam étant toujours dans ses bras, se sentant mal à l'aise. Par chance, un rêveur était dans l'auberge. Il la fit s'allonger, puis il commença son rêve. Elle se demanda quand même ce qu'il faisait ici. Sa blessure se referma, la douleur disparût. Elle n'avait plus mal. Elle était comme sur un nuage. Elle se reprit. Ils quittèrent l'auberge sous un ciel étoilé. Eris marchait droit devant et Noëliam le regardait. Qui était t-il? Sa démarche était souple, ses gestes, précis. Probablement un marchombre ou un dessinateur. Elle ne le lui demanda pas, elle le saurait bientôt. Ils arrivèrent devant le palais. Il y avait des gardes. Logique.
« -Nous allons devoir entrer par effraction constata-t-il
-Mauvaise idée répondit-elle, regarde dit-elle en désignant une affiche. L’empereur donne un bal en son honneur ce soir même à 20h00. Nous n'aurons qu’à nous fondre dans la foule. Répliqua t-elle.
-Cette idée ne me plaît pas.
-Eh bien, as-tu une meilleure idée ?
-Entrer par effraction
-Tu as vu les gardes ?
-Oui
-Alors ? Cette conversation lui parût interminable.
-Alors nous allons entrer par effraction
-Il y a encore plus de gardes
-Oui, mais ils sont contre S’il Afian
-Ce qui va nous faciliter la tâche ?
-Non
-Je ne comprends pas ta logique
- Suis-moi »
Elle le suivit. Ils atteignirent la porte est. Il y avait beaucoup trop de gardes à son goût. Elle qui ne combattait d’habitude que des navires marchands, elle avait maintenant affaire à des gardes impériaux ! Mais pourquoi faisait-elle cela ? S’il Afian était un ennemi juré pour les pirates Alines, mais si il était vaincu, le monde sombrerait dans le chaos. Toutes les guildes y passeraient. Et en premier celle des Marchombres (eh, oui, car ce sont les ennemis n°1 des mercenaires) Elle se posait une question et s’y répondait toute seule. (Elle est trop forte XD) Elle s’avança vers les gardes quand Eris la retint par le bras :
« -Eh !!!
-Quoi ???
-J’ai dit que nous allons entrer par effraction, pas charmer les gardes !
-Comment as-tu su...
-Facile, tu es charmante et envoûtante, elle rougit
-Merci pour le compliment ! » Après qu’il ce soit rendu compte de son erreur (pendant que Noëliam se moquait de lui) Ils repérèrent une fenêtre assez basse pour pouvoir se faufiler sans trop de problème. Ils mirent un plan en place. Eris pénétrerait dans le palais pendant que Noëliam ferait diversion. Il irait ensuite prévenir S’il Afian et le tour était joué. Un plan aussi simple que ça devrait prendre moins d’une heure. Ils mirent le plan à exécution. Noëliam sortit de sa cachette, elle s’avança vers les gardes et leurs adressa un sourire charmeur.
« -Qui va là ?
-Oh, je vois que vous n’êtes pas détendu, dit-elle, son sourire charmeur aux lèvres.
-Une pirate, ici ? Va t-en avant que quelqu’un ne te voit !
- Une pirate ? Je ne vois pas de pirate, juste une corsaire qui cherche un ami... (Et là elle se déhancha ce qui fit taper dans l’œil du gorille) Mais elle en avait déjà marre de ce jeu de séduction stupide (elle avait réussi tout de même, comme d’habitude) Elle le frappa du plat de sa main, attirant les autres gardes. Ils accoururent et voyant leur camarade effondré, ce précipitèrent sur Noëliam. Elle courut, s’éloignant ainsi du Palais pour laisser Eris entrer tranquillement. Elle tourna dans une ruelle, les gardes sur ses talons. Elle tourna à droite, escalada un mur, tourna à gauche. Au bout de dix minutes, elles les avaient enfin semés. Essoufflée, elle retourna vers le palais. A son tour, elle pénétra par la fenêtre qu’Eris avait brisée. Elle se promenait dans les couloirs, en éveillant touts ses sens et ses reflexes. Elle entendit des voix. Cela venait de la grande salle. Elle s’y dirigea et eut une mauvaise surprise. Eris était à genou, prêt à se faire couper la tête. Sans réfléchir, elle se jeta dans le vide, décrivit un salto et tomba majestueusement. Elle dégaina un de ses petits couteaux qu’elle lança droit dans la jambe du bourreau. Il cria de douleur et lâcha son arme. Elle se précipita vers Eris pour le délivrer lorsque que l’empereur surgit :
