Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Event : Courage, fuyons ! [PV Tinieblas ; Noëliam ; Nessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Event : Courage, fuyons ! [PV Tinieblas ; Noëliam ; Nessa] Lun 3 Sep 2012 - 20:44


Je fonçai, passant de toit en toit, m’agrippant au rebord des fenêtres, évitant les combats pour ne pas être blessée. Et quand il le fallait je coupais. Un homme arriva à ma hauteur, il était si grand ! J’aurais bien aimé avoir Arhur avec moi ! Alors je bondis et décrivis un arc de cercle avec ma faux. Une tête tomba, je venais de le décapité. Si moi j’étais plutôt dans le genre tranché, Eagle lui arrachait les membres à l’aide de ses fouets. Je vis un bras voler et s’écraser contre un mur. Beurk ! Mais je ne faisais pas mieux, ceux que je croisais finissaient coupés en deux. Je vis que Nessa se débrouillait très bien. Je fus bientôt arrivé près de mon bateau, les autres me rejoignirent alors que les contaminés qui tenaient encore debout avançaient vers nous. Mes matelots surgirent derrière moi et je leur dis de ne surtout pas se faire blesser. Mon colosse préféré, Arthur donc, débarqua tel un missile avec une massue et se mit à exploser les têtes des premiers venus. Deux jumelles, Zoya et Zinovia tiraient des flèches du haut des mas.

« Il faut partir ! » hurlai-je

La plupart des matelots nous laissèrent nous défendre pour faire prendre la mer au Blue Terror. Tout ce qu’il fallait faire maintenant c’était empêcher les contaminés de monter sur le bateau et se débarrasser de ce qui y étaient arrivés. Bientôt nous prîmes le large et Arthur s’occupa de balancer les derniers intrus à la mer. Mes matelots se pressèrent autour de moi pour tout savoir et je me tournais vers Eagle. Je n’étais pas très forte pour raconter les histoires, mes souvenirs étaient toujours entremêlés et je devais sans cesse revenir en arrière pour rajouter des détails oubliés. Pas très pratique… Alors que qu’avec le vieux pirate tout était en ordre.

« Je vais faire la visite à notre passagère, Nessa. » dis-je

Je l’entraînai à ma suite et longeai dans le couloir longeant les dortoirs, je lui attribué une chambre spéciale loin des autres hommes. Je lui conseillais de ne pas rentrer dans celle d’Arthur si elle ne voulait pas se retrouver avec la tête explosée contre un mur. Il défendait son territoire avec rage. J’avais moi-même toujours du mal à y entrer et quand j’étais petite, le colosse m’avait fait tellement peur la fois où j’avais essayé de m’y glisser que je n’avais plus jamais essayé d’y mettre les pieds sans son autorisation.

« Fermes ta porte à clé le soir et n’ouvre que si c’est moi ou les filles. C’est-à-dire les jumelles ou Agathe, la fille avec un lapin en peluche. Elle a l’air adorable comme ça mais fais attention les apparences sont trompeuses, c’est un vrai requin, fourbe et avec une tendance à être jalouse de tout le monde pour un rien. On est les quatre seules femmes ici et quand c’est un mec qui vient toquer à ta porte c’est pour te draguer et essayer de t’amener dans son lit. Ou alors c’est Eagle pour te t’emmener faire une partie de carte sur le pont et il fait souvent froid. Arthur est une vraie marmotte, si tu veux lui parler n’hésites pas à hurler et quasiment à détruire sa porte à coup de poings. Quant à moi, viens me voir quand tu veux mais je te préviens je suis d’une humeur de chien quand on me réveille. »

Je lui donnais des instructions au fur et à mesure jusqu’à qu’on soit revenu sur le pont où mon équipage nous attendait silencieux et grave. Pour une fois… Je me plantai devant eux, me remettant à fumer.

