Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

[EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10591
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Lun 7 Juil 2014 - 18:05


Le voyage avait duré longtemps. Du moins c'était l'impression qu'en avait Neleam.
Après avoir repris le contrôle de son corps, elle se sentait lourde et maladroite. Il lui avait fallu plusieurs jours pour réussir à tenir debout et ses exercices comme marcher ou manier un sabre la laissaient souvent à bout de force. Elle avait oublié qu'un corps était fait d'autant de muscles. Elle devait se concentrer sur tout de façon à n'oublier aucun petit "détail" qui était instinctif au paravent. Lorsqu'elle se mettait en position de combat elle ne devait pas oublier ses orteils sous peine de perdre l'équilibre et de s'écraser au sol. Idiot mais.. véridique.
Mais maintenant elle tenait debout sans problème et avait trouvé une certaine dextérité avec ses armes. Ce n'était pas aussi excellent qu'avant sa possession, mais ça lui permettrait peut-être de ne pas mourir trop tôt.

Neleam était partie sur un bateau de pirate à la recherche du grand Gourou. Enfin il n'était pas si grand, mais c'était lui qui avait réussi à posséder une majeure partie des alaviriens. Il fallait mettre fin à son existence, selon les dires des pirates. Il fallait le punir pour ses crimes et l'amener devant la justice, au gout de Neleam. La mort du Gourou ne pèserait absolument pas sur sa conscience mais il fallait qu'il meurt "dans les règles". Il fallait que sa fin soit grandiose et profite à chacun. Comment faire respecter l'ordre si pour les plus grand criminel il n'y a plus aucune loi ? Le résultat serait le même, mais toute la population pourra se réjouir et se sentir en sécurité dans une société basée sur la justice.
Neleam soupira et plongea son regard vers les tréfonds de la mer. L'eau était bleue marine, et la coques se perdait dans ses noirceurs. Un joli spectacle.
Le silence régnait depuis quelques jours. La nourriture était précieuse et l'ambiance peu joyeuse, mais au moins Neleam n'avait pas été jetée par-dessus bord pendant son sommeil.

-Navire en vue !


Ce fut comme un coup de fouet et tout le monde chercha le navire du regard. Ca faisait longtemps qu'ils étaient seuls sur cette maudite mer ! Un peu de compagnie leur changerait les idées, et avec de la chance ce navire aurait de quoi manger et boire en abondance.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Dessinateur__Membre
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1003
Date d'inscription : 24/09/2012
Dessinateur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Dessinateur de la trentaine (bon dieu ça passe...)
Aptitudes: Dessin, Maîtrise des 4 éléments
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Jeu 12 Fév 2015 - 21:42



Evan était appuyé sur la balustrade du grand navire pirate, à la proue. Il venait de passer de longues heures à fouiller l'océan du regard avec l'espoir d'y apercevoir une Dame, sans succès.

A moins que ce ne fut pour éviter le regard de Nessa. Sa soeur jumelle.

Il il y avait déjà plusieurs jours qu'ils qu'ils étaient partis, mais il n'avait pas encore lâché la nouvelle, qui, il en était sûr, aurait l'effet d'une bombe. Pas qu'il était intimidé, ou qu'il craignait la réaction de la capitainette comme il l'appelait, mais il ne savait pas comment annoncer une chose pareille. Par ailleurs, la jeune femme et lui avaient des débuts quelque peu... tumultueux, et il devait s'avouer désavantagé dans sa position actuelle. Seul sur ce bateau - à l'exception de Neleam la guerrière - au beau milieu de l'océan, sans possibilité de dessiner sans se faire détecter par la capitainette. Pas moyen de les surprendre avec ça, encore moins avec la métamorphose. Alors autant faire profil bas...

Le Dessinateur leva les yeux vers elle, et une fois encore fut surpris par leur ressemblance frappante avec les siens. Evan pensa alors qu'il n'avait pas remarqué lequel de ses parents les leur avaient transmis...

Toujours plongé dans ses pensées, Evan s'approcha du grand mât, et faisant fi des remarques qui pouvaient bien fuser du pont, il se mit à grimper. Les cordages permettaient une ascension facile. Il était bon de sentir ses muscles en action après plusieurs heures d'inertie, et le vent dans ses cheveux.

Au terme de quelques minutes, il parvint tout en haut, et la vue qui s'offrit à lui lui tira un sourire d'une oreille à l'autre.

Quelle vie! Partout de l'eau, et le vent soufflant dans les voiles. Etait-ce un hasard si ces deux éléments si semblables s'embrassaient dans le même univers?

Est-ce que Nessa pouvait les maîtriser comme lui?

Galvanisé par son escalade, Evan sentit une énergie nouvelle couler en lui. Il se glissa dans l'Imagination... pour se sentir aussitôt contré par Nessa. La méfiance de la pirate le fit sourire, et il se tourna lentement dans sa direction. Il allait lever les mains pour lui montrer qu'il était inoffensif lorsqu'il entendit crier:

- Navire en vue!

Le jeune homme scruta l'horizon et aperçut ledit navire au loin. Il s'apprêtait à redescendre tranquillement en attendant les décisions de la pirate, prêt à procrastiner son annonce fracassante, lorsqu'un détail attrapa son regard. Evan se pencha sur la balustrade et bascula sur sa vison acérée de loup.

Quelque chose dans les airs s'approchait du navire à une vitesse affolante, et le Dessinateur sentit ce que c'était avant de le voir. D'énormes boulets enflammés. Il se glissa dans l'Imagination... fut  bloqué.

- Merde!

Les boulets approchaient, et Nessa l'empêchait de faire quoi que ce soit pour les défendre. Il fallait qu'elle le laisse, mais il n'avait pas le temps de descendre lui expliquer, et peu importe s'il criait, il ne l'entendrait pas. Il ne pouvait même pas agir sur le vent pour faire porter sa voix. Alors il fit la première chose qui lui passait par la tête, en espérant qu'elle ait une bonne vue. Il se plaça face à elle, puis pointa ses yeux avec son index et son majeur. Puis il la pointa de la même manière. Il crut la voir pencher la tête, alors il frappa son torse avec son poing, au niveau du coeur, et cria: "Lounia!" La combinaison apparût sur son corps, comme l'épée était apparue dans la main de la pirate. L'instant d'après, il se glissa dans l'Imagination, et ne sentit aucune résistance. Ni une ni deux, ses yeux devinrent bleu translucide et une bourrasque projeta les boulets dans la mer, in extremis.

Evan attendit à l'affût d'un autre assaut, puis quand il vit au loin le navire braquer, il descendit en toute hâte. Il se précipita vers la capitainette.

- J'ai bien peur qu'ils ne nous veuillent pas de bien.

La suite, il le pensa très fort, se le figurant comme un dessin dans l'Imagination. Si elle était capable de les sentir arriver, peut-être serait-elle capable de l'entendre

Je ferai ce qu'il faut pour te défendre... ma soeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Mer 4 Mar 2015 - 18:43

Si Nessa avait trouvé divertissant de proposer un tour en bateau à ses camarades d'aventures, par esprit de provocation, elle n'avait plus ri du tout lorsque le mutant avait accepté. Pourquoi lui et pas le tas de muscles ? De mauvaise humeur, elle avait marmonné quelque chose au sujet d'un échange - que personne n'avait entendu - et ils avaient mis les voiles. La chevalière précédemment contaminée les accompagnait et Nessa ne pouvait s'empêcher de se demander si sa présence avait un quelconque rapport avec l'absence du Thül.
La réponse officielle de ce dernier pour expliquer son refus, reposait sur son devoir légendaire de ramener la paix dans les villages traumatisés, témoigner au besoin auprès de l'Empereur, s'assurer que sa famille était bien indemne bla-bla-bla... En résumé ? Du charabia héroïque.

Frustrée de ne pouvoir adopter le colosse, Nessa s'en était allée avec ses pirates et invités, le nez en l'air et l’œil orageux. Snobant au passage la demande (supplique) du Thül concernant de potentielles retrouvailles.
"Gratte-toi, je suis de mauvaise humeur", est ce qui aurait exprimé au mieux l'attitude de Nessa s'il avait été possible de traduire le langage corporel en mots.

Bref.

Heureusement, la mer des brumes accapara bien vite son attention, et le Thül fut relégué à un rang très secondaire, tandis que s'esquissaient de nouvelles priorités.
Premièrement, une chevalière aux conventions juridiques sans doute très différentes des siennes faisait voile avec elle vers l'archipel. Bon, il fallait bien se réjouir de toute aide, mais quand même, laisser une étrangère, servant le continent, sur l'archipel... Nessa espérait juste qu'elle ne comptait pas en profiter pour espionner sa guilde et rédiger un rapport à l'Empereur.
Question qui ne l'aurait guère plus taraudé si elle avait su que Neleam n'en était pas à sa première visite des lieux...

Deuxièmement, la traversée elle-même devait la préoccuper. Mais pour des raisons inconnues, la mer se tenait plutôt tranquille. Le voyage était simplement lent. Très lent. Et demandait beaucoup de concentration, ce que la capitaine confiait aux bons soins de son équipage. Histoire d'entraîner Noëliam au commandement tout en s'occupant l'air de rien de ses réelles priorités : ses affaires.

Affaires concernant très directement l'homme-loup. Le Dessinateur, le... Evan. Le voleur d'yeux. De ses yeux à elle, qu'elle tenait de son père et de son père avant lui, les yeux des Tîwele.

La question de ce mystère génétique la tracassait plus que de raison et son caractère, pourtant lunatique, avait viré obsessionnel.
Elle l'observait constamment, guettant la moindre manifestation de son Don et jaugeant ses mouvements, comme s'ils étaient susceptibles de lui offrir une réponse acceptable qui mettrait fin à son trouble de ces derniers jours.
Elle n'aimait pas sa façon de fixer l'eau comme s'il l'entendait lui susurrer ses secrets ni comme il grimpait aux cordages pour jouir du vent. Elle n'aimait pas son rapport à ces deux éléments, trop proche du sien. Peut-être plus proche, même...
Sa mauvaise humeur atteignait le stade de jalousie manifeste quand Evan voulut se jeter dans l'Imagination. Sans succès. Nessa entendit comme un bong ! cogner son esprit et haussa un sourcil, surprise. Il n'avait pas eu ce souci lors de leur affrontement près de l'Oeil, alors pourquoi cette panne ?

Et pourquoi lui montrait-il ses mains comme s'il... comment ? Ce qu'elle saisissait de son attitude la laissait perplexe. Pour quelles raisons tordues s'imaginait-il donc qu'elle y était pour quelque chose ?

- Navire en vue!

Nessa fouilla l'horizon, dans la direction indiquée par la Vigie et siffla de mécontentement en repérant le navire. La Brume, trop épaisse, l'empêchait d'en distinguer le pavillon ou autre signe distinctif la renseignant sur son propriétaire. Elle espérait qu'il s'agisse seulement de fidèles Pirates ayant tenté de la retrouver, mais il ne fallait pas rêver.

Bong !

Encore ! Qu'avait-il à se fracasser contre l'Imagination comme un poisson dans son bocal, l'autre voleur de regard ?
Perdu dans ses cordages, Evan s'agitait, cherchant visiblement à attirer son attention.
Elle fouilla la brume et capta les boules de feu. Sa tête se pencha légèrement sur le côté, ce qui n'était jamais bon signe pour ses ennemis.

Sales lâches de crevettes anémiques ! Oser la défier à quelques miles de chez elle ! Elle reconnaissait cet arsenal. Combien de temps avait-il fallu à ses opposants pour saisir l'occasion, à peine dépossédés du parasite, de se débarrasser d'elle ?
De colère, elle libéra les Spires, permettant à Evan d'intervenir. Ce qui la surprit. Jamais elle n'avait bloqué l'Imagination à qui que ce soit et ne voyait pas de raison pour que cela change. Encore moins avec lui.

Son attention se figea une seconde de trop sur la question, et elle déduisit rapidement, pour se rassurer, que la proximité de l'Oeil avait quelque peu détraqué son Don. Ses détecteurs suivirent l'action du vent sur les boules de feu tout en enregistrant l'apparition de "Lounia", puis elle retourna au danger immédiat en hélant ses pirates. Sans un merci pour le Dessinateur.

- Pirates, à vos postes ! Vigie ! Combien ?

- Deux navires, l'autre profite de la brume pour se cacher, Capitaine. Je le distingue à peine et... je ne le vois plus !

Mmmm. Mauvais. Elle ne comptait pas assez de Pirate pour mener deux combats de front, et l'arsenal adverse interdisait toute proximité, et donc abordage. Elle embrassa rapidement la scène, debout sur le bastingage (au détriment de la plus élémentaire prudence), tentant de repérer le second navire, invisible de son point d'observation.
Elle réfléchit à la manœuvre adverse, tandis que Crack viré de bord, en réponse au braquage du premier navire, cherchant sans doute la meilleure position pour une nouvelle salve, ou pour amorcer une poursuite.
Ah ! C'était donc cela ! Le premier navire devait se charger de les rabattre vers le second, dissimulé par cette maudite purée de pois. Une fois pris en sandwich, adieu joli navire et plouf l'équipage.
De son côté, Evan descendait, vêtu d'une combinaison qui n'avait pas grand-chose de piratesque, mais qui plût à Nessa dans son concept "d'apparition à l'appel". Ça lui rappelait son épée Dra... RAH ! Allait-il enfin cesser de l'imiter ?