« -Une pirate venue délivrer un marchombre, en complotant contre moi, comme c’est mignon ! Elle vit une lueur noire passait dans ses yeux. Il était possédé !
-Eris, souffla t-elle
-J’ai vu, répondit-il, nous nous sommes trompés, il faut partir, vite ! »
Ils coururent. L’empereur sonna la garde mais ils étaient déjà presque dehors. Ils durent assommer un ou deux gardes chacun avant de pouvoir sortir à nouveau par la fenêtre. Une fois dehors, ils coururent pour être sûr qu’ils ne les suivraient pas.
« -L’empereur est possédé. dit-elle dans un souffle
-Possédé, je ne pense pas. Il a été plutôt empoisonné.
- Je connais ce genre de chose. Sur « mon » bateau, quand un prisonnier était condamné à mort, on lui faisait absorber une plante, une sorte d’algue qu’on ne trouve que sur L’archipel Aline. Le prisonnier devenait fou et cela provoquait la mort au bout d’environ trois à quatre semaines.
-Il faut donc que nous aillons sur L’archipel.
-Exactement, je vais demander à mon capitaine de nous y déposer.
-Et, Noëliam ?
-Oui ?
-Merci, elle ne répondit pas, ravalant sa fierté, ce disant qu’elle l’avait fait pour lui, pas pour elle. »
Il la suivit. Ils retournèrent au port. Elle escalada le pont qui séparait le quai du bateau Le cabrage noir. Elle se dirigea vers un grand homme qui l’accueillit à bras ouvert :
« -Noëliam ! Tes vacances se passe bien pour toi j’espère, parce que quand tu rentreras, tu auras du travail ! Noëliam sourit :
-Bien sûr ! Mais ou sont les autres ?
-Il ne devrait pas tarder, Ils sont partit faire une commission pour moi, ils devraient être là d’ici dix minutes.
-Génial, mais dit moi Aaron, pouvez-vous nous emmenez à Tortugen ?
-Eh bien je peux faire ça pour toi, ma matelot préférée, quand veux-tu partir ?
- Si cela ne te dérange pas, ce soir, et j’emmène un ami avec moi, Eris je te présente Aaron, Aaron, Eris. Les deux hommes se serrèrent la main. C’est à ce moment là que les autres arrivèrent. Elle retrouva tous ses amis dans un grand bonheur. Elle les présenta à Eris. Aaron s’adressa à Noëliam :
« -Il y a un léger problème
-Lequel ?
-Tu vas devoir travailler pendant le trajet
-Je le savais ! Elle sourit de plus belle
-Eh bien, au travail ! »
Elle grimpa au mât. Elle cria des ordres et les hommes levèrent l’ancre. Ils partirent. Elle alla dans les caves, attrapa une bouteille de vin, se retourna et se retrouva nez à nez avec Ciwan.
« -Je ne crois pas qu’une bouteille de vin soit bien pour toi, dit-il en souriant
-De quoi parles-tu ? dit-elle en cachant la bouteille. Ils éclatèrent de rire.
-ça ira pour cette fois, dit-il toujours en riant
-Merci ! »
Elle regrimpa au mât toujours en tenant sa bouteille. Elle observée l’horizon quand elle aperçu Aaron qui discutait avec Eris. Qu’est ce qu’ils pouvaient se dire ? Elle observa son reflet dans l’eau, ses cheveux avaient repoussées, ils lui tombaient presque sur les épaules. Elle n’aurait jamais dû les coupés. Elle se fit une petite queue de cheval et reporta toute son attention sur les deux hommes. Ils avaient l’air de bien s’entendre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Jeu 20 Déc 2012 - 8:30

-Nous allons rentrer par effraction. Dit finalement Eris en jaugeant les différentes entrés et en attendant la réponse de Noëliam.

-Mauvaise idée répondit-elle, regarde. dit-elle en désignant une affiche très colorés avec des hommes et des femmes dansants sous un énorme hall. L’empereur donne un bal en son honneur ce soir même à 20h00. Nous n'aurons qu’à nous fondre dans la foule. Répliqua t-elle.

-Cette idée ne me plaît pas. Dit Eris en exprimant simplement ses pensées.

-Eh bien, as-tu une meilleure idée ?

-Entrer par effraction

-Tu as vu les gardes ?

-Oui

-Alors ?

-Alors nous allons entrer par effraction. Se répéta-il

-Il y a encore plus de gardes.

-Oui, mais ils sont contre S’il Afian

-Ce qui va nous faciliter la tâche ?

-Non

-Je ne comprends pas ta logique

- Suis-moi. Termina le marchombre

Ils avancèrent pendant qu'Eris réfléchissait à tous ce qui lui arrivait. Il était avec une belle fille pour prévenir l'empereur d'une terrible nouvelle. La femme s'approcha avec … Eris n'aurait su dire quoi. Un millier d'images défilèrent dans sa tête. Elle lui paraissait soudain si… Belle. Elle s'approcha des gardes.

-Eh !!! Le marchombre avait réagit au quart de tour.
-Quoi ??? répondit elle vaguement énervé.

-J’ai dit que nous allons entrer par effraction, pas charmer les gardes !
répondit-il.

-Comment as-tu su... Dit-elle l'aire étonné.

-Facile, tu es charmante et envoûtante, elle rougit, lui, il la fixa.

-Merci pour le compliment ! Répondit-elle

Il se rendit compte que ses paroles ridicules trop tard et ne pris pas en compte les nombreuses moqueries de sa camrade de route Ils mirent un plan en place. Eris pénétrerait dans le palais pendant que Noëliam ferait diversion en séduisant les gardes. Ils iraient ensuite prévenir S’il Afian et le tour était joué. Eris s'engagea sur le bord afin d'attendre une petite fenêtre non loin.Il brisa la vitre et pénétra discrètement dans le palais. Il entendit les cris des gardes… Noëliam en avait encore fait qu'a sa tête. Il s'apprêta à lui venir en aide (bien que, vu les cris des gardes, elle n'en avait pas besoin) quand soudain, un dizaine d'homme vêtues de lourdes armures pénétrèrent dans le hall ou Eris se trouvait; il en tua trois de quelques coups de dagues mais, déjà, un deuxième escadron déboulait dans la large pièce. Eris pris la fuite dans un long couloires dont des tableaux ornait les murs avant d'apparaître dans la salle du trône. Le souverain le regardait , étonné.

-Plan B, cria un garde en attrapant l'empereur sous le regard étonné d'Eris. Le malfaiteur l'obligea à boire une coupe et lui dit de lui obéir.

-Monseigneur, ne l'écoutez pas je vous en pris, c'est un complot !!! Rugit le marchombre.

-Ah oui ? répondit ce dernier avec un sourire démoniaque… Un complot que tu à montés avec qui ??

Il fit un geste et deux gardes l'attrapèrent et le plaquèrent au sol. Il ne résista pas, c'était inutile. Le bourreau s'apprêtait à l'exécuter quand une nouvelle silhouette fit son apparition, trop rapide pour être distinguer. Cependant Eris savait, Noëliam venait à sa rescousse.

-Eris, souffla t-elle

-J’ai vu, répondit-il, nous nous sommes trompés, il faut partir, vite !

Dés qu'elle l'ut libéré, le marchombre s'engagea dans le couloir le plus proche qui menait vers la sortie. Quelques gardes arrivèrent vers eux avant d'être mis KO quelques secondes plus tard. Eris se retourna légèrement afin de décrire une courbe qui toucha le garde le plus proche. Ils atteignirent la sortie peut après.