« -Vous l’avez compris, ce Gourou c’est une grosse merde mais je pense que le renvoyer d’où il vient ne va pas être une partie de plaisir alors j’attends de vous une attitude un peu plus adulte que d’habitude.
-Surtout que votre chef adorée c’est bien fait remarqué dès le début. Ce petit-vieux ne risque pas de nous oublier.
dit Eagle
-Le contraire aurait été étonnant de sa part. sortit la fille au lapin
-Je ne pense pas que tu puisses faire de commentaire Agathe, si tu avais été à ma place on serait déjà tous morts. Donc je disais Nessa va nous aider à prévenir les attaques de nos ennemis car elle est une dessinatrice, personne n’ira l’emmerder bien entendu. »

Je la pris par le bras et nous allâmes nous asseoir autour d’une table avec mon vieux con de sous-chef, Will et le colosse.

« Ils vont venir d’emmerder c’est sûr, mais rien de grave, ils vont juste te taquiner. » dis-je tout de même à Alice

Puis nous nous mîmes à discuter du problème du parasite. Est-ce que la bestiole bizarre était beaucoup répandue ? Est-ce qu’elle avait atteint les dirigeants de Gwendalavir ? Est-ce qu’on avait une chance de le battre ? Où pouvait-on se procurer l’antidote autrement qu’en s’alliant au Gourou ? Tant de questions auquel on n’avait pas de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Event : Courage, fuyons ! [PV Tinieblas ; Noëliam ; Nessa] Mar 4 Sep 2012 - 14:53

Une fois à bord, Alice se sentit mieux. La mer avait un effet relaxant sur elle, c'était... sécurisant. Même si ce n'était pas son bateau ni même son équipage. Mais Tinieblas s'avéra une ôte agréable et bien avisée de lui présenter ses matelots et leurs particularités.
Ses conseils la firent sourire de plaisir. Elle adorait les fortes personnalités et s'en trouvait entourée. L'ambiance qui régnait sur le bateau la remplit de nostalgie. Que deviendrait son propre équipage ? Parviendrait-t-il à s'échapper ? A résister au Gourou ? Ses hommes lui manquaient. Quand la capitaine lui présenta une jeune pirate avec un lapin en peluche, Nessa pensa si fort à Blanc-Lapin que le manque faillit l'étouffer. Elle prit toutefois bien notes de tout ce que lui disait Tinieblas, désireuse d'éviter de se faire mal voir et de finir sur la planche en offrande à la Dame. Elle était déjà bien assez maladroite en société comme ça. Nessa se présentait donc sagement à chaque matelot qu'on lui mettait sous le nez.

Finalement tout c'était bien passé. Bon elle avait conscience d'être une inconnue, et que les pirates n'étaient pas spécialement fan des intrus sur leur navire m'enfin, ça elle pouvait gérer. Tinieblas l'attira vers une table où elles prirent place aux côtés d'Eagle, de Will et du colosse. Nessa s'amusa particulièrement des liens qui unissaient le sous-chef à la capitaine. Ils passaient leur temps à s'envoyer des piques mais elle ne doutait pas qu'ils s'adorent en réalité. Une complicité typiquement Pirate qui acheva de rassurer Alice. Être dans son élément, qu'elle joie ! De plus Eagle était prompt à philosopher ce qui plut énormément à Nessa qui noua aisément le dialogue. Son esprit tortueux ne manquerait pas de divertir le vieil homme.
Le problème du parasite alimenta les conversations. Tous se posaient des questions et tous manquaient de réponses.

Il leur fallait un plan. Mal aisé quand on est prit de cours par les évènements et qu'on affronte un ennemi inconnu. Pour l'heure tout ce qu'ils savaient c'est qu'ils se rendaient sur le continent. Mais ensuite ? Que faire ?

- Et si nous contactions les Rêveurs ? Ce sont probablement les mieux placés pour résoudre un problème sanitaire... Au fait j'espère que vous ne frayez pas avec les Mercenaires ? Parce que j'ai quelques mauvais antécédents avec eux donc s'ils me voient avec vous il risque d'y avoir du grabuge.

