Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Mar 15 Oct 2013 - 7:39

Son regard lui glaça le sang. Mélange de fureur et d'hésitation. Lahim modifia ses appuis, pour finalement se mettre en garde. Lorsqu'une étincelle sombre s'alluma dans les yeux de son adversaire, elle savait qu'il allait attaquer. Elle soupira.
Elle se promenait tranquillement, lorsqu'elle avait aperçue Ombreuse, la mystérieuse forêt aux rumeurs inquiétantes. Elle n'avait rien à faire de très important, et comme elle était curieuse, Lahim avait décidé de s'y engager. Elle marchait et rencontrait parfois des animaux qui, lassés de se battrent, l'ignoraient complètement... Mais pas ce fichu ours élastique. Il était apparu, au milieu du sentier, avait tourné la tête vers la frelle humaine qui lui faisait face puis son estomac l'avait rappelé à l'ordre. Et voilà que Lahim s'était retrouvé face à lui. Il n'avait pourtant pas l'air méchant, mais ses yeux dissuadaient à quiconque de s'approcher.


"- Tu veux me manger, c'est ça? Dit-elle. Tu n'as pas l'intention fort intelligente de me laisser tranquille?"

Un grognement lui répondit.

"- C'est bien ce que je pensais, fit-elle en soupirant."

En guise de réponse, il bondit sur elle. Comme le précisait son nom, l'ours élastique faisait preuve d'une fascinante souplesse. Son saut fut prodigieux.
Celui de Lahim le fut encore plus. Elle arcqua son corps, tira son poignard par un incroyable geste remplit de grâce et de légèreté, avant d'attérir derrière le monstre.
La marchombre avait deux solutions qui s'offraient à elle, peut être les plus importantes de sa vie, si elle tenait tant à sauver sa peau.
La première était simple. S'enfuir. Elle était rapide, et il lui tournait le dos. Elle savait qu'elle pouvait le semer.
La deuxième était d'attaquer. Mais elle savait jusqu'où s'arrêtaient ses limites. Cet ours était bient trop gros, trop fort et trop grand, pour qu'elle ai une chance de s'en sortir.

" Une décision peut être fatale. Quelqu'un de non vigilant à une chance sur deux de s'en sortir lors d'un combat. Le marchombre lui, ne fait qu'un avec son corps, mais aussi avec son esprit. Le marchombre ne prend le temps de réfléchir. Il agit. "

Les mots de son maître lui vinrent souvent à l'esprit. Action et réaction. Elle était bien trop marchombre pour fuir le combat. Elle ne se pardonnerai pas devoir été aussi lâche.
L'ours s'était déjà retourné vers elle. Il se redressa de toute sa taille, et poussa un rugissement de colère. C'est à ce moment que l'évidence frappa Lahim comme un coup de poignard: elle n'avait aucune chance. Elle était certes, une bonne marchombre, mais n'avait pas encore le don d'hypnotiser les gens par le chant. Malgré la peur qui l'envahissait, elle s'obligea à respirer lentement. Ses épaules se décontractèrent, son souffle devint profond et régulier: elle était prête. Le monstre leva sa patte en direction de la marchombre... Lahim n'eut pas d'autre choix que se jeter au sol, geste qui lui sauva la vie. Elle voulut se relever, reprendre son poignard... Il était trop loin. Lorsqu'elle s'était jetée à terre, il lui avait glissé des doigts! Une main griffue fouetta son visage, laissant apparaître trois hideuses griffures couvertes de sang sur sa joue. Elle chercha désespérément un issue.

Elle n'en trouva pas.
L'ours élastique ouvrit la gueule, Lahim ferma les yeux en attente d'une affreuse douleur...
Elle était seule. Elle n'avait pas vraiment d'amis, elle le savait. Personne ne pourrais la voir. Personne ne pourrais l'aider. La mort l'attendait...
Puis tout se figea.
La gueule de l'ours s'arrêtait à quelques centimètres de sa gorge. Lahim se rendit bien compte que tout avait cessé de bouger, mis à part la fine silhouette se glissant entre les arbres, à quelques mètres d'elle...



[N'hésite pas à me dire si quelques petits trucs ne vont pas ;) et désolée si c'est un peu court ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Mar 15 Oct 2013 - 17:22



Bonne rencontre, au bon moment !


«Une rencontre intéressante… »

feat Lahim Numiel

Bien décidée à rentrer chez elle pour se reposer et surtout retrouver son fils et son cher et tendre, Killian ne laissait pas beaucoup de répit à Taï’Dashar. Il galopait sur de longues distances, et elle ne le ralentissait voire même le stoppait qu’une fois sa robe en sueur et la l’écume perlant sur sa bouche.

Cela allait faire pratiquement trois mois qu’elle était partie de leur petit nid douillet pour retrouver la forme d’avant l’accouchement. Elle n’avait pas aimé, mais cela avait été nécessaire et Kerïm l’avait parfaitement compris, lui permettant d’y aller. La laissant s’envoler. Il savait qu’aucune laisse ne la liait à la maison et qu’elle était aussi libre que ses étalons galopant sur la plaine. Mais Killian avait désormais un fils, et en tant que mère, elle ne voulait pas l’abandonner ou le laisser seul trop longtemps. Déjà que Kerïm l’acceptait comme s’il était le sien, elle ne voulait pas qu’il s’en occupe à plein temps et renie sa passion pour les chevaux et les spectacles.

Enfin bref, notre Marchombre faisait une nouvelle pause à l’orée de la forêt d’Ombreuse. Un peu plus loin après cette forêt se trouvait la plaine et donc, la maison. Elle sentait d’ici l’odeur des chevaux, la chaleur de la maison mais aussi des bras de Kerïm, les cris de son Nathan… ça lui manquait, et elle comptait bien rester auprès d’eux très longtemps.
Au cours de son escapade, elle avait à nouveau vécu pas mal d’aventures, rencontré des gens passionnants mais aussi étranges, et elle avait pu remodeler son corps. Elle était à nouveau souple et agile, avait retrouvé ses aptitudes au combat comme à l’escalade. Elle était à nouveau pleinement Marchombre et nageait dans la voie comme un poisson dans l’eau.

D’un coup, son étalon redressa la tête, dressa les oreilles, et hennit faiblement en tapant du sabot au sol. Killian fronça les sourcils et se releva du rocher où elle s’était assise pour grignoter et laisser ses pensées dériver. Quand son cheval agissait ainsi, c’était qu’il y avait quelque chose, forcément.

Elle saisit les rênes de Taï’Dashar et le fit marcher un peu. Il se tendait, et refusait de la suivre dans la forêt.

-Voyons mon grand, elle est dangereuse mais ce n’est pas la première fois qu’on y va ensemble…

Mais il ne bronchait pas. Elle l’attacha à une branche, juste assez pour qu’il puisse se libérer si elle le sifflait. Puis, doucement, elle pénétra la terrifiante forêt d’Ombreuse pour aller à l’encontre de ce danger sans nom.

Elle marchait dans le plus grand des silences, faisant attention à ne pas faire craquer la moindre brindille. C’est sa greffe qui lui indiqua qu’elle était proche du but. Une odeur forte emplit l’air. Une odeur de peur, camouflée, mais aussi une odeur plus dangereuse. Quelqu’un était en difficulté plus loin. Elle poursuivit sa route, et entendit le cri de l’ours élastique. Elle accéléra, et vit à travers les branchages l’ours en question, dressé sur ses pattes arrière. Au sol, la joue griffée, se trouvait une jeune femme.

« Marchombre… »

Elle l’avait senti et deviné. Killian savait qu’elle n’aurait pas le temps de se ruer sur l’ours avant qu’il ne déchiquette sa cible. Elle devait utiliser le chant Marchombre pour le contrôler. Un chant qu’elle n’avait pas l’habitude d’employer mais qui pulsait au fond d’elle.

Elle ferma les yeux et se concentra sur l’ours. Elle sentait son odeur animale et prédatrice, ainsi que sa colère, sa faim. Elle se mit à chanter doucement, le son envahissant les alentours. Cela mit quelques secondes, mais tout s’immobilisa.

Killian rouvrit alors les yeux et se faufila à travers les arbres, sortant de l’ombre et signalant sa présence à la jeune femme. L’ours avait la gueule grande ouverte, et Killian passa une main entre ses oreilles, avant de lui murmurer quelque chose, de chanter à voix basse, et de le libérer. Il se laissa tomber sur ses pattes, grogna faiblement, et s’en alla sans demander son reste.

-Je ne tue pas lorsque ce n’est pas nécessaire. Dit-elle avec un sourire en tendant une main à la jeune femme.

Celle-ci la prit et Killian la remit sur ses pieds, sortant un tissu pour qu’elle essuie sa joue.

-Ce n’est rien de grave. Il faut juste espérer que tu n’en garderas aucune cicatrice. Ce serait dommage pour ton visage.

Elle sourit encore, repensant à sa propre cicatrice, juste à la poitrine. Un souvenir qu’elle préférerait oublier si elle pouvait…

-Tu n’as pas de monture ? C’est encore plus dangereux de se promener à pied ici.

Killian la regarda, sentant très bien qu’elle avait affaire à une Marchombre. Et ça, ce n’était pas que son nez qui le lui disait avec la greffe non…

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Dim 20 Oct 2013 - 23:04

Lahim se rendit bien compte que tout avait cessé de bouger, mis à part la fine silhouette se glissant entre les arbres, à quelques mètres d'elle...

C'était bien une jeune femme. Elle se dirigea vers l'ours et passa sa main entre ses oreilles. Il remua un instant, avant de se retourner, et de s'enfoncer dans la forêt. L'inconnue lui tendit la main, qu'elle prit volontiers.


- Je ne tue pas lorsque ce n'est pas nécessaire. Dit-elle en souriant.

Lahim oberva la jeune femme. Un visage fin, des cheveux longs dégringolant derrière sa nuque, ses yeux noirs... Tout laisser dire que c'était une femme ordinaire. Le regard de la marchombre descendit vers sa fine silhouette. Ses gestes précis, souplesse, fluidité...
Une marchombre. Un grande marchombre.
Lahim en était persuadée. La jeune femme lui tendit un bout de tissu et la marchombre grimaça en le découvrant couvert de sang, après avoir pansé sa joue.


-Ce n'est rien de grave. Il faut juste espérer que tu n'en garderas aucune cicatrice ce serait dommage pour ton visage.

-Merci. Répondit-elle d'une voix rauque.

Sa jambe lui faisait mal et sa joue lui brulait le visage. Elle aurait voulut parler d'une voix claire, mais elle ne réussit pas.

-Tu n'as pas de monture? C'est encore plus dangereux de se promener à pied ici.

Lahim grimaça.

-J'en avait une, mais elle est morte lors d'un combat contre des pillards...

Elle eu soudain un pincement au coeur en revoyant le pauvre cheval étendu sur le sol... Lahim n'avait rien put faire. Ils étaient trop nombreux, trop féroces; elle n'aurait pas put gagner. Elle essaya de faire bonne mine pour ne pas que l'inconnue ne se doute de quelque chose.
Cette dernière hocha la tête, puis elle l'invita à rejoindre son cheval. Lahim le trouva très beau. Calme, ce cheval avait l'air intelligent et fidèle.


- Un belle monture... Chuchota-t-elle, en le carresant.

L'inconnue lui sourit amicalement. Lahim hésita, avant de se lancer.

- Je suis Lahim Numiel. Je n'étais jamais allée à Ombreuse, et l'envie de découvrir de nouvelles choses m'a entraînée ici. Je te remercie d'être intervenue.

Elle poursuivit quelques secondes après.

- Et toi? Tu es une marchombre, n'est-ce pas?

Ainsi, l'inconnue s'appelait Killian. Elle avait vu juste: elle était bien une marchombre. Un plus vieille qu'elle, elle dégageait un aura de sérénité, ce qui avait mis Lahim en confiance. Cette marchombre n'était pas dangereuse.
La forêt commençait à s'éclairer, et le soleil était déjà haut dans le ciel. La jeune femme réalisa qu'elle n'était pas si dangereuse, cette forêt... Lahim l'aimait bien; elle était calme, pas un bruit, la fraîcheur et l'humidité...
Elle frissonna.  L'aventure avait pris une place importante dans sa vie. L'envie de bouger, de voyager, d'être toujours en mouvement...
Les deux jeunes femmes marchaient côtes à côtes. Lahim parla de la situation de l'empire;  les mercenaires, les pillards, le danger était encore là. Elle se força à ne plus penser à sa jambe blessée, et heureusement  la griffure de sa joue avait déjà cicatrisée.
Un peut plus tard, alors qu'elles se trouvaient à la frontière d'Ombreuse, elles dénichèrent une auberge qui dégageait une succulente odeur. Comme à son habitude, Lahim observit les personnes assisent. Quelques chevaliers, des paysans... Tout semblait normal. Un jeune homme les invita à s'installer sur une table un peu plus loin. Lahim s'assit confortablement sur une chaise, et plongea ses yeux dans ceux de la marchombre.


-Et ensuite ? Demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Lun 21 Oct 2013 - 18:58



Bonne rencontre, au bon moment !


«Un peu d’aide ? »

feat Lahim Numiel

La jeune fille grimaça avant de répondre :

-J'en avait une, mais elle est morte lors d'un combat contre des pillards...

Des pillards… l’autre eut un instant de flottement, avant de remettre un masque neutre sur le visage. Killian ne dit rien, mais avait compris. Elle n’avait pas su faire face aux pillards. Et contrairement à ce qu’elle devait penser, ce n’était pas une honte. Reconnaître que l’on n’est pas assez fort est une marque de courage. Et c’est mieux que de faire le fanfaron et se croire plus malin qu’on ne l’est, pour ensuite se retrouver dans une mauvaise passe.
Killian lui sourit et la conduisit auprès de Taï’Dashar qui broutait. Il ne réagit pas, ou très peu, à l’arrivée des deux femmes. L’inconnue se rapprocha pour le caresser, et Killian lui flatta la croupe pour qu’il accepte le contact.

- Une belle monture...

On le lui disait souvent que Taï’Dashar était un bel animal. Killian était fière de lui, proche de lui. Et Kerïm s’en occupait avec grand soin, sachant que la Marchombre lui tomberait dessus s’il y avait le moindre problème avec son étalon. Mais bon, elle n’avait rien à craindre puisque Kerïm s’occupait des chevaux avec brio, tout autant que son fils. Elle avait tout de même hâte de les revoir. Ils lui manquaient. Ses mains sur elle, son souffle, sa voix…  ça lui manquait, même si les soirs de pleine lune elle repensait à Ethan, le véritable père de Nathan. Elle imaginait parfois la vie qu’elle aurait eue s’il n’était pas mort…

-Je suis Lahim Numiel. Je n'étais jamais allée à Ombreuse, et l'envie de découvrir de nouvelles choses m'a entraînée ici. Je te remercie d'être intervenue.

Killian revint sur terre pour fixer son attention sur Lahim. Aventurière donc. Et n’importe qui serait intervenu. Sauf sans doute les Mercenaires…

-Et toi? Tu es une marchombre, n'est-ce pas?

La jeune femme ricana et haussa un sourcil. Lahim n’y allait pas par quatre chemins ! Elle avait encore pas mal de choses à apprendre. Mais Killian lui répondit alors qu’elles se mettaient en route :

-Je me nomme Killian. Et oui je suis une Marchombre.

Cependant, la jeune femme ne s’avança pas plus en disant que Lahim l’était aussi. Un peu plus tard elle le ferait.
Elles marchaient tranquillement, et Lahim commença à lui parler de la situation de l'Empire. Il était vrai qu'avec les pillards, les Mercenaires et tous les dangers... c'était risqué de partir seule par moments...

La Marchombre observait sa compagne. Elle avait de jolis cheveux châtains qui lui tombaient sur les épaules, et un visage fin avec des yeux bruns foncés. Elle était très belle, il ne faisait aucun doute, tout comme il était certain qu’elle fut plus jeune que Killian.

Quoiqu’il en soit, elles débouchèrent près d’une auberge située à la frontière de la forêt. Killian laissa Taï’Dashar à l’écurie, payant le palefrenier pour qu’il en prenne soin, et elles entrèrent. Les deux femmes eurent le même réflexe : observer les clients. Bon nombre étaient assis, certains accoudés au bar. Les conversations allaient bon train, les rires fusaient. Aucun n’avait l’air dangereux. Mais les apparences étaient souvent trompeuses.

Un serveur les conduisit à une table, et Killian prit soin de s’asseoir dos au mur. Le plus bel allié qui soit. Lahim en face d’elle, les yeux dans les siens, Killian ne la voyait qu’à moitié. Elle scrutait la salle, et vérifiait que personne n’était soudainement attiré par elles. Deux femmes comme elles, dans une auberge presque pleine d’hommes baraqués, ce n’était pas recommandé. Le hic, c’était qu’ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire s’ils essayaient. Bon, elle espérait ne rien avoir à craindre des Chevaliers présents. Ils étaient réputés pour leur honneur tout de même. Les paysans et autres campagnards en revanche…

-Et ensuite?

Une nouvelle fois, Killian revint sur terre et fixa Lahim.

-Ensuite ? Pour l’heure, on bois un coup, on mange un morceau et ensuite… on verra pour dormir.

Killian lui sourit. Le soir tombait et à moins qu’elle ne veuille marcher de nuit, Killian comptait prendre quelques heures de repos, que ce soit dans une chambre ou à la belle étoile. Le serveur revint prendre leur commande et se faufila à travers les tables pour chercher le tout.

-Je sais que tu es une Marchombre, Lahim. Tu es facilement repérable pour qui sait le voir.

Là, Lahim écarquilla les yeux. Elle ne s’était apparemment pas attendue à ce que Killian l’ait deviné si vite.

-Tes gestes sont taillés à la façon Marchombre Expliqua-t-elle Même si nous n’avons pas eu le même Maître ni le même entraînement, il y a des gestes et des allures qui ne s’inventent pas et que tout bon Marchombre possède.

Les commandes qui arrivaient la coupèrent et elle patienta jusqu’à ce que le serveur soit reparti, buvant une gorgée.

-Je pense que ça ne fait pas longtemps que tu as vécu ton envol. Et tu sais, fuir face à un danger trop grand n’est pas un signe de couardise ou de lâcheté. C’est juste faire preuve d’intelligence. Moi aussi j’ai déjà du fuir quand c’était trop pour moi seule.

Oh oui. La seule fois où elle s’était refusé à fuir, c’avait été avec la Mercenaire. De un parce qu’elle ne fuyait pas devant les Mercenaires, de deux parce que ça n’aurait servit à rien. C’était une Mentaï et elle l’aurait rattrapée en deux secondes. Heureusement, la seule séquelle qu’elle en gardait était une vilaine cicatrice à la poitrine… Bref.

-Si tu as des questions à me poser, n’hésite pas, Lahim.

Oui, en attendant le repas, et puis pour assouvir sa curiosité si jamais…

Spoiler:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Lun 21 Oct 2013 - 23:00

Bonne rencontre, au bon moment!

Lahim et Killian.



- Je me nomme Killian. Et oui je suis une Marchombre.

Lahim sourit. C'est sur qu'elle y était aller franchement. Heureusement, en bonne marchombre, Killian lui avait répondu ouvertement. Enfin. Elles se retrouvèrent dans une auberge. Elles n'étaient pas seules certes, et quelques hommes adossés au contoir semblait avoir bu un bon nombre de bière, mais l'endroit avait l'air accueillant.

-Et ensuite? Demanda Lahim.

- Ensuite? Pour l'heure, on bois un coup on mange un morceau et ensuite... On verra pour dormir. Lui répondit la marchombre.

Elle hocha la tête. Elle voulut lancer une conversation sans grande importance, mais Killian la devança.


-Je sais que tu es une Marchombre, Lahim. Tu es facilement repérable pour qui sait le voir.

Elle en resta bouche bée. Certes, elle savait que la marchombre lisait en elle comme un livre ouvert, mais elle ne s'attendait pas à l'entendre directement.

-Tes gestes sont taillés à la façon Machombre, poursuivit-t-elle , même si nous n'avons pas eu le même Maître ni le même entraînement, il y a des gestes et des allures qui ne s'inventent pas et que tout bon Machombre possède.

Elle prit le temps de boire un gorgée d'eau, avant de continuer. Lahim, ébahie, la fixait et se tenait prête à boire ses paroles.

-Je pense que ça ne fait pas longtemps que tu as vécu ton envol. Et tu sais, fuir face à un danger trop grand n'est pas un signe de couardise ou de lâcheté. C'est juste faire preuve d'intelligence. Moi aussi j'ai déjà du fuir quand c'était trop pour moi seule.

"... Que tu as vécu ton envol" Killian avait-elle volontairement utilisé "vécu" ou était-il sortit de sa bouche sans qu'elle s'en aperçoive? Lahim se souvenait parfaitement de ce moment. Un déchirement, et à la fois un... Envol. Il n'y avait que ce mot pour désigner ce qu'elle avait ressentie. Un déchirement parce qu'elle était perdue. Elle ne voulait pas quitter son maître, mais voulait aussi se construire une vraie vie. Pendant un certain temps, elle resta là, le regard dans le vague.
Elle revint à la réalité lorsqu'elle entendit les quatre hommes ivres éclater de rire. Elle se secoua. Killian la fixait, comme si elle attendait une réaction de sa part. Lahim remarqua pour première fois, une faille dans son regard.
"Elle a dû passer un sale moment dans sa vie, et elle en garde de mauvais souvenirs..." pensa-t-elle. Elle ouvrit la bouche, mais la jeune femme reprit encore une fois.


- Si tu as des questions à me poser, n'hésite pas, Lahim. Fit-elle.

Elle hésita un court instant à se lancer, lorsqu'elle croisa les yeux sombres de Killian. Lahim soupira, et commença.

- Oui, tu as raison. Cela ne fait pas longtemps que je me suis envolée. J'ai voyagé, j'ai beaucoup appris et j'ai rencontré beaucoup de monde. Mais pas suffisamment pour que je connaisse quelqu'un qui puisse répondre à mes questions plus ou moins complexes. Je te suis reconnaissante de répondre aux miennes. Je...

Elle n'eu pas le temps d'achever sa phrase. Une lourde et imposante main vint se poser sur son épaule. Elle se retourna avec vivacité. Un homme à moitié avachi sur la table les interpella d'une voix grave.

- Bonjour jeunes demoiselles. Comment... Comment ça va...? Balbutia-t-il.

Lahim soupira. Elle aimait se poser des questions. Des centaines de questions. Elle pensait que chacuns de ses choix l'entraînaient vers un autre chemin. Et là, elle se dit que le beau chemin où elle s'avançait allait avoir des crevasses...
Elle se tourna vers Killian, pour voir sa réaction. Puis elle retenue son attention sur l'homme. Il ne devait pas avoir plus de trente ans, ou un peu moins. Un visage rond et devenu rouge du à l'alcool, des yeux marrons, un ventre bien rond...
Un homme quoi...
Puis trois de ses amis vinrent à leurs rencontres.
" Ce n'est pas mon jour..." soupira-t-elle.
Lahim préféra choisir la parlotte, plutôt que les coups.


- Ça va parfaitement bien messieurs. Vous désirez? Fit-elle, un brin de moquerie dans la voix.


Dernière édition par Lahim Numiel le Sam 26 Oct 2013 - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Mar 22 Oct 2013 - 17:43



Bonne rencontre, au bon moment !


«Ah les hommes…»

feat Lahim Numiel

Lahim but une gorgée avant de répondre, ses yeux dans ceux de Killian :

-Oui, tu as raison. Cela ne fait pas longtemps que je me suis envolée. J'ai voyagé, j'ai beaucoup appris et j'ai rencontrer beaucoup de monde. Mais pas suffisamment pour que je connaisse quelqu'un qui puisse répondre à mes questions plus ou moins complexes. Je te suis reconnaissante de répondre aux miennes. Je...

Killian attendait, un petit sourire aux lèvres. Après l’envol, il y avait toujours des tonnes de questions qui nous passaient par la tête, et l’on se sentait perdu. Seulement elle n’eut pas le temps de finir. Killian l’avait aperçu du coin de l’œil, mais pensait qu’il sortait. Un gros lourdaud venait de poser sa main sur l’épaule de sa compagne, tenant à peine sur ses jambes, ivre mort en tentant de dire :

-Bonjour jeunes demoiselles. Comment... Comment ça va...?

Lahim regarda Killian qui était impassible, analysant déjà la situation avant de reporter son attention sur l’homme d’une trentaine d’années et au visage rougi par l’alcool qui venait de les aborder. D’ailleurs, il fut vite rejoint par trois de ses comparses. Tous des hommes baraqués qui pensaient qu’elles étaient des proies faciles, manipulables, facilement impressionnables. Ils pensaient sans doute à les menacer, leur faire peur pour qu’elles obéissent. Et ses hommes n’attendaient qu’une chose : qu’elles écartent les jambes. Et pour ça, ils pouvaient juste aller se faire foutre. Lahim commença par la voie pacifique :

-Ça va parfaitement bien messieurs. Vous désirez?

-Et si vous veniez… avec nous… dans un coin tranquille… hein ?

Killian soupira et se leva, s’approcha de l’homme avec un petit sourire, détacha sa main de l’épaule de Lahim et lui souffla :

-Tu ne veux pas plutôt une femme plus âgée et expérimentée ? Elle est jeune…

L’homme eut le regard un peu pétillant, comme un prédateur. Les faire tomber dans le piège, rien de mieux. Quand elle se tourna vers Lahim, celle-ci avait un regard choqué et Killian lui sourit en lui faisant un clin d’œil. Comme si elle allait le faire. La troupe sortit de l’auberge pour se diriger derrière les écuries, coin discret. Les hommes tenaient à peine debout et dès que Killian se stoppa, elle pivota, agrippa le poignet du premier qui les avaient abordées, le fit tourner et crier, jusqu’à ce qu’il s’affale à genoux pour supporter la douleur.

-Lâche-moi… l-lâche-moi !

Il alignait à peine deux mots. Les autres ne savaient pas comment réagir et Killian donna un coup de genoux sous le menton de l’homme, l’envoyant valser en arrière, groggy.

-T’es cinglée ! On t’as rien fait ! S’exclama le second.

Ils étaient encore trois, un qui s’approchait de Lahim, un de son compagnon au sol et le dernier, vers Killian qui répondit :

-Non mais vous alliez. Vous pensez que nous n’avons pas deviné ? Votre ami ivre devait juste nous attirer à l’écart et vous, bien moins ivres, pouviez nous faire ce que vous vouliez. Vous êtes tombés sur les mauvaises personnes et ceci n’était qu’un avertissement. Disparaissez et nous ne vous ferons plus rien.

Et cela les déstabilisa. Killian était droite, l’air détendu, mais en fait, elle était parfaitement prête à riposter, à se mettre en mouvement, à les battre. Il ne fallait pas la chercher.

-Tu crois que tu nous fais peur ? T’es toute frêle !

-Et toi tu crois que tu me fais peur ? Je pari que c’est plus de la graisse que du muscle ce qu’on voit !

Cela l’énerva et il s’avança un peu plus.

-Boucle-là avant que je te jette au sol et te baise comme une pute !

-Je vous ai donné un avertissement. Être grossier n’arrangera pas votre cas.

Les hommes se regardèrent une fraction de seconde, et se jetèrent sur elles. Un sur Lahim, qu’ils jugeaient moins dangereuse, deux sur Killian. Celle-ci évita le premier poing, se coula sous les jambes du second, et tout en se redressant, pivota et donna un coup de pied à l’arrière du genou, le faisant chuter sur son comparse. Elle dansait, virevoltait, évitait et frappait. Aucun des deux ne la toucha une seule fois. Dès qu’ils allaient y parvenir, elle était déjà ailleurs, comme le vent et la fumée. Elle anticipait leurs mouvements qu’elle jugeait lourds et bateaux. L’un d’eux fut vite maîtrisé, rejoignant le sol. Du coin de l’œil, Killian vit Lahim se débrouiller avec son adversaire.

-Tirons-nous.

Aussi vite qu’ils étaient venus les emmerder, ils prirent la fuite, non sans leur dire :

-Ce n’est pas finit. On se retrouvera !

Killian ne fit que sourire étrangement et s’approcha de Lahim, contournant les deux hommes abandonnés par leurs complices. Ils les retrouveraient à leur réveil sans doute.

-Je n’ai pas pu observer tout ton combat, mais de ce que j’en ai vu, tu te débrouilles vraiment bien. Tu trouveras tes propres techniques au fil de tes expériences. Allez viens, notre repas nous attends.

Killian ne craignait pas leurs représailles. Ce n’était que du vent. A moins qu’ils n’aillent chercher l’aide de Mercenaires ou autre… la Marchombre savait qu’elle devait être vigilante. Elle ne souhaitait pas qu’il arrive malheur à Lahim parce qu’elle avait cherché ces brutes. Mais c’avait été préférable à une sortie tourmentée de l’auberge. Killian ne voulait pas la mettre sans dessus dessous alors il était mieux de ce battre dehors. La Marchombre entraîna donc sa compagne à l’intérieur, attendant le serveur pour les commandes et surtout, les questions de Lahim.

Spoiler:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Mer 23 Oct 2013 - 18:32

Bonne rencontre, au bon moment...


Killian et Lahim


- Ca va parfaitement bien messieurs. Vous désirez? Dit-elle, un brin de moquerie dans la voix.

Elle savait qu'il n'était pas dangeureux. Ivres, les hommes ne se contrôlaient plus... Ce n'est que lorsque trois de ses amis, aussi bourrés que lui, arrivèrent dans la conversation, qu'elle se sentit mal. Elle haussa finalement les épaules. Peut importe! Toute seule, elle aurait hésité. Avec Killian comme alliée, elle savait déjà quelle était la fin de cette histoire. Elle se tourna vers Killian. Cette dernière n'avait pas vraiment l'air suprise et Lahim savait qu'elle les avait vu venir.


-Et si vous veniez... Avec nous... Dans un coin tranquille... Hein?

Lahim soupira. Elle les aimait bien, certes, mais elle n'avait pas la bonne humeur pour leur parler... Killian ne revanche s'approcha du premier homme et lui chuchota:

- Tu ne veux pas plutôt une femme plus âgée et expérimentée? Elle est jeune...

Lahim haussa les sourcils. Elle allait réellement le faire? Pendant un infime temps de réflexion, elle se demanda si elle connaissait vraiment la jeune femme qui lui avait sauvé la vie... Ce n'est que lorsqu'elle lui adressa un clin d'oeil qu'elle comprit.
Elle suivit Killian et la troupe en silence. Elle attendait simplement le bon moment pour agir. Ils quittèrent l'auberge, avant de se diriger vers un endroit sombre et isolé du monde. Lahim fit jouer son poignard entre ses doigts, puis le rengaigna finalement. Elle n'était pas une meurtrière!
" Ma pauvre fille, se modit-elle, tu me déçois...."
Le combat commença vraiment, lorsqu'elle aperçue Killian mettre à terre un homme, avant de lui péter le menton. Deux des hommes qui les aivaient suivies se jetèrent sur la marchombre. Le troisième, s'approcha de Lahim. Celle-ci était adossée contre un mur, l'air surprise de voir quelqu'un voulant l'affronter. L'homme se campa devant elle. Avant même d'avoir fait un seul geste, elle examina l'ivre qui lui faisait face. L'homme semblait plus jeune que ses compères, mais tout autant bourré. Il était grand, lourd et... Moche. Ce dernier écarta les bras.
- Viens par là, ma belle, on va pas te faire de mal... Susura-t-il Un air navré se peint sur le visage de la jeune femme. S'il croyait vouloir la séduire, il en était encore loin...

-Allez,viens...,poursuivit-il, Je ne...

Lahim lui lança son poing à la figure. Ce geste n'était pas vraiment élégant certes, mais l'homme, qui ne s'y attendait pas, parti en arrière. La marchombre profita de cet instant pour chercher des yeux Killian. Elle la vit, combattre agilement contre ces deux lourdauds.
L'homme eut le temps de se relever. Son nez dégoulinait de sang, mais il n'avait pas l'air gêné sur ce dernier point.


- Petite conne, tu vas voir...ragea-t-il

- Cesse de parler, veux-tu, et viens te battre. Cracha Lahim.

Il ne le fit pas dire deux fois. Lahim était prête. Elle savait qu'elle allait gagner. Mais elle ne voulait pas non plus être surprise... Le jeune homme voulut lui asséner un violente claque, mais la marchombre cambra son dos. La main de bourré frappa dans le vide. Lahim profita de se moment pour tourner sur elle-même. Sa jambe fusa vers l'abdomen de son adversaire. Ce dernier se plia en deux. Mais elle n'en avait pas fini avec lui. Elle le prit par le cou, tira son poignard par un geste fluide, pour finalement le plaquer contre sa gorge.

- Les apparences sont parfois trompeuses. Dit-elle. Les jeunes femmes ne sont pas toutes frêles.

Elle le lâcha, et il courut vers ses compères, qui prenaient la fuite.


-Ce n'est pas fini! On se retrouvera! Cria l'un d'eux.

Lahim laissa échapper un petit rire amusé. Qu'ils reviennent pour voir... Killian, qui n'avait pas l'air blessée par son affrontement, s'avança vers elle.

-Je n'ai pas pu observer tout ton combat, mais de ce que j'en ai vu, tu te debrouilles vraiment bien. Tu trouveras tes propres techniques au fil de tes expériences. Allez viens, notre repas nous attends.

Lorsqu'elle entrèrent dans l'auberge, tout le monde les dévisagaient. Elle laissa flotter un sourire sur ses lèvres, et regagna sa table. Sur celle-ci était posées deux assiettes où fumaient du siffleur. Le plat avait l'air délicieux, pourtant Lahim ne se précipita pas. Elle coupa un morceau de viande, tout en s'adressant à la marchombre.

- Enfin, avant que ces quatre hommes aux mauvaises intentions viennent nous rendre visite, j'allais te poser une question. Elle prit le temps de savourer son morceau de siffleur, avant de poursuivre.

- Comment savoir si le moment est venu d'entendre le vent? Oui, ma question n'est pas vraiment claire, mais j'aimerai entendre ton point de vue...

Lahim tendit l'oreille, prête à écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Mer 23 Oct 2013 - 23:34



Bonne rencontre, au bon moment !


«Repos ! »

feat Lahim Numiel

Elles retournèrent donc à l’auberge, et Killian eut faim dès qu’elle vit les assiettes sur la table. Elle ignorait les regards qu’on leur lançait. Ceux qui voulaient imaginer qu’elles avaient acceptés les avances des hommes se trompaient lourdement. Killian mangea un bout en même temps que Lahim qui dit :

- Enfin, avant que ces quatre hommes aux mauvaises intentions viennent nous rendre visite, j'allais te poser une question.

Killian mâcha, et attendit ladite question qui ne tarda pas :

-Comment savoir si le moment est venu d'entendre le vent? Oui, ma question n'est pas vraiment claire, mais j'aimerai entendre ton point de vue...

Très bonne question. Mais comment y répondre ? Killian mangea encore un peu et ouvrit la bouche ensuite :

-Le vent se manifestera à toi de lui-même. Il ne faut pas le chercher ou le forcer. Crois-moi, il te parlera quand ce sera l’heure. Tu n’as pas à t’inquiéter pour ça.

Elle lui sourit, et continua de manger. La salle se vidait peu à peu, d’autres clients entraient. Elles ne revirent plus les gros lourdaud, mais Killian sentait qu’ils reviendraient. Comment laisser des femmes gagner ? Quoiqu’il en soit, elles passèrent un agréable moment à manger et boire, puis ressortirent. Le jour tombait peu à peu et les premières étoiles illuminaient le ciel. Ombreuse prenait des allures encore plus sinistres qu’en plein jour mais en même temps, cela lui donnait du charme.

-J’aime admirer la nature, Lahim. Ton maître a du t’apprendre à ne faire qu’un avec ce qui t’entoure n’est-ce pas ? Elle attendit qu’elle acquiesce pour continuer Tu comprendras assez vite que c’est essentiel. Souvent la nature peut t’aider à te sortir de pas mal de situations. Il faut lire en elle. Apprendre à la connaître.

Le soleil se couchait à l’horizon, envoyant de jolis reflets orangés sur la terre et les plaines alentour.

Killian ne savait plus quoi dire, ni quoi faire.

-Je te propose que nous allions nous reposer, comme ça demain on pourra repartir à l’aube, en forme.

Quand sa compagne eut accepté, elles retournèrent à l’auberge, payèrent deux chambres et montèrent se coucher. Killian fit un peu de gestuelle, habitude, et alla se coucher. Oui, il valait mieux être en forme parce qu’elle ne savait pas de quoi serait fait le lendemain…


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Sam 26 Oct 2013 - 17:39

Bonne rencontre, au bon moment...



Killian et Lahim



Lahim tendit l'oreille, prête à écouter... Killian prit le temps de savourer le repas, avant de lui répondre:

-Le vent se manifestera à toi de lui-même. Il ne faut pas le chercher ou le forcer. Crois-moi, il te parlera quand ce sera l'heure. Tu n'as pas à t'inquiéter pour ça.

La marchombre acquiesca en silence. Elle ne fut pas surprise d'entendre cette réponse. L'auberge était calme. Pourtant, la jeune femme commença à étouffer tant il faisait chaud. La chaleur et le peu de lumière qu'il y avait la mettait mal à l'aise, et bientôt les deux marchombres quittèrent l'établissement. La nuit était bien là, et la lune s'élevait peu à peu dans le ciel étoilé. Lahim inspira profondément. Elle aimait lorsque le vent fouettait son visage et le froid ne la déplaisait pas. Elle longèrent un lac qui coulait juste à côté d'Ombreuse. L'eau aussi ne la déplaisait pas, elle...

-J'aime admirer la nature, Lahim. Ton maître a du t'apprendre à ne faire qu'un avec ce qui t'entour n'est-ce pas?

La marchombre hocha la tête.

-Tu comprendras assez vite que c'est essentiel. Souvent la nature peut t'aider à te sortir de pa mal de situations. Il faut lire en elle. Apprendre à la connaître.

Lahim aimait beaucoup la manière de parler qu'employait Killian. Elle savait que la jeune femme avait beaucoup plus d'expérience qu'elle. Elle enregistrait donc toutes ses paroles. Un petit pont permettait de traverser le lac. Elle était à mis chemin, lorsqu'un énorme hurlement retentit derrière eux, dans la forêt. Ce devait être un tigre des prairies qui chassait... Son aventure avec l'ours élastique lui revint en mémoire, et la marchombre grimaça. La forêt d'Ombreuse était mystérieuse et secrète, mais elle en gardait un souvenir amer.

-Je te propose que nous allions nous reposer, comme ça demain on pourra repartir à l'aube, en forme. Dit Killian.

Il y avait peu de personnes qui habitaient près de la forêt. La ville la plus proche était Al-Chen, mais elles réussirent à dénicher une petite taverne. Elle était si peu éclairée que Lahim se demanda si elle était ouverte, voir habitée. Elle ouvrit la porte prudemment, et se rassura lorsqu'elle y découvrit une jeune femme près de bar.

-Bonsoir, fit la marchombre, nous voudrions deux chambres pour ce soir s'il vous plaît. Est-ce possible?

La tavernière était une femme entre deux âges, la silhouette menue, et des cheveux noués en chignon d'arrière sa tête. La dame accepta volontiers, et leur donna deux clés.

-Les chambres sont au dessus, précisa-t-elle. Bonne soirée.

Lahim la remercia, et les deux jeunes femmes montèrent à l'étage. Elle souhaita une bonne nuit à Killian, et gagna sa chambre. Cette dernière était décorée sobrement, où, au centre, trônait un énorme lit. Lahim hocha la tête, satisfaite. Cependant, elle n'était pas fatiguée, et n'avait aucune envie de dormir. Elle se changea rapidement, et quitta la pièce. Elle ne voulait pas réveiller sa compagne, alors elle sortit de la taverne, et se retrouva dans la rue. Comme le jour se levait dans pas mal de temps, Lahim se mit en quête du lac Al-Chen. Il n'était pas vraiment loin, au moins une bonne heure à pied, et elle avait tout son temps. La végétation s'écartait, pour laisser place à l'eau vaste et pure. Elle soupira et s'assit sur le sable fin.
"Comment les hommes font pour ne pas voir la beauté du lieu? " se demanda-t-elle.
De petites vagues allaient chatouiller ses pieds, et les bruits des animaux nocturnes se firent soudain entendre. Elle resta longtemps, à fixer le fond infini du lac, avant de se redresser. Elle leva la tête vers les nuages, découvrant que le jour ne tarderai pas à se lever...

Alors qu'elle entrait dans la taverne, elle fut surprise de voir du monde. Beaucoup de personnes étaient assisent, buvant un verre, ou discutant. Lahim scruta un instant la foule, lorsque quelqu'un attira son attention. C'était un homme, plutôt grand, les cheveux longs attachés en une simple queue de cheval derrière lui. Il était dans un angle de la bâtisse, sirotant un verre, les yeux fixés sur elle. Il aurait put être quelqu'un sans grande importance, pourtant la marchombre perçu qu'il était dangereux. Elle détourna son attention, et allait monter à l'étage, quand elle vit Killian assise sur une table, un peu en retrait. Avec un sourire, elle la rejoignit, et la salua.

-Bonjour Killian. As-tu bien dormi? Demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Dim 27 Oct 2013 - 10:54



Bonne rencontre, au bon moment !


«Encore des ennuis… »

feat Lahim Numiel

La nuit passa agréablement bien, et quand la Marchombre se réveilla, elle était en pleine forme. Elle fit un brin de toilette, prit ses affaires, et descendit. L’auberge se remplissait déjà un peu. Elle commanda à manger et boire, et chercha une table où elle pourrait attendre Lahim. Dos au mur, elle observait les allers et venues des clients.
Son nez se mit à piquer à l’entrée d’un homme. Un homme grand qui arborait une queue de cheval. Il fit comme s’il ne l’avait pas vue et s’installa dans un angle, tranquillement. Pourtant, Killian était sûr qu’il savait qu’elle était là. Et cet homme était dangereux, sa greffe le lui disait. Mais elle ne pouvait pas l’expliquer. Elle le surveillait du coin de l’œil, quand la porte se rouvrit sur…Lahim ?! Elle fronça les sourcils, ne s’attendant pas à la voir entrer par là.

C’est donc en souriant qu’elle s’approcha et lui dit :

-Bonjour Killian. As-tu bien dormi?

Killian lui rendit son sourire et la laissa s’installer avant de répondre.

-Magnifiquement bien et toi, tu es partie en vadrouille cette nuit ?

Le regard de sa collègue suffisait amplement comme réponse, et Killian ne poursuivit pas sur ce sujet. Les Marchombres étaient libres de faire ce qu’ils voulaient.
Elles mangèrent tranquillement, mais Killian se sentait constamment observée.

-Tu as vu l’homme dans l’angle ? A la queue de cheval ? Elle attendit que Lahim acquiesce. Il en a après nous. Je ne sais pas pourquoi, ni qui il est, ni même si c’est en rapport avec les lourdauds d’hier, mais on doit rester sur nos gardes.

Lahim était d’accord et donc elles finirent de manger, puis Lahim vérifia qu’elle avait toutes ses affaires et elles sortirent, allant vers l’écurie. Killian récupéra Taï’Dashar, qui semblait ravi de son petit séjour ici.

Elle le tenait par la bride et avançait, aux côtés de Lahim. Puisqu’elle n’avait pas de monture, Killian n’allait pas chevaucher et elle marcher. Oui, elle pouvait la faire monter derrière elle, mais pour l’heure, elles n’étaient guère pressées et pouvaient marcher. Elles s’éloignèrent donc de l’auberge, retournant dans la forêt d’Ombreuse, puisqu’il fallait passer par la pour rejoindre l’autre route. Les arbres étaient vraiment oppressants, mais avec la lumière du soleil qui s’infiltrait entre leurs ramures, cela donnait un certain charme à l’endroit.

« Derrière vous »

Le vent avait susurré, et Killian se tendit aussitôt. Elles étaient suivies. Son nez brûla quand il capta l’odeur des ennemis un peu partout, et elle murmura à Lahim :

-Nous sommes encerclées. Ne fais rien.

Killian se stoppa, s’agenouilla pour faire mine de lacer sa botte, mais en fait, elle cherchait le couteau dissimulé dedans, tout en cherchant une cible. Ils étaient derrière les arbustes et les arbres, mais elle les sentait. C’est en se relevant qu’elle lança son couteau d’un geste vif et rapide. Il se perdit dans le feuillage, et un cri se fit entendre quand il percuta l’homme. Homme qui s’effondra, déclenchant la surprise. Ses collègues sortirent eux aussi du fourré, l’homme à la queue de cheval un peu en retrait. Sans bouger, c’est lui qui parla en premier.

-Et vous pensiez nous faire peur avec vos tour de passe-passe ?

Il se mit à ricaner, et Killian sentit la chaire de poule l’envahir, tout comme sa cicatrice qui lui fit mal.

« Mentaï »

Oh non… s’il était un Mentaï, ses collègues étaient-ils des Mercenaires, ou juste des bandits ? Killian ne savait pas si elles parviendraient à s’en sortir. Mais une chose était sûre, elle permettrait à Lahim de s’enfuir.

-Lahim… quand je te le dis, tu montes sur Taï’Dashar et tu fuis au grand galop. Et cela n’est pas de la lâcheté. Moi je les retarderais, et fuirais aussi ensuite. Ils sont trop nombreux et l’homme à la queue de cheval est un Mentaï.

Elle se mit en garde, prête, cherchant un moyen de faire sortir Lahim. Elle venait de lui dire qu’elle fuirait aussi, mais Killian n’était pas sûre d’y parvenir…

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Dim 27 Oct 2013 - 15:28

Bonne rencontre, au bon moment.

Killian et Lahim





-Magnifiquement bien et toi tu es partie en vadrouille cette nuit?

-Le lac Chen est magnifique...
Chuchota-t-elle.

Elle s'asseya à la table, et Killian poursuivit.

-Tu as vu l'homme dans l'angle?demanda-t-elle. A la queue de cheval?

Lahim n'eut pas besoin de se retourner pour le voir. Elle hocha la tête gravement.

-Il en a après nous. Je ne sais pas pourquoi, ni qui il est, ni même si c'est en rapport avec les lourdauds d'hier, mais on doit rester sur nos gardes.

Lahim avait donc raison. Il les fixaient désormais, et ses yeux étaient remplis de haine. Très vite, elle rassemblèrent leurs affaires, et quittèrent l'endroit. Killian alla chercher sa monture, et elles retournèrent sur leurs pas mais malgré la tranquillité du lieu, la marchombre savait qu'elles n'étaient pas seules. Soudain, Killian s'arrêta.
Sans la regarder, elle murmura:

-Nous sommes encerclées. Ne fais rien.

La marchombre optera, et regarda autour d'elle. Deux... Non, trois hommes étaient dissimulés dans les arbres, à sa gauche. Pendant un insant, Lahim se demanda si ces derniers étaient des bandits... Ou des mercenaires.
Cette idée lui fit froid dans le dos.

Killian lança son poignard droit devant elle, et un homme poussa un cri de douleur un peu plus loin. A cet instant, tous ceux qui se tenaient à l'écart sortir de leur cachette. Lahim reconnu l'homme qui était dans la terverne quelques heures plus tôt. Il était en retrait par rapport aux autres, mais la marchombre savait qu'il était le plus dangereux.

-Et vous pensiez nous faire peur avec vos tour de passe-passe? Fit l'homme.

Il éclata d'un rire mauvais, et Lahim serra la mâchoire. Elle ne savait pas très bien se qu'il se passait, mais une chose était claire: elle n'avaient aucunes chances de s'en sortir vivantes. Elle se tendit sous cette évidence. Killian plongea ses yeux dans les siens.

-Lahim...quand je te le dis, tu montes sur Taï'Dashar et tu fuis au grand galop. Et cela n'est pas de la lâcheté. Moi je les retarderais, et fuirais aussi ensuite. Ils sont trop nombreux et l'homme à la queue de cheval est un Mentaï.

Un Mentaï. Les pires hommes qu'il soit. Plus pire même que les Ts' lichs, selon elle. Lahim voulut parler, pour finalement se taire.
"Ne pas parler lorsque l'on est dans une situation délicate, mais réfléchir. "
Elle ne se remettrais jamais d'avoir fuit un combat, et surtout y laisser une amie. Cependant, elle était trop marchombre pour savoir que chambouler les plans n'était pas vraiment une bonne idée. La marchombre regarda derrière elle. La monture était un peu en arrière.
Trois mètres.
C'était la distance qui la séparait de Taï'Dashar. Lahim se tourna vers Killian, et hocha la tête lentement. La jeune femme se mit en garde, et Lahim tira son poignard. Un des hommes émit un long sifflement, qui marqua le debut de la bataille. La marchombre pivota, et s'élança vers le cheval. Elle le monta sans utiliser les destriers, et partit au galop.
La monture avait l'air tendue, et Lahim asseya tant bien que mal de la rassurer.


-Ne t'inquiète pas. L'encouraga-t-elle. On va s'en sortir. Killian est forte. Elle sait ce qu'elle fait.

Elle osa un regard en arrière, et poussa un grognement inquiet; les hommes avaient fondu sur Killian. Ils étaient neuf, peut être dix. Elle ne réalisa pas tout de suite que trois la suivaient. Ils avaient eux aussi une monture, mais Lahim avait, pour l'instant, de l'avance. Elle respira profondément. Elle n'aimait pas se servir se sa greffe. Surtout dans ce genre de situation, mais elle n'avait pas le choix.
C'était l'utiliser ou mourrir.
Elle attendit que son souffle devienne long eg profon, avant de tendre le bras vers l'homme le plus à droite du sentier. Une flèche jaillit de sa paume, avant de se ficher dans u bruit de mat dans la poitrine de l'homme.
Elle se concentra désormais sur l'avant. La marchombre chevauchait maintenant depuis une demie heure, mais les deux hommes ma suivait toujours, tout en sachznt que sa monture commençait à fatiguer. Elle se décida. Elle tourna à droite, elle descendit de son cheval.
Elle l'attacha à un arbre, mais pas trop, pour qu'elle puisse s'enfuir en cas de danger.
Les deux hommes ne tardèrent pas à foncer vers elle, mais contre tout attente, ils descendirent eux aussi de leurs montures.


-Tu as raison,
cracha l'un d'eux. C'est mieux de combattre face à face.

Il continua et sa voix avait prit une véritable promesse mortelle.

-Tu t'es lâchement enfuie, et tu as laissé ton amie. Sage décision. Dommage que tu sois aussi bête, j'aurai pu faire de toi une remarquable mercenaire.

Il s'approcha, tandis que son ami resta en retrait.
"Respire. Respire."
Un poignard apparut dans chaque une de ses mains. Elle se mit en garde, et frappa...dans le vide. L'homme avait bougé.


-Ce que tu peux être lente. Tenta-t-il de la déstabiliser.

Lahim avait peur. Et s'était cette peur qui l'empêchait de se battre. Elle ferma les yeux un instant.
Lorsqu'elle les ouvrit, l'homme recula, tant ils étaient chargés de détermination.


-Je suis prête. Lança-t-elle. Viens te battre.

Il réfléchit une fraction de seconde, avant de pousser un cri de guerre, et d'attaquer. La marchombre bondit, feinta, frappa... L'homme seffondra, un poignard planté dans son coeur. C'est à ce moment que les deuxième sortit de l'ombre. Lahim savait que la guilde des mefcenaires était très organisée. Comme elle savait que celui qui lui faisait face était un dessinateur.
Peut être pas aussi puissant que le Mentaï, mais presque autant.
Dans ce cas, il n'y avait pas trente-six mille solutions. Elle laissa tomber son poignard; elle ne pourrais pas l'attendre à cette distance et si elle l'atteignait, il réduirait instantanément son poignard en cendres... Et elle aussi.
Il fallait jouer sur la rapidité. L'homme avait dû voir qu'elle réfléchissait, puisqu'une esquisse de sourire se dessina sur ses lèvres.


-Tu vas mourrir. Dit-il.

Lahim ne prêta aucune attention à sa phrase. Elle n'avait certes pas beaucoup de pouvoir, pourtant elle le vit se lancer dans l'Imagination.
Maintenant! S'était le moment!
Une flèche jaillit de nulle part, avant d'atterrir dans le centre de la cible. La marchombre se détourna des deux corps sans vie des hommes, et sella le cheval. Elle ne savait pas comment elle avait fait pour s'en sortir face à deux mercenaires
Quelque chose l'empêchait de se réjouir.
Et cette chose était Killian.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Dim 27 Oct 2013 - 16:51



Bonne rencontre, au bon moment !


«Un jour, les Mercenaires périront sous ma lame… »

feat Lahim Numiel

Lahim avait compris. Tant mieux. Killian se concentrait, pensait à son fils, à Kerïm, et même à Ethan. A Roxane, et tous ceux qu’elle avait eu la joie de rencontrer dans sa vie. Parce que pour l’heure, elle ne savait pas si elle en réchapperait vivante.
La bataille était en suspend, chacun attendant autre chose, jusqu’à ce qu’un homme siffle longuement. Le temps repartit dans sa course folle, Killian eut juste le temps de voir Lahim courir vers Taï’Dashar et les hommes furent sur elle ensuite. Elle se battait, pivotait, feintait… elle en envoya ainsi trois au tapis, mais les autres étaient toujours là. Au moins huit hommes, Mercenaires ou bandit, et le Mentaï. Killian ne savait pas ce qu’il attendait, ni comment il agirait.

Elle avait peur oui. « Celui qui n’a pas peur est un idiot » Et elle avouait avoir peur, et s’en servait pour décupler son énergie. Elle faisait de cette faiblesse la plus puissante de ses forces.
Deux hommes de plus furent mis hors d’état de nuire, réduisant le total d’assaillants à six. Elle allait continuait à attaquer, parvint à en frapper un, quand un bouclier se mit entre elle et sa prochaine victime. Le Mentaï… Elle se détourna, prête à lancer son poignard, mais celui-ci se transforma en serpent qu’elle lâcha au sol.

Elle ricana intérieurement. Elle avait encore d’autres armes et savait se battre à mains nues à la perfection. Elle fléchit les jambes, prit de l’élan et s’élança. D’un coup de talon, elle défonça la mâchoire de l’homme qui avait osé s’approcher un peu trop près d’elle, d’un revers du coude elle assomma un second. Plus que quatre, mais le Mentaï semblait préparer la suite.

Et en effet, une liane sortit de nulle part, attrapa la cheville de Killian et la propulsa dans les airs. Elle atterrit plus loin, le souffle coupé, la vision brouillée. Elle se redressait quand une autre liane fit le tour de son dos, se plantant de part et d’autre d’elle, la clouant au sol. Plusieurs de ses sœurs se rajoutèrent, bloquant toute possibilité à la Marchombre. Le Mentaï s’avança alors.

-Tu croyais donc vraiment t’en sortir… petite sotte.

Il fit apparaître une belle dague dans sa main, qu’il fit jouer entre ses doigts.

-La cheftaine en personne… notre Chef va se réjouir de ta venue. Depuis le temps qu’elle veut mettre la main sur la chef Marchombre…

Oh non… non ! Elle ne les suivrait pas ! Il était forcé de la libérer des lianes pour la relever, et quand il le fit, elle en profita pour s’enfuir, le plus vite qu’elle pouvait. Elle cherchait un arbre auquel grimper, et au moment où elle allait le faire, le Mentaï dessina une flèche qui se planta dans son mollet, l’empêchant de grimper. D’un geste sec, elle arracha la flèche, grimaçante, et reprit la course. Le Mentaï n’avait pas finit et lança des sortes de boules de feu, qui lui brûlèrent le bas de sa tenue, mais ça, elle s’en fichait. Elle cherchait l’odeur de Taï’Dashar et de sa compagne, pour qu’elles puissent fuir. Quoique, était-ce judicieux d’exposer Lahim à ce danger alors que c’était elle qu’il cherchait ?

Elle fut stoppée quand une lame invisible se planta dans son épaule. Elle cria faiblement, tomba à genoux, mais se releva et continua. Elle avait horreur d’être comme une bête traquée. Et elle ralentissait de plus en plus, avec son mollet blessé et maintenant son épaule…

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mentaï__Membre
avatar
Féminin Âge : 37
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 683
Date d'inscription : 24/07/2011
Mentaï__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 28 ans - féminin
Aptitudes: dessin // greffe // sabre et corps à corps
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Lun 28 Oct 2013 - 1:10





Le jour et la nuit.



"Bâton des exilés, lampe des inventeurs,
Confesseur des pendus et des conspirateurs,

O Satan, prends pitié de ma longue misère!

Père adoptif de ceux qu'en sa noire colère
Du paradis terrestre a chassés Dieu le Père,"




N’ai-je donc pas le droit de prendre ma retraite en avance ? Pourquoi faut-il toujours que l’on vienne interrompre mes rares moments de tranquillité.

L’exaspération était clairement exprimée dans mes paroles et je pouvais sentir Caym se raidir à l’idée qu’il avait peut-être poussé les limites un peu trop loin. Mais ce n’était que pour marquer le coup, au final, je commençais à me lasser de mon escapade solitaire, regrettant parfois l’adrénaline que me procuraient certains combats lorsque je menais la forteresse. Le pouvoir m’intéressait beaucoup moins, désormais, seule la puissance personnelle était encore omniprésente dans mon âme. Seulement… Il fallait avouer que j’étais attachée à la guilde, elle était un peu comme un cocon que j’avais vu s’ouvrir et s’épanouir, comme une immense fourmilière dans laquelle je connaissais chaque habitant et sur laquelle je veillais. Alors forcément, même si j’avais décidé de prendre de la distance, quand on venait m’annoncer des mauvaises nouvelles, je ne pouvais m’empêcher d’être légèrement… irritée.

Je suis navrée, Dame Memphis mais…

« Ha, il ne t’appelle pas par ton prénom. Tu lui as fait peur…
Ce n’était pas mon objectif. Mais ça lui fait du bien, de temps en temps. »

… Comme il s’agit d’un ancien membre du conseil, je me suis dit que vous souhaiteriez peut-être vous en occuper vous-même.

Tsukiyomi est-elle au courant ? Demandais-je, sceptique.

J’ai jugé bon de vous prévenir avant elle.

Ça ne sera pas nécessaire. Si elle n’est pas capable d’anticiper ce genre d’évènements, je doute qu’elle soit capable de les rectifier. Je m’en chargerai, indique moi les derniers éléments que tu possèdes et va-t’en.

Je le sentis s’incliner après m’avoir dit ce que je lui avais demandé et dessiner son pas sur le côté. Me retrouvant seule sur un des toits d’Al’jeit, je poussai un soupir, laissai le vent encore un moment se glisser dans mes cheveux puis traçai à mon tour mon dessin afin de quitter ces lieux pourtant paisibles.


La forêt Ombreuse… J’aimais profondément cet endroit. Ho, j’y avais versé pas mal de sang et le mien avait aussi coulé, je ne le cachais pas, mais ses secrets étaient infinis et si je faisais partie de ceux qui pouvaient se vanter de mieux connaître ces lieux, je savais qu’il restait encore beaucoup à découvrir.
J’étais apparue en face de ce qui restait de la forteresse. Vidée de ses sphères graphs et de son contenu, elle apparaissait comme une petite ville fantôme où le silence régnait en maître. Nostalgique, je voyais la herse au sol ainsi qu’un bout de la cour qui commençait déjà à être ravagée par la nature reprenant ses droits. Un bel endroit désormais en miettes… Tournant les talons, je posais la main sur l’encolure de ma monture et me hissai dessus avant de m’enfoncer entre les arbres.

« Comment vas-tu chercher, maintenant ?
Ca me tue de parle ainsi mais… techniques marchombres. »

Ouvrant mes oreilles, faisant le vide en moi, je laissais alors le vent charrier ses connaissances jusqu’à moi. Bientôt, je pus localiser mon objectif non loin de là et ce fut le sourire aux lèvres que je talonnai mon étalon, le lançant au galop afin d’arriver à temps… Quelque chose me soufflait qu’en plus de mes futures victimes, se trouvait une connaissance que je ne pensais pas revoir de sitôt.

La vie est décidemment très joueuse.

Quand j’arrivai sur place, je passai aux côtés d’une jeune femme à cheval sans même m’arrêter. Lui jetant un coup d’œil, je reconnus là une marchombre et retins un nouveau sourire. J’aurai tout le temps de m’en occuper après…
Descendant de ma monture, je vis alors une jeune femme traverser un buisson en titubant, un poignard dessiné venant de se planter dans son épaule tandis que le sang coulait de son mollet sans doute transpercé par un trait. La vision sans doute troublée, la douleur devant la déconcentrer, elle ne me remarqua pas et faillit me heurter avant que je ne me décale, la laissant se réceptionner contre un tronc.

Il faut croire que les marchombres sont plus résistants qu’on ne le pense. Lâchais-je, sarcastique.

Le mentaï qui la suivait ainsi que ses deux acolytes débarquèrent à leur tour dans ce mince espace dégagé et s’arrêtèrent net en me voyant. Mon regard se plantant dans le chef de ce pitoyable trio, je vis la couleur déserter peu à peu son visage tandis que j’avançais d’un unique pas, le voyant reculer nerveusement jusqu’à se retrouver derrière ses sbires.

Ayoel. Tu me déçois. Quand je pense que j’avais personnellement supervisé ta progression au temps où tu faisais partie de mon conseil…

Dame… Dame Memphis ! Balbutia-t-il en tentant de paraître plus sûr de lui. Nous pensions… Je croyais que…

Que j’étais morte ? Le coupais-je froidement. Quelle preuve décevante de ta loyauté… Et maintenant j’apprends que tu veux usurper la place de Tsukiyomi, place que je lui ai moi-même donné. Ca peut paraître compréhensible, j’avoue qu’elle fait n’importe quoi et que je vais devoir y remédier…

Je vis le soulagement envahir ses traits, pensant certainement que j’allais me ranger de son côté. Mon sourire ne fit que s’agrandir un peu plus.

… Seulement, tu aurais fait un chef pitoyable. Et ça… Déjà que j’ai fait l’erreur de confier les rênes à Tsukiyomi, ne crois pas pouvoir y penser un seul instant…

Nous pénétrâmes dans l’imagination en même temps mais je connaissais déjà sa façon de faire. Balayant ses défenses puériles, écrasant sa faible puissance, je bloquais sa pathétique tentative de créer une lance mortelle et bientôt, une serpe étincelante traversa les airs, effleura sa gorge et disparut. Sa tête ne tarda pas à tomber au sol, lançant le signal pour que les deux badauds qui le suivaient déguerpissent sans que je ne cherche à les rattraper. J’avais fini ce que j’avais à faire… Passons au reste.
Me tournant, je fis alors face à la marchombre que j’avais cru tuer il y a longtemps, désormais. Blessée, je savais que je pouvais ne faire qu’une bouchée d’elle ainsi que de sa complice mais je n’en voyais pas l’intérêt. J’étais lasse de ces petits jeux. Par contre, un peu d’animosité de sa part et je me ferai une joie de répondre à ses intentions.

Ainsi donc, j’ai failli tuer la chef des marchombres. Commentais-je, amusée. Si je l’avais su à ce moment-là, peut-être serais-je restée pour vérifier que tu expires bien ton dernier souffle… Amusant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15890
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Lun 28 Oct 2013 - 10:51



Bonne rencontre, au bon moment !


«Comme on se retrouve ! »

feat Lahim Numiel

Killian courrait encore, cherchant un moyen de les semer pour pouvoir souffler et trouver Lahim. Sa jambe faisait des siennes, son épaule n’était guère mieux avec ce poignard planté dedans. Elle ne savait pas vraiment où elle allait, sa vue n’était plus aussi nette et la douleur était omniprésente, l’empêchant de réfléchir convenablement. Devant elle se trouvait un tronc, et elle voulut le contourner, mais n’y parvint pas. Elle ne se le mangea pas de plein fouet, dévia un peu tout de même, mais elle s’y cogna et chuta à genoux en grimaçant. Son mollet était douloureux et le moindre faux mouvement de son bras faisait bouger la lame plantée.

Elle cherchait à se relever et tourna la tête pour voir la distance quand elle s’aperçut que ses poursuivants s’étaient arrêtés, figés et pâles. Devant eux se dressait une silhouette féminine qu’elle connaissait… sa cicatrice sembla la brûler et elle porta une main à sa poitrine. C’était…

-Ayoel. Tu me déçois. Quand je pense que j’avais personnellement supervisé ta progression au temps où tu faisais partie de mon conseil…

C’était la Mercenaire qui avait failli la tuer ! Cette voix la hantait dans ses rêves…L’autre se mit à balbutier, terrifié. Il faisait moins le malin maintenant. Mais Killian se tenait prête à fuir, profitant de cet instant de paix pour reprendre un souffle et quelques forces. Dame Memphis… elle avait un nom sur ses cauchemars à présent.
Elle ne suivit pas leur échange, fronçant juste les sourcils quand la femme parla de l’organisation des Mercenaires. Elle était partie, on l’avait crue morte et elle avait laissé sa place à une autre qui n’y arrivait pas… était-ce elle, la chef des Mercenaires ? Si oui, il était compréhensible qu’elle soit si forte. Chez les Mercenaires, seuls les plus forts parvenaient au sommet, ça, n’importe quel idiot le savait.

Killian n’avait aucune once de Don, et ne sut pas ce qu’il se passait avant que tout sorte de leur Imagination. La femme trancha d’un coup net la tête du Mentaï, qui roula au sol sur un bon mètre. Ses acolytes eux, ne demandèrent pas leur reste et fuirent. Killian espérait qu’ils ne tombent pas sur Lahim…
La femme se tourna alors vers elle, tandis que Killian se relevait, une main en appui sur le tronc de l’arbre. Elle n’allait pas s’agenouiller devant elle non ? La Marchombre s’attendait à périr. Cette fois, la Mercenaire ne la laisserait pas en vie, surtout qu’elle savait à présent que Killian était haut placée chez les Marchombres, et surtout, elle était blessée. Elle revoyait dans sa tête son fils et son sourire, Kerïm et sa douceur, Roxane et sa tendre folie, Ethan et ses yeux océaniques…sa vie défilait, et elle se préparait à la fin. Elle fut donc surprise quand la femme déclara :

-Ainsi donc, j’ai failli tuer la chef des marchombres. Si je l’avais su à ce moment-là, peut-être serais-je restée pour vérifier que tu expires bien ton dernier souffle… Amusant.

-Il faut toujours vérifier que le travail soit bien fait…

Killian ne cherchait aucunement les ennuis. Mais il était avéré que les Mercenaires ne contrôlaient jamais ce qu’ils faisaient. Ils pensaient avoir tué et en fait non, juste grièvement blessé.

-Et il faut croire que je n’avais pas envie de mourir à ce moment-là. Ajouta-t-elle.

Oh que non, pas alors que son fils l’attendait. S’en était suivit un coma d’un mois, tout de même. Et maintenant elle portait cette affreuse cicatrice à la poitrine.

Killian cachait ses grimaces quand la douleur irradiait, et elles se toisaient juste du regard, jusqu’à ce qu’elles entendent un bruit dans les fourrés. Killian pria pour que ce soit Lahim et surtout pour qu’elle reste cachée ou comprenne que la Mercenaire était redoutable. Killian ne voulait pas causer la mort de sa compagne et elle ne connaissait pas les intentions de cette Mercenaire…

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim] Lun 28 Oct 2013 - 18:23

Bonne rencontre, au bon moment...



Killian et Lahim


Taï'Dashar semblait vraiment fatigué. Pas étonnant! Lahim le mettait au triple galop depuis des heures! Elle se redressa sur sa selle, tandis qu'il reprenait son souffle. Lahim ne savait même pas où elle se trouvait. Dans Ombreuse certes, mais la forêt était trop vaste pour qu'elle est le moindre repère. Elle fit avancer sa monture au pas, et s'engagea dans un petit chemin sur sa droite. Elle entendit des pas de course et s'arrêta.
Soudain, deux hommes qui passaient par là, coururent dans la direction opposée. La marchombre fronça les sourcils. Étaient-ils des survivants de la bataille qui avait opposé les mercenaires contre Killian?
La réponse était oui.
Les deux hommes, fonçant sur elle, s'arrêtèrent un instant, se concertèrent du regard, avant de focaliser leur attention sur la jeune femme. Cette dernière descendit prudemment de son cheval. Ce n'était pas par hasard s'ils s'étaient arrêtés. Elle se mit en garde. Les deux hommes sortirent leurs poignards dans un ensemble parfait, ce qui eu don d'effrayer Lahim. Elle était encore une jeune femme, sans trop d'expérience, et elle savait combien les mercenaires étaient organisés.


-On a de la chance de tomber sur toi. Fit l'un des deux. Ça fera un humain de moins sur terre...

Le premier se mit en garde, et attaqua. Lahim s'y attendait, mais elle était désormais trop proche de lui pour éviter le coup. Le poignard du mercenaire lui entailla le bras. Elle serra la mâchoire pour ne pas hurler, tandis que son sang coulait abondamment. Mais elle aussi avait frappé. Du genoux. L'homme se plia en deux lorsqu'il le reçu en plein ventre. Une flèche sortit de nulle part s'enfonça dans sa jambe, et la marchombre cria de douleur. Le deuxième mercenaire abaissa son arc.
Elle tira son poignard, et le lança droit devant elle, tandis que le premier homme revenait à l'attaque. Il balança son poing en direction de Lahim, mais celle-ci s'était baissée, et avait roulée par terre. Elle voulut se relever, mais sa cuisse l'en empêcha. Elle enleva la flèche d'un coup sec, et s'efforça de ne pas regarder la plaie.
Le poignard qu'elle avait lancé à la va-vite avait trouvé sa cible. Le deuxième homme était couché dans l'herbe. Pendant quelques secondes, elle vit son adversaire hésiter à rebrousser chemin. Mais il s'avança vers elle, un deuxième poignard à la main.


-Tu vas souffrir. Dit-il, un sourire sadique au lèvres.

La marchombre essayait de ne pas trop s'appuier sur sa jambe blessée, et tira une dague de sa ceinture. Elle ne savait pas si elle aller y arriver. La douleur de sa jambe, et celle de son bras lui était plus qu'insoutenable. L'homme choisi ce moment pour attaquer. Lahim feinta, frappa, hurla lorsqu'elle reçue une claque en pleine figure. Après quelques minutes qui lui paressa une éternité, elle acheva le dernier mercenaire qui s'écroula.
La marchombre, épuisée, traina les corps vers le bord du chemin, pour ne pas s'attirer des ennuis... Elle revint en boitillant vers sa monture, et essaya de trouver de l'alcool et du fil pour recoudre ses blessure. Elle grimaça lorsqu'elle vit qu'il n'y avait rien, puis monta Taï'Dashar, et continua sa route. Le petit chemin qu'elle empruntait était étroit, et bientôt il devint un petit sentier.
Elle voulut rejoindre la grande route lorsque des voix attirèrent son attention. Pour être la plus silencieuse possible, elle attacha son cheval contre un arbre, et s'enfonça dans les bois de sa démarche souple, malgré sa blessure. Elle écarquilla les yeux de stupeur, lorsqu'elle découvrit Killian, blessée et avachie par terre, et une jeune femme accroupie près d'elle. Elle faillit aller les rejoindre.
Faillit.
Une petite voix intérieur lui souffla qu'une femme seule se promenant dans une forêt telle que celle-ci n'était pas bon signe. Ces yeux ce posèrent sur ces habits, avant de croiser un instant son regard de glace.
Une mercenaire!
Pas étonnant que les deux hommes qu'elle avait croisé se soient enfuis! La jeune femme dégageait un aura malsain, qui fit frissonner Lahim. Comment faire? Si elle venait en aide à la marchombre, elle se ferait tuer en un rien de temps. Et si elle restait là, elle serait bien repérée un jour ou l'autre. Elle se dissimula derrière un arbre.


-Ainsi donc, j'ai failli tuer la chef des marchombres.
Dit la mercenaire. Si je l'avais su à ce moment-là, peut être serais-je restée pour vérifier que tu expires bien ton dernier souffle... Amusant.

Sa voix n'avait rien de gentil, et Lahim se tendie. Killian avait-elle combattue cette jeune femme? Et vu ce qu'avait dit cette dernière, la marchombre avait du s'en sortir de justesse...

-Il faut toujours vérifier que travail soit bien fait. Répondit Killian.

La marchombre avait l'air vraiment épuisée, et Lahim se demanda si elle n'avait pas courut un bon moment pour être aussi essoufflée. Une course poursuite avec le mentaï, peut être...


-Et il faut croire que je n'avais pas envie de mourir à ce moment-là.
Poursuivit-elle

Si un combat éclatait, la marchombre savait que serait impuissante. Mais elle n'aurait pas le courage de s'enfuir une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas

bonne rencontre, au bon moment [PV Killian + Lahim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petit moment de détente en bonne compagnie [PV: Taylor Davis]
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Bonne Année
» Bonne Année 2011
» OH RESCAPES ! AUX RESCAPES DU 12 NOVEMVRE ET DU JANVIER..BONNE ANNEE!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Ouest :: Forêt d'Ombreuse-