Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa] Dim 23 Juin 2013 - 18:30


-Euh... Tu veux bien m’aider ?

Nessa pencha légèrement la tête, surprise. En quoi pouvait-t-elle bien lui être utile ? Lorsque Noëliam lui proposa un entraînement pour améliorer sa technique de combat au corps à corps, la capitaine se montra très enthousiaste. Cela était un jeu pour elle et vu ce qui les attendait elle trouvait le moment parfaitement opportun pour une distraction. Logique contestable... Elle ne réalisa que plus tard que c'était aussi là un moyen de se rassurer en se préparant au probable affrontement à venir. Là aussi, argument réfutable. Cinq heures ne suffiraient jamais pour apprendre de quoi se mesurer à un Mercenaire du Chaos. Et certainement pas à un Maître tel que Rui.
Sans parler que Nessa n'avait même pas achevé sa formation...

Sentant que ses réflexions viraient pessimistes, Nessa se plongea dans l'exercice, oubliant ses préoccupations pour dispenser un cours éclair à celle qu'elle considérait un peu comme son élève. Incroyable la rapidité avec laquelle les êtres humains pouvaient tisser des liens...
Alice Tîwele fut agréablement surprise de constater que Noëliam faisait montre de fulgurantes esquives. Rien de comparable avec ses propres reflexes, mais d’un potentiel certains. Finesse, jeunesse et rapidité. La jeune matelot s’avérait être une cible mouvante qui ne manquerait pas de produire son petit effet. Or, même si c’était là une carte qu’elle ne pourrait abattre qu’une fois, c’était toujours ça de prit.
Nessa entreprit donc de développer cette capacité, puisqu’elle était de toute façon bien incapable de la conseiller en matière d’escrime. Une fois quelques astuces prodiguées -où se mêlaient technique et absurde- Nessa reprit la barre pour mener le vaisseau à l’exact point de rendez-vous.

Cela faisait un moment qu’elle percevait le Dessin. Celui-ci dissimulait le navire de Rui, sans doute pour ne pas attirer l’attention des autres Pirates. Lorsqu’elle ordonna l’arrêt, le rideau invisible tomba, dévoilant un bateau inspiré de conception Pirate mais gâché par quelques inepties propres au Continent, dont les connaissances navales en étaient à leurs balbutiements.
Il fallait néanmoins reconnaître qu’il avait fière allure et surplombait celui de Nessa en hauteur. Mais certainement pas en élégance.
Ce n’est qu’après avoir noté ces détails qu’Alice prêta attention à Rui. Une fois de plus il lui fut impossible d’ignorer l’aura magnétique du bel homme qui l’attirait encore malgré son changement de vie. Peut-être même plus encore étant donné sa récente réceptivité exacerbée. Les deux protagonistes se jaugèrent du regard, Nessa appréciant sa stature, le dessin de ses muscles se dessinant sous sa combinaison de cuir noir… la coupe strict de ses cheveux bruns, les reflets d’argent dans ses yeux. Son expression où se mêlait la jouissance d’une victoire et la sauvagerie d’une vengeance. Autant d’éléments qu’elle aurait autrefois analysés en toute neutralité, mais qui la percutait aujourd’hui avec la précision et le tranchant de toutes nouvelles perceptions.

- Nessa…

Son nom roula sur sa langue, porteur d’une faim aussi suave que complexe dont elle ne définissait que trop bien l’origine. Il avait était son maître et son amant, elle son élève la plus prometteuse. Puis elle avait disparu du jour au lendemain, sans prévenir, et était réapparut plus d’un an plus tard, comme par magie. Et pour quoi ? Pour l’humilier, et se jouer par deux fois de lui ! Ridiculisant son benêt de nouvel apprenti, déclenchant les hostilités avec les Pirates alliés. Et elle lui avait filé entre les doigts cette petite effrontée !
Personne ne se moquait ainsi de Rui. Pas sans en subir les conséquences. Et l’heure de la revanche avait sonné.

- Rui, répondit simplement Nessa avec un demi-sourire taquin.

La dernière fois qu’ils s’étaient salués de la sorte elle avait failli couler son navire. Et elle était prête à recommencer au besoin.
Elle prit appuie sur une corde tendue pour sauter sur le bastingage où elle se déplaça tranquillement, nullement gênée par la houle qui en aurait déséquilibré plus d’un, pour s’approcher au plus près de son adversaire. La voir avancer à grandes enjambées sans l’ombre d’une hésitation et sans savoir où elle s’arrêterait, créa un mouvement de recul chez le bras droit de Rui. Rien dans son attitude n’assurait qu’elle resterait sagement sur son bateau alors qu’elle était capable de franchir la distance les séparant d’un simple bond. Rui ne broncha pas, goûtant cette proximité qui lui avait manqué.
Nessa se figea à trois mètres de lui, au bord de la proue. Il la détailla du regard, la trouvant changée.

- La gamine est devenue une belle femme. J’aurais fais de toi une légende, Nessa.

Rui avait toujours eu tendance à changer du tout au tout en une fraction de seconde. D’abord appréciateur, son ton avait viré désappointé. Ce qui ne perturbait absolument pas Alice qui n’était pas bien stable dans ses propos non plus. Ce trait commun avait contribué à les rapprocher, dans le temps.

- J’y travail par mes propres moyens. Pourquoi Noëliam est ici ?

- Noë… ? Ah la gamine ! (quelque chose comme de la jalousie étreignit Nessa. C’était son surnom quand même…)Oh… Tu ne devines pas ? Allons, toi et moi nous sommes pareil, réfléchis…

Nessa prit tout son temps. Elle toisa Noëliam, puis Rui, puis Noëliam, puis Rui… Observa son équipage faire bonne figure en tenant leurs positions alors qu’ils n’en menaient pas large… Se promit d’offrir des vacances aux survivants, puis, sans transition, comprit où le mercenaire voulait en venir.

- Un marché. Pour payer la dette que tu imagines que j’ai contracté envers toi. Je me rends à toi ou je t’offre Noëliam en échange. Je refuse l’un comme l’autre et tu continus de t’acharner sur le clan Tîwele. Ou tu tentes de me couler maintenant, ce qui reviendrait au même.

Rui laissa échapper un petit rire satisfait.

- Exactement sur la même longueur d’onde !

- C’est un ultimatum, continua Nessa en ignorant son intervention. Je n’aime pas beaucoup les ultimatums, ajouta-t-elle en faisant la moue.

Derrière elle, la totalité de l’équipage confirma en secouant vivement la tête. Leur capitaine avait tendance à se montrer particulièrement imprévisible lorsque quelque chose la contrariait. Les ultimatums et autres délais faisaient parties des éléments sensibles.
Comme à chaque fois qu’elle était contrariée, Nessa réduisit le problème posé à son idée la plus simple. Elle leva le doigt, réclamant à Rui de patienter, et se tourna vers Noëliam, pour lui demander haut et fort :

- Noëliam ? Es-tu tentée de rejoindre Rui pour devenir son apprenti mercenaire et plus si affinités ?

Aucune ironie dans son ton. Après tout c’était à elle de voir ! Avant de déclencher les hostilités, mieux valait être sûre d'avoir exploré toutes les options, aussi aberrantes soient-elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Pirate Aline__Membre
Féminin Âge : 17
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa] Sam 6 Juil 2013 - 15:49

L’entraînement plut beaucoup à Noëliam. Nessa se révélait être une redoutable adversaire. Très redoutable. La jeune pirate se demandait si le maître mercenaire de sa cheftaine était aussi redoutable qu’elle. Peut être même plus. Ou bien moins ? Qu’importe, car Noë avait un plan. Mais pour que ce plan se réalise, Nessa ne devait pas être au courant. Noëliam était assez réputée pour son malice, ses reflexes et sa compréhension. Parfois, on pourrait croire qu’elle lit dans les pensées. Ce qu’elle ne faisait évidemment pas. En revanche, elle avait besoin de poudre.  Elle alla dans les calles et trouva ce dont elle avait besoin. Elle dissimula ce petit matériel dans les poches d’une veste qu’elle prit soin d’enfiler. Elle remonta ensuite et garda les yeux rivés sur les vagues, perdue dans ses pensées.

Quelques instants plus tard, le bateau apparut. Noëliam s’en aurait presque caché les yeux tellement qu’il était laid.
 
- Nessa…

Une voix. La voix de son fameux maître, Rui. Noëliam aurait du baver. En fait, elle était à moitié en train de le faire. Il était très beau. Une carrure d’athlète, des yeux gris comme l’acier, des cheveux bruns et une tenue de cuir qui lui allait à merveille. Sauf qu’elle oubliait un détail. Il était l’ennemi de sa chef et par conséquent, son ennemi.

- Rui, répondit Nessa avec un petit sourire.

Nessa s’avança. Noëliam crut percevoir un léger mouvement de recul chez Rui. Avait-il peur ? Dans ce cas, il n’aurait jamais du s’en prendre aux pirates. Il reprit :

- La gamine est devenue une belle femme. J’aurais fais de toi une légende, Nessa.

-J’y travail par mes propres moyens. Pourquoi Noëliam est ici ?

- Noë… ? Ah la gamine !  Oh… Tu ne devines pas ? Allons, toi et moi nous sommes pareil, réfléchis…

- Un marché. Pour payer la dette que tu imagines que j’ai contracté envers toi. Je me rends à toi ou je t’offre Noëliam en échange. Je refuse l’un comme l’autre et tu continus de t’acharner sur le clan Tîwele. Ou tu tentes de me couler maintenant, ce qui reviendrait au même.

- Exactement sur la même longueur d’onde !

- C’est un ultimatum, continua Nessa en ignorant son intervention. Je n’aime pas beaucoup les ultimatums, ajouta-t-elle en faisant la moue.

La jeune chef se tourna alors vers sa matelot. Aucune hésitation dans sa voix lorsqu’elle parla :

- Noëliam ? Es-tu tentée de rejoindre Rui pour devenir son apprenti mercenaire et plus si affinités ?

La jeune pirate regarda longtemps sa cheftaine. Au moins pendant cinq bonnes minutes. Les yeux plongés dans les siens, elle essayait de lui expliquer son plan. Elle ne garantissait rien mais elle espérait qu’il allait marcher. Elle ne comptait pas tuer Rui, elle s’en savait incapable, mais elle avait prévu quelque chose de beaucoup plus rusé. Elle dit alors, d’une voix haute et clair :

-Nessa, les pirates m’ont appris peu de choses sur l’art du combat, mais les mercenaires pourront m’en apprendre beaucoup. Je quitte les Pirates, je quitte l’Archipel et je me joins aux mercenaires. Adieu, Nessa.

Elle espérait de tout son cœur que Nessa l’avait compris. Elle attrapa une corde, et, sous la stupéfaction de ses amis pirates, se retrouva sur le bateau de Rui. Elle se présenta à lui :

-Je m’appelle Noëliam El’ liance, je jure dès à présent que je vous obéirai en tout, que je devienne votre apprentie pour le temps qu’il faudra et que vous m’enseigner la voie du mercenaire...  enfin, si il y en a une, dit elle avec une pointe d’insolence.  

Elle se retourna vers Nessa et lui adressa un clin d’œil si discret qu’elle ne sut même pas si elle l’avait vue.
Faisant mine d’être à l’aise, elle lança :


«  Bon, j’me ferais bien un p’tit whisky, moi ! »

Et sans plus attendre, elle se dirigea vers les calles... Quand Rui lui barra le passage.

-Je crains fort que l’alcool manque sur ce bateau... retourne sur le pont. Tout de suite.

-COMMENT ???!!!!  Se mit à hurler Noëliam. IL N’Y A PAS D’ALCOOL ??!! NAN MAIS COMMENT VOUS FAITES POUR SURVIVRE ???!!!!  JE VEUX MA BOUTEILLE !!!!!! JE  VEUX MA BOUTEILLE D’ALCOOL !!!!!!!!!  JE LA VEUX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle le poussa violemment puis saisit la poignée de la porte...   la saisit, seulement.  Il la rattrapa par le bras mais devant un tel caprice, il ne savait pas trop comment réagir. Il dit donc d’une voix dur, les yeux brillants de colère, pressant son bras si fort qu’il lui arracha un petit cri de douleur :

-Alors primo, jeune fille, pas de caprice avec moi. Deuxio, si tu te reconduis exactement comme tu viens de le faire, je jure de te le faire regretter. On ne joue pas avec moi. Je suis ton maître, est ce clair ?

-Trouble, répondit Noë avec un léger sourire.

Ignorant la petite plaisanterie, il la lâcha. Elle fila illico sur le pont, attendant le début de l’entraînement.

***********************
La séance étant finie, Noëliam en profita pour se la remémorer. Déjà, elle était fière d’elle. Elle avait fait baver le maître mercenaire, lui disant qu’elle ne connaissait absolument rien en matière de combat, ni en matière d’armes. Elle lui avait posé des tas et des tas de questions toutes autant stupides les unes que les autres et faisait mine de ne rien comprendre. Elle s’était montrée flémarde et recommençait les exercices au moins trois ou quatre fois à chaque fois. Elle l’avait fatigué au deux sens du terme. A présent il faisait nuit et elle ne comptait pas s’en arrêter là. Elle sortit sur le pont quand tout le monde fut endormit. Elle alluma un feu avec la poudre qu’elle avait pris, mais comme c’était de la poudre, ce n’était pas un petit feu. De grandes flammes dansaient, crépitaient si bien qu’elles finirent par envahir les voiles. Le temps que l’alerte fut donnée, elles avaient déjà mangées la moitié des cordes. Tous se mirent à vouloir l’éteindre. Quand ce fut fini, tous le monde retourna se coucher. A l’exception de Rui qui dévisagea longuement la jeune matelot. Celle-ci essaya de trouver une excuse potable.


-Et bien, qu’as tu à dire pour ta défense ? Finit-il par dire d’une voix qui signifiait son mécontentement.

-Euh...   Et bien...  euh... comment dire ? Réprima t-elle avec un sourire gêné.

-Comment dire ?! S’énerva t-il, tu as saccagée le bateau !! Tu es une éternelle gamine qui, en continuant dans cette voix, ne sera pas digne de moi, et donc, des mercenaires !

A fur et à mesure qu’il parlait, Noë faisait semblant d’être penaude en baissant la tête, mais se mordait la lèvre pour ne pas rire.

*******************************

Dix jours s’écoulèrent. Dix jours durant lequels Noëliam enchaînait bêtises sur bêtises. Elle y prenait même du plaisir au fil des jours ! En faisant semblant d’être désolée à chaque fois, elle réussie à faire craquer Rui. Le maître mercenaires n’en pouvait plus. De grosses cernes entouraient ses yeux, il n’était plus du tout charismatique et avait perdu l’usage de sa voix (Noëliam le faisant hurler à chaque fois). Le matin du onzième jour, elle lui demanda d’un ton innocent :

-Et bien maître, que vous arrive t-il ?

Dans un souffle, il lui répondit :

-Je n'en peux plus, je te remmène sur l’Archipel.

Noëliam se retourna en souriant. Gagné !!!
         


[Voilà, voilà, j’espère que c'est mieux comme ça! x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa] Dim 3 Nov 2013 - 12:51

-Nessa, les pirates m’ont appris peu de choses sur l’art du combat, mais les mercenaires pourront m’en apprendre beaucoup. Je quitte les Pirates, je quitte l’Archipel et je me joins aux mercenaires. Adieu, Nessa.

Noë espérait peut-être que Nessa comprendrait mais ce n'était pas du tout le cas. La capitaine avait déjà du mal à identifier le premier du second degrés, alors un mensonge en bonne et due forme... En fait elle était plutôt vexée qu'elle lui ait préféré Rui. Certes Nessa n'était pas exactement un exemple à suivre en matière de combat armé, mais elle demeurait une mine d'expertise en matière d'esquives et de corps à corps !
Très désappointée, Alice jeta un regard meurtrier à Rui avec l'horrible impression d'avoir perdue une bataille. Elle crut lire de la surprise dans les yeux du Maître Mercenaire qui ne s'attendait pas vraiment à ça, et Alice trouva enfin une raison valable d'expliquer le comportement de Noëliam.

Elle le trouvait sûrement à son goût.
Bon, Nessa ne pouvait pas lui en vouloir, il avait longtemps était au sien. Et puis les Pirates avaient un penchant naturel pour les mauvais garçons. Un écho de leur propre part d'ombre sans doute. 
Pendant qu'elle approfondissait cette théorie -se déconnectant au passage d'une déplaisante réalité- Noë s'envolait sur le bateau mercenaire.

-Je m’appelle Noëliam El’ liance, je jure dès à présent que je vous obéirai en tout, que je devienne votre apprentie pour le temps qu’il faudra et que vous m’enseigner la voie du mercenaire...  enfin, si il y en a une, dit elle avec une pointe d’insolence.  

Elle se retourna vers Nessa et lui adressa un clin d’œil si discret qu’elle failli le manquer. De toute façon elle ne sût pas comment l'interpréter... était-ce une façon de la remercier pour cette opportunité ?
La suite n'arrangea rien à ses interrogations :

«  Bon, j’me ferais bien un p’tit whisky, moi !

Rui n'aimait pas beaucoup l'alcool. Pas lorsqu'il devait garder la tête froide en tout cas, comme maintenant, et il n'aurait rien laisser qui puisse distraire ses hommes. Ce que confirma sa réponse : pas d'alcool à bord. Noë explosa, et Nessa s'étonna que Rui ne fasse pas couler un peu de sang pour lui rappeler les règles... Puis elle comprit. Il craignait qu'elle n'intervienne s'il lui faisait du mal. Oh nul doute qu'il lui en ferait, mais seulement une fois hors de vue.
Nessa ne s'inquiéta pas de comprendre plus facilement Rui que Noë. Son système d'analyse suivait un schéma difficilement identifiable. 

Quand même, elle apprécia moyennement qu'il arrache un petit cri à Noë, mais sourit intérieurement de son insolence. Tan pis pour lui, il l'avait voulu !

- On rentre, lança-t-elle enfin en acceptant la perte de la jeune matelot.

* * * * *

- Euh... capitaine ?
- Oui Doc' ?
- On ne devrait pas aller chercher Noëliam ? Un jeune de l'équipage de son capitaine la cherche...
- Dis lui qu'elle est passée chez les Mercenaire, il devrait arrêter de chercher.

Un long blanc suivit cette réponse. Ses compagnons échangèrent des coups d’œil inquiets.
Cela faisait une dizaine de jours qu'ils étaient rentrés, et Nessa ruminait intérieurement les derniers évènements. Peut-être qu'un jour où elle remettrait les pieds sur le continent elle tenterait de défier Rui pour récupérer la matelot... S'il n'était pas trop tard.

- Capitaine ? Vous savez que Noëliam n'a pas réellement voulu tourner Mercenaire, hein, dites ?

Que diantre voulait bien dire Nain rouge par là ? Elle fronça les sourcils et ils réalisèrent que... et bien que non, elle n'était pas du tout au courant.
Une explication mouvementée s'en suivit, où les termes de "regards explicites" ; "clin d’œil furtif" et "comportement ambigu", revinrent souvent, au grand damne de Nessa pour qui la nature humaine et ses codes expressifs demeurait une notion extrêmement floue.

- Stop. Vous êtes en train de me dire que Noëliam a fait mine d'accepter l'offre de Rui pour nous éviter une bataille perdue d'avance, mais s'est en faite sacrifiée et n'a nullement l'intention de devenir Mercenaire ? Et qu'elle attend probablement qu'on vienne la libérer en prenant Rui par surprise ?

Ils hochèrent tous frénétiquement la tête et une étincelle malsaine enflamma le regard bleu barbeau de Nessa.

- Et vous avez attendu dix jours pour me le dire ??!! Comment voulez-vous que je comprenne toutes ces mimiques ridicules ?

Personne n'osa répliquer. Ni pour soulever l'évidence, et encore moins pour lui faire remarquer que niveau mimiques elle faisait pire.

- Tous à vos postes !

Elle bondit sur ses pieds et prit la barre. Cap sur le continent, Rui allait lui rendre sa matelot de grès ou de force !

* * * * *

Et bien ça serait de grès... ou presque.
Qu'elle ne fut pas leur surprise quand à mi-parcours ils rencontrèrent le vaisseau mercenaire.

*Mais... que fait-il encore ici ?*

Nessa n'y comprenait décidément plus rien. Personne n'agissait comme il était censé le faire. Rui prétendait vouloir Noë puis restait sur place, Noë prétendait accepter de devenir son apprentie mais mentait, prétendre prétendre prétendre !
Furieuse de n'y plus rien comprendre, Nessa immobilisa rageusement son bateau pour faire face à celui de Rui, et fila à la proue qu'elle escalada souplement pour se tenir au plus près possible de son ex-maître. Et exiger des explications.

- Rui !, appela-t-elle avec humeur.

Il apparut presque aussitôt. Rien qu'à sa mine elle le devina exténué. Exténué nerveusement surtout, bien que cela transparaisse sur son visage. Noëliam avait du le pousser à bout et à croire son petit sourire satisfait quand elle arriva à sa suite, Nessa comprit qu'elle ne réalisait même pas à quel point cela avait du lui coûter de ne pas la tuer.
Fait qui l'inquiéta, d'ailleurs...

- On dirait que tu ne peux plus te passer de moi, le railla-t-elle avant d'ajouter en désignant le contour de ses yeux : Dure nuit ?

Un grognement lui échappa.
- J'ai cru que tu choisirais une apprentie à ta hauteur, mais l'incompétence de cette gamine a eu raison de ma patience.

Cette fois, Nessa comprit que Noë avait joué la comédie. Pari risqué mais curieusement réussi.
- Je te déçois constamment. N'es-tu pas lassé ?
- Très, siffla-t-il entre ses dents.
- Parfait. Puisque Noëliam ne t'est plus d'aucune utilité...

Elle fit signa à Noë de la rejoindre, mais le regarde de Rui changea.
C'était précisément ce que craignait Alice. Qu'il n'en vienne à l'éliminer par pure vengeance ou folie. Tout plutôt que perdre la face devant son équipage de rares fidèles.
Elle avait oublié à quel point il était rapide. Ses propres réflexes ne la préservaient pas toujours d'une attaque surprise de Rui. Alors quand en plus l'attaque venait de derrière... Noëliam lui passait devant quand il s'anima. A peine s'il lui effleura le poignet, pourtant il sembla aimanter la jeune femme qui tournoya sur elle-même avant de se retrouver coller dos contre Rui, une lame sortit de nulle part pressée sur sa gorge.
Nessa s'en voulut de trouver l'action séduisante et se tendit. Impossible d'intervenir. Elle connaissait cette posture. Ceinturée, bien trop serrée pour porter un coup, le moindre mouvement entamant la chair délicate sous laquelle palpitait un carotide gorgée de vie liquide.
Une seule respiration trop profonde et c'était la mort.

Ses matelots firent un pas, mais Nessa les arrêta d'une main, les yeux rivés sur Rui. 

- Ne fais pas ça.

Sans être suppliant son ton trahissait une impuissance assumée.

- La ferme ! Je change les termes de notre accords. Tu reviens maintenant et je ne la tue pas, c'est clair ?

Nessa haussa un sourcil désinvolte. Finalement elle ne le comprenait pas si bien que ça.

- Tu penses pouvoir m'échanger contre une simple matelot ? Tu crois vraiment que je me vends au rabais ?

Pour être tout à fait honnête, Nessa faisait traîner les choses uniquement pour se venger du mensonge de Noëliam. Et d'un autre côté son égo s'en trouvait vraiment blessé.

- Non. Je crois que tu vas venir avec moi parce que ce n'est plus une gamine et une guerre qui est en jeu, mais ton apprentie maintenant puis la vie de ton grand-père. Comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui, Gaerys Tîwele. Tu étais si fière de me jeter son nom à la figure la dernière fois...

Nessa se raidit. Lorsqu'il était tombé malade elle avait découvert ce qu'était la compassion, et la peur de perdre un membre de sa famille. Elle le croyait tout de même suffisamment fort pour se rétablir et n'était pas prête à le sacrifier.

- Tu mens, crut-elle sincèrement. J'ai réduit tes infiltrés à l'état de soupe et ton informateur attend la mort en cellule. Gaerys est intouchable.

Le sourire qui fleurit sur les lèvres de Rui avait tout du rictus victorieux qu'elle connaissait bien et craignait plus encore. Il esquissait le même avant d'achever une cible ou de lui porter le coup de grâce en entraînement.

- Crois-tu ? Je vais compter jusqu'à cinq, puis ton charmant grand-père mourra suivit de ta petite Noëliam. Un...

Un frisson parcourut l'équipage. Assassiner leur Chef dans ses quartiers ? Comment ? Nessa perçut l'ouverture des Spires et chercha à en localiser le Dessinateur.

- Deux...

Quelque part à la poupe. Impossible de l'atteindre à temps.

- Trois...

Un message se formait, près d'être envoyé à un traître. Elle mobilisa son Don pour en trouver le destinataire...

- Quatre...

Plus vite ! Le message s'apprêtait à basculer dans la réalité quand elle entrevit le lieu de réception.

- C...

Nessa distingua l'ombre d'un visage en même temps que le poignard de Rui mordait délicatement la gorge de Noë, laissant perler une goutte écarlate.

- Arrête ! Tu as gagné. Je viens...

Si elle avait eu des armes, Nessa les auraient laissé tomber en signe de reddition. Puisque ce n'était pas le cas elle abandonna ce qui comptait le plus pour elle. Ses deux bracelets d'or aux bras. Elle s'en défit à contre cœur, gravant dans sa mémoire le bruit de leur chute contre le bois. elle n'avait pas connu cette sensation de bras nus depuis longtemps. Ne lui restaient plus que les tatouages bleutés, parfaites répliques des bijoux.
Nessa n'aurait jamais abandonné ce souvenir de son premier butin. Pas sans être sûre de le récupérer. En les laissant elle promettait de revenir. Elle espérait juste que son équipage et Noëliam le comprendrait.

- Je savais que tu serais raisonnable...

Nessa s'avança prudemment et fit signe à Rui de libérer Noë. Il relâcha la pression et la poussa devant lui. Alors seulement Nessa recommença à avancer, passant sur le navire ennemi.
Tandis qu'elles se croisaient, Nessa profita d'une bourrasque pour lui glisser discrètement :
- Trouve le traître...

Puis l'écart entre les deux pirates se creusa. Noë retourna sur le bateau de Nessa, et Alice fit face à Rui. Une proximité au goût de déjà vu. Incroyable comme les vieilles habitudes reviennent vite.

- Retournez sur l'archipel, dit-elle pour son équipage. Veillez sur Garys. Si le moindre mal lui est fait vous savez comment me contacter.

Elle parlait de sa perception des Spires. Même si ses Dessinateurs ne parvenaient pas à lui envoyer directement un message il suffirait d'une manifestation suffisamment puissante et inhabituelle de Dessins pour qu'elle le sache et agisse en conséquence.
La menace, à peine voilée, fit sourire Rui. Un vrai sourire, presque plus heureux que satisfait. Presque humain s'il n'avait pas été si avide.
- Tu m'as manqué, susurra-t-il en glissant une main dans ses cheveux. Bienvenue chez toi.

[HRP : je t'envoie un MP pour qu'on discute de la suite !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]

Revenir en haut Aller en bas

Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» Nessa Tinùviel [Validée]
» Un ultimatum: La mère ou l'épouse [Harnyll]
» Répartition de Nessa R. Sérégon (Gryffondor)
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Vue sur l'Océan :: Grand Océan du Sud-