Elle chassa cet excès de maturité en s'adressant à Crack, qui tenait la barre :

- Crack ! maintient le cap et contente-toi d'esquiver, ils veulent nous rabattre. Neleam, tu peux te battre ?

La chevalière s'était entraînée dur depuis son "réveil", mais elle ignorait si cela serait suffisant pour affronter leurs ennemis. D'un autre côté, Nessa n'entendit pas sa réponse, à cause de Evan qui arrivait :

- J'ai bien peur qu'ils ne nous veuillent pas de bien.

C'était le moment rêvé pour une réplique pleine de sarcasme, mais Nessa passait rarement le cap du premier degré. Elle acquiesçait, formant un plan dans son esprit, quand elle perçut un message qui la retarda.

Je ferai ce qu'il faut pour te défendre... ma sœur.

Elle manqua d'en trébucher de son perchoir et foudroya l'émetteur du regard. De quel droit... de quel droit osait-il... de... de... elle piaffait et bégayait intérieurement tandis que leurs regards se mêlaient, stupéfiant de ressemblance. Et elle comprit qu'il ne mentait pas. Elle serra brièvement les poings - elle était surtout vexée d'avoir momentanément perdue l'équilibre - et distribua ses ordres, désireuse de passer sa colère sur quelqu'un, à commencer par cette pauvre et innocente Neleam qui, remise ou pas, intégrait d'office son équipe d'abordage. Oui oui, elle comptait bien aborder ces fils de poulpes.

Personne n'osa contester en soulevant la contradiction de "maintenir le cap, se contenter d'esquiver" et "mener un abordage", attendant la suite, priant pour que leur capitaine retrouve la raison avant de passer ses nerfs sur eux.
Nessa confia le navire à Noëliam, lui ordonnant de tenir, et jeta un œil par-dessus bord, évaluant la hauteur la séparant de l'eau, et celle la séparant du navire armé. Soit le second attaquant ne disposait pas du même arsenal - ce qui était très probable, sinon ils l'auraient canardé de concert - soit ils ne disposaient pas de suffisamment d'hommes et de Dessinateurs pour l'utiliser. Tan mieux !

Quoi qu'il en soit, elle fit signe à Neleam, Nain Rouge et Doc de la rejoindre sur le bastingage et interrogea Evan. D’abord du regard, hésitante, puis :

- Tu peux nous transporter ?

Elle ne parlait pas de Pas sur le Côté. Et pour être sûre qu'il comprenne ses intentions, elle pointa du doigt l'eau, puis le navire d'en face. Voyons s'ils savaient surfer...[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10591
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Ven 24 Avr 2015 - 1:22


Neleam était maintenant regroupée avec quelques autres personnes par Nessa. Deux pirates en plus de la capitaine et Evan. Un groupe vraiment petit et à priori... ils allaient aborder.
Neleam régula les battements de son coeur car elle allait avoir besoin de toute sa concentration. El dessinateur ne pourrait pas les téléporter, ce n'était pas dans ses capacités, il devait avoir été sur place avant. Alors ils allaient devoir improviser.
-Je te propose de nous catapulter.

Neleam avait parlé, sans même réfléchir (mais pourquoi sombre idiote ?! ne tiens-tu pas à la vie ?) et regrettait déjà ses paroles mais c'était trop tard.
-Je proposerais bien de me transformer en pigeon le temps d'arriver sur l'autre navire mais...non. Cependant la catapulte pourrait nous permettre d'avoir un avantage à courte portée. Peu avant l'abordage nous passons à l'autre navire et on tente de trouver soit le capitaine soit le gourou le plus rapidement possible.


Cette idée fut débattue un court instant et rapidement la situation s'organisa, ils devaient agir vite pour conserver leurs chances de survie. Ils ne devaient pas se catapulter trop tôt non plus sinon 5 contre un navire entier... ça serait presque du suicide. Qu'ils aient un dessinateur avec eu n'y changerait pas grand chose.
Evan était bon, il créa rapidement la machine qui leur permettrait de rejoindre l'autre navire d'un jet de pierre. Il ne restait plus qu'à calculer bien les trajectoires.


Neleam s'accrocha comme elle pu aux cordages pour ne pas s'écraser lamentablement sur le pont. Voler avait été terrifiant mais avait boosté son adrénaline. L'atterrissage avait été.. catastrophique. elle s'était payé un mat (ou baume, ou n'importe qu'el truc en bois bien dur) et s'était rattrapée in-extremiss.
Maintenant elle allait devoir rejoindre le pont et le pirate qui était déjà entrain de croiser le fer. Il avait besoin d'assistance, elle ferait bien de se presser pour le rejoindre.
Evan avait été catapulté en premier et avait ensuite rejoint le navire pour faire traverser grâce à des pas sur le côté. Neleam n'étant pas une adepte du dessin avait préféré la méthode "catapulte", grand mal lui en avait pris.
Mais avant qu'elle ne puisse s'élancer dans sa descente elle se fit attaquer. Bien entendu, les méchants avaient eu aussi des gardes dans les haubans. Ca serait trop facile sinon ! elle dégaina son sabre et engagea le combat, pressée d'en terminer. La chance était de son coté, le duo qui apparu à cet instant à son côté déconcerta les pirates qui attaquaient le chevalier. Cette dernière en profita et rapidement tous se retrouvaient à faire le saut de l'ange, soit dans la mer soit d'une manière plus fracassante et définitive sur le pont.
Nessa venait d'arriver tandis qu'Evan partait amener le ernier pirate. Les deux jeune filles descendirent sur le pont. Enfin Nessa s'élança et atterri avec une souplesse impressionnante sur le pont tandis que Neleam.. descendait de manière nettement moins spectaculaire, mais tout de même rapide. Elle tenait à arriver entière en bas, une cheville tordue serait une mort certaine.
Elle dévia cependant son chemin et se dirigea vers la proue du navire afin d'entrer par la trappe et non par les cabines de capitaine comme allaient le faire Nessa et son pirate. Mais rapidement un mur de pirate lui fit face et commença à l'encercler. Neleam laissa tomber son idée et se lança corps et âme perdue dans le combat, virevoltant entre les lames.
Son entrainemeny intensif lui avait permis de trouver ses muscles et ses aptitudes guerrière lui revinrent immédiament. Feinter, esquiver, trancher, percer, sauter, s'agenouiller, frapper... Tout était parfaitement rôdé par des longues années d'entrainement et elle avait de nouveau plein maîtrise de son corps. c'était encore mieu, elle sentait parfaitement tout son corps. Chaque muscle, chaque effort à fournir, ses respirations posées, pvoter une rotule.. Ses yeux étaient alertes et elle profitaient de leur mobilité soudaine pour surprendre chaque adversaire et découvrir le plus rapidement possible sa faille. Elle n'allait pas mourir (du moins ne le voulait pas) mais elle ne pourrait pas se débarrasser de ses assaillant et aller fouiller le navire. C'était trop pour une seule et même personne.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Dessinateur__Membre
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1003
Date d'inscription : 24/09/2012
Dessinateur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Dessinateur de la trentaine (bon dieu ça passe...)
Aptitudes: Dessin, Maîtrise des 4 éléments
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Ven 19 Juin 2015 - 3:18

Elle l’avait entendu. Elle l’avait entendu c’était certain, ou alors pourquoi aurait-elle manqué de se casser la figure devant tout son équipage, une capitaine chevronnée ? La capitainette incendia le Dessinateur du regard, qui ne se laissa pas décourager, et garda ses yeux, la clé du mystère, plantés bien au fond de celle qui se trouvait être sa sœur jumelle.

L’échange fut bref, et Nessa, sérieuse, se mit à distribuer ses ordres. La menace était réelle, et elle semblait tout mettre en œuvre pour y pallier rapidement et efficacement. Evan regarda autour de lui le navire prendre vie sous les invectives de la jeune femme, à la fois fasciné et impressionné. Il s’interrogeait déjà sur son rôla à jouer dans tout ça lorsque la capitainette revint vers lui. Elle sembla hésiter, puis finalement lui demanda s’il pouvait les transporter. La première réaction du Dessinateur fut d’ouvrir la bouche pour protester : il ne pouvait se téléporter vers un endroit inconnu, mais sa sœur (c’était quand même étrange de l’appeler ainsi…) lui indiqua l’eau, puis le bateau. Evan comprit ce qu’elle attendait de lui et une esquisse de sourire naquit sur ses lèvres. En plus d’être surprenante, la jeune femme lui offrait de nouveaux challenges. Pourquoi le jeune homme était-il soudain si convaincu que s’il continuait d’évoluer au contact de sa jumelle, il ne cesserait d’explorer et de développer ses dons ?

Quoi qu’il en soit, il ne se fit pas prier et lui répondit d’un simple hochement de tête. Neleam, jusqu’à présent silencieuse, s’avança et lança de but en blanc :

- Je te propose de nous catapulter.
- Vous catapulter ?
- Je proposerais bien de me transformer en pigeon le temps d’arriver sur l’autre navire mais... non. Cependant la catapulte pourrait nous permettre d’avoir un avantage à courte portée. Peu avant l’abordage nous passons à l’autre navire et on tente de trouver soit le capitaine soit le gourou le plus rapidement possible.
- On coupe la tête du serpent… marmonna Evan. Je suis partant. Vous n’allez pas me faire chômer toutes les deux. Désolé Nessa, je vais devoir trafiquer légèrement ton bateau.

Le Dessinateur sentit de nouveau une énergie nouvelle remplir ses veines. Il n’avait que très peu de fois été sollicité pour ses dons, et en faire un usage si intense en si peu de temps le galvanisait. D’abord, il décida de s’attaquer à la confection de la catapulte. Il se glissa dans l’Imagination, et ne sentit aucune résistance de la part de sa sœur. Intrigué, il voulut l’interroger sur le sujet, mais se rendit bien compte que la situation pressait et que ce n’était ni l’endroit ni le moment pour un débat sur le Dessin entre frère et sœur. Autour de lui, les pirates s’éloignèrent tandis que les planches du pont commençaient à craquer. Maîtriser le bois, le tordre et e façonner au gré de sa volonté était un exercice complexe. Evan savait le faire parce qu’il s’agissait d’un dérivé de l’élément Terre, mais avait rarement été plus loin que faire pousser des branches ou faire jaillir des lianes. Cette fois, il s’agissait de modifier la structure complète des planches du pont du navire d’en tordre les lignes sans les briser, de prendre des courbes. Très rapidement, le garçon se trouva être à l’aise avec l’exercice et les planches se soulevèrent et se tordirent pour former une catapulte de fortune. Dans sa conception de l’engin, Evan avait mis de côté, et toute la force résidait dans ce qui servirait à lancer, ce qu’il ferait avec son esprit au moment de le faire. Quand il eut fini, il offrit à Nessa un regard désolé et quelques excuses pour le pont de son navire, ainsi que la promesse d’y faire quelque chose quand tout serait fini. Une fois sa catapulte finie, le Dessinateur s’assit sur le sol et se glissa de nouveau dans les Spires.
Faire glisser le bateau sur l’eau. Percevoir le bateau, bois. Evaluer la surface, eau. Créer l’énergie qui pousse vers l’avant, vent. Le jeune homme se concentrait intensément, et une bourrasque jaillie de nulle part commença à pousser le bateau vers l’avant. Désireux d’optimiser l’efficacité de son manège, Evan veillait à calmer les remous de la mer sur la trajectoire du navire, qui prit rapidement en vitesse. Il suffit de quelques courtes minutes pour atteindre le brouillard, qu’Evan dispersa d’un saut dans l’Imagination. Il cessa de Dessiner la poussée du navire et enclencha la phase deux de leur plan, en laissant le bâtiment avancer grâce à son élan.

- C’est le moment. Je vais y aller en premier, pour me faire un aperçu des lieux et téléporter sur le pont les renforts.

Le jeune homme rieur avait disparu. Il avait recouvré un sérieux total et une maîtriser impeccable de la situation. Il espérait que son assurance réconforterait les pirates, qui s’apprêtaient tout de même à prendre d’assaut un navire ennemi sans savoir quel type de menace pouvait bien s’y trouver.
Evan s’installa sur sa catapulte, prit une profonde inspiration, et bascula dans l’Imagination. Le bras qui sevait à le lancer s’arma sous la force de sa volonté, puis se relâcha d’un coup. L’envol fut bref, mais intense. Evan se servit de son don et de sa maîtrise de l’Air pour contrôler et amortir sa chute. Arrivé sur le pont il roula plus ou moins souplement et se releva d’un bond. Déjà des hommes histiles dégainaient des armes menaçantes en s’avançant vers lui. Evan observa très rapidement le navire, et sous les yeux ébahis des combattants, disparut.

Il réapparut sous les yeux de Nessa qui l’interrogea aussitôt du regard.

- Il y en a une trentaine, peut-être plus. Armés et baraqués. Quel les premiers utilisent la catapulte, je les aiderai à se projeter. Tenez le bon jusqu’à ce que je débarque avec les renforts.

Ainsi aida-t-il Neleam et d’autres à se projeter directement sur le pont du navire ennemi. Quand ils furent plusieurs à s’être envolé en direction du bateau, Evan attrapa les pirates par deux et les téléporta directement sur le pont ennemi. L’effet de surprise semblait jouer en leur faveur.

