Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Sauvetage in extremis [PV Myya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Sauvetage in extremis [PV Myya] Dim 6 Jan 2013 - 11:33

Je respire un grand coup de cet air qui n’est pas habituellement la mienne ; celle-ci est plus épicée, plus sauvage. Etrangement, il me plait bien. Je passe maintenant beaucoup plus de temps dans les quartiers les plus reculée de la capitale. C’est comme si je découvrais une nouvelle ville dans Al-Jeit. Moi qui ne me suis jamais imaginé aventurière, je commençais à ressentir l’envie de ne pas me contenter de découvrir ma ville, soit-elle si grande. Le monde avait bien des secrets, il serait peut-être temps que j’aille mettre mon nez dans ses affaires…Mon dernier et premier voyage avait mal tourné, mais ce n’était l’occasion ou jamais de donner une seconde chance à l’univers pour me séduire ? Me plaira t’il comme à ces milliers de gens avant moi ? Je n’en savais trop rien. De plus, une jeune dessinatrice ne serait-elle pas utile à d’autres villes… Et la Sentinelle que je rêvais de devenir, elle, devrait connaitre tous les recoins du monde, pour aider Gwendalavir de son mieux. Un choix qui ne m’avait jamais effleuré venait pour la première fois de m’envahir. Découvrir. N’es t’est-ce pas une folie de ma part ? Mais les folies sont les seules choses que l’on ne regrette jamais…Mon choix paraitrait stupides pour les dessinateurs de mon académies, mais évidents et faciles pour ce voyageur assis près de là. Qui avait raison ? Dur à décider...
Perdu dans mes pensées, je ne put voir que j’étais dans un cul-de-sac. Je ne put voir les gens derrière moi. Je ne pus que crier lorsqu’ils me passèrent un bandeau sur les yeux. Comme toute dessinatrice, j’eus le réflexe de tenter de me lancer dans les spires, trouver un quelquonque moyen de m’en sortir. Raté. Des gommeurs. J’essaie donc de sortir mon poignard mais trop tard. Ils me l’avaient pris.
Incapable de réagir, quasi-incapable de bouger, je ne put que crier à l’aide.
Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4060
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Dim 17 Fév 2013 - 17:35



Il y avait un truc qui clochait … Je sais pas quoi mais un mauvais coup se préparait.

J’étais dans un des quartiers les plus éloignés de la capitale, un endroit où je n’avais pas l’habitude d’aller mais aujourd’hui j’avais fait une exception car j’avais envie de découvrir de fond en combe la magnifique Al-Jeit. Cependant, j’étais près d’une auberge et un truc me chiffonnait, j’observais tout les gens qui passaient devant moi afin de déceler le moindre comportement suspect mais je n’avais aucun résultat pour l’instant. Je décida alors de faire le tour de l’auberge et entendit des bruits près d’un bâtiment. Je découvris alors pris dans un piège une jeune fille entrain de riposter difficilement à une attaque mené par cinq hommes dangereusement armés. Sans attendre je pris mon arc, encocha trois flèches d’affilés et tua deux hommes. Les trois hommes restant se tournèrent vers moi, deux se dirigèrent vers moi le troisième prenait la fille en chasse. J’avais pas le temps de rire et quand le premier s’approcha je ne lui laissa aucune chance et il tomba, une flèche entre les deux yeux, le second plus malin se jeta sur moi ne me laissant pas le temps d’encocher. Je glissai alors dans l’ombre de son bras et avec mon poignard lui lacéra la poitrine. Je n’avais pas le temps de m’assurer qu’il était mort et en un mouvement je lançai mon poignard sur le troisième homme qui l’évita avec un saut ajusté qui le mena derrière moi. Avant qu’il ne fit un seul mouvements je glissa sur moi même et dégaina mon sabre placé dans mon dos. Il fit un saut en arrière, m’observa puis se jeta sur moi. Je paras toutes ses attaques et lança alors l’offensive, il n’esquiva que trois de mes attaques sur cinq et un lui toucha l’épaule, l’autre la côte droite. Il leva les yeux sur moi, la main sur sa côte et en un mouvement je l’assommai. Sur son épaule il y avait un gommeur, une dessinatrice pensais-je en regardant la jeune fille. Je détruisit le gommeur et me tourna vers la jeune fille, ou plutôt la jeune femme. Elle venait d'enlever le bandeau qui cachait ses yeux et je découvrit alors un regard marron et enfantin, elle était grande et mince, des beaux cheveux bruns, elle était très jolie.

- Salut moi c’est Myya, dis-je avec un sourire, avant de discuter je propose que l’on parte d’ici. Si tu vois ce que je veux dire.



Dernière édition par Myya Li le Mer 20 Mar 2013 - 22:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Lun 18 Fév 2013 - 17:35

Je ne comprenait absolument rien à ce qui se passait. On m'avait passé un bandeau sur les yeux et après que j'ai hurlé à l'aide, une main grasse et malodorante s'appliqua sur ma bouche pour me faire taire. Ensuite je ne compris plus rien. Trois sifflement aigus et deux râles de douleur. Une expression de surprise et des bruits de course lourds. L'homme qui me tenait était distrait et quelques secondes plus tard, il se tordais de douleur en soufflant tout doucement sur son auriculaire que j'avais mordue. Bien fait... Je sentis ensuite qu'il me reprenais en chasse en maugréant « attend que je l'attrape cette gamine... ».
Je courais de toute la force de mes jambes, c'est-à-dire pas très vite. Ça m'apprendra à sécher les cours de sport tiens... Un autre râle et un bruits sourd de chute sur le sol retentit et l'homme qui n'était plus qu'à quelque centimètres de moi tourna la tête. Je donnait un coup de pied au hasard, en priant très fort pour qu'il touche l'homme. Apparemment, ce fut réussi, j'entendis un long cri de douleur qui se termina avec des petits cris suraiguës. Un autre bruits m'appris qu'un autre homme était tombé sur mon mystérieux sauveur. Je me cachais dans l'ombre depuis quelque seconde, quand il se passa quelque chose : les spires furent libres. J'en déduit que l'homme lui aussi avait été vaincu.
J'enlevais mon bandeau et je regardais mon sauveur; ou plutôt ma sauveuse. Elle était assez petite, avec des cheveux blond, presque blanc et une peau foncé. Ça faisait un superbe effet.

-Salut moi c’est Myya avant de discuter je propose que l’on parte d’ici. Si tu vois ce que je veux dire. 
Je hochais la tête un peu trop vite et trop fort. Je devais avoir l'air ridicule mais la seule envie que j'éprouvais en ce moment était de quitter ce terrible endroit qui m'en avait fait voir de toutes les couleurs.
C'est vers une auberge qu'on se dirigea. Le nombre de fois où je m'étais rendue dans un de ces endroits pouvait se comptais sur les doigts d'une main ( oui, bon, là ça faisait deux...)n et en rentrant, j' n'étais pas super à l'aise. La Faëlle qui m'accompagnais ( oui, j'ai finit par me rendre compte qu'elle présentais touts les critères de ce peuples), elle par contre, semblait à son aise. Une habituée sans doute. Et une voyageuse. Vu comment elle savait se défendre, il n'y avait plus à en douter. On s'assit à une table au fond, éloigné du grand vacarme des gens saoule. La nuit tombais petit à petit et l'obscurité donnais à la rue un aspect lugubre et effrayant. Mon esprit revint sur ce qui m'étais arrivé. Le groupe avait un gommeur, c'était étrange, il ne pouvait pas prévoir que c'était sur une dessinatrice qu'il allait tomber et ces animaux, quoique dangereux, était fragile et on ne pouvait vraiment se permettre de les sortir à chaque fois que l'envie nous prenais d'attaquer quelqu'un... J'écartais d'un geste de la tête la possibilité qu'il pouvait être organisés et qu'il m'attendait.
Je me tournais donc vers Myya et me présentais, la voix tremblante.

-Moi c'est Anaé...je suis une dessinatrice... Merci beaucoup Myya, sans vous, je ne sais pas ce qui aurait pu m'arriver...
En plus s'était vrai, si il voulait une rançon, je vois mal à qui il aurait pu l'envoyer, je n'avais plus de parents et il n'y avait que ma tante à Al-Jeit. Une tante qui se fichait grandement de sa nièce. Je l'imaginais sans mal déchirer la feuille de rançon en s'écriant «  Bon débarra!». A part ça, il n'y avait que ma petite sœur qui avait peu de chance de savoir quoi faire.
En gros, sans cette aide providentielle, j'étais simplement et purement fichue.
Je me tournais vers mon interlocuteur avec un sourire, attendant sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4060
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Dim 17 Mar 2013 - 16:59




- Moi c'est Anaé...je suis une dessinatrice... Merci beaucoup Myya, sans vous, je ne sais pas ce qui aurait pu m'arriver…

On c’était dirigé vers l’auberge la plus proche et paisiblement installer dans une table du fond on avait commencer la discussion. La jeune fille, enfin Anaé avait l’air terriblement secoué et cherchait sans doute une raison à cet acte tout simplement répugnant. J'essayas alors d'estimer son âge, 16 tout au plus, elle avait un air enfantin, mais derrière se visage d'ange devait se cacher une grande maturité. La voyant affolé comme ça je pris la parole d'un ton doux.

- Bien Anaé, première chose tu n’as rien à craindre de moi et je suis amie donc tutoie moi s’il te plait. Après je te conseil de respirer un grand coup et de boire un verre de lait de chèvre. Ne cherche pas d’explication à ce qui c’est passé avant, selon moi ces hommes t’avaient déjà vu auparavant, ce qui expliquerait la présence du gommeur et ils n’auraient demandé aucune rançon, je suis navré de dire cela mais selon moi ils t’ont très certainement attrapé pour assouvir le besoins de certains hommes répugnant.

Elle semblait choqué et était prête à fondre en larme. Je continua alors de parler pour la détendre.

- Ne t’inquiète pas, je suis là et plus personne ne te fera du mal. Je suis Myya, comme je l’ai dis avant, une faëlle qui parcours chemins et routes en quête de rencontres et aventures. Je suis très certainement indiscrète mais dis moi que fait une jeune fille comme toi à traîner dans ces parties d’Al-Jeit ?
À ce que je vois tu as l’air de vivre ici et tu devrais savoir que certains endroits ne sont pas fréquentables par ici.


Je leva le bras et appela le patron,

- Une bière et un lait de chèvre s’il vous plait !!

Il me répondit un oui et nous apporta notre commande deux minutes après. Je le paya en lui laissant un pourboire.
Je poussa alors le lait de chèvre vers Anaé et pris ma chope en attendant sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Mar 2 Avr 2013 - 21:55

- Bien Anaé, première chose tu n’as rien à craindre de moi et je suis amie donc tutoie moi s’il te plait. Après je te conseil de respirer un grand coup et de boire un verre de lait de chèvre. Ne cherche pas d’explication à ce qui c’est passé avant, selon moi ces hommes t’avaient déjà vu auparavant, ce qui expliquerait la présence du gommeur et ils n’auraient demandé aucune rançon, je suis navré de dire cela mais selon moi ils t’ont très certainement attrapé pour assouvir le besoins de certains hommes répugnant

Trop tard, mon esprit était déjà en train de se torturer pour trouver une explication logique et pas trop choquante ni éprouvante pour mes nerfs. Au final, Myya avait raison, mieux valait que
j'arrête... Ou alors j'allais me traumatiser pour le reste de mes jours...
Même si penser à ce qu'il aurait pu me faire si Myya n'était pas intervenue était...brrr...
J'étais anéantie...et dégouté.
Je me sentais parfaitement incapable d'ouvrir la bouche pour dire quoi que ce soit. Heureusement, ce fut elle qui continua.
Ne t’inquiète pas, je suis là et plus personne ne te fera du mal. Je suis Myya, comme je l’ai dis avant, une faëlle qui parcours chemins et routes en quête de rencontres et aventures. Je suis très certainement indiscrète mais dis moi que fait une jeune fille comme toi à traîner dans ces parties d’Al-Jeit?  À ce que je vois tu as l’air de vivre ici et tu devrais savoir que certains endroits ne sont pas fréquentables par ici. 
Parce que j'étais une idiote qui pensait qu'elle pouvait se balader sans danger. D'un autre coté je n'en savais pas grand-chose, je n'avais jamais été confronté au véritable danger ni rien, pour moi, c'était sûr. D'un autre côté, je m'était trop avancé, je m'était égarée dans mes pensées et je ne faisait plus attention à rien. J'étais vraiment trop distraite. Ces minutes de réflexion que j'avais mise également à profit afin de retrouver mon souffle.

-Je ne saurai sans doute jamais comment te remercier. Je ne sais pas où j'en serait sans toi.
Ce que je faisais là ? Rien de précis. J'ai en effet grandi dans Al-Jeit, mais plus celle qu'on vante que celle que les gens tiennent secret...J'ai rarement entendu qu'il valait mieux ne pas s'éloigner...Et pour le reste, j'étais trop distraite pour les voir arriver et tenter de m'enfuir..De toute façon, je crois que ça n'aurai pas servit à grand-chose...

Je pris une gorgée de la boisson qu'elle avait poussé vers moi. Je me sourit à moi-même, sans savoir si ça se voyais en dehors. Je connaissais mes limites, mais j'avais été tenté de les dépassé. Je savais que passé la dessinatrice, Anaé n'était rien d'autre qu'une jeune fille sans défense mais j'avais quand même tenté de passer cette idée. Ce n'était bien entendu pas volontaire, mais rien qu'en m'éloignant de ma routine, ne m'était-je pas défier ? Après, je me faisais peut-être des films d'un hasard mais malgré la constatation de mon incapacité, je n'avais pas envie d'abandonner l'idée qui m'avait occuper l'esprit avant de me faire attaquer et sauver.
C'est en faisant des erreurs qu'on apprend. On nous avait trop longtemps ennuyé avec cette phrase, mais je comprenais enfin son sens. A quoi bon rester traumatiser parce que j'ai failli, à quoi bon se faire peur...alors que tant d'autres avait déjà vécu pire.
Je souris plus ouvertement, pour montrer à ma sauveuse que je m'en remettais.


HRP : Sorry, j'avais zero inspi pour la suite, alors, pitié, ne me mange pas...
Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4060
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Dim 21 Avr 2013 - 12:04



- Je ne saurai sans doute jamais comment te remercier. Je ne sais pas où j'en serais sans toi.
Ce que je faisais là ? Rien de précis. J'ai en effet grandi dans Al-Jeit, mais plus celle qu'on vante que celle que les gens tiennent secret...J'ai rarement entendu qu'il valait mieux ne pas s'éloigner...Et pour le reste, j'étais trop distraite pour les voir arriver et tenter de m'enfuir... De toute façon, je crois que ça n'aurait pas servit à grand-chose...


- Ne me remercie pas, je comprends ta frustration mais mieux vaut pour toi simplement oublier et sourire pour le moment présent.

Elle m’offrit un petit sourire rassurant pour me montrer que tout allait bien, alors pour effacer ce qui venait de se passer je décida de tourner notre conversation vers une autre direction.

- Parlons un peu d’autre choses veux-tu. Alors raconte moi, d’habitude le Don ne se manifeste pas avant la maturité et tu me parais bien jeune. Si tu est une dessinatrice à cet âge je suis sûr que tu dois avoir un Don remarquable, non ?

•ø•

Nous passâmes le reste de l’après-midi à parler tranquillement dans cette auberge, je lui posais des questions elle me répondait et vis versa. Nous apprîmes à nous connaître le long de cette après-midi et en ce début de soirée ! Au bout d’un moment je me rends compte que cette jeune fille et moi même nous nous ressemblons pas vraiment, tout au contraire nous nous assemblions. Je trouvais ce collage parfait, me rappelant une enfance tranquille auprès d’une personne qui ressemblait vraiment à Anaé et qui m’étais très chère : ma sœur !
Finalement après avoir soudé les bases d’une belle amitié je lui demanda :

- Écoute, je ne sais pas si tu est partante mais je propose que pour apprendre encore mieux à nous connaître tu m’accompagne dans un voyage ou tu choisis la destination, en fonction de ton temps libre et de le façon dont tu peux voyager je suis partante pour un voyage en duo ou le monde s’offre à nous, qu’en dis-tu ? Je suis sur que tu n’a pas beaucoup l’occasion de voyager alors pourquoi tu ne viendrais pas ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Ven 3 Mai 2013 - 9:56

Parlons un peu d’autre choses veux-tu. Alors raconte moi, d’habitude le Don ne se manifeste pas avant la maturité et tu me parais bien jeune. Si tu est une dessinatrice à cet âge je suis sûr que tu dois avoir un Don remarquable, non ?

Elle changeai de sujet et je lui en était très reconnaissante. Je n'aurai pas tenue plus longtemps sur les idiots qui venaient de m'attaquer.
-Oui, j'ai développer le Don très tôt, mais je ne sais si je peux le qualifier de remarquable, mais j'espère qu'il est suffisamment puissant pour que je puisse devenir Sentinelle ! C'est mon rêve depuis toujours.
L'après-midi passa tout doucement dans la petite auberge où nous nous trouvions, à bavarder et échanger. Aussi improbable que sa puisse le paraître pour deux personne d'horizon tellement différents, au fur et à mesure que le temps passait, je me découvrais des goûts en commun avec Myya et il me semblais naturelle de me confier à elle. Myya me semblait comme la grande sœur que je n'avais jamais eu.
Écoute, je ne sais pas si tu est partante mais je propose que pour apprendre encore mieux à nous connaître tu m’accompagne dans un voyage ou tu choisis la destination, en fonction de ton temps libre et de le façon dont tu peux voyager je suis partante pour un voyage en duo ou le monde s’offre à nous, qu’en dis-tu ? Je suis sur que tu n’a pas beaucoup l’occasion de voyager alors pourquoi tu ne viendrais pas ?

A croire qu'elle lisait en moi. Oui, je n'avais que très peu l'occasion de voyager, et bien que ce soit une magnifique cité, rester enfermer dans Al-Jeit ne me plaisait pas. J'allais envie de voir ce que le monde cachait. Et maintenant que j'avais une compagne de route, je sentais que le danger de l'aventure serait moins...dangereux. Pour ce qui était du temps libre, j'étais en période de repos à l'académie, et une voisine serait ravie de garder Lya un peu plus longtemps que d'habitude.

-Honnêtement, je suis plus que partante, mais tu serais d'accord pour supporter une gaffeuse comme moi ? Répondis-je avec un grand sourire, pour ce qui est de la destination, je te laisse le choix ! Personnellement, je n'y connais absolument rien en dehors de Al-Jeit.
J'avais hâte de redonner sa chance au monde.

Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4060
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Ven 10 Mai 2013 - 14:30



-Honnêtement, je suis plus que partante, mais tu serais d'accord pour supporter une gaffeuse comme moi ? Répondis-je avec un grand sourire, pour ce qui est de la destination, je te laisse le choix ! Personnellement, je n'y connais absolument rien en dehors de Al-Jeit.

-Très bien ! Alors écoute, pour la destination je propose qu'on décide en route, si tu as envie de découvrir le monde nous pouvons allez dans pleins d'endroits. Répondis-je avec une sourire.Je propose qu'on se retrouve devant la fontaine sur la grand place, pas loin du marché, tu vois ou c'est ?

Elle acquiesça d'un mouvement de tête.

- On se rejoint d'ici une heure ? Cela me laissera le temps de faire quelques achats et de trouver quelques vivres pour le début de notre voyage et toi tu rassembleras tes affaires. Quand on se sera retrouver on ira voir si il te manque quelques affaires adaptés pour un voyage.

Elle me répondit toute enjoué qu'elle était d'accord. Je paya alors l'aubergiste et nous sortîmes ensemble de l'auberge, une fois dehors je me dirigea vers le marché et dit d'une simple phrase :

- A toute à l'heure devant la fontaine, et fait attention à toi Naé !

Oups le surnom m'avait échappé, bon elle allait pas m'en vouloir non plus et puis Naé c'est mignon comme tout pour un surnom.

•ø•

Je me dirigea alors vers le marché, le temps du voyage était encore indéterminé donc il fallait que j'achète de quoi nous nourrir pour au moins deux semaines, au bout de deux semaines on trouvera facilement des auberges ou des petits villages commerçants. Je pris donc de la viande de siffleur séché, des fruits, du pain et quelques fromages. J'avais déjà les ustensiles sur moi et il me manquait juste quelques vêtements car les miens étaient un peu usagés, je m'acheta un manteau de fourrure, des bottes souples et légères pour la marche, des gants et un bonnet si jamais le froid nous surprenait et puis des couvertures en plus de la mienne pour la nuit. Une fois cela fait je devais m'acheter un nouveau poignard et de quoi remplir mon carquois, j'avais perdu cinq flèches lors d'une petite entrevu avec des brigands. J'alla alors vers une armurerie et fis ceci, j'acheta aussi un petit cadeau pour Anaé. Après avoir fait quelques autres achats pour des choses qui nous serait utile je me rendis devant la fontaine de la grand place. Anaé arriva alors avec un petit sac sur les épaules et nous nous retrouvâmes en souriant.

- Bien je vois que tu est venu, es-ce qu'il te manque quelque chose, des vêtements ou autre bric à brac ? On à tout le temps ne t'inquiète pas.

Je la regardais en souriant assise au bord de la fontaine, elle paraissait un peu perdue.

- À et oui avant autre chose, tiens voilà un petit cadeau de la part d'une amie. Lui dis-je en lui tendant une ceinture de cuir ou pendait un joli petit poignard dans son fourreau que j'avais acheté juste avant à l'armurerie. Ce n'est rien mais comme ça si jamais tu te retrouve dans des situations délicates tu auras toujours de quoi te défendre, si tu as envie on pourra faire quelques séances d'entraînements si jamais tu ne sais pas t'en servir.

Je la regarda en souriant puis d'un coup m’exclama :

- Et oui, je me demandais si tu avais un cheval pour la route ? Si jamais on peut toujours allez voir pour en acheter, si tu n'a pas les moyens aucun problème je t'aiderais volontiers. Avec toutes les quêtes et autres services que j'ai fais, j'ai de quoi m'acheter un palace. Enfin peut-être pas comme même mais bon ça ne me pose aucun problème de t'aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Dim 9 Juin 2013 - 20:27

Sauvetage in extremis

« C'était le premier début de ma vie qui ne me donnait pas envie d'aller me réfugier dans mes draps »
Très bien ! Alors écoute, pour la destination je propose qu'on décide en route, si tu as envie de découvrir le monde nous pouvons allez dans pleins d'endroits. Répondis-je avec une sourire.Je propose qu'on se retrouve devant la fontaine sur la grand place, pas loin du marché, tu vois ou c'est ? 
Anaé hochais la tête comme une automate, ne sachant trop que dire de plus. La fontaine...hum...oui, pour sûr qu'elle savait où c'était ! Elle sourit en repensant à Neleam, avec qui l'odyssée avait réellement commencer devant cette fontaine, bien que l'Académie des dessinateurs fut l'endroit de la rencontre entre la dessinatrice et le chevalier. La pensée que décidément, tout les rendez-vous se faisaient devant cette oeuvre d'art lui effleura également l'esprit, ce qui fit grandir son sourire.
-On se rejoint d'ici une heure ? Cela me laissera le temps de faire quelques achats et de trouver quelques vivres pour le début de notre voyage et toi tu rassembleras tes affaires. Quand on se sera retrouver on ira voir si il te manque quelques affaires adaptés pour un voyage.
La dessinatrice acquiesça de nouveau, avec un grand sourire, fermant les yeux sur le fait qu'elle ne savait absolument pas quoi emporter. Enfin, elle verrai tout ça quand elle serait retourné chez elle. Elle voyait la galère de faire le tri entre « utile et à amener » et « inutile et laisse-le ici » venir largement à l'avance. Avec un peu de chance, elle arriverai à ne pas partir avec sa maison sur le dos, ce qui serait sûrement ce qu'elle tenterai de faire si au bout d'un temps.
-On se rejoint d'ici une heure ? Cela me laissera le temps de faire quelques achats et de trouver quelques vivres pour le début de notre voyage et toi tu rassembleras tes affaires. Quand on se sera retrouver on ira voir si il te manque quelques affaires adaptés pour un voyage.
Il n'y avais aucune souci, et ayant décidé de laisser les petits soucis d'organisation au quel elle se sentais déjà confronter pour quand elle, Anaé répondit qu'elle était parfaitement d'accord, sans pouvoir masquer le tremblement d'excitation de sa voix; ce n'était pas chaque jour qu'elle aurait l'occasion de découvrir les curiosités de Gwendalavir, et son cœur chantais à cette idée, ne lui laissant pas le temps de ce poser des questions, ce qu'elle aurait surement fait si les circonstances étaient autres, et surtout si Myya n'était pas là. En fait, elle ne la connaissait que depuis quelques heures, mais la Faëlle avait acquis toute sa confiance, ce qui était tâche ardue pourtant avec la dessinatrice. Mais après tout, Myya ne lui avait-elle pas sauvé la vie ? Et la Faëlle inspirait la sympathie, il fallait le dire.
A toute à l'heure devant la fontaine, et fait attention à toi Naé !
Naé ? Oh, sympathique comme surnom. On la surnommais plus « Ana » mais « Na é » sonnait un peu mieux. En plus, c'était chou comme tout. Elle l'adoptais décidément. Elle rendis un grand sourire à Myya. Il allait falloir qu'elle lui trouve un surnom sympathique aussi.
**
-Non, pas ça...oh, mais où est-ce que j'ai pu ranger mon sac !
La dessinatrice sauta au-dessus d'une pile de vêtements et farfouilla dans le placard un peu plus loin.
-Brrr....
Tout ce désordre ne lui plaisait vraiment pas et ne lui ressemblait pas. Elle jeta un œil à l'heure. Bon, il lui restait assez de temps, et si elle cherchai bien, elle aurai le temps de mettre un peu d'ordre. Une fois le fameux sac retrouvé, elle y fourra quelque vêtements chaud et une couverture. Elle en aurait sûrement besoin. Elle ajouta quelques chaussures et vêtements de rechange, puis se dirigea vers la salle de bain où elle prit le nécessaire. Bon, alors...de quoi se changer, se couvrir, et elle jeta dans le sac quelques sacs de nourriture non-identifiée. C'était bon. Elle ajouta une bourse pleine de pièce, ses parents lui avaient laissés une fortune plus que suffisante pour elle et sa sœur. Elle attacha son poignard, qu'il faudrait qu'elle envisage un jour d'apprendre à utiliser, à sa tenue et mis un peu d'ordre dans sa chambre. Ensuite, il faudrait allez voir la voisine qui s'occupait de Lya. L'adorable Karen Leng avait vite compris que à 16 ans et des poussière, la dessinatrice ne pouvait pas gérer entre ses études de dessinatrice et sa petite sœur, et elle était veuve sans enfants. Elle s'était immédiatement proposée pour s'occuper de la petite Del'Rionne, au grand soulagement d'Anaé.
-Et mais, qu'est ce que c'est que ça....
Le regard de la dessinatrice avait été arrêter sur une lettre, au dessus de la table. Une lettre qui n'était pas là lorsqu'elle était rentrée.
« Missive à déposer au seigneur Ill'Soren » était écrit soigneusement sur une de ces faces. Anaé n'eut pas la curiosité de l'ouvrir, mais la fourra dans son sac tout de même.
A présent, tout était approximativement en ordre. Elle alla frapper au palier d'à côté.
Une femme rousse au cheveux parsemé de mèches grises entre deux âges à l'air dynamique et au sourire éclatant vint immédiatement lui ouvrir et sourit de plus belle en la reconnaissant.
-Alors, ma grande, ça se passe bien tes petits congé ? Pas de voyage prévu ?

Elle eus juste le temps d'ouvrir ma bouche qu'une tornade blond vint s'écraser dans ses bras, en criant «  Anaé ! ». Elle serra fort dans ses bras sa petite sœur. Tout en la gardant serrée contre elle, elle s'adressa à Dame Leng :
-Si, justement, on part d'ici peu avec une amie rencontrée il y a peu de temps, et j'aimerai te demander, si ça ne te dérange pas, de garder Lya un peu plus longtemps, il n'y a de durée déterminée, alors...j'aimerai que tu t'occupe d'elle pendant que je ne serait pas là
Elle aurait imaginée plus diplomatique comme demande, mais les yeux brillants de Karen l'avait convaincue, et la réponse était là avant même la question.
-Ça va sans dire, Anaé ! C'est avec grand plaisir que je garde ce petit monstre ! Amuses-toi bien !
**
Devant la fontaine, son sac sur les épaules, Anaé attendait Myya. Elle n'eut pas à attendre longtemps, et c'est avec le sourire que la Faëlle et la dessinatrice se retrouvèrent.
- Bien je vois que tu est venu, es-ce qu'il te manque quelque chose, des vêtements ou autre bric à brac ? On à tout le temps ne t'inquiète pas.

En fait, elle n'en savait rien, mais elle n'avait aucune envie de se reposer la question. Au pire des cas, elle se débrouillerai pour acheter ce qui manque.
-À et oui avant autre chose, tiens voilà un petit cadeau de la part d'une amie. Ce n'est rien mais comme ça si jamais tu te retrouve dans des situations délicates tu auras toujours de quoi te défendre, si tu as envie on pourra faire quelques séances d'entraînements si jamais tu ne sais pas t'en servir.


Elle lui tendais une ceinture où pendait un fourreau contenant un poignard. La dessinatrice le prit et remercia fortement la Faëlle. Elle prit la ceinture et l'attacha à son haut, et rentra son poignard, nettement plus petit entre la ceinture et sa tunique. Des séances d'entraînements serait vraiment parfaite, ce serait plus que ce qu'elle n'aurait pu espérer. Vu ce dont elle était capable, apprendre à donner quelques coup par-ci par-là lui servirait fortement.
Myya me sourit avant de rajouter à toute vitesse :
Et oui, je me demandais si tu avais un cheval pour la route ? Si jamais on peut toujours allez voir pour en acheter, si tu n'a pas les moyens aucun problème je t'aiderais volontiers. Avec toutes les quêtes et autres services que j'ai fais, j'ai de quoi m'acheter un palace. Enfin peut-être pas comme même mais bon ça ne me pose aucun problème de t'aider. 

Oh, un cheval.....Elle en avait, elle en était sûr. Mais il y avait un petit soucis...
-J'en ai un, et je sais que mon père en avait plusieurs, le problème, c'est que ça doit faire une bonne année que je ne m'y intéresse plus....Et, à l'heure qu'il est, il doivent être dans une des nombreuses écuries d'Al-Jeit....A moins que tu penses qu'on ai le temps de toute les visiter,ajouta Anaé avec un sourire amusé,je crois qu'il vaudrait mieux que j'en achète un autre....Tu connais un endroit où on peut en trouver ? Et l'équipement qui va avec ? Pour ce qui est du paiement....continua-t'elle en secouant sa boursej'ai de quoi m'en acheter plusieurs ! Mais merci pour ta proposition, je peux me débrouiller.
Je souris encore. Cette fois-ci, pas uniquement à My.
C'était la fin d'une autre routine de ma vie. Pour une fois, elle était heureuse.
[HRP :J'avais envie d'essayer la troisième personne^^. Sinon, je crois que après il faudrait qu'on reprenne dans une autre ville non ? Ou alors juste au environs de Al-Jeit sinon]
Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4060
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV Myya] Lun 8 Juil 2013 - 16:25

Suite du Rp   Ici

•ø• Fin de cette partie du Rp •ø•
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle

Sauvetage in extremis [PV Myya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sauvetage in-extremis et fouille en duo [Paul Nyllis][Terminé]
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit-