Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]

Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty01.11.16 16:54


La jeune fille avait froid. Très froid. Et elle avait du mal a respirer.
Une énorme masse de neige lui comprimait la poitrine. Et le ventre. Et les jambes. Et toutes parties du corps.
Ses muscles étaient endoloris. Elle avait encore mal au dos, la ou le marchombre l'avait frappé. Il n'y était pas aller de main morte, cet idiot fini! Et... il l'avait laissée sous la neige. Laissée ensevelie dans le froid, à la merci de la mort et de tous les maux.
Bizarrement, elle le ressentait comme une trahison. Elle avait bien rejoint les mercenaires. Elle se sentait mercenaire dans son corps, dans son âme. Mais... Elle aurai aimé qu'il la ramène. Qu'il tente au moins de la ramener sur la voie, cette voie mystique qu'elle avait arpenté durant deux longues années. Ou alors qu'il essaye de la briser, pour parvenir à trouver la Forteresse du Chaos. Edelwein n'aimait pas l’indifférence.
Malgré ses longues pensées philosophiques, la jeune mercenaire se rendait bien comptes qu'elle devait se libérer de la neige, s'enfuir de montagne. Peut-être s'exiler sur une île déserte, à l'abri du danger, à l'abri de l'amour, à l'abri de tout. Encore faudrait-il trouver ladite île. C'était pas gagner.
Il est étrange de voir à quel point, quand on est en danger, nos pensées divaguent. Dans tous les cas, ses membres lui faisaient trop mal pour qu'elle tente quelque chose. Elle ne savait plus ou été le haut, ou été le bas. Dans qu'elle direction aller, pour éviter de se retrouver plus profondément enfoncée dans la neige.
A ce moment précis, tout ce qu'elle voulait, c'était ressentir le soleil sur son visage, sur son corps, sentir la caresse de ses cheveux sur son visage... Tout ce dont elle avait droit, c'était au contact rugueux et froid de la neige.
Elle ne voulait pas finir étouffée par la matière qu'elle utilisait gamine pour se créer un ami inanimé. C'était tout simple. Il fallait qu'elle sorte.
Personne n'aurai pu expliquer le changement qui s'était produit dans son esprit. Elle était plus combative, elle voulait vivre, et surtout se venger. Se venger de cet minable créature qui l'avait attaquée, mais aussi de tous les marchombres en générale. Ceux qu'elle avait admirer, ceux qu'elle avait cru parfait. eux qui n'avaient jamais pu répondre à ses attentes.
Mais en un premier lieu, elle devait sortir. La mercenaire tenta de bouger un bras, plus précisément le gauche. Une vive douleur se fit ressentir tout le long de son dos, lui coupant le souffle. Si elle avait la clavicule cassée... Ne valait ne pas y penser. Ces derniers temps, elle était un véritable aimant à malheurs. Priant pour le meilleur, elle tenta de lever l'autre bras. La douleur se fit ressentir, mais d'une façon minime. elle tenta de dégager la neige devant son visage. Elle commençait à avoir besoin d'air.
Edelwein frémit de joie lorsque sa main cessa de fouiller. Elle laissa ses doigts prendre le soleil quelques instants, puis se remit à remuer pour dégager les flocons de son buste et de ses jambes. Quand enfin elle y parvint, la douleur, atroce, irradiait ses épaules, son cou et sa colonne vertébrale. Mais elle était à l'air libre. Le soleil, doux, caressait sa peau. Elle ne sentait plus la neige dans son dos. Et, elle était si bien...
Sans qu'elle ne s'en aperçoive, les yeux de la jeune fille se fermèrent, et elle sombrit lentement dans les ténèbres de l’inconscience.  
Caym Cali
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
Caym Cali
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 281
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty02.11.16 23:08


Le silence de la montagne

Les pas crissaient sur la neige, laissant derrière eux des empreintes fraîches. Des empreintes ne menant nulle part, et allant vers l’inconnu.
Bien que l’homme ait relevé le col de son manteau, ça ne l’empêchait pas de grelotter. Il soufflait des petits nuages de vapeurs tandis que ses mains étaient profondément enfoncées dans ses poches. Le soleil était présent, mais contrairement à la capitale, il ne faisait pas chaud. La différence de température lui avait fait un certain choc, et la nuit blanche ainsi que les longues discussions n’avaient pas aidé. La fatigue lui glaçait les os, mais, au lieu de se reposer, il avait préféré sortir s’aérer les pensées.
Le conseil du Chaos avait eu lieu et il y avait eu de très nombreux ordres du jour, si bien que Caym n’avait pas abordé la marchombre qu’il avait réussi à détourner de son chemin. Pas plus que les rumeurs qui lui parvenaient d’une union avec des pirates. Les mercenaires étaient sur tous les fronts et s’agitaient dans tous les sens, pour essayer de recruter plus d’hommes. Et de femmes. Mais de toutes ces actions, peu avaient véritablement d'importance.

Caym Cali accéléra le pas et grimpa souplement sur un promontoire rocheux. Il s’y assit et savoura la vue, chassant de son esprit la terrible journée qui l’attendait le lendemain.
L’homme passa ses mains sur son visage fatigué -et frigorifié- et se demanda ce qu’il faisait. Est-ce qu’il ne perdait pas son temps à Al-Jeit ? Ses mains rencontrèrent sa nouvelle barbe et il sourit. Au moins, il avait réussi à se faire pousser la barbe, ce qui était un petit exploit. Ça lui donnait un air d’homme, un véritable, farouche et dangereux mâle. Et c’était à la mode dans le quartier d’Al-Jeit où  vivait le Mentaï.
Quelque chose dans la neige attira le regard de Cali, le tira de sa profonde réflexion. On dirait… Il plissa les yeux et confirma son intuition. On dirait une main.

Le mercenaire du Chaos sauta de son rocher et atterrit dans un doux crissement de neige. C’était vraiment très relaxant comme bruit… Et il n’y aurait pas eu cette main, appartenant probablement à un mort, il aurait savouré cet instant de quiétude.
L’homme ne tarda pas à rejoindre la main et la toucha. Elle était froide, mais pas encore bleuie, ce qui voulait dire que la personne là-dessous n’était peut-être pas morte. Fallait-il la déterrer ? Et si c’était un piège ? Le mentaï observa les environs et élimina cette hypothèse. C’était une personne probablement prise dans une avalanche, mais qui ? Fallait-il la sauver ?
Le seul moyen de savoir qui c’était et ce qu’il s’était passé c’était de découvrir qui était cette personne et à parti de là, Caym verrait s’il lui sauvait la vie où s’il l’achevait.

L’homme dessina une pelle et entreprit de creuser autour de la personne. Il la dégagea rapidement et nota sa chevelure flamboyante. Lorsqu’il s’approcha et observa son visage, il ne put retenir une exclamation.

-Edelwein !


C’était la seconde fois qu’il la trouvait mourante et qu’il lui savait la vie… Il fallait prendre garde à ce que ça ne devienne pas une habitude.
Calo n’était pas un expert de la montagne et il ignorait ce qu’il devait faire exactement. Il se contenta de s’assurer que l’apprentie respirait encore et que son cœur battait toujours, avant de lui administrer une clame spectaculaire. Une marque rouge apparue sur la joue, faisant circuler le sang et le mercenaire espérait que ça la ramènerait à elle.
Que faisait-elle ici, seule ? Que lui était-il arrivé ?

Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty17.11.16 20:21

La jeune fille ne ressentait plus rien. Ni le froid, ni la fatigue, ni la peur, ni la douleur. Bref elle était inconsciente. Très, très, très, inconsciente. Son esprit était partie vadrouiller quelque part dans le néant, important avec lui les muscles et le cerveau. Il n'y avait rien. Juste un corps et rien d'autre. Et une douleur. Claquante. Sur la joue gauche.