Quand il eut téléporté les derniers pirates, Evan se retrouva au milieu du combat. Les lames s’entrechoquaient, les cris fusaient et le sang avait commencé à couler. Nessa virevoltait comme une diablesse, et autour d’elle les ennemis semblaient de plus en plus hésitants. Aucun souci à se faire pour elle. En revanche, il aperçut Neleam aux prises avec plusieurs assaillants, et il se doutait qu’en dépit de son entraînement intensif, elle ne pourrait pas tenir indéfiniment seule contre plusieurs hommes entraînés et énervés. Un éclat jaune passa dans le regard du Dessinateur. Il n’était peut-être pas un guerrier, mais il n’en était pas moins prédateur.

Une seconde plus tard, semblait-il, un gros loup sautait à la gorge d’un des assaillants de Neleam. L’animal roula au sol, et profita de la brève stupeur des combattants ennemis pour arracher la moitié de la jambe de l’un d’entre eux. Le cri de la victime sembla réveiller les autres qui se remirent en mouvement. Le loup continua son carnage, et quand la tâche sembla un facilitée pour Neleam, le Dessinateur reparut, du sang tout autour de la bouche. Evan invoqua Lounia à la seconde où il reprenait forme humaine pour éviter de se balader à poil en plein milieu d’un abordage, et chercha sa sœur du regard. Elle était toujours en train de croiser le fer avec plusieurs hommes en même temps.

Priant intérieurement pour que le message de la surprenne pas trop au point qu’elle commette une erreur, Evan s’adressa directement à elle dans sa tête.

« Nessa »

Il l’observait de loin. Il la vit tiquer, mais elle semblait exercer un excellent contrôle sur elle et elle se reprint bien vite, au grand dam de ses adversaires qui vivaient probablement les dernières secondes de leurs existences misérables.

«  Je ne serai pas très utile au combat. Je vais tâcher de trouver celui qui dirige ce navire. »
« Comment ? »

Evan sursauta. Il semblait avoir entendu la voix de la capitainette dans sa tête, mais il ne pourrait l’affirmer. Dans tous les cas, il décida de répondre :

« Lounia et mes sens de loup vont me permettre de me glisser n’importe où. Je te contacte quand je l’ai localisé » Il laissa passer une seconde ou deux puis : « Fais attention à toi »

Tout le monde était occupé par le combat, et personne ne le vit se fondre par une des trappes en direction des cales. A peine fut-il entré qu’il entendit plusieurs voix d’hommes, sans distinguer clairement ce qu’ils disaient. Il supposa qu’il s’agissait d’hommes restés en retrait pour empêcher l’intrusion d’ennemis. Comme lui.
Ok, maintenant il s’agit de couper la tête du serpent.
Des pas vinrent dans sa direction et Evan se plaqua contre une paroi. Aussitôt Lounia s’activa et le tissu prit la couleur et la texture du bois contre lequel le Dessinateur était appuyé. Ce dernier sortir la cagoule et les gants de la poche intétieure et les enfila rapidement. Désormais, il était quasiment invisible.

C’était un gros navire qu’ils avaient abordé là, et autant de surface à explorer. Evan se mit en quête d’une pièce de commandement, ou de la pièce du capitaine. Il évoluait prudemment, faisant attention d’être toujours plaqué contre une paroi pour bénéficier de la protection de sa combinaison conçue par ses parents. Plusieurs fois, des hommes passèrent tout près de lui, mais jamais ne le virent ou soupçonnèrent sa présence. Au bout de quelques temps,  il trouva ce qu’il cherchait.
La cabine du capitaine. Du moins le supposait-il. La porte était plus ornée que les autres, au fond et au centre du bateau. Evan s’agenouilla tout près et tendit l’oreille.

« Il faut mettre fin à cet assaut. Ces pirates ne doivent pas découvrir ce que nous cachons, ou ce sont les tous les plans du Gourou qui sont compromis, et j’en serai tenu pour responsable ! »

Il s’agissait d’une petite voix presque aigue, nerveuse que l’on imaginait appartenir à un homme pas très haut, chauve et tout en nerfs. Evan compta quatre battements de cœur. Il ne savait pas où ses compagnons en étaient sur le pont, mais il ne pouvait pas risquer de faire demi-tour, pas si près du but. Il bénéficiait de l’effet de surprise, et surtout il était bien plus malin que la bande de rats qui servait d’escorte au capitaine de ce raffiot. En quelques secondes, il mit un plan en place.

***

Deux coups tapés sur la porte attirèrent l’attention des deux molosses (soyons clairs, il s’agit ici d’hommes, oui oui) qui montaient la garde près de leur capitaine.

- Allez voir ! Les invectiva celui-ci.

Un des hommes ouvrit la porte.

- Y’a rien capitaine.
- Très bien referme ! Je tiens à rester en sécurité.
- Trop tard les gars, le loup est dans la bergerie.

Une ombre se détacha du mur et Evan apparût. Avant que quiconque ait pu réagir, il avait saisi un chandelier sur le bureau du capitaine et avait frappé le premier homme avec. Une fois. Avec violence, juste à la tempe. Celui-ci s’effondra. Le deuxième fut plus vif et saisit le Dessinateur à la gorge et le plaqua contre le mur.

- Que viens-tu fouiner dans mes affaires ?  lâcha amèrement le capitaine sans se lever de son siège.

Evan commençait à suffoquer et des étoiles dansaient devant ses yeux. Rassemblant ses dernières forces, il balança ses deux poings de toutes ses forces dans les tempes de son assaillant qui, sonné, lâcha prise. Evan tomba au sol, mais se releva aussitôt, faisant abstraction de la douleur, et poussa son agresseur du plat du pied sur le bureau du capitaine qui poussa un petit cri ridicule. Toujours aussi vif, il plaqua l’homme au bureau d’une main ferme sur le torse, et de l’autre sortit son poignard préféré, qu’avait fait affuter pour lui sa sœur de cœur Myya des années auparavant. Sans sourciller, il le planta dans la gorge de l’homme qui mourut en quelques secondes dans un gazouillement glauque. Le capitaine plongea de son siège, en direction de la porte. Evan plongea dans l’Imagination. Le capitaine fut plaqué contre le mur par une bourrasque violente, et des branches jaillirent des planches, emprisonnant le capitaine.

Evan s’approcha lentement.

- J’adorerais t’extorquer tous tes petits secrets, mais je connais quelqu’un qui va adorer le faire à ma place

Il fixa l’homme dans les yeux et y lut de la peur.

« Nessa, je le tiens » annonça-t-il mentalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Jeu 6 Aoû 2015 - 11:35

— Je te propose de nous catapulter.

*Plaît-il ? Oo*

—  Vous catapulter ?

*Ah, lui aussi… Proteste donc prétendu frère !*

Nessa regarda son pauvre doigt pendouiller vers l'eau, tout à fait désappointée par la tournure que prenaient les évènements. Elle n'était pas du tout, mais alors pasdu tout disposée à se laisser catapulter. Et ce pour une excellente raison qui n'avait rien à voir avec une question de vie ou de mort : Nessa avait le vertige.
Jamais au-dessus de l'eau, accrochée à de solides cordages, pas non plus en Vigie, mais il y avait deux raisons à cela : elle ne craignait pas de tomber à l'eau. Et elle savait que si elle devait lâcher prise ce serait de sa propre initiative.

Pas par un catapultage !

Ceci dit, et uniquement par fierté, Nessa tue ce léger détail et ne réclama pas de moyen plus nautique et moins aérien. Elle priait simplement pour qu'une solution apparaisse miraculeusement.

— Je proposerais bien de me transformer en pigeon le temps d'arriver sur l'autre navire, mais...

*Miracle !*

— non.

*TT*

— Cependant la catapulte pourrait nous permettre d'avoir un avantage à courte portée. Peu avant l'abordage nous passons à l'autre navire et on tente de trouver soit le capitaine soit le gourou le plus rapidement possible.

*Allez, c'est là maintenant tout de suite que tu protestes !*

— On coupe la tête du serpent… marmonna Evan. Je suis partant. Vous n’allez pas me faire chômer toutes les deux. Désolé Nessa, je vais devoir trafiquer légèrement ton bateau.

*Traître !*

Attendez une seconde, est-ce qu'Evan venait de parler de trafiquer son bateau ? Toute à ses protestations intérieures, Nessa tiltait à peine sur ces terribles paroles.

— Qu'est-ce que tu comptes lui faire à mon bateau, il est très bien comme…

Trop tard, le dessin naissait déjà. Nessa en découvrait les plans avant même qu'ils ne basculent dans la réalité et ne cessait de s'insurger en pensées contre ce massacre, tout en contestant mentalement certaines esquisses. Comme s'il l'entendait, le mutant corrigeait le tire et s'approprier plan et matière jusqu'à obtenir une catapulte fonctionnelle.
Evan dû percevoir toute sa détresse, car il lui lança un regard désolé agrémenté d'excuses qu'elle balaya d'un signe de main. Il faisait ce qu'il avait à faire, elle n'empêcherait aucune action permettant de les sortir de ce pétrin. En plus, elle ne savait même pas comment faire, avoir bloqué l'accès au Spires à Evan un peu plus tôt avait été tout à fait involontaire.

Les pirates de Nessa n'étaient pas moins étonnés qu'elle de voir pousser une catapulte sur leur navire et tous se demandaient s'ils connaîtraient à nouveau les joies d'une traversée conventionnelle.
Puis Evan s'occupa de diriger le bateau, contrariant vivement au passage Nessa par son affinité avec l'eau et le vent qu'elle ressentait en même temps qu'il les caressait de son Don.
Nouvelle crise de jalousie en préparation.

Poussée : excellente; vitesse : optimale; trajectoire : prions la Dame. Evan enclencha la phase deux :

— C’est le moment.

Pourvu que personne n'ait remarqué le mouvement de recul de Nessa…

— Je vais y aller en premier, pour me faire un aperçu des lieux et téléporter sur le pont les renforts.

Pourvu que personne n'ait entendu le soupire de soulagement de Nessa…

Il l'avait fait. Ce fou furieux de frère mutant s'était littéralement catapulté. Peut-être était-ce dû à leur gémellité, en tout cas Nessa ressentie physiquement l'envole, l'adrénaline, et ce truc infâme typique de la chute qui lui glaça les entrailles. Elle retint un petit cri de souris. Évitons de perdre davantage de crédibilité.  

Elle décompta mentalement à partir de vingt et Evan revint avant zéro. Un coup d'œil suffit pour qu'il déballe son rapport :

— Il y en a une trentaine, peut-être plus. Armés et baraqués. Que les premiers utilisent la catapulte, je les aiderai à se projeter. Tenez le bon jusqu’à ce que je débarque avec les renforts.

Neleam s'était portée volontaire pour le grand saut – la malheureuse ! Et quand été venue la question de qui prendrait ensuite la catapulte et qui voyagerait par Spires, Nessa avait adressé un doigt d'honneur invisible à l'héroïsme en poussant Crack vers la catapulte pour saisir à sa place le bras d'Evan.
Eh oh, elle restait Pirate et elle tenait bien plus à ses jolies dents qu'à celles déjà soumises à rudes épreuves de Crack.

Elle se félicita de son choix en constatant que la pauvre Neleam s'était visiblement mangé un truc dur et épais à l'atterrissage. Sûrement un mat.
On pourrait l'accuser de manquer du sens des priorités, mais n'oublions pas que Nessa est une fille, et qu'en tant que telle était tout à fait capable de se soucier de préoccupations esthétiques et en même temps de casser du méchant pirate.

D'autant qu'elle connaissait parfaitement le style de combat de ces derniers, bien entraînés par un clan adverse qui lui paierait cette traitrise dès son retour. Mais Nessa n'avait pas seulement joui d'un entraînement Pirate. Elle conservait toutes ses capacités d'ex-mercenaire du chaos.
Bien qu'elle n'excella toujours pas en escrime.
Comme d'habitude, elle avisa un lieu suffisamment vaste pour contenir ses mouvements, ce qui impliqua de sauter sur l'étage inférieur du pont tandis que Neleam passait par la proue. Pas de problème, ce n'était rien de plus qu'une grosse marche d'escalier pour elle, et elle surprit trois Pirates ennemis s'en prenant à Crack. Elle élimina le premier d'une torsion de la nuque, brisa les genoux du second, et fit équipe avec Crack pour le troisième qui finit par s'empaler sur sa propre lame.
Crack la remercia – il boitait un peu.

— Volontiers camarade, qui accepterait de se faire catapulter à ma place si je te laissais mourir ici, hein ?

Il se garda bien de répondre qu'il n'avait pas vraiment eu le choix pour la catapulte. De toute façon, c'était vrai : il l'aurait fait quand même.
Une fois n'est pas coutume, Nessa s'empara d'un sabre abandonné par une victime, et prit part au ballet mortel.
Rapidement, elle constata que le nombre d'ennemis ne baissait pas assez vite.  Qu'ils ne pourraient pas tenir indéfiniment la cadence.
Plus loin, elle vit Neleam, en difficulté, mais ne parvint pas à échapper à son propre combat. Les pirates ne lui laissant aucun temps de répit : c'était à celui qui aurait le plaisir et le privilège de ramener la tête de la capitaine. Apparemment, ils n'avaient pas reçu l'ordre de la ramener en vie…
Heureusement, le loup entra en jeu, allégeant le combat de la chevalière.