Une des spécialités d'Alice : sauter du coq à l'âne, comme ça sans transition. C'est juste qu'elle venait de se souvenir que le continent n'était pas franchement un lieu très accueillant pour elle. Après l'humiliation qu'elle avait infligé à son ancien maître Mercenaire elle savait qu'il mettrait tout en œuvre pour le lui faire payer. Et en plus elle ne savait même pas si le clan de Tinieblas faisait partit de ces Pirates commerçants avec les Mercenaires. Ce n'était sans doute pas le meilleur moment pour s'en soucier mais une fois sur le continent ce serait trop tard et plus tôt elle n'en avait vraiment pas eu l'occasion. Essayer de sauver sa peau ça occupe !
Mais Tinieblas n'eut pas le temps de répondre que des voix s'élevaient au loin.

- NEEEEEEESSSSSSSSSSSSAAAAAAAAA !
- CAPITAIIIIIIIIIIIIIIIIINE !


Alice tendit l'oreille et s'empressa de grimper à la vigie. Un sourire fendit son visage lorsqu'un bateau, grossissant à vu d’œil, confirma ses espoirs. Ils l'avaient retrouvé ! Et ils étaient en vie ! Nessa demanda à ce qu'on ralentisse, et bientôt son Dragon des Mers rattrapa le Blue Terror.

- Nain rouge !, s'exclama Nessa en voyant apparaître un petit homme qui vira à l'écarlate dès qu'elle prononça son surnom.
La jeune femme attrapa un cordage et voulue s'élancer directement sur son bateau. Elle se souvint à la dernière seconde que ça ne se faisait pas et changea sa trajectoire pour atterrir devant Tinieblas. Elle la remercia pour tout et lui dit au revoir, lui souhaitant de survivre au parasite, et promettant qu'elle reviendrait bientôt pour sauver l'Archipel. Elle vola ensuite jusqu'à son navire où Cyclope la sonda de son œil rétractable.

- Vous nous avez laissé capitaine, dit-t-il sur un ton de reproche.
- J'y étais obligé. Nous avons échappé de peu au Gourou et à ses parasites n'ralaï. J'ai craint qu'il n'ait été trop tard pour vous et j'ai préféré fuir avec Tinieblas.
Elle posa une main sur son épaule. Ce rare contact valait toutes les excuses du monde.

- Mais je vous promet que mon départ n'était que provisoire, nous devions trouver le moyen d'endiguer l'épidémie, puis je serais revenue vous chercher.

Nessa étant connue pour ne pas mentir, cette explication les satisfirent suffisamment pour qu'ils cessent de bouder. Nessa prit le temps de s'enquérir du sort de chacun de ses matelots, et fut aussi surprise qu'heureuse de constater que qu'aucun ne manquait à l'appel. Doc' expliqua :
- Nous étions au large quand...
- Pourquoi ça ? Nessa n'avait pas souvenir d'avoir ordonné ce déplacement, son bateau était censé rester mouiller à quai. La question les mit mal à l'aise.
- C'est à dire qu'on faisait la course avec un idiot qui...
- Ah. Continuez.
- Donc nous étions au large -où nous avons remporté la course- et pendant ce temps des choses se passaient sur l'Archipel. Quand nous sommes rentré, quelqu'un nous criait de ne pas revenir, qu'ils étaient tous devenus fou. Nous n'avons pas comprit tout de suite et sommes resté à distance par précaution. Là nous avons été rejoint par une jeune matelot qui nous a expliqué que des choses étranges se passaient sur l'Archipel, que les pirates tuaient d'autres pirates sans raisons apparentes, et que cela avait sûrement un rapport avec le rassemblement des chefs de l'île.

Le doute envahit soudain Alice. Qui était cette matelot dont ils parlaient ? Elle s'empressa de les noyer sous les questions.

