Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

[Spécial - HRP] La Magie de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Sam 12 Déc 2015 - 8:56

Aoro était extatique. Cette fête promettait d’être grandiose ! Même mademoiselle Caldin avait accepté de venir passer ce moment à l’Auberge du Monde !

Certes, Noël était une tradition terrienne. Mais d’après ce que de jeunes gens originaires de cette planète lui avaient décrit, c’était une tradition qui méritait d’être perpétrée. Largement. Quoi de mieux que de passer une soirée entre amis, autour d’un bon repas et d’une foultitude de cadeaux ?

Aussi s’était-il plié en quatre pour organiser cet événement majeur. Son auberge serait la première de l’histoire de Gwendalavir à proposer pareille réunion. Peut-être pourrait-il même prétendre à entrer dans le grand Livre des Légendes pour cet exploit !

Pour l’heure, les préparatifs se déroulaient pour le mieux. Oul était aux cuisines pour préparer un véritable festin. Certes, le compagnon d’Ellana lui avait assuré qu’il lui fournirait la fameuse « dinde de Noël », une obligation, d’après le jeune Salim, mais le chef cuisinier s’occupait à mettre en forme tous les autres détails de ce délicieux banquet.

Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu’il accueillit le couple, amoureusement enlacé. Car si Ellana donnait la main à son jeune garçon , Edwin donnait la main à… sa dinde. Pas Ellana, bien sûr. La dinde de Noël. Bel et bien vivante, quoique terrorisée par sa position. Il fallait dire que les dindes n’aimaient pas particulièrement être pendues par les pattes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Elyssa Cil'Darn
Messages : 125
Date d'inscription : 02/01/2014
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Frontalier - 46 ans
Aptitudes: Résiste au chant marchombre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Sam 12 Déc 2015 - 8:59

En tout bon gentleman, Edwin entra dans l’auberge le premier, et tint la porte pour que sa compagne et son fils puissent entrer. Les conventions ne faisaient toutefois jamais mention de la façon dont on s’effaçait devant sa dame avec une dinde à la main, mais Edwin n’y prêtait pas attention.

Ils étaient en avance, mais Aoro se languissait d’Ellana, comme à son habitude, et celle-ci avait inlassablement répété qu’ils devaient arriver en avance pour qu’elle puisse placer ses marques-places. Ceux sur lesquels elle avait passé la journée à râler, au plus grand désespoir du Frontalier. Aussi s’était-il réjoui de devoir partir chasser le repas du soir. Ils l’avaient attendue, cette volaille ! Que de travail pour créer une basse cour ! Pour une malheureuse dinde ! Toujours était-il que leur dinde, leur petite protégée, était parvenue au poids idéal pour le repas qui les attendait.

Il avait alors fallu l’attraper. Si la distraction avait particulièrement plu à Destan, qui avait regardé, hilare, son père courir après le capricieux volatile, elle avait nettement moins plu à Ellana, qui ne pouvait se concentrer sur sa tâche dans un tel vacarme. Ses marques-places lui avaient demandé, il fallait dire, une grande concentration.

Après une demi-heure de combat, le Frontalier s’était finalement emparé de la volaille, dans un magnifique plaquage que Destan, unique spectateur de cet exploit, avait chaleureusement accueilli en applaudissant.

Voilà comment la petite famille avait apporté sa contribution à la fête. Mais pas seulement ! Car ils amenaient également leurs cadeaux ! Ainsi, sous la plante étrange qui servait de sapin, le maître d’armes alla déposer son présent, emballé avec précaution. Il revint avec une mine de conspirateur. Il avait frappé fort ! La personne qui hériterait de son collier en dents de brûleur serait sans nul doute désigné « invité le plus chanceux de la soirée ».

C’est alors que l’incident se produisit.
La poulette, exaspérée d’être traitée avec si peu de considération, gaina ses abdominaux pour se plier et attaquer sans gêne la main qui enserrait ses pattes. Non mais oh, il n’était pas dit qu’une princesse pouvait être traitée de la sorte !

Dans un juron, le maître d’armes lâcha la vile créature qui, après avoir roulé à la manière des poules-ninja, se dressait déjà sur ses pattes et fuyait dans toute la pièce, son bourreau sur les talons.
Elle attendait juste que la porte s’ouvre sur le prochain invité pour s’évader…

& le mot à placer sera...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2324-journal-de-bord-d-edwin-til-il
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10630
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Sam 12 Déc 2015 - 23:18


Neleam avait été invitée à un dîner de Noël.
Lorsqu’elle avait reçu le pigeon porteur de ladite missive, elle faillit s’étouffer avec sa tartine de pain beurré.

Un dîner de Noël.

Et puis pourquoi ne pas fêter Halloween et l’arrivée des rois mages ?!
Bon, elle ne dirait pas non à une bonne galette des rois, ça lui manquait terriblement. Une bonne frangipane, de la pâte feuilletée, et ça tout chaud. Avec un gage à celui qui avait la fève… C’était le bon temps. Enfin un des bons temps qu’elle avait eut sur Terre.
Mais là elle s’était éloignée du sujet.

Le pigeon était maintenant en train de picorer joyeusement dans l’assiette de la guerrière. Neleam, d’un réflexe aiguisé par les dîners dans la cambrousse où il ne faut pas lâcher son steak d’épinard sous peine de le voir disparaitre, kidnappé par un cheval affamé, elle allait pour coller un revers au maudit volatile qui l’enverrait droit dans le mur avec une entrée directe au Paradis des piafs affamés-mal-éduqués. Mais elle réussit à retenir son geste au dernier moment. Peut-être ferait-elle mieux de décrocher complètement la lettre et ensuite de jeter le pigeon par la fenêtre.
Neleam, fière d’elle, décrocha la lettre qui portait joliment son nom avec le titre « invitation au dîner de Noel » et délogea l’animal de son assiette, bien que la tartine soit déjà réduite de moitié. Elle retourna à la fenêtre déjà ouverte et lança l’animal qui s’empressa de prendre son envol vers son chez-lui.
Ou vers d’autres tartines, chacun ses horizons.

Neleam ouvrit donc la missive et la lu, se demandant qui serait aussi idiot pour l’inviter à un tel dîner. Elle avait déjà fait ses preuves au repas de l’empereur, alors pourquoi récidiver ?
La demoiselle était chargée d’une mission : celle de ramener un troubadour ou un type pour mettre l’ambiance. Soupirant, la guerrière passa en revue ses connaissances et son regard tomba sur la note en bas de page : merci d’envoyer confirmation de votre participation à la patte du pigeon, il retrouvera son chemin.
Oups.



Donc Neleam avait décidé d’arriver avec beaucoup d’avance afin de s’assurer que personne ne l’oublierait. L’Auberge Monde, un lieu de prestige, qui était assez familial et plutôt bien côté. Elle n’y avait jamais mis les pieds.
Ce n’est que lorsqu’elle fut à une heure de cheval (du moins elle l’estimait) de l’auberge que Neleam réalisa qu’elle avait oublié de ramener son gigolo.
Elle laissa échapper une série de jurons, qui en auraient décoiffé la grand-mère de Bjorn et talonna sa monture en direction du village le plus proche. Heureusement, elle connaissait plutôt bien la région et savait qu’elle ne tarderait pas à trouver des regroupements de maisons. Mais de là à rencontrer un intermittent du spectacle…

Lorsque la guerrière arriva elle se mit à chercher activement la personne qui lui sauverait la mise. Le village avait justement un barde ! Mais lorsqu’elle le vit, elle déchanta. Il devait avoir mangé des huitres pas fraiches la veille et y être allergique car il avait fait une réaction épidermique des plus impressionnantes. Neleam demanda poliment s’il n’y avait personne d’autre. Mais comme la chance semblait bien se moquer d’elle il n’y avait d’un adolescent avec un voie muant qui chantait comme un pied et son frère, plus âgé, exhibitionniste, mais qui savait jouer de la guitare. Ce que les villageois gardèrent bien de lui dire c’était qu’il s’agissait surtout de chansons… paillardes. Celles que chantent les jeunes lors de leurs beuveries.
La jeune femme, en désespoir de cause, choisit la seconde option, elle trouverait bien un moyen de faire garder sa décence à cet individu, au moins il pourrait jouer une petite mélodie en fond sonore. Elle ne serait pas trop ridicule.

Elle partit donc en direction de l’auberge, avec Jehan. Tout au long du chemin, Neleam tirait Firmament par la bride tandis que son compagnon lui faisait un bref aperçu de ses capacités. Il sait chanter, jouer la guitare, danser (surtout s’il peut enlever ses vêtements en mêle temps), cracher du feu...
Elle s’inquiétait vraiment pour la capacité dudit jeune homme à combattre ses pulsions. Elle n’avait pas de combinaison intégrale ou de camisole à lui donner histoire de se tranquilliser.



Jehan parti s’occuper du cheval tandis que Neleam décida d’entrer dans l’auberge, afin de manifester sa présence. A peine eu-t-elle le temps d’ouvrir la porte qu’un truc noir gloussant lui fila entre les jambes, la faisant trébucher. Elle se rattrapa sur l’individu qui venait de s’élancer vers elle. Ou vers la porte. Ou vers la... dinde. Car s’était une dinde furieuse qui venait de s’enfuir, Neleam venait de percuter, avec un peu de retard.
Tout est-il qu’elle était en train de tomber lorsque l’homme la percuta de plein fouet, comme surprit qu’elle ne se soit pas poussée pour le laisser sortir.

Le choc fut brutal. Neleam se retrouva sonnée, au sol, et il semblait que le type aussi. N’étaient-ils pas d’ailleurs dans une position compromettante ?

-J’espère que ce n’était pas le dîner qui vient de me filer entre les jambes…


Neleam se gifla mentalement pour cette répartie moisie. Elle eut ensuite envie de se cogner la tête contre le mur lorsqu’elle réalise que l’homme n’était autre qu’Edwin Til’Illan.
Oh non…
Neleam décida de réagir avec la maturité qui la caractérisait tant et se releva plus vite qu’un Petit ayant flairé une framboise avant de se précipiter dans les cuisines. Enfin dans la salle qui se trouvait derrière la porte tout au fond de la pièce principale. Et qui se trouvait être la cuisine.
Le cuisiner l’observa avec un regard surpris. Neleam lui répondit avec un grand sourire, tout à fait innocent. Puis, avant que l’homme ne se décide à la hacher menue pour être entrée telle une furie dans sa cuisine, elle s’éclipsa.

Elle retourna dans la grande salle où d’autres personne venaient d’arriver. Elle se fit aussi discrète que possible et déposa son cadeau au pied du sapin. Une galette des rois, confectionnée par ses soins avec un caillou au milieu. Ben quoi, elle n’avait pas de fève…

le prochain mot à placer sera:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 14
Autre(s) Compte(s) : Alyss Lee
Messages : 354
Date d'inscription : 22/09/2015
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 17 ans
Aptitudes: Très agile et rapide
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Dim 13 Déc 2015 - 10:59

Vous êtes invité
Pour fêter Noel
A l’auberge du monde
Nous vous prions de ramener un cadeau et une bûche de Noel !
Joyeux Noel
!


Edelwein, ce papier froisser, défroisser et refroisser dans les mains réfléchissait toujours. Devait-elle y aller ou pas? Tout était prêt pour elle. Une délicieuse odeur de chocolat emplissait toute la petite maison qu’elle avait miraculeusement pu  louer. En effet, la bûche, énorme, demandée sur le message était faite.

Elle était sortie juste après avoir reçu ce mot pour acheter des ingrédients nécessaire à la fabrication d’une bûche de Noel, sa maison étant vide de toute chose se rapportant à la cuisine. Ce n’était pas qu’elle ne savait pas la faire, c’était juste parce qu’elle avait souvent un manque puissant d’envie et de temps. Mais elle savait cuisiner, et même très bien. Voilà pourquoi, sans doute emporté par l’émotion d’être invitée à une fête, elle c’était retrouver dans le froid et sous la neige à la recherche d’une boutique spécialisé en cuisine de Noel. Elle se souviendrait toujours du marchand. Un vieil homme unijambiste avec un œil de verre et un sourire qui laissait apercevoir ses deux seules dents d’une couleur jaune canari. Elle avait vite fait ses achats et avait payé au fils de ce dernier,  qui heureusement pour lui, n’avait aucune ressemblance avec son père.

Une fois de retour chez elle, elle n’avait, encore une fois, pas réfléchit et avait fait cette buche, qui avait occupé tout son esprit pendant au moins 4 heures. Celle-ci mise au four, elle avait commencé à penser à une tenue. Elle ne voulait surtout pas passer pour une pauvre, et était allé fouiller dans toutes les armoires. Elle avait même trouvé des vêtements potables,  autre que sa combinaison Marchombre ! Et c’était là qu’elle avait commencé à se sentir bête.

Elle ne connaissait surement personne de cette fête, qui pouvait être, au passage, un bête piège tendu par de sale gamin farceur. Mais elle avait déjà entendu parler de l’auberge du monde. Ce n’était pas cela qui la gênait réellement. Elle avait surtout peur de faire une crise de folie! Puis, elle se dit que, une fête comme celle-là, si s’en était une,  aller rassembler des  guerriers forts, et peut-être même plusieurs!  
Elle sortit sous la neige.

Après avoir longtemps marché, elle aperçut enfin ladite auberge. De dehors, on pouvait voir qu’à l’intérieur régnait une lumière forte. Soudain, lorsqu’elle s’approcha de la porte, un volatil lui rentrât dedans, avec la violence d'une tribut de rays enragés. Il y eu une forte collision, et la jeune fille et l’oiseau tombèrent dans la neige qui commençait à fondre et qui se transformait en boue. Elle lâcha un juron violent, épousseta ses vêtements boueux et rattrapa d’un coup sec l’oiseau, qui semblait être une dinde. Elle s’aperçut avec joie que son cadeau, c'est à dire une énorme plante verte acheté sur le chemin en vitesse, emballé dans un carton recouvert de papier avec des sapins dessus, et sa bûche était intacte. Elle poussa violemment la porte et avança les yeux fermés jusqu’à ce que sa magnifique entrée fut mise au sol par quelqu’un qui avait eu l’excellente idée de resté dans le passage.

-Non mais vous êtes complètement idiot ou quoi! J’aurai pus me blesser ! s’emporta-t-elle, comme à son habitude.
Elle ratrapa la dinde, son cadeau et la bûche qui avait eu mainte fois le temps de sa scratcher, mais qui, par chance, ne l'avait pas fait.
A, la magie de Noel...  
le prochain mot a placer sera:
 


Dernière édition par Edelwein Mithrandil le Lun 14 Déc 2015 - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2015
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme âgée de 18 ans
Aptitudes: Elle est rapide, agile
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Dim 13 Déc 2015 - 12:31

Bien au chaud chez elle, un peu avant de partir pour Al-Far, Luna reçu une invitation, par pigeon voyageur. Elle n’aimait pas les pigeons. Alors quand il s’approcha d’elle, elle tomba de la chaise où elle était tranquillement assise cinq minutes plus tôt. Le pigeon se posa tranquillement sur la table, tandis que Luna se relevait. Elle prit le mot attaché à sa patte, en restant le plus loin possible de cette bête. Un pigeon, pour Luna, était aussi monstrueux qu’un lycanthrope. Elle déroula le petit mot.

« Vous êtes cordialement invité, pour fêter un noël, à l’auberge du monde. Nous vous prierons d’emmener les guirlandes, pour les décorations. Merci ! Et joyeux Noël ! »

C’était une très bonne idée ! Sa décision était prise. Elle irait. Elle écrivit rapidement un mot qui disait qu’elle serait présente à cette fête. Elle accrocha le petit morceau de papier à la patte du pigeon. Elle essaya de le faire s’envoler, en faisant des petits « pschitt, pschitt », mais le pigeon restait là, à la regarder bêtement.

Luna recula. Des guirlandes. Il fallait qu’elle trouve des guirlandes ! Elle décida de les confectionner elle-même. Elle alla acheter toutes sortes de papier, du vert, du jaune, du rouge, du bleu…..

De retour chez elle, elle découvrit, avec joie que le pigeon s’était envolé. Elle se mit au travail, elle découpa dans ces papiers, des étoiles, des sapins, des choses qui ressemblait à des flocons de neiges, et des joyeux noëls. Problèmes ! Luna n’avait rien acheté pour les lier ensemble. Elle ressortit, acheta des mètres et des mètres de fil et retourna chez elle. Elle perça des petits trous en haut de chaque morceau de papier. Luna y passa le fil, la première guirlande était finit. Encore un problème ! Les morceaux de papiers bougeaient, elle fallait qu’elle y fasse un nœud, pour qu’il reste à leur place. Elle défit intégralement la guirlande et recommença en prenant soin de faire un petit nœud après chaque morceau enfilé. Première guirlande finit ! Elle recommença 9 fois son travail, 10 guirlandes serait suffisantes.

Luna acheta deux cadeaux.

Elle partit pour l’auberge du monde en début d’après midi. Elle mit 2 jours pour arriver devant la porte de l’auberge du monde. De belles lumières brillaient à l’intérieur. Elle déposa Moon, son cheval, dans l’écurie juste à côté. Elle ouvrit la porte de l’auberge. Luna découvrit une jeune femme, qu’elle connaissait bien, trop bien. Cette femme tenait à bout de bras, un volatile, une dinde. Luna gênée d’arriver à un tel moment déposa discrètement ses cadeaux  (du papier qui lui restait et un fourreau de cuivre pour une belle épée).

- Bonsoir, j’ai apporté des guirlandes, qu’est ce que j’en fais ?
Le prochain mot à placer sera ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 16
Date d'inscription : 06/02/2014
Frontalier__Membre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Dim 13 Déc 2015 - 22:35

Siam regarda un long moment la fin de l'invitation qu'elle venait de recevoir. Elle la conviait à l'auberge du Monde et la priait de bien vouloir s'occuper du père Noël. Qu'est-ce que c'est qu'un père Noël ? Un méchant dont il faut se débarasser ? En désespoir de cause, elle alla frapper chez son frère. Malheureusement, Edwin n'en savait pas plus qu'elle.
Alors que Salim, de passage à la Citadelle, passait dans le couloir, Siam lui sauta dessus afin de l'interroger sur le mystèrieux père Noël. Le jeune homme lui apprit qu'il s'agissait d'un vieil homme plutôt gros habillé en rouge et qui distribuait des cadeaux aux enfants. Quelle personne totalement ivre avait bien pu inventer un aussi curieux personnage ? Personne ne le savait mais il faisait partie des traditions.
C'est ainsi que quelques semaines plus tard, Siam chevauchait vers l'auberge du Monde en compagnie de Bjorn qui était, une fois en rouge, la personne qui, selon Siam, ressemblait le plus au fameux père Noël. Dans les sacoches qui pendait à sa selle, la jeune femme avait glissé le costume rouge qu'elle avait fait confectionné (il ne fallait pas trop lui en demander non plus, la couture, très peu pour elle) par le tailleur de la Citadelle. Autant dire que l'étrange commande avait suscité de nombreuses interrogations. La seconde étape avait été de convaincre Bjorn de l'aider. Il lui avait fallu ressortir nombre de dossiers compromettants. Bien sur, Siam détestait le chantage et ne l'utilisait jamais qu'en situation de crise. Malheureusement c'était une situation de crise.
Dans l'autre sacoche, soigneusement emballé, se trouvait son cadeau, un magnifique nécessaire pour prendre soin de son arme. Evidemment, elle se doutait bien que tout le monde en possédait déja un mais c'était le cadeau qui lui avait fait le plus plaisir mis à part lorsqu'elle avait eu son premier sabre, offert par Edwin.
A l'approche du lieu de rendez-vous, des rires et des cris commencaient à se faire entendre. Cependant, Siam était bien loin d'imaginer ce qu'il se passait. La salle comptait déja quelques invités. Une jeune femme recouverte de guirlandes, une autre tenant une dinde (mais n'était-ce pas à Edwin de l'amener ?) Celui-ci aidait disons mademoiselle Dinde (non pas qu'elle ait une quelconque ressemblance avec une dinde, loin de là) à se relever. Plus loin, son neveu et sa belle-soeur disposaient des marque-places autour de la table. Siam alla déposer son cadeau au pied du sapin puis entreprit de saluer tout ce beau monde. Comme souvent lors de soirées comme celle-ci, on n'allait pas s'ennuyer...

Le mot à placer :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Elyssa Cil'Darn
Messages : 125
Date d'inscription : 02/01/2014
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Frontalier - 46 ans
Aptitudes: Résiste au chant marchombre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 15 Déc 2015 - 14:56


Edwin traquait la poulette. Il essayait de lui barrer le chemin, mais les chaises et les tables ne lui rendaient pas service. Sous les yeux ravis de Destan, ceux, gouailleurs, d’Ellana, et ceux, affolés, d’Aoro, le maître d’armes fit face au volatile qui venait de s’immobiliser devant la porte. Ce fut un véritable duel de regards entre les yeux d’acier du Frontalier et le regard stupide de sa proie. Il n’avait plus qu’à plonger.
C’était sans compter l’entrée fracassante d’une invitée, qui fit voler en éclat le microcosme de leur duel.

Edwin bondit en avant, tandis qu’une jeune femme perdait l’équilibre à cause de sa maudite proie. Le résultat fut… artistique. Dans une cascade parfaite, la jeune femme se rattrapa au Frontalier, avant de basculer en arrière sous le double assaut d’Edwin et de la dinde. Dans sa chute, le maître d’armes tendit les bras pour essayer d’attraper le vicieux volatile, mais la manqua. Empêtrés au sol, les deux valeureux guerriers demeurèrent de longues secondes au sol, se demandant par quelle magie ils avaient réussi à choir aussi cruellement.

- J’espère que ce n’était pas le dîner qui vient de me filer entre les jambes…

Ils ouvrirent des yeux ronds en se reconnaissant mutuellement.
Il n’avait pas choppé la dinde, mais Neleam.

Avant que l’un ou l’autre n’ait pu réagir, la porte, qui s’était refermée derrière la dinde sous l’effet du courant d’air qu’elle avait provoqué en fuyant, se rouvrit brutalement.
Une fois de plus, un invité entrait triomphalement, sans regarder où il mettait les pieds.
Enfin, une invitée.

Assise par terre, elle se mit à les houspiller en ramassant ses biens. L’élément perturbateur, qui avait fini par être sonnée dans la chute d’Edelwein, ne gesticulait que mollement.


-Non mais vous êtes complètement idiot ou quoi! J’aurai pu me blesser !

Le Frontalier se redressa, l’air pincé, et adressa un regard de reproches à Neleam, qui courait déjà vers… les cuisines. Il s’apprêtait à répondre à tant de mauvaise humeur le soir de Noël, mais son regard s’illumina comme les guirlandes électriques d’un sapin lorsqu’il remarqua ce qu’elle tenait à la main.

- Aaaah, merci d’avoir rattrapé ma dinde !

Il appuya cette déclaration d’un sourire d’enfant ravi, avant de s’approcher de la jeune femme pour s’emparer du volatile, bien décidé à le mener jusqu’à la cuisson. Il suspendit son geste sous la voix désespérée d’Aoro.

- C’est une catastrophe !

Tous les invités se tournèrent vers lui avec une mine mie-craintive, mi-surprise. Une nouvelle invitée choisit cet instant pour se présenter, demandant où devaient se mettre les guirlandes, Siam sur les talons.

- Nous n’aurons jamais le temps de cuire la dinde à temps ! Elle est encore vivante !

Edwin haussa les épaules et récupéra son dû. Oul saurait quoi faire. Sur le chemin de la cuisine, Neleam manqua de le percuter de nouveau, ce qui le poussa à râler, pour la forme.



Mot à placer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2324-journal-de-bord-d-edwin-til-il
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 02/01/2014
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme / 32 ans
Aptitudes: Maîtrise le chant Marchombre - Chevaucheuse de Brume - Greffée par le Rentaï
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Sam 19 Déc 2015 - 15:00

« Maman ? Pourquoi Papa fait une drôle de tête ? »

Ellana baissa les yeux vers son enfant. Destan était d’une humeur merveilleuse, à en juger par le sourire radieux qu’il arborait – sourire qui aurait pu éblouir la moitié du continent par son aura, mais qui se contentait pour le moment de faire fondre son cœur de Maman Gâteau. Elle attrapa la main potelée de son fils avant qu’il ne se décide à courir vers son père, lequel était péniblement en train de se battre avec… Une dinde. Oui, une dinde, parfaitement. Edwin Til’Illian, seigneur des Marches du Nord, menait une rude bataille face à une volaille. Et autant vous dire qu’Ellana n’était pas sûre de la victoire de son compagnon, ce qui frisait le ridicule lorsqu’on connaissait un tant soit peu les capacités du Frontalier.

Un sourire étira ses lèvres au souvenir de la mémorable course de son homme après ce qui serait leur repas du soir. Une fois n’est pas coutume, le propriétaire de l’Auberge du monde et excellent ami qu’était Aoro avait décidé d’organiser un grand repas de Noël. Elle ne pouvait pas ne pas y aller, depuis le temps qu’ils ne s’étaient pas vus tous les deux… Et puis, un diner festif, cela ne se refusait pas, surtout lorsque Oul se mettait aux fourneaux. La perspective de mets délicieux lui donnait d’ors et déjà l’eau à la bouche. Enfin, encore faudrait-il qu’ils arrivent à l’heure… Certes, pour cette fois, c’était totalement de sa faute. La création de marque-places avait, au vu de ses capacités artistiques, pris un peu plus de temps que prévu mais au moins, elle avait fini par vaincre. Ce qui aurait pris environ deux minutes à Ewilan lui avait simplement pris quatre heures, voilà tout.

Elle tapota fièrement la besace qu’elle portait à la hanche droite et où se trouvaient les fameux marque-places ainsi que le cadeau qu’elle avait dû apporter. Un léger ricanement s’échappa de ses lèvres face à cette pensée. Celui qui aurait son présent serait ravi, nul doute là-dessus. Un bonnet en poils de siffleurs qu’elle avait trouvé dans une petite boutique lors de l’une de ses escapades, c’était déjà une belle intention, non ? Certes, le dit bonnet avait été teint en rose à pois verts. Mais quand même. Lorsque Destan tapota sa jambe, agitant ses petites mains dans sa direction, elle ne résista pas à l’envie de le prendre dans ses bras. L’auberge était juste devant eux, à quelques mètres tout au plus, mais elle ne voulait pas qu’il soit grognon à peine l’entrée passée, alors autant économiser les forces du bambin. Garnement qui n’était d’ailleurs pas décidé à laisser la situation lui échapper aussi facilement.

« Maman, pourquoi Papa tient la patte de la dinde et pas ta main à toi ? Il ne t’aime plus ? »

Faites des gosses, hum. Ellana haussa un sourcil interloqué et sa bouche s’ouvrit dans un « ô » de surprise. De qui ce petit chenapan tenait-il un tel culot ? Un éclat de rire se fit entendre ; question à la réponse évidente, quand on y réfléchissait bien.

« Tu sais mon chéri, ton père a un cœur suffisamment grand pour aimer à la fois toi, moi, et ce charmant animal… »

Destan contempla sa mère de ses grands yeux argentés un moment, puis fronça ses petits sourcils.

« Tant mieux alors. Tu sais, à un moment, j’ai cru qu’il voulait manger Cacahuète. »

Cacahuète. Oui parce qu’en plus de hanter les nuits d’Edwin, cette dinde avait un prénom.
La marchombre remercia Edwin d’un doux regard lorsqu’il s’effaça pour les laisser entrer en premier, et ne cacha pas sa surprise en découvrant la salle principale de l’Auberge. Pour le coup, Aoro avait fait fort : toute la pièce était savamment décorée, de la petite figurine aux chaussettes de Noël accrochées à la cheminée. La magie de Noël était partout présente et cela ravissait Ellana.

« Madame ! Enfin vous voilà ! »

Elle secoua la tête en entendant la voix de son ami. Après toutes ces années, le gérant n’avait pas perdu cette mauvaise habitude qui consistait à la traiter comme si elle s’avérait être l’Empereur lui-même – les cheveux gris en moins. Souriante, elle claqua deux baisers sonores sur les joues d’Aoro, qui s’empourpra presque instantanément. En plus de lui faire toutes les éloges imaginables, l’homme n’avait jamais dissimulé l’affection qu’il portait à la marchombre.

« Comme il a grandi… Viens par-là mon bonhomme, que je t’embrasse avant de te couvrir de bonbons au chocolat ! Mais n’en parle pas à ta mère, elle risquerait de me taper sur les doigts ! »

Ellana tendit Destan à Aoro, qui entreprit de le noyer sous une flopée de baisers et chatouilles en tout genre. Le regard de la jeune femme se fit plus attendri encore lorsqu’elle entendit le rire de son enfant. Que cette mélodie était douce à écouter… Elle détourna la tête juste à temps pour voir Neleam percuter Edwin et la dinde s’échapper en courant des doigts de son compagnon. Elle ne put s’empêcher de rire devant cette scène pour le moins cocasse. Nel, quant à elle, fila vers les cuisines avant de subir le courroux d’Edwin. Excellente initiative. De la rissolée de Chevalière au dîner, cela aurait fait un peu désordre le soir de Noël.

Abandonnant Edwin à son triste sort – et à un nouvel épisode de Frontalier VS volaille – Ellana rejoignit les cuisines à son tour, laissant Destan suivre son petit bonhomme de chemin dans la grande salle. Elle y trouva la chevalière qu’elle salua chaleureusement. Il faut dire que la dernière fois qu’elles s’étaient croisées, à la soirée anniversaire de l’empereur, Nel lui avait laissé une très bonne impression ; surtout au moment où elle avait tenté de noyer Sil’Afian grâce à l’un de ces affreux cocktails qu’ils servent au palais.

« Comment  vas-tu ? Je suis ravie que tu aies pu te joindre à nous ce soir ! »

Elle sourit puis se tourna vers Oul, le salua à son tour et demanda :

« Où puis-je mettre mon cadeau ? »

Le cuisinier sourit à pleine dents.

« Tu peux le laisser au pied du sapin, dans la salle principale. Ou alors au pied de mon propre sapin, juste là ! »

Ellana suivit la direction que lui montrait le doigt de l’opulent personnage et ne put retenir une mine incrédule lorsqu’elle découvrit le dit sapin.

« Oul… C’est un cactus. »

Le cuisinier éclata de rire et retourna à ses fourneaux, clamant par-dessus son épaule.

« Pénurie de sapins dans le coin, Aoro a eu  un mal de chien à trouver le sien. N’empêche qu’il reste adorable, même piquant ! »

Ellana jeta un coup d’œil à Neleam qui venait de retourner dans la grande salle, se demandant si elle partagerait le même avis qu’elle sur le côté adorable de la chose. Balayant la question d’un geste de la main, la marchombre choisit finalement de quitter les cuisines pour rejoindre les autres, et s’approcha de Nel près du sapin.

« Alors, qu’as-tu du ramener ? »

Chacun avait dû fournir un petit quelque chose. Parlant de ça, Ellana fouilla dans sa besace et en sortit une série de marque-places colorés, agrémentés de paillettes et peinturlurés à souhait, sur lesquels étaient notés les noms de chacun des participants au repas. Elle les agita sous le nez de la chevalière d’un air ravi.

« Pour ma part, ça a été activité dessin. Tu m’aides à faire les plans de table ? », lui demanda-t-elle dans un clin d’œil.

Si elles se plantaient dans les attributions des places, la soirée promettait d’être pour le moins détonante.
Le mot à placer est:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thül__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 41
Date d'inscription : 24/02/2012
Thül__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 29 ans. Homme
Aptitudes: Au combat ; corps à corps/armes lourdes ; aptitude pour la maladresse.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Lun 21 Déc 2015 - 23:35

— ... en faisant : "Hoho hoooo !".

Le timbre grave à souhait du Thül se prêtait parfaitement à l'imitation du Père Noël. Et d'où donc connaissait-il le bonhomme ? De Aoro. L'aubergiste s'était appliqué à lui expliquer ce qu'était Noël, lui-même tenant l'information d'un pur terrien. Terrien-> Aoro-> Deag -> Nessa. Depuis qu'il passait de bouche à oreille, le concept de Noël et ses véritables origines s'étaient quelque peu perdus en route.
Ainsi, Deag, depuis un bon quart d'heure déjà, contait à Nessa l'histoire d'un monstre rouge et blanc venu terroriser les enfant le soir de Noël en s'infiltrant par les cheminées des maisons pour leur voler du lait et des cookies. S'en suivait une bataille épique pour la conservation de leurs vivres, jusqu'à reddition totale de l'envahisseur contraint de livrer une pile de cadeaux aux familles victorieuses.

L'enthousiasme de Deag passait largement au-dessus de Nessa, qui écoutait une cinquantaine de centimètres plus bas, les yeux rivés sur son Thül de compagnie. Il l'avait déjà perdue depuis longtemps. En fait, dès l'évocation de cervidés volants, destriers de l'ennemi.

— Non.

— Non ?

— Non.

Difficile de faire plus mal engagé.
Mais impossible n'est pas Deagan. Une heure durant, il alterna charme, suppliques et solide argumentation pour venir à bout de ses réticences. Il dût promettre qu'ils ne seraient qu'une poignée d'invités hypers tolérants, qu'elle serait libre de s'en aller à tout moment si jamais elle s'ennuyait, et s'engager solennellement sur l'honneur de son peuple à ce qu'aucun cervidé volant ne mette à mal son vertige.

Lorsqu'elle accepta enfin de l'accompagner, Deag bondit de joie (s'éclatant au passage le crâne sur le toit de la cale du navire de Nessa qui perdit quelques échardes). Depuis qu'il rabâchait les oreilles de ce pauvre Aoro et d'à peu près toutes ses connaissances avec "sa Nessa", il pourrait enfin l'exhiber publiquement et prouver son existence. Si tôt rassuré sur sa présence, il fila s'acquitter de la mission imposée par Aoro : apporter des décorations pour le sapin (sans doute un totem protecteur) et un cadeau au choix.
Quant à Nessa, elle se vit confier le stock de rhum. Restait à prier Dame et Dragon qu'elle trouvât un cadeau décent.
Pas une seconde Deag ne se soucia des origines Pirates de Nessa, pas une seconde il ne songea qu'on puisse découvrir son passé de mercenaire du chaos.
Hoho hooo...

* * * * *

Clip *Cling !* clop *Clong !* clip *Cling !* clop *clong !*

Les nombreuses bouteilles de rhum s'entrechoquaient gaiment à chaque pas de l'imposant cheval de Deag.
Et ce depuis des kilomètres. S'il avait fallut élire les meilleures cloches de Noël, nul doute qu'ils auraient remporté le premier prix.

— Nous arrivons !, annonça soudain Deag au milieu de ce joyeux vacarme.

Nessa laissa échapper un long soupire de soulagement. Les balades à dos de dada n'étaient pas son fort. Elle relâcha son emprise autour du torse de Deag - qui aurait probablement périt étouffé s'il avait été moins large et puissant - et se dévissa le coup pour regarder par dessus l'épaule du colosse. Peine perdue. Elle manqua avaler deux tresses auburn et refusa de décoller son popotin de la sécurité de la selle.
Tan pis.

Deag descendit, libérant le champs de vision de Nessa qui honora les lieux de son demi-sourire le plus énigmatique, et attacha son cheval à côté des autres, leur filant immédiatement des complexes. Pas mécontente de retrouver la terre ferme, Nessa aida Deag à décharger le pauvre animal.
Des éclats de voix leurs parvinrent. Les "quelques amis" dont Aoro avait parlé étaient-il déjà tous arrivés ?

Le Thül prit les devant. Il ouvrit la porte de l'auberge, libérant une puissante fragrance de patates, fromages et gratinés de siffleur, (l'équivalent alavirien de la tartiflette) portée par une bouffée de chaleur humaine. Et ce malgré l'air courroucé d'une jeune femme chargée de paquets et armée d'une dinde vivante, et les yeux de glace d'un charismatique frontalier.
Quand il le reconnut, Deag se figea, tétanisé de crainte et de respect.
Quand elle le reconnut, Nessa doubla Deag pour le reluquer de plus près.

Edwin Til'Ilan.

Un inavouable exemple pour Deag. Un fantasme assumé pour Nessa.

— Faut-il qu'il soit costaud le gros barbu pour réclamer un sabre aussi expérimenté...

Pas le temps de corriger la version de Noël servit par Deag. Le Thül trouva leur salut en la personne de Neleam.

— Neleam !

Une heureuse surprise qui sauva peut-être le reste de la soirée. Ou peut-être pas étant donné la personne se tenant à côté de la chevalier : une superbe brune que Deag n'identifia pas immédiatement. Il tira Nessa par le bras, l'arrachant à sa contemplation gourmande.

Ni une ni deux, Deag souleva Neleam de terre pour l'étreindre fraternellement. En la reposant, ses yeux accrochèrent l'aura d'une minuscule créature.
Un tout petit bonhomme aux yeux gris et aux cheveux noirs le fixait avec intensité. Deag en devint immédiatement gaga. Il le gratifia d'un sourire attendrit et se tourna vers Nessa, qui saluait Neleam avec les yeux brillant d'une lueur malicieuse. A croire qu'elles détenaient chacune une moitié de super blague. De super Gourou en fait, mais Deag n'y était pas.
Ses yeux passèrent de Destan à Nessa, l'air entendu. Nessa répondit à son sourire par un autre, au message on ne peut plus clair : N'y pense même pas !
Autant pour les espoirs de paternité du Thül.

— Dis-moi, où faut-il décharger tout ça ?, demanda-t-il à Neleam pour reprendre contenance.

Il souleva deux énormes paquets, déclenchant une série de nouveaux cling clong !. Le breuvage pirate réclamaient d'honorer sa réputation ! Pour le reste, les sacs contenaient une ribambelle de décorations confectionnées par la propre sœur de Deag : un assortiment de petites haches et d'étoiles de bois sculptées pour l'occasion, à suspendre par une cordelette tressée. On ne peut plus rustique. Et lourd. Le sapin devrait se faire les branches ou choir sous le poids.

Pour les cadeaux, Deag avait une nouvelle fois loué les services de sa sœur (qui traversait une passe créative). Dans un gros paquet beige, attendait un énorme pull, taille Thül. Vert et marron, orné de motifs ethniques thulesques. Tricoté main. Laine grossière, technique bourrine, proportions approximatives mais fait avec amour.
Nessa avait opté pour un jeu à boire Pirate, aux règles aussi vieilles que ses cartes. Le mini kit de tatouage pirate -lui aussi à l'ancienne- faisait partie du lot. Bon nombre de ses compères arboraient d'inavouables œuvres bleues décrétées par ce jeu.
Spoiler:
 

_________________

kit by Arabella

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10630
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 22 Déc 2015 - 15:19



Après avoir déposé, discrètement, son cadeau sous le sapin, Neleam pensa à retourner se cacher car l’ambiance dans la pièce oscillait entre folie et … folie. Tout le monde arrivait en même temps, ce qui de base était hautement improbable. Une dinde participait à la fête, ainsi que… plein de gens, plutôt humains.

« Alors, qu’as-tu du ramener ? »


Toute à ses plans d’évitements et de survie, Neleam sursauta. Ellana était à ses côté et lui posait une évidente question.
Neleam sourit à la marchombre. Elles s’étaient rencontrées lors d’un autre repas où Neleam avait pu briller par sa…. Maladresse. Hum. Elle avait intérêt à bien se tenir pour faire remonter l’estime que les autres avaient d’elle. Il ne faudrait pas que tout le monde pense qu’elle était une catastrophe ambulante ! Ca égratignerait sa superbe réputation.

La guerrière hocha la tête avant de désigner son troubadour. Sa main resta suspendue en l’air un instant, un très court instant. Les quelques secondes nécessaires à l’appréhension de la situation. Le fameux troubadour était n train de draguer tout sourire la pauvre Luna. Il commençait même à soulever son t-shirt en se déhanchant de façon sensuelle.
Neleam, horrifiée, repris son geste de la main afin de se recoiffer. Oui, elle avait les cheveux un peu fous. En attendant, elle ferait bien de distraire Ellana, comme ça personne, ne saurait rien. Avec un peu de chance elle n’aurait peut-être même rien remarqué ! Pas même ses joues légèrement rougies par l’embarras.

-J’ai apporté une guitare. Pour les musiciens qui seront à notre table… Et oui, tu as raison, allons vite placer ces marques-places !

Lesdits marque-places étaient d’ailleurs très jolis. Pas très complexes mais c’est l’intention qui compte n’est-ce pas ? Et puis Neleam n’allait certainement pas la ramener, elle avait bien fait venir un exhibitionniste…
Avant que les jeunes femmes n’aient eu le temps de passer à l’acte, u cris immobilisa le chevalier.

-Neleam !

C’était son prénom ça. Neleam eu à peine le temps de tourner la tête que déjà des bras d’acier la soulevait du sol dans un gros câlin. Très thulesque.
Deag.
Un adorable garçon avait qui Neleam s’entendait très bien. La jeune femme était ravie de sa présence, avec un peu de chance elle se sentirait moins gauche avec cette montagne de muscles à ses côtés. Lorsque Neleam retrouva le contact du sol elle soupira, rassurée. Il aurait été capable de la briser en un éternuement, ces démonstrations de force étaient toujours surprenantes. Le thül avait repéré l’enfant qui était juste devant eux. Neleam en déduisit qu’il s’agissait du fameux Destan. Puis elle remarqua la jeune femme qui accompagnait le thül.
Nessa.
Une pirate avait été invitée à un repas de Noël. Ce monde était fou. Complètement dingue. Cette fille lui avait offert un Gourou tranché et la regardait maintenant avec un air complice ! Mais qu’on l’enferme.
Bon, la guerrière avait quand même gardé le souvenir de cette pratiquement guerre. Et elle avait demandé à l’empailler. Normal quoi.

Neleam sourit à la Pirate, une autre qui mettrait certainement de l’animation même si son instinct lui criait d’éviter de trop lui tourner le dos. Sait-on jamais.

Un demi-Gourou est-il une grande preuve d’amitié ?
Refusant de s’attarder sur cette question philosophique, Neleam désigna le pied du sapin au thül pour qu’il y dépose ses cadeaux puis retourna aux marques-places et proposa l’idée de les placer par ordre alphabétique, histoire de simplifier l’affaire. Et de forcer les gens à discuter avec des personnes qu’ils ne connaissaient pas forcément.

C’est à ce moment-là qu’Edwin qui retournait, fièrement, aux cuisines avec sa précieuse dinde se prit la porte qui s’ouvrait en sens inverse, un type relativement large tenant dans ses bras un cactus (plus tard, Oul se justifia « mon sapin de Noël avait besoin de compagnie ! Il se sentait vraiment mis à part et ses épines commençaient à ramollir. Il faut toujours être vigilent aux signes de dépression des autres, même des plantes »).
Épines, plumes et peau firent une rencontre plutôt douloureuse.
Neleam ne put retenir un éclat de rire en visualisant l’enchevêtrement que formeraient ces trucs plus ou moins vivants (qui resterait encore vivant après avoir été écrasé par un type aussi volumineux qu’Oul ?) et partit se cacher, au cas où, dans un coin encore libre de la pièce. Elle en profita au passage pour donner une claque sur la tête du ménestrel afin qu’il se rhabille, ce qu’il fit plutôt rapidement après avoir été douché par le regard meurtrier de la jeune femme. Celle-ci en profita pour tirer Luna avec elle, laissant l’homme seul.

-Luna ! Quel plaisir de te revoir ! Comment vas-tu ?


C'est à cet instant là que le père Noël fit une entrée fracassante dans l'auberge.
En costume rouge (moulant), un homme se mit à faire des "ho ho ho" retentissants qui étaient plutôt inquiétants au vu de la stature de l'individu.
Neleam compris rapidement qu'il s'agissait de Bjorn, déguisé en père Noel.

... La soirée n'allait qu'empirer.
Et en l'absence d'Altan le porte-poisse serait Edwin.


le prochain mot à placer sera:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2015
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme âgée de 18 ans
Aptitudes: Elle est rapide, agile
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 22 Déc 2015 - 16:27

Comme personne ne lui répondait, Luna finit par déposer les guirlandes un peu partout dans la pièce, montant sur des chaises ou sur les tables prenant soin d’enlever ses chaussures avant de grimper et quelques unes sur le sapin.  Elle avait déposé sept guirlandes dans la pièce et trois sur le sapin.
Après son travail fait cela elle regarda autour d’elle.

L’homme à la poursuite de la dinde avait finit par la rattraper grâce à Edelwein. Partit pour les cuisines, l’homme s’était prit la porte. La volaille, quand à elle goutta aux épines du cactus que portait, l’homme qui venait d’ouvrir la porte. S’il comptait tuer la dinde de cette manière, c’était complètement raté. La dinde était toujours en vie, malgré quelques plumes manquantes.

Dans l’auberge elle ne connaissait personne, mis à part Edelwein. Luna regarda une silhouette qu’elle croyait reconnaître…. Elle n’eut pas le temps d’en voir plus qu’un des troubadours vint se poser devant elle et commence à la draguer. Luna horrifié ne savait plus quoi faire. Elle détourna légèrement les yeux, pour éviter ce spectacle horrible. Quand le troubadour commença à soulever son tee-shirt, Luna lui dit calmement :

- Bon, je pense que je suis trop jeune pour vous, alors s’il vous plait laissez moi tranquille où je vous étouffe avec votre tee-shirt.

Il s’en alla au grand plaisir de Luna. Elle ne voulait pas se faire d’ennemis, mais, elle ne voulait pas non plus, se laisser draguer, par des….. Troubadours. Neleam ! La silhouette qu’elle avait vu un peu plus tôt, c’était Neleam ! Après avoir placé les marques places, elle s’approcha de Luna.

- Luna ! Quel plaisir de te revoir ! Comment vas-tu ?

Un gros homme avait fait son entrée avec un « ho ho ho » des plus magistral, retentissants dans toute l’auberge et peut être même plus loin. C’est lui qu’ils appelaient Père Noël…. L’homme qui distribuait les cadeaux aux enfants sages. Qu’elle plaisanterie ! Luna s’était beaucoup renseignée sur Noël avant de venir. Elle en savait beaucoup, mais elle ne comprenait pas grand-chose à l’histoire de la naissance du petit Jésus….. Elle n’avait pas vraiment aimé cette histoire, mais, une image était restée gravée dans sa mémoire. Celle où on voit les gens qui viennent assister à la naissance de Jésus. Beaucoup de gens étaient vêtus de salopette, des robes pour les femmes. Pourquoi venaient-ils assister à cette naissance en particulier ? Luna n’avait rien compris.

Elle avait laissé tomber cette histoire et s’était renseignée sur le Père Noël. Il était habillé de rouge et blanc, avait une grande barbe, une hotte remplie de cadeau, et effectivement, il poussait des «  ho ho ho ». Elle regarda l’homme Père Noël et remarqua que sa fausse barbe était en train de se décoller du menton de son propriétaire. Luna pouffa de rire bêtement et fit part de sa remarque à Neleam. Le père Noël se fondit dans la petite foule de l’auberge. Luna se tourna vers Neleam.

- Oui je vais bien, un peu horrifier par le troubadour, mais je vais bien, je survie. Et toi, comment vas-tu ?


Le prochain mot à placer sera : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 16
Date d'inscription : 06/02/2014
Frontalier__Membre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 29 Déc 2015 - 18:23

La porte s'ouvrit de nouveau pour laisser entrer une nouvelle invitée. Malgré l'armure qui avait remplacer la robe, Siam la reconnut assez facilement, la personne qui avait réussi à faire plus de dégâts que tout son groupe d'ami à elle toute seule. Pour certains, ce serait des références peu flatteuses mais Siam au contraire n'avait que plus envie de la connaître. En fait, il s'agissait de la porte de la cuisine. La porte d'entrée, elle, s'ouvrit pour laisser entrer un Thül et une pirate. Etrange couple...
Malgré les efforts d'Edwin pour éviter les conflits entre Thüls et Frontaliers (il avait même commencé à trier les livres que lisait Destan pour qu'il n'y soit jamais question de rivalités entre les deux peuples), la jeune femme ne pouvait s'empêcher d'être légèrement tendue lorsque l'un des immenses guerriers passait près d'elle. Elle essaya cependant de paraître aimable mais comme personne ne s'intéressait à elle, elle commença à poursuivre son neveu autour de la table.
Leur petit jeu s'arrêta au moment où Edwin, qui portait décidément trop d'attention à sa dinde, se prit la porte dans la figure. Aïe
Une petite main la tira vers le bas. Elle s'accroupit devant Destan qui lui demanda, inquiet :

" Siam, tu crois que papa, il s'est fait mal ?"

La jeune femme lui sourit d'un air rassurant.

"Tu sais, mon grand, ton papa, c'est la personne la plus forte que j'ai jamais vu, je ne pense pas qu'il se soit fait mal. Mais on ne sait jamais, va quand même lui faire un bisou et surtout, tu ne lui répètes pas ce que je viens de te dire, d'accord ?"

Siam se redressa et se dirigea vers la femme dont elle brûlait de faire la connaissance quand son geste fut interrompu par quelque chose qui ressemblait plus ou moins à un rire.

"Ho ! Ho ! Ho !"

Elle se retourna pour assister à l'entrée magistrale de Bjorn, dans son costume rouge, le chapeau de travers et la barbe commençant à se décoller. Elle ne l'attendait pas si tôt mais après tout, pourquoi pas.


Mot à placer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Elyssa Cil'Darn
Messages : 125
Date d'inscription : 02/01/2014
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Frontalier - 46 ans
Aptitudes: Résiste au chant marchombre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Sam 2 Jan 2016 - 18:16


- Mais ça pique !


La voix courroucée du Frontalier se répandit dans la pièce, coupant momentanément les joyeuses conversations. Juste avant que la voix affolée du propriétaire des lieux ne s’élevât à nouveau :

- C’est une catastrophe !

Cette phrase allait à coup sûr devenir le leitmotiv de la soirée.
Oûl, qui se redressait difficilement à cause des épines et de sa position précaire, tendit une main au maître d’armes, qui semblait tout droit sorti d’une violente cure d’acuponcture. Le cuisinier s’empressa ensuite de relever son bien.

-  Oh… mon beau sapin.

Ses lamentations se mêlèrent à l’appel frénétique d’Edwin, qui cherchait sa dinde.

- Cacahuète ! Cacahuète !

Un nouveau mouvement s’imprima dans la grande salle tandis que les convives se penchaient pour chercher la malicieuse volaille sous les meubles.

- Hohoho !


Le terrible rire se fraya un chemin dans l’auberge en même temps qu’une imposante silhouette vêtue de rouge. Cette entrée fracassante eut pour conséquence de figer l’assemblée, et de faire pleurer Destan, effrayé par cette voix grave et cette longue barbe. Même Cacahuète cessa de caqueter, fraîchement retrouvée et maintenue par la poigne d’Edwin. Après cet instant de stupeur, Aoro s’exclama, encore une fois…

- Père Noël ! Mais… vous êtes déjà là ?! Il n’est pas minuit ! C’est une catastrophe !

Edwin, qui tentait de faire sourire son fils en agitant les pattes de Cacahuète, se jura d’enguirlander l’aubergiste à sa prochaine complainte. Bjorn – que diable faisait-il accoutré ainsi ? – fixait, hébété, Aoro qui souhaitait le mettre à la porte. Il chercha un quelconque secours parmi les invités présents. Il reconnut Ellana, qui était trop occupée à rire de sa tenue pour lui prêter main forte pour l’instant, Edwin, qui agitait une dinde sous le regard captivé de son fils – se rendait-il seulement compte qu’une monstrueuse épine lui transperçait l’épaule ? Diantre, il avait loupé un combat ! –  Neleam, qu’il salua d’un grand geste, Siam aussi, qui l’avait traîné ici, et quelques jeunes personnes qu’il ne connaissait pas encore. Un Thül participait même aux réjouissances !

Face au silence gêné qui avait suivi l’apparition du chevalier, Edwin se décida à mener à bien son convoi de dinde à la cuisine, s’effaçant à plusieurs reprises à l’approche de la porte qui l’avait agressé, comme pour tester ses réflexes.

Victoire ! Encore une mission rondement menée. Satisfait d'être défait de ce fardeau, Edwin retrouva l'étrange ambiance de la salle des fêtes. Il allait présenter ses amitiés au Thül qui les avait rejoints lorsqu'il remarqua que l'exhibitionniste de Neleam, non content d'avoir harcelé une jeune fille, avait jeté son dévolu sur Ellana. Edwin fronça les sourcils, et se dirigea d'un pas décidé vers le dos de l'importun. Il lui tapota l'épaule d'un air pincé.

Retenant un "c'est une catastrophe !" de plus au vu du danger de la situation, Aoro se jeta sur la bouteille de bulles la plus proche qu'il déboucha en grande pompe. Le bouchon lui échappa malencontreusement...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2324-journal-de-bord-d-edwin-til-il
Mercenaire du Chaos__Membre
avatar
Féminin Âge : 14
Autre(s) Compte(s) : Alyss Lee
Messages : 354
Date d'inscription : 22/09/2015
Mercenaire du Chaos__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 17 ans
Aptitudes: Très agile et rapide
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Lun 4 Jan 2016 - 17:51

Une belle pagaille s’était installée dans la salle. Plusieurs invités avait suivi avec une étonnante rapidité l’entré d’Edelwein, si bien qu’elle s’était pensée victime d’un complot. Une fois de plus,  elle était ridicule. Autour d’elle, elle pouvait voir deux catégories bien distinctes d’invités. Il y en avait qui prenait toute la place, et d’autre qui servait de décoration. Certain criait, dansait, chantait… Il y avait de tout. Elle chercha un visage familier, mais ne reconnue que Luna. Se remémorant les conditions de leur rencontre, elle s’éloigna, résolut à ne pas lui parlait. Elle l’observa juste de loin.

La jeune brune parlait avec une femme qui était inconnue à Edelwein. Elle semblait plus sure d’elle, comme si elle avait réalisé son rêve, c’est-à-dire devenir Marchombre. Ce qui laissa la rousse perplexe. Elle avait certes les qualités nécessaires à la formation Marchombre, mais… C’était juste parce qu’elle ne pouvait réaliser que cette jeune fille avait réalisé son rêve. En réalité, elle était plus jalouse qu’autre chose.

Soudain, alors qu’elle faisait cette remarque à son petit B (un des êtres qui peuplait sa conscience) un bouchon lui arriva, tel un harpon, dans l’arrière de la nuque. Elle tomba en avant, et glissa sur le sol. Pour la deuxième fois dans la soirée, elle tombait. En glissant, elle arriva devant ce qui ressemblait à une famille. Une jeune femme, un jeune homme, plus jeune, en fait, qu'elle reconnu comme celui qui l'avait fait tomber plus tôt dans la soirée, et un enfant. Deux, en fait. Sauf qu'un semblait avoir énervé le père, car celui si le regardait pas gentiment. Elle regarda la femme et l'enfant et jeta, avec un sourire amusé.

- Je sens que le sol m'aime

le prochain mot à placer sera:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10630
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Jeu 14 Jan 2016 - 13:51



Pour détendre l’atmosphère (ou se faire pardonner), le cuisinier apporta des verres qu’il disposa sur la table. Ils étaient remplis. D’un liquide rouge.
Neleam, comme la plus part des invités qui sentaient que le gueuleton était sur le point de commencer, s’approcha de la table centrale. Le liquide était trop clair pour être du vin. Du jus de groseille ? Il est vrai que tous ici ne buvaient pas d’alcool, mais elle n’avait pas envie de rester à jeûne pour autant.

« Merci à vous tous d’être venus ! »


Aoro, le responsable de l’auberge, venait de prendre la parole. Neleam détourna son attention de l’étrange boisson pour observer leur hôte.

« Je sens que cette soirée sera mémorable ! Vous vous êtes tous et toutes…»
un coup d’œil vers Ellana «…prêtés à ce petit jeu, je pense qu’il est temps de commencer. Un apéritif Noëlien, des amuse-gueules vous feront patienter le temps qu’on prépare la dinde, ou plutôt qu’on y trouve un plat de substitution si on souhaite manger avant demain…» Regard noir vers Edwin cette fois-ci «…les boissons sont sans alcools, j’ai pensé aux plus jeunes d’entre vous. Joyeuse fête de Noël ! »

Blasphème ! Comment une boisson pouvait-elle être sans alcool ?!
Aoro reçu un regard outré de la part de Neleam. C’était une blague. Pas d’alcool... C’était un gouter d’anniversaire ou un réveillon de grands ? Pfffff…. Mais pourquoi était-elle venue ? Elle n’avait pas envie de finir ivre mais un bon apéritif et du vin ou une bière pour accompagner un repas, c’était le minimum.
Sentant que sa blague avait pris, Aoro cria :

« Poisson d’hivers ! »


Neleam sursauta presque, violement tirée de ses pensées. Elle le regard de travers. Venait-il de faire un poisson d’avril à Noël ? La tradition semblait d’être légèrement perdue d’un monde à l’autre…

« On a eu un arrivage de rhum, spécialement pour vous, merci à cette charmante demoiselle ! »


Aoro désigna Nessa et Neleam sentit la joie la gagner, quoi de mieux que du rhum de pirate ?

« Mais allez-y avec modération…» Cette fois-ci son regard s’appesantit sur Bjorn «…on vient de changer les meubles. Et vous avez fait la décoration, je n’aimerais pas que ça finisse en bain de sang car vous avez piétinez les marques-places. »

Cette fois-ci, Neleam applaudit Aoro. Voilà que le repas s’annonçait beaucoup plus plaisant. Les petits gâteaux d’apéritif arrivèrent à ce moment-là. Une délicieuse odeur emplit l’air. Neleam était incapable de reconnaitre toutes ces senteurs. Elle crut reconnaitre des toasts de... pâté ? Auraient-ils fait du foie gras pour l’occasion ? Il y avait plein d’amuse-gueules, de différentes sortes, de différentes couleurs, c’était très beau et ça semblait divinement bon.
Mais tous bavaient sur le plat, sans oser se lancer. Qui dans cette pièce passerait pour le (ou la) morfale de service ? Neleam jeta un coup d’œil aux autres invités. Il n’y avait au final qu’une jeune femme à l’impressionnante chevelure rousse qu’elle ne connaissait pas.

Il y avait comme une légère tension dans l’air. C’était une véritable torture. Neleam avait envie de se jeter dans ce plat et de se rouler dedans, de lancer les petits fours pour faire comme s’il en neigeait, de… quoi ?!
Neleam écarquilla les yeux et prit la parole :

-Si on va rester à rêver de cette orgie, je préfère le faire avec un verre en main.


Ceci dit, elle brisa le cercle des invités qui s’était formé autour de la table et pris un verre, tout en prenant soin de détourner les yeux du très (trop) tentant plat d’apéritif. Non, elle allait déjà passer pour l’ivrogne de service, elle n’allait pas en plus être la goinfre. Elle avait un minimum de… décence. Oui, oui.



le prochain mot à placer sera:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 26 Jan 2016 - 0:10

S'il y en avait un qui s'amusait comme un fou, c'était bien le trouble de l'attention de Nessa.
Jeune exhibitionniste : repéré.
Sapin ployant sous des décorations Thülles : chacun ses goûts.
Mythique Frontalier mis en échec par une dinde nommée Cacahuète et un cactus : difficilement assimilable.
Affluence de marchombres : de moins en moins gênant.

Tandis que son cerveau s'intéressait à tous ces évènements pour s'en désintéresser presque aussitôt, Nessa de son côté avait déposé son cadeau sous le sapin (le vrai, pas le cactus), et s'attelait au rangement discret de son précieux rhum.
Rien dans cette farandole d'individus et de bizarreries ne la déstabilisa assez pour perturber son placement de bouteilles.

Jusqu'à l'intervention du monstrueux barbu rouge et de son cri de guerre :

- Hoho hoooo !

Nessa sursauta violemment, manqua laisser tomber une bouteille - qui ne dût sa sauvegarde qu'à ses prodigieux réflexes et son respect pour la boisson. Pourquoi l'ennemi attaquait-il si tôt ??!! Deag lui avait pourtant précisé qu'il ne s'introduisait dans les demeures qu'au milieu de la nuit, à l'heure où les dormeurs étaient les plus vulnérables !
En un éclair, Nessa s'adapta : le vieux allait regretter de se pointer de bonheur en présence de tous ces guerriers accomplis et d'une Pirate phobique des cervidés volants... Elle bondit en avant, droit sur l'ennemi et...

... et atterrit dans les bras d'un Thül.
En choisissant de lâcher une de ses décorations pour intercepter la pirate, Deag venait d'épargner de lourds dommages à Bjorn. Ce que le chevalier ignorerait toute sa vie, puisque tout s'enchaîna très vite sous la forme d'une exclamation très représentative de l'état actuel de la fête :

- C'est une catastrophe !

Puis une bouteille se changea en arme, et Nessa vit son attention accaparée par une nouvelle donnée à intégrer :

Une agression par bouchon. Très divertissant.

Un temps que Deag mit à profit pour lui expliquer que la venue du "Père Noël" n'était qu'une mise en scène, désamorçant définitivement l'élan meurtrier de sa belle. Il put la reposer sans crainte de mettre en péril le reste de la soirée. Du moins l'espéra-t-il très fort.

Aoro aussi semblait désireux de ramener un peu d'ordre (ou au moins un semblant de normalité), quand il se lança dans un discours :

« Merci à vous tous d’être venus ! »

S'ils avaient été chez les pirates, des "YEAAAAH !" ou quelque autre cris d'approbations auraient accueillis ces quelques mots. Heureusement, elle parvint à se contenir pour respecter les mœurs moins bruyantes de ses hôtes.

« Je sens que cette soirée sera mémorable ! Vous vous êtes tous et toutes…» un coup d’œil vers Ellana «…prêtés à ce petit jeu, je pense qu’il est temps de commencer. Un apéritif Noëlien, des amuse-gueules vous feront patienter le temps qu’on prépare la dinde, ou plutôt qu’on y trouve un plat de substitution si on souhaite manger avant demain…» Regard noir vers Edwin cette fois-ci «…les boissons sont sans alcools, j’ai pensé aux plus jeunes d’entre vous. Joyeuse fête de Noël ! »

Nessa ravala sa politesse en hoquetant de stupeur. Comment avait-il pu oublier son rhum ? Le rhum qu'on lui avait spécialement commandé d'emmener !!!!!!
A ce stade du discours, chez les pirates, Aoro aurait été hué par l'assemblée. Au mieux. Au pire, on l'aurait déjà raccourci de plusieurs centimètres.

Puis soudain :

« Poisson d’hivers ! »

Poisson ? Deag jeta un œil vers les cuisines, pensant qu'il s'agissait d'un plat composant l'entrée. Nessa coula un regard vers la sortie.

« On a eu un arrivage de rhum, spécialement pour vous, merci à cette charmante demoiselle ! »

Aoro désigna Nessa que l'air ahurie ne devait pas rendre très présentable. Pouvait-on boire du rhum ou ne servait-il qu'à arroser le poisson ? Est-ce que quelqu'un pourrait lui traduire ces traditions de continentaux non d'une dame farcie ??
Ignorant de son trouble, Aoro poursuivit :

« Mais allez-y avec modération…»

C'est finalement Neleam qui ôta tout doute, en applaudissant de si bon cœur que la pirate attribua son enthousiasme à l'autorisation de boire. Ouf ! La Chevalier alla même jusqu'à s'avancer la première pour se servir un verre.
Nessa sourit de toutes ses dents. Non seulement Neleam avait accepté sa moitié de Gourou, mais en plus elle faisait honneur à son rhum ! C'était décidé. Dès son retour sur l'Archipel, Nessa ferait rédiger un document officiel attestant que la Chevalier était la bienvenue chez les pirates. En voilà une qui savait vivre !

En la voyant sourire, Deag pu respirer librement. Il s'était tenu à côté d'elle tout au long du spitch d'Aoro, s'attendant au pire. Il était même parvenu à réprimer ses ardeurs stomacales en ne se jetant pas sur le buffet dès la fin du discours.
Mais puisque que tout danger semblait écarté... et que Neleam avait fait le premier pas...

Deag éclata d'un rire tonitruant et fondit sur le buffet, empoignant une fourchette (qui était en fait une sorte de broche/trident pour couper les gros morceaux, mais bizarrement personne ne le lui reprocha) pour empaler un maximum de bouchées apéritives.

De son côté, Nessa garda ses distances. Mieux valait se tenir loin d'un Thül armé et affamé, sous peine de connaître une malencontreuse énucléation...
Elle s'approcha plutôt de la chaise la plus proche et se saisit du marque place, scrutant attentivement les jolies lettres calligraphiées.

Elle n'y comprit rien.
Non pas qu'Ellana écrive très mal ! C'était simplement que Nessa ne savait pas lire. Ne pouvant décemment pas déranger Deag, elle ne voyait qu'une solution pour pallier cette lacune : interroger les gens.
C'est donc sans l'ombre d'une gêne qu'elle brandit le marque place sous le nez de l'invité le plus proche en lançant :

- Lis-tu Nessa, ou bien peut-être Alice, sur ce papier ?

- MMMMMMH !! Si le reste du repas est aussi délicieux que ce petit four, je risque de ne plus repartir d'ici ! J'ai une faim de Tigre !, s'exclama le Thül.
Deag ne semblait pas avoir fait le lien entre Cacahuète et le dîner pour le moins... compromis. En fait, il pensait que l'allusion d'Aoro au sujet du plat de substitution faisait partit du canular. Et est-il besoin de préciser combien il est déconseiller d'affamer des êtres tels que Bjorn et Deag ?

Mot suivant :
Spoiler:
 

[HRP : volontairement, je n'ai pas cité la personne qu'interroge Nessa. Au suivant de s'amuser. S'il ne veut pas répondre ou répond un autre nom que le sien, Nessa poursuivra la quête de sa place en prenant les marque-places un par un et en les faisant lire à tout le monde jusqu'à trouver le bon xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2015
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme âgée de 18 ans
Aptitudes: Elle est rapide, agile
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Dim 31 Jan 2016 - 19:45

Cette soirée, semblait être une des plus mémorables et Luna se promit que si on l’invitait l’année prochaine, elle irait de bon cœur.

« Je sens que cette soirée sera mémorable ! Vous vous êtes tous et toutes prêtés à ce petit jeu, je pense qu’il est temps de commencer. Un apéritif Noëlien, des amuse-gueules vous feront patienter le temps qu’on prépare la dinde, ou plutôt qu’on y trouve un plat de substitution si on souhaite manger avant demain……les boissons sont sans alcools, j’ai pensé aux plus jeunes d’entre vous. Joyeuse fête de Noël ! »

Ouf…. Les boissons étaient sans alcool, Neleam ne pourrait pas, une fois de plus, essayer de la tuer, avec une de celle-ci.

« Poisson d’hivers ! »

Poisson d’hiver ? Pourquoi diable parlait-il de poisson ?

« On a eu un arrivage de rhum, spécialement pour vous, merci à cette charmante demoiselle ! »

Oh non…. Il y avait de l’alcool. Luna jeta un regard vers Neleam, s’assurant que celle-ci ne lui propose pas de rhum.

Elle se retrouva seule, entourée de gens plus bizarres les uns que les autres. Elle n’osa pas leur adresser la parole, ne sachant que dire et quels sujets aborder. Quand une jeune femme lui adressa la parole :

- Lis-tu Nessa, ou bien peut-être Alice, sur ce papier ?


La jeune fille dévisagea son interlocutrice, elle ne pouvait pas le lire toute seule ? Luna regarda le papier de plus près et distingua non pas Nessa ou Alice, mais Destan. Elle regarda une nouvelle fois la femme et finit par répondre :

- Destan, le nom sur le papier, c’est Destan.

Elle lui sourit et repartit vers les amuse-gueules, elle mourait de faim. Elle en prit un, au hasard, il s’avéra que celui-ci était à la bergamote. Rien que de la bergamote. Luna chercha rapidement un mouchoir ou toute autre chose, et cracha le plus discrètement possible son gâteau. Par malchance quelqu’un la vit, elle sourit, d’un sourire forcé, à cette personne, jusqu’à ce que celle-ci détourne le regard.

Elle se retourna et se prit violemment quelqu’un qui tomba lourdement au sol.

- Je suis désolé, vraiment.

Luna l’aida à se relever et lui sourit bêtement.

Le prochain mot à placer sera:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : Elyssa Cil'Darn
Messages : 125
Date d'inscription : 02/01/2014
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Frontalier - 46 ans
Aptitudes: Résiste au chant marchombre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Lun 1 Fév 2016 - 9:54

Edwin n'eut pas le temps d'interpeler l'importun; Aoro se ressaisissait et portait un toast à ses invités. Toast qui avait fait une malchanceuse de plus ce soir : une jeune fille se retrouva à son tour à terre, propulsée par le bouchon de la bouteille que venait d'ouvrir l'aubergiste. Le maître d'armes passa outre l'air constipé qu'il arborait pour faire référence à Cacahuète - comment ça ils n'allaient pas bouffer cette foutue dinde?! - mais une phrase l'irrita encore plus.

- …les boissons sont sans alcool, j’ai pensé aux plus jeunes d’entre vous. Joyeuse fête de Noël !

Sérieusement? Il retint un profond soupir, bien décidé à reporter sa déconvenue sur ce gringalet qui avait envisagé de déployer ses charmes devant Ellana. Le cri d'Aoro le fit sursauter.

- Poisson d'hiver !

Un silence étonné répondit à sa jovialité. Avant qu'il ne dissipât tout soupçon.

- On a eu un arrivage de rhum, spécialement pour vous, merci à cette charmante demoiselle !

Ouf, cela signifiait donc qu'ils ne mangeraient pas de poisson. Edwin ne mangeait que de la viande. Bien saignante. Il avait fait un effort, même bien plus, pour cette fichue dinde, qu'ils n'allaient même pas goûter. Il chassa cette sombre pensée d'efforts vains pour reporter son attention sur la charmante demoiselle en question, celle qui venait de les sauver d'un Noël au jus de fruits. Il fallait qu'il pense à la remercier. Neleam devait partager son avis, puisqu'elle applaudit avec enthousiasme.

Toujours était-il que cet interminable combat avec Cacahuète lui avait ouvert l'appétit. Il en oublia le gigolo, observant le buffet avec envie, parfait reflet de Neleam. D'ailleurs, celle-ci lança les hostilités en proposant de se servir. Le Frontalier en profita pour faire de même. Par habitude, il tendit un verre à Destan, avant d'en verser un second pour Ellana. C'est alors qu'il se rendit compte de ce qu'il venait de faire et se précipita pour arracher le verre des mains de son fils. Ouuf, il avait eu chaud ! Il répondit au regard consterné et à la bouche ouverte de stupéfaction de l'enfant par un sourire avant de lui verser la boisson qu'Aoro avait utilisée pour sa blague débile.

Tous les invités sursautèrent au bruit que fit le Thül en se jetant sur le buffet. Edwin en renversa une partie du verre qu'il tendait à son fils. Celui-ci commença à se demander si son père ne se payait pas un peu sa tête. Heureusement, une jeune femme lui ôta la délicate tâche de rassurer son fils. Cette même jeune femme qu'une autre jeune inconnue venait de fuir précipitamment.

- Lis-tu Nessa, ou bien peut-être Alice, sur ce papier ?

Tout grand combattant qu'il était, le maître d'armes ne s'effraya pas de la frénésie qui semblait animer la pirate à la recherche de son marque-place.

- Non, c'est écrit Neleam.


Il appuya sa réponse d'un sourire désolé, touché par l'énergie que déployait Nessa/Alice à trouver sa place à table, alors que tous les autres convives se jetaient sur le buffet. En parlant de buffet, il allait enfin pouvoir se servir. Une sorte de toasts attira immédiatement son regard. Il avait d'ailleurs attiré le regard de la jeune fille qui avait répondu à la pirate, qui venait de se servir. Il voulut déceler à son expression si ce choix était le bon; il ne fut pas déçu. La jeune fille tentait désespérément de se débarrasser de son amuse-gueule avec discrétion. Echange de regard... Sourire gêné de la principale concernée. Silence entendu. Elle profita du retour de Nessa auprès d'Edwin pour s'éclipser.

Cette dernière lui ramenait un autre marque-place.

- Non, ça c'est moi.

Nessa parut tellement désolée qu'il récupéra son verre sur la table et se décida à agir en preux chevalier.

- Bon, je vais t'aider à trouver ta place à table.

Un mouvement en périphérie de leur champ de vision attira son attention. Encore un couple à terre. Décidément ! La jeune fille au toast venait de renverser l'exhibitionniste. Ce même type qui l'avait embêtée un peu plus tôt. Elle avait accompli la vengeance qu'il n'avait pu mener à cause du toast d'Aoro. Edwin décida qu'il aimait bien cette demoiselle. Il fallait qu'il pense à la remercier...

Une musique s'éleva alors dans la salle. Aoro était enfin parvenu à transformer son auberge en discothèque, comme le lui avait conseillé Salim. Sauf qu'ils n'avaient apparemment pas la même notion de musique entraînante...


Petit papa Noël
Quand tu descendras du ciel...





Prochain mot à placer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2324-journal-de-bord-d-edwin-til-il
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 27
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 16
Date d'inscription : 06/02/2014
Frontalier__Membre
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Ven 4 Mar 2016 - 11:10

Siam profita du silence qui s’était installé à l’apparition de Bjorn pour observer l’évolution de la salle.

Il y avait maintenant des guirlandes au mur, des décorations sur le sapin. La pirate s’était retrouvée, Dieu sait comment (et encore, même pas sûr qu’il le sache…) dans les bras du Thül. La jeune fille rousse qui était déjà par terre à son arrivée s’y retrouvait de nouveau, au pied d’Edwin qui, lui, lançait des regards noirs à un jeune homme qui s’était trop approché d’Ellana et avait de surcroît, de ce qu’elle en avait vu, la fâcheuse habitude de se débarrasser relativement régulièrement  de ses vêtements.

Alors retentit pour la énième fois de la soirée la fameuse phrase d’Aoro : « C’est une catastrophe ! »
Bjorn rougit puis s’excusa en expliquant que, oui, bien sûr, il savait qu’il aurait dû arriver à minuit mais qu’il faisait trop froid dans les écuries et puis qu’il commençait à avoir un petit creux.
Aoro se tourna alors vers la table d’un air consterné. Elle était aussi vide que la boîte crânienne d’un raï ou que l’estomac de Bjorn à ce moment-là.
Sur un nouveau « C’est une catastrophe ! », il se précipita vers la porte des cuisines et en revint quelques instants plus tard avec un plateau couvert de verres pleins d’un liquide rouge, suivit par Oûl dont le plateau était couvert de nourriture. Ils posèrent fièrement  les plateaux sur la table puis Aoro se retourna pour annoncer que certains des invités étant trop jeunes pour consommer de l’alcool, il n’y en aurait pas durant cette soirée.

Siam lui adressa un regard interloqué: Une soirée sans alcool ? Cela existe donc vraiment ? Moi je croyais qu’Edwin disait ça juste pour me faire peur quand j’étais petite !

Heureusement, ce n’était qu’une plaisanterie. Le lien qu’entretenait Siam avec l’alcool n’était pas à proprement parler une addiction mais elle avait besoin d’en boire quelques verres par jour et l’un de ses pires cauchemars était que l’Empereur décide un jour comme certains Terriens l’avaient déjà fait à une époque, d’interdire la consommation d’alcool sur tout le territoire.
Elle frissonna à cette sombre pensée et alla se servir un grand verre d’alcool, pour conjurer le sort, qu’elle sirota en regardant le spectacle pour le moins amusant de son grand frère en train d’aider la pirate à trouver sa place à table.
Elle s'apprêtait à aller se resservir un verre lorsqu'Aoro eut l'idée pour le moins saugrenue d'ajouter un fond musical. Et quel fond musical ! Des chants de Noël à propos de quelqu'un qui descendrait du ciel pour porter des cadeaux aux enfants pendant la nuit.
Elle hésita un moment à aller s'assommer contre le mur pour ne plus entendre les chansons mais considéra qu'il serait moins douloureux de noyer ses souvenirs dans l'alcool et retourna au buffet pour se servir un grand verre de rhum

Prochain mot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10630
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 8 Mar 2016 - 22:20



Petit Papa Noël,
Quand tu descendras du cieeeeeeel…


Bjorn et le troubadour reprenaient avec force le refrain, en modifiant le rythme original de façon à entrainer les invités. L’exhibitionniste -c’était quoi son nom déjà ?- avait sorti sa guitare et Bjorn se dandinait joyeusement, tentant –infructueusement- d’entrainer certains de ses amis à danser.
Neleam, sentant le danger venir et Bjorn se rapprochant dangereusement d’elle, se précipita sur le buffet et attrapa le premier petit four qui lui passait sous la main. Elle ne pourrait pas danser la bouche pleine !
Mais elle déchanta vite. Ce qui, sur le coup, lui avait semblé une idée de génie –rien que ça !- lui semblait dorénavant la pire erreur du siècle. Enfin de la journée. Quoi que….le coup du troubadour était quand même assez catastrophique. Enfin là, c’était une situation d’urgence.
La guerrière s’était immobilisée, yeux exorbités et la bouche entrouverte.
C’était im-monde.

Elle roulades yeux à droite à gauche, à la recherche d’une solution immédiate, qui lui permettrait de se débarrasser de ce truc qu’elle avait inconsciemment enfourné d’un seul coup. Ignorant que Luna s’était retrouvée exactement dans la même situation quelques instants plus tôt, le regard du chevalier se posa uniquement sur le plat de petits fours, qui se faisait attaquer par un thül affamé. Elle allait devoir charger la bête et avaler cul-sec en espérant que le gout serait amoindri par sa prochaine bouchée. Son regard se posa sur de petites baguettes, fines, semblables à des ficelles fines de pain, recouverte de copaux blancs. Ca ne semblait pas fourré, donc pas de mauvaises surprises. Neleam mit tout d’un coup dans la bouche.
Malheureusement pour elle, le gout n’était pas assez puissant pour atténuer son premier amuse-gueule. Et elle avait la bouche tellement pleine qu’elle ne pourrait rien ajouter d’autre, elle peinait déjà à mâcher… Avec ses joues de hamster, elle opta pour la technique de secours : pousser avec un truc à boire. Ca rendrait ce mélange infâme moins solide et sec, elle n’aurait plus qu’à déglutir et le tout serait joué. Elle vida donc son verre et ses bas-joues, en de trèèèès longues secondes. Mais ça n’était pas suffisant, le gout abject du premier petit-four emplissait toute sa bouche. Elle opta donc pour « manger d’autres trucs meilleurs pour faire passer le goût », et commença à piocher les mêmes apéritifs que Daeg. Mais en moindre nombre, ce type devait avoir un estomac au moins aussi large que lui, la guerrière ne pourrait jamais rivaliser. Sa technique d’imitation porta ses fruits, dès qu’elle voyait que la brute très largement armée grimaçait ou ne se resservait pas, elle évitait de manger le-dit amuse-gueule.

Ce n’est qu’au bout de cinq apéritifs et de un verre supplémentaire que Neleam retrouva l’usage de son palais. Elle se détendit, au point de…rejoindre Bjorn dans sa danse endiablée.
Elle avait dû boire plus d’un verre supplémentaire. Elle avait chaud et rigolait pour rien. Pourquoi, une fois encore était-elle pompette à une célébration importante ?
Neleam troqua sa place de danseuse avec la timide vêtue de noire, Edelwein avait-elle compris, et s’affala sur la première chaise venue.

Nessa.
C’était ce que disait le petit écriteau, posé au milieu de l’assiette vide.
Pestant intérieurement, Neleam jeta un coup d’œil aux marques-places voisins et ne trouva pas le sien. Soit elle allait devoir se lever et trouver sa place, soit elle… ferait disparaitre le-dit parque place. Ouuuuuups.
Fière de son plan, la guerrière lança un coup d’œil aux alentours et se figea. Elle grimaça lorsqu’elle vit le regard de la pirate la crucifier sur place. Elle semblait être sur le point de s’assoir, mais la brunette avait été plus rapide.
Ils devraient jouer au jeu de la chaise musicale, Neleam était certaine que tous adoreraient.
Enfin en attendant, la situation devait être dégoupillée –enfin regoupillée car une grenade explose après avoir été dégoupillée- et le chevalier se décala sur la chaise et, une fesse dans le vide, proposa :

-… Une demi-chaise ferait l’affaire ?


Elle avait les joues rougies, et se demandait si elle n’était pas en train d’aggraver son cas… Peut-être ferait-elle mieux de changer de place. Se levant avec difficulté –danser la gigue après avoir mangé plein de gâteaux apéritif est étonnamment difficile- sur un air rock de « vive le vent, vive le vent d’hivers » elle partit en quête de sa place. Qu’elle trouva après avoir effectué un demi-tour de table et.. elle était en face de Nessa. Lui souriant à pleines dents –peut-être cela dissoudrait tous ses pêchés et que la pirate ne lui tiendrait pas rigueur de l’embrouillamini de la chaise- la jeune femme se mit à observer les autres invités. Tous venaient s’assoir à leur place.
Neleam se retrouva à côté d’Ellana et de Siam. Le repas promettait d’être animé ! Ces demoiselles étaient connue pour leur force de caractère, bien qu’elles restent très attachées à leur féminité, visible non pas dans des robes, mais dans leur manière de prendre soin d’elles, de parler et de se mouvoir.
Avant d’avoir pu lancer le moindre sujet de conversation Oûl retira les apéritifs de la table et apporta à chacun une assiette remplie de différents types de salades et de tomates, le tout recouverts d’une sauce transparente et légèrement dorée, parsemé d’éclat de noix. Une fois que tous eurent leur assiette, Neleam lança un joyeux « bon appétit » à la cantonade et, pris un petit bout de salade avec de la sauce, juste pour gouter. On n’était jamais trop prudent. Et elle se servit un verre du liquide-rhum, au cas où.


le prochain mot à placer sera:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Capitaine Aline__Membre
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Deag Jörgan
Messages : 4997
Date d'inscription : 29/01/2011
Capitaine Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de *je dois compter*
Aptitudes: Reflexes accrus ; Maîtrise le corps à corps mais mal les lames traditionnelles. A l'aise dans l'eau, mal à l'aise dans les airs ou sur un cheval.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Dim 13 Mar 2016 - 23:50

Nessa avait pourtant bien tenté d'être sage... Mais aucun des papiers trouvés sur les chaises ne correspondait à son nom et elle tenait vraiment à identifier son "point de repli".
Arriva ce qui devait arriver : elle s'impatienta.
Profitant que Deag fricotait avec les amuses-gueule, elle s'arma de son plus beau sourire pour aborder son propre casse-croûte : Edwin. Pas le moins perturbée à l'idée qu'il la méprise pour son illettrisme, elle lui posa sa question fétiche de la soirée : lisait-il Alice Tîwele sur ce papier ? Eh bien non ! Il s'agissait du marque place de Neleam.
Nom d'une crevette des sables ! Il lui avait pourtant sembler reconnaître la première lettre, le "N". En effet, Deag avait entreprit depuis quelques temps de lui enseigner la lecture. Malheureusement, cette activité ne fixait guère son attention et elle progressait pour le moins... lentement. Et confondait ses identités. Saluons la patience de cet adorable Thül.
Edwin profita de ses réflexions pour s'esquiver. Dépitée, Nessa ne le resta pas bien longtemps. Une idée germait : puisqu'elle avait pu approcher le frontalier sans subir le courroux immédiat de sa brune, elle devrait pouvoir retenter sa chance sans trop de risques.

Un peu trop "enthousiaste", à cette idée, Nessa en laissa tomber le marque-place de Neleam (une bonne âme devrait le ramasser et le remettre à sa place), poursuivant son ratissage de périmètre. Il ne restait plus beaucoup de chance de se tromper. Elle se concentra sur la place suivante, faisant appelle à un cours (flou) de lecture, et réussit à repérer une lettre très prometteuse. Un "T" majuscule. Fière de sa trouvaille, elle s'empressa de l'apporter à Edwin, pour le seul plaisir de sa proximité, de sa voix, de son parfum, de ses yeux, de son charisme grande maîtrise des lettres.

La réponse fut sans appel :

- Non, ça c'est moi.

Dans un premier temps, Alice loucha sur son misérable marque place, désespérée.
Puis Edwin la prit en pitié, métamorphosant sa déception en nouvel élan de vénération :

- Bon, je vais t'aider à trouver ta place à table.

Marcher près d'Edwin Til'Illan ! Nessa lui adressa un sourire reconnaissant dissimulant à merveille sa subtile manœuvre : en acceptant volontiers son aide, elle amorça un premier pas dans une direction déjà largement ratissée où elle savait que le frontalier ne trouverait pas son nom, rallongeant ainsi la ballade.
Ils passèrent immanquablement devant Deag qui n'apprécia que moyennement cette proximité. Au vu de son expression, c'était soit de la jalousie, soit un canapé à la bergamote.

Pour la suite, Nessa bada allègrement Edwin jusqu'à ce qu'il trouve sa fameuse chaise. Chaise qu'il effleura involontairement au passage, faisant d'elle une inestimable relique aux yeux de sa groupie. Au même titre que tous les marque-places qu'il avait dû toucher et qui avaient mystérieusement disparu l'instant suivant. Bien au chaud dans le corsage de Nessa.
Elle remercia chaleureusement Edwin, s'immergeant une dernière fois dans l'acier de son regard, puis il reprit sa liberté. Alice s'effondra en soupirant sur sa chaise, comme une ado un soir de bal. Un bal au climat sonore pour le moins étrange...

De son côté, Deag n'avait pas osé approcher sa dulcinée en présence du frontalier. Lui-même craignait de bégayer en sa présence... Il s'empara plutôt d'une assiette qu'il s'appliqua à remplir selon la technique du : "je goûte, je prends, je goûte, je prends, je goûte, je... pose" sans se douter que Neleam l'espionnait. Quand Nessa fut de nouveau seule, il la lui apporta pour la vider ensemble.

La pirate mangea de bon cœur jusqu'à ce que sa langue se mette à la brûler... Elle venait de tomber sur un morceau particulièrement épicé que le cuir de Thül de Deag n'avait pas repéré. A moins qu'elle n'amorce une réaction allergique, ce qui était plus probable étant donnée la résistance habituelle de son propre palais...

- Hah ! 'ba 'bouche !!!, s'écria-t-elle en agitant vivement ses mains devant elle.

- Babouche ?, comprit Deag en z'yeutant ses chaussures qui n'y ressemblaient pas du tout.

Nessa le saisit par le colbac, l'abaissa à sa hauteur et lui tira une langue d'un rouge vif si près qu'il en loucha.

- Ah ! ta bouche !, comprit-il enfin, par la Dame ! Laissez passer !

Avec la grâce et l'attention caractérisant le Thül en situation de panique, il jeta Alice par-dessus son épaule. Le choc expulsa les marque-pages de sa poitrine violemment compressée qui atterrirent dans quelques assiettes, dont le sien qui trouva miraculeusement sa place.
En une pincée de seconde, Deag repéra une bouteille de rhum encore pleine et chargea dessus (tan pis s'il terrorisa au passage certains invités). Reposant Nessa, il lui confia la bouteille qu'elle traita comme un biberon salvateur. Doc' lui avait maintes et maintes fois répété que le rhum était un remède à tous les maux.
Elle ne remettrait plus en cause les compétences de Doc'. Car une demi bouteille suffit à calmer le feu dans sa bouche.
Deag s'excusa platement un bon millier de fois, mais Nessa ne pensait qu'à rejoindre sa place si chèrement acquise.

Imaginez alors son niveau de contrariété lorsqu'elle découvrit que... ladite place était prise.
Par Neleam.

-… Une demi-chaise ferait l’affaire ?

En temps normal, Nessa ne lui en aurait pas tenue rigueur. Elles avaient bien une moitié de Gourou en commun ! Si seulement cette chaise n'était pas devenue une relique sacrée aux yeux de Nessa...
Perspicace, Neleam prit la poudre d'escampette et Nessa vissa solidement son popotin sur sa chaise, bien décidée à ne plus jamais la quitter. A côté d'elle, Deag s'assit également, prêt à intervenir avec le rhum en cas de rechute.

Autour d'eux, les invités se déchaînaient sur la piste de danse, le rhum se révélant aussi excellent pour traiter la mauvaise musique. Puis, alertés par un sixième sens stomacale, la petite foule rejoignit la table. En voyant Neleam approcher, Nessa tint fermement l'assise de sa chaise, avec le regard brillant d'un cerbère. Mais Neleam lui sourit de toutes ses dents, les yeux tout brillants de rhum, et la pirate se rasséréna.
Les apéros firent place à la suite des réjouissances gastronomiques et quand Neleam lança son : "bon appétit !" reprit en chœur par les morfales (particulièrement Deag et Bjorn), Alice commença à réellement apprécier la soirée...


Mot à placer suivant :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2028-journal-de-bord-d-une-pirate-l
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mer 16 Mar 2016 - 10:37

Non sans une certaine fierté, Aoro promena son regard sur la salle. Que tout ce beau monde était beau. L’auberge resplendissait de décorations et de victuailles, et la musique qu’il avait programmée commençait à entraîner les véritables artistes.

Aveugle aux troubles de la digestion qu’entraînaient les seuls toasts qu’il avait eu le temps de préparer, Aoro était heureux.

La fête battait son plein, riche en déhanchés originaux et en paroles approximatives. Les invités apprenaient à se connaître sur la piste de danse ou autour d’un apéritif. Apéritif qui disparaissait très vite d’ailleurs ; il suffisait de regarder le Thül se servir pour se rendre compte de la précarité de l’existence au bas de la chaîne alimentaire. Ce n’est que lorsque l’intégralité du pâté en croûte eut disparu qu’Aoro s’affola. Il fallait faire amener les plats, et vite ! Il se précipita vers la cuisine, évitant soigneusement de renverser une énième personne, pour demander à Oûl d’accélérer la préparation. Quelle ne fut pas sa surprise de le trouver en train de deviser avec Cacahuète !

« Qu’elle est belle la cocotte, guili-guili agazou ! »

Et cette maudite pintade, exécrable au possible, qui se laissait faire !

C’est donc un Aoro complètement paniqué et stupéfait – ça lui faisait une drôle de tête – qui revint dans la pièce principale pour servir le plat. Catastrophe ! Le plan de table était complètement chamboulé ! Tous ces gens étaient-ils trop bourrés pour savoir lire ? Il avait bien demandé à être assis à côté d’Ellana ! Et que faisaient le Thül et le Frontalier côte à côte ?! C’était une catastrophe !

L’aubergiste dissimula son malaise derrière la distribution des assiettes, non sans avoir jeté un regard assassin au musicien exhibitionniste qui avait pris sa place à côté d’Ellana. Une fois le service effectué, Neleam, assise elle aussi à côté d’Ellana, lança un joyeux « Bon appétit ! » aussitôt recouvert par les voix de stentor des deux plus gros mangeurs de la tablée, la brute et le père Noël.

A défaut d’avoir pu fourrer Cacahuète, Oûl s’était rabattu sur un coureur. Ni vu ni connu, la tradition était sauvée !

Mot à placer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 14
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 304
Date d'inscription : 04/02/2016
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jene femme de 23 ans
Aptitudes: Bonne guerrière, attachante ( quand on la connait bien sinon... A voir!
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mer 16 Mar 2016 - 19:32

"Rendez-vous à l'Auberge du Monde, Al-Jeit, pour fêter Noël.
Vous ferez un bonhomme de neige pour la déco devant l'auberge.
PS: Veuillez apporter un cadeau EMBALLE.
Merci "


Un repas de Noël? Bah... Pourquoi pas? Ce sera rigolo!! Même si Wil ne connaîtrait sûrement personne... Mais ces choses-là ne se refusent pas!
Déchiffrage du message... La première partie n'était pas bien compliquée, mais la deuxième un peu plus...
Faire un bonhomme de neige... Ce n'est pas qu'elle n'en avait jamais fait mais...
Elle s'y prit donc un peu - trop - en avance, histoire de pouvoir recommencer bon nombre de fois avant de faire une sculpture jolie et surtout décorative. Elle commença par la tête, car ne voyant pas comment elle fera pour le corps, elle l'avait laissé de coté pour le moment...
Après:
quelques minutes de réflexion, quelques heures de pratique, quelques heures d'agacement, et quelques vingtaines de structures, Wil réussit - enfin - à sculpter une "jolie" chose.
Elle se releva et, fière de son travail, courut vers le premier passant et l'entraina vers le bonhomme de neige. Le passant observa l'œuvre d'art. Elle avait des cailloux pour les yeux, une brindille pour la bouche, et une carotte pour le nez. Le pauvre Frontalier n'avait jamais rien vu de tel et, voyant la tête de Wil, décida de ne pas faire de commentaire et reprit sa route d'un pas pressant.
La jeune femme aux yeux pâles se retrouva de nouveau seule. Des cris d'enfants jouant dans la neige retentirent non loin de chez elle, et il lui sembla bon de protéger son travail. Elle se planta donc devant le bonhomme de neige jusqu'au soir, faisant fi des regards étonnés des gens de son peuple.

~*~*~*
Le jour du départ...

Grande question du jour:
Comment transporter Jacob le bonhomme de neige?
Wil réfléchit à peine trente secondes, la solution lui vint de suite à l'esprit:

"Impossible... Non c'est impossible, ce ne peut pas être impossible... Il y a une solu... Oui!! "

La frontalière se précipita chez elle,et en ressortit accompagnée d'une table. Elle la coucha sur le dos, et fit ensuite glisser Jacob dessus. Un peu trop fort...

" Non! Jacob!! "

Wil resta éberluée devant le tas de neige qui représentait Jacob, une fois qu'il eut heurté le rebord de la table.
Agacée, Wil s'assit dans la neige et recommença son œuvre. Ouvre qu'elle ne réussit pas à faire.
La fin d'après-midi approchait, et Wil se releva en vitesse et se dépêcha sur le dos Iroo, et partit au galop vers la porte de la Citadelle.

~*~*~*
Arrivée à Al-Jeit...

Wil ressortit la lettre de l'invitation et ne vit pas d'adresse précise. Elle chercha donc une personne qui semblait sympa pour lui demander son chemin. Elle arriva de cette manière à ladite Auberge du Monde un peu en retard... Du moins le pensait elle...

Elle s'agenouilla dans la neige et commença une structure de neige. Après une demi-heure, elle avait fini le corps et la forme de la tête. La frontalière se releva et s'étira, avant de se rasseoir. Elle commençait à dessiner les oreilles quand un petit animal sortit d'un buisson. Une angoisse parcourut le ventre de la Frontalière. Si l'animal fonçait dans le... Non, pourquoi penser au pire?

"Pchitt... Pchitt..."

Fit elle en secouant sa main en direction de la bête. Celle-ci prit peur et fonça droit dans la sculpture de Wil. La jeune femme, agacée plus qu'autre chose tenta d'attraper la bestiole, mais elle n'en tira qu'une poignée de poils. Wil commença une dernière fois son œuvre, et, une fois terminée, chercha quelque chose pour le nez. Puis un sourire étira ses lèvres.

Avant d'entrer dans l'auberge, elle regarda son travail. Un joli bonhomme de neige avec, des poils de blaireaux en guise de nez.

"Quelle belle déco! Je me demande qui est le décorateur. Il faut que je pense à leur demander..." Pensa-t-elle

Puis elle ouvrit la porte. Ce qu'elle vit en premier, ce sont les gens attablés, qui avaient arrêtés leurs conversations et s'étaient tournés vers elle. Elle ne reconnaissait personne... A! Si, deux personnes. Siam et Edwin Til'Illan... Chouette! Le seigneur de la Citadelle, invité à un repas de Noël? Wil trouva, pour le coup, cela étrange...
Puis son regard se tourna vers le sapin. Puis vers le pied du sapin, et sur les... Cadeaux...

"Merde... Le cadeau!!" Pensa-t-elle en refermant la porte devant elle.

Elle se mit à tourner en rond, ne sachant pas si elle allait rentrer, ou si elle allait cherchait un cadeau potentiel, ou retourner directement dans les Marches de Nord. Puis deux yeux oranges s'allumèrent dans un buisson proche.

"Oh, toi mon coco, t'es mon cadeau..." Pensa t-elle tout haut en se dirigeant vers le blaireau.

Elle lui courut après pendant quelques minutes, puis réussit à l'attraper. Essoufflée, elle se dirigea vers les rues de la ville, en quête d'un "paquet cadeau". Une boîte fera l'affaire. Manque de chance, pas de détritus souillaient ce quartier de la capitale. Elle se résigna donc à vider une caisse de marchandise d'un étal et d'enfermer la bestiole dedans.
Victorieuse, Wil regagna l'auberge, et, devant la porte, se recoiffa et réajusta son armure. Armure qui devait être remplacée par une jolie robe. Mais faute de temps, la Frontalière aux yeux pâles avait gardé sa chère armure. Elle ramassa le blaireau et entra dans l'auberge. Elle déposa son cadeau près des autres, et chercha une place à table. Elle vit un gamin, à coté d'Edwin, un Tülh, lui aussi à coté du seigneur des Marches, et une femme Aux yeux étranges. À la droite de cette femme, une chaise libre! Chouette! Wil se dépêcha donc vers cette place et s'assit, en adressant un charmant sourire à sa voisine. Puis elle se servit un verre de ce qu'elle pensait alcool. Elle leva son verre, et cria, sans savoir si c'avait déjà était dit.

"Santé!!"

Et but un grand coup, avant de se rendre compte que la boisson était du jus de fruit. Elle termina vite son verre et s'en servi un autre, de la bouteille où était écrit: "Rhum". Sure d'elle, Wil avala son verre cul sec. Elle prit dans le plat un gros morceau de coureur, et regarda l'assiette vide de sa voisine.

" Tu ne manges pas, ou... Tu as déjà terminé? "


Prochain Mot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10630
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël Mar 29 Mar 2016 - 18:47



Le repas été bon. Neleam était soulagée et profitait de l'ambiance qui était très allègre. Joyeuse, à cause du rhum ou juste du repas, elle ne savait pas vraiment, mais son instinct optait pour la première option.
Et la table se complétait au fur et à mesure, le cuisinier (n'est-ce pas inquiétant?) vint les rejoindre à table ainsi qu'une frontalière à n'en pas douter par sa tenue et son assurance. Et son air de pimbêche. Neleam n'aimait pas vraiment ces types hautains, elle préférait grandement les thüls, du coup... Si elle devait taper dans le tas, ça serait sur des frontaliers. D'ailleurs, il y avait Thül ET Frontalier à cette table... Amusée, Neleam se mit à imaginer les différents plans catastrophes qui pourraient se produire et partagea ses scénarios avec ses voisines. C'était un jeu assez amusant en fait. Comment la soirée, qui était très tôt dans l'après-midi en fin de compte, pourrait passer de joyeuse à dramatique.
Et c'était un sujet de conversation très vaste et nettement plus intéressant que se raconter sa propre vie. Bien que la vie de toutes ces personnes autour de la table soit extrêmement intéressante.

Mais, le grand vainqueur du pire scénario, chacun avait pris la parole afin de présenter son histoire, fut.. la dinde.
Oui oui, la fameuse dinde.
Celle-ci, bondissant de nul part, se mit à voler (qui aurait cru qu'une pareille bestiole savait voler ?!) (par voler entendre voleter, comme une licorne droguée à la carotte) et atterrit au beau milieu de la table alors que tous attaquaient avec appétit leur plat principal qui était, tenez-vous bien, de la dinde ! La dinde d'Edwin qui plus est.
A cet instant, un ange, bien gros, passa, tentant de traverser la salle le plus vite possible. Cela prit bien une minute ou deux. Chacun regardait la dinde, ses voisins de droite, gauche, en face, re-la-dinde, le cuisinier, la dinde...

-Cacahuette !

C'est ce cri qui mit fin à ce moment totalement ahurissant. Le gamin, enfin, le fabuleux fils surdoué d'Edwin et Ellana, était le seul à être vraiment content de retrouver ce volatile. Le chevalier se tourna vers Aoro :

-Mais euh.. du coup... On mange quoi là ?

Le garçon, sentant le poids des regards peser sur lui, balbutia une réponse du style "blasfrrftstlmmmm". Traduction, ce n'était pas lui le cuisinier, qu'en saivait-il ? (menteur!)
Après ce moment de gêne, l'un des invités prit son courage à deux mains pour aller déloger cette dinde, qui semblait avoir déniché son nouveau nid : une table. Et sa gamelle : le plat de pommes de terre rôties. Et sa petite baignoire privée... le pichet de rhum. Heureusement, son chasseur (si on peut l'appeler comme ça) fut plus rapide et réussit à l'attraper avant qu'elle ne commette l'irréparable.
Neleam replongea le nez dans son assiette. Pour une raison inconnue, elle avait l'impression d'avoir attiré la poisse avec son sujet de discussion...

Elle resta donc silencieuse le temps de finir son assiette et finalement reprit confiance en elle à l'arrivée du plat suivant. Combien encore y en avait-il ? Elle se sentait déjà sur le point d'éclater et voilà que le cuisiner arrivait avec de grandes tranches de pain, qui étaient recouvertes d'une sauce blanche, à l'odeur on aurait dit des pieds, du coup la guerrière imagina qu'il s'agissait plutôt de fromage) avec tout un assortiment de..; trucs. Neleam n'avait jamais rien mangé d'aussi... étrange. Ça devait ressembler en théorie à des trucs qu'elle connaissait, mais en pratique... ben non. Ce n'était des choses de différentes couleurs et formes. Mais il fallait admettre que c'était joli.

-Bon, et sinon, pour aborder un sujet moins dangereux, on pourrait éventuellement discuter d'un sujet moins... dangereux, comme la cueillette des framboises !

Le regard blasé de sa voisine de table, fit éclater Neleam de rire. Bon, okay, c'était un sujet moisi, mais au moins.. c'était mieux que rien. Et puis tout le monde aimait parler de nourriture, donc rapidement chacun se mit à discuter avec ses voisins. Moi je préfère les fraises ! Ah moi les mûres ! Surtout en tartes... Mais attendez, vous n'avez jamais gouté les framboises de ma grand-mère ! Pourquoi ça ? Mais c'est le paradis sur terre. Pour moi le paradis c'est un bon tonneau de bière. Ah mais on parle de solide pas de boisson ! Mais oui enfin, un bon jus de framboise ne sera jamais égalé par toutes les bières du monde.
Et ainsi de suite, jusqu'à ce que le dessert arrive.

Enfin, avant son arrivée, Aoro reprit la parole. Neleam ne put retenir une grimace d'appréhension.

-Chers amis, il est maintenant temps d'ouvrir les modestes présents que vous avez tous ramenés.


Houuuuuu. Ça commençait à devenir intéressant.
Sa mémoire lui faisant défaut, Neleam tarda quelques secondes à se souvenir de ce qu'elle avait rapporté. Et quel emballage était-ce ? Tous regardaient le tas de cadeaux, une petite lueur brillant dans les yeux. la jeune femme s'amusa à tous les dévisager. Qu'imaginaient-ils avoir ?



le prochain mot à placer sera:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Spécial - HRP] La Magie de Noël

Revenir en haut Aller en bas

[Spécial - HRP] La Magie de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.
» Magie Waaagh.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit :: Environs d'Al-Jeit-