Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Rencontre singulière [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 26/09/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme aux 40 printemps.
Aptitudes: Maîtrise de divers arts martiaux, maniement du poignard, du bâton de combat et du kusarigama. Ainsi qu'un petit cadeau du Rentaï.
MessageSujet: Rencontre singulière [Alice] Mar 4 Oct 2016 - 21:57

Létillios se trouvait sur la route qui menait à Al-far. Le vieillard voyageait dans la nuit la plus totale, en pleine nuit. L'obscurité était à son plus haut, une nuit sans lune, qui ne dérangeait pas le moins du monde. Se cacher parmi les ombres, tel était la nature du marchombre et de sa greffe qu'il n'utilisait pas pour les voyages. D'abord car trop coûteuse en énergie et par la suite car bien trop peu efficace pour la distance à parcourir, qui plus est il faisait trop noir pour voir une ombre à proximité et donc pouvoir se déplacer à travers cette dernière. Il avançait donc tranquillement à pas lent sous la pluie, courir n'aurait fait que le tremper plus et il n'était pas pressé. S'aidant de son long bâton pour paraître plus inoffensif il entendit subitement le grondement du tonnerre, puis un éclair et des hurlements. Des loups apparemment et toute une meute, vu le nombre de tonalité.

Le voleur ferait mieux de s'activer un peu s'il ne voulait pas en découdre avec les canidés. Il gagna alors en allure pour vite arriver à la ville, pour enfin se faire arrêter par deux gardes qui croisèrent leurs lances devant lui. Ils n'avaient pas l'air très commode, deux colosse dont un aveugle dans leur cuirasses d'acier. Loin d'avoir une réelle expérience du combat, il représentait néanmoins un certain danger pour un "pauvre vieil homme démunis" et Létillios comptait bien continuer de jouer ce rôle.

- Halte vagabond! Un couvre chef à été établis ici, nous ne pouvons laisser entrer un gueux dans la ville!  A moins que tu nous payes une petite... Mh... Taxe.

Il passa alors une main dans sa barbe, son autre sur son bâton l'air pensif. Il cherchait donc un moyen de se sortir de ce pétrin, de préférence sans avoir à corrompre les gardes d'Al-far avec un pot de vin. Il fit alors mine de toussait assez fort tout en se jetant dans une flaque de boue, à genou se tenant à la jambe d'un des gardes.

- Mes seigneurs, ayez pitié d'un pauvre homme en poids d'une endroit où passer la nuit... Je suis malade et avec cette pluie, cela risque bien de s'aggraver. Je dois voir un médecin et vite!

Le marchombre était pitoyable, si un de ses confrère le voyait il serait la risée de la guilde et sa voix n'aurait plus aucun poid au conseil. Mais c'est ce qu'il cherchait à donner de lui, le "pathos" comme il est dit dans l'autre monde. Gagner sa place dans cette ville par la pitié. Avec ses vêtements gris et pleins de poussière normalement il ne pouvait que faire de la peine à ceux qui le verraient dans cet état. Mais pas auprès des gardes, le premier le repoussant de son pied dans la terre comme un vulgaire mendiant.

- Pauses encore tes sales mains sur moi mendiant et je t'embroches comme un vulgaire gibier s'est compris? Donc soit tu payes comme tous le monde, soit tu repars d'où tu viens crever en dessous d'un arbre! De toute façon personne ne te regrettera.

Létillios se releva donc avec difficulté, couvert de boue dont il se débarrassait très vite grâce à la pluie qui le lavait assez efficacement. Ses bougres étaient donc bien décider à faire payer le voleur, qui lui était loin d'avoir joué toutes ses cartes afin de rentrer dans cette ville. Il aurait très bien pu user de sa greffe afin de passer dans une ombre projeter derrière eux par une torche ou même tous simplement les rosser à coup de bâton de combat. Toutefois, il avait une option plus simple qui s'offrait à lui. Le "mendiant" sortis alors de son sac une petite bourse de cuir plutôt lourde. Il la passa donc aux gardes qui la soupesèrent avec un certain étonnement tour à tour.


-Mh... Ca devrait aller comme ça! Tu ferrais mieux de déguerpir maintenant et te trouver un travail si tu veux de l'argent pour ton médecin. Ou bien tu crèveras dans un caniveau.

Létillios poussa donc un petit soupire, un grand sourire aux lèvres une fois passé derrière ses deux messieurs. Il serait surement recherché dans toute la ville dès qu'ils auront découvert les clous à la place des pièces dans la bourse. Le vieil homme avança donc à pas un peu plus rapide, s'aidant de son bâton pour finalement croiser la route d'une étrange fille assoupie au pied d'une petite maison qui lui servait d'abris. Elle était trempée la pauvre, mais elle semblait aussi avoir des tatouages qui rappelèrent à Létillios son maître qui en avait un. Ses cheveux était d'un étrange bleu qui n'avait pas l'air naturel, un habillage fait grâce au don du dessin? Non impossible, cela ne pouvait pas durer aussi longtemps normalement. Le marchombre se pencha alors pour mieux voir son visage, découvrant le siens et sa longue barbe grise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrien__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Idir Faragan
Messages : 546
Date d'inscription : 04/07/2015
Terrien__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 20 ans c'est une fille
Aptitudes: pratique la boxe française et sais dessiner
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Dim 9 Oct 2016 - 19:26