-L’empereur est possédé. dit-elle dans un souffle

-Possédé, je ne pense pas. Il a été plutôt empoisonné. Répliqua le marchombre qui avait vu lui même l'empereur boire la coupe de force.

- Je connais ce genre de chose. Sur « mon » bateau, quand un prisonnier était condamné à mort, on lui faisait absorber une plante, une sorte d’algue qu’on ne trouve que sur L’archipel Aline. Le prisonnier devenait fou et cela provoquait la mort au bout d’environ trois à quatre semaines. Réponditl a pirate.

-Il faut donc que nous aillions sur L’archipel. Résuma Eris.

-Exactement, je vais demander à mon capitaine de nous y déposer.

-Et, Noëliam ?

-Oui ?

-Merci.

Rien ne se passa, pas de réponse, ni même d'expressions visuelles. Rien. Il la sauvera lui aussi, coûte que coûte. Il lui devais ça.

Il se dirigèrent au port ou ils virent un bateau attacher. Eris était déjà monté dans un bateau [url=http://ewilan.forumactif.fr/t1616-sauvetage-fortuit-dans-une-puree-de-poix-pv-eris-nessa - 116446] Une fois[/url]. Un garçon les interpella avec une boutade fort bienvenue [HRP: t'as vu, language soutenue, la classe XD]

-Noëliam ! Tes vacances se passe bien pour toi j’espère, parce que quand tu rentreras, tu auras du travail !

Une nouvelle plaisanterie, de Noëliam cette fois:

-Bien sûr ! Mais ou sont les autres ?

-Il ne devrait pas tarder, Ils sont partit faire une commission pour moi, ils devraient être là d’ici dix minutes.

-Génial, mais dit moi Aaron, pouvez-vous nous emmenez à Tortugen ?

-Eh bien je peux faire ça pour toi, ma matelot préférée, quand veux-tu partir ?

Un frison parcoura le dos du marchombre."Ma matelote préféré", serait-ce sa petite copine ?
- Si cela ne te dérange pas, ce soir, et j’emmène un ami avec moi, Eris je te présente Aaron, Aaron, Eris. Le marchombre serra chaleureusement la main qui lui était tendue. Deux nombreux autres matelot arrivaient, ils lui furent tous présentés.Le dit Aaron se tourna vers Noëliam afin de l'interpeler:

-Il y a un léger problème

-Lequel ?

-Tu vas devoir travailler pendant le trajet

-Je le savais ! Elle rie.

-Eh bien, au travail ! »

Elle cria des ordres et descendit dans la cale. Eris se dirigea vers Aaron. Ce dernier lui tapa amicalement le dos ce qui étonna beaucoup le marchombre.

-Elle t'as tapé dans l'oeil hein ?

-Euh… non… Répondit le marchombre hébété.

-Aller Aller, t'inquiète, j'crois qu'tu lui plait pas mal aussi.

Nouvelle tape dans le dos, nouvelle surprise.

-Moi sa fait 4 mois que je la drague, pas de résulta. Reprit le matelot plus doucement cette fois.

Le marchombre sourit et ils se lancèrent dans une conversation remplit de sujet inintéressant dont je ne citerait que quelque exemple tel que : "cool ton couteaux, tu l'as achetés ou ?" "Au marché d'al-jeit mais ta petite copine à tenté de me le voler". Ils arrivèrent en vue d'une île. L'archipel Alines.

-Je croit que nous sommes arrivés. Dit Eris.

Noëliam s'approcha d'Eris après avoir transmit l'information à tout le monde de trouver le remède.

-Le voyage t'as plu.

-Bah oui, il est sympa ton pote.