Nessa avait également perçu les mutations d'Evan, s'était sentie un peu bizarre de suivre une part lupine de son esprit, avait envisagé d'invoquer Draël comme il avait appelé Lounia, mais avait repoussé l'idée. Pour l'instant, son instinct lui disait qu'elle aurait besoin de tous ses dons de perceptions, sans compter qu'il lui était difficile de connaître la position exacte de tous ses alliés, qu'elle risquait de blesser accidentellement dès lors qu'elle tiendrait son arme.

« Nessa »

Son esprit occupé au combat et à l'esquive, la voix d'Evan la surprit une seconde. Seconde que ses prodigieux réflexes mirent à profit pour lui éviter une grave entaille, puis elle reprit le contrôle et exerça ce fabuleux talent féminin, déjà énoncé, qu'est la pluralité des tâches : elle écouta tout en se battant.

«  Je ne serai pas très utile au combat. Je vais tâcher de trouver celui qui dirige ce navire. »

Moins un ennemi, un pirate bardé de cicatrices venait de s'écrouler.

« Comment ?", demanda-t-elle en usant spontanément de la même méthode de communication. Étrange pour elle qui avait l'habitude d'observer de loin les Spires, d'en emprunter un des chemins.
La surprise d'Evan lui tira un sourire satisfait.

« Lounia et mes sens de loup vont me permettre de me glisser n’importe où. Je te contacte quand je l’ai localisé » Il laissa passer une seconde ou deux puis : « Fais attention à toi »

Puis la voix dans sa tête s'éteignit, la laissant avec une sensation qu'elle mit du temps à identifier. C'était une forme d'inquiétude étrange mêlée d'une espèce de solitude provoquée par un silence mental somme toute on ne peut plus habituel. Dérangeant.
D'autant plus dérangeant qu'elle aurait aimé répondre quelque chose. Mais ne savait pas quoi.

Le combat se poursuivait, et Nessa ne supportait plus le poids du sabre volé dans sa main. Elle perdait en vitesse, se sentait déjà courbaturée, et peinait à tenir le rythme. Elle chercha des yeux Neleam, mais ne la vit pas. Nessa et elles n'étant pas bien grandes, leur taille respective complexifiait le repérage.

À défaut de se trouver à portée de vue, elle l'espérait à portée de voix.

—À TERRE ! rugit-elle à pleins poumons.

Les Pirates de Nessa ne perdirent pas une seconde. Où qu'en soient leurs combats, ils se jetèrent immédiatement au sol, à la grande surprise de leurs adversaires. Si Neleam voulait vivre, c'était le moment de suivre le mouvement…

— Draël !

La gigantesque épée se matérialisa dans la main blessée d'Alice qui faucha une grappe d'ennemis mal informés. Désireuse de limiter au minimum son temps "d'aveuglement", Nessa fit quelque chose de complètement inattendu, mortellement dangereux et définitivement fou : elle lança Draël à la manière d'in boomerang, décapitant purement et simplement les Pirates à proximité, et blessant ou tuant tous ceux sur sa trajectoire.

Les plus prestes, les hors de portée et ceux ayant eu vent de l'épée impossible parvinrent à s'en sortir. Et comme Draël, n'en déplaise à Nessa, n'était pas un boomerang, elle s'écrasa au sol. Pendant une folle seconde elle révisa le côté judicieux de son idée, mais les pirates ennemis donnèrent raison à sa première réflexion : au lieu de se jeter sur la capitaine désarmée, ils se jetèrent sur… sur Draël.

Alice s'amusa beaucoup à les observer s'acharner dessus, tentant vainement de la soulever. L'épée ne répondait qu'à son sang(HS : oui, comme le marteau de Thor U_u). Elle se tapa le luxe de leur adresser un sourire, et laissa sa joyeuse équipe profiter de ce moment de répit pour reprendre des forces.
Puis, lassée du spectacle, elle rappela Draël qui disparut, sous les grognements de pirates aussi frustrés qu'épuisés. Qui purent rapidement se reposer de façon définitive, bien aidés par nos héros qui en profitèrent pour tailler dans le vif.

Très fière de cette action, Nessa le fut encore davantage quand la voix d'Evan retrouva sa place dans sa tête. Ouf, elle avait retrouvé son don de perception à temps :

« Nessa, je le tiens »

Et ceci en langage pirate, marque purement et simplement la fin de l'abordage. Alice s'empressa de prendre de la hauteur pour annoncer… rien du tout.
* Dessin ! *
Elle avait complètement oublié le dessinateur, pourtant il en fallait bien un pour alimenter les canons de feu, et il les avait bombardés un peu plus tôt. Il devait faire partie des premiers assommés, car il ne s'était pas manifesté avant. Elle capta simultanément l'origine et la destination du Dessin : un pirate à la tempe barbouillé de sang pour la première, elle pour la seconde. Complètement à découvert, elle était devenue une cible rêvée en s'élevant au milieu du champ de bataille. Et  comme elle venait de le rappeler, un capitaine vaincu équivalait à une partie perdue. Elle était la capitaine.
Elle se devait donc de vivre.
Elle aurait pu éviter le Dessin.
Et laisser l'énorme bloc de marbre s'écraser. Sur deux de ses amis à côté d'elle.
Eux ne seraient pas assez rapides…

Elle ne bougea pas.

Bong !

Nessa observa le phénomène en silence.

Bong ! Bong !... BONG !

Le Dessin ne passait pas. Comme pour Evan dans le bateau, elle lui bloquait l'accès. Le dessinateur insista, mais rien n'y fit. Tandis qu'il s'acharnait, Nessa s'autorisa à étudier la frontière qu'elle imposait spontanément : solide, mais pas indestructible. En reprenant des forces, le Dessinateur finirait par en venir à bout. Elle s'intéressa plutôt à la destination du bloc (le dessus de sa tête), et s'autorisa à emprunter une brèche ouverte par le contact mental d'Evan. Dans l'Imagination, l'image du Dessinateur remplaça celle de Nessa. Et la frontière s'ouvrit.

Berk. Le son était un peu glauque.

Ce qui n'empêcha pas Nessa de retrouver le fil de son discours :  

— Capitaine vaincu ! Bas les sabres !

C'est bien connu, un pirate lambda n'est pas bien vif, et il fallut quelques minutes pour que l'annonce parvienne jusqu'au cerveau. Tant des ennemis qui refusaient de la capter, qu'aux pirates de Nessa trop emportés par l'action. Eh oui, ce n'étaient pas des filles multitâches, eux !

C'est finalement l'arrivée d'Evan avec le capitaine prisonnier qui ramena le calme sur les ponts. Il était temps…
Nessa ignora la crampe à son épaule due au sabre ennemi qu'elle n'avait pas l'habitude de manier (et maniait par conséquent comme un gros pique à brochette), et se dirigea vers le curieux duo. Zut, Nessa aurait bien remporté ce bateau, ne serait-ce que pour sa capacité de tir, mais d'après leurs lois, il revenait à Evan. Pfff Evan qui changeait un pont en catapulte, que ferait-il endurer à ce tas de bois cette fois ?

Tandis qu'elle s'avançait, sortit de la cabine une poignée d'individus craignant sans doute de couler avec le navire s'ils restaient cachés là-dessous. Rien qu'à leur style, leur démarche, et leurs peaux vierges, Nessa en identifia certains comme n'étant pas Pirates. Il ne lui fallut pas longtemps pour faire le rapprochement : ses opposants n'avaient donc pas seulement profité du chaos pour la défier, ils avaient carrément pactisé avec l'envahisseur.

Mais quelle idée !

Elle interrogea Evan du regard qui confirma ses craintes.

— Tu ne feras pas long feu Tîwele, nous ne sommes pas seuls ! Regarde ton bateau couler…

Nessa redevint Alice pour hausser un sourcil désabusé et fixer le capitaine.

—Tu étais le seul à disposer de l'armement nécessaire et tu viens de perdre ton Dessinateur. Je crois que tu travailles pour le Gourou et qu'il veut mon bateau. Pourquoi ?

Le capitaine se tut, visiblement courroucé d'un interrogatoire si léger mené par la fille Tîwele. Vexé qu'elle ait compris aussi…

— Très bien, si tu refuses de parler, tu ne me sers à rien. En meritoire (personne ne s'avisa de contester l'existence de ce mot) pirates, lois pirates… Ce sera donc la planche ! Nous avons croisé une sorte de kraken à l'allée, il avait l'air affamé le pauvre.

Nessa claqua des doigts, appelant Crack et Nain Rouge qui traînèrent le capitaine jusqu'à la planche. Celui-ci se débattit vivement en hurlant : "à moi !! à moi !!". Supplique non adressée à son équipage, mais à l'autre vaisseau. Qui resta de marbre. Pas un son, pas un mouvement à son bord.
Cette absence de réaction acheva de soumettre l'équipage encore interdit. Et parce que tous Pirates vaincus et coincés qui se respectent est un fayot en puissance, un murmure enfla parmi eux La planche… la planche…, d'abord lentement, puis forcit la cadence : La planche ! La planche ! La planche !
C'était une partie de la piraterie qui aurait dû convaincre tout capitaine en devenir de changer de carrière.

— Quel qu'ait été votre accord, je crois qu'il vient de tomber à l'eau…, charria Nessa. Comme toi bientôt ! Avance.

— Attends, attends je te dis !, cria-t-il plus fort à Crack qui l'asticotait avec son sabre.

Mais Nessa n'en avait cure et fit signe à son pirate de continuer.

— Ma vie contre ce que tu veux savoir !

Ah ! Enfin un marché intéressant.

— Un sursis ?

— Ma liberté !

— Un procès chez les Tîwele, à la rigueur…

— Naooon ! Mon exil, alors ?

Nessa grimaça. Elle n'aimait pas trop cette sanction, en ayant déjà fait les frais. Deux fois. Ses pirates commençaient à la connaître, et Crack  poussa le capitaine plus avant, lui poinçonnant une fesse quand il résista:

— L'Est ! Il vise l'Est !

Nessa fronça les sourcils et Crack  cessa de harceler le capitaine (bien à regret).

— Continue.
— Il veut rallier l'Est. Il sait pour toi, pour ta traversée. Je lui ai promis ton bateau en échange de quelques pirates invincibles pour t'éliminer. Quand ils ont tous guéri, il m'a forcé à te suivre. Mon fils est sur son bateau. Pitié…

L'Est ? Mais pourquoi l'Est ? Trouver des alliés? S'y planquer ? Les deux ? L'Œil d'Otolep avait immunisé les précédents contaminés, pas les autres. Elle pouvait comprendre qu'il veuille son navire, capable de résister à la Traversée, bien. Que le capitaine veuille lui faire la peau, pas de soucis. Ce n'était qu'un Pirate ambitieux, rien d'inhabituel après tout !
Ce Gourou en revanche commençait à lui taper sur le système. D'abord il prenait possession de l'Archipel, soumettait les Pirates à sa volonté, acheté les Capitaines, puis les forçait à honorer leur part du marché quand bien même il ne pouvait plus honorer la sienne !
Non non ceci était tout bonnement scandaleux.
Il fallait éliminer ce type une bonne fois pour toutes.

Et justement, qui se décida à apparaître, quittant la brume, avec sa bedaine et sa voix pleine de miel ?

— La fameuse Capitaine Tîwele, qu'elle plaisir de vous re-rencontrer.

La première fois, c'était sur l'Archipel, lors du conseil Pirate où il avait lâché le parasite. Elle avait même dû courir sur les toits pour lui échapper ! Un terrible épisode vertigineux. Elle lui en voulait beaucoup pour ça.

— Maintenant que vous vous êtes tous débarrassés de cet encombrant capitaine de pacotille, je suis sûr que nous pourrons trouver un arrangement. Après tout, l'Est est vaste et nous pourrions accomplir tellement de choses en unissant nos forces. Nimurdes, Pirates, et Estiens, tous ennemis de l'Empire. Impuissants tout seul, mais invincibles ensemble !

Il n'avait pas l'air de comprendre qu'Evan et Neleam n'étaient pas du tout des Pirates. Et pas non plus des personnes que l'on pouvait acheter si facilement. Encore moins des ennemis de l'Empire. Sa méprise divertit énormément Alice qui jubilait intérieurement.

Elle prit le temps de réfléchir et adressa un grand sourire au Gourou. Sa tête se penchant légèrement sur le côté. Quand elle parla, sa voix avait pris les accents envoutants d'une princesse exilée prête à tout pour récupérer ses terres. Ce n'était pas bien difficile, c'était exactement ce qu'elle avait été autrefois :

— Et si vous nous invitiez à bord pour en discuter ?

Même ses propres Pirates doutèrent de ses intentions. Restait à espérer que ce ne serait pas le cas de Neleam et Evan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10591
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Mer 12 Aoû 2015 - 16:27



Neleam faisait de son mieux mais ça ne semblait pas suffisant. Les pirates continuaient à apparaitre, d’elle ne savait où. Comment un navire aussi banal pouvait-il être aussi remplit de fous furieux ? Car oui, ils étaient fous furieux. Ils se battaient avec une énergie, proche de celle du désespoir.
Peut-être se rendaient-ils compte que leur avenir ne serait pas bien long et encore moins joyeux, s’ils perdaient cette bataille et que le Gourou cessait de les protéger.
A choisir le mauvais camp, on finit toujours par le regretter.
Enfin, pour le moment, Neleam devait survire.


Soudain un loup apparu à ses côtés.

Un loup.
Normal. En pleine mer.
Puis la guerrière se souvint qu’elle avait déjà combattu avec un loup. C’était d’ailleurs lorsqu’elle avait rencontré Evan. C’était donc ça ! Un homme-loup. Super avantage, ça leur serait bien utile. La jeune femme se détendit un peu, soulagée de cet étonnant soutien, plutôt ravageur.
Mais il disparut aussi soudainement qu’il était apparu, laissant le chevalier seule. Elle jura, ce qui surprit quelques pirates autour d’elle. Elle les fusilla d’un regard noir, puis, se retenant de leur tirer la langue, elle se contenta de tenter de les tuer. Oui, tenter. Des morts jonchaient le sol, ce qui rendait le combat encore plus difficile, il s’agissait de ne pas trébucher sur une main, une tête, car pour sûr, ça serait la sienne qui volerait. En solitaire, loin du reste de son corps.

-Dreal !

Neleam cru reconnaitre la voix de Nessa entre deux bruits de sabre et quelques hurlements sauvages. Que racontait-elle ?
Ne la voyant point du regard, la guerrière laissa tomber, elle espérait juste qu’elle ne venait pas de dire « je suis en train de PERDRE MA Life », ce qui pourrait ressembler à « ..dre ..a l… ». Mais la pirate ne devait pas parler anglais, ça ne devait donc pas être ça. Tant mieux, car elle n’avait pas entendu.

-A TERRE


Elle avait perdu ses lentilles ?
Neleam baissa les yeux sur le ponts, mais ne vit rien. Surtout que trouver des lentilles dans tout ce sang… Ca n’avait strictement aucun sens.
Qu’avait donc pu perdre Nessa ? Elle vit quelque chose briller et se pencha afin de le ramasser. Ce devait certainement être la dague de Nessa et elle en avait besoin en ce moment. Alors qu’elle se saisissait de la dague richement décorée (et barbouillée de sang, étrangement), elle entendit un sifflement dans l’air et rentra instinctivement la tête dans les épaules. Cette lame n’était pas passée loin, un peu plus les pirates auraient réussi à la décapiter !
La jeune femme se redressa, pleine d’énergie et énervée de « presque mourir » alors qu’elle récupérait une dague. Mais étrangement, les pirates s’étaient immobilisés.
Neleam en comprit la raison. Ils avaient perdu la tête, voir les bras pour ceux qui les avaient levés. Lentement, les corps sans vie s’effondrèrent, faisant apparaitre Nessa. Elle semblait donc à l’origine de ce massacre.
Et elle avait failli la tuer ! Bon sang, mais quelle mauvaise alliée !

Tandis que Neleam attendait que les choses passent, les pirates survivants étaient nettement moins motivés, surtout qu’ils n’arrivaient pas à saisir l’arme qui venait de décapiter la moitié des occupants du bateau. Le seul dernier motivé était un dessinateur qui s’attaqua à Nessa.
La guerrière les laissa à leur démonstration et regarda la dague, qui lui avait sauvé la vie, indirectement. Mais Pourquoi Nessa en aurait-elle eu besoin ? Elle avait une méga épée et des armes à foison sur les cadavres qui l’entouraient.
Vraiment pas nette cette fille.
Mais en attendant, elle semblait « gentille », quand elle ne tentait pas de la décapiter. Tant qu’elles étaient sur le même bateau, dans tous les sens du terme, elles pourraient s’apprécier mutuellement.



Neleam changea de bateau.
Elle n’avait pas tout suivit, comme à son habitude. Perdue dans ses pensées, elle avait reconnecté lorsque la troupe avait changé de bateau. Soi-disant pour aller pactiser avec le Gourou. Mais quel Gourou ?

La guerrière chercha du regard ledit chef et… ne trouva qu’une personne, potentiellement chef. Mais de là à ce que ce soit le Gourou… Fallait le dire vite. C’était un bouddha. Il était rond, peu vêtu, chauve et actuellement en train de sourire. Sauf que son sourire n’avait strictement rien de bienveillant c’était plutôt « vient par ici que je te croque ».
On aurait pu imaginer un terrible barbe noire, effrayant à souhait. Mais non. C’était un gros jovial. Le monde ne tournait vraiment pas rond.

-C’est vraiment vous le Gourou ?

Neleam avait un air sceptique sur le visage et son interlocuteur ne sembla pas comprendre sa question.

-Vous êtes à l’origine de ces attaques et du virus qui a pris procession de pratiquement tout Gwendalavir ?

Certainement flatté, il hocha la tête, un sourire naissant sur son visage. Neleam le regarda, une grimace peinte sur le visage.

-C’est une blague !

Neleam était presque outrée. Presque.
Comment un tel gugus pouvait-il être le meurtrier psychopathe qu’il prétendait ? Et pourquoi en être fière ? Ah, peut-être pensait-il qu’elle était une abrutie de pirate sans foi ni lois ? Que massacrer des innocents était « cool » ?!
Neleam bouillonnait. Elle se sentait fatiguée, ses muscles lui faisaient mal et elle était en sueur. Mais elle pourrait trouver l’énergie suffisante pour faire passer cet homme de vie à trépas, sans passer par la case départ.
Mais… tuer n’était pas la solution. Etaient-ils des barbares eux-mêmes ? Ne méritaient-ils pas d’établir des règles justes et de laisser la même chance à tous ? Un procès équitable était la moindre des choses. Mais si, par miracle, il s’en sortait ? Serait-ce juste ? Certainement pas. Il méritait la mort. Enfin, la mort elle-même était trop douce. Souffrir tout au long d’une vie qui n’en finit pas est très certainement pire, bien qu’il reste toujours cette lueur d’espoir, une potentielle amélioration. La mort elle, est définitive. Mais elle ne fait absolument pas que les gens se repentent. Ils meurent.
Neleam voulait que cet homme souffre. Qu’il regrette ses acts sans avoir la moindre chance de retour en arrière.
Indécise, la jeune femme laissa donc tomber, par mégarde bien évidement, la fameuse dague. Celle-ci vint se planter dans le plancher, avec un retentissant « TCHAC ». Suivit de très près d’un hurlement presque inhumain. Tient, il semblerait que cette dague soit tombée pille sur son pied ! Au moins comme ça, il aurait du mal à bouger.

-Oups.

Neleam regarda la dague, puis le Gourou. Elle voyait dans ses yeux la douleur, mêlée à de l’incompréhension. Ben tient, elle ne te plait pas ma surprise ?
Les yeux bleus de la guerrière restèrent glacés. Intouchable.
Elle se détourna et annonça d’une voix forte :

-Fin de l’aventure ! Cap sur Al-Jeit !


Mauvaise idée que de tenter de commander des pirates. Surtout pour leur dire d’aller à la Capitale, où ils seraient probablement pendus haut et courts.
Mais dans ce cas, où était la justice ? N’étaient-ils donc pas civilisés ?
Pourquoi la vie ne pouvait-elle pas être simple ?



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Dessinateur__Membre
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1003
Date d'inscription : 24/09/2012
Dessinateur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Dessinateur de la trentaine (bon dieu ça passe...)
Aptitudes: Dessin, Maîtrise des 4 éléments
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Sam 22 Aoû 2015 - 22:11

Evan guetta une réponse mentale de sa sœur… qui ne vint pas. Il ne se laissa pas démonter, et raffermit sa prise sur le capitaine. Il le détacha du mur et se plaça derrière lui. Une main tenant fermement celles du capitaine dans son dos, et l’autre sur la nuque, le Dessinateur le poussa vers l’avant. Tout en le guidant à travers les couloirs du cœur du bateau, Evan sentit l’Imagination s’ouvrir. A vrai dire, il avait senti un changement dans les Spires lorsqu’il avait trafiqué le bateau de la pauvre Nessa pour fabriquer une catapulte, mais n’y avait alors pas fait attention. Sauf que cette fois, il sentait que quelque chose se passait. Il sentait la présence de Nessa dans les Spires et… une autre présence. D’où lui venait soudain cette perception si accrue ? Il voulut contacter mentalement l’intéressée pour qu’elle l’éclaire sur la question, mais eut l’instinct que ce n’était vraiment pas le bon timing. Quelque chose se passait là-haut, et il ne savait absolument pas de quoi il pouvait s’agir, sinon que deux Dessinateurs s’affrontaient. Soudain très inquiet pour la jeune femme, Evan pressa le pas, raffermissant plus encore sa prise sur la nuque du capitaine qui poussa un couinement plaintif.

- Qui y-a-t-il d’autre sur ce bateau ? Interrogea Evan d’une voix dure.

- Des… des prisonniers… Hésita l’homme.

- Tu mens. Je peux l’entendre à tes battements de cœur.

Désireux de ne pas perdre de temps à faire cracher le morceau à son propre prisonnier, le (plus si) jeune Tîwele pressa un point névralgique dans le cou de sa victime (astuce apprise chez les Frontaliers)

- Aïe aïe pitié ce sont des alliés ! Des ennemis de Tîwele !

Evan tiqua sur le nom qu’il avait encore du mal à accepter comme étant le sien, et reprit sa marche vers le pont.

- Alors ce sont aussi mes ennemis, murmura-t-il.

Quand il y pensait, Evan se sentait prêt à rallier la cause de Nessa, quelle qu’elle soit, au nom des Tîwele. Sa rencontre avec ses parents n’avait peut-être pas été des meilleures, mais il y avait quelque chose chez sa jumelle qui l’attirait, et il se sentait différent à son contact. Rien que le Dessin changeait, et il était persuadé qu’il avait encore beaucoup de choses à découvrir à son contact.

Evan sortit de la cale avec son capitaine au bout du bras. Il fut accueilli par un grand silence. Les ennemis dardaient sur lui un regard noir et dans les yeux des pirates de Nessa il pouvait lire un mélange de surprise et d’approbation. Certains lui dirent même un signe de tête qui voulait dire « Bien joué mon gars, pour un non-pirate tu t’en sors pas mal ! »

Nessa se tenait en hauteur. Probablement qu’elle avait clamé leur défaite aux ennemis au moment où il l’avait contactée pour lui annoncer qu’il tenait le capitaine. Evan devait avouer qu’il ne connaissait pas grand-chose des us et coutumes pirates, mais il avait déjà entendu quelque part qu’en battant le capitaine, on gagnait l’assaut. Suivant le fil de sa réflexion, Evan se dit que Nessa se trouvait donc constamment dans une position délicate. Si elle était un jour battue, elle aurait beaucoup à perdre. Y’avait-il un rapport avec l’agitation dans les Spires d’un peu plus tôt ? Des hommes et femme sortirent de la cabine, probablement au courant qu’ils étaient perdus de toute façon. Nessa les détailla et leva les yeux vers son frère qui sut lui dire d’un regard que peu importe ce qu’elle craignait, elle avait raison de le craindre.

- Tu ne feras pas long feu Tîwele, nous ne sommes pas seuls ! Regarde ton bateau couler…

Derechef, Evan tiqua en entendant son nom, et plus encore, se sentit visé par le capitaine vaincu qui ignorait pourtant que la Pirate n’était pas la seule Tîwele à bord.

- Tu étais le seul à disposer de l'armement nécessaire et tu viens de perdre ton Dessinateur. Je crois que tu travailles pour le Gourou et qu'il veut mon bateau. Pourquoi ?

Il y avait donc un autre Dessinateur. Un coup d’œil circulaire aida l’homme-loup à repérer le bloc sous lequel devait reposer pas très en paix celui qui avait voulu abattre la capitainette. Et encore cette histoire de Gourou. Evan avait entendu ce nom à plusieurs reprises lorsqu’ils étaient sur les rives de l’œil, mais n’avait aucune idée du genre de personne à coller sur un nom pareil. Il continua de suivre l’échange silencieusement, et libéra son prisonnier quand il fut sommé de subir l’épreuve de l’a planche. Un petit pirate poussa le pauvre ère du bout de son sabre en boitillant, jusqu’à ce qu’il se décide enfin à cracher le morceau.

- L'Est ! Il vise l'Est !

*L’Est ? Mais pourquoi ?*

- Il veut rallier l'Est. Il sait pour toi, pour ta traversée. Je lui ai promis ton bateau en échange de quelques pirates invincibles pour t'éliminer. Quand ils ont tous guéri, il m'a forcé à te suivre. Mon fils est sur son bateau. Pitié…

Donc tout ça… c’est une affaire personnelle ? Evan avait hérité d’un nouveau nom, mais il commençait à peine à entrevoir l’importance qu’il avait. Soudain il fut très curieux. Et qui était Nessa ? Quel était son passé ? Son histoire ? Comment avait-elle atteint son rang ? Et surtout… Qui sont les Tîwele ? Une ride barrant le front de la pirate trahissait sa profonde réflexion.

Un second navire, moins imposant que celui sur lequel ils se tenaient cependant, émerga de la brume. A son bord se tenait un homme bedonnant qui souriait comme si on venait de lui annoncer qu’il venait de remporter les dix épreuves du tournoi.

- La fameuse Capitaine Tîwele, quel plaisir de vous re-rencontrer.

Plus la situation avançait, plus Evan était confus. Des questions venaient toujours plus s’ajouter sur la pile immense déjà qu’il avait à poser à sa sœur. Qui était cet homme, et comment se connaissaient-il ? Et bon sang quelle était cette histoire familiale à la fin ? Il avait envie d’exploser, de se changer en loup pour sauter à la gorge de cet homme grassouillet à la voix douceureuse juste parce que ça tête lui revenait pas, et parce qu’avec sa mort disparaitraient toutes les questions. Mais évidemment ce n’était pas la bonne chose à faire, et il était évident que c’était à Nessa de régler ses comptes.

- Maintenant que vous vous êtes tous débarrassés de cet encombrant capitaine de pacotille, je suis sûr que nous pourrons trouver un arrangement. Après tout, l'Est est vaste et nous pourrions accomplir tellement de choses en unissant nos forces. Nimurdes, Pirates, et Estiens, tous ennemis de l'Empire. Impuissants tout seul, mais invincibles ensemble !

Merci Bouboule, avec des répliques pareilles le Dessinateur allait enfin pouvoir commencer à rassembler le puzzle. Donc en gros le Gourou (parce qu’il s’agissait forcément là du fameux Gourou) venait de retourner sa veste pour offrir à une pirate une offre des plus alléchantes. Et Evan se tenait sur un bateau, remplis de pirates potentiellement alléchés par l’offre. Tout à coup, il se sentit légèrement en danger. Inquiet, Evan se tourna vers sa sœur qui arborait une expression qui n’était vraiment pas pour le rassurer. Un sourire carnassier (qui pouvait rappeler le sien d’ailleurs) était peint sur ses lèvres, et quand elle parla, son expression avait totalement changé.

- Et si vous nous invitiez à bord pour en discuter ?

Ok wait. A quoi jouait Nessa ? Etait-elle vraiment intéressée ou jouait-elle un rôle ? A défaut d’être au courant de toute la situation, le Dessinateur décida de faire appel à son bon sens. Depuis le début, il n’avait entendu parler du Gourou que pour souhaiter sa mort. Ce dernier venait de retourner sa veste, mais Nessa serait-elle capable de faire la même chose ? Il avait été question des Tiwele à multiple reprise, et il n’y avait pas besoin de connaître tout l’historique familial pour comprendre qu’il était question d’honneur dans le clan. Peu à peu les doutes s’évanouirent. Nessa était fidèle, i n’y avait qu’à voir comment ses membres la regardaient, et elle essayait simplement de piéger le Gourou. Evan se raccrocha à cette idée et pria pour que personne ne remarque que lui, ou Neleam n’avaient pas du tout l’air de pirates.

D’ailleurs, la Neleam sembla se réveiller et monta la première sur le bateau du Gourou (dont un membre de l’équipage avait tendu une planche entre les bâtiments pour pouvoir passer de l’un à l’autre) au moment où le sourire de celui-ci s’agrandissait, et qu’il faisait un grand signe du bras les invitant à les rejoindre. Après Neleam vint Nessa, qui passa juste devant son frère. Au moment où elle passait, Evan effleura son bras tout en la contactant mentalement

J’espère que tu sais ce que tu fais…

Evan emboîta le pas de sa sœur, mais au moment où il voulut descendre sur le navire adverse, un  homme large comme une armoire à glace lui barra le passage. Le Tîwele se contenta de lever un regard de loup vers lui tout en échappant un grognement menaçant. L’homme hésita et Evan en profita pour le pousser sans ménagement et se frayer son chemin.

- C’est vraiment vous le Gourou ?

Neleam se tenait droite comme un I devant le fameux Gourou, et sa surprise n’était pas feinte. Bon bah pour la finesse, on repassera.

- Vous êtes à l’origine de ces attaques et du virus qui a pris procession de pratiquement tout Gwendalavir ?

*Oh c’était donc ça… Mais j’étais dans une grotte ces derniers mois ou quoi moi ?*

En face, le sourire du Gourou s’élargissait de plus en plus, tout enorgueilli qu’il était. Neleam semblait consternée, et Evan avait du mal à comprendre pourquoi. Le temps semblait suspendu, et le Dessinateur profita de ce laps de temps pour assembler les quelques morceaux restants du puzzle. Neleam à l’œil, contaminée. Le Gourou, contaminateur. Probablement, très probablement que la seule envie de la femme chevalier, à l’instant, était d’égorger vif ce gros bonhomme avec son sourire psychopathe. Mais tout psychopathe était-il, le Gourou était un ennemi de l’Empire, et il n’était certainement pas du ressort de Neleam de faire justice. Elle avait dû parvenir à des conclusions similaires puisque tout à coup, elle lança d’un coup sec le poignard qu’elle serrait dans sa main, et qui se planta dans le bois du bateau en traversant le pied du Gourou.

*Ouch !*

- Fin de l’aventure ! Cap sur Al-Jeit !

Cap sur Al-Jeit ? Non ! Sans plus réfléchir, juste guidé par l’instinct qu’il ne s’agissait pas de la bonne décision, Evan se précipita sur Neleam qui se détournait déjà du Gourou, et se planta en face d’elle.

- Qu’est-ce que tu fais ? Demanda-t-il presque méchamment.

- On va le juger. On est civilisés, et tout homme, même le plus infect qui soit, mérite son jugement, au cas où il serait innocent. Et la mort est trop douce pour lui.

- "Au cas où il serait innocent" Oh vraiment? Ecoute je n'ai pas suivi toute l'histoire, mais ce gars-là (il pointa le Gourou du doigt) n'est définitivement pas innocent !

Autour d’eux le silence régnait. Le Gourou était conscient que son sort était en train de se jouer et il commençait à transpirer de stress. Nessa se tenait à l’écart et assistait à l’échange. Elle semblait néanmoins déterminée à intervenir en cas de besoin.

- Il faut qu’il vive, pour souffrir, répliqua Neleam, déterminée. Puis soudain son expression changea et elle enchaîna. Franchement, ce type te dit que c’est le Gourou et tu le crois ?

La jeune femme semblait en proie à une profonde confusion, comme tiraillée entre deux décisions. Evan perçut cette faiblesse et s’y engagea.

- C’est maintenant que tu décides de contester ça ? Nessa l’a reconnu ! Ecoute, tes intentions sont louables, vraiment, mais on peut finir ça ici et maintenant. Le voyage vers Al-Jeit nous prendra des jours, de l'énergie et il faudra le surveiller constamment. On peut le tuer, ici et maintenant.

A cette annonce, le Gourou lâcha un gémissement pathétique.

- Le surveiller ? Mais c'est un gros ballon de baudruche avec un pied en moins !

- Ton gros ballon de baudruche a réussi à contaminer la moitié de Gwendalavir, alors peut-être qu'il paye pas de mine mais il est dangereux. Et tu as oublié tout son équipage!

Excédée, Neleam frappa le Gourou avec une force étonnante, et ce-dernier s’écroula au sol, inconscient.

- Au moins comme ça on est tranquille et il ne tentera pas de s'évader.Si tu veux, je reste avec lui tout au long du trajet, on a pleiiin de choses à se dire !

Sur ces paroles, elle le saisit sous les épaules et fit mine de le traîner avec elle. Evan l’en empêcha en la poussant. Neleam lui renvoya un regard noir. Pas découragé le moins du monde, le Tîwele continua :

- Tu es aveuglée par ta rage, ou ton honneur je n'arrive pas à savoir. Tu veux qu'il soit jugé, mais tu veux qu'il souffre. Tu ne peux pas avoir les deux. On peut s'épargner le trajet et les ennuis qui vont avec. Laisse-nous régler ça ici. On ira faire un compte rendu officiel quand on en aura fini.

- NOON ! (Neleam se mit à hurler) Bouge de mon chemin morveux ! (Elle se prit la tête dans les mains et continua, plus bas) Et… tout est compatible… Il suffit de faire l’effort de trouver une solution qui le permette.

Confus, Evan restait sur place sans trop savoir comment réagir. Elle avait l’air fou.

- Et j'ai bien l'intention de trouver cette solution, ça prendra le temps qu'il faudra mais je ne céderai pas à la facilité.

- On pourrait le juger selon les codes pirates, tenta Evan. S’il ralliait Nessa et ses membres de l’équipage à sa cause, Neleam ne pourrait plus protester. Quelques pirates poussèrent des cris d’approbation mais il ne vit pas la réaction de sa sœur.

- Qui dit avoir le droit de juger ici ? Des pirates ? S’emporta Neleam de nouveau.

- Ils ont des codes, insista Evan, appuyé par quelques pirates.

- Et alors ?  Il a trahi l'empire, je pense que si des personnes peuvent prendre cette décision c'est bien les personnes qui le gouvernent. Les pirates semblent relativement coopératifs. Je ne veux pas leur laisser le droit de juger cet homme alors qu'ils l'ont aidé à massacrer des innocents en masse

Neleam ne semblait pas prête à lâcher l’affaire, mais le Dessinateur non plus. Il ne comptait pas passer les prochains jours à naviguer tout en restant sur ses gardes, à surveiller un équipage entier et le responsable de meurtres par centaines. Il était en faveur d’une solution plus expéditive et efficace, et bien déterminé à trouver un moyen de l’obtenir, de gré ou de force, n’en déplaise à la guerrière.

- Très bien, je te propose quelque chose. On applique une loi vieille comme le monde. Elle ne change pas, qu'on soit pirate, dessinateur ou chevalier. La loi du Tallion. Oeil pour oeil, dent pour dent. (il se tourna vers le Gourou) Cet individu est accusé de meurtre par contamination, on lui fait goûter de sa propre médecine. On le contamine, et il meurt à petit feu. Fin de l'histoire.

La guerrière demeura silencieuse, puis elle cracha avec dédain sur le Gourou et s’éloigna vers la proue, déserte, pour y réfléchir sans doute. Evan resta planté là. Autour d’eux, il sentait la tension monter. Les fidèles du Gourou sentaient le danger arriver pour lui, et semblaient se préparer à une riposte violente. Il fallait l’empêcher direct. Evan se mit à réfléchir à toute allure. C’était une des bonnes choses chez lui. Qu’importe la situation et son degré de tension, il savait se mettre à réfléchir vite et bien quand la situation l’exigeait, ce qui faisait de lui un excellent homme de terrain. Quand il y pensait, sa proposition était stupide, il ne connaissait pas de moyen rapide de récupérer un parasite, ni comment s’en servir. En revanche, l’ « œil pour œil » lui avait donné une nouvelle idée. Maintenant, régler les problèmes un par un. L’équipage ennemi au bord de la riposte. Contrer avec les moyens présents. Evan se tourna vers sa sœur et planta son regard droit dans le sien. A ce moment précis, beaucoup d’informations semblèrent, comme s’ils communiquaient sans même se parler. Nessa sembla comprendre que son frère préparait quelque chose

Empêche une riposte ennemie commanda son frère mentalement. Sers-toi du navire capturé comme prison le temps qu’on en finisse.

Evan se détourna de sa sœur, confiant qu’elle ferait le nécessaire. Il l’avait vue distribuer ses ordres avant, et avait vu à quelle vitesse son équipage réagissait. Elle saurait contenir toute révolte. Par ailleurs, ils bénéficiaient de l’avantage du nombre, et de la surprise. Maintenant, il fallait enclencher la phase suivante du plan, la plus délicate. Evan n’avait jamais essayé ce qu’il s’apprêtait à faire, mais auprès de sa sœur, qui semblait lui ouvrir de nouvelles possibilités, il était confiant en sa réussite.

Ses yeux virèrent au gris alors qu’un vent se levait soudain. Quelques fidèles du gourou tentèrent de se jeter sur le dessinateur mais une tornade se créait déjà autour de lui, tel un mur qui retenait tout le monde à l’extérieur. Evan s’approcha du gourou, retira le poignard sans ménagement, ce qui lui tira un hurlement de douleur, et le releva avec fermeté. Il le saisit comme il avait saisi le capitaine plus tôt et commença à le traîner vers Neleam qui était sortie de ses pensées, ramenée à la réalité par les bruits de combat qui s’élevaient dans les airs. Nessa avait donc accompli sa part du plan. Quelques secondes avant d’atteindre Neleam, traînant toujours son otage avec lui, Evan cria :

- Nessa ! Maintenant !

Sans même vérifier qu’elle l’avait entendu et qu’elle venait vers lui, il saisir le bras de Neleam tout en tenant toujours fermement le Gourou de l’autre main, et commença à dessiner son pas sur le côté. Transporter deux personnes, il l’avait déjà fait. Mais trois ? Une main se posa sur son bras, et sans vérifier, il reconnut le contact de sa sœur, sans savoir pourquoi.

Le vent cessa soudain. L’équipage de Nessa avait pris l’avantage sur les autres et les acheminaient déjà vers les cales. Sur le pont, Evan, Neleam, Nessa et le Gourou avaient disparu.

***

Les cadavres des Ogres gisaient encore sur les berges de l’Oeil d’Otolep. Evan avait dessiné son pas sur le côté non loin de l’un d’entre eux près d’un gros rocher, là où il était sorti de la forêt complètement nu après son affrontement. A peine apparurent-ils qu’il lâcha le Gourou et Neleam. Il se plaça rapidement derrière le gourou, saisit son arc dans son dos (eh oui il était là tout ce temps), frappa l’homme par derrière pour qu’il tombe à genoux, arma une flèche et visa la nuque. Neleam et Nessa se tenaient en face de lui, encore hébétées. Evan attendit quelques secondes qu’elles se reprennent, puis prononça d’une voix haute et claire.

- J’ai fait partie de l’aventure à la seconde où je suis apparu ici, quelques jours plus tôt. Et elle se termine ici et maintenant. Neleam je te laisse deux options. Soit je relâche la corde de mon arc et il meurt, soit tu décides de l’entraîner de force vers le lac, et il en mourra. Dans tous les cas il meurt aujourd’hui, mais tu as le choix de lui rendre la souffrance qu’il a infligée. Tu voulais qu’il soit jugé ? Quoi de plus apte que l’Oeil pour ça. Ton choix Neleam. Es-tu prête à prendre la bonne décision ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Mar 3 Nov 2015 - 23:36

En voulant rejoindre le Gourou pour "discuter", Nessa ne s'était pas du tout attendue à… ça.

— C’est vraiment vous le Gourou ?

Elle semblait très déçue. Les Pirates aussi avaient sous-estimés ce gras bonhomme avant qu'il ne dégaine son parasite.

— Vous êtes à l’origine de ces attaques et du virus qui a pris procession de pratiquement tout Gwendalavir ?

Tout à coup, elle lança d’un coup sec le poignard qu’elle serrait dans sa main, et qui se planta dans le bois du bateau en traversant le pied du Gourou.

*Je peux savoir ce que vous avez tous à abîmer du bon bois ? TT*

—Oups.

Neleam regarda la dague, puis le Gourou. Elle voyait dans ses yeux la douleur, mêlée à de l’incompréhension.
Les yeux bleus de la guerrière restèrent glacés. Intouchable.
Elle se détourna et annonça d’une voix forte :

— Fin de l’aventure ! Cap sur Al-Jeit !

Al-Jeit ?! … Bon d'accord. Nessa n'était plus à ça près, et si livrer le Gourou lui permettait de laver les Pirates de tout soupçon, qu'il en soit ainsi.
Mais que les choses soient claires : c'était elle et elle seule qui donnerait le cap ! Ce qu'elle s'apprêtait très justement à faire – malgré les supplications du Gourou qui ne savait plus sur quel pied danser avec elle, même si niveau pied il n'avait plus trop le choix – quand Evan s'interposa méchamment :

— Qu’est-ce que tu fais ?

Un conflit d'opinion concernant le niveau d'innocence du Gourou s'engagea, faisant drastiquement chuter l'ambiance. Pour preuve, un silence pesant s'installa. Si même les continentaux ne parvenaient pas à s'entendre entre eux sur la question, Nessa se demandait ce qu'il en serait de son potentiel entretien avec l'Empereur. Elle jeta un coup d'œil au Gourou qui transpirait d'angoisse et d'humiliation.

— Il faut qu’il vive, pour souffrir, répliqua Neleam, déterminée. Puis soudain son expression changea et elle enchaîna. Franchement, ce type te dit que c’est le Gourou et tu le crois ?

Voilà autre chose ! Bien sûr que c'était lui ! Elle l'avait vu de ses yeux ! Ce qu'Evan s'empressa de rappeler avant de proposer une nouvelle issue :

— On peut le tuer, ici et maintenant.

Nessa n'avait rien contre cette idée. Cependant elle prendrait très mal de ne remporter aucun des deux bateaux du jour. Alors si quelqu'un avait l'amabilité de la laisser s'en charger… Mais non, la parlotte se poursuivit, cessant d'intéresser Nessa puisqu'il n'était plus question de le tuer (et donc de remporter le bateau).

— Le surveiller ? Mais c'est un gros ballon de baudruche avec un pied en moins !

— Ton gros ballon de baudruche a réussi à contaminer la moitié de Gwendalavir, alors peut-être qu'il paye pas de mine mais il est dangereux. Et tu as oublié tout son équipage!

Excédée, Neleam frappa le Gourou avec une force étonnante, et ce-dernier s’écroula au sol, inconscient.

— Au moins comme ça on est tranquille et il ne tentera pas de s'évader. Si tu veux, je reste avec lui tout au long du trajet, on a pleiiin de choses à se dire !

Il n'y a pas de télé à Gwendalavir, et c'est bien là le seul défaut de ce monde, Nessa le réaliserait un jour. Mais à l'heure actuelle, elle observait la scène comme si tous agissaient pour son bon divertissement.

Puis elle repéra du coin de l'œil du mouvement parmi les Pirates qui tentaient de s'éclipser et de mettre les voiles avec l'autre bateau, l'air de rien, en avisant la planche liant les deux bâtiments. Elle se plaça discrètement derrière, les toisa en haussant un sourcil, et se contenta d'émettre un "tt tt tt", entre ses dents, appuyé d'un regard vers le bastingage de l'autre navire. Les pirates suivirent son regard et découvrirent le petit équipage de Nessa qui les fixaient, l'air mauvais. Mauvaise idée. Les pirates de Nessa étaient réputés pour leur loyauté (souvent malmenée, presque maladive, et frôlant la vénération – Nain jaune était même sûrement amoureux d'elle). Ils n'hésiteraient pas à abattre tout indésirable les uns après les autres. Eh oui, on ne tient pas à beaucoup sur une pauvre planche… Et si par hasard ils en venaient quand même à bout, l'équipage Tîwele était assez givré pour couler le bateau avec eux dessus.

— Tu es aveuglée par ta rage, ou ton honneur je n'arrive pas à savoir. Tu veux qu'il soit jugé, mais tu veux qu'il souffre. Tu ne peux pas avoir les deux. On peut s'épargner le trajet et les ennuis qui vont avec. Laisse-nous régler ça ici. On ira faire un compte rendu officiel quand on en aura fini.

— NOON ! (Neleam se mit à hurler) Bouge de mon chemin morveux ! (Elle se prit la tête dans les mains et continua, plus bas) Et… tout est compatible… Il suffit de faire l’effort de trouver une solution qui le permette.

Confus, Evan restait sur place sans trop savoir comment réagir. Elle avait l’air fou.

— Et j'ai bien l'intention de trouver cette solution, ça prendra le temps qu'il faudra mais je ne céderai pas à la facilité.

— On pourrait le juger selon les codes pirates, tenta Evan.

Quelques pirates poussèrent des cris d’approbation. Nessa les laissa s'enthousiasmer sans prendre parti. Elle fixer les deux protagonistes avec un sourire en coin pas du tout éclairant.

— Qui dit avoir le droit de juger ici ? Des pirates ? S’emporta Neleam de nouveau.

— Ils ont des codes, insista Evan, appuyé par quelques pirates.

— Et alors ? Il a trahi l'empire, je pense que si des personnes peuvent prendre cette décision c'est bien les personnes qui le gouvernent. Les pirates semblent relativement coopératifs. Je ne veux pas leur laisser le droit de juger cet homme alors qu'ils l'ont aidé à massacrer des innocents en masse.

Tsssssssss ! Un sifflement mécontent émana de Nessa. Les Pirates ne l'avaient pas aidé, ils avaient été contraints. Savait-elle qu'elle, Alice Tîwele en personne, avait dû abandonner son propre clan, son propre archipel, pour sauver les miches dudit Empire ? (OK c'était surtout pour sauver sa propre pomme et celle de ses pirates, mais le résultat était le même). Elle avait bravé (encore !) la Mer des Brumes pour rejoindre Otolep, affronté des Géants ! Manqué d'émasculer un Thül innocent! Livré de bon cœur ses informations, averti de l'existence du Gourou, et perçu la destruction du parasite via les Spires. C'était même Doc' qui avait affirmé que le remède se trouvait à l'Œil !
La mémoire courte, les crevettes…
Nessa était à deux doigts de tous les passer par-dessus bord. Gourou, chevalière, et frère jumeau. Gratuitement pour ce dernier.
Elle n'était pas encore au point niveau gestion de la colère.

— Très bien, je te propose quelque chose. On applique une loi vieille comme le monde. Elle ne change pas, qu'on soit pirate, dessinateur ou chevalier. La loi du Tallion. Œil pour œil, dent pour dent. (il se tourna vers le Gourou) Cet individu est accusé de meurtre par contamination, on lui fait goûter de sa propre médecine. On le contamine, et il meurt à petit feu. Fin de l'histoire.

La guerrière demeura silencieuse, puis elle cracha avec dédain sur le Gourou et s’éloigna vers la proue, déserte, pour y réfléchir sans doute. Evan resta planté là. Autour d’eux, il sentait la tension monter. Les fidèles du Gourou sentaient le danger arriver pour lui, et semblaient se préparer à une riposte violente. Il fallait l’empêcher direct. Evan se mit à réfléchir, inquiétant Nessa qui scruta les spires à l'affut d'un Dessin naissant.
Mais Evan se tourna vers sa sœur et planta son regard droit dans le sien. À ce moment précis, beaucoup d’informations semblèrent passer, comme s’ils communiquaient sans même se parler. Nessa comprit que son frère préparait quelque chose

Empêche une riposte ennemie commanda son frère mentalement. Sers-toi du navire capturé comme prison le temps qu’on en finisse.

Evan se détourna de sa sœur, confiant qu’elle ferait le nécessaire. Et elle le fit. En quelques mots glissés aux bonnes oreilles et gestes captés par les bons yeux, elle savait (espérait) la situation sous contrôle de ses Pirates. D'autant que ceux du navire précédemment abordé avaient tout intérêt à obéir s'ils ne voulaient pas subir les foudres Tîwele à son retour.

Lorsque le vent se leva et qu'une riposte ennemie s'amorça, les Pirates de Nessa étaient prêt. Sans compter que la tornade en dissuadait pas mal d'intervenir…
Elle perçut un cri du Gourou, perçant le mugissement du vent et le suivit.
Quelques secondes avant d’atteindre Neleam, traînant toujours son otage avec lui, Evan cria :

— Nessa ! Maintenant !

Nessa suivait son frère tant physiquement que dans les Spires, prête à lui accorder toute l'aide nécessaire. Quand il saisit le bras de Neleam tout en tenant toujours fermement le Gourou de l’autre main, il commença à dessiner son pas sur le côté. Nessa agrippa le bras d'Evan. Ce simple contact sembla affermir leur lien mental. Les Spires, réticentes à accueillir trois individus, s'élargirent. La Volonté d'Evan compensant celle de Nessa tandis que son Pouvoir les propulsait.

Le vent cessa soudain. L’équipage de Nessa avait pris l’avantage sur les autres et les acheminait déjà vers les cales. Sur le pont, Evan, Neleam, Nessa et le Gourou avaient disparu.

* * * * *


Les cadavres des Ogres gisaient encore sur les berges de l’Œil d’Otolep. Evan avait dessiné son pas sur le côté non loin de l’un d’entre eux près d’un gros rocher, là où il était sorti de la forêt complètement nu après son affrontement. À peine apparurent-ils qu’il lâcha le Gourou et Neleam. Il se plaça rapidement derrière le gourou, saisit son arc dans son dos (eh oui il était là tout ce temps), frappa l’homme par derrière pour qu’il tombe à genoux, arma une flèche et visa la nuque. Neleam et Nessa se tenaient en face de lui, encore hébétées. Evan attendit quelques secondes qu’elles se reprennent, puis prononça d’une voix haute et claire.

— J’ai fait partie de l’aventure à la seconde où je suis apparu ici, quelques jours plus tôt. Et elle se termine ici et maintenant. Neleam je te laisse deux options. Soit je relâche la corde de mon arc et il meurt, soit tu décides de l’entraîner de force vers le lac, et il en mourra. Dans tous les cas il meurt aujourd’hui, mais tu as le choix de lui rendre la souffrance qu’il a infligée. Tu voulais qu’il soit jugé ? Quoi de plus apte que l’Œil pour ça. Ton choix Neleam. Es-tu prête à prendre la bonne décision ?

Nessa avait déjà décroché au moins trois fois depuis le début de la conversation. Mais le pas sur le côté plus ou moins forcé suffit à la reconcentrer. D'un parce qu'elle n'appréciait pas des masses qu'on l'éloigne de son équipage. De deux parce que si elle entendait encore le moindre argument bancal elle risquait de commettre un massacre. Et de trois parce qu'elle ne voyait vraiment en quoi le problème Gourou devait se régler où Evan était arrivé. Si c'était une question de boucle à boucler, alors c'était sur l'Archipel qu'aurait dû se dérouler l'ultime action. Voir sur l'île des Nimurdes si on tenait vraiment à trouver la source de l'histoire…

Autre problème, rien ne disait à Nessa que si Neleam traînait le Gourou vers l'Œil elle ne mourrait pas avec lui. Eh oui, il l'avait toléré pour la guérir, mais tout le monde n'y faisait pas trempette à sa guise. Même les "gentils".
En réalisant cela, Nessa prit peur : et si Neleam s'en apercevait et qu'elle contrargumentait ? Ou si elle décapitait Evan pour l'empêcher d'exécuter le Gourou ? Elle ne situait plus très bien les priorités et le niveau de logique de ses compagnons d'aventure. Autant s'épargner un nouveau débat dont elle perdrait le fil par ennui, et abréger leurs souffrances à tous en jouant son rôle de Pirate.

