Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Non ducor, duco - PV Morgan'Kah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Non ducor, duco - PV Morgan'Kah Ven 18 Mar 2016 - 0:47

Voilà la maison, celle qui correspondait parfaitement à la description qu'elle était parvenue à obtenir. Une maison qui semblait banale, dans un quartier d'Al-Far où la misère elle-même était banale. Une maison qui commençait à tomber en ruine, parce qu'évidemment personne n'allait payer pour rénover ce genre d'endroit et risquer d'y attirer une attention dangereuse. Il y avait le trou caractéristique dans le toit, c'était la bonne rue. Aeterna voyait même le guetteur à la fenêtre du rez-de-chaussée.
Voilà une bande qui semblait avoir un minimum d'organisation, contrairement à d'autres. Dommage. La seule chose que la marchombre espérait était surtout qu'ils auraient le bon sens de se disperser de ne pas opposer de résistance, une fois qu'elle se serait occupée du chef.
Les activités mises en place dans ce lieu étaient des plus sombres, et on n'avait demandé à Aeterna d'y mettre un terme. Ça ne venait pas de la Guilde. Ça venait de pères et de mères de familles, dont les fils et les filles avaient disparus. Tous les indices qu'Aeterna avait pu trouver la menaient ici, face à cette maison. Mais elle ne pouvait décemment pas frapper à la porte, se fendre d'un joli sourire et dire « Coucou c'est moi, Aeterna la marchombre, vous pourriez m'ouvrir, me laisser entrer, m'amener tranquillement voir votre chef, et libérer tous vos otages ?  Merci, vous êtes des amours, changez rien je vous aime ».
Elle fit demi-tour, s'éloigna de quelques rues, se hissa sur les toits de manière discrète. Heureusement c'était la fin de journée, et il faisait sombre dans les rues étroites. Voilà qui devrait lui rendre service : se dissimuler serait plus facile. Aeterna désirait tenter une entrée par le trou dans le toit, mais elle n'avait pas pu estimer complètement son diamètre et ne savait pas du tout ce qui l'attendrait à l'intérieur. Elle avait vaguement quelques informations sur celui qui serait le cerveau de toute cette affaire, mais la disposition des lieux lui était totalement étrangère, tout comme l'agenda de la petite organisation. Il ne restait plus qu'à prier pour que les clients n'aient pas rendez-vous ce jour-là. Mais Aeterna comptait peu sur la chance : ça ne marchait jamais. La chance n'existait pas dans ce monde : il fallait avant tout prendre des risques, se révolter face au monde et agir. Aeterna n'était pas là pour être une simple spectatrice.
Courir sur les toits, bondir au dessus des ruelles, ce n'était pas compliqué. Quand les écarts entre les deux côtés d'un toit lui semblaient trop éloignés, elle se servait de sa greffe pour réduire l'attraction du sol sur elle et lui permettre de sauter plus loin. C'était un système bien rodé qu'elle utilisait souvent. Puisque personne ne faisait attention à elle, il n'y avait véritablement aucun risque.
Lorsqu'elle eut franchi la distance la séparant du bâtiment visé, et qu'elle atteignit le toit ouvert, elle s'arrêta. Elle prit une inspiration profonde. Se rappeler pourquoi on agit, toujours.
Aeterna repensa au visage de ces pauvres gens qui avaient demandé son aide lorsqu'elle s'était plus ou moins présentée comme un genre de chevalier pour avoir la paix. Son large sourire se dessina un peu mieux sur son visage. Et elle se pencha doucement vers le creux dans la toiture, qui menait à un étage totalement... Vide.
Elle descendit, sans sauter du haut du toit de peur de faire trop de bruit. Discrétion. Voilà un maître mot pour aujourd'hui. C'était un vieux grenier, avec quelques meubles poussiéreux et beaucoup de toiles d'araignées. Cela indiquait au moins que personne n'avait l'habitude de venir ici. C'était rassurant. Aeterna entreprit de fouiller un peu mais évidemment elle ne trouva rien d'intéressant. Le grenier était donc un véritable endroit désert.
Il n'y avait que deux issues à cette pièce : deux portes. Aeterna s'approcha de l'une d'elle et l'entrouvrit. Voulut l'entrouvrir. Des bruits se firent entendre, des bruits de pas, certainement une personne seule. Mais qui ? Aeterna se plaqua contre le mur, les mains sur ses poignards, prête à se défendre. Un membre de la bande ? Un mercenaire ? Allez savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 32
Date d'inscription : 09/02/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 34 ans
Aptitudes: Art martiaux, et discretion. Un certain talent pour le violon.
MessageSujet: Re: Non ducor, duco - PV Morgan'Kah Lun 21 Mar 2016 - 21:25

Morgan devait être sur son plus gros coup depuis un an. Il avait enfin intégré se groupe de mercenaires du chaos. Des membres du sixième bataillon des envoleurs en faisaient partit et étaient en charge de tuer les éventuel marchombres dans la ville présent dans la ville. Morgan avait réussit a les infiltrer et faisait maintenant un travail de plus déshonorant. Il servait d’intermède auprès d'un cartel du coin. Il allait une fois la semaine dans le QG des malfrats et récupérait une dizaines de personnes servants de cibles mouvantes pour les jeunes recrues des envoleurs. Morgan trouvait ça répugnant mais il devait admettre que l'idée n'était pas bêtes. Former les jeunes recrues a tirer sur des cibles mouvantes lorsqu'on cible principalement des marchombres est plutôt une bonne idée.
-Je ne comprend pas vos pratique a vous les envoleurs... Pourquoi vous entraîner sur eux ?
-Le jour ou tu voix un marchombre rester statique devant l'un d'entre nous et ne pas essayer d’éviter la flèche tire toi dans le pied. Histoire de te revailler...
Les deux mercenaires entrèrent dans la ruine et virent immédiatement ou était l'entré du passage qui les mèneraient à leur destination.
-Va faire un tour en haut, histoire d'être sûr qu'on ne nous suivrat pas.
-Y a déjà une vigile là haut...
-Et tu crois que des incapable dans leurs genres serait capable de remarquer la moindre menaces, ou même de l’arrêter ?
-C'est vrais...
Le mercenaire se dirigea vers l'escalier du fond et commença a monter les marches lorsque Kah donna un coup de pied dans le mur face a lui. Une trappe s’ouvrit derrière lui. Le faux envoleur descendit et quelqu'un ferma la trappe derrière lui. Il ne faisait pas noir pour autant, une lumière brillait au bas de la dizaine de marches. Lorsqu'il toucha enfin le sol, son manteau souleva la poussière du sol. Cette pièce circulaire et avec une seul issue était le lieu parfait pour une embuscade, ou simplement pour tous les prendre la main dans le sac. Ce n'était pas la première fois que Kah venait ici, et comme a l’accoutumé le chef du réseau parla le premier.
-Vous êtes en retard ! Vous ne savez pas a quelle point c'est risqué de rester ici trop longtemps ?!
-Tait toi, imbécile ! Selon toi, pourquoi quelqu'un monte la garde en haut ? Maintenant tu vas me dire ou sont ceux que tu me dois ? Et vite. Je n'ai pas que ça a faire que de perdre mon temps avec un moins que rien dans ton genre.
Pour appuyer ses propos Kah posa la main sur le pommeau du sabre qui pendait a son flanc, et ce simple geste eu l'effet escomptait. Le chef de la bande fit un geste vif du bras a l'un des dix truants de la pièce, qui actionna un mécanisme. L'escalier qui servait a monter se leva et dévoila un second qui permettait d’accéder a un étage encore inférieure. Un second groupe de bandits remonta en poussant un paquet d'une dizaines d'hommes et de femmes enchaînés. Morgan ne marqua aucun étonnement mais n'en pensait pas moins. Il tuerait toutes les personnes présente lorsqu'il en aurait fini avec les chefs envoleurs de la ville. Il s'en faisait la promesse alors qu'un bruit retenti au dessus de leurs têtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Non ducor, duco - PV Morgan'Kah Mar 22 Mar 2016 - 10:29

Les pas se rapprochèrent encore. Aeterna retint presque sa respiration. Elle allait devoir être rapide pour se débarrasser de ce gêneur, elle allait devoir être précise. Comme toujours, en fait. Aeterna ne supportait pas l'approximation : c'était ce manque de précision qui l'avait conduite en prison.
L'homme qui s'approchait avait l'air bien loin de ce genre de préoccupations. Maintenant qu'il était plus proche, la marchombre l'entendait clairement marmonner, et se plaindre d'être assigné à une tâche aussi basse que celle de vérifier la vigie.
La vigie ? Pour Aeterna une chose était sûre : personne ne venait monter la garde ici depuis des semaines étant donné la couche de poussière et l'absence de traces. Mais, c'était pratique. Parce que le pauvre homme allait être persuadé de trouver ici un allié.
Aeterna ne comptait pas prendre le risque de se faire passer pour le guet qui devrait se trouver là, il y avait trop de chance pour qu'il le connaisse et sache tout de suite qu'elle n'était pas celle qu'elle prétendrait être. Il faudrait juste qu'elle soit assez rapide et précise pour le mettre hors d'état de nuire. Il faudrait juste qu'elle soit dans le temps.
La porte s'ouvrit, la cachant un instant. L'homme avança dans la pièce, cherchant du regard la personne qui devrait se trouver là. Alors, Aeterna se glissa en silence dans son dos, prête à l'assommer grâce à un coup du plat de sa lame. Seulement, elle n'avait pas à faire à un simple bandit duquel il aurait été facile de triompher. Lorsqu'il se retourna brusquement, prêt à combattre, elle comprit. Mercenaire.
Il plongea vers elle, lame sortie, mais Aeterna n'eut pas véritablement de mal à l'éviter. L'homme avait peut-être cette aura de chaos, mais il n'était pas envoleur. Il n'était pas tueur de marchombres. Si sa technique était certainement presque parfaite, il manquait de réflexes. Il appela à l'aide, aux renforts, mais en même temps un grand bruit se fit entendre. Peut-être un mécanisme, Aeterna ne savait pas, mais en tout cas cela masqua les appels de son adversaire. Il fallait agir, avant qu'il puisse à nouveau être entendu.

-Bah alors mon petit agneau, tu peux rien faire sans ton troupeau ?

L'orgueil du mercenaire était piqué, il ne dit plus rien. Comment lui, un homme si fort, pourrait-il se laisser impressionner par une vulgaire femme ? Il pourrait bien s'en occuper seul, et ça prouverait sans aucun doute aux autres qu'il méritait mieux que rendre visite aux guets incapables de ces bandes ridicules.
Inspiration.
Le mercenaire bondit vers elle, pour l'embrocher de la pointe d'un de ses poignards.
Expiration.
Elle se décala, se glissa à côté de lui, et frappa son poignet.
Inspiration.
Il lâcha son arme et chercha à se tourner vers elle. Après tout, il avait un deuxième poignard ! Elle ne lui échapperait pas. Il recula, sûrement pour mieux bondir.
Expiration.
Aeterna n'avait pas prévu de le tuer. Elle voulait juste l'assommer. Pourtant, tout cela avait pris trop d'ampleur, elle n'avait plus le choix. Lorsque le mercenaire lança son poignard, elle roula au sol pour l'éviter. Il n'était pas mauvais combattant, mais il avait une fâcheuse tendance à l'oubli. Maintenant qu'elle était proche, si proche de lui... Il n'avait plus de poignards. Alors, au lieu de peser les possibilités, de choisir, de peut-être s'enfuir, il paniqua. Il en oublia de bouger. Il cria encore, mais sa voix s'éteignit dans un gargouillis immonde. Aeterna venait de le transpercer d'un poignard, à l'un de ces endroits dont on ne peut guérir. Elle retint le mercenaire pour éviter un bruit de chute qui viendrait encore ajouter un signal supplémentaire pour l'ennemi, mais les choses étaient claires pour elle : elle était repérée.
Aeterna rangea un de ses poignards, et prit un de ceux que le mercenaire avait laissé tomber pour remplacer celui qui était désormais fiché dans sa poitrine. Elle n'aimait pas tuer les mercenaires. Même si elle s'en était éloignée, même si maintenant elle se sentait pleinement elle, libre et marchombre, les mercenaires avaient tenu une certaine importance dans sa vie. Aeterna ressentait une forme de haine envers eux, mais elle n'oubliait pas non plus que son père en était un, et qu'il lui avait donné la vie. Il faudrait un jour qu'elle se demande clairement ce qu'elle leur devait.
Mais ce n'était pas le moment. Vraiment pas.
Aeterna tira le corps du mercenaire dans le coin le moins visible de la pièce depuis la porte qu'il avait emprunté pour venir. Ensuite, elle se dirigea vers les escaliers, lames sorties. Elle prit une longue inspiration. Et elle descendit.
Elle craignait à chaque pas de voir un autre mercenaire foncer sur elle. Elle était concentrée, cherchait à ressentir le monde autour d'elle. Elle pensa à Huring. Son maître se moquerait bien d'elle s'il la voyait ! Il lui dirait sans aucun doute qu'elle avait un don pour chercher -et trouver- les ennuis, et surtout il lui dirait qu'elle était dingue de se lancer là dedans avec si peu d'aide et si peu d'informations. Mais Aeterna ne se voyait pas renoncer. Elle avait donné sa promesse de faire tout ce qu'elle pourrait pour ces pauvres gens et ne renoncerait pour rien au monde.
Elle entendit un bruit. Le même que celui qui avait résonné pendant son combat. Elle se souvint qu'elle avait pensé à un mécanisme, mais c'était d'autant plus effrayant qu'elle n'avait rien fait de particulier. Quelqu'un, ou quelques uns, étaient en train de venir ici ? Pas étonnant, avec tout le bazar du combat...
Elle aurait voulu se cacher, mais pour l'instant le bruit n'avait pas été accompagné d'un quelconque mouvement de cloison, de porte ou de trappe. Peut-être que ce mécanisme n'était pas situé ici, peut-être qu'il donnait ailleurs.
Aeterna aperçut une silhouette se diriger dans la même pièce qu'elle. Une menace. Elle lança un poignard qui se ficha entre les deux yeux de la victime, qui s'effondra dans un boucan infernal. Ce n'était pas un mercenaire. Un mercenaire, même sans être un envoleur, aurait pu éviter un tir aussi visible. Ce devait être un des bandits du coin. Mais, simple bandit ou non, le bruit qu'il avait fait en tombant était trop fort.
Restait plus qu'à espérer qu'ils n'étaient pas trop nombreux. Et qu'ils n'allaient pas tous lui tomber dessus en même temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 32
Date d'inscription : 09/02/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 34 ans
Aptitudes: Art martiaux, et discretion. Un certain talent pour le violon.
MessageSujet: Re: Non ducor, duco - PV Morgan'Kah Dim 3 Avr 2016 - 23:26

Le bruit était lourd. Fort. Morgan aurait reconnu se bruit entre mille pour l'avoir entendue tant de fois. C'était un corps qui tombait. Il regarda le chef du groupe des bandits face a lui. Ils tremblaient tous. Et leurs chefs n'en faisait pas exception, loin de là. Morgan regardait l'escalier et fit un geste a l'un des trafiquants d'ouvrir le passage. L'escalier tomba dans un bruit sec et Morgan gravit les marches calmement après avoir fait signes aux autres de le suivre. Le groupe armé le suivait tandis que, les prisonniers et le chef fermé la marche conformément à ses instructions. Kah arriva au niveau du rez de chaussé. Il eu le temps de dévier la dague d'acier qui fusait vers lui et se dégagea des escaliers, maintenant en joue la jeune marchombre qu'il avait tout de suite reconnue. Celle d'Al'Jeit... Il était heureux de porter un masque a ce moment précis. Le reste de la suite remonta derrière lui et la demie douzaine de brigands fermèrent l'arc de cercle pour coincer la marchombre au mur.
-N'attaquez pas ! Qui es tu ?
Le chef des bandits reprenait du poil de la bête en voyant que ce n'était qu'une gamine qui les menaçaient.
-Ou plutôt... Ne l’abîmez pas trop ! Elle l'est déjà suffisamment comme ça...

Morgan soupira. Soupira longuement. Et frappa. Le malfrat sur sa gauche tomba, une lame au travers de la gorge. Avant que les autres ne puissent faire quelque chose, Kah frappa une seconde fois, avec une dague qu'il venait de dégainer. Deux des brigands étaient morts. Il en restait quatre, et d'autres allaient venir. Il y en avait vingt au total dans le groupe. Morgan fit reculer le reste du group de bandits.
-C'est maintenant ou jamais qu'il faut partir !
Le marchombre plongea au milieu du groupe de prisonniers, lâchât ses armes et saisit l’arbalète de poing dans son dos. Il chargea et décocha dans le bandit le plus proche de lui.
-C'est quand vous voulez que vous partez !

[ Excuse moi c'est cours mais j'ai pas vraiment d'inspiration pour le moment. Et excuse moi pour le temps de réponse ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Non ducor, duco - PV Morgan'Kah Mar 12 Avr 2016 - 21:50

Le bruit de mécanisme, qu'elle avait déjà entendu auparavant, revint. Plus proche. Dans son dos. Aeterna savait pertinemment qu'il n'y avait rien qu'un mur derrière elle, et ne mit pas longtemps à comprendre qu'un passage plus ou moins secret y était situé. Le demi-tour ne lui prit qu'une fraction de seconde, mais une fois cela fait elle ne bougea plus d'un seule millimètre. Elle avait déjà observé toute la pièce plus tôt pour y chercher une cachette et savait qu'il était vain d'en espérer une encore. Elle préférait profiter de ce laps de temps pour écouter les pas et se créer une stratégie, mais ce qu'elle entendit ne fit qu'accélérer le rythme de son cœur. Si chaque personne qu'elle entendait marcher était un mercenaire, elle allait mourir.
Tant pis. Elle ne pouvait pas se permettre de céder à la panique ou de se laisser haper par la peur. Il y avait ici des mercenaires, elle en avait croisé un, mais aussi d'autres combattants dont elle avait aperçu un représentant, sans oublier ceux pour qui elle était là: les victimes de toute cette histoire. Si Aeterna avait eu le temps de prier, elle aurait sans doute prié pour que ces bruits de pas appartiennent au moins en partie aux victimes. En y réfléchissant bien c'était à double tranchant: s'ils étaient là ce serait autant de combattants en moins, mais aussi des personnes à protéger. L'inertie des foules était grande.
La Marchombre n'eut pas le temps de se pencher davantage sur la question, parce que les bruits se rapprochaient. Elle soupesa le poignard récupéré sur le corps du mercenaire, pour s'en imprégner. Une arme n'est ni bonne ni mauvaise, il n'y a que son utilisation qui peut être sujette à controverses. Son ancienne appartenance ne dérangerait pas Aeterna pour s'en servir. Ne dérangea pas Aeterna. Dès qu'elle aperçut un visage, son bras se tendit dans un mouvement fluide et calculé. Travaillé de longues années durant pour atteindre ce niveau. Cela n'empêcha pas sa cible de lui échapper.
Rapide. En voilà un qui allait lui donner du fil à retordre, pensa-t-elle. Aeterna recula, avisant une sortie sur sa gauche qui fut bientôt barrée par les bandits qui approchaient. Observation. Lesquels étaient les plus mortels ? À qui s'attaquer en premier ? Le point positif était qu'il y en aurait certainement un ou deux d'inactifs, parce qu'ils avaient des prisonniers à surveiller. Aet' sentait les regards d'espoir de ces gens peser sur elle. Elle ne pouvait pas les décevoir.

-N'attaquez pas ! Qui es tu ?

Aeterna se contenta de lui lancer un sourire insolent. Elle ne le reconnaissait pas mais tout en lui criait mercenaire . Elle, elle avait la marque des traîtres sur son visage, son histoire avait fait du bruit à la forteresse, et pourtant il ignorait tout de son identité et de son existence. Ce ne pouvait être qu'un nouveau. Un chef nouvellement promu. Aeterna se dit qu'elle avait sa chance.

-Ou plutôt... Ne l’abîmez pas trop ! Elle l'est déjà suffisamment comme ça... 

  - Les mercenaires qui m'ont fait ça avaient l'air de trouver ça beau pourtant, je m'attendais à ce que ça plaise à des barbares comme vous. Je suis déçue.


Elle eut l'air faussement peinée. Le mercenaire eut l'air surpris, et la peur se lut un court instant dans ses yeux. Oui, elle ressemblait à une gamine, mais elle connaissait l'existence des mercenaires. Pire,  elle avait connu leur compagnie. Leurs manières abjectes. Leur prison. Il ne pouvait pas imaginer à quel point elle les haïssait, tout en étant incapable de leur en vouloir tout à fait. Ils avaient été sa famille. Mais aujourd'hui elle serait sans pitié,  se révoltant pour la même raison qui l'avait poussée à fuir la forteresse une première fois: la torture lui était indigeste.
Quelqu'un avait frappé. Un homme, avec un masque, celui qu'elle avait visé avec sa dague. Mouvements fluides, rapides. Précis. La prudence d'Aeterna lui hurlait de considérer cet homme comme un Envoleur et de lui refuser sa confiance. Mais autre chose, son instinct, son ressenti, lui criait de rester sensible à l'Harmonie qui se dégageait de tout cela. Elle pensa à un Marchombre renégat. Puis elle arrêta de penser.
Son possible allié avait plongé vers les prisonniers et parlait, mais la Marchombre ne l'écoutait pas. Se glisser dans le dos d'un bandit ébahi devant toute cette agitation impensable et frapper ? Elle le fit. Un coup de poignard, sec, précis, puissant. Il s'effondra. Il était mort. Aeterna n'eut pas le temps de s'inquiéter du fait qu'elle ne ressentait pas de remords cette fois-ci. Il fallait plonger. Éviter une lame acérée en se décalant sur la droite. Abattre son bras sur un poignet pour faire tomber l'arme tenue en main. Profiter de l'ouverture. Frapper. Tuer. Il n'y avait plus de mercenaires et de bandits. Il n'y avait plus que des cibles.
Cinq bandits sur six étaient tombés grâce à  la Marchombre et à son acolyte impromptu. Elle ne lui faisait néanmoins pas tout à fait confiance.
D'autres arrivaient cependant, et il fallait agir. Vite. Aeterna lança sa dernière dague vers un bandit qui s'effondra. On aurait pu croire que tout à passait bien.
Non. Un bandit attrapa un prisonnier pour s'en servir de bouclier humain et d'otage. Un enfant. Un pauvre être innocent qui devait avoir treize ans à grand peine. Aet' stoppa net son geste.

  - Maintenant tu vas gentiment mettre tes mains sur ta tête et nous suivre sans discuter, la fille. 

Aeterna lança un regard au traître parmi les mercenaires. L'homme qui parlait avait dû manquer une partie de la scène, et manquer la rébellion de son camarade. Les autres ne dirent rien, certainement trop occupés par Aeterna pour se retourner contre un des leurs. La Marchombre ne bougea pas. Le mercenaire afficha un sourire sadique, avant de plaquer contre la gorge de l'enfant son arme, et d'en tirer une goutte de sang. Deux autres bandits regroupaient les prisonniers qui ne s'étaient pas encore enfuis, profitant du calme nouvellement regroupé. Aeterna leva progressivement des mains, cherchant une échappatoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Non ducor, duco - PV Morgan'Kah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Morgan Hayward [Validée]
» Palmares Of Matt Morgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Ouest :: Al-Far et ses environs-