Justement ce dernier arrivait pour leur dire que "C'est bien de draguer mais on a une plante à chercher". C'est ainsi que les trois amis partirent à la recherche du remède à l'hypnose de l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Pirate Aline__Membre
Féminin Âge : 16
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Dim 23 Déc 2012 - 11:56

Noëliam observait. L’archipel Aline, le plus bel endroit qu’elle ait connu. Eris s’approcha d’elle :
« -Je crois que nous sommes arrivés dit-il » Elle ne répondit rien, perdu dans ses pensées. Elle avait un mauvais pressentiment mais elle ne lui en fit pas part. Soudain, elle se souvint d’une chose. Elle interpella Eris :

« Au fait, j’ai oubliée de te dire, les Pirates n’aiment pas beaucoup les autres guildes et les Marchombres n’y font pas exception ! Donc fait attention s’il-te-plaît ! » Elle crut le voir réfléchir un instant mais il n’en parût rien. Elle éprouvait, soudainement, un attachement pour cet homme. Elle ne s’en rendait pas compte mais il y avait bien un lien qui se crée entre eux. Elle descendit du bateau, Eris sur ses talons. Ciwan voulut les accompagner, prétendant qu’ils auraient besoin d’aide mais elle refusa catégoriquement. Elle ajouta qu’ils pouvaient rentraient à Al-Jeit si cela les arrangeaient. Elle regarda le bateau partir puis elle se tourna vers Eris :
« - Bon, par où est-ce qu’on commence ? » Mais elle connaissait déjà la réponse. Elle se dirigea vers une auberge en bord de mer. Une auberge qu’elle connaissait bien : La taverne du petit renard. Elle entra en s’écriant :

« -Joey !!! Un vieil homme d’une cinquantaine d’année se leva en s’exclamant à son tour :
-Noëliam ! Quel bon vent t’amène ?
-L’algue de la mort répondit t-elle, ainsi, c’était comme cela que les Pirates la surnommait. Elle vit le vieil homme se raidir. Il prit une mine grave :
-L’algue ? Que veux-tu faire avec l’algue ? Il parlait doucement, car il ne voulait pas alerter de mauvaises oreilles.
-Je voudrais sauver quelqu’un. Il ne demanda pas qui. Temps mieux. Elle aurait était prise pour une traître si les autres Pirates savaient qu’elle aidait S’il Afian. Elle ajouta :
-Où puis-je trouver l’antidote ? Il réfléchit puis leurs expliqua :
-L’antidote, c’est la sève de la plante mais je ne sais pas où l’on peut la trouver. Elle parût réfléchir puis en se tournant vers Eris, elle lui répondit :
-Merci, il ajouta :
-Je vous réserve deux chambres ? Elle jeta un bref regard à Eris puis elle acquiesça » Elle lui fit signe de quitter l’auberge.

********************************************
***************************************
************************************

Ils cherchèrent pendant des heures, dans quasiment toutes les auberges. Elle finit par craquer. Elle proposa à Eris de rentrer à l’auberge et c’est ce qu’ils firent. Une fois rentré, elle monta directement dans sa chambre sans manger. Elle prit quand même le temps de se laver puis s’allongea sur son lit. Elle ne tarda pas à s’endormir.

Elle se réveilla en criant pendant la nuit. Elle était en sueur. Des gouttes de transpirations coulaient de son front jusqu'à ses tempes. Sa chemise collait à sa peau. Elle avait fait un terrible cauchemar. Un cauchemar qu’elle se garderait pour elle. Pourvu qu’elle n’est pas réveillée Eris ! Elle se leva, enfila ses bottes et sortit prendre l’air. Une ombre se faufila derrière elle mais elle ne la vu pas. Elle espérait qu’il ne l’avait pas suivie, car elle voulait être seule pour... quelque chose. Elle se trouvait maintenant au bord de l’eau, assise en tailleur, pensive. Soudain, elle se leva et dégaina son sabre. Ils étaient là. Les mercenaires. Ils l’encerclèrent et l’un d’eux attrapèrent Noëliam par le col. Ils la paralysèrent. Inutile de se débattre, car elle se savait trop faible pour eux. Leur chef ricana :
« -Et bien, tu ne te défends pas ? Te serais t-il arrivée un problème ? Il la gifla. Il ria encore plus fort. Du sang s’écoulait de son nez et de ses oreilles. Il poursuivit :
-Je m’appelle Raius. Et je vais hanter tes nuits jusqu'à la fin de tes jours... qui vont devenir très courts. Il éclata à nouveau de rire. Puis il ordonna à ses hommes :
-Assommer là. » Un homme s’avança et la frappa. Sa dernière pensée fut pour Eris. Elle sombra dans l’inconscience.

**************************************
**********************************
******************************

Elle se réveilla avec une énorme migraine. Elle était attachée en suspens, contre une paroi. Des chaînes se reliés à ses poignets et ses chevilles. Cela lui faisait mal. Un mercenaire entra. Elle le reconnu. Le soi-disant Raius.
« -Bien dormi ? Il explosa à nouveau de rire. Elle ne pût s’empêcher de dire :
-Ton rire est très laid. Elle le provoquait. Elle l’énervait. Elle le faisait exprès pour se « venger » en quelque sorte. Il lui appliqua un couteau sur la gorge :
- Manque-moi encore une seule fois de respect et tu y passeras...
-Passera de quoi ? Ricana telle De ton rire affreux ? Il enleva son couteau.
-Rejoins ma guilde dit-il et tu auras la vie sauve...
-Je préfère crever que te rejoindre cracha telle. Cela s’annonçait mal. Elle n’avait pas l’habitude de parler vulgairement. Après réflexion, elle ajouta :
-Tiens donc... les mercenaires manquerait-il de recrues ? Il parût hésiter. Mais il répondit du tac-au-tac :
-Et depuis quand les Pirates s’allient t-ils aux Marchombres ? » Elle ne répondit rien et il là gifla encore une fois. Cela allait devenir une habitude ou quoi ?! Elle en avait un peu marre. Mais où était Eris ? Soudain, elle entendit des bruits d’armes. Des cris. Un homme menaçait des mercenaires en disant « Où est-elle ? ». Elle ne le voyait pas mais elle entendait très bien. Quelqu’un la frappa à la nuque. Avant de sombrer encore une fois dans l’inconscience, elle entendit « Noëliam !!! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amour et Complot [PV Eris et Noëliam] Mar 26 Fév 2013 - 18:45

- Au fait, j’ai oubliée de te dire, les Pirates n’aiment pas beaucoup les autres guildes et les Marchombres n’y font pas exception ! Donc fait attention s’il-te-plaît !.Lacha Noëliam à Eris.
A ce moment même ou il la regarda il ressentit un frisson, que lui arrivait-il ? Il ce le demandait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressentit cette sensation, la dernière fois, c'était à Ondiane… La pirate sortit suivit d' Eris et de Ciwan.

-Vous aurez besoin de moi si vous voulez trouver ce que vous chercher, je sais parfaitement qui pourrait nous en fournir, il peut tout fournir…

Noëliam refusa et dit à Eris:

- Bon, par où est-ce qu’on commence ?
Le marchombre n'us pas le temps de dire qu'il n'en savait rien car le groupe prenait déjà la route d'une auberge. Sur le chemin, Eris aperçut une échope d'arme et, prétendant aller fair une chose personnelle, achetât a la matelôt un couteau pour lui faire une surprise. Il la rejoignit peut après. Ils arrivèrent dans une auberge nommé "La Taverne du petit renard" . Noëliam s'écria à un homme barbu qui se leva tout de suite:

-Joey !!!

-Noëliam ! Quel bon vent t’amène ? répondit-il en souriant.

-L’algue de la mort répondit t-elle. Le marchombre devina que ce devait être le "nom pirate" de cette étrange plante.

-L’algue ? S'étonna le barbu. Que veux-tu faire avec l’algue ? Il prononça cela tout bas afin qu'aucun n e l'entende. Malgré cela, il y eut quelques exclamations.

-Je voudrais sauver quelqu’un.Où puis-je trouver l’antidote ?


-L’antidote, c’est la sève de la plante mais je ne sais pas où l’on peut la trouver. Dit-il après un moment de reflexion.
-Merci, il demanda alors :
-Je vous réserve deux chambres ? Elle se retourna vers le marchombre et décida que oui.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ils parcoururent un nombre très grand d'auberges et ne trouvérent que des réponse tel que "j'ignore ce que vous souhaiter faire avec cette maudite algues mais je ne peut vous aider" ou encore "LES FOUS, ILS RECHERCHET L'ALGUE".
Finalement, après 23 auberges, Noëliam proposa à Eris de dormir, ce dernier accepta avec plaisir et ils allérent dormir sans manger.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Eris était dans une grande salle et au milieu se tenait Noéliam attaché. Quand il voulut la secourir elle se transforma en l'empereur mais ces yeux etait vide. Il transperssa Eris mais de sa bouche, ce n'est pas le crit du marchombre mais celui de Noëliam qui sortit.
Le marchombre se reveilla.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il se rendit conte que le crit de la pirate ne fait pas partit de se terrible cauchemar, non, il était bien réel. Lorsqu'il se précipita dans la chambre de Noëliam, elle avait disparut. Mettant de coté le fait qu'elle aurait put aller au toilette, il sortit, elle n'était pas là. Sur le sol, des trace de lute et une longue trace, comme si on avait traîné quelqu'un sur le sol. Les trace menait à une grotte. Il trouva le chapeau de Noëliam. Après s'être dit "Eh ben, ces mercenaire, toujours les même , à laisser trainer le chapeu de leur victime par terre, la pollution quoi !!", il entra dans la grotte et s'écria "Noëliam !!!!!!!!!!!!!" . Il eut à peine le temp de dire "Je parle avec 5 points d'exclamations !!!!!" que plusieurs mercennaires surjirent de nul part tel des pédophiles sur un enfant. Il leurs "ECLATA LEURS TRONCHE SUR LE SOL" comme le disait si bien Stalone, un ami du marchombre, et s'écria: mais ou est-elle ? Il débarqua dans une piece ou ce trouvai Noëliam et un homme qui se marrait comme une loutre à qui on a fait mangé trop de siffleur à la sauce sardine.
-Noëliam !!! dit-il. Il n'eut pas le temp de finir sa phrase qu'elle sévanouit. Il voulait dire "Noëliam, comment tu as fait pour survivre au rire de se type". Apparament, elle n'ait pas survecu, c'est triste, morte assassiné par les rire d'un mercenaire. Il se précipita sur les mercenaires du chaos et ECLATA LEURS TRONCHE SUR LE SOL a eut aussi sauf à la "loutre qui a mangé trop de siffleurs sauce sardine" qui eut le temps de s'enfuir en rigolant au dépant du marchombre. Il délivra Noë mais ils se furent capturés par un groupes de mercennaire qui leur arracha toutes leurs armes avant de lesjetés dans un cachot sale et poisseux et crasseux et out les synonymes de "dégoutant".Noëliam se réveilla après plusieurs heures et interrogea Eris.

-Eh ben en gros, quand j'ai fait mon super héros pour te sauver mais sa à mal tourner. Le marchombre se leva et sentit une sorte de picotement sur la cuisse. LE COUTEAU ! Comment avait-il pu oublier le couteau qu'il souhaitait offrir à la matelot. Apparemment, les gardes l'avait oublié.

-Ben j'était sensé t'offrir ce couteau, mais bon, là, il y a plus important…

Elle ouvrit grand les yeux quand il lui dit "offrir ce". Eris ce rapprocha de l'entrée et envoya discrètement le couteau qui atterrit dans le cou du garde qui tomba à la ramasse il recupera le couteau plein de sang qu'il donna à Noëliam (il y a mieux comme present qu'un couteau plein de sang mais bon…). Ensuite il récupéra les clés et s'enfuit discrètement de l'antre avec Noëliam après avoir repris les armes qui leurs appartenaient. C'était partit pour de nouvelles avantures.
Revenir en haut Aller en bas

Amour et Complot [PV Eris et Noëliam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» LE COMPLOT NE PASSERA PAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit-