Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Xaïl Til'Elian [remise à zéro]

Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : Pir Tarrhol
Messages : 448
Date d'inscription : 18/05/2011
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 51 ans, femme
Aptitudes: Maniement des mots comme des armes
MessageSujet: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]13.04.13 19:40

Nom entier : Xaïl Til'Elian

Prénom : Xaïl

Surnom : Aucun (z'avez pas intérêt à l'appeler Xaxa, elle pourrait vous couper la langue juste pour ça )

Age : 47 ans

Origine : Elle est née à la Citadelle des Frontaliers, comme tous ceux de son peuple, mais elle n'y vit pas ; elle est sans cesse sur les routes.

Sexe : Femme

Future Guilde : Frontalière

Rang :

Mot de passe :

Capacités : : Comme tous les Frontaliers, elle se bat extrêmement bien. Elle manie à peu près toutes les armes, et elle se bat très bien à mains nues. Son arme préférée est le mythique sabre des Frontaliers que, contrairement à ses congénères, elle n'attache pas entre ses épaules. Elle le laisse sur son cheval, avec son poignard. La seule arme qu'elle a toujours avec elle est son arc, qu'elle utilise pour chasser. Bien qu'elle sache fort bien se défendre, elle répugne à faire couler du sang et préfère la fuite non pas par lâcheté mais par dégoût envers la mort. Autrefois, elle aurait placer sa capacité à sa battre au dessus de tout mais aujourd'hui, elle en avait une autre bien plus importante : la capacité d'écouter les gens, de voir le monde tel qu'il est, et de s'émerveiller de tout ça. Mais, malgré la beauté du monde, elle est aussi capable de voir l'inhumanité de certains, et cela la répugne plus que tout.

Qualités : Franche, honnête, droite et juste sont autant de mots qui la décrivent. Elle ne supporte pas l'hypocrisie et ne ment jamais. Elle ne supporte pas non plus la lâcheté et la veulerie de certains hommes. Elle possède un grand cœur malheureusement trop souvent meurtri. Elle est très curieuse et a une soif d'apprendre extraordinaire. Elle s'intéresse vraiment aux gens, et elle les comprend bien mieux que beaucoup, parfois même que leur propre famille. Elle est aussi très généreuse et n'hésite pas à aider les gens en difficulté, même si ce sont de parfaits inconnus.

Défauts : Elle n'est pas bavarde, c'est le moins qu'on puisse dire. Très renfermée et secrète, elle fait parler les gens pour couvrir son silence. Elle n'aime pas se livrer et ne parle jamais de son passé. Elle est parfois grognon, mais ça ne dure jamais longtemps. Elle est têtue comme c'est pas permis et n'aime pas avoir tord. Elle n'accorde pas sa confiance facilement. Elle aimerait être plus calme, mais quand elle s'énerve, elle est vraiment impressionnante. Toutefois, elle n'en viendrait jamais aux mans. La seule chose pour laquelle elle pourrait reprendre les armes est si la vie de quelqu'un est en danger.

Êtes vous nouveau sur les forums en général ? Oh que non !

Histoire de votre personnage: Xaïl naquit à la Citadelle des Frontaliers il y a bien longtemps de cela, et elle a renoncé à compter passé la quarantaine. C'était une petite fille bouillonnante et bagarreuse qui se fourrait toujours dans des embrouilles incroyables. Et, bien souvent, c'était son frère de deux ans son aîné, Ellion, qui la sortait de là. Elle était très désobéissante et n'aimait pas l'école, parce qu'elle trouvait que c'était ennuyeux, et qu'apprendre autre chose que se battre était inutile. Elle ne tenait pas en place, et il n'était pas rare qu'elle rentrât le soir les habits déchirés, ensanglantés, mais avec un grand sourire parce qu'elle avait mis la pâtée au garçon qui l'embêtait.

À ses neuf ans, ses parents en eurent marre, et ils la retirèrent de l'école. Sa mère lui faisait alors cours le matin et, si elle avait été sage, et uniquement à cette condition, elle avait le droit, l'après-midi, de s'entraîner au poignard d'abord, puis au mythique sabre des Frontaliers. Elle se battait aussi à mains nues, et elle essayait chaque jour une nouvelle arme. Elle renonça bien vite à se servir d'une hache, mais elle eut un véritable coup de cœur pour l'arc. Ses parents lui offrirent un poignard pour ses dix ans et un arc pour ses douze ans.

Ce fut à cette époque que la fillette commença à se calmer. Elle put retourner à l'école, et surprit même tout le monde par ses connaissances et sa soif d'apprendre qui se développa durant son adolescence et qui ne disparut jamais. Elle fit donc des études brillantes mais, contre toute attente, alors qu'elle avait la possibilité de devenir une érudite respectée, elle s'enrôla dans l'armée, renouant avec son rêve de petite fille, et suivant les traces de son frère. La première année fut plutôt tranquille, mais cela se gâta par la suite. Les Raïs commencèrent leurs raids, donnant du fil à retordre aux Frontaliers. Du fait de son jeune âge, 19 ans, et de son sexe, elle ne participa pas aux premiers affrontements, ce qui la mit dans une rage folle, elle qui ne supportait pas d'être écartée de l'action. Elle défia alors en duel son Commandant. Si elle gagnait, elle partait sur le front, si elle perdait, elle ne contesterait plus les décisions. Elle remporta le duel haut la main à la grande stupéfaction de tous, car son adversaire était pourtant rompu au combats. Elle partit donc au front rejoindre son frère qui s'y trouvait déjà. Comme elle regrettait sa stupidité...

Voir la mort en face, ça vous change de façon irréversible. La première fois que la jeune femme planta la pointe de son sabre dans la poitrine d'un Raï, elle en fit des cauchemars, bien qu'elle l'avouerait pour rien au monde. Elle aurait volontiers fait demi-tour en courant. Mais voilà, elle avait l'avenir de Gwendalavir entre ses mains, et ce n'était pas une lâche : elle ne fuirait jamais. Alors, elle continua à se battre, versant toujours un peu plus de sang, se dégoûtant chaque jour un peu plus.

L'irréparable survint quelques jours seulement après son vingtième anniversaire. Elle combattait ce jour-là aux côtés de son frère, à qui elle vouait une admiration sans bornes. Les Raïs, toujours plus nombreux, se poussaient, se jetaient presque sous leurs lames. La victoire ne serait pas facile, mais la défaite était inenvisageable. Mais chaque victoire a un prix... Celui-ci fut une vie, une seule, la plus importante : celle de son frère. Transpercé par une flèche, il s'effondra juste sous les yeux de Xaïl. Cette dernière entra dans une rage noire et commença à massacrer les Raïs tant et si bien qu'un vide se forma autour d'elle car les Raïs, effrayés, ne voulaient pas l'affronter.

Elle se fit ainsi remarquer par son supérieur, qui la nomma bien vite Capitaine de son unité, ce qui déplut à bien des gens, notamment aux hommes sous ses ordres qui refusèrent d'obéir à une femme plus jeune qu'eux. Lorsqu'elle les eut tous battus, un par un, en duel à mains nues, ils commencèrent à la considérer d'un autre œil. Ils ne la respectaient pas encore, mais ils ne la méprisaient plus. Et elle se battait, encore et encore, telle une machine, accumulant les victoires, suscitant le respect, l'admiration et la jalousie. Elle devint la plus jeune Commandante, à 23 ans seulement, et mena plus d'une bataille. Mais plus le temps passait, et plus la jeune femme se sentait vide de toute émotion, incapable de ressentir le moindre sentiment. Du moins, c'est ce qu'elle croyait.

Mais une rencontre bouleversa sa vie. Lors d'un combat contre les Raïs, elle se retrouva isolée du reste de ses hommes, au milieu de l'armée Raïs. Elle était attaquée de toute part et, bien qu'elle se défendît férocement, un Raï perça ses défenses. Il allait abattre son épée lorsqu'une flèche se ficha dans son front avec un bruit mat. Le propriétaire de cette flèche, un homme grand et bien bâti, d'une trentaine d'année, tomba immédiatement sous le charme de Xaïl, et entreprit de la courtiser. Elle qui se pensait sans cœur, véritable machine à tuer, découvrit alors la plus formidable des émotions : l'amour.

Ils se marièrent au front, ne désirant pas attendre plus longtemps. Ils combattirent ensemble, et, à eux deux, se sentaient capable de mettre en déroute toute une armée de Raïs. Ils étaient d'ailleurs des guerriers émérites, respectés de tous, voire même admirés. Ils formaient un couple merveilleux et, lorsqu'ils parlaient d'avenir, ils se voyaient, vieux, entourés de leurs enfants et petits enfants, à la Citadelle. Ils auraient aimé quitter les combats, mais cela était absolument impossible car les Raïs étaient toujours plus nombreux, et les Frontaliers ne pouvaient se permettre de predre deux combattants de leur trempe. Ils acceptèrent donc leurs responsabilités et restèrent dans l'armée, à combattre. Ils savaient toutefois qu'ils pouvaient, à chaque seconde, mourir à cause d'un Raï. Ils s'étaient préparés à cette éventualité qu'ils redoutaient plus que tout. Mais Xaïl ne pouvait se douter que son mari lui serait arraché d'une autre façon pire encore.

