Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Partagez|

Al-Jeit / Tara Duncan suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Al-Jeit / Tara Duncan suite Jeu 2 Fév 2017 - 12:35



Ewilan regarda une dernière fois le paysage que lui offrait la Vigie. Le panorama qui s’offrait à elle était à couper de souffle. Même si l’ennui l’avait gagné à force de le contempler, une fois de plus la Dessinatrice fut émerveillée devant la beauté des Marches du Nord. Puis rapidement la jeune femme se reprit en main, pas le temps de compter fleurette, elle était montée pour une bonne raison, qui n’était surement pas de s’attarder ici.

Elle se dirigea donc vers ses affaires, récupérant son manteau et enfilant ses bottes fourrées. Elle profita du miroir pour monter ses cheveux, désormais la cascade de boucles qui encadrait son visage était maintenu en arrière par un lacet de cuir. Elle était parée de sa tenue habituelle, pensant bien évidement à mettre à sa place son poignard au niveau de sa ceinture. Aussitôt ses quelques affaires récupérés, elle vérifia que la sphère graphe était à sa place dans sa poche, puis rapidement elle franchit la barrière de la Vigie, se dirigeant vers la salle principale.

Les AutreMondiens, après s’être ravitailler d’un repas sortant tout droit des cuisines de la Citadelle, semblaient s’êtres mis d’accord. Même s’ils restaient de parfaits inconnus, les Alaviriens restaient les seuls à pouvoir leur apporter de l’aide et des informations concernant le monde où ils étaient tombés. Mais avant tout ils semblaient unanimes : ils souhaitaient retrouver leur pays.

C’est pourquoi là plupart avaient acquiescé au plan de Camille. L’heure du départ se rapprochait et la jeune fille s’installa dans un coin de la pièce sans broncher, attendant que la petite troupe qui la suivrait à la capitale la rejoigne.

Ne pouvant dessiner dans la Citadelle, et les étrangers ne pouvant franchir la barrière de la Vigie il ne restait qu’une solution, il fallait sortit de la Citadelle et trouver un endroit où l’accès aux Spires était possibles. Dit autrement il fallait éviter de tomber sur un Hiatus. Quand son groupe sembla au complet Ewilan leur expliqua la suite du plan.

« Je vais vous emmener à la Capitale par un Pas sur le Côté, cependant à l’intérieur de la Citadelle l’accès aux Spires m’est interdit, c’est pourquoi nous allons devoir trouver un endroit aux abords de la forteresse pour que je puisse effectuer mon Pas. »

Les visages qu’observaient la Dessinatrice ne laissaient paraître qu’une chose : elle parlait chinois.

« D’accord pour être plus claire la capitale se trouve à plus de 1000 km d’ici, soit je vais vous transporter directement à l’intérieur du Palais de l'Empereur. J’ai un pouvoir qui est celui du Dessin, il est courant sur ce continent. Sans plus entrer dans les détails je projette mon esprit dans une sorte de monde fictif qui est l’Imagination. L’Imagination est parcouru par les Spires, ce sont des routes qui me guident pour Dessiner. Soit je vais imaginer, ou dessiner, un endroit dans mon esprit, et mon Dessin va basculer dans la réalité. De ce fait je vais me transférer directement à l’endroit voulu. Dans les grandes lignes ce que j’imagine devient réel, un peu comme une sorte de magie ! »

Mais le mot magie semblait bien trop faible et indifférencié pour décrire et expliquer la beauté de l’Imagination à des étrangers. Cependant en temps que Terrienne alias Alavirienne, Camille ne voyait point d’autres solutions qu’employer ce mot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara Duncan
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 4 Fév 2017 - 21:36

Ils étaient unanimes, ils allaient rentrer sur AutreMonde et même si la possibilité que cela soit un piège avait effleuré l’esprit de Mara…Ewilan et ses troupes étaient les seuls à pouvoir les aider. Alors ils avaient fallut se séparer. La plupart avait voulu rester sur place enfin voulu…ils étaient obligés à ne pas être trop nombreux pour suivre Ewilan. Cependant si Mara avait pu, elle se serait coupées en deux pour pouvoir être avec les deux groupes. Après ce léger entretien avec Ewilan Mara s’était vite rendue compte qu’elle ne voulait pas laisser ses compagnons seuls. Elle prenait peut-être un peu trop vite le rôle de sa Tante et même celui de sa soeur, mais elle ne pouvait faire autrement. Elle se sentait outre mesure responsable du groupe à présent…pourtant il fallait se séparer.

Et même si le choix fut dur, elle avait finit par trancher. Le groupe était nombreux, il y avait de grands sorceliers parmi eux et Mara savait qu’ils seraient forts, mais le petit groupe avait besoin de quelqu’un. De plus, Ewilan avait l’air très intéressante et Mara, que la curiosité rongeait l’estomac plus elle avançait dans cette histoire, avait besoin d’en savoir plus sur ce peuple et sur cet autre monde. Elle voulait savoir et surtout voulait comprendre. C’est pourquoi elle alla dans le petit groupe avec Ewilan. Leur nombre était restreint et Mara ne savait pas trop comment prendre cette nouvelle, mais soit il le fallait. Elle quitta sa meilleure amie qui avait, elle, l’air heureuse de se débarrasser de Mara. Pouvait-elle y faire quelque chose? Etait-ce sa faute si sa meilleure amie ne voulait plus lui parler? Leurs chemins se séparaient et Mara ne pouvait pas empêchait cela. Elle ne pouvait pas faire le boulot de deux personne à la fois.

Le petit groupe AutreMondien se rapprocha d’Ewilan, qui une fois qu’elle estima qu’ils fussent au complet commença à leur parler…enfin à sortir des mots incompréhensibles de sa bouche. Un Pas sur le Côté? Hum hum…voulait-elle que Mara lui montre comment elle faisait la danse du canard? Un Pas sur le Côté mais c’était quoi ce truc tordu? Les Spires? Les Spires de quoi? Le seul mot qui ressemblait à celui-là, avait été employé un jour par Tara quand elle parlait de « Spirateur » le truc sur Terre qui sert à ramasser la saleté. Bref Mara ne savait pas ce qu’Ewilan essayait de leur faire comprendre. Le Dessin? L’Imagination? Mara connaissait ses mots mais elle ne pensait pas que les deux peuple employaient le mot de la même façon. Pour elle, elle gribouillait sur une feuille et c’était un Dessin quand à l’Imagination elle s'en servait pour dormir mais à part ça…

Ewilan semblait parler de magie…mais Mara se doutait que la magie était la même que sur AutreMonde. D’ailleurs il fallait peut-être parler, car Ewilan attendait une réponse et elle semblait sur le point de perdre son calme ne sachant comment expliquer ce qu’elle s’apprêtait à faire avec sa « magie ».

« Très bien, nous vous devons beaucoup et même si je dois admettre que nous enfin...que je ne comprends pas grand chose à ce que vous êtes en train de dire, je vois que vous faites votre possible pour nous venir en aide et je ne peux que vous remercier »

Mara sourit doucement à la jeune femme et se tourna vers son groupe qui même si pressé de rentrer sur AutreMonde semblait eux aussi désemparé par le langage qu’employait leur interlocutrice.

« Notre Magie doit bien être différente de la votre si vous me permettez, gloussa Mara, si nous pouvons vous aider dans votre…hum...manoeuvre eh bien dîtes le nous »
Revenir en haut Aller en bas
Légionnaire__Admin
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 219
Date d'inscription : 06/09/2016
Légionnaire__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Mâle de 26 ans
Aptitudes: Légionnaire Aveugle
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Lun 6 Fév 2017 - 15:45


Tout le monde connaissait la Légion Noire. Sorte d'armée d'élite de l'Empereur, elle contenait les guerriers les plus expérimentés et efficaces de l'Empire. Appelés sur tous les fronts, polyvalents dans leurs missions, les légionnaires comme on les appelait n'ont jamais failli à accomplir leur tâche. Accompagnant l'armée pour faire face aux incursions des Raïs dans le Nord, débusquant les mercenaires rescapés, défendant les citoyens contre les brigands qui envahissaient le pays, ils étaient partout. Ce que peu de gens ne savaient, et pour une bonne raison, c'est qu'un jour, trois d'entre eux avait pour mission de faire du baby-sitting. Oui, vous avez bien lu.

Plus sérieusement, ce qu'Esrin n'arrivait pas à devenir, l'Empereur avait en urgence demandé à la Légion de lui envoyer des hommes pour accueillir une délégation venant d'un autre monde. Quand il on lui a demandé pourquoi ne pas faire appel à sa garde personnel, Sil'Afian avait répondu qu'il avait besoin du professionnalisme des légionnaires pour gérer la situation. Le problème c'est qu'on n'avait aucune idée de comment ils avaient voyages jusqu'en Gwendalavir, car ils ne présentaient aucun Don. Du moins c'est ce qu'avait cru comprendre l'aveugle, que le Dessin dépassait largement. Leur mission consistait à encadrer le groupe d'étrangers, pour les empêcher de faire d’éventuelles bêtises mais aussi pour les protéger contre des dangers possibles. Malgré tout son professionnalisme, pour Esrin cette mission était tout bonnement du baby-sitting. Et il ne l'avait pas caché au commandant Wil’Wayard, mais celui-ci n'avait rien voulu entendre. Le légionnaire se retrouvait donc, en compagnie de deux de ses camarades, dans la salle du Trône, à côté d'un Sil' Afian tout excité à l'idée de rencontrer ces personnes d'un autre monde.  Bon, en vrai c'était un peu une situation incompréhensible pour tout le monde. D'où venaient-il? Et surtout comment étaient-ils arrivés?

Les deux autres légionnaires commençaient à s'impatienter et Ronin, le plus jeune, était très nerveux. Esrin l'entendait jouer avec le fourreau de son épée et taper des pieds. Le deuxième, Edan, était stoïque, imperturbable et calme. L'aveugle ne l'appréciait pas particulièrement, il n'avait pas d'humour. Techniquement c'était à Esrin de diriger le petit groupe, il avait plus d'expérience, malgré le fait qu'ils avaient tous les trois le même grade. Le commandant ne nous avait rien indiqué à ce sujet. Pour l'instant les deux autres légionnaires n'avaient émis aucun avis allant contre ce fait. L'aveugle se demandait bien ce qu'avait prévu l'Empereur pour ses hôtes, mais Esrin lui avait déconseillé d'organiser une visite de la capitale tant qu'on n'en savait pas plus sur ces personnes. Elles pouvaient être dangereuses pour l'Empereur mais aussi pour les habitants d'Al-Jeit. Le légionnaire n'avait pas confiance en ces gens d'un autre monde. Gwendalavir était déjà bien assez un bordel sans qu'on rajoute des touristes venant d'un univers parallèle. Esrin ne savait même pas d'où il sortait cette réflexion et il soupira bruyamment, se rendant compte qu'il commençait à divaguer.

Un des conseillers de Sil' Afian poussa une exclamation, indiquant qu'Ewilan et ses invités allaient apparaitre. L'Empereur s'était levé, se préparant à accueillir la délégation. Esrin fit signe à ses camarades de se placer non loin de lui, pour pouvoir intervenir rapidement en cas d'agression contre lui, mais à une distance suffisante pour ne pas paraître dangereux pour les nouveaux venus. L'Empereur voulait les mettre en confiance. L'aveugle était à sa droite, tous les sens en éveil. Il avait la main sur la poignée de son épée, prêt à toute éventualité.  


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2881-esrin-le-legionnaire-aveugle
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Jeu 9 Fév 2017 - 11:14


Ewilan avait froid. C’est pas tout, mais une fois les pieds dans la neige c’est toute la chaleur du corps qui s’échappe, pas uniquement celle des orteils.
Sans un regard derrière elle perçoit des bruit de pas irréguliers qui la suivent, il n’était pas évidement de se frayer un chemin à travers une montagne de glace après tout. Ils sont peu, très peu à la suivre. La Dessinatrice en fut étonnée, ne pensant pas qu’il laisserait seule Mara. À priori les AutreMondiens préféraient taper sur des Raïs que faire de la diplomatie.

Elle essayait désespérément de s’aventurer dans les Spires, mais l’accès lui était bloqué. Maudit soit ces Hiatus ! C’est seulement au bout d’une vingtaine de minutes que la maigre troupe stoppa. Ewilan avait enfin accès à l’Imagination.

« Nous y voilà... » murmura-t-elle.

Elle se tourna alors vers les personnes présentes, prenant par la main Mara et lui dit de ne surtout pas la lâcher. Puis fermant les yeux elle se propulsa dans les Spires. Comme toujours là beauté de l’Imagination lui fit des frissons, elle catapulta son esprit dans les Hautes Spires. Bien sûr le niveau demandé pour un Pas sur le Côté était élevé, mais pour Camille s’était un jeu d’enfant. À son souvenir elle avait découvert des routes secrètes et bien plus difficiles d’accès, la Dessinatrice se demandait d’ailleurs si elle n’était pas la seule à les avoir admirer. Par reflex la jeune femme s’imagina la salle du trône, avec une facilité déconcertante elle y dessina les contours. En l’espace d’un instant son Dessin bascula dans la réalité.

« L’Empereur devrait être informé, j’ai transféré un message jusqu’au réseau d’Al-Jeit ... »

Sa première sensation fut de constater que la chaleur envahissait son corps. En ouvrant les yeux l'Empereur était là, le sourire au lèvre et les bras ouverts. En regardant autour d’elle elle pu apercevoir des gardes et quelques professeurs de l’Académie, il semblerait que le message soit arrivée à destination. Étonnant, car pas toujours fiable le réseau ici.

Elle se tourna alors vers son invitée, qui semblait quelque peu perplexe. Alarmée Ewilan se redressa, avait-elle oublié un Autre-Mondien dans la neige ? Il fallait se dépêcher sinon il allait se transformer en igloo, se tournant vers Mara elle la questionna :

« Heu …. je n'ai oublié personne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo
Invité
MessageSujet: wait on était là aussi Mer 15 Fév 2017 - 16:42



Très bien, récapitulons. Une faille d'origine inconnue nous a catapultés dans un autre univers qui ressemble à Hymlia sans les nains. (C'est-à-dire qu'il y a des montagnes, on se les pèle, les gens n'ont pas l'air d'utiliser la magie et ne sont pas commodes.) Nous, c'est la petite princesse impériale, la nympho bleue, quelques péquenots et j'ai aussi cru apercevoir Alex et Candice quelque part, mais je me suis probablement trompé. Et moi. Et Lisa aussi, et n'allez pas croire que je l'ai écartée exprès, d'abord on a dit qu'on faisait une trêve, ensuite c'est pas mon genre.

Voilà, déjà y a ça, ensuite faut savoir qu'ils nous ont demandé de nous séparer en deux groupes, alors moi je me suis dit, hors de question que j'aille battre la campagne pour aller chercher des cochons ou je sais pas quoi. Les troupeaux récalcitrants je connais, j'ai fait ça toute ma jeunesse, y a un moment c'est bon. Quoi, des cochons mutants vous dites ? De la baston ? Ah bah c'est pire. J'ai déjà donné aujourd'hui, merci.

J'en étais où ? Ah ouais, l'autre groupe. Lui, il va dans un jet, apparemment c'est leur capitale. Non mais je sais que c'est pas un vrai jet, c'est bon. Ils ont un empereur dont j'ai oublié le nom immédiatement. Ils friment un peu, mais nous aussi on a de la famille impériale avec nous, eh. Bon, avec l'impératrice ou l'héritière ça aurait été plus classe, mais au moins c'est pas l'espèce de petit teigneux flippant. Ça reste une princesse, d'ailleurs nous sommes ses amis et Lisa la connait même personnellement - non, je ne suis pas impressionné, je ne sais pas d'où vous sortez ça. Et donc, on va aller voir cet empereur dans son jet pour chercher à rentrer chez nous. Oui, je m'inclus dedans, et Lisa a l'air de faire pareil, parce que comme je vous l'ai déjà dit - faut suivre, un peu -, elle et moi on a déjà assez donné pour aujourd'hui. Tout ce que je veux c'est rentrer sur notre planète, régler ce que j'ai à faire là-bas - je nous estime déjà heureux que Strochnis* n'ait pas été aspiré avec nous - et dormir pendant trois jours.

Sauf que visiblement, rentrer chez nous, ça intéresse pas grand-monde. Ils préfèrent faire du camping pour traquer les porcs. Si vous voulez, écoutez, nous on va au chaud.

Bref, après des explications compliquées de la part de... c'est quoi son nom déjà ? La blonde qui semble en charge de tout, et qui pratique une magie qui a l'air fichtrement intéressante. La Tara Duncan du coin, quoi - la Grande Courgette, comme dirait Candice. Eh non moi je l'appelle pas comme ça, j'ai du respect pour la hiérarchie. Et ne voyez aucun sous-entendu de quelque nature que ce soit là-dedans, j'ai dit courgette, pas aubergine. Après des explications sur notre moyen de transport qui-n'est-pas-de-la-magie-mais-un-peu-quand-même, donc, on est sortis se le geler dans la neige. J'ai eu beau incanter des vêtements chauds pour tout le monde - oui Lisa, t'inquiète pas, on a quand même des manteaux -, c'est pas suffisant pour faire revenir les sensations dans mes doigts. On a tous les joues rouges et le souffle fumeux. Je commence à penser que c'est un peu dangereux, le fait qu'on comprenne pas grand-chose à ce qu'ils nous racontent. Ils pourraient très bien nous entourlouper, déjà ils nous séparent, ils veulent nous soumettre à des procédés magiques étranges ; nous on leur fait confiance comme ça, on est un peu cons. Enfin on a pas trop le choix.

En fait c'est comme du réseau, son histoire, c'est ça ? Y en a pas dans leur Citadelle, alors faut aller loin dans les montagnes pour en trouver. Ouais je connais, c'était pareil dans ma campagne, le magicnet c'était pas trop ça, même la magie en général.

- Nous y voilà...

Mince, elle a presque la même couleur que Lisa, ça va pas ça. Courgette - je veux dire... non sérieux c'est quoi son nom ? - prend la petite princesse par la main. Ça a l'air d'être important, alors je l'attrape également par le poignet et Lisa fait pareil. Par le caleçon de Magister, j'ai un contact physique avec un membre de la famille, faut pas que je fasse de boulette. Voilà, comme ça on fait la farandole du voyage magique. Et... wow, c'est quoi ça ? Soudain on est transportés ailleurs, c'est différent du Transmistus, je saurais pas expliquer cette sensation - j'ai jamais été doué pour décrire les choses, de toute façon.

Wah. Il fait meilleur. Je marmonne un sortilège, et ma magie dorée nous débarrasse de nos vêtements chauds. Je précise que je n'ai fait ça que pour les autremondiens, parce que l'alavirienne n'avait pas l'air d'en avoir tellement besoin.

- Heu …. je n'ai oublié personne ?
- Bah, y avait que nous trois, non ?


C'est la première fois que je lui adresse la parole, ça l'étonne peut-être. Ouais, je sais, on était discrets et on est peut-être que des gens de la plèbe, mais on est là aussi. C'est où, d'ailleurs ? Le décor se précise peu à peu alors que je me remets du voyage. L'endroit est luxueux, c'est certain. Pas le même genre que le palais de Tingapour, mais quand même. Et puis il y a des gens bien habillés partout. OK, on passe encore plus pour des ploucs, maintenant. Je vois aussi des mecs à l'air pas commode, la main sur la poignée de leur fourreau. Ouais mais non, on est gentils, nous. Et puis s'il me venait l'idée saugrenue de vous attaquer, vos épées ne vous serviraient pas à grand-chose. Se démarquant de ce qui ressemble à une foule de courtisans, un homme s'est levé de son trône avec enthousiasme. J'avoue ne pas être très à l'aise avec ce sentiment d'être au centre de l'attention. J'espère qu'ils ne vont pas me demander de parler en public. Mince, j'aurais rejoindre le club des cochons.

- Refaites-nous le discours de tout-à-l'heure, Votre Altesse, c'était très impressionnant, je murmure à l'intention de la petite courgette.

Je ne suis pas Lisa, moi, je ne m'adresse pas aux dirigeants de mon empire à coup de "ça baigne". Oh slurk, j'espère qu'elle ne va pas nous refaire la même avec l'empereur local.

* :
 
Revenir en haut Aller en bas
Mara Duncan
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Dim 19 Fév 2017 - 0:57

La jeune femme blonde regarda les AutreMondiens un drôle d’air sur le visage comme si il y avait un problème. Pas que le voyage soit désagréable, loin de cela mais la sensation était si étrange que Mara ne se sentait pas vraiment très bien. A côté le Transmitus était un vrai transport de croisière. Quoi qu’ils ne soient pas nombreux, ils étaient tous là…enfin ils n’étaient que trois mais cela suffisait pour rassurer Mara. Elle n’aurait pas à protéger trop de monde en cas de pépin et puis elle n’était pas toute seule, grand bien lui fasse.

Elle resta cependant scotchée quand le blondinet qui n’ouvrait pas la bouche depuis le depuis de l’aventure commença à parler. A bah tiens, il savait parler lui? Encore plus étonnant encore Lisa ne prononçait un mot. Mara semblait plus occupé à regarder sa troupe plutôt que de découvrir l’endroit dans lequel ils venaient de débarquer. Une fois la sensation du voyage débarrassée et la surprise de voir quelqu’un parler, elle se tourna pour regarder ce qu’Ewilan regardait elle aussi.

Beaucoup. Vraiment beaucoup. Beaucoup de monde si vous voulez l’avis de Mara. Elle ne savait pas qui était tous ces gens. Sans doute des gardes, des personnes trop curieuses de voir des étrangers se ramener ici et qui sait, passer à la casserole. Beaucoup trop nombreux pour essayer de faire n’importe quoi, si le moindre geste des AutreMondiens paraissait déplacé il se ferait violemment attaquer à coup de…de sabre? Qu’avait-il comme armes sur cette drôle de planète avec une magie qui mettait l’estomac en vrac?

Un homme se tenait devant eux, un sourire sur les lèvres, les bras ouverts comme en signe de bienvenue. A moins d’être l’Empereur Mara ne voyait pas qui cela aurait pu être d’autre et aussi étrangement que cela puisse paraître il paraissait très amical et même ravi de voir de nouveaux invités. Car oui il faut être honnête dans la vie, Mara ne pensait pas arriver jusque là et qu’on lui offre le thé et les petits gâteaux. Si elle se souvenait encore de ce qu’elle avait imaginé, vu qu’Ewilan avait parler d’Imagination, de pas de danse et de « Spirateur » ou un truc dans le genre, la jeune Héritière avait imaginé retrouver un homme d’un certain âge, avec une barbe blanche disons…très longue, des centaines de bagues d’or sur les doigts, des armes braquées de partout sur eux mais surtout une expression de dégoût, d’horripilation, de surprise, d’inquiétude sur le visage de l’Empereur. Et oui comme quoi ils n’étaient pas les seuls à avoir de l’imagination ceux là. Mara pouvait très bien aussi sortir du lot. Quoique, à bien y penser l’Empereur était peut-être content de voir Ewilan mais dès qu’il apercevrait de plus près les AutreMondiens ils seraient peut-être beaucoup mais alors beaucoup moins ravi…

Trêve de bavardage. Le blondinet qui avait découvert sa langue passa derrière Mara et lui murmura de recommencer son discours avec un ton très formel et en l’appelant votre Altesse. Petite grimace de la part de l’intéressée qui détestait quand on l’appelait de cette manière. Mais le blondinet ne voulait être que poli sans doute elle ne pouvait pas le lui reprocher, elle qui l’appelait le blondinet car elle ne connaissait pas son nom…quelle honte pour elle. Sur le coup il fallait dire que Mara ne savait pas vraiment comment prendre ce commentaire. Etait-il en train de se payer sa tête? Très impressionnant? Etait-il sérieux? Essayait-il de se moquer d’elle? Ou alors essayait-il de paraître encore une fois poli? Ou tout simplement lui demandait-il d’une façon élégante de se bouger à prendre la parole car ils n’allaient pas rester comme ça cent-sept ans? Mara ne savait que répondre à ces questions et se contenta d’un petit sourire en direction du garçon qu’elle ne connaissait pas mais qui n’avait pas l’air bien méchant.

« Euh…merci… »

Mara passa doucement ses mains derrière son dos. Pour pouvoir parler, comme lui conseillait le jeune homme, il fallait que tout le monde se comprenne. Or il n’y aurait qu’Ewilan et ses nouveaux amis qui comprendraient son baratin « très impressionnant ». Sans prononcer le moindre mot sa magie grise s’envola délicatement dans la salle et Mara engloba tout le monde sans que personne s’en aperçoive…en tout cas les alaviriens ne s’étaient aperçus de rien, Lisa et le blond peut-être…Mara s’inclina en une révérence:

« Bonjour… »

Bonjour qui? Mon seigneur? Votre seigneurie? Votre Majesté? Votre Altesse? Comment était-on censé s’adresser à un empereur? Et si jamais Mara faisait une bourbe? Et si elle disait le mot qui ne convenait pas? Tant pis elle ne pouvait pas rester la bouche ouverte trop longtemps sans paraître louche.

« …votre Majesté. C’est un honneur de vous rencontrer. Nous sommes désolés de troubler une de vos journées de cette façon et ne voudrions abuser de votre hospitalité. Je m’appelle Mara Duncan et je vous présente… »

Lisa et…et…mais slurk à la fin, lui donnera-t-il son prénom un jour? Elle ne pouvait continuer à l’appeler le blondinet et bien que cela puisse paraître étrange elle ressentait une sorte de timidité à lui adresser la parole. Elle ferait donc comme tout à l’heure

« …mes amis. Nous venons d’une planète qui se nomme AutreMonde. Pour tout vous dire nous ne savons pas vraiment comment nous sommes arrivés ici, sans doute des failles dans notre univers qui nous ont conduit vers le vôtre. Ewilan nous a gentiment proposé de l’aide pour trouver une solution afin de retourner chez nous. Merci de prendre du temps pour nous et de nous accueillir ici. »

Mais c’est qu’elle ne devenait pas trop mauvaise avec le temps la petite Mara pour ces discours. Quoique ce n’était pas encore parfait et elle espérait que l’Empereur…elle ne savait plus son nom, ne serait pas trop dur avec eux. Elle débutait, ce n’était simple pour personne et tout le monde avait envie de retourner chez soit. Mais il fallait passer par là. La jeune Héritière se tourna vers les deux AutreMondiens pour avoir leurs réactions sur son discours grandiloquent. Peut-être en fin de compte avait-elle été lamentable? Alors exécutant une dernière révérence Mara sourit à l’empereur en face d’elle, espérant que cela passerait...
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Dim 19 Fév 2017 - 20:59


Le décor changea et les quatre compères se retrouvèrent dans une grande salle qui semblait appartenir à un Palais. Devant eux, un homme qui était probablement l’Empereur dont leur avait parlé Ewilan les accueillait avec un grand sourire. La bonne nouvelle, c’était qu’il n’avait pas l’air hostile. Lisa se détendit donc un peu, soulagée. Il fallait dire qu’elle avait été plutôt anxieuse depuis que leur groupe avait été séparé et qu’on leur avait annoncé qu’ils allaient rendre visite à un Empereur. Rien que ça. Sans compter que ça aurait très bien pu être un piège et qu’à eux trois, ils avaient peut-être un cerveau et demi, deux ou trois armes et quelques sortilèges. Ils n’auraient donc pas fait le poids si leurs hôtes avaient soudainement décidé de les attaquer. Heureusement qu’il n’en était rien.

De ce qu’elle avait compris, l’autre groupe était parti chasser des cochons avec quelques Frontaliers, ce qui avait l’air vraiment très intéressant comme mission mais très sincèrement, Lisa n’avait pas eu le courage de les accompagner. Elle avait eu une journée assez éprouvante comme ça, alors partir en expédition avec des inconnus était la dernière chose qu’elle avait envie de faire. Discuter tranquillement par contre, ça, ce n’était pas trop dur, alors elle voulait bien. Et puis, elle garderait un œil sur Keylo, comme ça. Oui oui, elle devait le surveiller. Pourquoi ? Ben parce que ! Non et puis voilà, ça la rassurait de l’avoir avec elle. Parce que… Enfin. Bon. Arrêtez avec vos questions.

Son super-pote lécha les bottes de la Princesse Impériale en lui demandant de refaire son discours (non mais c’est ça, vas-y, drague, je dirai rien, puis c’est tellement le moment) et Mara se présenta à l’Empereur en lui expliquant leur problème. À vrai dire, Lisa était un peu sceptique. Ce n’était pas son genre d’être pessimiste, mais honnêtement, les Transmitus ne fonctionnaient pas et les Portes de Transfert ne semblaient pas exister ici, alors elle se demandait bien comment ils allaient pouvoir trouver une solution. Cependant, elle ne pouvait décidemment pas rester là, toute sa vie était sur AutreMonde. Quelques idées lui vinrent en tête et elle ne prit pas la peine d’y réfléchir plus longtemps avant de les exposer :

« Bonjour votre Majesté, Lisa Grey pour vous servir. Dame Ewilan ici présente nous a parlé d’un pas chassé, pas de côté, enfin pas quelque chose tout à l’heure, capable de nous transporter d’un endroit à un autre. N’est-il pas possible de l’utiliser pour nous ramener jusque chez nous ? Ou alors, il faudrait essayer de recréer les failles qui nous ont aspirés, mais je ne vois pas comment. »

Oui, ça faisait sens. Après tout, même si les Transmitus ne marchaient pas, Ewilan avait quand même démontré qu’ils étaient capables de se transporter magiquement, donc avec un peu de chance ils parviendraient à faire de même pour rentrer sur leur bonne vieille planète.  
Revenir en haut Aller en bas
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Lun 27 Fév 2017 - 14:08

Vraiment désolé du temps de réponse, j'ai eu une semaine vraiment compliquée...  http://www.redorches


Un ...Deux ? TROIS ?

Ewilan regarde en arrière, elle les avait totalement zappé les deux gus. Diantre ils savaient se faire discrets ! CC’est alors qu’elle se rendit compte de la  chose improbable qui s’était passée  : elle les avaient transporté tous les trois jusqu’à Al-Jet. Un pas sur le côté avec quatre personnes … jamais dans les arcanes du Dessin cela avait eu lieu.  Mais qu’elle était donc sa limite ? Existait-elle au moins ? Le regard échangé avec l'Empereur lui fit comprendre qu’il partageait sa stupeur, il devait s’attendre à les voir arriver progressivement, pas tout le monde d’un coup !

Ils parlèrent, les uns après les autres, expliquant la situation, faisant un discours, cherchant le problème afin d’envisager une solution. L'Empereur, une fois que la dernière Autre-Mondienne s’était exprimée, prit la parole.

« Bienvenue à vous Autre-Mondiens. Mademoiselle Gil’Sayan m’a informé il y a de cela quelques heures de votre situation, mais désormais je peux constater de moi-même les soucis que vous rencontrez. Bien que je n’ai pas plus d’informations que vous concernant le problème, sachez que c’est avec plaisir et compréhension que nous vous accueillons dans nos contrés. Ewilan m’a demandé personnellement de vous assister dans vos recherches, je mets ainsi à votre disposition les ressources du Palais et l’aide de mes maîtres chercheurs. »

Sur ces mots Camille comprit qu’il était temps pour eux d’aller arpenter les étagères de la bibliothèque. Elle aurait bien questionné maître Duom, mais plus fatigué que jamais il passait sa retraite dans une maison bien loin d’ici. Elle fut conduite par le Légionnaire qui se tenait près de Sil’Alfan à leur arrivée. Elle l’observa alors attentivement, remarquant une sorte de bandeau sur ces yeux … cet individu serait-il aveugle ?
Mais les portes de la bibliothèque s’ouvrant, Ewilan fut tirée de ses pensées.

« Bon maintenant le plan est simple : la première phase consiste à chercher n’importe quels documents, archives, livres sur les mondes parallèles. Connaissant notamment le Pont qui relie la Terre et Gwendalavir il faut maintenant envisager que d’autres mondes parallèles auraient été étudiés par le passé.  Pour ma part je vais m’informer par les réseaux de l’Imagination si une certaine anomalie a été remarquée, notamment auprès des professeurs de l’Académie.»

Désignant les bouquins poussiéreux, elle sourit : une longue séance les attendait…
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Mer 1 Mar 2017 - 9:39


L’empereur et la femme blonde ignorèrent totalement sa question et annoncèrent le début des recherches. Lisa les suivit donc jusqu’à la bibliothèque, la mine un peu boudeuse, encore vexée du vent qu’elle s’était pris. Les portes s’ouvrirent, dévoilant une grande salle remplie d’étagères pleines à craquer de livres. Ouah, s’il fallait lire tout ça, ils avaient du boulot. Ewilan leur expliqua qu’ils allaient devoir fouiller partout à la recherche de la moindre information sur les mondes parallèles qui pourrait les aider à sortir de là. Elle leur dit aussi qu’elle allait mener son enquête auprès des professeurs de l’Académie pour voir si une anomalie avait été détectée. Lisa décida de lui répondre :

« Merci de nous aider. J’espère qu’on trouvera quelque chose. Par contre je ne sais pas si Keylo sait lire, ce gars est… »

Elle leva son doigt près de sa tempe et fit des ronds avec, mimant un retard mental. Puis elle commença à s’avancer parmi les étagères, le sourire un peu mesquin, assez fière de sa remarque, et parcourut les titres des livres. Ok, ils avaient convenu qu’ils feraient une trêve le temps qu’ils trouvent comment rentrer chez eux, mais un peu de méchanceté gratuite par-ci par-là ne pouvait pas faire de mal. Puis bon, il n’allait quand même pas la frapper devant l’Altesse Impériale et tout le reste, donc elle n’avait rien à craindre.

Elle tomba sur un livre intitulé Thèse sur les univers parallèles, et le tira vers elle. Elle l’ouvrit sur la page du sommaire et le parcourut en diagonale, puis tourna les pages et s’arrêta sur une au hasard. Avec un peu de chance, elle y trouverait bien un truc intéressant. Elle se demandait aussi si elle ne trouverait pas tant qu’à faire une explication sur l’univers alternatif dans lequel elle était devenue une grosse cruche niaise mariée à ce crétin de Keylo. Non parce que bon, ça va bien deux minutes.

La page sur laquelle elle s’était arrêtée parlait d’une certaine théorie des cordes et de la relativité de machin chose et de trucs de physique quantique. Autant dire qu’elle n’y comprenait vraiment rien. Elle fit semblant de s’y intéresser pendant cinq bonnes minutes puis referma le livre et chercha ailleurs. Elle finirait bien par tomber sur quelque chose de plus accessible.
Revenir en haut Aller en bas
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Ven 10 Mar 2017 - 13:45



« Thèse relative à l’attraction entre les Mondes. Univers opposés et Créativité. » J.Mayard Tal’Rhion.

C’est avec un sursaut qu’Ewilan ouvrit les yeux, il semblerait que la Dessinatrice s’était quelque peu assoupi en tentant de déchiffrer l’ouvrage posé sur ses genoux (passionnant faut-il dire). Elle vérifia que personne ne l’avait remarqué, elle avait dû se reposer que quelques minutes. En tout cas elle ne semblait pas être la seule à ne pas trouver son bonheur, habituellement passionnée par la lecture et les théories quantiques la jeune femme, aujourd’hui n’arrivait pas à comprendre l’auteur de son bouquin. Rien de concret, juste des suppositions, qui selon elle, n'avait ni queue ni tête. Ce n’est pas parce qu'on rêve d’un univers différent que ton potentiel créatif va enclencher une sorte de processus qui amènera la personne à se transporter dans un univers parallèle. Absurde ! Camille n’oublierait jamais la première fois qu’elle avait atterri sur Gwendalavir, le déclencheur avait été ce camion lui fonçant dessus, amenant son esprit à se protéger seul. Le Dessin étant de seconde nature chez elle il ne fut réellement activé qu’après première utilisation. Bref, fermant le bouquin poussiéreux elle se leva tout en s’étirant, voilà plus de deux heures que la petite troupe avait commencer à hanter la bibliothèque.

Ewilan avait en premier temps essayer de trouver Maître Aliasy, spécialiste du Grand Pas et enseignant à l’Académie, mais il semblerait que le savant n’en savait pas plus qu’elle sur le cas des visiteurs Autre-Mondiens. Il lui avait alors conseillé quelques ouvrages, mais bon comme dit ils n’étaient pas très utiles. Tournant en rond elle essayait de trouver une solution.

« Je ne comprends pas, pour nous l’existence de monde parallèle n’est pas absolument surprenante, mais reste le moyen de transfert. En cas inverse, un Grand Pas aurait pu expliquer l’arrivée de certains Dessinateur dans vos contrées, mais inversement il est dur de constater la chose. Aucun de vous ne semble posséder le pouvoir de l’Imagination, mais possédez-vous d’autres aptitudes, d’autres pouvoirs qui pourrait être qualifié de … surnaturel ? »

Son regard se posa alors sur Lisa Grey.

« Vous parliez tout à l’heure de … Porte de transfert ? … j’avoue n’y avoir pas fait attention, pensant que vous vous adressiez à vos compagnons, mais maintenant que j’y repense la question nous était destinée n’est-ce pas. L’existence de telle chose est inconnue ici, pourriez-vous nous éclairer sur la nature de cet « objet » et son éventuelle composition ? Car suivant l’interpellation il semblerait que ça ne sert pas juste à faire joli ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo
Invité
MessageSujet: banane Lun 13 Mar 2017 - 0:38

everyday I'm Slytherin:
 


Les rayons de la bibliothèque sentent la poussière et le renfermé. On pourrait se perdre dedans tant ils sont immenses et innombrables. Faudra m'expliquer comment ils font pour atteindre les livres des étagères du haut, celles qui cotoient le plafond. J'ai bien vu des échelles, mais j'ai du mal à imaginer les petits vieux qu'ils appellent maitres-chercheurs y grimper sans se casser le cou. C'est quand même plus simple chez nous : tout le monde a de la magie (ou y a accès, en tout cas, ce qui a pas l'air d'être le cas ici), personne n'est vieux puisqu'on vieillit lentement, et on préfère les Devisatoires* aux bibliothèques, trop pénibles et trop silencieuses pour les bruyants autremondiens.

Je me suis éloigné de notre clique de chercheurs en carton, un poil vexé. Ou peut-être plus qu'un poil. Non mais c'est vrai quoi ! Cette fille n'est même pas capable de comprendre la signification du mot trêve ! Je comprends qu'elle ait de bonnes raisons de m'en vouloir (encore que, j'espérais qu'elle se calme après lui avoir fait comprendre qu'on était du même camp, mais rien n'a changé), mais là on dirait une dispute de gamins. Qu'elle compte pas sur moi pour la défendre quand elle se fait snober par les alaviriens.

En parlant d'eux, ils sont bien gentils, mais par où on est censés commencer ? Il doit y avoir des milliers de bouquins dans ce foutu endroit. J'aborde un petit vieux qui passe par là, mais à part radoter sur l'ancienneté de sa bibliothèque en me fixant d'un air à la fois curieux et méfiant (oui bon ça va, je viens d'un univers parallèle, on va pas en faire toute une montagne), il ne m'est pas d'une grande aide. Le type finit quand même par m'apporter une carte de son pays quand je la lui demande. En attendant qu'il revienne, je prends un livre au hasard. Duh, je comprends rien. Ah oui, c'est peut-être parce qu'il est écrit dans une langue étrangère. Que les dieux bénissent l'inventeur du Traductus. Mais j'y pense ! Si la langue alavirienne est connue du Traductus, ça veut dire que des sortceliers ont déjà rencontré des gens de ce monde dans le passé. Enfin une note d'espoir dans cette journée pourrie !

Alors, ce bouquin qui pèse trois tonnes parle... des marchombres. Aucune idée de ce que c'est, on dirait le nom d'une espèce de concombres. Sauf que non, il semblerait que ce soit les Voleurs Patentés du coin. Les potes de Lisa, quoi. Apparemment, ils font de la poésie... ouais, non, ça correspond pas trop... Dommage qu'il n'y ait pas une fonction de recherche intégrée, comme sur nos livres magiques. Attendez, ils ont une liste de précepts.

Le livre sur les Marchombres a écrit:
1 ~ S’Ouvrir aux autres et laisser les autres s’Ouvrir à Soi.

2 ~ Partager, se questionner et s'opposer sur des idées. Pour Apprendre et Avancer, toujours.

3 ~ Tendre les fils qui nous unissent au-delà des distances et tisser notre Toile.

4 ~ Rester Humbles. Parce que notre force sans le Respect n'est rien.

5 ~ Devenir Soi et Devenir Nous. Aimer notre Unicité autant que notre Unité.

6 ~ Choisir d’Aimer la Vie. La Vivre.

7 ~ Prendre Conscience de ce qui nous entoure. Autant que de nous-mêmes.

8 ~ Viser l’impossible. Ensemble, aller le chercher.

9 ~ Ne pas s’en contenter, et rire devant ce qu’il nous restera à découvrir.

10 ~ Parler le Rêve et Songer l’Abstrait. Trouver un Sens.

...OK, ils sont perchés. Définitivement pas des Voleurs Patentés, encore moins du genre d'une certaine brunette. Le type est revenu avec une carte, que je dois encore une fois ensorceler pour réussir à la déchiffrer. Eh bien, c'est tout petit chez eux. Moins grand qu'Omois - mais il faut dire qu'on prend tout un continent. Ils ont un lac qui s'appelle l'oeil, c'est amusant. Je remercie l'homme et continue mon chemin. En passant, je trouve un livre qui explique le fonctionnement du Dessin. Le sujet m'intéresse tellement que je finis par le dupliquer à l'aide d'un Duplicatus (le nom de nos sorts sont pas très recherchés, nous jugez pas), pour emporter la copie avec moi.

Malheureusement, il faut croire que la bibliothèque n'est pas si grande que ça, puisque je retombe sur Ewilan (eh oui, j'ai fini par retenir son prénom, oui je veux une médaille) et Lisa. Ah bon, la première s'excuse d'avoir snobé la deuxième. Enfin, plus ou moins. J'avoue que la remarque sur les pas chassés n'était pas stupide, mais ensuite cette idiote dont l'immaturité dépasse celle d'un enfant de cinq ans m'a tellement énervé que... enfin, voilà, je n'y ai plus fait attention.

Non mais non, ça fait des heures qu'elle t'a parlé des portes de Transfert, tout-à-l'heure elle te parlait de vos pas chassés, c'est pas pareil. Faut suivre, un peu.

- Ben voyons. Vous nous snobez, assumez-le. Pour votre gouverne, oui, nous pratiquons la magie, mais c'est surtout pour les petites tâches du quotidien, rien à voir avec la puissance de votre Dessin. Et les Portes de Transfert fonctionnent pour les grandes distances. On a découvert récemment qu'il s'agissait d'entités végétales. Elles nous transportent instantanément d'un pays, d'un continent ou même d'une planète à l'autre. Mais je doute que ça fonctionne entre dimensions parallèles, puisque ça a l'air d'être notre cas. Déjà, il faudrait que vous ayez une porte de Transfert dans votre monde. Ensuite, il faudrait la bidouiller avec des sortilèges complexes, que je maitrise pas. Alors, à moins que vous ayez un de ces trucs caché en Antarctique et des livres sur le sujet qui pourraient me permettre d'accomplir les réglages... c'est mort.

Ouais, je sais, vous m'avez jamais entendu dire autant de trucs pas trop stupides à la suite, ça vous étonne. Mais elles l'ont bien cherché, à me prendre pour le dernier des benêts.

* :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 18 Mar 2017 - 12:32


Un miracle se produisit soudain et Ewilan daigna enfin faire attention à ce qu’avait dit Lisa. Certes, elle avait mis du temps, mais c’était déjà ça. Peut-être que les habitants de ce monde devaient prendre plusieurs heures avant d’assimiler certaines questions, et qu’à la fin de la journée on réagirait enfin à sa remarque sur les pas chassés. Après tout, ils vivaient dans un autre monde, ils étaient des sortes d’alien. Pour autant qu’on en savait, ils mangeaient peut-être des cailloux et dormaient la tête en bas. Eh, ne riez pas, ce n’est pas impossible. Tout le monde a des habitudes étranges. Les Terriens se déplacent bien dans des boites de ferrailles à quatre roues et ça ne choque personne, alors bon. Chaque planète a ses mœurs et coutumes, il ne faut pas juger.

Lisa s’apprêtait à répondre mais Keylo la devança. Elle eut un léger sursaut. Elle ne l’avait pas entendu venir, trop concentrée sur les paroles de la jeune demoiselle. Il reprocha à cette dernière de les snober et la sortcelière eut un petit sourire en coin. Merci Keykey. Elle n’aurait jamais osé leur faire la remarque elle-même, ne voulant pas paraitre insolente devant leurs hôtes, mais elle n’en pensait pas moins. Son très cher super-pote partit ensuite dans un grand discours presqu’intelligent sur les Portes de Transfert et Lisa eut du mal à cacher son air impressionné. Il avait appris son cours avant de venir ? En tout cas, il n’avait pas l’air très optimiste. D’après lui, on pouvait écarter l’idée des Portes de Transfert. Tant pis. Plus qu’à attendre que les alaviriens réagissent à sa question sur les pas chassés. En attendant, il fallait qu’elle paraisse intelligente, elle aussi.

« Oui, voila, tout-à-fait. J’allais dire exactement la même chose. »

Voilà, ça c’était fait. Bon, plus qu’à retourner étudier les livres, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Dim 19 Mar 2017 - 10:13



- Ben voyons. Vous nous snobez, assumez-le. Pour votre gouverne, oui, nous pratiquons la magie, mais c'est surtout pour les petites tâches du quotidien, rien à voir avec la puissance de votre Dessin. Et les Portes de Transfert fonctionnent pour les grandes distances. On a découvert récemment qu'il s'agissait d'entités végétales. Elles nous transportent instantanément d'un pays, d'un continent ou même d'une planète à l'autre. Mais je doute que ça fonctionne entre dimensions parallèles, puisque ça a l'air d'être notre cas. Déjà, il faudrait que vous ayez une porte de Transfert dans votre monde. Ensuite, il faudrait la bidouiller avec des sortilèges complexes, que je maitrise pas. Alors, à moins que vous ayez un de ces trucs caché en Antarctique et des livres sur le sujet qui pourraient me permettre d'accomplir les réglages... c'est mort.

Un silence pesant accueilli la tirade, avant que Lisa ne reprenne  :

« Oui, voila, tout-à-fait. J’allais dire exactement la même chose. »

Ewilan était bouche bée, enfin peut-être pas la gueule grande ouverte avec un air béat, mais disons qu’elle était surprise. Voilà bien longtemps qu’elle ne s’était pas fait moucher de la sorte. Sa première réflexion fut de l’envoyer paître, histoire qu’il comprenne que saisir tous les détails de leur histoire, le moment même, n’était pas forcément des plus faciles. Puis au final, elle éclata de rire.

« Loin était mon intention de vous snober croyez-moi. Je dois avouer que se faire remettre à sa place de telle sorte est très … inhabituel ! » Dit-elle en moqueuse. Elle s’affala alors sur le sofa.

« Bon passons, en tout cas la chose certaine est que nous ne possédons pas de Porte de Transfert par ici. Votre pouvoir et votre monde, avec la façon dont vous le décrivez, semblent très … impressionnants. Je ne pense pas que nous trouverons davantage d’informations ici, ce sont tous des savants qui ont écrit, mais bon, leurs récits sont loin d’être passionnant et n'apportent aucune réponse. »

La Dessinatrice ferma des yeux, tentant d’envisager une solution. Elle décida donc de lancer un appel à témoin. Le message était clair : « Un trouble dans l’imagination, plus tôt dans la journée, aurait-il été constaté par quelqu’un ? Réponse : Localisation. ». Faisant parvenir son message sur le réseau de communication de l’Empire, elle priait désormais pour que quelqu’un leur vienne en aide. Revenant brièvement de son état semi-conscient et se réveilla, observant des yeux curieux la dévisageant. Elle se leva alors.

« Bon, je pense que l’on a eu notre dose de perturbations et recherches pour la journée. Demain avec l’esprit reposé nous y verrons plus clair.  Sur ce, une petite visite de notre capitale vous tenterait-elle ? La soirée commence tout juste, et rien n’est plus agréable, pour le plaisir des yeux, qu’Al-Jeit illuminée. »

D’un commun accord, exprimé par un soupir de soulagement (il semblerait que la poussière et les vieux livres ne soient pas leur passion) la petite troupe se dirigea vers la sortie. C’est alors que, sortant de nul part, un Bjorn apparu, Ewilan lui sauta dans les bras.

« Bonsoir Ewilan, j’ai entendu par l'Empereur que tu étais arrivée dans l’après-midi, notamment accompagnée. » Dit-il en glissant son regard vers les Autre-Mondiens. 

« Ne t’en fait guère mon ami, j’ai la situation en main (enfin peut-être pas tellement que ça…). J'emmène d’ailleurs nos visiteurs à la rencontre d’Al-Jeit. »

D’abord souriant, puis affichant soudain un visage inquiet le Capitaine de la Légion Noire lui lança un regard sérieux.

« Souhaites-tu une escorte ? On ne sait jamais qui peut traîner à cette heure... »

« Bjorn Wil’Wyard, dois-je te rappeler quel genre d’individu je rencontre dans les tavernes ? Aucun souci pour moi, tu sembles oublier qui je suis … Va maintenant, et porte ton inquiétude sur la sécurité de notre Empereur ! »

« Soit petite … en tout cas je te conseille fortement le Chevalier qui Gondole, c’est le seul qui fournit des pintes dignes de ce nom ! »Et sur un clin d’œil, il disparu aussi vite qu’il était apparu.

Le Chevalier qui Gondole ? Qui ne connaissait pas l’illustre taverne, pas besoin de lui préciser de tels détails. Passant le pas de la porte du Palais, elle contempla la majestueuse ville qui s’étendait devant leurs yeux.  Elle se tourna alors vers ses invités.

« Je vous propose de découvrir par vous-même la cité, on se retrouve à la Fontaine de Cristal dans deux heures, je vous conduirais alors dans l’une des meilleures tavernes de la ville. »

Elle s’adossa alors à l’une des portes, regardant la petite troupe se disperser. Puis d’un coup elle réalisa la boulette qu’elle avait commise : Lisa, Mara et Keylo n’avaient aucune idée de là où se trouvait la Fontaine de Cristal. Bon … il faudra leur demander le chemin, après tout ce monument était connu… Mais tout de même, quelle imbécile elle faisait. Gênée, Ewilan se lança donc à leur poursuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itinérant__Membre
avatar
Masculin Âge : 16
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 61
Date d'inscription : 24/12/2016
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Garçon de 17 ans.
Aptitudes: Combatre - marcher sur les toits - chevaucher pendant des heures...
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Dim 19 Mar 2017 - 11:38

Ewen était un gamin, disaient certains. Ewen était perturbé, lâchaient d'autres. Ewen était un abruti, affirmait Lynn. Il avait probablement l'air d'un mélange des trois, faisant le cochon pendu dans le vide sur la balustrade qui sécurisait la plateforme sur laquelle il était. Plateforme située au sommet d'une haute tour. Il remonta, parce que sans avoir peur du vide, il n'avait pas envie de mourir pour une raison particulièrement stupide, du genre écrasé au sol à cause de fourmis dans les mains, ou parce que le sang lui serait monté à la tête. Insouciant, peut-être, mais pas suicidaire. Il redescendit tranquillement la tour, par les escaliers. Ewen ne savait pas escalader une surface aussi lisse, encore moins la dés-escalader.
Arrivé en bas, il décida de se promener dans la ville, profitant encore un peu d'Al-Jeit avant son prochain départ. Son regard, comme souvent, courait partout, glissant sur chaque détail, s'en amusant ou sen intriguant, s'attardant parfois. Soudain, ses yeux se fixèrent sur quelqu'un. A peine une silhouette, de dos en plus... mais une silhouette semblant légèrement paumée, donc, pas d'ici. Et qui plus est vêtue un peu différemment de la mode alavirienne. Oh, pas suffisamment pour que cela choque... mais suffisamment pour qu'Ewen le remarque lorsqu'il posa ses yeux noirs plus longuement sur... lui ou elle ? Aucune idée, le personnage était désormais trop éloigné pour qu'il puisse le voir, malgré son sens de l'observation que des années en tant qu'éclaireur avaient continué à affiner. Il ne réfléchit pas vraiment avant de s'engager dans la foule plus rapidement que l'habituel rythme de promenade, pour rattraper la silhouette inconnue. Posant une main amicale sur l'épaule de celui ou celle qu'il avait finalement réussi à rattraper, il questionna :

"Hey ! Tu...Imbécile. Qu'est-ce qu'il allait pouvoir dire ? Tu n'es pas d'ici, non ?"

Une évidence, bien sûr. Bravo Ewen. Il faisait vraiment n'importe quoi aujourd'hui, mais là ça n'était pas du n'importe amusant, ni relativement contrôlé. Il était juste incapable de réfréner sa curiosité deux minutes le temps de réfléchir à ce qu'il allait dire. Agacé de son propre comportement, il leva les yeux au ciel.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara Duncan
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Dim 26 Mar 2017 - 22:13

Aller chercher l’information dans des livres semblait une très bonne idée pour Mara. Il fallait commencer par le commencement. Toute la petite troupe s’était alors dirigée vers la bibliothèque. Alors qu’ils étaient en train de chercher un moyen de rentrer chez eux avec les livres que leur proposait gentiment Ewilan, Mara était partit dans un des rayons, balayant du regard les titres et essayant de tomber sur celui qui pourrait les faire revenir chez eux. Il était impératif de trouver une solution! Elle se sentait responsable des AutreMondiens à présent, il fallait absolument trouver un moyen de rentrer sur AutreMonde et vite! Elle avait finis par tomber sur un livre plutôt intéressant et s'y était plongée. Elle n’avait ni vu le temps passer, ni vu le coup venir. Mais quand elle tendit de nouveau l’oreille elle se rendit compte trop tard que cela menaçait de déraper au centre de la bibliothèque. Keylo et Lisa était en train de faire la morale aux Alaviriens. A vrai dire, ses deux amis n’avaient pas tout à fait tord, mais elle n’aurait jamais pensé qu’ils le feraient remarquer à voix haute et surtout Keylo (ah bah oui maintenant qu’elle connaissait son nom c’était plus simple hein). Il était vrai que le jeune homme n’avait pas beaucoup parlé depuis le début de l’aventure mais vu ce qu’il venait de dire, il ne fallait mieux pas le chercher. Lisa consentit à sa tirade. Mara laissa tomber son livre à terre, ils ne connaissaient pas vraiment leurs hôtes et malgré le fait qu’ils paraissaient vraiment gentils, Mara n’avait pas vraiment envie de connaitre les limites de cette gentillesse.

Elle rejoignit donc ses deux amis en essayant de paraître la plus calme possible. En ce moment , elle se mettait dans tous ses états pour pas grand chose. Elle avait eut raison de rester calme car il n’y avait vraiment pas de quoi en faire tout un plat. Ewilan parut néanmoins surprise de la façon dont Keylo lui avait adressée la parole mais elle ne trouvait ça juste « inhabituel ». Grand bien lui fasse, elle allait trouver bien des choses inhabituels avec trois AutreMondiens sur le dos. Mara à côté de ses amis s’apprêtait à retourner chercher dans ses livres mais la jeune femme blonde lui coupa l’herbe sous le pied en leur disant qu’il serait préférable de laisser tomber les recherches pour aujourd’hui. Le visage de Mara se décomposa…déjà? Mais…il fallait qu’ils trouvent un moyen pour rentrer! Elle regarda ses amis qui n’avaient l’air d’avoir qu’une envie: sortir de cette bibliothèque avant de casser quelque chose. Avec un petit soupir discret Mara finit par dire oui à son tour en essayant de montrer le plus d’enthousiasme possible. Ce n’est pas comme si ils venaient en vacances! Certes, Mara était très heureuse d'en apprendre d’avantages sur cette planète, sur cette ville, sur leurs hôtes. Elle refusait de l’admettre mais elle était aussi très heureuse de sortir de cette bibliothèque un peu poussiéreuse mais quelque chose la gênait…elle ressentait le besoin de rentrer et plus ils traînaient, plus elle avait l’impression qu’elle ne rentrerait jamais chez eux. Ewilan avait l’air sûre d’elle, elle n’avait peut-être pas tord, ils y verront davantage plus clair le lendemain. Mara devait lui faire confiance, elle avait l’air de savoir un peu comment si prendre et dans cet étrange planète les AutreMondien ne seraient pas efficace si ils n’étaient pas reposé.

Deux heures. Ils avaient deux heures pour aller visiter la ville avant qu’Ewilan les rejoigne pour aller dans une soit disant taverne. Etait-ce les même que chez eux? Peut-être pas…mais le nom faisait familiale et donnait vraiment envie. Mara pourrait toujours reparler de leur problème lorsqu’il retrouveront Ewilan le soir même. Deux heures de promenade leur feront le plus grand bien, ils se retrouveront tous les trois et pourraient peut-être ainsi discuter de la situation? Mara sourit à ses amis et après avoir certifié à la jeune femme blonde qu’ils se retrouveraient à la Fontaine de Cristal dans deux heures. Ils sortirent du palais dans lequel il était entré et commencèrent à marcher en regardant les illuminations d’Al-Jeit flamboyer dans la nuit tombante.

« Alors, commença-t-elle, vous trouvez ça comment Gwendalavir? J’avoue que c’est bien différent de chez nous mais c’est quand même intéressant de voir une autre planète que la notre…non? »

Mara avait juste l’impression d’essayer de combler le silence. Elle n’aimait pas quand il tombait sur eux sans leur laisser le temps de faire quelque chose. Elle avait aussi envie de savoir le point de vue de ses deux amis, comment ils se sentaient, si ils étaient heureux ou si ils avaient juste envie de rentrer…après tout peut-être les deux ou peut-être avaient-ils juste envie de rentrer.

« On trouvera un moyen de rentrer, j’en suis sûre! De toute façon les failles elles peuvent bien être réversible et puis…on trouvera un moyen de rentrer je vous le promet »

Mara ne savait même pas si elle avait parlé assez fort pour que Keylo et Lisa l’entende, mais elle avait dit cette phrase plus pour se rassurer elle que pour rassurer ses comparses. Soudain elle se mit à penser aux autres AutreMondiens…allaient-ils bien? Que faisaient-ils? Cherchaient-ils aussi un moyen de rentrer? Avaient-ils trouvé? Comme si elle avait besoin de savoir Mara pianota sur son hor (qui elle espérait serait toujours connecté à cause de ce changement de dimension) à l’attention d’Amber: « Hey! On cherche encore un moyen de rentrer sur AutreMonde, tout va bien de votre côté? ». Mara laissa tomber sa main après avoir envoyé le message à son amie et continua de marcher en silence au côté de Keylo et Lisa. Soudain elle remarqua que son lacet était défait.

« Continuez, dit-elle à ses amis, je vous rejoins! »

Mara se baissa et refit tranquillement son lacet. Zut! Ou était passé Keylo et Lisa? Ah ils étaient là! Mara s’apprêtait à les rejoindre quand une main se posa sur son épaule la faisant sursauter:

« Hey! Tu…Tu n’es pas d’ici non? »

Elle se retourna et tomba sur un jeune homme qui devait sans doute être un tout petit plus plus jeune qu’elle. Décidément ils étaient forts sympathiques dans cette ville. Mara lui sourit et décida simplement de confirmer les paroles du jeune homme.

« Effectivement, je ne suis pas d’ici…je suis avec mes amis…à vrai dire c’est un peu compliqué mais on va dire que nous sommes en période de tourisme involontaire…(oui c’est assez simple dit comme ça). C’est si visible que ça que je ne suis pas d’ici? »

Mara rigola espérant ne pas avoir mis mal à l’aise le jeune homme. Tiens! En y pensant, lui il avait l’air d’être ici!

« Mais je me trompe où toi tu es d’ici? Keylo! Lisa! Je crois qu’on a trouvé un guide! »

Elle avait crié pour que ses deux amis entendent. Elle lança un coup d’oeil malicieux au jeune homme qui venait d’être nommé guide des AutreMondiens sans avoir rien demandé. Dès fois elle pouvait se trouver machiavélique quand elle s’y mettait.
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Jeu 6 Avr 2017 - 16:18


Lisa hésita un instant lorsqu’Ewilan leur proposa de quitter la bibliothèque et visiter la ville en attendant de trouver une solution. C’était vrai que la nuit pouvait porter conseil, mais elle était quand même un peu sceptique. S’ils ne trouvaient pas la solution dans les bouquins, où la trouveraient-ils ? Certainement pas au coin d’une rue ou dans une taverne. Mais ceci étant dit, Lisa était franchement crevée et toutes ces pages remplies de mots trop scientifiques pour elle finissaient par lui donner la migraine. Elle sentait qu’un peu d’air frais lui ferait du bien, et elle avait bien envie de se vider la tête, au moins pour quelques heures. D’autant plus que la journée avait été vraiment longue et éprouvante. C’est pourquoi elle finit par acquiescer, sans faire d’efforts pour cacher son air soulagé.

Ewilan les lâcha après sa petite conversation avec un certain… Bjorn ? Et un nom compliqué derrière. Elle leur donna rendez-vous dans deux heures près d’une fontaine en cristal, ou quelque chose du même genre. Ok, pas de problème. Lisa regarda rapidement les horizons pour localiser cette fontaine. Hm. Bon. Apparemment, pas ici. La Voleuse s’apprêtait à demander plus de précisions à la Damoiselle blonde mais celle-ci avait déjà disparu. Merde. Bon, ils devraient se débrouiller tout seul. Si ça se trouvait, il n’y avait aucune fontaine de cristal dans le coin et Ewilan cherchait juste à se débarrasser d’eux. Bon ok, c’était peut-être un peu parano comme idée, mais ce n’était pas impossible. L’expérience prouvait qu’on ne pouvait jamais faire entièrement confiance à qui que ce soit, et encore moins une personne totalement inconnue.

Mara, Keylo et elle se retrouvèrent donc seuls en plein milieu d’une ville inconnue sur une planète inconnue dans un monde inconnu, et où ils ne connaissaient personne. Génial, on va bien s’amuser !! Mara brisa le silence qui s’était imposé parmi eux et entama la discussion en leur demandant ce qu’ils pensaient de l’endroit où ils avaient atterri. Objectivement, ça avait l’air plutôt sympa ici, mais le simple fait d’y être coincée contre sa volonté enlevait à ces rues tout leur charme. Lisa ne voulait pas être là, elle n’avait rien à y faire et elle voulait vraiment rentrer chez elle et que toute cette histoire abracadabrante se termine enfin. Elle voulait retrouver sa maison, sa chambre, son lit, son copain (qu’elle allait quitter bientôt mais c’est une autre histoire), sa louve et tout le reste, et surtout elle voulait dormir et ne plus se réveiller.

« Sympa. Très sympa. Vraiment je pourrais y passer mes vacances. »

Elle avait essayé de cacher son sarcasme mais la fatigue avait fini par avoir raison d’elle et elle n’avait plus aucune force pour ça. Mara leur promit qu’ils trouveraient un moyen de rentrer chez eux et Lisa sourit. Elle appréciait l’optimisme de la petite princesse impériale et se dit qu’elle devrait prendre son exemple. Après tout, il n’était pas question d’abandonner. Ils devaient rentrer sur AutreMonde, ils le devaient. Demain au plus tard, ils seraient chez eux. Ce n’était pas possible autrement. Mais pour l’instant, l’heure était au repos et à la détente, et Lisa en avait bien besoin. Alors elle allait tout oublier, Strochnis, Oroshi, la faille. Laisser tout ça derrière et apprécier la visite. Ça ne pouvait lui faire que du bien.

Elle inspira profondément et marchait tranquillement auprès de ses am… enfin de son amie et de son… coéquipier ? lorsque Mara s’arrêta pour faire son lacet. Quelques secondes plus tard, celle-ci les appela et leur présenta leur nouveau guide. Hm. Attends. Est-ce qu’ils allaient vraiment devoir suivre aveuglément un parfait inconnu comme ça ? D’autant plus que Mara avait été rapide, est-ce qu’elle avait seulement pris connaissance de son nom ? Certes, le gamin n’avait pas l’air bien méchant, mais eh, on sait jamais, hein. Mike et Strochnis avaient l’air d’être les personnes les plus adorables du monde, et pourtant. Alors merde. La confiance aveugle, c’était fini. Ils pouvaient très bien faire sans guide. Et d’ailleurs, est-ce qu’ils avaient vraiment besoin de retrouver Ewilan à la fontaine machin là ? Hein ? Après tout, est-ce qu’elle les avait vraiment aidés jusqu'ici ? Et si jamais c’était un piège ? Et si jamais tout ça n’était qu’une putain de mise en scène des Sangraves pour que… Oh putain. Elle avait vraiment besoin de dormir. Ça n’allait plus très bien, là-haut.

« Hrm, bonjour. Mais, hm, je ne veux pas paraitre impolie mais je ne sais pas trop si on peut se fier à n’importe qui comme ça. On ne peut jamais faire confiance. … Je veux dire. Enfin en plus on n’a même pas encore fait connaissance. »

Son discours était très bancal et avait peu de sens, elle voulait bien l’admettre. Mais merde, que voulez-vous. La fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Itinérant__Membre
avatar
Masculin Âge : 16
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 61
Date d'inscription : 24/12/2016
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Garçon de 17 ans.
Aptitudes: Combatre - marcher sur les toits - chevaucher pendant des heures...
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Ven 7 Avr 2017 - 10:52

La fille se retourna. Elle était vraiment jolie avec des grands yeux marrons-verts. Ewen lui sourit amicalement et répliqua d'un ton taquin :

"Vue la manière dont tu regarde autour de toi... Oui, ça se remarque."

Mais elle s'était déjà tournée vers deux jeunes gens de leur âge et les interpellait. Ils devaient être les amis qu'elle avait mentionnés. Il porta sur eux son regard curieux, les observant rapidement avant de reporter son regard amusé sur la jeune fille en face de lui.

"J'ai mon mot à dire, au moins ?Il rit et se passa la main dans les cheveux.
Je connais pas mal Al-Jeit, mais je ne suis pas d'ici... je suis de nulle part, en fait."

La fin de sa phrase fut prononcée un ton plus bas. C'était à la fois vrai et faux. Techniquement, il n'y avait pas de lieu où il vivait, de ville à laquelle il était attaché. Il adorait Al-Jeit, et c'est dans cette ville qu'il passait le plus de temps. Mais, sa caravane d'origine n'étit pas un lieu à proprement parler, c'était de là qu'il venait, ça s'était sûr. Il avait beau être un peu trop indépendant pour se sentir comme faisant totalement partie du clan, il restait un Itinérant. Le gars et l'autre fille étaient arrivés à leurs côtés, maintenant. Eux étaient nettement plus âgés qu'Ewen, entre vingt et trente ans.  La jeune femme prit la parole en premier, le saluant avant de déclarer d'un ton un peu confus mais décidé qu'il n'"tait pas prudent de faire confiance à Ewen. S'il n'était pas ce qu'il était, le garçon aurait pu être vexé... à la place, il sourit.

"T"as pas tort... Lisa, c'est ça ? Écoute, je suis un gentil garçon, mais j'en ai aucune preuve. Je suis enchanté de rencontrer quelqu'un d'aussi prudent. Il afficha une expression malicieuse. Pour ce qui est de faire connaissance, je m'appelle Ewen Soyal, éclaireur et guide provisoire si vous m'acceptez..."

Après tout, il s'ennuyait un peu, et faire visiter la ville à des personnes étranges - décidément, il semblait les attirer comme un aimant - était une activité comme un autre. Ou plutôt non, extrêmement différente des autres, c'est justement ça qui faisait son intérêt. Et puis, même si le dénommé Keylo ne s'était pas encore exprimé, les filles paraissaient plutôt sympathique... malgré la distance de Lisa envers lui. Il se demanda si elle se braquerait du fait qu'il l'appelle par son prénom, et si son côté attentif et spontané allaient encore lui attirer des ennuis... ces deux traits de caractère réunis dans une seule personne donnaient dans son cas un mélange assez particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 8 Avr 2017 - 23:36


Honnêtement, je commence à fatiguer. Probablement qu'en temps normal, j'aurais adoré découvrir ce monde et ses habitants - faut dire qu'on est un peu des explorateurs en terre inconnue, ça a quelque chose d'absolument extraordinaire. Mais c'est vraiment pas la bonne journée. Peut-être que j'aurais pas dû être aussi brut de décoffrage avec Ewilan, tout-à-l'heure. Voilà que je m'en veux. Bon, c'est trop tard pour m'excuser, elle est partie je ne sais où. À présent je me sens vaguement mal à l'aise, entre la princesse impériale à qui j'ose à peine adresser la parole de peur (de paraitre plus idiot que j'en ai déjà l'air), et Lisa avec qui le moindre mot est susceptible de se transformer en guerre mondiale.

Oh putain la princesse impériale vient de m'appeler par mon prénom. Vous vous rendez compte ? Je connais un membre de la famille impériale. J'ai des contacts, mon gars. Elle est vraiment adorable, pourquoi c'est pas elle l'Héritière ?

Ah, on dirait qu'elle nous a trouvés un guide. Tant mieux, parce qu'Ewilan nous a carrément abandonnés à ce niveau-là (j'ai beau regretter mes paroles brusques, vous m'enlèverez pas de la tête qu'elle nous snobe). Tiens donc, Lisa qui hésite à accorder sa confiance à quelqu'un et l'autre qui répond qu'il est un gentil garçon, mais qu'il n'a aucune preuve à fournir. Ça me rappelle un scénario de RP.

Sur la question de savoir si le gamin est digne de confiance ou pas, j'en ai franchement aucune idée. Il a pas l'air méchant, mais je suis le premier à répéter que les sales types ont des gueules d'ange. Disons qu'on pourra toujours lui péter la gueule s'il nous attire des problèmes. Je lui tends une main amicale.

- Keylo. À mon avis, c'est un peu tard pour demander si faire confiance au premier péquenaud qui passe est une bonne idée ou pas. Sans compter qu'on est un peu paumés, faut qu'on soit à la Fontaine de Cristal dans moins de deux heures et on a aucune idée d'où ça se trouve.

Je baille sans retenue. Que voulez-vous, je suis crevé et blasé, ça servirait à rien de faire semblant du contraire.

- Je propose qu'on aille se poser dans une taverne. Peut-être qu'on pourra réfléchir calmement. Ewen, viens si tu veux.

Avec un peu de chance, ils font de la bonne bière.
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Ven 21 Avr 2017 - 1:02


Bon, c’était vrai qu’il n’avait pas l’air bien méchant, comme garçon. Il était même assez mignon et fort aimable. Et de toute manière, Lisa n’avait pas vraiment ni la force ni l’envie de lutter. Et se balader seuls dans un endroit parfaitement inconnu n’était pas forcément une meilleure idée. Donc si Keylo et Mara acceptaient de faire confiance au gosse, elle les suivrait. Imitant son super-pote, elle tendit la main vers leur nouveau guide et s’excusa :

« Désolée, on a eu une longue journée, alors je suis un peu tendue. C’est sympa de ta part de bien vouloir nous accompagner. Merci Ewen. »

Keylo proposa ensuite d’aller se poser dans une taverne. Hm, bon. Pourquoi pas. À vrai dire, Lisa aurait préféré chercher un hôtel d’abord, histoire de pioncer un bon coup. Mais allez, soyons raisonnables. Ce n’était pas encore le moment de dormir. Dans deux heures, ils devraient retrouver Ewilan à la fontaine de machin, et avec un peu de chance ils auraient trouvé comment rentrer chez eux d’ici là. Et puis, à bien y réfléchir, l’alcool pouvait lui faire du bien. Certes, ce n’était pas la meilleure façon de réfléchir, mais ça pourrait la détendre un peu et l’aider à oublier toutes ces conneries qui lui bouffaient le cerveau depuis leur escapade chez Strochnis. Elle avait besoin que le choc passe enfin.  

« Ouais, pourquoi pas. Ça me va. Tu saurais nous trouver une bonne taverne, Ewen ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dessinateur__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Myya Liandra
Messages : 2
Date d'inscription : 14/03/2017
Dessinateur__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 22 ans - Femme
Aptitudes: Son analyse a dévoilé un cerle noir, soit l'équilibre parfait des pouvoirs. Dessinatrice parfaite au pouvoir illimité.
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Ven 5 Mai 2017 - 15:20



Voilà plus de deux heures qu’elle courait sans réel objectif. Elle avait d’abord entrevu la fontaine, pensant que ses amis s’y trouvaient, avant de parcourir les routes aux alentours afin d’entrevoir les AutreMondiens. La voilà bien dans l’embarras. Elle se retrouvait perdue, à guetter le moindre mouvement pouvant indiquer la présence des étrangers. Mais rien de tout cela paraissait. Au contraire, la jeune Dessinatrice se retrouvait au milieu d’Al-Jeit, incrédule et sans la moindre information pour retrouver les visiteurs.

Désespérée Ewilan s'adossa à la paroi de pierre se trouvant dans son dos. Pendant quelques instants elle pensa à ce qu’il se serait passé si elle n’avait pas proposé son aide. Certes elle serait en train de s’ennuyer du haut de la Citadelle, mais tout de même, elle n'aurait pas quarante-six énigmes à résoudre, pour trouver le comment du pourquoi des personnes totalement inconnues se retrouvaient à arpenter un monde qui n’était pas le leur. En récapitulant, la Sentinelle trouvait de nombreuses similitudes à son passé des années auparavant, mais en réalité rien de tout cela n’était comparable, elle ne connaissait rien de la situation que les AutreMondiens vivaient. Elle répétait sans cesse qu’elle les comprenait et qu’elle ferait son possible pour les aider, pourtant tout n’était que factice, et la Dessinatrice était bien loin d’avoir les réponses… Elle se frotta les yeux.

«Un bon verre me remontra le moral » se dit-elle pour elle-même.

Elle pénétra alors dans la taverne la plus proche. En poussant la porte, son incertitude s’envola aussitôt. Voilà que devant elle, les visiteurs se trémoussaient aux côtés des Alaviriens. Soupirant de joie, Ewilan se dirigea vers eux. Il fallait garder espoir, peut-être quelqu’un avait aperçu un trouble dans l'Imagination et que tout ceci serait rapidement résolu.
Le sourire aux lèvres, incertitudes envolées elle s'apprêtait à squatter la conversation, quand soudain un éclair dans son cerveau frappa. Comme un clignotant, quelqu’un avait répondu à son appel…

« Troubles  indéterminés localisés à Al-Poll. Imagination en distorsion depuis. Besoin d’un émissaire pour vérifier sur place. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 27 Mai 2017 - 11:50

Lisa n’avait aucune idée de ce que buvaient en général les Alaviriens, alors elle commanda simplement la même chose que le client d’avant avait pris. C’était une sorte d’alcool dont le goût et la couleur se rapprochaient vaguement de la breubière qu’elle connaissait, ce qui n’était pas trop mal et ne la dépaysait pas trop, finalement. Toutes les planètes savaient boire. Elle finit une pinte plutôt rapidement, et en demanda une deuxième aussitôt, discutant allègrement avec ses compagnons de route. Petit à petit, l’alcool lui monta au cerveau, et elle se sentit pompette. Ça faisait du bien. C’était bien. Elle était bien, et c’était bien d’être bien. Bien. Pourquoi s’empêcher d’être bien quand tout allait bien ? Je vais bien. Qui va bien ? Moi je suis bien. Bienbienbienbienbien. Strochnis ? Qui ? Non, jamais entendu parler. Gwendalavir ? Al-jeit ? C’était sympa comme nom, pas vrai ? Jolie ville, belle taverne. J’y passerais bien mes vacances. Oh, quelqu’un vient de se renverser son verre dessus au fond ! C’est rigolo ! HAHAHA !

Elle vit leur guide blonde aux yeux violets arriver alors qu’elle finissait sa troisième breubière (enfin, le truc qui lui ressemblait). C’était quoi, son nom, déjà ? Amilan. Non. Geliman. Non merde. Alicia. Aucun rapport. Tant pis, elle adopterait Alicia, c’était plus simple. Alicia s’approcha donc d’eux, sans doute pour rejoindre leur discussion, quand elle fut stoppée pour une raison inconnue. Elle sembla se concentrer mais regardait dans le vide. Qu’est-ce qu’elle faisait ? Lisa leva une main et la secoua devant ses yeux, essayant de capter son attention, mais sans résultat. Etrange. Oh mais, voyez-vous ça, mon verre est vide. Allez, une troisième breubière, ça ne pouvait pas faire de mal.

Quelle vie de merde, quand même. Honnêtement, qu’est-ce qu’il y avait de bien sur AutreMonde ? Ils foutaient des Sangraves à la direction de l’Académie des Voleurs Patentés, des pétasses dans le jury d’une émission de téléréalité stupide, et des Guenons au Pôle Nord. Sud. Nord. Je sais plus. Puis elle allait bientôt devoir participer à une bataille finale contre les Sangraves, et ça allait forcément mal finir. Puis mince, elle était trop jeune pour ça. C’était trop demander d’avoir une vie normale ? Non vraiment, autant rester à Al-jeit. En plus leurs breubières étaient bonnes. Finalement, ce n’était pas si grave qu’ils ne trouvent pas de moyen de retourner sur AutreMonde. Ils étaient très bien ici.

Elle se rendit compte qu’elle parlait – plutôt râlait – à voix haute et toute seule lorsqu’elle s’entendit dire :

« … et donc là le patron d’August arrive et il dit ouais machin c’est pas bien puis faut tuer le thug. Et là ce matin Keylo me fait faut aller voir Ronis c’est un Sangrave puis moi je le croyais pas tu vois. En fait si. Non mais t’imagines le gars c’était mon prof et là bah non en fait c’est un Sangrave. Mais j’y crois pas ! C’est dégueulasse. Tu me ferais ça toi ? Si t’étais un Sangrave je veux dire. Non vraiment c’est nul. »

Elle ne savait pas pour les autres, mais pour elle ce discours avait beaucoup de sens. En tout cas, elle avait trop bu pour se préoccuper de l’endroit où devaient se situer les filtres, et était à présent en train de déballer toute sa vie sans retenue. Après tout, qu’est-ce qu’elle avait bien à cacher ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keylo
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 27 Mai 2017 - 13:59


celui là c'est un bonus :
 

Dans l'ambiance chaleureuse de la taverne alavirienne, et l'alcool aidant, les langues se délient et les sourires avec. J'en viens à trouver qu'on a beau avoir été transportés ici indépendamment de notre volonté, le voyage n'est pas si désagréable que ça. Ça a même quelque chose de plaisant de se retrouver loin d'Autremonde et de ses crasses, dans un endroit à l'atmosphère franchement sympathique. Ewen se révèle un garçon joyeux et espiègle. Quant à la petite princesse, si je ne la connaissais pas, je n'aurais jamais deviné qu'elle était d'une naissance aussi haute, tant elle est simple. À se demander si c'est la même personne que la petite fille qui a grandi enfermée entre les quatre murs ternes de la Forteresse grise. Gorgée par gorgée, je termine ma pinte de bière. J'aimerais bien savoir comment ils la font, elle ne ressemble à rien de celles qu'on boit sur Autremonde. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir bon goût. Dans un coin de la taverne, des troubadours se mettent à jouer un air de mandoline et de flûte.

Il y en a une qui abuse un peu de la bière, en revanche. Pas besoin de préciser laquelle. Je veux bien qu'on ait eu une longue journée, mais quand même, elle devrait apprendre à se tenir en public. Ça devient gênant. Heureusement, personne ne fait trop attention à elle. Jusqu'à ce qu'elle se mette à déblatérer sur Strochnis, Alex, les Sangraves et bien sûr elle en rajoute en citant mon nom. Putain mais on a la princesse impériale à côté de nous, oui, celle qui a été élevée par le Maître des Sangraves et qui nous ferait écarteler sur place si elle apprenait qui je suis, sérieusement c'est pas possible d'être aussi conne.

- Lisa.

Bien sûr, elle ne m'entend pas.

- Lisa.

Toujours pas. Et merde, faut que je l'emmène ailleurs. Mais je peux pas non plus laisser la princesse toute seule au milieu d'étrangers, s'il lui arrivait quelque chose, je l'aurais sur la conscience. Je considère alors Ewilan, qui vient de débarquer dans la taverne. Elle nous a déjà beaucoup aidés, je suppose que je peux lui accorder une confiance relative. Je me lève alors en adressant un regard d'excuse aux autres :

- Désolé, elle tient pas l'alcool. Elle est en train de raconter le film qu'on a vu hier soir. Je vais lui faire prendre l'air, on revient dans cinq minutes.

Avec un peu de chance, ils vont me prendre pour son super pote et Mara n'accordera pas d'importance aux mots lâchés en trop. J'entraine Lisa dehors en la tenant fermement par le poignet. Je vous jure que si elle était dans un meilleur état, je lui en collerais une.

L'air frais nous accueille à l'extérieur, contrastant avec la chaleur de la foule dans la taverne. L'unique soleil a commencé à décliner, le ciel s'assombrit déjà. Je me demande s'ils ont également une seule lune au lieu de deux, comme sur Terre. La nuit ne va pas tarder à tomber, je vais le vérifier très vite. J'ai entrainé Lisa sur un banc de pierre, à l'écart de la masse de personnes qui circulent sur la grande place d'Al-Jeit. Il fait plus sombre que lorsqu'on est entrés dans la taverne, mais encore assez jour pour qu'on distingue nettement les choses. Faut dire qu'il n'y a pas de brillantes pour éclairer les rues, ici.

- Putain mais tu te rends compte de ce que tu viens de balancer ? Et devant qui ? On pourrait se faire tuer pour moins que ça, mets-toi bien ça dans la tête. T'as besoin d'un autre sort de silence ou quoi ? Sérieusement, quand tu sais pas tenir l'alcool, tu bois pas.

Si seulement j'étais chez moi, j'aurais pu lui faire avaler ma potion spéciale anti-dessaoulage. Je la tiens de mon père, je vous jure qu'elle marche vraiment.

- Quelle journée de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 27 Mai 2017 - 17:07

Occupée à poursuivre son monologue absolument dépourvu de sens, Lisa sentit à peine qu’on la tirait par le poignet pour la forcer à se lever et quitter les lieux. Quand elle s’en rendit compte, elle était déjà en train de se faire entraîner vers la porte de la taverne. Mince ! Au voleur ! Kidnapping ! Ki… Oh, c’est juste Keylo, en fait. Il n’avait pas l’air très content, d’ailleurs. Qu’est-ce qu’il se passait ? Merde, elle n’aurait pas dû boire autant. Attends, attends, va pas trop vite, ça tourne ! Lisa cligna rapidement des paupières, essayant de retrouver une vision plus ou moins nette, mais ça ne fit que tourner sa tête plus vite, et elle eut soudain l’impression qu’elle allait tomber. Heureusement, elle se raccrocha à la poigne de son super-pote et parvint à rester debout.

L’air frais la frappa bientôt au visage et elle en profita pour inspirer un grand coup. Woh, ça faisait du bien. Elle se demanda un instant ce qu’elle faisait dehors, puis se souvint de son discours coupé net par Keylo. Ou plutôt, elle se souvint avoir parlé pendant un long moment, mais impossible de se rappeler ce qu’elle disait. Ok. L’alcool, c’était fini pour ce soir. Et pour tous les autres soirs aussi. Keylo l’entraîna vers un banc de pierre et la força à s’assoir avant de lui gueuler dessus. Oh là, on se calme monsieur le crocodile. Et ça sert à rien de m’engueuler, j’ai déjà oublié ce que j’ai dit tout à l’heure. Elle le laissa finir, puis répliqua :

« Eh ça va, j’ai rien dit de mal, je savais parfaitement ce que je faisais. »

C’était totalement faux, et elle en était tout-à-fait consciente. Mais un peu de mauvaise foi par-ci par-là ne pouvait pas faire de mal.

« Puis stveux pas risquer d’être pris pour un Sangrave, bah fallait pas les rejoindre à la base. »

Remarque sans aucune pertinence ni aucune utilité. Pour ma défense, c’est de la faute à l’alcool. Elle ne laissa pas le temps à Keylo d’en placer une (ou alors elle le coupa très vite dans son élan) et continua :

« Mais j’en ai marre, tout le monde est toujours en train de me mentir, de me prendre pour une conne, fin je sais que je le suis mais quand même, c’est pas une raison. On peut plus faire confiance à personne. Sauf toi à la limite t’es un type bien, je sais que tu me trahiras pas. Mais sinon, ça pourrait être n’importe qui. Tout va bien puis un jour bam, Sangrave. »

Son discours n’était pas très fluide, elle avait buté sur plusieurs mots et échangé quelques syllabes. Mais dans le fond, c’était ça. L’alcool se dissipait lentement, au fur et à mesure qu’elle prenait des bouffées d’air, mais sa tête tournait toujours un peu et elle avait du mal à formuler une pensée correcte. Elle avait pris combien de verres, en tout ? Impossible de se souvenir, mais c’était des verres de trop. Un jour, elle apprendrait à se contrôler. Promis.
Revenir en haut Aller en bas
Keylo
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Sam 27 Mai 2017 - 20:52

Quelle conversation de haut niveau, dites-moi. Je déteste parler avec des gens bourrés. Enfin non, parfois c'est marrant, mais là c'est Lisa alors c'est juste agaçant. Et gênant. Dire que je commençais à apprécier la soirée. Enfin, je dis soirée, mais en vérité je ne sais pas du tout quelle heure il est dans ce monde. Et comme mon hor ne fonctionne plus, je n'ai aucun moyen de savoir quelle heure il est dans mon monde non plus.

« Sauf toi à la limite t’es un type bien, je sais que tu me trahiras pas. » J'ai un petit rire. Alors là ! Je vais la retenir, celle-là. J'aurais dû l'enregistrer, comme ça j'aurais pu la ressortir à un moment opportun. J'aimerais bien savoir si elle le pense vraiment, ou si elle est juste en train de dire de la merde à cause de l'alcool. Si elle le pense, elle est bizarre, parce que je ne suis pas exactement un exemple de confiance et d'intégrité. Même si c'est vrai que je ne lui ai jamais menti.

Attendez, de qui est-ce qu'elle est en train de parler ? Pas seulement de Strochnis, sinon elle ne généraliserait pas de cette façon. Elle a été trahie plusieurs fois, par des gens en qui elle avait confiance et qui se sont révélés être au service de Magister. Mon intuition de ce matin (qu'est-ce que ça parait loin) pourrait donc bien être juste. Son père serait un Sangrave. Non, c'est pas tiré par les cheveux, relisez ce qu'elle a dit. Bordel, j'arrive pas à y croire. Faut que je vérifie. J'ai pas de meilleure occasion.

- Tu parles de ton père ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Grey
Invité
MessageSujet: Re: Al-Jeit / Tara Duncan suite Dim 28 Mai 2017 - 0:16


« Ou… »

… Lisa stoppa net la réponse affirmative qu’elle avait failli formuler. Attendez une minute. Comment Keylo pouvait savoir pour son père ? Attendez. Merde. Est-ce qu’elle en avait parlé au bar tout à l’heure ? Est-ce que c’était ça que lui avait fait dire l’alcool ? Non merde, non ! Pas ça, pas devant Mara, en plus ! Ses yeux s’écarquillèrent au point de lui faire mal. Elle sentit la panique monter en elle comme une flèche. Elle n’avait pas été rapide à percuter, parce que sa lucidité à l’heure actuelle laissait à désirer (plus que d’habitude, en tout cas), mais à présent une alarme s’était mise à hurler dans son esprit, et c'était l'angoisse totale. Révéler la vérité sur son père devant n’importe qui était déjà dangereux, mais quand c’était devant la princesse impériale, c’était catastrophique. Si c’était le cas, alors elle venait de condamner son père en donnant son nom. Quelle conne ! Plus jamais la boisson, plus jamais. Oh merde, merde. Il fallait qu’elle corrige ça tout de suite. Mais d’abord, il fallait qu’elle soit sûre.

« Comment tu sais ça ? Qui te l’a dit ? J’ai rien dit du tout, hein ? J’en ai pas parlé tout à l’heure, dis-moi que j’en ai pas parlé ! »

Si ça se trouvait, elle paniquait pour rien. Keylo avait juste émis une hypothèse, et comme par hasard, c’était juste. Ou autre chose. Il fallait qu’elle se calme. Respire. En tout cas, toutes ces émotions l’avaient réveillée d’un coup. Elle ne ressentait presque plus la fatigue, et l’alcool avait cessé de lui faire tourner la tête. Elle n’était pas encore bien lucide, mais ça allait mieux. C’était déjà ça de gagné.
Revenir en haut Aller en bas

Al-Jeit / Tara Duncan suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» 06. Let's do some propaganda | PV Tara
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Côté Hors-Jeu :: Partenariats :: Cross RP-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet