Par delà la forêt...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 1:30



Votre pseudo

Votre Héros



  • Nom : Ashaì

  • Prénom : Elwyn

  • Surnom : Ely

  • Sexe : Féminin

  • Age : 16 ans

  • Guilde souhaitée : Alaviriens

  • Rang souhaité : /

  • Maitre // Apprenti souhaité : /

  • Objectif : Venger sa mère. Mais avant, vivre, si possible, et vivre comme elle veut.

  • Mot de passe:



Un peu de vous ...



  • Votre prénom // surnom : Clo

  • Votre âge (facultatif) : 16 ans

  • Ce que vous aimez/ n'aimez pas : j’aime aimer, je n’aime pas détester !

  • Comment avez vous connu ce forum : m’étant replongée dans les œuvres de Bottero, je me suis sentie tellement nostalgique que j’ai cherché un RPG sur Gwendalavir…

  • Avez vous déjà fait des forums RPG : Oui, j’ai été pas mal active sur Poudlard12.com

  • Votre activité sur le forum : 4 ou 5/7

  • Est-ce un double compte : Non. Il pourrait le devenir, en revanche

  • Votre première impression sur ce forum : La toute première a surtout été “hommages éternels au talent de l’illustrateur”…

Capacités



Elwyn ayant passé son enfance auprès des Faëls, elle a développé des capacités d’archerie et d’escalade rares. Son père lui a également enseigné le maniement des armes blanches, surtout les poignards, dagues et autres petites lames adaptées à sa corpulence somme toute frêle.
Même si elle place la chasse au sommet de tous les arts, elle n’a de cesse de se vanter de ses compétences équestres : pas un cheval ne résiste à ses mains, du plus violent étalon à la jument rétive, et outre le dressage, elle sait réaliser un nombre incalculable de pirouettes alors que sa monture est au galop.
Certes, ça sert à rien, mais ça impressionne les citadins.
Ses talents d'orateur ne sont pas à mésestimer, malgré son léger décalage avec la réalité ; en s'y mettant vraiment elle pourrait convaincre un caillou de se faire chevalier (et inversement). Mais ce "talent" lui attire parfois des ennemis, appréciant peu sa verve ma foi aiguisée.
Voilà donc toutes ses compétences, dont on peut exclure le dessin : aussi douée qu'un rougeoyeur pour explorer l'imagination, elle s'extasie devant la moindre étincelle. Son enfance, en plein air, a développé chez elle une légère claustrophobie, gênante dans certaines situations.

Description Physique



Elwyn est encore jeune, mais ne grandira plus beaucoup : elle est destinée à voir le monde de son mètre cinquante-six. Sauf si elle se perche sur une des tours d’Al-Jeit, évidemment.
Pragmatique, elle porte ses cheveux de jais coupés courts. Ses yeux varient entre le gris et le bleu clair (plus bleus dans l’obscurité) ; elle les a légèrement en amande. Malgré sa petite taille, elle n’est pas chétive, mais athlétique.
Son nez fin est légèrement retroussé, ce qui lui donne un air mutin, ses pommettes sont hautes et ses lèvres charnues. Plus filiforme qu'une allumette, les nouvelles rencontres ont tendance à la prendre pour une enfant, d'autant plus que tout en elle semble juvénile.
Ses pupilles, comme celles d'un félin, se rétractent à l'extrême exposées à une lumière trop violente. Elle porte une longue cicatrice sur le bras droit (environ cinq centimètres), l’œuvre d'un tigre des prairies. Cette blessure est susceptible de se réveiller si elle n'est pas protégée.

Description Mentale




Elwyn est un paradoxe vivant, sans qu’elle ne s’en rende totalement compte.
Elle a une méconnaissance de la ville presque risible pour un citadin (elle a un jour demandé, le plus sérieusement du monde, pourquoi il était interdit de chasser dans Al-Vor), mais ses talents d’orateur dépassent ceux de beaucoup d’étudiants ; peut-être est-ce grâce au naturel qui la porte quand elle se met à déclamer devant une foule, comme si elle s’adressait à chacun d’eux, individuellement. Elle ne souffre d’aucune timidité, ni de la peur, mais se montre assez paranoïaque sur les côtés. Elle dégaine à la vitesse de la lumière au moindre bruit.
Mais en parallèle de ce tempérament ardent  réside en elle un calme intérieur inébranlable. Si son intégrité physique lui pose quelques problèmes d’hypocondrie (tout petits), son esprit, lui, est plus tranquille que la surface de l’Œil d’Otolep, et rien ne l'atteint plus de quelques heures - d'aucuns mettraient ça sur le compte de sa désinvolture. Cette nonchalance inconsciente explique beaucoup de sa témérité : elle ne se rend pas vraiment compte de ses actes, ou de leursconséquences, et a encore beaucoup à gagner en maturité...
Elwyn se révèle assez cinglante avec son entourage, déterminée - enfin tête brûlée pour être exacte - et parfois opportuniste... Mais surtout, d’une candeur désarmante. Elle mesure le danger avec autant de clairvoyance qu'un kazhargante paniqué et ne fait aucune distinction entre amis et ennemis si on ne lui présente pas des preuves visibles sur un plateau, tant elle est encline à faire confiance à tout ce qui bouge.
Aussi rancunière qu'exigeante, elle est assez difficile à vivre, à moins de l'avoir apprivoisée avec de belles paroles.


Votre histoire





Elwyn naquit sous le calme inaltérable des frondaisons de la forêt de Baraïl. Vivant dès sa plus tendre enfance entre le territoire Faël, à l’est d’Illuin, et les Collines de Taj, elle sait faire la différence entre un ours élastique et un tigre des prairies quand l’occasion se présente.
Elle fut élevée par son père, un chasseur redoutable du nom de Kalhérim Ashaì, dans une chaumière à la lisière de la forêt – non loin de la cité d’Al-Vor.  Sa mère disparut à l’orée de son deuxième printemps, laissant une enfant sans souvenirs et un père effondré.
Il donna à sa fille l’éducation qu’il jugeait la meilleure ; ainsi fut-elle formée dès son plus jeune âge aux arts de la chasse et du combat. La promiscuité de sa maison avec la forêt de Baraïl lui permit de s’aventurer parmi les bosquets les plus touffus qu’elle eût pu trouver, et au fur et à mesure de ses incursions, les Faëls s’éprirent de cette enfant curieuse et aventurière. Grâce à leur enseignement, elle se hissa très vite à un niveau de grimpeur exceptionnel, sans toutefois égaler ses précepteurs. Les Faëls l'emmenèrent avec elle à la chasse, et sur des sentiers de pierre qu'elle avait crus infranchissables ; ils lui apprirent à distinguer les fruits comestibles des poisons, mais en revanche, refusèrent toujours de voir son père.
À l’âge de quinze ans, rassasiée des plaines paisibles de son enfance et des jeux incessants, elle voulut partir vers Al-Jeit pour se faire enrôler dans la Légion Noire, attirée par les dangers et la rigueur de l’armée. Kalhérim le lui défendit avec tant d’ardeur et de désespoir qu’elle finit par céder, et resta un an de plus sous le toit de son père.
Mais le destin n’attendait pas que l’on se présente à sa porte. Une nuit de clair de lune, alors qu’Elwyn était prise d’insomnies et s’était mise à sa fenêtre pour écouter les vents, le souvenir de sa mère l’assaillit brutalement : elle entrevit un visage du fond de sa conscience ; un regard déterminé et farouche, empreint de crainte, et bleu comme la nuit elle-même.
 Un bruit sur sa gauche alerta alors ses sens, et les bourrasques semblèrent se faire plus violentes, si bien qu’elle ferma les volets et se réfugia à l’intérieur pour méditer, hantée par sa vision.
Elle ravivait sa chandelle quand des pas retentirent, lourds et décidés. La jeune fille retint son souffle, appréhendant une présence malveillante.
Ils n’avaient alors jamais eu de problèmes avec des pillards ou des bandits, grâce à leur situation privilégiée et l'emprise des Faëls sur leur territoire -dont la maison faisait partie. Elle ne savait aucunement comment réagir.
Le poignard, caché dans sa manche, émit un doux chuintement en montrant sa pointe effilée. Kalhérim dormait du sommeil du juste ; ses ronflements résonnaient dans toute la maison. Les pas, eux, se rapprochaient.
Elle se posta en embuscade devant la porte d’entrée, la respiration coincée au fond des poumons dans un étau d’angoisse, la garde tendue comme jamais.  Elle était prête à recevoir n’importe quel adversaire, et ses leçons d’agilité, de combat rapproché et d’esquive défilaient sous son crâne comme autant d’étendards colorés, ajoutant encore à son anxiété.
Elle n’entendait plus rien. Elle tendit l’oreille, toute entière aux aguets…  Et un carreau éclata avec fracas dans le silence nocturne, réveillant brutalement les battements de son cœur. Elle se précipita dans la chambre de son père, terrifiée, pour y trouver un homme de deux mètres au moins, bâti comme un ours et armé d’une redoutable hache à double tranchant. Elle reconnut un thül.
Elwyn resta tétanisée trois bonnes secondes, en proie à une terreur inconnue.  L’intrus la fixait lui aussi, ardemment, avec une insistance qui aurait pu être gênante si la situation n’avait pas été aussi dramatique.
Kalhérim profita de cet instant de flottement pour se saisir de son sabre, fendant l’air aussitôt pour repousser l’inconnu. Il portait déjà une blessure à la jambe, et un filet de sang écarlate ruisselait sur le tranchant de la hache.
Elwyn, rassemblant ses esprits, se jeta sur l’agresseur avant qu’il ne fasse plus de mal, inconsciente de la futilité de son geste. Il la cueillit à l’estomac, l’envoyant s’écraser trois mètres plus loin.
Le combat entre Kalhérim et le thül reposait sur la vigilance extrême du premier et la violence du second ; les esquives de l’un et la sauvagerie de l’autre. Alors que les lames sifflaient dans l’obscurité, Elwyn se saisit des poignards pendus à sa ceinture et en projeta un vers la montagne noire qui correspondait au thül. Il se ficha dans son mollet avec un bruit mat, permettant à son père de reprendre le dessus : il feinta, le thül para, et Kalhérim fonça dans l’ouverture qui fissurait sa garde. La lame de son sabre passa à un millimètre de la gorge de son adversaire, mais, déviée, entailla profondément son bras. Encouragé par la tournure du combat, l’homme baissa sa vigilance un millième de seconde.
Suffisant pour que le thül lui assène un monstrueux coup de taille. Le chasseur évita d’un cheveu la mort, mais le plat de la hache le propulsa à terre. Sa tête heurta le sol avec violence et une flaque vermeille naquit sous son crâne.
Pendant que le combat faisait rage entre les deux adultes, Elwyn avait rampé sous le lit, à portée des jambes de son ennemi. Elle saisit l’occasion de le faire tomber quand il se rua sur son père étendu ; le thül s’effondra de tout son long. Elle s’extirpa de sa cachette et lui asséna un violent coup sur la nuque pour le tenir tranquille.
Ne perdant pas une seule seconde, elle tenta de ranimer son père avant que l’intrus n’émerge de son apathie. Kalhérim ouvrit des yeux hébétés.
Elle parvint à le relever et le soutenir, tant bien que mal, jusqu’à l’extérieur. Nouée d’angoisse, elle voulut siffler son cheval mais aucun son ne franchit ses lèvres tremblantes. La panique commençait à envahir son cœur quand elle vit, à une centaine de mètres, un petit groupe de cinq Faëls émerger de la forêt.
Ils devaient être partis en expédition nocturne, comme ils en avaient l'étrange habitude, et avaient entendu le vacarme de l'intrusion.
Retrouvant son courage, elle siffla. Noctis, une jeune jument noire à liste blanche,  accourut aussitôt. Les grognements de colère du thül se faisaient de plus en plus proches.  Elle fit un effort monstrueux pour hisser Kalhérim sur Noctis, si  bien que ses forces semblèrent l’abandonner. Elle s’appuya sur la crinière de la jument, et enfin, les Faëls  parvinrent à sa hauteur.
- Qu’est-ce qui arriver ? demanda celui d’entre eux qui connaissait un peu l’alavirien.
Elwyn porta vivement un doigt à sa bouche avant de désigner la maison ébranlée par les pas du thül et les plaies de Kalhérim. Le Faël traducteur donna, à voix basse, quelques ordre dans sa langue, et trois d’entre eux encochèrent une flèche. Le chef siffla à son tour et Zéphyr, le hongre pommelé de Kalhérim, surgit au petit trot.
- Toi aller à Ondiane avec Castèn. Nous s’occuper de lui.
Il avait désigné la porte, devant laquelle se découpait déjà l’ombre menaçante du mystérieux agresseur. Elwyn enfourcha Noctis et consolida l’équilibre de son père, lançant un regard de gratitude mêlé de détresse à Castèn qui montait Zéphyr.
Ils partirent au galop.



Ils passèrent sans encombres les collines, si bien que Castèn n’eut pas à décocher une seule flèche, et qu’Elwyn garda jalousement la main sur son poignard. Elle n'avait pas craint pour sa vie, ne comprenant pas le sens de la mort, mais de perdre son père.
Les rêveurs d’Ondiane accueillirent le blessé avec beaucoup d’attention, ainsi que les chevaux, en nage. Ses plaies n’avaient rien d’irréparable, mais Kalhérim avait besoin d’ un mois de convalescence – or, au terme de trois jours à Ondiane, Elwyn s’ennuyait à mourir, Castèn étant reparti avec une caravane.
Elle se rendit au chevet de son père pour lui annoncer son départ ; son intention était de rejoindre la capitale.
- Elwyn, murmura-t-il. Ne te rends pas à Al-Jeit.
Elle s’étonna de sa lucidité et fronça les sourcils, pressentant un sermon. Kalhérim lui adressa un sourire indulgent et se redressa sur son séant :
- Ils me prennent pour un indigent… Ecoute, Elwyn, je ne veux pas que tu ailles à Al-Jeit, car c'est trop dangereux. Tu n'imagines pas le nombre de ... Personnes qui pourraient te vouloir du mal.
La jeune fille eut une moue dubitative.
- Ce thül, poursuivit son père, il n’est pas le seul à nous en vouloir. Il en sait beaucoup sur ta mère, Elwyn…
- Ma mère ?!
C’était la première fois depuis quatorze années de vie en commun qu’il osait parler d’elle.
- Je ne peux rien te dire sur elle. Pas encore. Va vivre à Illuin le temps que je me rétablisse, puis nous…
- Non.
Elle avait levé une main péremptoire pour stopper ce discours.
Il ne dirait rien de plus, elle le savait. Il ne ferait que donner des ordres. Elle sentait qu'il y avait un gouffre de mystère, là, sous ses pieds, et il lui manquait une seule parole pour y plonger - mais elle ne l'aurait pas aujourd'hui. Elle serra les dents, profondément courroucée par le mutisme incessant de Kalhérim, et répliqua sèchement :
- Non. Je ferai ce que bon me semble. Tu ne veux rien m’expliquer, très bien. J’irai à Al-Jeit. J'y ferai ce que je veux, je vengerai maman...
- Se venger n’est pas une solution.
- Pas plus que d’attendre.
Kalhérim tiqua, touché dans son orgueil.
- Je pars ce soir avec Noctis.
Son père la dévisagea longuement, le regard empli d’autant d’admiration que de crainte. Elle lui rappelait tellement sa femme ;  tout dans son attitude, sa détermination farouche et ses paroles le ramenait à elle. Et c’était pour cette raison qu’il craignait pour sa vie.
- Si tu pars… Je veux que tu aies ceci, fit-il en désignant son sabre, lové dans un linge blanc. Tu risques d’en avoir besoin.
Elle s’en empara avec respect et gratitude, mais resta pensive un long moment, la lame dans les mains. Elle finit par demander avec douceur :
- Papa… Comment s’appelait ma mère ?
Kalhérim déglutit péniblement à l’emploi du passé. Il se tourna vers la fenêtre et médita de longues secondes, avant de déclarer :
- Sédéath.

Sédéath. Sédéath. Ce nom ne sortait plus des pensées d’Elwyn, et c’est ainsi, toute à sa pensée évasive, qu’elle parvint à Al-Jeit, se séparant de la caravane de marchands qui l’avait escortée.
L’Arche lui avait ouvert les portes du joyau de Gwendalavir, exposant sa magnificence, comme un prélude à celle de la ville elle-même. Elle ne cessait de s’extasier devant les édifices majestueux, merveilles d’élégance et de hauteur, qui s’élevaient sans limites devant l’horizon.
Les escalader lui semblait d’ailleurs une entreprise fascinante, et c’est alors qu’elle estimait d’un regard expert la façade d’une tour qu’un homme l’aborda.
- Pardonnez-moi, mademoiselle… Vous aurais-je déjà rencontrée ?
Elwyn haussa un sourcil, étonnée. L’homme était vêtue d’une légère armure de cuir, ses cheveux blonds tombant en mèches éparses sur ses prunelles bleu clair.
- Je ne crois pas.
Il se dégageait de lui une aura de grâce et de danger mêlés, et la jeune fille ne doutait pas une seconde qu’il fut un redoutable combattant. Il jeta un vif coup d’œil à la selle de Noctis, où étaient suspendus sabre et bourse, aussi Elwyn redoubla-t-elle de prudence.
- C’est un sabre de Frontalier que je vois là, demoiselle.
- Pardon ?!
Un poisson hors de l’eau n’aurait pas mieux imité son hébétude. Un sabre de Frontalier, et puis quoi encore ? Le cheval de Merwyn ?
- Je suis Thérenne Cil’Vara, déclara l’homme en retenant un sourire. Et je pense pouvoir dire sans me tromper que vous êtes la fille de Sédéath Féïnan…
Elwyn ne répondit rien. Elle cligna trois fois des yeux, en proie à une perplexité unique, et ouvrit la bouche pour la refermer immédiatement, incapable de sortir un son.
Thérenne laissa retomber le long de son flanc la main qu’il avait tendue pour elle.
- Sédéath ? Vous la connaissiez ?
- Connaissiez ? fit l’homme, étonné. Lui est-il arrivé malheur ?
Les deux interlocuteurs se regardèrent, et un fleuve d’incompréhension coula entre eux – exactement le genre qu’Elwyn détestait. Elle décida donc de faire confiance à son sens de la communication et déclara d’une traite :
- Je n’ai jamais connu ma mère, sire… Cil’Vara, j’ai appris son nom hier et jusqu’à maintenant, j’étais persuadée qu’elle reposait quelque part six pieds sous terre.
- Je vous en prie, appelez-moi Thérenne, fit-il avec une courbette.
Ce geste fit naître dans l’esprit de la jeune fille une pointe de méfiance.
- J’ai vu Sédéath pour la dernière fois il y a trois ans, demoiselle, sur les rivages de la Mer des Brumes.
Elwyn resta sous le choc ; sa main, tremblante, lâcha la bride de Noctis, qui renâcla sur le pavé. Thérenne était conscient qu’il n’avait pas fait preuve de finesse, mais il n’en avait pas le pouvoir tant sa surprise, à lui aussi, était importante.  Sédéath lui avait toujours affirmé que sa fille vivait depuis son plus jeune âge dans la Citadelle, aux côtés de son père…
L’enfant en question était déchirée entre deux sentiments contradictoires ; elle se demandait s’il fallait se réjouir ou s’effondrer. D’un côté, Sédéath vivait, elle était parmi les vivants et l’espoir de la rencontrer se ravivait – mais de l’autre, cela signifiait qu’en quatorze ans elle n’avait pas été voir une seule fois le fruit de ses entrailles.
Elwyn prit une grande inspiration, saisit le bride de Noctis et ficha ses prunelles dans celles de Thérenne, meurtrie, mais déterminée :
- Je crois que vous avez beaucoup de choses à me raconter.


Ils étaient attablés autour d’un pâté de termites, dans l’auberge faisant face à l’Académie des Dessinateurs.
- Je ne sais pas par où commencer, jeune fille, soupira Thérenne. Je suis aussi surpris que vous.
Elle se renversa sur sa chaise avec un sourire amer :
- Permettez-moi d’en douter.
L’homme baissa les yeux et lui concéda cela.
- Je suis un chevalier, dit-il sans préavis. J’ai rencontré Sédéath pour la première fois il y a une dizaine d’années, à la Citadelle des Frontaliers, alors que j’allais y porter un message. Elle m’a dit être là-bas sur ordre du seigneur Hil’Muran…
Il fit une pause pour avaler une gorgée de cidre.
- Vous êtes son portrait craché. Je m’étonne fort de votre méconnaissance du monde.
Elwyn haussa les épaules, désinvolte. Elle ne s’en formalisait pas, estimant qu’il était plus important de savoir traquer son gibier que de connaître le nom de l’empereur.
- Je n’ai eu, enfant, que l’amitié des Faëls, mais c’est déjà bien mieux que de vivre coincé entre ces tours.
- Même dans votre verve, je croirais l’entendre, fit Thérenne avec un sourire amusé.
- Décrivez-la pour moi.
Et ainsi fit-il, s’efforçant, non sans peine, d’occulter l’admiration qu’il avait pour Sédéath – mais elle surgissait malgré tout au détour de chacune de ses phrases.  Elle était redoutable à tous les arts martiaux, sa langue, plus acérée que sa lame, défaisait les cœurs, et son regard mettait les âmes à nu par son intensité.
À leur dernière rencontre, elle portait ses cheveux d’ébène attachés en une natte, ainsi qu’une armure de cuir et de métal qu’il n’avait jamais vue.
- Où est-elle allée, après que vous vous soyez vus ?
- C’était il y a trois ans, mademoiselle, soupira Thérenne.
Elwyn planta ses deux coudes sur la table et ces yeux dans ceux de Thérenne, animée d’une colère que nourissait son trouble.
- Je suis Elwyn Ashaì de la forêt de Baraïl, fille de Kalhérim le chasseur et de Sédéath la disparue, et je ne vais pas attendre une seule seconde de plus pour la retrouver. Qui que vous soyez, je vous demande de vous rappeler de ceci, et de m’indiquer ce qui m’intéresse avant de provoquer mon courroux.
Thérenne se renversa sur sa chaise et lança un sourire amusé, mais satisfait. Elwyn ne s’était pas rendue compte de la puérilité de son geste, face à un adversaire tel que lui, mais son courage et sa détermination ne souffraient d’aucune faille.
- C’est entendu, jeune Elwyn. Elle avait prévu de s’aventurer vers l’Est – j’ignore pourquoi. Sa soif d’aventure et son ambition ont toujours été très grandes, peut-être allait-elle chercher de nouveaux défis…
- Est-elle une Frontalière ? Un chevalier, comme vous ?
Il la jaugea un moment, circonspect, laissant une certaine gêne s’installer entre eux. Puis il dit avec un sourire malicieux :
- Votre mère est une Marchombre.
Non.
C’était trop d’un coup.
Sa mère vivante, sa mère les délaissant, et maintenant, sa mère Marchombre ? Elle était prête à jurer sur les salades de Merwyn que son cerveau fumait ; et son cœur, tout froissé au fond de sa poitrine, se consumait. Thérenne remarqua quel trouble l’avait envahie, aussi posa-t-il une main rassurante sur celle de la jeune fille. Elle la retira brusquement, écoeurée.
Un étrange éclair passa dans la glace des yeux du chevalier, et il se leva sèchement en regardant vers la porte de l’auberge.
- Je dois vous laisser, demoiselle. Ce fut un grand réconfort de parler avec vous. Retrouvez-moi  près de la porte d’Améthyste…
Et il se mit à courir. Elwyn ne remarqua la patrouille impériale que quand Thérenne bouscula l’un d’entre eux pour sortir de l’auberge ; les légionnaires le suivirent vivement, mais ils ne le trouvèrent visiblement pas, car, dépités, il finirent par revenir à l’auberge.
L’un d’entre eux, presque vindicatif, s’approcha d’Elwyn.
- Tu parlais avec cet homme. Pourquoi ?
La jeune fille était perdue, incapable de répondre.
- Je… Il… Qu’est-ce qu’il a fait ?
- Qu’est-ce qu’il a fait ?! s’exclama le légionnaire, tu me de demandes ce qu’il a fait ? Ce type est un Mercenaire du Chaos plus que notoire !
- Mais… fit-elle, perplexe. Il m’a dit qu’il était chevalier…
L’homme éclata de rire.
- Ha ! La bonne blague ! Fais attention à tes arrières, jeune fille, il voulait sûrement t’enrôler. Evite ce genre de personnes…
Il s’apprêtait à s’en aller, mais Elwyn le retint en posant sa main sur son bras.
- Attendez ! J’ai besoin d’explications.
Elle passa trois heures avec le soldat, qui lui enseigna les grandes lignes du monde, et lui apprit ce qu’étaient les Marchombres et les Mercenaires du Chaos. Elle lui parla de Sédéath Feïnan, mais ce nom ne lui disait rien.
Alors, seule dans la ville aux milliers de teinte, face à ses certitudes écroulées, elle choisit la solitude, l'aventure et les risques.
Elle trouva une écurie, pour Noctis et elle-même, l'inconfort lui laissant tout loisir à penser. Son esprit vagabonda loin, plus loin que les collines de son enfance, tissant d'infinis possibles quant à son avenir.
Elle trouverait la vérité, puis elle trouverait sa vérité.

Elle s'endormit avec un sourire sur les lèvres.
Confiante.


Dernière édition par Elwyn Ashaì le 20.11.13 21:13, édité 12 fois (Raison : retouche finale)
Killian Delkaïron
Mercenaire__Membre
Killian Delkaïron
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 16040
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 10:36

Bienvenue à toi ^^

J'aime beaucoup ta fiche :p

Mais je dois te prévenir que... niveau Maîtres Marchombres actifs bah... il n'y en a pas vraiment T.T
Moi, principalement en fait XD

Voili voilou XD
Neleam
Chevalier__Admin
Neleam
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10752
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années, MORTE
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 11:24

Elwyn, elwyn, elwyn... Pourquoi est-ce que ça me dit quelque chose ? O.o

Alors je passe juste rapidement, le mot de passe n'est pas le bon.
Ensuite est-ce que tu pourrais supprimer les phrases blanches (les indications sur les trucs à remplir), ça gène un peu notre lecture...
Et essaye de rajouter quelques lignes pour la description physique parce que là c'est un peu léger (surtout en comparaison avec ton histoire !)

Et je repasserais plus tard pour lire cette fiche des le détail ;) En attendant tu sais déjà ce qu'il e faut rectifier.

_________________

La Fin n'est que Commencement...
Killian Delkaïron
Mercenaire__Membre
Killian Delkaïron
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 16040
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 11:56

Nel : Elwyn te fait peut-être penser à Elyn qui sort de mon texte ;)
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 12:08

Bienvenue apprentie marchombre! ;)

C'est sûr que, niveau Maîtres marchombres, ça va pas être facile à trouver, mais il y a toujours Kiki! ^^

Reste aussi longtemps que tu voudraaaaas!
Myya Liandra
Faël__Membre
Myya Liandra
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4169
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 13:17

Coucou toi ^^

*prend un air grave*

"Bienvenu parmi nous ma petite, ici tu découvriras que l'imagination n'a aucune limite et que quelque soit ta position tous seront tes amis ! N'importe qu'elle soit la guilde que tu choisira, à jamais tu choisira ta voix. Tout tes amis écrirons avec toi, au-delà des mots, ton personnage découvrira son chemin ! Ce forum est une grande famille, alors bienvenu dedans Jeune Marchombre !"


Hum, hum .... :8):Trop la classe Par delà la forêt... 818793

Bref, bref j'aime bien ta fiche, originale (surtout l'enfance auprès des Faëls :P) ^^ Et sinon j'adore ton avatar ;D T_T Au début j'ai presque cru que tu voulais venir chez les Faëls ...

Bref amuse toi bien ici et si tu as des questions n'hésite pas ^^ Et j'adore ton nom, il a la classe Yeah ! 

À une prochaine ;D
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 19:30

Merci à tous *-*
Voilà, j'ai modifié comme j'ai pu, j'espère que ça va passer cette fois Par delà la forêt... 209756 

Je vais bien me dénicher un(e) gentil(le) maître marchombre qui veut bien de moi...

Myya > le nom de famille, Ashaì, je l'ai emprunté à Mélisandre d'Ashaï dans Game of Thrones ! Et l'avatar c'est un cosplay du jeu Skyrim (:
Myya Liandra
Faël__Membre
Myya Liandra
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4169
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 19:51

J'adore tes références *-* Vraiment trop bien ^^

Bref j'ai relu ta fiche car il y a un truc qui me chiffonne, ce n'est rien mais, à voir, il serait bien de le modifier s'il-te-plait ^^

Citation :
Le capitaine des Faëls avait désigné la porte, devant laquelle se découpait déjà l’ombre menaçante du mystérieux agresseur
Le "Capitaine des Faëls" ne passe pas, c'est rien mais comme tu en parles on dirais une escouade de l'armée ou autre, et hors l'armée ça existe pas chez les Faëls, il est plus probable que ce soit un groupe d'amis ou autre qui soit partit chasser qui vient voir, alertez pas le bruit. Mais le système de l'armée c'est pas exact, enfin c'est du moins ce que j'en pense en temps que Faël, maintenant à voir pour Susu et Eym ^^

Bref sinon j'adore ta signa *_*
Eyrim Earring
Faël__Membre
Eyrim Earring
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 807
Date d'inscription : 04/01/2013
Faël__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 20:16

Bienvenue miss !

Je passe juste histoire de dire que non, je ne me suis pas perdue en route et j'ai bien lu la fiche ! 8D
Mais ce soir je n'ai vraiment pas le temps, donc je repasserai demain.

Juste, le seigneur de la Citadelle des Frontaliers n'est plus Hander Til'Illan, à la fin de la saga il a laissé la place à son fils, et puis le contexte nous situe quelques années après tout ceci donc je pense que ce n'est plus Edwin non plus ; j'avoue que pour le coup je sais pas trop comment ça marche, est-ce que c'est Lulu la chef de la Citadelle ?

Et puis, tu verras avec Kiki mais je pense que 14 ans, c'est un peu trop tôt pour commencer un apprentissage marchombre... Enfin faut voir avec elle, pourquoi pas après tout (il me semble malgré tout que même Ellana ne s'est lancée sur la voie qu'à 15 ans, donc faudra peut-être soit vieillir ton personnage, soit attendre qu'elle grandisse un peu avant qu'elle rencontre le maître qui la prendra comme apprentie).

Ah oui et puis faudra peut-être revoir deux-trois trucs par rapport aux faëls ^^ J'aime beaucoup l'idée qu'elle ait grandi avec eux, vraiment, mais je ne sais pas si leur mentalité les pousseraient vraiment à veiller pour des humains...

A part ça ta fiche est super, je repasse demain a priori pour tirer tout ça au clair !
Killian Delkaïron
Mercenaire__Membre
Killian Delkaïron
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 16040
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 20:25

Oui il faudra peut-être juste vieillir le personnage... pas de beaucoup ;) un an ^^
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 21:53

Myya > Le "capitaine faël" a disparu !

Eyrim > Je ne parle pas d'Hander Til'Illan mais du seigneur Hil'Muran, qui dirige la cité d'Al-Vor. Je me doutais que ce n'était plus Saï Hil'Muran donc j'ai mis "le seigneur" juste pour dire que c'est la même famille... ^^
Euh... Pour les Faëls... Le problème c'est que ça me fait changer toute mon histoire. D'autant plus qu'ils ne les protègent pas vraiment, mais plus leur territoire, où se situe la maison d'Elwyn... Et c'est elle qu'ils aiment bien, pas son père. Ils l'apprécient pour son air sauvage, ce qu'elle a de non-humain !
J'ai essayé de le clarifier dans la fiche, en ajoutant des détails :)

Pas de problèmes pour l'âge, c'est changé.
Neleam
Chevalier__Admin
Neleam
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10752
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années, MORTE
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 22:15

t'aimes bien l'illustrateur ?

.. j'étais partie pour lire ta fiche mais ce soir je me sens envahie par une fainéantise énorme. Donc je remet ta fiche à demain :)
du moins l'histoire parce que j'ai lu tout le début.
Alors... Ca me va. Beaucoup de qualités pour peu de défauts, mais.. j'ai l'impression qu'elle n'est pas pour autant toute puissante (en lisant l'histoire en diagonale). Et ton perso niveau physique me fait presque penser à ma Neleam... :P

suite des commentaires après l'histoire ;) Mais ton style semble fluide et correct donc je ne pense  pas qu'il y aura de grosses difficultés pour la validation.


Le mot de passe n'est toujours pas bon... (interdiction de lancer des tomates sur les admins pour évacuer la frustration !)
ah ! j'y pense, l'avatar n'est pas aux bonnes dimensions... Soit tu sais l'agrandir toute seule, soit tu demande à ce que quelqu'un s'en charge, soit tu demanderas après un kit dans la partie graph'
et est-ce que tu pourrais mettre une couleur plus... sobre pour le début de ta fiche ..? ^^' parce que là ça tue les yeux --'

_________________

La Fin n'est que Commencement...
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 22:17

Quelles sont les dimensions demandées pour l'avatar ?
Neleam
Chevalier__Admin
Neleam
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10752
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années, MORTE
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty17.11.13 22:20

c'est marqué dans le règlement ! :P
Citation :

dimension de l'avatar entre 200/300px et 250/400px. Taille maximum de la signature 600/250px

_________________

La Fin n'est que Commencement...
Eyrim Earring
Faël__Membre
Eyrim Earring
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 807
Date d'inscription : 04/01/2013
Faël__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty18.11.13 13:09

Ah oui au temps pour moi, j'ai du lire trop vite ;) Donc c'est parfait pour le Seigneur d'Al Vor.

Pour le reste ça me va aussi du coup, tant par rapport à son âge (c'est plus plausible quand même...) que pour les faëls, ça semble bien plus cohérents de cette manière Par delà la forêt... 33121 (Oui, les faëls ont une fierté à soutenir, n'est-ce pas My ? 8D)

Pour le mot de passe enfin, Mais t'y es presque !

Et euuuh... Que se passe-t-il, où est passé ta fiche ? oO Elle a disparu.
Roxane
Rêveur__Membre
Roxane
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 8130
Date d'inscription : 22/09/2010
Rêveur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty18.11.13 17:08

Bienvenue!


Amuse-toi bien parmi nouuuuuuus!

_________________


Je te vois, Invité! As-tu besoin que je te soigne?
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty18.11.13 20:21

Bon... Il y a apparemment eu un bug avec ma fiche. Ou alors je l'ai effacée par inadvertance... J'ai le mauvais œil ou un truc comme ça è_é
Heureusement, je l'avais sur traitement de texte :ouf:
J'ai donc opéré quelques modifications (rajouté des défauts pour l'essentiel).
Et complété le mot de passe (ceybonceybonceybon?)

P.S : merci à tous pour votre accueil Par delà la forêt... 80880
Nessa Minyatur
Capitaine Aline__Membre
Nessa Minyatur
Féminin Âge : 28
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty18.11.13 22:21

En retard, désolée j'ai très peu de temps pour le forum en ce moment, mais je lirai ta fiche dès que possible ^^ De toute façon avec Neleam et Eyrim elle est entre de bonnes mains x)
J'ai quand même l'insigne honneur de confirmer que le mot de passe est le bon ! =D

A bientôt :)

Ah oui et bien sûr : Bienvenue !!
Neleam
Chevalier__Admin
Neleam
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10752
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années, MORTE
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty18.11.13 22:42

aha ! sacré mot de passe ! :P

Pour l'histoire moi j'ai quelques questions qui.. me dérangent :
- Pourquoi le thull les attaque ? Il ne s'en est pris que au père (il était surpris de voir la gamine) donc c'est le père qui a sa tête mise à prix alors pourquoi est-ce qu'il donne son sabre si reconnaissable ? La fille n'est pas recherchée !
Et si la fille était recherchée, comment est-ce qu'elle pouvait l'ignorer ? et pourquoi le thull seul saurait où était la mystérieuse fille et son père ?
-La mère est-elle vraiment marchombre ? O.o Pourquoi vouloir absolument devenir marchombre alors qu'elle vient à peine d'arriver dans le milieu bouillonnant qu'est al-jeit ? Elle ne connait pas la différence entre marchombre et mdc que déjà elle veut être une "gentille" ?
.. bref j'aimerais quelques explications en plus.

Surtout que si elle veut être apprenti marchombre il va falloir que tu parles de son maitre ou au moins de la rencontrer, sinon elle peut être une simple alvarienne le temps de découvrir la ville/le monde et de faire ses premiers pas sur la voie.
Et si elle est recherchée je doute qu'elle puisse devenir facilement une marchombre.. O.o
cette histoire de tête mise à prix est vraiment déroutante. Très intéressante mais il y a beaucoup d'inconnues O.o


(j'ai pas l'impression d'avoir lu la même histoire que toi eyrim parce que j'ai pas vu parlé du seigneur d'Al-Jeit-Vor... O.o)

_________________

La Fin n'est que Commencement...
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty18.11.13 23:11

Merci Nessa n_n

Alors, Neleam... C'est compliqué.
En fait, l'histoire est bien plus longue mais je n'ai pas tout mis car ça concerne plus Thérenne et Sédath... Sédéath était bien une marchombre, son père croit bien qu'elle est vivante, mais en vérité Thérenne, qui était amoureux d'elle, a voulu la faire rejoindre le Chaos. Elle a refusé mais est restée avec Thérenne, par affection. Du coup, elle s'est faite virer de la guilde. Sauf que le Mercenaire en avait marre d'attendre, qu'il lui a demandé un peu violemment de rejoindre son camp, et que ça s'est fini en grosse baston où Sédéath est morte.
Thérenne avait envoyé le Thül (rénégat) tuer Kalhérim, mais il croyait qu'il était seul, étant persuadé qu'Elwyn était bel et bien à la Citadelle (où Sédéath avait des amis).
Il apprend les faits et va l'attendre à Al-Jeit pour l'y recruter (elle est assez facile à embobiner), mais pouf! des gardes et pouf! pas de recrutement.
Après, sa décision d'aller chez les marchombres... C'est la voie qui lui correspondait, je trouve, le mieux. Mais tu as raison, je vais peut-être commencer chez les Alaviriens avant de me lancer dans quelque chose de plus sérieux - le temps que le personnage se rende un peu compte des réalités.

J'ai failli en faire une Mercenaire mais je me suis dit qu'il fallait le garder pour Thérenne...

J'ai besoin de l'expliciter dans la fiche ?

Désolée de déballer autant de complexité .__.
Neleam
Chevalier__Admin
Neleam
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10752
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années, MORTE
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty19.11.13 19:03

ah chouettes explications ! :D

t'as juste à retoucher le passage où le père dit à sa fille qu'elle est recherchée, parce qu'en fait elle y est pour rien (la fille). (c'est que le mdc qui la "recherche" et encore...)

Nettement plus clair merci ! :)
mais.. sa mère est morte ? naaoooonnn ! :'(
et si tu commences comme alvarienne ta fiche me semble correcte. L'histoire est assez mystérieuse, mais ça va, on se dit que tu l’éclaircira au fil de tes rps.

_________________

La Fin n'est que Commencement...
Myya Liandra
Faël__Membre
Myya Liandra
Féminin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan / Laylan
Messages : 4169
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty19.11.13 19:26

Oui effectivement pour les Faëls tout est plus claire maintenant ^^ (Eym = oui un peu de respect s'il vous plait Par delà la forêt... 818793 )

Merci pour les modifications/clarifications ^^
Ethan Alanther
Itinérant__Membre
avatar
Masculin Âge : 21
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 26/06/2013
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 24 ans, masculin
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty19.11.13 20:38

Et c'est là que j'interviens pour te dire de nous rejoindre, ma chère petite, parce que les alaviriens sont les meilleurs ! 8D Crois-moi, tu te fermes beaucoup moins de porte en rejoignant cette guilde-là plutôt qu'une autre.

Et à part ça, pour moi la fiche c'est tout bon ! =P
Noëliam El' liance
Pirate Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1445
Date d'inscription : 03/08/2012
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 17 ans, femme
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty19.11.13 22:33

Bienvenue!!!!!!!!! ^^

J'aime beaucoup ton kit, je trouve qu'il respect bien les marchombres =)

Sinon bon courage pour ta fiche et peut être à bientôt sur le forum! :]
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty20.11.13 21:16

Ayé captain, fiche mise à jour Par delà la forêt... 209756 

Merci pour votre accueil les gens Par delà la forêt... 80880 

Oui, Neleam, sa mère est morte (mais c'est pas traumatisant pour le personnage qui ne l'a pas connue). Mais le Mercenaire est bien vivant, tout frais tout frétillant, lui :o
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Par delà la forêt...Par delà la forêt... Empty

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Côté Hors-Jeu :: Portés Disparus-