Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Une tête qui vaut de l'or [PV Pir Tarrhol - Dewën Kal'Helur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Thül__Membre
avatar
Féminin Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 16/04/2014
Thül__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 41 ans, homme
Aptitudes:
MessageSujet: Une tête qui vaut de l'or [PV Pir Tarrhol - Dewën Kal'Helur] Jeu 1 Mai 2014 - 2:45

Un plan parfait... Ou presque
       

       

Je ralentis ma respiration jusqu'à ce qu'elle devienne inaudible, même à mes propres oreilles. Mon rythme cardiaque s'apaise aussi et je me focalise sur ma cible. La cinquantaine, les cheveux grisonnants, voûté mais avec semble-t-il encore une certaine vigueur. Loin d'être stupide, il gère son argent et ses hommes d'une main de maître. Il a deux chiens de guerre à ses ordres, qui n'ont plus rien d'humain, ni esprit ni physique, et qui le suivent partout, tout le temps, pour assurer sa protection. Mais ce ne sera pas suffisant. Pas pour moi.

Cela fait maintenant deux semaines que je le suis jour et nuit, que je le surveille pour déterminer son emploi du temps et trouver le moment propice à une attaque rapide, discrète et efficace. Sans que jamais ses gardes du corps ne me voient, sans que jamais il ne se doute de sa mort imminente. Que la vie est fragile, et qu'elle tien à peu de chose... Il a prévu de déjeuner avec des amis, si tant est qu'on puisse appeler ça des amis... Des alliés serait plus exact, demain midi. Il ne viendra jamais. Quelle tristesse.

Mais d'abord, il me faudra tuer ses hommes. Les attirer dans une ruelle sombre et peu fréquentée. L'un goûtera ma hache, l'autre le fil de mon épée. Ils mourront dans un même mouvement de stupeur. Ils le méritent, pour ne pas m'avoir remarqué une seule fois. J'ai beau être un tueur surentraîné, sans doute le meilleur, je n'en suis pas pour autant inodore ou invisible. Imperceptible au plus, mais comme ces pauvres abrutis sont payés une fortune pour trouver les gens comme moi, ils devraient faire leur boulot correctement. Ou alors, ils meurent. Pour eux ce sera la deuxième option.

Ensuite, je devrais atteindre la cible sans qu'elle hurle ou alerte quelqu'un. Et la tuer vite et proprement. L'idéal, c'est la décapitation, puisqu'en tranchant la gorge, cela l'empêche de crier, mais le fendre en deux serait bien plus impressionnant. Enfin, pour ça, je verrai au moment voulu. De toute façon, même si je préfère tout anticiper, il m'est impossible de prévoir avec exactitude les réactions des protagonistes. Il y a donc toujours une part d'improvisation dans une exécution. Mais plus elle est minime et mieux c'est.

Puis je n'aurais plus qu'à m'en aller récupérer mon dû auprès de mon commanditaire, sans oublier de lui rapporter une preuve de la mort de la cible, bien sûr. La plupart du temps, les commanditaires se contentent d'un doigt ou d'une main, mais celui-ci m'a demandé de rapporter la chaîne que la cible porte autour du cou. Je n'ai pas cherché à savoir pourquoi. A vrai dire, ses motivations m'importent peu. Je ne sais même pas pourquoi il veut le tuer. Mais cela n'a aucun intérêt. Seul compte l'argent, et ma liberté.

Soudain, un reflet à la périphérie de mon champ de vision attire mon regard et je tourne légèrement la tête. Un homme se tient là, accroupi, dans une position semblable à la mienne, toute son attention reportée sur sa cible. Ma cible. Mes muscles se contractent, ma mâchoire se serre. Il est ici pour la même chose que moi. Tuer la cible, empocher l'argent. Mais il est hors de question de laisser quiconque se mettre en travers de mon chemin. Qui qu'il soit, il n'interférera pas avec ma mission. C'est ma cible, c'est moi qui la tuerai.

Lui aussi finit par tourner la tête. Nos regards se croisent, et il comprend. Merde. Ses muscles se tendent, il a l'air prêt à bondir sur la cible. Sauf que ce n'est pas encore le bon moment. Trop tôt, trop de risque. Mais je ne peux pas le laisser agir. C'est dommage que j'ai laissé mon arc dans ma chambre à l'auberge, sinon une flèche entre les deux yeux du bonhomme, et l'affaire aurait été réglée. Malheureusement, je ne dispose pas de cette arme sur moi. Il va falloir que je me débrouille autrement.

       
       

       

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une tête qui vaut de l'or [PV Pir Tarrhol - Dewën Kal'Helur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi
» . la vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vie pas à fond .
» une vie de débauche en vaut une autre ► charles de terrollet [FICHE MODIFIÉE ET FINIE]
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Est :: Al-Chen et ses environs-