Second défi.

Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Second défi.Second défi. Empty19.11.12 23:28

Lorsque Lou Ange se réveilla, elle était encore dans l'un des repères d'Ellana. Sur la table l'attendait un repas frugal, composé de fruits et de pain sec. Elle ne remarqua pas immédiatement la lettre qui était posée à côté mais son regard fut attiré par une écriture fine et penchée, composée de quelques ratures :

Bonjour Lou Ange,
J'espère que tu as bien dormi car une longue journée t'attend. Comme tu le sais, depuis que les mercenaires ont attenté à ta vie, je suis très occupée. Comme je ne peux pas veiller sur toi autant que je le souhaiterai dans cette ville gangrenée par des esprits simples, je me vois dans l'obligation de t'offrir une mission. Mais rassure-toi, rien de bien périlleux !
Il s'agit d'extraire du venin de Marcheur. Je sais que tu n'apprécies pas la gente arachnéenne mais j'ai absolument besoin d'échantillons pour mes poisons. Aussi, je t'ai accroché un sac derrière la porte d'entrée et j'aimerais que tu le prennes car il contient des fioles dessinées par une amie proche. Elles contiendront sans peine ce venin corrosif et te permettront de revenir avec sans abîmer tes vêtements et, accessoirement, sans te brûler la peau. Tu trouveras ces créatures dans des grottes, à proximité des Plateaux d'Astariul. Elles sont sensibles aux ultrasons, si tu souhaites en attirer quelques-unes, mais méfie-toi, elles chassent en troupeau. (Je te conseille plus volontiers de trouver un nid et de t'en prendre à une seule à la fois, pour commencer.)
Le sac contient trois fioles, mais si tu en remplis deux ce sera amplement suffisant. J'ajouterai, pour pimenter toutes ces informations, que le venin perd de son intensité s'il n'est pas prélevé sur un corps vivant. Aussi, je te demanderai de bien vouloir extraire le liquide pendant qu'il est encore chaud! La poche de venin se trouve sous la cage thoracique de l'animal, tu n'as qu'à la presser pour obtenir le fruit de cette quête.
Si tu te demandes pourquoi je ne t'accompagne pas, j'ai choisi d'être tout à fait honnête avec toi : ta vie est en danger et j'ai des raisons de croire qu'il ne s'agit pas simplement de deux ou trois débutants. Pendant que tu seras aux Plateaux d'Astariul, j'enquêterai sur ces simplets et je te tiendrai au courant de mes recherches à ton retour. Ton initiation vient à peine de débuter, ne t'inquiète donc pas par rapport à cette mission. Les Marcheurs ne sont dangereux qu'en groupe et ils sont finalement assez craintifs et n'attaquent qu'en cas de légitime défense ou parce qu'un esprit supérieur leur intime l'ordre de le faire.
Je ne te cache pas que, dans ces plateaux d'Astariul, le principal danger est la présence des goules... Mais ce n'est pas leur période d'accouplement, elles seront moins agressives en cas d'attaque.
Sur ce, je te souhaite bon courage bien que je n'ai aucune crainte quant à tes capacités. A ton retour, nous reprendrons ta formation et tu m'aideras à botter les fesses des Mercenaires du Chaos, le fléau de ce siècle.
Que la Dame t'accompagne dans ta quête jeune apprentie !
Ellana.

PS : le cheval gris pommelé qui t'attend à l'extérieur est un cadeau. Il s'appelle Azur, j'espère qu'il t'aidera, prends soin de lui autant que de toi!
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Second défi.Second défi. Empty25.11.12 18:07

Les yeux encore ensommeillés, Lou releva la tête. Elle s'empressa d'avaler les quelques fruits et le pain que lui avait laissé Ellana, puis relut la lettre avec plus d'attention, afin d'être sûre de n'oublier aucun détail. L'excitation la gagna : encore une épreuve à affronter ! Elle n'aurait jamais pensé que sa vie allait prendre un tel tournant. Elle voyait un avenir plein de lumière et d'obscurité, de victoires et de défaites, une voie qu'elle allait suivre. Qu'elle suivait déjà ! Elle aperçut de vêtements de cuir noir pliés sur son lit, les enfila, puis attrapa le sac contenant les fioles.
Au moment d'ouvrir la porte, elle se rappela la dernière phrase de la lettre : Ellana lui avait laissé un cheval. Lorsqu'elle était petite, son grand-père avait un petit poney alezan nommé Plume. Elle passait des heures entières à se promener sur son dos dans la forêt, et elle avait été bouleversée lorsque son grand-père lui avait appris qu'il était mort de vieillesse. Elle pensait donc pouvoir réussir à monter un cheval, bien que cela datât de plusieurs années.
Azur était attaché à quelques pas de l'entrée, le nez plongé dans une auge pleine d'avoine qu'avait dû lui remplir Ellana. En l’entendant arriver, il releva la tête. Lou s’approcha et posa doucement sa main entre ses yeux. Il était magnifique et ses yeux brillaient d’intelligence. Son Maître l’avait déjà harnaché ; elle passa un pied dans l’étrier et se hissa sur le dos de l’étalon. Waouh. C’était plus haut qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle donna un léger coup de talon, et il partit au trot. Lorsqu’elle fut plus à l’aise, elle lui demanda de galoper, et ils arrivèrent aux Plateaux d’Astariul en moins d’une heure. Elle attacha Azur sans trop serrer afin qu’il puisse fuir en cas de danger. Puis elle réfléchit. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle devait aller pour trouver des marcheurs. Peut-être devait-elle marcher en espérant en rencontrer un ? Elle n’aimait pas avancer au hasard, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Elle se mit donc à la recherche d’un nid ou d’un marcheur solitaire, attentive au moindre petit bruissement, ce qui la fit sursauter un bon nombre de fois. Elle se sentait ridicule, mais elle n’avait rien pour produire d’ultrason, elle ne pouvait donc pas les attir… Elle se maudit. Il allait vraiment falloir qu’elle réfléchisse avant d’agir, c’était pourtant évident ! Elle s’accroupit derrière un fourré et attendit quelques minutes. Comme elle s’y attendait, un rongeur aux longues oreilles qui faisait à peu près la taille de son avant-bras apparut à environ deux mètres d’elle. Vive comme l’éclair, Lou dégaina un poignard et le lança. Il atteignit sa cible en plein cœur, et elle s’effondra. Le poignard était la seule arme que Lou maîtrisait (au lancer, en tout cas)… Sa lame avait encore touché juste. Elle s’approcha de sa proie, entailla sa chair afin de faire couler son sang et la déposa bien en vue sur le sol, à quelques mètres d’un rocher derrière lequel elle se cacha. Les Marcheurs raffolaient de chair fraîche, l’odeur du sang allait sûrement les attirer. Lou attendit, attendit… Alors qu’elle était sur le point d’abandonner, un bruissement la fit sursauter. Elle attrapa son poignard et entreprit de regarder discrètement par-dessus le rocher qui la cachait… Son piège avait-il marché ? Avait-il attiré quelque autre créature ?

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Voyage dans le temps : RPs d'antan :: Ouest-