— Parfois le mieux à faire, c'est de couper la poire en deux., lança-t-elle, surprenant tout le monde par son intervention.
Fichtre, elle en avait presque la bouche pâteuse d'être restée si longtemps silencieuse !

Draël apparut dans sa main…
… et découpa proprement le Gourou en deux parts égales, dans le sens de la longueur. Le bougre, qui avait ouvert la bouche dans le vain espoir de négocier, ne vit même pas sa fin arriver.
Les deux morceaux s'écroulèrent, répandant gaiment un bel assortiment d'abats.
Nessa planta Draël au sol pour s'appuyer nonchalamment dessus, pas plus ému qu'un Thül rôtissant une dinde.

— Si personne ne le revendique, je prends le côté gauche.

Nessa eut du mal à retenir une moue amusée devant leur air ébahi et la flèche d'Evan pointant le vide.

— Vous me remercierez plus tard, fit-elle avec un clin d'œil. Toi pour t'avoir épargné un cas de conscience, et toi, chère frère lycanthrope, pour t'éviter les foudres de l'Empire. Ceci-dit, l'enlèvement et la tentative d'exécution d'un prisonnier de guerre ne doit pas jouer en ta faveur… Voilà pourquoi je te conseille de rentrer avec moi sur l'Archipel. Neleam, je t'offre le côté droit du Nimurde. Vois-le comme un gage d'amitié : la moitié d'un ennemi commun. Quoi que tu en penses.

Ce dernier point frigorifia le regard de Nessa qui peinait à digérer les insinuations de la chevalier, proférées sur le bateau, concernant l'implication Pirate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10591
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Ven 13 Nov 2015 - 23:15



La situation était hors de contrôle. Le dessinateur avait voulu retourner au bord du lac d’Otolep et avait réussi à emmener Neleam, le Gourou et la chef des pirates. Tant de personnes en un unique voyage.
Tâtant son corps avec une mine dubitative, la guerrière s’assura qu’elle était encore en un seul et unique morceau. Pendant ce temps-là le dessinateur expliquait son plan : Neleam devait accompagner le Gourou jusqu’au lac et l’y baigner. De grés ou de force. La jeune femme senti un frisson parcourir son corps. Instinctivement, elle n’avait pas envie d’y remettre les pieds. Peut-être l’œil l’avait-il sauvée, mais ce n’était pas autant son ami.
Nessa prit la parole d’une voix assurée.

— Parfois le mieux à faire, c'est de couper la poire en deux


Neleam la regardait d’un œil critique. Qu’entendait-elle par-là ? Que tous les quatre iraient nager dans l’œil ? Ça n’était pas une solution guère plus satisfaisante. (surtout si Nessa porte des lentilles)
Soudain, une épée titanesque apparue dans les mains de Nessa. Cette épée le chevalier l’avait déjà vu. Lors de la tuerie sur le bateau. Une arme de massacre massive. Et aucun pirate n’avait réussi à la saisir alors que pour Nessa elle semblait aussi légère qu’une plume.
Où était l’arnaque.

Neleam observa Nessa effectuer ses grands gestes (et oui, une GRANDE épée demande de GRANDS gestes, sous peine d’y perdre une oreille) (ou une jambe) avant de tilter.
Mais que faisait-elle ?! Il était trop tard, l’épée entamait sa descende mortelle au-dessus de la tête du Gourou tandis que Neleam se faisait la réflexion que si arme il y avait, ennemi il y avait, sang et morts il y aurait. Mais son instinct était éteint, elle ne sentait pas le moindre danger (sauf Nessa et sa trop grande épée).

L’ennemi devait être le Gourou.

Le pirate le coupa (proprement ?) en deux, dans le sens de la hauteur.
Neleam resta… bouche bée. C’était tellement... absurde.

— Si personne ne le revendique, je prends le côté gauche.


Neleam ne réagit pas. Le côté gauche… ?
En effet, au sol gisaient deux demi-corps de Gourou. C’était vraiment très… malsain ? Neleam ne savait plus quoi penser. Le fait que le gourou soit mort ne la chagrinait pas, elle n’en avait pas conscience, elle ne voyait que ce type coupé en deux parts égales.

— Vous me remercierez plus tard. Toi pour t'avoir épargné un cas de conscience, et toi, chère frère lycanthrope, pour t'éviter les foudres de l'Empire. Ceci-dit, l'enlèvement et la tentative d'exécution d'un prisonnier de guerre ne doit pas jouer en ta faveur… Voilà pourquoi je te conseille de rentrer avec moi sur l'Archipel. Neleam, je t'offre le côté droit du Nimurde. Vois-le comme un gage d'amitié : la moitié d'un ennemi commun. Quoi que tu en penses.


Neleam resta quelques secondes de plus à regarder le mort, puis Nessa, qui semblait vraiment très fière de son coup, puis le mort qui était vraiment très mort, et re-Nessa qui semblait toujours aussi fière, et re-le-mort-qui-ne-s’est-pas-démouru, puis Nessa-qui-ne-s’était-pas-défierisée.

Puis l’unique réaction qui vint à l’esprit (et au corps, l’esprit de Neleam a été perdu depuis bien longtemps…) de la jeune femme fut…d’éclater de rire.
Son rire spontané qui finit presque en crise de larmes.
Un rire sincère et vraiment très amusée.


Cette situation était rocambolesque. Mieux encore : épique !


Lorsqu’elle se fut calmée, Neleam regarda Nessa et la remercia d’un signe de tête.

-Plus tard est arrivé. Du moins en partie. Je te remercie, Nessa-capitaine-d’un-bateau-catapulte. Je tenterais de me montrer digne de ma moitié-droite-de-gourou, je pense l’accrocher au-dessus de la cheminée ! Pour ce qui est de notre amitié… je pense qu’il faudra qu’on refasse un point sur ce qu’est vraiment l’amitié, mais sache que je suis heureuse d’avoir fait ta rencontre et je te souhaite de sillonner les mers encore longtemps !


Neleam sourit à Nessa, elle était sincère. Peut-être qu’elles avaient des modes de vie extrêmement différents, voir même opposés, mais le chevalier savait ce qu’elle devait à cette femme mystérieuse. Peut-être qu’un jour elle pourrait lui rendre la pareil.
… ou pas. Qui sait si leurs routes reviendraient à se croiser.
Puis Neleam s’adressa à Evan.

-Merci Evan pour ton aide et… je suis désolée d’avoir trahi ta confiance, il est évident que je ne me… contrôlais pas. J’ai rien comprit à vos histoires de famille, mais protège ta famille, ils sont un des biens les plus précieux dans la vie, que ton loup ne perde jamais sa meute. Bonne chance petite dessinateur (en devenir ?) !


Neleam lui sourit et le serra fort dans ses bras. Cette aventure l’avait vraiment perturbée, mais elle savait qu’elle lui devait la vie. Sans lui elle se serait noyée dans l’œil, il lui serait peut-être même arrivé des choses encore pires ! Une dette de plus à payer… Plus tard.
Neleam serra ensuite Nessa dans ses bras, bien quelle sente une petite résistance (quoi ? Nessa n’est pas une accro aux gros câlins ?).

Puis le chevalier ramassa son demi-gourou et tenta de le porter tant bien que mal.
Le chemin du retour allait être long.
Très long.

Elle espérait que les guerriers qu’ils avaient croisés plus tôt (il y a déjà quelques jours en fait) seraient toujours dans les parages, prêts à la dépanner (enfin à porter son paquet-souvenir).



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Dessinateur__Membre
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 1003
Date d'inscription : 24/09/2012
Dessinateur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Dessinateur de la trentaine (bon dieu ça passe...)
Aptitudes: Dessin, Maîtrise des 4 éléments
MessageSujet: Re: [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS] Dim 17 Jan 2016 - 22:08

Un calme pesant semblait s’être installé sur le trio. L’air était chargé d’électricité, et personne ne semblait vouloir rompre ce silence. Ce fut Nessa qui prit la parole, et Evan réalisa qu’il y avait longtemps qu’elle n’avait pipé mot.

— Parfois le mieux à faire, c'est de couper la poire en deux

La suite, Evan eut l’impression de ne pas y assister. Une épée massive apparût dans la main de Nessa, provoquant chez le Dessinateur un frisson semblable à la sensation qui accompagnait l’apparition de Lounia sur son corps. Une seconde plus tard semblait-il, l’épée était fichée dans le sol. Sauf qu’entre temps, elle avait proprement découpé l’otage en deux. Le corps resta ainsi sur les genoux encore une seconde, puis les deux parties se détachèrent dans un bruit atroce et tombèrent sur le côté, répandant boyeux et sang sur le sol. Nessa ne se formalisa pas de tout cela et planta son arme colossale dans le sol pour s’appuyer dessus.

— Si personne ne le revendique, je prends le côté gauche.

Comment pouvait-elle rester aussi stoïque ? Elle regardait son « œuvre » comme s’il s’agissait d’un simple caillou des rives du lac. Il aurait voulu s’insurger, mais intérieurement le loup semblait lui lancer un regard de défi. Comment la blâmer alors que lui-même était un dangereux prédateur, que la violence et le sang ne faisait pas ciller ? Nessa était sa jumelle, elle n’avait peut-être pas de loup (encore fallait-il le vérifier) mais elle était probablement comme lui. Il l’avait bien vue sur le bateau pendant le combat, une machine à tuer. Les lèvres du Dessinateur demeurèrent closes. Sa flèche pointait toujours dans le vide.

— Vous me remercierez plus tard, reprit-elle. Toi pour t'avoir épargné un cas de conscience, et toi, chère frère lycanthrope, pour t'éviter les foudres de l'Empire. Ceci-dit, l'enlèvement et la tentative d'exécution d'un prisonnier de guerre ne doit pas jouer en ta faveur… Voilà pourquoi je te conseille de rentrer avec moi sur l'Archipel. Neleam, je t'offre le côté droit du Nimurde. Vois-le comme un gage d'amitié : la moitié d'un ennemi commun. Quoi que tu en penses.

« Cher frère lycanthrope ». Sa dénomination toute fraîche finit de ramener l’homme à la réalité. Comme pour en témoigner, il relâcha doucement la corde de son arc, rangea la flèche dans son carquois et baissa son arme. Neleam s’avança et prit la parole à son tour.

- Plus tard est arrivé. Du moins en partie. Je te remercie, Nessa-capitaine-d’un-bateau-catapulte. Je tenterai de me montrer digne de ma moitié-droite-de-gourou, je pense l’accrocher au-dessus de la cheminée ! Pour ce qui est de notre amitié… je pense qu’il faudra qu’on refasse un point sur ce qu’est vraiment l’amitié, mais sache que je suis heureuse d’avoir fait ta rencontre et je te souhaite de sillonner les mers encore longtemps !

Nessa accueillit la réplique avec un sourire, mais son regard restait froid. La guerrière – Evan ne pouvait pas se résoudre à l’appeler Chevalière – se tourna ensuite vers lui.

- Merci Evan pour ton aide et… je suis désolée d’avoir trahi ta confiance, il est évident que je ne me… contrôlais pas. J’ai rien comprit à vos histoires de famille, mais protège ta famille, ils sont un des biens les plus précieux dans la vie, que ton loup ne perde jamais sa meute. Bonne chance petite dessinateur.

Les paroles furent touchantes, émouvantes et la jeune femme les accompagna d’une étreinte sincère qu’Evan lui retourna volontiers. Etait-il alors nécessaire de répondre avec des mots. La combattante étreignit ensuite Nessa, qui se montra bien plus réticente, puis s’en alla en traînant difficilement sa part du Gourou avec elle.

Il ne restait plus qu’eux deux. Evan et Nessa, deux jumeaux. Une pirate, un Dessinateur aventurier.

Evan repensa à son parcours, à tout ce qui l’avait mené jusqu’ici. Il avait toujours choisi sa route en suivant ses instincts, était toujours allé là où il trouverait frissons, adrénaline, ou amour. Aujourd’hui il avait vieilli, parcouru beaucoup de chemin. Nessa lui offrait une ouverture vers un monde qu’il rêvait d’explorer. Des terres et des frontières inconnues, les réponses quant aux mystères de son passé. Mais également de nouvelles capacités, des pouvoirs insoupçonnés. Pour la première fois de sa vie, il avait réussi à effectuer un Pas-sur-le-côté en transportant trois personnes, sans difficulté, aussitôt qu’elle s’était tenue là, près de lui. Evan sentait qu’il lui restait encore beaucoup à découvrir. Un vent nouveau sembla se lever sur sa vie au même moment qu’une brise légère venue du lac leur caressa la joue.

Evan se tourna vers sa sœur. Près d’eux, quelque part dans l’immensité du lac, leurs parents devaient les regarder, fiers.

- Je te suivrai Nessa, où que tu ailles.

Evan Dessinateur, Evan aventurier, Evan loup…

De nouveau ils se tournèrent vers l’horizon, ensemble.

Evan… pirate ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS]
» Event #1 ~ Suprise pour les survivants
» [EVENT] Un RP pour la communauté!
» [Clos] Girlfriend pour Alecto !
» Pour info /event serveur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Vue sur l'Océan :: Grand Océan du Sud-