- Qui était-ce ? L'avez-vous laissé monter à bord ? Est-ce que l'un de vous était blessé à ce moment ? Vous avez remarqué des troubles dans le comportement de vos compagnons ?

L'arrivée d'un matelot ne faisant pas partit de son équipage habituel mit fin à ses questionnements.

- Noëliam !, s'exclama-t-elle. Contente que tu ais pu en réchapper. Mais comment as-tu pu les convaincre de te laisser monter à bord ?

Tous les regards se tournèrent vers Vue d'Aigle qui lui adressa un petit sourire coupable, tandis que Noëliam s'expliquait. Quand elle eut finie Nessa acquiesça.

- Je vois... soit la bienvenue sur...

Nessa se figea soudain. Sa perception s'ouvrit sur la voix qu'elle guettait depuis sa rencontre avec le Gourou.

"Œil d'Otolep. Les géants n'ont rien compris, allez tous y remédier car sinon ils risqueraient d'avertir les Alaviriens. Il faut à tout prix que leur présence soit secrète et qu'ils nous obéissent au doigt et à l’œil."

- Capitaine ça va ? Dites on aimerait bien comprendre cette histoire de Gourou et de parasite, qu'est-ce qui se passe au juste ?

Mais l'humeur de Nessa venait de changer du tout au tout. Une flamme de colère illumina son regard et elle balaya l'intervention de Nain rouge d'un signe de main.

- Je vous expliquerez tout en route.

Quelqu'un lui demanda "en route pour où" ? Mais elle ne sut pas qui. Tout ce qu'elle savait était que ce maudit Gourou tentait de voler quelques chose d'important pour elle. L'Œil d'Otolep. Lui qui avait conservé son cœur pendant près de vingt ans, lui qui avait accueilli ses parents...

- Euh... Capitaine ? Youhou ?

Alice recouvra ses esprits.

- Cap vers l'Œil d'Otolep. Tout de suite.

Ceux qui avaient traversé la Mer des Brumes avec elle blêmirent en comprenant qu'ils devrait encore fendre ces eaux lugubres. Compas (qui devait son surnom à sa précision et à son sens de l'orientation) lui céda la barre. Elle s'en saisit et vira violemment à tribord.

- Noëliam, peut-être aurait-t-il mieux fallu que tu ne quittes pas l'Archipel au final... Car je préfères te prévenir que nous allons longer le rivage en Mer des Brumes. Pour affronter des Géants.

Une fois de plus sa franchise de s'encombra pas de fioritures. Un murmure angoissé parcouru les membres de l'équipage.





Dernière édition par Nessa Minyatur le Mer 6 Fév 2013 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Pirate Aline__Membre
Féminin Âge : 17
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Event : Courage, fuyons ! [PV Tinieblas ; Noëliam ; Nessa] Mer 6 Fév 2013 - 18:24