Cette douleur était survenue rapidement. La première chose ressentit depuis ce qui lui semblait une longue, longue éternité. Comme si une pierre était tombé sur son visage. Une pierre relativement, plate, et lisse. Donc, non. Pas une pierre. Une... Une main? Mais non, quelle solution idiote! que ferai une main ici?! Pourtant, la douleur ressemblait très rapidement à celle des claques que lui administrait sa mère quand la petite Edelwein Enfant piquait une crise. Le froid lui donnait des hallucinations, surement. C'est par ailleurs pour cette raison que la jeune fille était sortit de son état comateux.
Réfléchit, idiote! Réfléchit!
Elle sentait la chaleur refluait sur son visage. Une bonne chose pour prouver qu'elle n'était pas morte. Ou alors qu'elle était morte, mais qu'elle venait de se réincarner dans quelqu'un d'autre. Si la deuxième solution était juste... J’espère que je serai belle... Oh, non! Beau: un joli jeune homme charmant avec des fossettes. Ou alors... Un oiseau. Ouais, un sublime oiseux stupide qui n'a pas conscience du monde qui l'entoure. C'est bien, ça.

Elle reprenait peu à peu conscience. Le moment de vérité aller arriver. Qui était-elle? Elle rouvrit les yeux.
Elle était toujours dans la neige. Je suis restée moi même! Elle était en quelque sorte émerveillée péjorativement par ce non changement, et n'avait plus tous ses esprits. Elle ne savait pas ce qu'elle disait, et était déçue. Les paroles qu'elle prononça, elle ne les assumait pas.

-Je suis restée la même stupide humaine. Tant pis.

A ce moment précis, elle se rendit compte que quelqu'un la regardait. Quelqu'un avec des yeux bleu. Quelqu'un... Qu'elle connaissait.
De la voie la plus polie qu'elle pouvait, bien que les circonstances l'auraient surement pardonnée d'un manque de respect éventuel, elle murmura.

-Contente de vous voir ici, M. Cali


HRP:
 
 
Caym Cali
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
Caym Cali
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 281
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty20.11.16 23:40


Une rescapée

Heureusement pour Cali, son geste rougit la joue de la demoiselle en détresse. Cela signifiait que le sang circulait encore, et qu’elle n’était pas morte. Tant mieux. Ça l’aurait embêté que l’ancienne marchombre ne meure avant d’avoir pu marquer l’histoire et semer le Chaos sur son passage. Elle était jeune et prometteuse, elle méritait de vivre.
Après de longues secondes, Edelwein papillonna des yeux. Le mercenaire se recula un peu, afin de ne pas l’inquiéter, elle allait mettre quelque temps à retrouver ses esprits.

-Je suis restée la même stupide humaine. Tant pis.


Cali haussa un sourcil, amusé. La jeune femme avait de drôles de pensées, le froid avait peut-être altéré son jugement…  Avait-elle essayé de mettre fin à ses jours ? Le tant pis résonna étrangement aux oreilles du mentaï qui se dit qu’il allait devoir en discuter avec la jeune fille.

-Contente de vous voir ici, M. Cali


Le monsieur Cali sourit et inclina la tête en signe de salutation. Edelwein avait maintenant ouvert les yeux et l’observait. Elle l’avait reconnu. Sa peau était encore plus blanche que dans ses souvenirs, elle paraissait même bleue par endroits. Ses lèvres étaient violettes et de la neige se trouvait prise dans sa chevelure flamboyante, preuve de la faible température qu’elle dégageait.

-Mithrandil… j’aimerais que lors de notre prochaine rencontre vous ne soyez pas mourante. Mais sachez que je suis content d’être passé au bon moment, il était assez peu probable que quiconque vous trouve.

Le mercenaire s’approcha ensuite de la jeune femme et s’accroupit à ses côtés. Il plongea dans les spires et dessina une boule de feu. Il s’agissait de matière tourbillonnante qui lui demandait un effort constant mais qui permettait de dégager suffisamment de chaleur pour que l’apprentie mercenaire puisse se décongeler. Ça serait dommage qu’elle doive être amputée d’un doigt ou de quoi que ce soit… On n’a jamais vu d’envoleur manchot.
Lorsque la boule fut stable dans l’air et que sa chaleur caressa le visage du mentaï, celui-ci quitta les spires, tout en y restant légèrement connecté. C’est toute la difficulté du dessin, de continuer à l’alimenter tout en étant en contact avec la réalité. Dessiner le feu ne lui a pas coûté d’effort démesuré, ses récents entraînements avec le dessin lui ont appris à manier avec délicatesse son Don et transposer des objets étranges, voire vivants, dans la réalité.
Le visage sérieux, l’homme plongea ses yeux gris dans ceux d’Edelwein, il voulait des réponses.

-Que s’est-il passé ?


Il n’y avait aucune trace dans la neige autour d’eux, hormis les propres pas de Caym. Comme s’était-elle retrouvée enfouie sous la neige ? Une avalanche ? Une tentative de suicide ?


Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty09.12.16 16:22

La jeune demoiselle grelottait. Ce qui n'était pas en fait extrêmement étonnant, étant donné qu'elle venait de rester... Quelque temps sous la neige. Combien de temps? La dessus, elle n'avait eut aucune idée du temps qui passait. Pourtant, le soleil semblait être au même endroit que lorsqu'elle c'était battu contre le marchombre. Ou alors était elle restait sous la neige un jour entier? Oh, tant pis, elle réglerai la question plus tard. Le Mercenaire se mit à parler.

-Mithrandil… j’aimerais que lors de notre prochaine rencontre vous ne soyez pas mourante. Mais sachez que je suis content d’être passé au bon moment, il était assez peu probable que quiconque vous trouve.

Oui, elle est aussi était contente qu'il soit passé au bon moment. Mourir étouffé par de la neige... Quelle mort...Atroce, on peut le dire aisément.

Une boule de feu apparut. Surement le Mercenaire qui venait de la sortir des spires. Elle lui adressa un sourire de gratitude. La chaleur émanant de l'objet était source de réconfort, et la demoiselle se rapprocha péniblement du dessin. Edelwein tacha de se souvenir si Caym avait mentionné sa faculté a savoir dessiner. Il semblait bien a la jeune mercenaire que non. Il ne n'avait pas utiliser de dessin lors de leur première rencontre près du lac. Pourtant, il aurai très bien pu la tuer avec... Une lame ou autre dessiné. A cette pensée, la jeune fille frissonna, et ce n'était pas à cause du froid.
Caym venait de plonger ses prunelles grises dans le bleu froid des yeux d'Edelwein.

-Que s’est-il passé ?


Certe, la jeune fille considérait Caym cali comme une personne respectable, mais elle avait sa fierté. Aucune chance pour qu'elle lui révèle la vérité. Elle décida donc de rester évasive et de cacher une partie de la vérité.

-J'ai été surprise par une avalanche., D'un air d’extrême sincérité, elle reprit, ayant dans ces yeux cette franchise que seul les enfants connaissaient.Merci beaucoup de m'avoir sauvé. Pour la deuxième fois.
HRP:
 
Caym Cali
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
Caym Cali
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 281
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty15.12.16 22:08


Pour un peu de chaleur
La rousse avait la peau encore plus pale que dans les souvenirs du mentaï, mais elle semblait avoir repris ses esprits et ne subir d’aucune perte physique. Des engelures n’auraient pas été les bienvenues, surtout qu’il n’y avait plus de rêveur chez les mercenaires depuis que l’un des leurs les avait trahis en s’enfuyant avec la demoiselle.
Peut-être que pour une prochaine mission… Notant l’idée dans un coin de son esprit, Caym se reconcentra sur ce qui était en train de se passer.

-J'ai été surprise par une avalanche.

Cali ne dit rien et se contenta de l’observer. Une avalanche ? Vraiment ? C’était… étrange. Lui mentait-elle ? L’idée effleura le mercenaire, mais il doutait qu’elle ait trahi le chaos…. Bien qu’il n’en soit pas certain. Après tout, une avalanche aurait pu la prendre par surprise et l’empêcher de se protéger.

-Merci beaucoup de m'avoir sauvé. Pour la deuxième fois.


L’homme hocha la tête mais ne dit rien, excuses acceptées, il espérait vraiment qu’elle en valait la peine et que d’ici peu elle pourrait lui rembourser sa dette.

-Où est ton maître ? Peut-être devrions-nous nous diriger vers une cabane de guetteurs, on y sera au chaud et tu pourras sécher.

Car la neige restait de l’eau et que la demoiselle devait être trempée jusqu’aux os, et avec la température et le vent frais, elle devait probablement être en train de congeler sur place. Heureusement le mentaï connaissait un refuge peu loin. Il fallait gravir la montagne et rejoindre le pic qui se dressait à l’Ouest, ça prendrait quelques petites heures, en fonction de leur avancement.
Cali savait que des mercenaires seraient dans les environs, ceux qui sont doués pour dissimuler leur aura chaotique, car leur mission est de dérouter les éventuels voyageurs et de les diriger sur des chemins qui ne passent pas près de la forteresse, elle a beau être habilement dissimulée, il est toujours possible que des personnes la remarquent, malgré tous les efforts des mercenaires.


***


La nuit n’allait plus tarder, le soleil était dissimulé derrière les flancs des montagnes de l’Est et les mercenaires arrivaient enfin au refuge. L’endroit était difficilement repérable, mais un feu se dégageait de la cheminée, preuve qu’un feu devait crépiter dans l’âtre et que la température devait y être agréable.
Le mentaï s’arrêta à quelques mètres, il avait à faire. Passer la nuit dans les montages ne faisait clairement pas partie de son plan initial, et il allait devoir s’arranger avec ses hommes pour que son absence ne se fasse par remarquer.

-Entre, je te rejoins.

Le mercenaire laissa donc l’apprentie pénétrer dans la demeure et se plongea rapidement dans les spires, il avait froid, et surtout il voulait voir ce qui allait se passer. Les deux guetteurs du Chaos allaient probablement attendre Edelwein de pied ferme et ça risque de se régler au corps à corps, voir avec quelques armes de jet. Ça serait le moment d’observer les progrès de la gamine.
Rapidement, Caym contacta son bras droit et lui expliqua la situation, lui demandant de s’occuper de tout jusqu’au lendemain. Lorsque ce fut fait, il se faufila jusqu’à l’entrée du refuge et, discrètement, observa ce qu’il se passait à l’intérieur.

Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty04.02.17 17:23


-Où est ton maître ? Peut-être devrions-nous nous diriger vers une cabane de guetteurs, on y sera au chaud et tu pourras sécher.
Ou était son maître? C'était une bonne question. Elle n'en avait aucune idée. Elle ne lui avait pas demandé. Elle était juste partie le matin. Sans attendre qu'on lui dise de faire quelque chose.

Elle ne fit donc qu'un signe de tête pour signifier qu'elle n'était pas contre le fait d'aller se réchauffer.
Elle tenta de tenir sur ses jambes, mais celles ci refusèrent catégoriquement. Elle se raccrocha de justesse à l'épaule de Caym, et murmura un vague mot d'excuse. Elle resta dans cette position quelques instants, le temps que le tremblement cesse dans ses jambes.

Lorsqu'elle se mit à marcher à la suite du mercenaire, ses pas étaient peu assurés et relativement lent, mais elle sentait la force qui revenait lentement dans ses membres gelés par la glace.
Edelwein était fatiguée. Crevée, pour tout dire. Son petit séjour sous la neige ne l'avait pas le moins du monde reposé. Elle n'avait qu'une hâte, arriver à la cabane du guetteur.
C'est pour cette raison que lorsque Caym lui dit d'entrer sans l'attendre, elle ne se dit pas que c'était louche. Elle entra juste, avec une grande lassitude.

Et deux hommes l'attaquèrent. La première chose à laquelle Edelwein pensa, c'était à appeler Caym. Elle se ravisa bien vite. Il l'avait laisser seule pour une bonne raison, et possiblement pour la voir ce qu,elle allait faire.

Alors elle recula vite, et par réflexe, passa sa main près de sa taille, ou était censé se trouver ses dagues. Mais elle n'y était pas. Stormer les lui avait prises. Alors elle lança son poing avec rage dans le visage du premier homme, mais celui-ci l’évita avec agilité. Elle recula, réfléchissant à la suite. Ils étaient deux, musclés, bien plus qu'elle.

Elle se retourna, et d'un geste agile, visa de son pied la tête de l'homme le plus proche. Il ne fit pas autant de mal qu'elle l'aurai souhaité, mais l'homme porta quand même sa main à sa joue avec un petit cris. Plus de surprise que de douleur, malheureusement.

Sans qu'elle ne s'y attende le moins du monde, l'autre homme, qui c'était faufilé dans son dos, lui attrapa le poignet et le serra entre ses doigts... musclés. Elle pouvait largement sentir que le sang ne circulait plus dans sa main.
Alors, une lame sortit de sa paume. Sa greffe. Elle ne l'avait plus utilisé depuis sa transition chez les Mercenaires. Elle ne s'était pas non plus demandé pourquoi le rentai lui avait accordé la greffe. N'avait-il pas pus prévoir qu'elle allait quitter les marchombres? Le moment n'était pas vraiment à toute ses... Questions sans réponse. Avec force, elle planta la lame dans la main de l'homme. Celui ci eut un grognement de douleur et de rage, mais ne lâcha pas le bras de la jeune mercenaire. L'autre homme, dont elle ne c'était plus occupée, la ceintura et plaqua un couteau contre sa gorge.

-Lachez moi, siffla t'elle avec rage.  
Caym Cali
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
Caym Cali
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 281
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty07.02.17 11:00


Quand vient le temps de la réflexion
Au milieu des montagnes de l'Est, entouré de neige fraîche, Caym observa l’apprentie pénétrer dans la modeste demeure qui fût bâtie des décennies auparavant pour offrir le gite aux voyageurs. La demeure conservait le même aspect, mais pour ceux qui y prêtait suffisamment attention, la différence était grande, désormais ce lieu appartenait aux enfants du Chaos et les visiteurs n'étaient pas particulièrement bienvenue, le principal étant qu'ils restent éloignés des chemins menant à la forteresse, sous peine d'y laisser la vie. Les avalanches sont parfois traîtres dans la région...
Le mercenaire se dissimula derrière la porte, tendant l’oreille. Comme il s’y attendait, ses hommes avaient attaqué Edelwein, et elle ne s’était pas laissée faire.
Laissez-moi..
C’était une menace qui provenait de la jeune fille et qui signifiait la fin de l’affrontement. Caym pénétra avant qu’un des hommes puisse faire quelque chose de regrettable. D’un bref signe de la tête il leur ordonna de tenir leur position, bien qu’elle soit peu agréable pour Edelwein. Il voyait qu’elle ne s’était pas laissée faire et, bien qu’elle soit fatiguée, elle s’en état remarquablement bien sorti, toute fois le mentaî tenait à ce qu’elle apprenne. Apprenti, il n’avait jamais eu de véritable repos, car la vie ne lui en donnerait pas, il fallait qu’Edelwein conserve toutes ses facultés, même lorsqu’elle est au plus bas et qu’elle apprenne à compenser sa puissance physique. Car lorsqu’elle devient défaillante comme c’était le cas actuellement…

-Edelwein, lequel de ces deux hommes est le chef ? Duquel dois-tu te débarrasser en premier ? Quels sont leurs points faibles respectifs ?

Il plongea ses yeux gris bleutés dans ceux de la demoiselle. Il voulait savoir si elle réfléchissait avant de combattre, et si ce n’était pas le cas, si elle était capable de se souvenir avec précision de son combat.
Il était temps de voir quelles facultés de déduction et d’analyse possédait cette jeune femme. Ce serait probablement sa valeur ajoutée. Car pour le moment, elle restait une apprentie, comme il y en avait beaucoup dans le Chaos, mais serait-elle capable de se démarquer ? De démontrer qu’elle savait penser et que toute sa force ne résidait pas dans son instinct.
Caym suivait beaucoup son instinct, comme le faisait Viladra, mais il savait que la réflexion était un atout précieux qu’il fallait unir aux capacités physiques qu’il possédait. Unir l’instinct et la réflexion pour devenir une arme en plus rapide et mortelle.

Le mercenaire du Chaos attendit qu’elle réponde avant de demander à ses hommes de la relâcher et de leur proposer un repas chaud. Il avait bien l'attention de savoir quels étaient les progrès de la jeune apprentie, car tôt où tard elle deravit passer devant le conseil, qui jugerait ses capacités et son acceptation au sein du Chaos, non plus comme apprentie, mais comme mercenaire. Il lui faudrait s'entrainer probablement encore un peu, effectuer diverses missions, mais Caym avait besoin d'étudier cette petite qui lui avait parut prometteuse de premier abord.

Caym Cali
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
Caym Cali
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 281
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty23.02.17 19:09


Ment et tu deviendras une traîtresse
La nuit tombait lorsque Caym mit fin à ce périple montagnard. Il avait à faire.
La compagnie d’Edelwein était intéressante, il s’agissait d’une bonne recrue et il espérait qu’elle ne le décevrait pas à l’avenir. Ses hommes ne l’appréciaient pas particulièrement, mais après les coups qu’elle leur avait portés, l’inverse aurait été étonnant.

Il en prit un à part, et l’interrogea à propos des avalanches survenues dans la journée, cherchant à savoir ce qu’il s’était passé. L’homme lui avoua n’avoir rien remarqué jusqu’à ce qu’un pan de neige se décroche la montagne, enfouissant ainsi l’apprentie. Il avait alors guetté à l’aide des lunettes fournies au poste de guet et il avait aperçu une silhouette qui s’éloignait du lieu de l’avalanche. À sa démarche et à l’activité de la montagne, ça lui avait semblé normal, un homme habitué aux caprices des lieux qui rentrait rapidement dans sa demeure, heureux d’être encore en vie.
Mais Caym n’aimait pas cette histoire. Quelque chose clochait, il le sentait bien. Edelwein lui dissimulait quelque chose. Était-elle avec une personne lorsque l’avalanche s’était déclenchée ? Il semblerait que oui… Mais pourquoi n’en avait-elle pas parlé ?
Le mentaï demanda quelques informations complémentaires à propos de l’individu fuyant les lieux avec des mouvements fluides. Un homme de la montagne, qui savait se déplace dans la neige. Quelques bien trop maigres pistes. Il était loin et il n’avait pu distinguer qu’une silhouette lointaine, et encore, il n’était pas tout à fait certain de ce qu’il avait vu, à une telle distance, il pouvait ne s’agir que d’un siffleur.

Frustré, le mercenaire observa Edelwein, se demanda s’il était intéressant de la mettre au pied du mur et d’obtenir ses informations, coûte que coûte… Mais si elle fréquentait des personnes peu recommandables (pour un mercenaire du Chaos, il s’agit de tous les représentants de la loi, voire des marchombres), il ferait mieux de la prendre sur le fait. Peut-être était-elle infiltrée au sein de la guilde du Chaos… Mais elle avait failli mourir pour y entrer, était-ce un plan machiavélique ? Qu’avait-elle à y gagner…
Il n’en savait rien, mais une certitude demeurait, cette fille n’était pas blanche comme neige et il avait tout intérêt à la surveiller de près. Ou à la faire surveiller, et par des personnes particulièrement discrètes et en qui il avait une confiance totale.

Saluant les trois occupants du refuge Caym quitta les lieux.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali]Mercenaire, à la rescousse[privé Caym Cali] Empty

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
»Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
»Arne Agning - Mercenaire et brigand.
»Ghalginit le buveur [Mercenaire]
»Propriété privée ? Foutaises ! [PV Llyod]
»Le combat de la plage (PV:Gryf(RP:Privé))

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Voyage dans le temps : RPs d'antan :: Est-