Soeurette.» La voix de Sam' résonne à mon oreille. Qu'est-ce que tu me veux ?Debout. Pourquoi ? Mais mon frère reste silencieux. Petit à petit j'émerge de mon sommeil. Au fil des secondes mon corps se réveille et les douleurs avec. Je grogne. Mes mains se lèvent pour aller frotter mes paupières. Nouvelle grimace. Mes paupières papillonnent. Tiens, il fait encore nuit ? Pff... J'ai rien dormi.. Encore. Je fronce des sourcils. Qu'est-ce que... Ma vision se stabilise, et quelqu'un se tient bien à quelques distances de moi. Le reste se produit rapidement. Je suis sur mes jambes, et recule de quelques pas. Une de mes mains attrape une pierre, délogée du mur. Ma prise se resserre dessus. Attend. Je sursaute. Regarde le. J'observe avec un peu plus d'attention celui qui se tient dans la nuit. C'est une personne encapuchonnée. Un homme vu la carrure. Il prend appuie sur un bâton, et je discerne le ton clair de sa barbe. Un aura particulier l'entoure, différent des personnes que je croise de ses ruelles. Ce n'est nullement un ivrogne...

-Qu'est-ce que vous voulez ? J'éclaircis ma gorge. C'est dans vos habitudes de regarder les gens dormir ? Continue-je hargneuse. Méfiante.

Ce n'est pas dans mes habitude d'être hargneuse. En tous cas plus maintenant. Mais je suis en manque de sommeil. J'en ai assez de courir après la bouffe. Et j'ai mal. Pourquoi ? Récapitulons. Cela fait plusieurs semaines que je suis à la rue. Au fil de mes journées j'ai appris les rues et ruelles de Al-Far. Comment se cacher pour échapper à des poursuivants ou pour dormir. Où trouver de quoi grignoter. Les rues à éviter à partir d'une certaine heures. En bref toutes ces petites règles non écrites, que tu dois apprendre si tu veux survivre. Et encore je pense que j'ai encore beaucoup à apprendre. Et puis je n'ai confiance en personne pour me permettre de me reposer sur quelqu'un. C'est pour cela que j'évite les camps de fortune par exemple.Alice.. Le.. Attend. Il y a aussi quelques jours j'ai découvert un coin super sympa. Ce n'est pas drôle. Tu étais d'accord ! Oui mais à la fin il a fallu te ramasser à la petite cuillère. Je manque de pratique. Sam' souffle bruyamment. Je ricane. Pour expliquer, je suis tombée sur un petit groupe de bonhommes qui se battaient entre eux. De l'argent était en jeu. Je ne suis pas sure que ce soit bien légal tous ça. Mais bon ici mieux vaut savoir tenir sa langue... Après tous c'est un moyen comme un autre de se faire de l'argent. Ni pense même pas. Moi ? Y retourner ? Pas du tout..
Je retourne vers la réalité où l'homme ne semble pas avoir beaucoup bougé. Voilà pourquoi des bleus décorent ma peau. Même si la partie visible n'est que mes phalanges encore gonflées, les bleus à ma pommette et mon menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2489-alice-blanc
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 26/09/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme aux 40 printemps.
Aptitudes: Maîtrise de divers arts martiaux, maniement du poignard, du bâton de combat et du kusarigama. Ainsi qu'un petit cadeau du Rentaï.
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Dim 9 Oct 2016 - 21:13

Petit à petit, la jeune fille sortait de sa torpeur. Elle poussa un léger grognement, loin d'être réellement effrayant face à celui d'un tigre des prairies. Le vieil homme en profita donc pour mieux détailler cette inconnue, il l'observa un peu mieux en faisant abstraction de sa couleur de cheveux étrange. Il remarqua très vite sa cicatrice barrant ses yeux en amandes aux pupilles allant du gris au noir pour tout dire. Décidément il n'était pas le seul à être balafré ici. Ses courbes semblaient assez bien dessinés bien qu'elle ait quelque rondeurs. Elle était aussi amochée au niveau du nez, une vieille fracture pour tout dire. Ce qui interpellait le plus le voleur était son tatouage des plus intriguant: Des traits parcourant un de ses bras partant dans tout les sens avec une certaine cohérence. Sur l'autre bras elle arborait une autre dessin qui lui faisait penser à son maître, habituellement ces dernière dans son pays pouvaient représenter le Yin et le Yang, deux concept de leur philosophie laissant penser à la pensée marchombre. L'ombre et la lumière, le bien et le mal, le chaos et l'ordre. Mais surtout l'harmonie. Ses vêtements laissaient penser à des habits plutôt moderne, même pour Al-jeit. A coup sûr, elle devait venir de l'autre monde. De la "Terre". Un nom que Létillios trouvait complètement stupide étant donné que leur monde était plus recouvert d'eau qu'autre-chose. Toutefois, ce qui tapa le plus à l'oeil du vieil homme fut les marques sur ses phalanges et son visage, de belles ecchymoses. Elles n'étaient pas venu comme cela toute seules et vu leur emplacement, cette personne ne s'était pas amuser à casser du cailloux avec ses poings ou son menton. Non, elle s'était bel et bien battu. Ou? Il allait bien le découvrir.


Elle ouvrit donc les yeux après les avoir essuyé, pour ensuite se relever et faire quelques pas en arrière. Surement pour mettre un peu de distance entre eux. Puis, elle sursauta en voyant le voleur, surprise. Elle l'interpella donc avec une certaine colère, en même temps elle avait été réveillée par un inconnu. Ca ne donnait pas trop envie de vous faire confiance.

-Et toi, c'est dans tes habitudes de dormir dehors? Il se rapprocha un peu, s'aidant de son bâton pour marcher , boitant un peu pour ne pas paraître pour une menace. Sans lui demander son avis, il la saisit avec délicatesse à la main pour mieux voir ses phalanges qu'il mit devant lui. Il la lâcha pour ensuite tourner sa tête de manière à mieux voir son visage. Mh... Tu es dans un sale état petite terrienne. J'ai beau ne pas y voir très bien, mais je pense que tu aurais intérêt à me suivre à l'auberge pour mettre un peu de glace sur tout ça. Et si tu es gentil, je te payes un verre de lait.

Létillios jouait parfaitement son rôle de vieux crouton gâteux, tant dans ses déplacements que ses manières. Cette petite l'intriguait, ce n'était pas tout les jours que l'on croisait une terrienne, cela se faisait rare. Soudain, il entendit des cris. Deux hommes en armure et portant des lances courraient dans la rue, un sac de clou à la main. Il n'avaient pas l'air commodes ses deux là et devaient en vouloir au marchombre.

-Viens vite dans la taverne, tu vas attraper froid. Lui dit-il en cherchant à l'y mener, encore une fois sans son consentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrien__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Idir Faragan
Messages : 546
Date d'inscription : 04/07/2015
Terrien__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 20 ans c'est une fille
Aptitudes: pratique la boxe française et sais dessiner
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Lun 10 Oct 2016 - 21:04

Et bien sur l'homme ne se laisse pas démonter.

-Et toi, c'est dans tes habitudes de dormir dehors?

En s'appuyant sur son bâton il s'approche. Je l'observe méfiante. Il n'a pas l'air bien dangereux avec son pas chaloupé. Une sale blessure ? Ou il est simplement rattrapé par le temps. Je tente de percer l'ombre de sa capuche mais ses traits restent cachés. La seule chose que je discerne est une barbe grise et ses vêtements sombres. Des brassards de cuir couvrent ses avant bras alors que le reste des ses vêtements sont cachés par la cape poussiéreuse. Qui est cet homme ?

-En ce moment oui. Qu'est-ce...

Je trésaille quand il s'empare d'une de mes mains. Son geste n'est nullement brutal. Mais cela suffit à me tendre. Me touche pas. Ma main tombe le long de mon corps quand il la lâche. Me touche pas. Ses doigts se referment sur le bas de mon menton. Je grimace. Douleur ou mécontentement ? Sans gène il me force à tourner la tête. Je sens ses yeux inspecter mes blessures.

-Touche à ton.....

Mh... Tu es dans un sale état petite terrienne. J'ai beau ne pas y voir très bien, mais je pense que tu aurais intérêt à me suivre à l'auberge pour mettre un peu de glace sur tout ça. Et si tu es gentil, je te payes un verre de lait.

Ma vulgarité cesse net. Je peux presque sentir ma mâchoire claquer sous la surprise. Comment il m'a appeler ? Terrienne ? J'en oublie presque le reste de sa phrase.

-Comment m'avez vous appeler ? Comment... Comment vous l'avez vous devinez ? Vous connaissez la Terre ? Je fronce pour une nouvelle des sourcils. Vous suivre ? C'est gentil à vous de vous faire du soucis mais ma mère m'a toujours dit de ne pas suivre les inconnus.

Je ne sais pas pourquoi mais à cette instant là je revois certains épisodes de Esprits Criminels. C'est toujours dans les pires moments que ce genre de trucs nous reviennent en mémoire. Corps démembrés. Parfois baignant encore dans leur sang. Un homme bizarre dans une ruelle. Une proposition. La situation y prête vraiment. Tu ne trouves pas ? Ne me rends pas plus paranoïaque s'il te plaît. Non mais franchement Alice, on ne sait pas ce que cache cette cape en plus... Je jette un coup d’œil à cette dernière. Je ne vois rien. Saleté d'obscurité.. Un bruit de cavale attire mon attention.
Ce sont deux silhouettes qui courent vers nous. Des soldats. Je peux deviner le reflet de leur lance et de leur armure. Et ils ne semblent pas content. Et l'homme en face de moi se fait plus pressant. Je recule avant qu'il cherche à me toucher et lui répond.

-C'est après vous qu'ils en ont ? C'est vrai qu'ils ne sont pas malin. La pierre dans ma main s 'écrase contre le sol. Je me dirige en quelques foulées vers là où j'étais installée. En quelques gestes ma sacoche est passée à travers mon buste. Je pense que les faire courir un peu leur fera du bien. Vous me suivez ?

Après un bref sourire, je fais volte face et me met à courir. Sans hésitation je longe les murs, ignorant les autres ruelles qui s'offrent à moi. J'escalade les caisses entassées, me laisse tomber derrière. J'ignore le serrement de mon estomac quand je me retrouve entre deux murs. Trop proche. Cours. Ne t'arrête pas. Je me retourne seulement quand je suis hors de la minuscule ruelle, de retour sur une artère plus large. Le centre de la ville n'est pas loin.

Ah! J'ai oublié le boitillement de notre nouveau copain!
Je crois que tu n'as pas à t'inquiéter pour lui soeurette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2489-alice-blanc
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 26/09/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme aux 40 printemps.
Aptitudes: Maîtrise de divers arts martiaux, maniement du poignard, du bâton de combat et du kusarigama. Ainsi qu'un petit cadeau du Rentaï.
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Jeu 13 Oct 2016 - 11:14

Quand Létillios y réfléchissait, son statut de vieux mendiant lui donnait bien des avantages. Déjà, il pouvait très bien se faire passer pour gâteux, lui évitant pas mal d'ennuis lié à certaines de ses manières et pouvait aussi se montrer carrément radin de part son aspect pauvre. Durant la course, il se demandait bien si il avait bien fait de s'occuper de cette jeune fille. Lorsqu'il était venu inspecter ses blessures, certes sans la moindre gêne mais pour le voleur la santé passait avant tout, elle s'était soudainement crispée. Cela ne l'aurait pas surpris qu'elle ce soit mise en colère et qu'elle ait tenté de casser la figure du pauvre vieillard. Néanmoins, elle finit par se raviser assez vite après la tirade de Létillios qui fit naître une once incompréhension dans ses yeux. Elle semblait réagir au mot "terrien", plus particulièrement à la manière dont il l''avait employé, sans réel surprise pour le marchombre qui ne voyait rien de si étranger à ce mot.

Pour tout dire, elle se demandait comme il pouvait savoir qu'elle était d'origine terrienne. Mais bon cela se voyait comme un brûleur dans un couloir. Ces tatouages pour le moins géométrique, la couleur de ses cheveux des plus inhabituel sans oublier la manière dont elle était habillée reconnaissable bien que Terrien et Alavarien peuvent se confondre. Il y avait également les traits de son visage qui ne semblaient pas être des plus communs, déjà des yeux en amande qui lui rappelait ceux de son maître, bien que peu prononcé. Toutefois, cela restait un trait physiologique typique du pays d'où venait Hattori Hanzo son mentor. Létillios l'avait donc tout de suite repéré, mais ce n'était pas le moment de penser à cela.

En effet, lui et cette jeune fille étaient poursuivit par deux gardes en armure, qui bien que lent, pouvaient se montrer dangereux avec leur pique. En courant comme ça avec ces choses à la main, ils pourraient blesser quelqu'un, voir se crever un oeil. Décidément, que des irresponsables. Durant la course poursuite, le marchombre observait donc l'étrangère: loin d'être maladroite son pas était vif et déterminé. Sûre d'elle, elle était loin d'égaler la finesse d'un marchombre mais se débrouillait plutôt bien. Le vieil homme lui resta derrière elle, il se mouvait toutefois avec une agilité féline qui eut tôt fait de surprendre les deux poursuivant. Pour son âge, il se débrouillait bien l'ancêtre! Ce dernier passa donc d'un grand saut au dessus des boites en prenant appuie sur un mur. La tête la première il se lança, pour enfin pousser avec ses mains contre la caisse du haut afin de monter toujours plus haut dans les airs et de retomber sur les pieds. Il arriva donc assez vite au niveau d'une petite ruelle étroite dans laquelle ne pourrait les suivre les deux soldat, bien qu'ils aient déjà perdus depuis un petit bout de temps leurs fugitifs.

-Tu cours plutôt vite pour une terrienne, moi qui pensait que la plupart d'entre vous préférez les transports. Enfin, quoi qu'il en soit suis-moi. Nous allons prendre un verre

Il avança donc par la suite d'un pas soudainement chaloupé, s'aidant toujours de son long bâton, vers la taverne du "brûleur endormi". Ici, ils pourraient trouver un coin tranquille. Enfin, c'est ce que pensait Létillios. Ici, personne ne semblait roupiller. Beaucoup faisaient à la fête, l'alcool coulant à flot tandis que beaucoup d'hommes en armure, chevalier pour la plupart, claquer les fesses des serveuses qui se faufilaient entre les tables. Cela ne manqua pas de faire sourire le marchombre qui donna un pourboire à l'une d'entre-elle avant de venir commander une boisson au comptoir.

-De l'eau de dragon et un verre de lait s'il vous plait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrien__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Idir Faragan
Messages : 546
Date d'inscription : 04/07/2015
Terrien__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 20 ans c'est une fille
Aptitudes: pratique la boxe française et sais dessiner
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Mer 19 Oct 2016 - 14:24

J’entrouvre les lèvres pour répondre à Sam' mais la présence de l'homme à coté de moi me stoppe. Je sursaute presque. Je ne l'es pas entendu arriver ! Et il n'est même pas essouffler ! Je l'observe un instant. Qui est-il ?

-Tu cours plutôt vite pour une terrienne, moi qui pensait que la plupart d'entre vous préférez les transports. Enfin, quoi qu'il en soit suis-moi. Nous allons prendre un verre  

Sans attendre il se remet en marche, reprenant son allure boitillante. Que du pipeau ! Dis Sam' tu crois que dans ce monde ils ont trouvé un espèce de dopant ? Et c'est pour ça que cet homme boitillant peut courir vite ? Alice...  Ou sinon il se déguise. Mais pourquoi ? Personnellement c'est pas bien cool de passer pour un mendiant... C'est un espion ? Mais oui cela se trouve..  Alice ne chercher pas à comprendre tous de suite. Suis le. La voix de mon frère tonne dure dans mes oreilles. Tiens il n'est pas d'humeur.. Très bien. Mais il faudra lui expliquer que tous les terriens supportent les véhicules en commun, et qu'ils savent que des jambes peuvent être utilisées.  En trottinant, je me mets à la hauteur de l'homme à capuche. Au bout de plusieurs minutes, nous arrivons devant une échoppe. Je ralentit quelque peu, observant les lieux. Le Brûleur Endormi.. Je regarde d'un air critique l'insigne pendant dans le vide. Je devine le dessin gravé dans le bois d'une bête. C'est ça le brûleur dont m'a parlé Myya ? Un bestiole peu recommandable d'après la Faël. Mmmmh... Je n'ai pas hâte de savoir si ce dessin ressemble à la bête original.. Je regarde la porte ouverte par l'homme. Des rires gras, et des conversations me proviennent. Plus j'avance plus j'entends ces voix trop bruyantes, rendu grasse par l'alcool imbibé. L'odeur caractéristique des lieux de beuverie vient s'infiltrer dans mes narines: la fumée, la sueur, la nourriture..  Le genre d'odeur qui s’imprègne aux vêtements. Je jette un coup d’œil critique vers ma robe. Elle est maintenant raidi par la saleté et tachée par endroit. Il faut que je trouve un point d'eau, j'ai toujours la tenu des Rêveurs dans mon sac. Je referme la porte derrière moi. La silhouette boitillante se fraie un chemin jusqu'au bar. Une grimace déforme mon visage. Il n'y a aucun respect ici. D'homme à femme j'entends. Je serre les poings et m'avance dans la salle. J'ignore les regards qui pèsent sur moi. Arrivée au bar, je pousse un discret soupir. Aucune main s'est tendu. Heureusement pour eux. Je n'aurai pas été patiente ce soir... Un verre de lait vient se poser devant moi. J'adresse un mouvement du menton vers le serveur puis me tourne vers l'homme :

-Merci. J'appuie mes bras croisés sur la surface en bois. Mon sac vient reposé sur mes pieds, coincé contre le bar. Instinctivement mes mains se referment sur le verre et sans y pensé je me mets à jouer légèrement avec. Sachez que les terriens sont pas si irrécupérables que ça. Il y en a encore qui osent utiliser leur jambes..

Oui je ne supporte pas les transports en commun mais sait quand il est nécessaire d'en prendre. Mais ce qui me désespère le plus sont les gens qui vont les utiliser tous le temps. Même pour cinq minutes. Je me tourne vers l'homme. Maintenant avec la lumière de la taverne je le vois plus distinctement.
Il est bien âgé, mais pas autant qu'il le laisse paraître. Bien sur son visage est marqué par les années. Par les mauvaises rencontres aussi on dirait. Un cicatrice traverse son visage, creusant sa joue. C'est sur que celle a mon front c'est de la broutille à côté. Je devine des cheveux gris sous sa capuche. Une barbe de même couleur décore son menton. Non il n'est vraiment pas un simple homme vieillissant.

-Mais vous vous semblez aussi bien vous débrouiller pour un homme boitillant. C'est quoi votre truc ? Et comment vous avez su que je venais de Terre? Bon d'accord c'est vrai que je ne me fond pas dans le décor, mais la plupart du temps les gens me trouve juste bizarre.


Dernière édition par Alice Blanc le Ven 21 Oct 2016 - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2489-alice-blanc
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 26/09/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme aux 40 printemps.
Aptitudes: Maîtrise de divers arts martiaux, maniement du poignard, du bâton de combat et du kusarigama. Ainsi qu'un petit cadeau du Rentaï.
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Jeu 20 Oct 2016 - 18:01

Le tavernier malgré la bonne humeur qui sévissait les lieux n'avait pas l'air des plus amical. Son nez ressemblait à une grosse pomme de terre. Il lui manquait aussi quelque dents et de la sueur suintant sur son crâne chauve. Une vieille odeur émanant de ce dernier qui n'avait pas dû se laver depuis un bon moment. En espérant que leurs boissons n'aient pas le goût de jus de chaussette. On vint donc lui servir un verre de sa boisson favorite, l'eau de dragon, une vraie boisson d'homme assez forte. Pour ne pas dire carrément capable de vous brûler la gorge, toutefois une fois avalé il reste une saveur assez douce. Un alcool des plus prisé en Gwendalavir à vrai dire, mais surtout très chère. Létillios allait bien devoir lâcher quelque pièces à beaucoup d'étoiles. Quoi qu'il en soit, on vint donc leur apporter ce qu'il avait commandé: un grand verre de lait pour la petite et de l'eau de dragon pour le voleur. Heureux de la vitesse du service, il s'assit sur le tabouret sans remarquer le malaise de son invitée une fois dans l'établissement. Il est vrai que les mains de ses monsieur's se faisaient baladeuses, mais l'ambiance générale restait de plus joviale.

L'étrangère interpella donc le vieil homme sur sa dernière réflexion après avoir remercié le tenancier de lui avoir servit son verre de lait. Cela eut pour effet de lui tirer un petit sourire en coin, amusé de la réponse qu'elle lui avait donné. Cette jeune fille ne manquait pas de répondant! Il ne s'était pas trompé en analysant son allure, il ne s'agissait pas là d'une pleurnicharde mais d'une femme forte! Sa démarche, son franc parler et son apparence en témoignait. Un future guerrière! Peut-être allait-elle rejoindre la guilde des chevaliers? C'était fort possible.

Pendant que Létillios réfléchissait un peu, il remarqua du coin de l'oeil que la terrienne le regardait avec insistance, cherchant à mieux le détailler. De manière plus précise peut-être, elle pourrait donc voir un peu mieux le marchombre qui contrairement à ce qu'il voulait laisser croire n'était pas si vieux que ça. Sa chevelure et sa barbe grise l'aidait un peu certe, mais sa manière de se déplacer elle le trahissait. Bien qu'il s'efforce de boiter un peu, il y avait toujours une délicatesse dans ses mouvements. Sans parler de son agilité lors de la course poursuite, ce dernier ne lâchant pas un centimètre d'écart entre lui et l'adolescente. Peut-être allait-il devoir lui révéler son identité? Elle allait bien finir par le remarquer, quoi qu'il arrive de toute façon. D'ailleurs, elle posa la fameuse question à l'instant, accompagné d'une certaine curiosité envers le fait qu'il ait pu la savoir terrienne aussi rapidement.

-Et bien, j'ai fut un temps exercé le métier de saltimbanque. Lancer de couteau, acrobatie et autres pirouettes faisaient partie de la vie de tous les jours pour moi. Quand au fait que je t'ai si vite démasqué, et bien c'est très simple. Déjà, tes tatouages sont loin d'être anodin, sans parler de tes cheveux bleu. Je te voyais mal dessinatrice et encore moins capable d'une création éternelle sur ton propre corps. Ayant connu un terrien originaire d'un lieu appelé "japon", j'ai donc vite fait le rapprochement.

Létillios porta alors le breuvage à ses lèvre afin de goûter un peu la saveur de l'alcool de dragon, mais sans réellement en faire plus. Il lâcha alors son verre pour cracher derriere le comptoir ce qu'il venait de boire. Cette chose avait un goût infecte, on aurait dit de la pisse d'ours élastique. C'était immonde! Il se demand alors comment on pouvait servir une pareil merde à ses clients et surtout en le faisant passer pour de l'eau de dragon. L'homme qui s'occuper du service vint donc vers les deux compagnons pour lui demander de sa voix rauque, sans être gêné de partager son haleine de raïs:

-Qu'est-ce qu'il a le clodo?

Le marchombre n'avait pas l'air des plus ravis, mais il se contenait plutôt bien. Il reprit assez vite alors un air calme et posé avant de poser une de ses mains caleuse sur le comptoir.

-Il y a que ce que tu m'as servis, même un T'slich n'en boirait pas. J'ai l'impression qu'on a écrasé un gomeur pour en faire un jus immonde et qu'on l'a mit en bouteille. Mais par dessus tout, j'ai payé pour cette chose.

L'homme au nez écrasé cracha donc dans un verre qu'il était entrain de nettoyer, avant de répondre tandis que deux hommes s'avancés dans le dos du voleur.

-Ah bah si tu consommes et que t'aimes pas tu payes comme même!

Létillios haussa donc un sourcil, se saisissant du verre qu'il leva à sa droite, pour finalement tourner ça main et en vider le contenu sur le sol. Pendant ce temps là un des deux homme sortis de son fourreau un poignard à la lame fort effilée, malgré l'ambiance général. Le marchombre réussit tout de même à entendre le chuintement, mais sentis surtout une main se poser sur son épaule. Sans attendre, il posa sa main sur la main qui voulait le saisir, il passa par la suite sous le bras de son adversaire de manière à arriver dans son dos et lui faire une clé de bras. Il enchaîna alors avec un petit coup de pied dans le creux de son genou droit tout en le tirant en arrière, afin de le faire tomber. Létillios désarma alors l'homme à terre en écrasant sa main armée avec une de ses bottes, pour finalement pousser le couteau sur le côté. L'autre adversaire lui s'était dirigé vers la femme aux cheveux bleu.

Décidément, on ne rigolait pas avec l'alcool ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrien__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Idir Faragan
Messages : 546
Date d'inscription : 04/07/2015
Terrien__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 20 ans c'est une fille
Aptitudes: pratique la boxe française et sais dessiner
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Ven 21 Oct 2016 - 9:44

Ma bouche se tord dans une moue. Un saltimbanque ? Je le regarde une nouvelle fois avec attention. Cela pourrait être une raison de cette aisance. Après tous souvent notre corps s'habitue à l'effort qu'on lui demande au quotidien. Il devient petit à petit plus résistant. Pour une personne lambda j'entends. Il existe toujours des exceptions. Mais bon les gens qui on passé leur vie à l'extérieur à travailler sans compter sont souvent plus alerte que certains. Si leur corps n'ont pas trop souffert.. Oui mais la mort fini toujours à les rattraper. Toujours. On ne peut pas tricher.
Je passe instinctivement une main dans mes cheveux. Je grimace à la sensation. Ils sont dans un état lamentable. Et je suis sure que le vert commence à apparaître. Alice Quoi ? Avoue que c'est dégouttant ! Il faut vraiment que j'améliore un peu notre situation. J'en ai assez de...

-Il y a que ce que tu m'as servis, même un T'slich n'en boirait pas. J'ai l'impression qu'on a écrasé un gomeur pour en faire un jus immonde et qu'on l'a mit en bouteille. Mais par dessus tout, j'ai payé pour cette chose.

Je sursaute presque en reprenant pied avec la réalité. Le serveur est de nouveau devant nous. Son attention tourné vers l'ancien saltimbanque. Si ce qu'il dit est vrai. Et il n'a pas l'air d'apprécier la remarque de ce dernier. Dans un bruit mouillé, il crache dans le verre qu'il tient entre les mains. Je grimace. Lentement je repousse le verre qu'il y a devant moi. Je suis heureuse de n'avoir encore rien but. Ce lieu est vraiment répugnant. D'ailleurs..

-Franchement, vous auriez pu choisir un lieu plus sympa. Genre là où les gens sont aimables, sont bien élevés et savent reconnaître quand ils ont tord. N'est-ce pas messieurs ? De plus l'hygiène laisse à désirer..

Avec curiosité je vois la main de ma nouvelle connaissance prendre le verre. Bientôt le liquide transparent se déverse sur le sol. Je retiens de rire, ma main sur ma bouche. Fais attention sœurette. Toi et ton ami, vous êtes en train de vexer des gens pas bien recommandables. On y est pour rien. C'est eux les fautifs et... Le geste vif de l'homme attire mon attention. Sans effort il est passé dans le dos d'un homme. D'où il sort celui-là ? Derrière toi. Je tourne un peu plus le regard. Un second homme s'avance vers moi. Ça va barder. Merci Sam' ton soutient est toujours autant apprécier. Non mais franchement regarde le. Mais il triche ! Je suis petite ! Parce que oui l'homme qui se tient pas loin de moi me dépasse d'une bonne tête. Heureusement il n'est pas comme son compère. Plutôt sec avec des bras minces tombant le long de son corps. J'ai peut être une chance finalement. Il n'est pas si différent de Kevin.. Parle pas trop vite.

-C'est pas vrai !Je vois le couteau qui repose dans sa main droite. Emporter dans mon élan, je me laisse glisser de ma chaise. Vous semblez être une bande d'homme des cavernes crasseux, mais en plus vous êtes des lâches ? Vous êtes pathétiques ! Je lève la main quand il essaye de parler. Oui je sais. Là c'est le moment où tu m'insulte de tous magnifiques adjectifs que l'on peut dire à une femme. Si on gagnait du temps ? Je te propose de sauter la partie insulte. Bon on pourrait s'amuser parce que j'en connais un rayon. Mais ! Chacun de nous a autre chose à faire sa nuit.

Alice a quoi tu joues ? Tu crois réellement qu'il va nous laisser partir comme ça ?

-Hein ? Tu vas pas me laisser partir ?


Je vois sa bouche s'ouvrir prononcer quelque chose. Mais je suis déjà repartis discuté avec Samuel. Tiens c'est peut être pas le premier truc qu'il dis... Bah ! Tu vois ? Pas le choix. Tu t'es fais laminée il y a quelques jours. Et vous étiez à armes égales tu compte faire quoi là ? Je veux pas te voir te faire percer. C'est mignon frérot.. Mais tu sais... Attention !

Je sens brièvement la lame effleurer ma peau alors que je me suis déporter sur le côté. Bon il a décidé de passé à l'action. Mon poing qui se referme. Avec satisfaction je le sens s'écraser dans ses côtes. Je m’écarte prestement, ma garde en place. Un douleur sourde s'installe de nouveau dans mon poing. Ne pas y faire attention. Se concentrer. Je me remémore les conseils de Paul. Il avait voulu me donner quelques bases d'auto-défense. Surtout si quelqu'un était armé et moi non.
La lame fend de nouveau les airs, je me déporte. Une fois. Deux fois. Trois.. Maintenant. Je déporte sa main armé de mes poings tandis que mon pied fuse. Touché. Dans les bijoux de famille. Il s'écroule dans un grognement. Je recule en me frottant les mains.

-Fini!

Je n'ai pas particulièrement envi d'être réglo avec des gars comme ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2489-alice-blanc
Marchombre__Membre
avatar
Masculin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 19
Date d'inscription : 26/09/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme aux 40 printemps.
Aptitudes: Maîtrise de divers arts martiaux, maniement du poignard, du bâton de combat et du kusarigama. Ainsi qu'un petit cadeau du Rentaï.
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Lun 31 Oct 2016 - 14:04

En premier lieu, Létillios voulu défendre la jeune fille. Mais en se rappelant la manière avec laquelle elle s'était déplacé lors de la fuite des gardes, il se ravisa. Il voulait voir si il avait eut juste et ce qu'elle pouvait valoir face à un adversaire. Ce qui fit douter un instant le marchombre sur sa decision c'est le couteau que l'homme sortis d'on ne sait où. Une vielle lame rouillée, mais qui pouvait très bien transpercer la chaire et ôter la vie. Il passa donc une main dans sa veste afin de saisir une étoile d'acier cachée dans une des coutures au cas où. Toutefois, à la grande surprise du voleur la jeune femme s'en sortis assez bien. Alors certes, elle avait ce qu'on appelait une grande gueule mais mine de rien, elle avait esquivé tout les coups avec brio. On sentait en elle une force, que ce soit dans ses mouvements ou tout simplement sa manière d'être. Peut-être pratiquait-elle un art martial terrien? Cela intéressait Létillios, en dehors de quelque pratiques japonaise, il ne connaissait pas trop la manière dont les gens de l'autre monde se battaient.

L'agresseur en colère se lança alors dans une nouvelle estoc, son mouvement bien trop maladroit et brusque lui coûta donc la victoire. La terrienne se déporta sur le côté , garde levée et leva sa jambe avec agilité pour que son pieds vienne le percuter directement dans le service trois pièce. Le faux mendiant n'aurait pas aimé être à sa place.

Devant cette démonstration de force, le tenancier blêmit et les autres ivrogne qui voulait croiser le fer se remirent bien gentiment à leur place. Ils avaient attirés l'attention, mais au moins maintenant plus personne ne viendrait les embêter. Ils étaient plus ou moins tranquille. Létillios vint donc se remettre sur son tabouret au comptoir, une étincelle de malice dans le regard malgré son air courtois qui tranchait net avec l'effrois du tavernier. Dans un mouvement vif, il vint planter le canif qu'il avait emprunter à l'un des deux poireaux sur le comptoir, juste entre l'index et le majeur de son interlocuteur.

-Donc maintenant, vous allez gentiment me rendre mon argent et chacun s'en sortira en un morceau... D'accord..? Merci..//

Effrayé, il sortis non pas quelque pièce mais une bourse entière dans la panique. Il semblait avoir peur des conséquences qui pourrait en suivre si il oublier une partie de la somme, alors il préféra donner gros. Létillios poussa un soupire tandis qu'il comptait les piecette une à une. Il se retourna par la suite vers son invitée et lui envoya la bourse d'un geste fluide.

-Tiens. Utilises, cet argent te sera plus utile à toi qu'à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrien__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Idir Faragan
Messages : 546
Date d'inscription : 04/07/2015
Terrien__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 20 ans c'est une fille
Aptitudes: pratique la boxe française et sais dessiner
MessageSujet: Re: Rencontre singulière [Alice] Mar 8 Nov 2016 - 21:47

Je sens la tension descendre dans l'auberge. Dans un sourire je jette un coup d’œil circulaire. Les autre consommateurs qui s'étaient levés s'assoit de nouveau. Avec prudence. Bon on dirait que la fête est terminée. Tu appelle ça une fête ? Bah, une animation alors. Je souris un peu plus en sentant le soupir de mon frère. J'aime l'agacer. Je pense que c'est pareil pour beaucoup de fratrie.
Je ne daigne même pas de jeter un regard à l'homme recroquevillé sur le sol alors que je me dirige vers le comptoir. Epoussetant ma robe je vois avec amusement le couteau planté entre deux doigts du tavernier. Lorsque je lève les yeux vers le visage de ce dernier, je le trouve livide et une lueur de peur brille dans son regard. Tous de suite il semble moins pompeux que lors de notre arrivée. Et puis, là rien ne peut le protéger. Après tous ses deux chiens de garde sont au sol. Ce vieil homme est vraiment impressionnant. Tranquillement je me poste sur le tabouret que j'occupais quelques instants plus tôt. Les petits doigts boudinés du tavernier fouille avec empressement sa ceinture. Lorsque la bourse tombe sur le comptoir dans un bruit métallique, je devine qu'il a donner bien plus que ce qu'a payé l'homme. La peur donne bien des pouvoirs... Je trouve aussi. Souvent la peur peut être utiliser pour les idiots. Ils ont du mal avec les bonnes manières. Je pense qu'il vont se méfier à l'avenir Le vieil homme ne s'e formalise pas de cette lourde bourse. Il l'ouvre et compte les pièces avec minutie avant de me jeter le reste de la bourse. Je l'attrape maladroite. Je reste un instant la regarder avec curiosité avant de relever la tête vers lui quand il se met à parler.

-Tiens. Utilises, cet argent te sera plus utile à toi qu'à moi.

-Je... C'est vrai ? C'est pour moi ? Je soupèse la bourse, avant de la glisser dans ma sacoche. Merci !Mais dites, comment vous vous appelez ? Avec tous ca nous avons même pas eu le temps de nous présenter. Moi c'est Alice. Et j'y pense, vous en avez déjà rencontrer des gens, comme moi. Je veux dire qui viennent de Terre ?

Parce que oui même si Myya m'avait dis que je n'étais pas la première à être arrivée ici, je veux savoir si c'est si régulier.. Et puis peut être que je pourrais rentrer à la maison. Même si les lieux me plaisent, je ne me sens pas chez moi. Du moins pour le moment. De plus le peu de personnes qui se soucient de moi doivent s’inquiéter.. Attends depuis combien de temps je suis partie... Reste calme soeurette. Ne t'inquiète pas pour ça pour le moment.[/i] Ne pas t'inquiété? Tu te fiche de moi? Comment tu veux que je ne m'inquiète pas? Paul doit se faire un sang d'encre. Et puis Pollux est tous seul... Et Maman.. Arrête tu sais très bien que là où elle est, elle ne se rend pas compte que tu ne viens plus lui rendre visite Je croise mes bras sur mon ventre. La voix de mon frère s'est fait dur. Je n'aime pas quand il l'utilise comme ça. Cela ne lui va pas. Je préfère sa voix moqueuse ou exaspéré. Mais pas celle-ci. Si froide. Je l'éloigne le plus possible de moi. Je sais comment est Maman. Et son état ne date pas de la dernière pluie. Je m'y suis fait à l'idée. Et cela reste ma mère. Notre mère. Il n'a pas à en parler comme ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2489-alice-blanc

Rencontre singulière [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Ouest :: Al-Far et ses environs-