Ce fut la maladie qui le tua à petits feux. Ils quittèrent tous deux l'armée quand ils surent que c'était incurable, car ils souhaitaient passer tout le temps qui leur restait ensemble. Ce temps, qui était estimé à quelques mois, se réduisit à quelques semaines. La fin fut longue, très longue. Xaïl passait des heures au chevet de son mari, épongeant la sueur de son front, regardant la fièvre le dévorer, le regardant délirer et s'éteindre tout doucement. Impuissante, elle assistait à son agonie. Lorsqu'enfin, ce fut fini, elle pleura. Beaucoup. Elle songea même à se tuer en sautant du haut d'une tour. Mais le suicide était un trop grand déshonneur. Elle retourna alors sur le front, plus vide encore qu'après la mort de son frère.

Toutefois, son mari lui avait fait un dernier cadeau avant de mourir, le plus beau qu'un homme puisse offrir à une femme : un enfant. Xaïl était enceinte. Ce fut la seule chose qui lui permettait de vivre, jour après jour. Elle ne vivaient que pour ce petit être qui grandissait en elle. Elle ne quitta pas tout de suite les combats, car tant qu'elle pouvait de battre, elle le faisait. Elle ne rentrerait chez elle que lorsque son ventre serait trop gros pour qu'elle puisse manier son épée. Elle disait faire ce choix par patriotisme mais en réalité, elle avait peur de se retrouver seule dans sa grande maison encore pleine de souvenir.

Seulement, encore une fois, la vie détruisit son bonheur, et d'une façon toute simple. Une épée, juste une épée, qu'un Raï lui planta dans le ventre. Le coup ne la tua même pas, mais la pointe de l'épée transperça la tête de son bébé, de son fils, son unique lien avec son défunt mari. Elle fut rapatriée à la Citadelle, on la soigna et elle survécut. Elle, mais pas son bébé. La vie se jouait d'elle. Elle la faisait vivre, survivre, mais elle lui arrachait les êtres qui lui étaient cher, les uns après les autres.

Une fois guérie physiquement, Xaïl retourna au front, dans l'espoir d'oublier sa douleur. Les jours passaient, et elle se battait, inlassablement. Lorsqu'elle était en plein combat, son esprit était totalement vide, mais dès qu'elle s'arrêtait un instant, dès qu'elle se posait et ne faisait rien, la douleur revenait, lancinante, insupportable. Le soir, lorsqu'elle se couchait, elle pleurait et quand elle dormait, elle faisait d'affreux cauchemars. Elle en vint à ne presque plus dormir, ne se couchant que lorsqu'elle tombait de fatigue.

Et les jours, les mois, les années passèrent. Ses larmes se tarirent, son cœur se dessécha, ses traits se durcirent. Elle ne ressemblait plus en rien à la petite fille qu'elle avait été. Elle ne rentrait presque jamais à la Citadelle et, quand c'était le cas, elle dormait chez ses parents car sa maison lui rappelait trop son mari. Elle finit par la vendre, vivant chez ses parents quand elle n'était pas au front. Sa douleur s'était atténuée, à défaut d'avoir disparue. Elle n'était pas heureuse, mais elle était moins malheureuse.

Mais la vie se rappela encore une fois à elle, cruellement, en lui prenant les deux dernières personnes qui comptaient pour elle, à savoir ses parents. Sa mère, tout d'abord, mourut tuée par des Raïs ayant réussis à passer à travers les rangs des Frontaliers. Ils étaient descendus presque jusqu'à la Citadelle, mais un groupe de valeureux Frontaliers dont faisaient partie ses parents, se porta à leur rencontre et les repoussa au prix de trois vies, dont celle de sa mère. Son père revint blessé. Il aurait dû survivre, mais il étai trop affaibli pour supporter une blessure et une maladie qui l'emporta de l'autre côté. Il mourut donc, lui aussi, comme tous les autres.

Xaïl repartit au front, se battant avec plus de rage encore, pour venger sa famille. Mais, bien vite, elle comprit que tuer ne lui rendrait pas sa famille, et faire couler le sang lui devint intolérable. Elle quitta donc l'armée à trente-sept ans, après dix-neuf ans de bons et loyaux services. Elle ne pouvait, toutefois, rester à la Citadelle. Il était temps, pour elle de prendre un nouveau départ, et elle devait pour cela quitter la Citadelle, quitter sa vie d'avant. Elle acheta deux chevaux, un tout noir et un à la robe rousse, qu'elle nomma respectivement Larme et Flamme. Avec ses chevaux, et quelques bagages et provisions, elle partit donc à la découverte du monde.

Dix ans se sont écoulés depuis, et ses blessures se sont apaisées. Elle est aujourd'hui plus sereine, mais elle souffre toujours. Elle refusait, au début, de se lier aux gens, craignant trop de les perdre mais, petit à petit, elle reprit confiance, retrouvant le goût de la vie. Elle voyagea de partout, chez les Faëls, dans tout Gwendalavir, à la découverte de toutes les cultures, de tous les peuples, en quête d'émerveillement. Son rêve serait d'aller au-delà de la mer des Brumes, visiter le continent de l'Est.

Petite description : Plutôt petite, 1m64, elle a de longs cheveux blonds qu'elle n'attache jamais. Ses yeux noisettes sont parfois traversés par les fantômes de son passé, et son sourire se fane dans ces moments-là. Elle voit apparaître, aux coins de ses yeux et de sa bouche, de petites rides qui trahissent son âge, mais elle ne s'en soucie guère. Son apparence lui importe peu. Elle se sait encore très jolie pour son âge, menue mais musclée, mais elle dissimule son corps sous une grande cape brune. Elle a toujours avec elle une grande besace et son arc. Son apparence extérieure est le reflet de son principal trait de caractère, c'est-à-dire sa discrétion. On ne la remarque pas au premier abord, mais quand elle parle, tout le monde se tait pour écouter sa voix grave et éraillée car chacune de ses paroles est pleine de vérité ; elle ne parle jamais pour ne rien dire.


Ceci est une remise à zéro, c'est-à-dire que je modifie un peu (beaucoup) l'histoire de mon personnage (en fait, je me suis rajouté une trentaine d'années, et donc j'ai rallongé mon histoire).
D'ailleurs, je ne vous en voudrais pas si vous ne lisez pas l'histoire jusqu'au bout ^^
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15986
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]13.04.13 20:11

Re bienvenue à toi !!!!!!
Faël__Membre
avatar
Féminin Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 807
Date d'inscription : 04/01/2013
Faël__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]13.04.13 20:14

J'étais first T_T
Mais Kiki m'a prise de vitesse.


J'ai pas encore eu le temps de tout lire, mais je te souhaite la bienvenue parmi nous ! Puisse-tu parcourir longtemps les chemins de Gwendalavir à nos côtés, et peut-être à bientôt en RP ;)
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4163
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]13.04.13 21:32

Re bienvenu et puisse tu cette fois rester longtemps parmi nous :)
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Karlson Hrejo Voïshinta
Messages : 6023
Date d'inscription : 12/08/2009
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Frontalière de 28 ans
Aptitudes: Guerrière chevronnée et redoutée
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]13.04.13 21:41

Hello, Xaïl ! Te voilà revalidée. Ton histoire est particulièrement triste mais j'espère que tu t'amuseras et feras de belles rencontres en RP ;-).
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]14.04.13 9:57

Re-Bienvenue :)
Rêveur__Membre
avatar
Féminin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 8130
Date d'inscription : 22/09/2010
Rêveur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]14.04.13 10:40

Xaïïïïïïïïïïïïl! (il ne manque pas un seul 'deux petits points' sur les 'i'! Tu peux vérifier!)

Je me rappelle plus beaucoup de toi! En fait, de ce que je me souviens, tu étais sympa et j'avais été un peu triste que tu ne viennes plus XD
Mais bon, t'es là donc bon retour! C'est génial!
Amuse-toi bien ici! Et reste plus longtemps cette fois!

_________________


Je te vois, Invité! As-tu besoin que je te soigne?
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : Pir Tarrhol
Messages : 448
Date d'inscription : 18/05/2011
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 51 ans, femme
Aptitudes: Maniement des mots comme des armes
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]14.04.13 20:03

Hey, merci à tous !
Oh la la la, qu'est-ce que ça fait du bien de reveniiiiiiiir !
Ludwiga : je sais, les histoires tristes m'inspirent plus que les autres ^^
Roxane : Oui, je suis de retour, et j'ai bien l'intention de rester !
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 900
Date d'inscription : 04/06/2011
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 19 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]16.04.13 0:07

Re-Bienvenue Xail ~ (:
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]16.04.13 11:43

Avec un peu de retard, Re-Bienvenue !! ça fait plaisir de voir d'anciens membres revenir ^^
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : Pir Tarrhol
Messages : 448
Date d'inscription : 18/05/2011
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 51 ans, femme
Aptitudes: Maniement des mots comme des armes
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]16.04.13 19:02

Merci tout le monde !
Oh lalalala, quand vous dîtes "ancien membre", j'me sens vieille...
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]16.04.13 19:23

Ah... ben il faut se rendre à l'évidence !
...
Mah nooon !! xD Sois fière tu es une survivante !! ;)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Xaïl Til'Elian [remise à zéro]

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
»Xaïl Til'Elian [remise à zéro]
»remise en vente des maisons abandonnees
»Amphithéâtre [évènements officiels et remise de diplômes]
»Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458
»Premier entraînement et remise à niveau. [PV : Nuage de Nuit et Nuage de Lune]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: D'un monde à l 'autre :: Place des Héros :: Salle de Présentation :: Héros Recensés-