Noëliam courait. Il fallait qu’elle trouve Nessa et son équipage. Vite. Une réunion s’était faite entre tous les chefs des clans Pirates et d’un homme mystérieux qui se faisait appeler le « Gourou ». Quel toupet ! Cet homme était arrivé de nulle part, s’était ramené avec une espèce de vers mangeur d’homme et avait contraint les Pirates de lui obéir. Noëliam s’était glissée derrière Aaron pendant cette fameuse réunion mais, pour sauver ces hommes, son chef avait dû accepter d’absorber l’antidote et en avait ramené à l’équipage. Il avait ensuite entraîné Noëliam à l’écart et lui avait dit d’une voix confiante :
« -Noëliam, tu es la seule qui n’a pas absorbé l’antidote. Fuis vite ! Retrouve Alice Tîwele, embarque avec elle.
-Non ! Je ne peux pas te laisser !cria t-elle. Il éclata de rire et lui ébouriffa les cheveux.
-Ce n’est pas aussi grave que ça en a l’air, ne t’inquiète pas. »
Mais elle savait qu’il mentait. Et c’est à regret qu’elle quitta son chef et les autres membres de l’équipage. Mais l’heure n’était pas aux songes. Elle tenta de repérer le bateau de Nessa. Mais un doute la prit sur l’avant : Et si Nessa avait absorbée l’antidote ? Elle chassa cette pensée absurde et se concentra sur le port. Elle distingua enfin son bateau... qui faisait la course. « Quoi ?! » Le bateau l’emporta et ils ne tardèrent pas à revenir au port. Noëliam leur crièrent de ne pas revenir. Elle hurla mais rien n’y fit. Le bateau fonça droit sur elle et soudain, s’arrêta net. Vue d’Aigle descendit et, en lui tendant la main, lui dit :
« - Bonjour Noëliam. Veux-tu de l’aide ? » Elle acquiesça. Elle le suivit et salua l’équipage. Quand le silence fut, elle s’expliqua aussi brièvement que possible. Lorsqu’elle eut fini, elle leur demanda :
-Mais où est Nessa ? C’est Nain rouge qui lui répondit :
- On ne sait pas. Elle était partie à cette « fameuse » réunion mais elle n’est pas revenue ensuite.
- Elle doit être sur un autre bateau car je ne l’ai pas vu en sortant. Cherchons-le ! » Sur-ce, ils levèrent l’ancre. Et C’est Vue d’Aigle qui repéra Nessa :

- NEEEEEEESSSSSSSSSSSSAAAAAAAAA !
- CAPITAIIIIIIIIIIIIIIIIINE !


Elle était à bord d’un bateau nommé Le blue terror. Noëliam aperçu le sourire qui barrait son visage.

- Nain rouge ! Elle s’était exclamée avec surprise et joie. Le petit homme rougit de plaisir. Nessa attrapa un cordage, faillit s’élancer sur le Dragon des Mers puis changea brutalement de direction pour atterrir devant une femme (qui devait probablement être la chef du bateau.) Elles échangèrent quelques mots puis Nessa vint à bord. Cyclope s’avança et lui dit d’un ton de reproche :
- Vous nous avez laissé capitaine
- J'y étais obligé. Nous avons échappé de peu au Gourou et à ses parasites n'ralaï. J'ai craint qu'il n'ait été trop tard pour vous et j'ai préféré fuir avec Tinieblas. Elle posa sa main sur son épaule. Noëliam crut le voir tressaillir.

- Mais je vous promets que mon départ n'était que provisoire, nous devions trouver le moyen d'endiguer l'épidémie, puis je serais revenue vous chercher.

Nessa ne mentait pas. Noëliam le savait. Ils cessèrent de bouder. Nessa fit ensuite le tour de l’équipage, vérifiant que tout le monde était là. Elle ne la vit pas tout de suite. Doc’ prit ensuite la parole et raconta ce qui c’était passé pendant son absence :

- Nous étions au large quand...
- Pourquoi ça ? Aïe ! Ils allaient se faire passé un savon ! Cette question les mis mal à l’aise.
- C'est à dire qu'on faisait la course avec un idiot qui...
- Ah. Continuez.
- Donc nous étions au large -où nous avons remporté la course- et pendant ce temps des choses se passaient sur l'Archipel. Quand nous sommes rentré, quelqu'un nous criait de ne pas revenir, qu'ils étaient tous devenus fou. Nous n'avons pas comprit tout de suite et sommes resté à distance par précaution. Là nous avons été rejoint par une jeune matelot qui nous a expliqué que des choses étranges se passaient sur l'Archipel, que les pirates tuaient d'autres pirates sans raisons apparentes, et que cela avait sûrement un rapport avec le rassemblement des chefs de l'île.

Alice parut froncer les sourcils. Elle devait sûrement se demander qui était la « jeune matelot » dont Doc’ faisait allusion. Elle les bombarda de question.

- Qui était-ce ? L'avez-vous laissé monter à bord ? Est-ce que l'un de vous était blessé à ce moment ? Vous avez remarqué des troubles dans le comportement de vos compagnons ?


Noëliam décida de sortir de sa cachette. Nessa s’écria :

- Noëliam ! Contente que tu ais pu en réchapper. Mais comment as-tu pu les convaincre de te laisser monter à bord ?


Tous se tournèrent vers Vue D’Aigle qui soudain, était mal à l’aise. Noëliam ne put réprimander un sourire. Elle se mit alors à raconter :

-Tout à commencer à cette fameuse réunion. J’accompagnais mon capitaine, en me faisant la plus discrète possible. Quand le « Gourou » est arrivé, j’ai tout de suite compris que quelque chose clochait. Il s’est mis alors à parler du vers. Les miens ont du absorber l’antidote, mais je me suis échappée. J’ai rejoint ensuite le quai, pour vous retrouver et je les ai vus entrain de faire la course. J’ai criée pour qu’ils fassent demi-tour mais ils n’ont rien entendus. Finalement, je suis montée à bord avec eux et me voilà.

Nessa hocha la tête.

- Je vois... soit la bienvenue sur...

Nessa se figea soudainement. Noëliam comprit sur l’instant. Si le Gourou agissait par l’Imagination, Nessa devait l’entendre. Noëliam ne percevait pas le don du dessin, comme Nessa, mais elle compensait par son ressenti et sa perspicacité.

- Capitaine ça va ? Dites on aimerait bien comprendre cette histoire de Gourou et de parasite, qu'est-ce qui se passe au juste ?

Nessa ne répondit pas. Mais une flamme de colère luisait dans ses yeux et elle fit un signe de la main, balayant ainsi la remarque de nain rouge.

- Je vous expliquerez tout en route.

Un matelot demanda « en route pour où ? » mais la chef n’y prêta pas attention.

- Euh... Capitaine ? Youhou ?


Les yeux rivés sur la mer, Noëliam attendait qu’elle recouvre ses esprits. Quand elle les retrouva elle ordonna directement :
- Cap vers l'Œil d'Otolep. Tout de suite.

Tous blêmirent, sauf Noëliam... qui n’avait jamais traversée la Mer des Brumes, et qui donc, ne savait pas à quoi s’attendre. Nessa saisit la barre et vira à tribord. Elle s’adressa ensuite à le jeune matelot.

- Noëliam, peut-être aurait-t-il mieux fallu que tu ne quittes pas l'Archipel au final... Car je préfères te prévenir que nous allons longer le rivage en Mer des Brumes. Pour affronter des Géants.

L’équipage frissonna. Mais Noëliam défia Nessa du regard. Puis éclata de rire. Elle s’exclama tout simplement :

-Je viens !
***********************

La Mer des Brumes. Une Mer qui fait fuir la plupart des Alaviriens. Une Mer qui est si étrange que seul les plus courageux osent s’y aventurer. Et pourtant Noëliam y était. Pour la première fois. Comme son nom l’indique, une brume épaisse couvrait les flots. Le silence régnait. Les matelots retenaient leurs souffles. Mais que pouvait t-il bien y avoir pour leurs faire une telle frayeur ? Elle décida d’aller poser la question à Nessa. Elle se dirigea donc vers elle. La capitaine tourna la tête quand elle la vu arriver. Elle lui posa la question franchement :

- Qu’a donc de particulier la Mer des Brumes pour effrayer à tel point que les hommes ne veulent pas y naviguer ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Event : Courage, fuyons ! [PV Tinieblas ; Noëliam ; Nessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Courage, fuyons.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» Courage, fuyons ! [Antoine Lemington, terminé !]
» Courage, fuyons [Pv Agathe Arena]
» Courage, fuyons || ft Steve.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Vue sur l'Océan :: Grand Océan du Sud-