Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Partagez|

Marches du Nord / Tara Duncan suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Marches du Nord / Tara Duncan suite Jeu 2 Fév 2017 - 12:38

KEM:
 

L’entraînement du jour m’avait laissé vermoulu mais heureux. Rien de tel que de sentir chaque muscle obéir à votre volonté, chaque fibre de votre corps vivre et s’épanouir. C’était ainsi que Kem se sentait heureux.
J’étais un Frontalier de naissance. La Citadelle et les Marches du Nord étaient ma maison. Les autres Frontaliers ; mes frères et sœurs. Mon corps portait les marques de mes années de combats et d’entraînements. Et je ne cachais pas mes cicatrices.
Ce jour-là, je m’étais entraîné avec Elcane. On se connaissait depuis tous petits, étant donné que nous avions tous deux vingt-quatre ans. Et j’adorais me battre avec elle. Sa haute taille permettait bien plus de coups, et elle n’hésitait pas à amocher ses amis, dont moi. On sortait de l’entraînement quand elle nous fit signe, à moi et un autre Frontalier, de la suivre. On se dirigea au pas de course vers l’entrée de la Citadelle. Un groupe d’humains approchaient et n’étaient en rien déclarés. Je fronçais les sourcils, passait une main dans mes cheveux noirs pour les ébouriffer, puis portais ladite main à mon épée. Si c’était des ennemis, j’étais prêt à en découdre.

Finalement, Elcane prit les choses en main. Il semblerait que ses jeunes gens soient originaires d’un autre monde et avaient atterris ici. Bizarre. Je ne fis qu’observer, et je commençais à être agacé par l’une des femmes, qui avait le culot de se promener avec des cheveux bleus et des yeux aux pupilles fendues comme un chat. Elle était agaçante et mes mâchoires n’avaient jamais été aussi crispées. Elle cherchait la bagarre et par Merwynn, elle l’aurait si elle continuait !
Tout à mes pensées, je ne réagis que lorsque le groupe se scinda en deux. Elcane m’annonça que je devenais responsable de ceux qui restaient à la Citadelle, tandis qu’Ewilan Gil’Sayan emmenait d’autres à Al-Jeit, et que d’autres encore étaient à l’extérieur de la Citadelle. Mais c’était quoi tout ça ?! Je me retins de soupirer et acquiesçais, la laissant aller.

Et donc je me retrouvais avec un groupe d’inconnus. Dont la chieuse. Super. Posté droit comme un piqué, la main sur la garde de mon épée, j’attendis que tout ce calme pour aviser de la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laara
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Sam 4 Fév 2017 - 10:42

Spoiler:
 










Ah je me disais bien que c'était un pays d'arriérés, ils ont même pas de porte de Transfert. Tu m'étonnes qu'on connait pas cette planète, aucun autremondien n'a pu y aller. La plupart de nos scientifiques (qui doivent être actuellement occupés à essayer de comprendre comment Mara'tylanhnem Duncan a fait pour disparaître soudainement et ne pas laisser de trace) vont être trop heureux d'apprendre qu'ils ont une nouvelle planète à étudier, et l'Impératrice d'Omois va grandement apprécier de pouvoir établir des traités avec ces nouveaux pigeons partenaires commerciaux. Enfin moi ça me concerne pas, ça a l'air marrant ici, en plus je vais pas m'ennuyer, y'a des cochons sur quoi taper apparemment ! Et puis bon, ces Frontaliers ont l'air marrant : si susceptibles... Ils ont l'air d'être des petits nonsos (1) qui se croient malins avec leur entrainement au combat de cure-dent. Je vois pas trop ce qu'ils pourraient faire contre une elfe lycanthrope qui passe sa vie à tuer des gens, mais bon on verra bien. Si ça se trouve ils ont des talents cachés ! Aha, non je déconne, je pourrais tous me les faire toute seule.
Enfin bref je m'arrête là sur mes contemplations pour m'intéresser à ce que continue de raconter la meuf blonde qui semble être la patronne du lieu. Elle me fait vaguement penser à quelqu'un celle-là... Ah bah oui ! A notre Grande Courgette (2) ! Oui elles se ressemblent bien, à vouloir aider le petit peuple en difficulté, les pauvres étrangers qui doivent être terrifiés sur ce mon nouveau et qui n'aspirent qu'à retrouver leur chère planète ! (Bien évidement, je ne me sens pas concernée. Les choses que je ferrai exploser ici auront pas exactement le même aspect c'est tout.)
Ok, donc moi je vais rester à cette Citadelle. La capitale, l'empereur tout ça, c'est pour moi, ça a pas l'air drôle. L'expédition dans les montagnes à ça oui ! Bon ça m'étonnerait que leur ballade soit aussi dangereuse que sur AutreMonde (dommage), mais qui sait, on pourra voir la tronche de leurs méchants cochons !
C'est donc avec un certain enthousiasme que je suis le groupe qui sort de la pièce, tout en écoutant attentivement ce que continue de raconter la Grande Courg... la blonde aux yeux violets avec mon ouïe d'elfe. Dessiner... ? Ils se prennent pour des gosses autremondiens qui apprennent à se servir de la magie ou quoi ? Bon en tout cas : il y a bien une forme de magie ici, même si elle est réservée aux gosses. En tout cas, chapeau l'idée de nous séparer en deux pour nous affaiblir, personne a l'air d'avoir capté la stratégie, je dois être la seule à avoir un semblant d'intelligence ici. Bon de toutes façons, ils peuvent bien essayer de nous agresser, que je sois seule ou avec les autres, ça changera pas grand chose. Et puis ils pourront pas grand chose contre la magie impériale de Mara Duncan.
Bon du coup, je me retrouve sous la responsabilité d'un mec (le pauvre) qui a l'air vachement coincé et super tendu. Bon il est pas mal pour un humain, donc je vais faire un effort pour lui : je vais pas le mettre dans la catégorie des gens chiants, je vais lui laisser le bénéfice du doute. Avec un grand sourire je lui fais un coucou et lâche narquoisement :
- Roh mais décoince-toi un peu ! C'est pas comme si être prêt à sortir ton épée changera quelque chose au fait que je te mange ou pas ! On va chercher les cochons plutôt ?
Oh slurk je viens de penser à un truc. Enfin plutôt à quelqu'un. Ou est mon Mitsu ? Il a pas eu le temps de me répondre avant que la blonde se mette à parler, et puis après j'ai été tellement absorbée par ces nouvelles infos que j'ai pas fait gaffe à où il allait.

(1) Humains sans magie
(2) Tara Duncan


Isy
Revenir en haut Aller en bas
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 18
Autre(s) Compte(s) : Roman T'ill Jillian
Messages : 193
Date d'inscription : 02/11/2016
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 18 ans fille
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Sam 4 Fév 2017 - 11:26

Deux types arrivent. Un frontalier et la folle aux cheveux bleus. Bon au moins elle est sur bonne garde.
La jeune marchombre regarde Alex et la brune. Mieux vaut éviter de les laisser causer en premier. Ils pourraient sortir des trucs à n'absolument pas dire à un frontalier. Et même si ce dernier est au courant de la ... particularité des deux gugus, avec la nana qu'il se trimbalait mieux valait que ce soit la petite apprentie qui cause.
Après tout elle était née et avait grandie dans les Marches du Nord au milieu des frontaliers. Ses ordures de pères biologiques et adoptifs étaient des Frontaliers. Ses tuteurs étaient frontaliers.
Donc Luned savait comme leur parler. Elle connaissait les codes et la manière de penser de ces hommes et femmes.
A l'aide de quelques jolies pirouettes acrobatiques elle descendit du pin, que voulez vous on ne se refais pas. Et atterrit gracieusement dans la neige au pied du pin. Et s'adressa au Frontalier.

-Honneur et Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Sam 4 Fév 2017 - 22:09

Gwendalavir.



Dès que cette Ewilan avait annoncé que le groupe allait se séparer en deux, la jolie brune savait très bien que Mara resterait ici et chercherait une solution pour retourner sur Autremonde. Quant à elle, Amber voulait partir à l’aventure et choisit donc le second groupe, en se disant que cette escapade serait probablement moins suicidaire que la moitié des trucs qu’elle avait rencontré sur leur planète. Avec elle, comme elle s’en doutait, l’elfe aux cheveux bleus essayait de décoincer notre « guide » enfin, le mec qui nous surveillait on va dire. En vain, il semblait avoir la mâchoire coincée et un air bien constipé collé sur la gueule. Amber plissa les yeux, elle l’aurait bien frappé voire ce que ça faisait, elle n’avait qu’une envie, c’était de se battre : Elle était excitée à l’idée de découvrir ce monde, Gwendalavir, et aurait tout fait pour déclencher quelque chose dont elle se souviendrait. Mais elle n’était pas bête et encore moins inconsciente. Non, elle était intelligente.

D’ailleurs, cette histoire de séparer leurs groupes, c’était pas une mascarade pour les affaiblir ou quelque chose du style ? Non, parce que ça y ressemblait franchement, et ça ne lui avait pas plu du tout - bien que mettre de l’espace entre elle et Mara’tylanhnem la soulageait au plus haut point. Le petit groupe dont elle faisait partie croisait une femme, sûrement habitante de Gwendalavir, qui tenait compagnie au vieux de tout à l’heure, et une jeune femme brune à l’air débrouillard, le genre de meuf qui si tu la laisses dans la nature, elle te pond une cabane en même pas une journée et te rapporte un maximum de bouffe qu’elle a chassé dans la forêt. Ce genre de personne là, Amber appréciait. Elle avait l’air de celle qui sait ce qu’elle fait collé sur le visage, la Voleuse pensa que, si elle n’était pas préparée pour une guerre interdimensionnelle, elle pourrait renoncer à son job.

Soudain, la fille sortit une tirade qui sortait tout droit d’une réplique de film, ce qui fit penser Amber à Star Wars et le fameux « que la force soit avec toi ». Elle esquissait un sourire et jetait un coup d’oeil vers l’homme aux cheveux poivre et sel. Il avait l’air fort, pourtant quelque chose clochait chez lui. C’est le style de mec qui tient plus debout, celui qui n’a plus de raison de vivre, le mec détruit mais qui reste en vie par sa simple volonté. Ou pas. Amber avait du mal à le cerner d’un simple coup d’oeil, il faudrait qu’elle aille lui causer.

Bref, trêves de plaisanteries, elle n’avait pas envie de parler mais la belle brune aimerait quand même bien bouger un peu, l’air de rien.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Modo
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 734
Date d'inscription : 04/04/2016
Marchombre__Modo

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 23 ans
Aptitudes: Comme tous les marchombres, grande agilité et rapidité, plus un petit cadeau du Rentaï...
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Sam 4 Fév 2017 - 22:40

Tranquillement installé en haut de la muraille, Stormer ne sentit qu’au dernier moment une présence derrière lui. Il était pour se retourner, mais déjà des doigts se posaient sur son épaule. Alors, l’homme aux cheveux blancs fit brutalement volte-face pour voir une jeune femme blonde lui sourire, amicale. Elle avait l’air de celles qui se savaient séduisantes, mais le marchombre ne tomba pas dans le piège. Il fronça les sourcils tandis que cette curieuse demoiselle éclatait de rire, s’excusant :

- Désolée, je ne voulais pas vous faire peur !

Alors, elle s’assit à ses côtés. L’homme aux cheveux blancs, lui, ne la lâcha pas des yeux. Comment avait-elle fait pour qu’il ne sente sa présence qu’au dernier moment ? Il la détailla du regard. Ce qu’il tira de cette inspection, c’était qu’elle ne semblait pas d’ici. Soudain, des yeux océans s’accrochèrent aux siens, de glace. La jeune femme lui sourit, mais Stormer se détourna d’elle pour observer la situation d’en bas, qui semblait évoluer. Une femme blonde était arrivée et semblait apaiser les esprits. Ewilan Gil’Sayan ? Le marchombre en était agréablement surpris : il avait décidément bien fait de s’arrêter à la Citadelle. Les étrangers, guidés par Ewilan, pénétrèrent alors dans le palais. Se tournant vers la jeune femme qui se tenait à ses côtés, Stormer lui suggéra en désignant le petit groupe :

- Vous devriez suivre vos comparses. Etant donné que vous semblez perdue, je pense que la femme blonde, nommée Ewilan Gil’Sayan, pourrait vous aider.

Ceci dit, il se laissa glisser à l’extérieur des murs de la Citadelle. Quelques minutes après, il remarqua un Frontalier accompagné d’autremondiens sortant de la Citadelle. Il les suivit, quelques mètres derrière eux, et les vit s’arrêter au pied de l’arbre, où se trouvaient d’autres étrangers… ainsi que Luned ! Cette dernière sauta de sa branche avec quelques pirouettes et atterrit devant le Frontalier, lui adressant ensuite le salut des habitants de cette terre. L’homme aux cheveux blancs vit naître le sourire presque moqueur sur les lèvres de la jeune étrangère brune et, en conséquence, se glissa discrètement derrière elle, sans un bruit, pour lui souffler :

- Le salut Frontalier n’est pas matière à présenter. Tu devrais effacer ce sourire moqueur ou ton guide risque de s’énerver s’il le remarque.

_________________
Souffle frais,
Regard froid,
Stormer Nuva.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2743-les-aventures-du-glacial-storm
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Dim 5 Fév 2017 - 10:47

Je détestais être là à attendre. Surtout que les gens devant moi semblaient indisciplinés au possible. Pour quelqu’un comme moi, habitué à obéir et à respecter les ordres, c’était horripilant. Quoique, ça montrait un peu de vie et de « brouillon » au sein de la Citadelle. Comme un vent frais soufflant à travers une fenêtre ouverte.
Finalement, peut-être que ça n’allait pas être si affreux que d’accompagner ses inconnus vers le nord, pour goûter aux Raïs !

Toujours droit comme un I, mes yeux bleus océans scrutaient chaque arrivant, sans cesser de surveiller la chieuse régulièrement. C’est même elle qui m’adressa la parole en premier, me demandant de me décoincer. Mes doigts se resserrèrent sur la garde de mon arme. Elle se croyait maligne hein ? J’avais hâte de la voir face aux Raïs.

Mon attention fut alors détournée par l’arrivée d’une jeune brunette, qui lui adressa la devise des Frontaliers en guise de salut. Je hochais la tête, acceptant cette salutation.

-Honneur et Courage.

Répondis-je solennellement, voyant ensuite une autre femme et un homme aux cheveux blancs se joindre à eux. Punaise ça en faisait du monde ! Et j’étais seul pour les encadrer ? J’avais le droit à combien de pertes ? Je détendis légèrement mon corps, et pris la parole d’une voix claire et portante :

-Bonjour à tous. Je me nomme Kem et je serais votre guide pour les jours à venir. Si vous êtes ici, c’est que vous avez envie de voir un Raïs de plus près ! Veillez à être armés et prêts au combat. Nous partirons dans une heure, quand tous serons réunis. Emmenez de quoi manger et vous couvrir, les nuits sont fraîches ! Vous pouvez demander ce qu’il vous faut dans la Citadelle. On se retrouve ici dans une heure.

Je m’éloignais alors, retournant dans l’enceinte de la Citadelle. D’un pas vif, j’allais vers mon baraquement, afin de préparer mon sac. Je comptais bien emmener plus que nécessaire, au cas où l’un de ses étrangers n’aurait pas comprit ce qu’il avait voulut dire par « emmenez ce qu’il faut ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 18
Autre(s) Compte(s) : Roman T'ill Jillian
Messages : 193
Date d'inscription : 02/11/2016
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 18 ans fille
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Dim 5 Fév 2017 - 11:29

Et derrière le couple que formait le frontalier qui tirait une de ces tête et la folle, il y avait madame porte-de-prison et M'sieur Glaçon. En voyant ce dernier un immense sourire fendit les joues de la jeune marchombre et elle se précipita sur lui.
Luned se jeta au cou de Stormer. Elle était contente de le voir. Heureuse d'avoir un visage familier au milieu de ces types bizarres et cinglés.

-Stormer! Je suis contente de voir que tu vas bien! Qu'est ce que tu fais ici ? Tu n'es pas parti avec les autres ? Tu m'as manqué ! 


Elle était folle de joie de continuer ce.. quoi que soit la panade dans laquelle elle était fourrée, avec son demi-frère d'adoption.

-Honneur et Courage. Bonjour à tous. Je me nomme Kem et je serais votre guide pour les jours à venir. Si vous êtes ici, c’est que vous avez envie de voir un Raïs de plus près ! Veillez à être armés et prêts au combat. Nous partirons dans une heure, quand tous serons réunis. Emmenez de quoi manger et vous couvrir, les nuits sont fraîches ! Vous pouvez demander ce qu’il vous faut dans la Citadelle. On se retrouve ici dans une heure.

- Bon on a des courses à faire ! Tu m'accompagnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NEWBIE
avatar
Masculin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 10
Date d'inscription : 14/01/2017
NEWBIE

Mon personnage
Sexe et âge: F, 21 ans humains
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Dim 5 Fév 2017 - 14:14

Myakko n'était pas bien sure de comprendre ce qu'il se passait. La politique d'accueil des étrangers était des plus étranges, mais la jeune elfe ne s'en formalisait pas. Tout peuple avait ses excentricités et c'était peut-être comme ça que ça se faisait ici. Très bien. Luned s'en était allée, et elle se retrouvait seule avec Alex, bien qu'elle ignorait ce qu'il allait faire. En effet, ils avaient tous une heure pour s'équiper, et elle n'en avait pas vraiment besoin. Elle n'avait pas non plus envie de faire n'importe quoi et n'était, malheureusement, pas vraiment dans l’échange culturel. Elle s'installa donc au point de rendez-vous, pour se préparer tranquillement, pendant que Spike, son écureuil, serait ses yeux dans la citadelle. C'était tout de même bien pratique, les familiers.

Elle avait cru comprendre qu'il y allait avoir combat, alors elle ne pouvait plus se cacher plus longtemps, car elle préférait sa propre survie à sa couverture. Elle enleva donc ses jupons pour un pantalon chaud plus seyant pour ses mouvements, et remit les ceintures qui soutenaient les divers couteaux de lancer et fiole de produit dangereux. Elle mis par dessus sa cape de camelin (une plante camouflage optique), et commença à aiguiser ses deux lames favorites, un long coutelas et une dague un peu moins grande. Elle avait assez de provisions et d'habits chauds dans ses poches de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laara
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Dim 5 Fév 2017 - 21:57









Je suis assez déçue de sa réaction : aucune répartie, seulement le silence de ceux qui ont peur de répondre ou qui sont trop coincés pour le faire. C'est dommage, il est mignon pourtant. Donc soit il lui manque l'intelligence pour comprendre qu'il s'agit d'une perche, soit il est juste psychorigide (c'est à dire chiant)... soit les deux. Bon au moins, je l'ai énervé, parce que j'ai senti sa pression artérielle augmenter et les battements de son coeur accélérer. Par contre je ne sais pas si le fait que sa respiration se calme par la suite soit du fait de sa maîtrise de lui-même ou de la diversion qu'a offert la nouvelle venue.
Parlons-en d'ailleurs. Avec ses petites acrobaties de gosses (non mais elle se croit classe là ? je faisais ça à trois ans moi), je crois pas qu'elle soit particulièrement intéressante. Bon déjà, avec son salut, on dirait une apprentie à la garde de l'Impératrice d'Omois. Et puis l'autre qui répond la même chose ! De la diversité chers amis, on s'emmerde si tout le monde se dit bonjour de la même manière. J'sais pas moi, nous on en a plein ! "Que périssent tes ennemis", "que la magie illumine", "que ton marteau sonne clair", enfin voilà, on a pas de salut aussi banal que l'évocation de valeurs inutiles et suicidaires ! (Oui non mais parce que jurer selon l'honneur et le courage, ça équivaut à mourir pour des raisons futiles : je vois pas pourquoi tu devrais préférer crever pour être bien vu, alors que tu pourrais vivre une longue vie et fuck ce que les autres en pensent. Enfin ça c'est l'avis de ceux qui veulent vivre, mais on dirait qu'ici l'instinct de survie est plutôt peu développé.)
Enfin voilà, un mec aux longs cheveux blancs apparait par magie, les deux se connaissent, youpi, (dingue ce qu'il ressemble à un certain demi-elfe de ma connaissance, que j'ai d'ailleurs perdu de vue, il faudrait que je le retrouve), on apprend par la suite que le charmant psychorigide s'appelle Kem, et qu'on se barre dans une heure.
Roh mais c'est long une heure ! Enfin ça dépend si elles valent le même nombre de minutes que chez nous, et si les minutes valent le même nombre de secondes, et cetera (ce serait drôle que les jours soient plus longs que chez nous, mais ça m'étonnerait, vu qu'il y a qu'une seule étoile (ça me perturbe beaucoup de n'avoir qu'une seule ombre) et qu'elle a pas l'air trop éloignée dans le ciel). Roh et puis il me prend pour qui l'autre ? J'suis pas une touriste moi, j'ai tout ce qu'il me faut sur moi, et si je dois chasser pour manger, ben je le ferai quand je voudrai, c'est pas lui qui va me dire quoi faire. Ah mais j'avais pas dit que je voulais goûter les plats, juste avant ?
...
Roh et puis slurk, j'm'en bats les organes reproducteurs, j'ai la flemme. Ils ont qu'à me les apporter s'ils veulent que je daigne découvrir leurs mets, je vais pas tout faire non plus ! Du coup, je me vautre dans l'herbe, contemplant le ciel où trône l'unique étoile de ce monde (que c'est triste, tout a l'air si sombre ici). Je me demande où se trouve cette planète dans sa galaxie... Est-elle en son centre, comme AutreMonde, ou plutôt dans une extrémité ? Si c'est le cas, il doit faire très sombre la nuit ! Et combien cette planète a-t-elle de satellites ? Deux lunes, comme chez nous, qui éclairent presque comme en plein jour, ou n'en a-t-elle pas ? En tout cas, c'est pas étonnant que leurs plantes soient si ternes, sur AutreMonde tout est coloré grâce à l'abondante lumière des deux soleils.
Bon, et ils font quoi les autres ?


Isy
Revenir en haut Aller en bas
Amber Dumont
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Lun 6 Fév 2017 - 21:26

gwendalavir



Quand Amber apprit qu’ils allaient partir en escapade, elle pensait qu’ils seraient partis sur-le-champ. Mais non, le groupe, dirigé par Kem, avait une heure pour se préparer et se « munir en armes ». Mec, on est déjà blindés, rajoute ça à nos pouvoirs et on est une armée alors tu veux qu’on aille foutre quoi dans ta Citadelle ? Puis, comme si on allait prendre vos armes. Nous n’étions pas idiots à ce point même si les Alaviriens avaient l’air plutôt inoffensifs. Ceci dit, il n’y avait jamais assez d’armes.

Bref, la Voleuse repartit pour la forteresse d’un pas pressé, et flâna un peu dans leurs ruelles étranges. Tout semblait terne ici, du fait qu’il n’y ait qu’un soleil et pas de magie pour entretenir le paysage, les plantes notamment. La nature n’était pas aussi verdoyante que sur Autremonde, et Amber déduisit qu’elle préférait de loin sa planète. Cependant, la technologique assez reculée de ce monde était assez intrigante et voir qu’ils vivaient très bien comme ça était même rassurant, elle aurait aimé elle aussi pouvoir se débrouiller et vivre sans tout ce qu’elle avait connu : Son hor, les accréditations qu’elle avait eu au Château du Lancovit, sa boule de cristal, etc. Maintenant, elle ne pouvait presque plus faire sans, même si vivre dans un endroit aussi reculé ne la dérangeait pas. Elle aurait même pu vivre dans la forêt. Après tout, elle savait se défendre, créer un abri, et chasser ne serait pas bien compliqué. Une Voleuse aussi compétente qu’elle – sans narcissisme – savait très bien vivre dans un milieu rude. Amber tomba sur un vendeur d’armes, elle aperçut un sabre brillant, aiguisé, tranchant. Elle s’approcha d’un peu plus près et le saisit par le manche, il n’était pas vraiment lourd. Elle commença à le faire tourner, à le tester. Il était plutôt maniable, pas trop encombrant et rapide. Elle précisa au vendeur qu’elle faisait partie du groupe qui partait en expédition et qu’elle avait besoin de l’arme, ce dernier la lui offrit donc. Elle le remercia d’un signe de tête et emmena également avec elle une épée à deux mains ainsi qu’un arc, un carquois et des flèches. D’où ça se faisait encore ses trucs là ? Sauf pour les elfes, elle ne voyait pas. Mais elle était plutôt douée pour viser alors ce n’était pas un souci. Une arme, quoi qu’atypique, de plus n’était pas de refus.

Amber sortait enfin de la Citadelle après vingt minutes peut-être, bien heureuse d’avoir trouvé tout ce dont elle avait besoin. Pour la nourriture et les vêtements elle avait ce qu’il fallait dans sa poche extensible (ah oui, elle a oublié de le préciser dans l’équipement). Ah et évidemment elle avait aussi une baïonnette et trois quatre poignards en tout genre. Elle aperçut au loin la fille aux cheveux bleus dont elle ignorait encore le prénom, affalée dans l’herbe. Elle décida donc de l’imiter et de s’asseoir à environ trois mètres d’elle, ni trop loin pour qu’elle croit qu’elle ait peur d’elle vu que ce n’était pas le cas, ni trop près, juste au cas où. Elle levait les yeux et observait le vieux du coin de l’oeil, elle l’avait repéré depuis longtemps et se gardait bien de lui taper la discute. Il l’intriguait, elle avait l’impression qu’il pouvait tout endurer, qu’il comprenait tout de la vie. Il avait l’expérience, aussi.

A partir de cinq minutes à attendre sans rien dire, elle était déjà impatiente. Quand est-ce qu’ils pourraient partir, nondidju ?! Amber poussa un soupir, exaspérée. Puis :

« Ils pourraient se bouger le cul, quand même. »

Phrase inutile, pour faire la conversation, comme on le faisait toujours dans ces moments-là. Elle n’attendait pas qu’on lui répondre. Elle s’en foutait. Tout ce qu’elle voulait, c’était partir et explorer ce Gwendalavir. Puis, sans Lisa, elle était vraiment seule. Peut-être allait-elle rencontrer des gens, mais la jeune femme doutait fortement là dessus.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Modo
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 734
Date d'inscription : 04/04/2016
Marchombre__Modo

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 23 ans
Aptitudes: Comme tous les marchombres, grande agilité et rapidité, plus un petit cadeau du Rentaï...
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mar 7 Fév 2017 - 18:06

A peine les mots d’avertissement avaient-ils franchi les lèvres de l’homme aux cheveux blancs qu’un joyeux éclair brun lui sauta dans les bras, s’exclamant :

- Stormer ! Je suis contente de voir que tu vas bien ! Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu n'es pas parti avec les autres ? Tu m'as manqué !

Interloqué, le marchombre n’eut que le temps de repousser doucement la jeune femme, mettant fin à son contact, pour entendre le Frontalier déclarer :

- Bonjour à tous. Je me nomme Kem et je serais votre guide pour les jours à venir. Si vous êtes ici, c’est que vous avez envie de voir un Raïs de plus près ! Veillez à être armés et prêts au combat. Nous partirons dans une heure, quand tous serons réunis. Emmenez de quoi manger et vous couvrir, les nuits sont fraîches ! Vous pouvez demander ce qu’il vous faut dans la Citadelle. On se retrouve ici dans une heure.

- Bon on a des courses à faire ! Tu m'accompagnes ? enchaîna l’apprentie d’un air pressé.

- Pardon ? Attends un peu Luned… Quelle est cette histoire ? Je n’ai jamais demandé de partir dans une quelconque expédition ! protesta Stormer. Si je suis ici, ce n’est que par pur hasard. Je ne faisais que me promener dans la Chaîne du Poll, puis je n’ai décidé de m’arrêter à la Citadelle que parce que je devais me réapprovisionner en nourriture. Je n’ai donc absolument pas l’intention de m’attarder, ni de partir à la chasse aux Raïs avec de parfaits inconnus !

Expirant un bon coup, il croisa les bras puis son regard se mêla à celui de sa demi-sœur adoptive. Presque suppliant. Il haussa alors un sourcil, puis céda.

- Cela te tient donc tant à cœur ? Très bien, j’irai en conséquence. Mais si nous allons débourser quoi que ce soit, ce sera pour toi. De mon côté, j’ai déjà tout ce qu’il me faut.

Les deux comparses repartirent alors dans les rues commerçantes de la Citadelle, achetant le nécessaire pour l’apprentie marchombre. Ils acquirent tout d’abord dans une charcuterie de la viande de siffleur séchée, la nourriture la plus pratique selon Stormer, car prenant peu de place mais très nourrissante. Ils se procurèrent ensuite dans une échoppe de variétés diverses autres pitances, dont une bouteille de bière Frontalière, et une chaude couverture plaisant beaucoup à la jeune femme. Enfin, Luned ayant décrété qu’elle avait tout ce qu’il lui fallait, tous deux revinrent au lieu de rendez-vous. Stormer, lui, n’avait strictement rien ajouté dans sa besace.
Lorsqu’ils arrivèrent, la femme aux cheveux bleus et la brunette étaient assises sur l’herbe gelée, et cette dernière pestait. Le marchombre crut donc bon de lui faire partager ses pensées.

- Le départ n’est prévu que dans trois quarts d’heure, vous avez encore tout votre temps. Luned, fit-il en se tournant vers elle. Ça te dirait un peu de gestuelle en attendant le départ ?

Sans pour autant attendre de réponse, il rejoignit l’imposante muraille de la Citadelle, amorçant une lente ascension. Il voulait voir si sa demi-sœur adoptive le suivait et, si c’était le cas, surveiller sa montée : il ne savait pas où en était son apprentissage et ne désirait pas avoir de mauvaises surprises…

HRP:
 

_________________
Souffle frais,
Regard froid,
Stormer Nuva.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2743-les-aventures-du-glacial-storm
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 18
Autre(s) Compte(s) : Roman T'ill Jillian
Messages : 193
Date d'inscription : 02/11/2016
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 18 ans fille
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mar 7 Fév 2017 - 18:58

- Pardon ? Attends un peu Luned… Quelle est cette histoire ? Je n’ai jamais demandé de partir dans une quelconque expédition ! protesta Stormer. Si je suis ici, ce n’est que par pur hasard. Je ne faisais que me promener dans la Chaîne du Poll, puis je n’ai décidé de m’arrêter à la Citadelle que parce que je devais me réapprovisionner en nourriture. Je n’ai donc absolument pas l’intention de m’attarder, ni de partir à la chasse aux Raïs avec de parfaits inconnus !


Devant les bras croisés de Stormer et sa tête de "non ! Je suis le grand-frère bougon mais avec un cœur tout tendre meme si je préférerais embrasser les fesses d'un Raïs", Luned lui lançât son regard le plus suppliant . Allez Stormy!!! Fais plaisir à ta petite soeur! 
Une technique parfaite pour attendrir son grand-frère.


- Cela te tient donc tant à cœur ? Très bien, j’irai en conséquence. Mais si nous allons débourser quoi que ce soit, ce sera pour toi. De mon côté, j’ai déjà tout ce qu’il me faut.

Et cette technique prouvait une fois de plus son efficacité. Parfois Luned s'étonnait elle même, surtout qu'elle était fille unique.
Et Luned fit le plein de viande de siffleur séchée. Ensuite elle acheta des paquets de biscuits salés et épicés, elle comptait en glisser quelques un dans le sac de son compagnon. Le connaissant il n'avait dû prendre que le stricte minimum. Alors une petite gâterie ne lui ferait pas de mal !
Et elle s'aretta les yeux pleins d'étoiles devant une superbe couverture bien épaisse en pachtwork.
Et on rajouta à cela une bouteille de bière frontalière. Dix minutes dans la neige et on déguste cette petite merveille qui arrache bien la bouche quand on est pas habitué.
Puis il revinrent au point de départ. Avec la folle aux cheveux bleus et Amber assises dans l'herbe gelée.

Acceptant la proposition de son frère d'un grand sourire un peu d'escalade ! Parfait pour échauffer ses muscles. Ses doigts s'agrippèrent à la paroi de la muraille et elle commencat son ascension avec la grâce des membres de a guilde e leur aisance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mar 7 Fév 2017 - 19:09

Tout en emballant couvertures, vivres, nécessaires de soins, je réfléchissais. Ces étrangers me fascinaient par leur extravagance et leur « exotisme » puisqu’ils venaient d’une autre planète apparemment, mais dans le même temps il s’en méfiait. Ils semblaient inoffensifs, mais j’avais appris à me méfier de l’eau qui dort. J’enfilais ma tenue de cuir souple des Frontaliers, proche de celle des Marchombres, et y glissait toutes mes armes : sabre, arc et carquois, dague, poignard… J’étais fin prêt.

Je sortis et allais racheter quelques denrées, afin d’en avoir plus que nécessaire si un pépin survenait. Le temps avait filé avec tout ça, et il était pratiquement l’heure d’y aller. J’informais donc les hautes sphères de la Citadelle que j’emmenais le groupe d’étrangers. Personne ne souleva d’objections. Donc c’était prévu. Je le découvrais que maintenant. En ressortant, je me dirigeais vers les écuries, où « j’empruntais » des montures pour tout le monde. J’espérais qu’il y en ait suffisamment, sinon certains allaient devoir monter à deux.

Cette fois, je n’avais rien oublié ; je retournais donc là où j’avais abandonné le groupe trois-quarts d’heure plus tôt. Deux femmes étaient dans l’herbe froide, l’homme aux cheveux blancs et la fille qui m’avait salué avec la devise Frontalière. Tous deux étaient sur l’enceinte, à effectuer de drôles de gestes. Je leur laissais leur intimité, de toute façon, nous n’étions pas encore au complet. Je me postais donc de côté, tenant les rênes dans mes mains, essayant de me détendre. Mais comme à chaque fois que j’avais la responsabilité d’un groupe entre les mains, je stressais et je me concentrais donc sur ma respiration pour me détendre. Les chevaux eux, paissaient tranquillement, sereins et habitués à la vie des Frontaliers.

Quand enfin tous furent là, je m’avançais et déclarais :

-J’espère que vous êtes prêts ! C’est parti ! Chacun prends un cheval, s’il n’y a pas assez, vous monterez à deux sur une monture !

Je tendis les rênes et les laissaient se débrouiller. Dans leur monde les chevaux existaient non ? Ils devaient savoir monter. Je l’espérais sinon l’expédition tournerait vite court. J’accrochais les sacoches sur la selle, grimpais sur mon bel étalon noir ébène, lui flattait l’encolure et me tournais vers les autres :

-C’est bon ? En avant !

J’élançais mon cheval vers la grande porte. Voilà, les Montagnes du Nord nous tendaient leurs bras glacés, prêts à nous étreindre. Mais surtout, nous allions à la rencontre des Raïs.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice Heaven
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mer 8 Fév 2017 - 12:30

Ses yeux de glace qui s'accrochent à toi, sans émotion, les rouages de son cerveau s'écorchant sans fin en tentant d'expliquer ton apparition, en vain. C'est à peine s'ils effleurent le reste de ton corps, reviennent se fixer à tes iris. Pas longtemps, pas assez. Le poisson refuse de mordre à l'hameçon. Tu grognes intérieurement. Tu es une putain d'oeuvre d'art et monsieur ne daigne pas t'accorder toute son attention ? Mais pour qui il se prend ? Il devrait déjà être heureux qu'une femme daigne poser les yeux sur lui. Il aurait pu sentir la joie, l'excitation, l'inquiétude aussi, mais non, rien, à peine de la curiosité. Ce mec est aussi vide que le cerveau de Keylo. Tu te retiens de lui arracher le crâne et composes un sourire niais. Tu hoches stupidement la tête à ses mots, mais il te donne encore plus envie de le massacrer. T'es la seule à être venue te percher en haut d'un muret gigantesque, il croit vraiment que t'es perdue, que t'as fait ça sans arrières-pensées ? Bon sang mais entre la gamine et lui, y a de quoi détrôner votre blond national !

Tu le laisses rejoindre le sol, en profites pour prendre une grande inspiration. T'as rien appris d'intéressant, mis à part que les habitants n'ont visiblement jamais réussi à connecter leurs deux neurones. Tu pousses un soupir, et tends l'oreille. Les conversations alentours te parviennent en un éclair, écho flou qui n'a de sens que pour toi. Visiblement vous partez à la chasse aux guerriers cochons. Fascinant. Si leurs ennemis les plus féroces sont des porcs, ils font vraiment pas le poids face à vous. Tu lèves les yeux au ciel. Vivement qu'on en finisse.
Cheveux d'Argent est déjà presque arrivé jusqu'au petit groupe, qu'Alex et l'elfe ont rejoint comme par magie. Décidément. Tu te laisses glisser le long du mur, crochetant de temps à autre des prises grâce à tes griffes. C'est quand même vachement pratique de pouvoir transformer seulement certaine parties de ton corps. A peine arrivée en bas, tu te diriges vers Alex, ton sourire d'actrice toujours collé au visage. Toujours les oreilles qui traînent, à l'affût des conversations. Tu apprends donc que Cheveux d'Argent sort tout droit du Moyen-Âge et qu'il est le frangin de la gosse chiante. Tout s'explique, dégénérescence du cerveau génétique. Tu décides de passer outre le mec psychorigide et son prénom en verlan, même si t'es quasiment certaine que tu pourrais l'avoir dans ta poche d'un battement de cils. T'es une bombe atomique, et il a l'air de pas avoir vu de femmes depuis longtemps.

Alex hausse un sourcil, toi les épaules. T'as qu'à le draguer toi, j'pense que t'es son genre, tu râles. Tu le vois étouffer un rire. Alex est à peu près aussi bon en flirt qu'un pot de fleur. Et encore, c'est insultant pour le pot de fleur. Toujours est-il que vous êtes vraisemblablement censés vous équiper. Alex bouge pas d'un pouce, forcément. La confiance, c'est pas trop son truc. Toi t'as tes crocs et tes griffes, et au besoin quelques armes des familles dans tes poches. N'empêche que si Alex veut garder sa couverture de vieux, va falloir qu'il se fringue plus que ça. Tu lui lances une polaire, dans laquelle il abandonne toute sa dignité. S'il en a jamais eu une. Toi t'as la chaleur de la louve qui te protège, mais comme t'es pas certaine qu'Alex te laissera dévoiler ta badassitude, tu préfères t'envelopper dans quelques couches de vêtements en plus.
Et voilà Nom en Verlan qui se ramène après avoir fini ses emplettes. On dirait une grand-mère qui s'apprête à amener ses enfants en colonie. Tu te retiens de lever les yeux au ciel. Et maintenant voilà qu'il te confie un foutu cheval. Tu lances un regard interrogateur à Alex. Il vient, vous vous séparez ? Ah, visiblement il préfère se casser avec une autre, ok, tu retiens. Tu grognes intérieurement. S'il lui arrive quelque chose, qu'il vienne pas se plaindre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre N. O'Nyme
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mer 8 Fév 2017 - 16:08

La gamine vous balance quelques infos, rien qui puisse vous aider. T'hausses quand même un sourcil quand elle parle de guerrier cochons. Et bien que t'aies quand même aucune foutue idée de ce qu'est un Ts'Liche, tu te dis que tu risques pas grand-chose. La meuf là, Ruby, un truc du genre, a pas l'air super inquiète non plus. Mais bon, t'es un vieux, t'es inutile, donc t'es censé avoir l'air un poil flippé. Rapport que t'es pas hyper capable de te défendre. Alors t'hausses les sourcils, l'air un peu paumé. Eh ben j'espère qu'on en croisera pas, tu lâches dans un souffle. T'es coupé par l'arrivée d'une blonde qui se la joue Courgette. Tu vois pas trop de loin mais y a une gamine qu'a parlé pour le groupe. Sûrement une héritière. Ben tiens, un combat des familles ce serait bien sympa.

De votre côté, y a Ruby qui mitraille la gosse de questions. Tu retiens un sourire. Jusqu'à ce qu'elle se tourne vers toi pour t'en poser d'autres. Tu roules des yeux. T'as dit qu'on t'effaçais la mémoire, tu sais fichtrement pas comment tu t'en sors à chaque fois ! Alors là ma poule, tu me poses une colle. J'sais pas du tout, p't-être qu'ils ont pitié de moi. Bon, tu finis surtout par t'adapter et vivre tranquillement sur le nouveau monde. Mais t'as pas hyper envie de rester sur celui-ci. Il te rappelle la Terre, en plus arriéré. Si ça s'trouve, eux aussi ont des livres à l'effigie de leur Courgette. D'ailleurs, celle-ci parle de pas mal de trucs plus ou moins importants que tu décides d'enregistrer mentalement. Au cas où on vous ressorte ça au QPUT.(1) Pourtant la gosse a pas mentionné de métamorphes ni de surhumains. Elle est peut-être pas si con. Toujours est-il que la blonde décide de vous séparer. Soi-disant pour qu'une partie rencontre l'empereur et que l'autre se coltine les cochons. Ben voyons. Si ça tenait qu'à toi, t'irais tout seul en ville chercher des réponses. A ta manière. Même si t'es quasiment sûr qu'ils sont encore plus paumé que toi. Sans doute que la Courgette de votre monde a fait des conneries et qu'elle va vous ramener fissa. C'est qu'une question de temps.

D'un coup, la gosse vous quitte pour sauter sur le mec aux cheveux d'argent. Merde, il est déjà de retour. Ta blonde a sûrement pas eu le temps d'avoir beaucoup d'infos. Elle arrive d'ailleurs peu après, l'air heureuse et épanouie, et ça te fait marrer intérieurement. Elle a surtout envie de frapper quelqu'un, tu la connais bien. Le mec chargé de votre groupe vous annonce que vous avez genre une heure pour vous préparer, ce qui te fait lever les yeux au ciel. Une heure bordel. C'est beaucoup trop long. Ils font quoi leurs cochons, ils jouent aux cartes en les attendant ? N'empêche que y a la moitié du peuple qui se casse à la Citadelle, qui apparemment fait également office de supermarché. Pendant ce temps, Candice se ramène à tes côtés. Askip tu dois tenter de pécho le frigide. T'éclates de rire. Même pas en rêve. Elle en profite pour te lancer un plaid, jugeant que t'es visiblement pas assez habillé pour lutter contre le froid. T'avais quand même quatre couches de vêtements, mais soit.

Pas très loin de vous, une gosse râle qu'ils prennent beaucoup trop de temps. Elle te tire un sourire. On dirait ta blonde, mais en plus jeune. D'ailleurs t'es toujours pas certain de l'accompagner à la porcherie. T'es vieux, tu sais pas te battre, t'es pas censé aller sur le champ de bataille. Mais d'un autre côté, tu te ferais vachement chier avec l'empereur, et t'es quasi sûr que tu te ferais enfermer pour manque de respect. Donc bon. Tu vas rester ici, te trouver une protectrice autre que Candice - pour qu'elle minaude efficacement, c'est mieux de pas avoir un mec avec une gueule de zombie collé au cul. Ben tiens, la gosse qui râle fera très bien l'affaire. Justement, le mec qui vous prend en charge se ramène avec des chevaux, et askip y en a pas assez pour tout le monde. Tu te rapproches donc de la môme, l'air un peu fatigué et effrayé. Tu sens les yeux de Candice te transpercer le dos. Calme tes ovaires et va draguer putain ! Yo, ça te dérange pas si je monte avec toi ? J'suis un peu rouillé et l'autre blonde est super chiante, et puis j'ai pas hyper envie de crever. Au fait moi c'est Alex. La politesse avant tout maggle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amber Dumont
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mer 8 Fév 2017 - 16:59

gwendalavir



Qui avait dit chevaux ? Attendez, sérieux, ils en avaient ? Genre ça existait sur ce monde ? Bon, au moins un truc qu’elle connaissait. Et heureusement que ses parents lui avaient appris à monter quand elle était enfant sinon Amber se serait trouvée bien dans la merde. Elle allait monter quand le vieux descendit de l’arbre, s’approchant d’elle d’une démarche rouillée. Elle plissa les yeux, attendant de voir ce qu’il voulait. Qu’il monte avec elle sur le cheval ? C’était déjà tout discuté, puis il avait l’air d’être un mec sympa, dans le fond. Alex donc, lui précisa aussi qu’il connaissait la blonde qui venait d’arriver et Amber l’avait d’ailleurs déjà remarquée tout à l’heure. Elle avait l’air d’une pétasse, un peu. On s’adapte, c’est rien. Elle jeta un coup d’oeil vers tous les Autremondiens, chevauchant déjà les montures. Elle choisit quant à elle un cheval marron et blanc puis le saisit par l’encolure.

« Salut, ok ça marche. J’m’appelle Amber, enchantée Alex. Tu montes après moi, répondit-elle.

Quelques secondes plus tard, elle était installée sur l’étalon et quant au vieux, il montait tant bien que mal, traînant sa vieille carcasse derrière lui. Amber l’aurait bien aidé à monter, mais c’était pas son genre. Alors, il avait bien galéré mais au final il se posait derrière elle, en soufflant un peu trop fort, comme si le fait de monter un cheval était insurmontable pour son corps usé.  Alex avait l’air faible, elle se demandait bien pourquoi, alors qu’il lui avait semblé si fort lorsqu’elle l’avait aperçu dans l’arbre. Enfin bon, en même temps ça devait être dur de vieillir, les rides tout ça. La jeune femme se retourna, lui sourit et fit avancer le cheval au pas. Elle se répétait une phrase qu’il lui avait dite : « puis j’ai pas hyper envie de crever » , comme si Amber allait pouvoir le protéger. Il se sous-estimait sûrement, ou bien alors était-ce une apparence. En tout cas, elle prenait comme un compliment le fait qu’il lui ai demandé à elle, et non à la fille aux cheveux bleus par exemple, de monter avec elle. Elle notait cela dans un coin de son esprit, tout en repensant au regard lancé dans le dos d’Alex par la blondasse. Elle était comme son ombre, un truc assez étrange. Peut-être même qu’elle était dans une secte, ça aurait pas étonné Amber.

Bon, c’était pas le tout mais il manquait encore une ou deux personnes, non ? Elle ne savait plus qui était parti avec eux ou non.

« Alex, tu sais quoi ? Je te parie qu’ils vont pas nous laisser partir aussi facilement ou jsais pas, je le sens pas ce plan merdique d’exploration. En tout cas, j’ai tout ce qu’il faut alors s’ils me cherchent… Ils vont me trouver. Comme beaucoup d’entre nous j’suppose. »

La jeune femme se demandait intérieurement ce qui se tramait, si Mara allait réussir à régler le problème avec cette copie de notre chère Courgette, puis elle se demandait surtout comment ils allaient bien pouvoir faire pour rentrer chez eux sans encombres. Parce que ça sentait pas bon, cette histoire. Pas bon du tout.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Marchombre__Modo
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 734
Date d'inscription : 04/04/2016
Marchombre__Modo

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 23 ans
Aptitudes: Comme tous les marchombres, grande agilité et rapidité, plus un petit cadeau du Rentaï...
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Jeu 9 Fév 2017 - 20:39

Stormer observa d’un regard rassuré Luned escalader la muraille. Elle avait l’aisance d’un marchombre accompli. Ses mouvements étaient fluides et efficaces, sa montée, elle, se faisait à une bonne vitesse. Parfait, elle n’avait nullement besoin de son aide. En conséquence, l’homme aux cheveux blancs atteignit vivement son objectif, placide. Sa demi-sœur adoptive le rejoignit peu de temps après et tous deux purent débuter la gestuelle marchombre. Sereins. Ces mouvements, lents et gracieux, ce silence parfois brisé par le vent, cette méditation qu’impliquait la gestuelle… Tout était à l’apaisement.
Enfin, l’heure arriva. Les deux comparses descendirent de leur sommet et regagnèrent le groupe. Le Frontalier, sûrement revigoré par l’idée de leur chasse, s’avança d’un pas vif en leur direction.

- J’espère que vous êtes prêts ! C’est parti ! Chacun prend un cheval, s’il n’y a pas assez, vous monterez à deux sur une monture !

Stormer hérita d’une jument gris pommelé, tandis que Luned montait à ses côtés un étalon à la robe crème... et au visiblement fort caractère. La jument de l’homme aux cheveux blancs, elle, semblait être du genre douce. Il lui flatta l’encolure et, de ses naseaux, elle lui souffla dans sa main. Son destrier l’avait accepté. Satisfait, le marchombre l’enfourcha ensuite avec légèreté et se dressa sur sa selle, fin prêt. Lorsque tout le monde fut positionné sur son cheval, le Frontalier donna le signal du départ. La petite troupe passa les portes de la Citadelle et commença alors à s’éloigner dans les Marches du Nord. Sans prêter attention à Luned, la marchombre pressa légèrement les flancs de sa jument pour rejoindre la tête du groupe et poser quelques questions au Frontalier.

- Kem ?  Vous permettez que je vous appelle ainsi ? Par où comptez-vous aller ? Vous avez découvert des campements de Raïs dans les Marches du Nord ou nous allons faire une petite escapade dans les royaumes Raïs ?

La seconde proposition l’enchantait plus que la première mais n’était que peu probable. Enfin, il allait voir. Peut-être avaient-ils prévu d’emmener une petite troupe constituée presque intégralement d’étrangers qui n’était peut-être pas capables de se battre se faire massacrer en plein territoire Raï… Non, décidément, c’était peu envisageable. Sauf si les étrangers en question étaient indésirables. Mais tout de même ! Si quelqu’un d’indésirable pénétrait la Citadelle, les Frontaliers se pressaient de le demander en duel et on n’en parlait plus ! Réellement, Stormer pensait que la troupe allait seulement arpenter les Marches du Nord, chose qu’il avait faite un bon nombre de fois déjà…

_________________
Souffle frais,
Regard froid,
Stormer Nuva.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2743-les-aventures-du-glacial-storm
Laara
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Ven 10 Fév 2017 - 19:30

Spoiler:
 









La brune qui semble un peu vénère à côté de moi lâche tout haut ce que je pensais tout bas, ayant la flemme de l'exprimer moi-même. Effectivement, ils nous trainent hors de chez eux pour pas qu'on les vole après nous avoir séparés histoire de nous "affaiblir", même s'ils ne se rendent pas compte de notre dangerosité, enfin de la mienne en tout cas. Ils pensent quoi avec ce petit (mignon) frontalier qui dirige le groupe ? Qu'il pourrait m'arrêter si je m'énerve ? Je trouve que leur sécurité laisse à désirer, c'est limite s'ils ne nous livrent pas un otage pour qu'on puisse les piller. Non mais c'est vrai quoi, ils pourraient au moins nous prendre au sérieux et ramener d'autres guerriers manieurs de cure-dents ! Bon ça serait pas utile mais ça ils sont pas censés le savoir.
Je sais pas combien de temps j'attends comme ça, à m'amuser à faire s'évaporer petit à petit la neige et la glace à proximité de moi avec ma chaleur interne de loup-garou elfe. Je suis d'ailleurs amusée de constater que ça ne choque personne de la région de voir une meuf si peu vêtue se vautrer dans la neige ; vu comment ils se couvrent, ils ont l'air frileux ici.
Quand j'entends revenir les deux potos de tout à l'heure, je me redresse sur les coudes pour les observer escalader l'enceinte. Bon, ils sont pas mal quand même, rapides et agiles pour des humains ! On dirait que ça s'entraîne dur ici. La fille surtout, est plutôt précise dans ses mouvements. On dirait presque qu'elle s'applique comme si elle était soumise à un examen.
Alors que notre cher guide se ramène avec plein de bestiaux, je décide de m'amuser un peu et lui jette avec des yeux ronds et un air intéressé
- Ca se mange ces trucs ?
J'éclate de rire et poursuis :
- Non j'déconne, je connais j'en ai déjà lancé un à la gueule d'un démon. Par contre ils ont pas d'ailes les votre, c'est pas drôle, je suis déçue.
Roh y'en a plus. Je vais devoir partager avec quelqu'un. Bon la brune vénère était pas intéressante, heureusement le vieux papi est monté avec elle. L'autre autremondienne, la blonde a aussi l'air vénère. Elle me fait peur. Bon ils sont tous vénères les autremondiens ou quoi ? Je vais fraterniser avec les barbares pour la peine. Alors que tout ce beau monde se met à se barrer, je course la monture du mec aux cheveux argentés et bondis derrière lui (bon avec la délicatesse des elfes non plus, faudrait pas que je leur tue leur petits dadas !) pendant qu'il papote avec notre guide. Quoi j'aurais pu aller avec la fille ? Bah les mecs musclés aux cheveux argentés c'est mieux ! Satisfaite, je pousse un soupir d'aise et l'entoure de mes bras (bah quoi j'ai peur de tomber voyons !) tout en regardant le joli paysage.


Isy
Revenir en haut Aller en bas
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Ven 10 Fév 2017 - 20:29

La Citadelle rétrécissait petit à petit derrière nous, et je me concentrais sur la nature qui nous entourait mais aussi sur les membres du groupe dont j’avais la responsabilité. Ils faisaient un tapage monstre, comme s’ils ne savaient pas profiter de la nature. Je soupirais en silence, quand un homme vint à ma hauteur. L’homme aux cheveux blancs. Et il était Alavirien, ce qui me soulagea.

- Kem ? Vous permettez que je vous appelle ainsi ? Par où comptez-vous aller ? Vous avez découvert des campements de Raïs dans les Marches du Nord ou nous allons faire une petite escapade dans les royaumes Raïs ?

Je fronçais les sourcils et lui répondit :

-Et toi, comment te nommes-tu ? Et pour la destination… l’on m’a ordonné de chercher des Raïs. Alors nous allons à leur rencontre, et je dois dire que c’est tout bonnement insolite pour moi.

Je ricanais et me tournais pour vérifier que tout le monde suivait. Ils auraient du placer un autre Frontalier avec moi, juste pour être derrière et fermer la marche. J’étais seul avec des inconnus qui semblaient vraiment ravis d’être là. Mon ironie me fit soupirer à nouveau.

Au bout d’un moment, je décidais d’accélérer l’allure, passant au trot. L’homme aux cheveux blancs restait près de moi, et cela ne me gênais pas.

-Et que fais-tu dans la vie ? Si je peux demander. Cela expliquerait peut-être ta présence ici dans ce groupe.

Parce que oui, un individu lambda n’aurait pas dit oui à ce genre d’expéditions. Je jetais un coup d’œil au soleil en attendant sa réponse ; il allait bientôt falloir monter le camp. Je me devais donc de trouver un endroit, ce qui ne devrait pas être trop difficile dans ces endroits rocheux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko
Invité
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Dim 12 Fév 2017 - 15:47

Spoiler:
 



Gwendalavir
feat les petits alaviriens

C'était un jour étrange.
A commencer par la personne qui lui avait apporté son café ce matin et n'y avait mis qu'un sucre au lieu de deux. En s'habillant par la suite, impossible de retrouver ses boucles d'oreilles en or frappée du symbole de son peuple - Mae elle-même était bordélique, mais elle avait bien assez de personnes à son service pour pallier à ce défaut, merde. Enfin, lorsqu'elle marchait dans la cour entourée de son escorte, elle n'entendit aucun potin de princesse impériale - et c'est là qu'elle sut que cette journée était anormale. Jamais encore Maeko n'avait vécu un jour au palais sans entendre un petit scandale causée par ces demoiselles. Alors que la jeune femme se rendait en réunion, elle eut l'envie soudaine de retourner en courant dans sa suite et de s'enrouler dans un plaid en fourrure rose pâle tout en écoutant du Mozart en attendant que cette journée placée sous le signe du mal s'achève. Elle n'en fit rien, évidemment. Elle aimait sa dignité encore plus que la musique terrienne (et pourtant…)

Après quelques heures de blabla, de conversation sérieuses, de menaces militaires enveloppée dans des tons mielleux, de duel de regard avec les chefs d'état (elle avait gagné, ils avaient tous baissé les yeux sur ses jambes), la demoiselle s'en alla dans les jardins fumer une cigarette. C'est à ce moment là que ce sentiment très désagréable d'aspiration l'enveloppa, et quand elle ouvrit les yeux, elle n'était plus dans les jardins du palais. Disparus, les buissons verts taillés en labyrinthe, envolée, la statue en or du paon aux milles yeux (quelle horreur ce truc). A la place, un froid glacial qui s'engouffra sous le jupon de sa robe bleu roi. Elle plaqua ses mains sur ses épaules dénudées en grelottant. Avant de se demander où elle avait atterri, Mae retrouva ses instincts. Méfiante, aux aguets, elle regarda aux alentours, cherchant des yeux d'éventuels dangers ou opportunités. A la place, elle repéra au loin ce qui semblait être un petit groupe de personnes. Elle suivit les évènements des yeux, attentive. Il semblait qu'elle n'était pas la seule autremondienne à avoir atterrit dans ce monde…

Ils se divisèrent en deux groupes. Mae décida alors qu'il était temps de sortir de sa cachette et de s'intégrer à la curieuse situation. Elle s'approcha, non sans méfiance. Ces gens là semblaient préparer une expédition. Elle expliqua brièvement aux dirigeants de l'expédition qu'elle s'était également échouée dans ce monde, avant de se souvenir que sa tenue n'était pas des plus pratique pour ce type d'aventure. Elle invoqua silencieusement sa magie et se couvrit de vêtements autrement plus adaptés : de grosses bottes montantes, propice à la marche, remplacèrent ses escarpins de demoiselle, tandis que pantalon, chemise, tunique et gants virent la protéger du froid mordant. Elle s'enveloppa également dans une cape de peau et se redressa de toute sa taille, cherchant à casser son éternelle apparence de femme-enfant qui dans ces circonstances, ne lui était d'aucune aide.

Prendre un cheval ? Arrivant bonne dernière, Maeko n'avait maintenant plus d'autre choix que de faire équipe avec quelqu'un d'autre. Elle balayait les autres personnes du regard. Une jeune fille blonde retient son attention : de ce qu'elle avait compris, c'était une autremondienne. Doublée d'une pétasse. La mesquinerie royale qui flottait sur ses lèvres lui évoqua fortement ses compatriotes des limbes. Et comme le disait le dicton : "no no no, stick to the stuff you know". Maeko se dirigea donc vers la magnifique blonde aux yeux qui n'annonçait rien de bon… "comme au pays". Elle posa une main gantée sur le dos de l'animal et tendit l'autre à la jeune femme afin qu'elle l'aide à monter - espérant au passage qu'elle ne la laissera pas seule dans la neige, sans quoi Mae se laissera sans doute aller à ses instincts primaires de démone, ceux qu'on avait pas envie de déclencher. Mais qui pourrait ignorer un visage d'ange tel que le sien ?

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
NEWBIE
avatar
Masculin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 10
Date d'inscription : 14/01/2017
NEWBIE

Mon personnage
Sexe et âge: F, 21 ans humains
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Dim 12 Fév 2017 - 17:00

Myakko avait la chance de ne pas avoir de compagnon sur son cheval. Elle n'était pas forcement bonne cavalière mais assez pour monter correctement seule. A deux, c'est une autre paire de manche. Heureusement, sa monture était bien dressée, docile et surement pas trop téméraire. Cela lui allait parfaitement. Suivant la troupe, elle ne savait pas trop si elle devait rester avec ceux de son monde ou tenter de se rapprocher des Alaviriens. Spike était revenu et s'était perché dans sa capuche, se protégeant du vent mordant qui soufflait parfois entre les arbres.

Le coin était plutôt sympa, quand on faisait abstraction du froid, et ce qui ressemblait pour le moment à une balade était plutôt agréable pour la jeune elfe.

Après quelques hésitations elle pressa son cheval pour se rapprocher de Kem. Parce qu'il était bien gentil, le frontalier, mais il n'avait pas l'air de se dire que donner des informations quant à leurs ennemis, ce serait une bonne idée. Une fois à son niveau et celui de Stormer (et Laara qui s'était mise la sans vergogne, elle les salua poliment d'un simple hochement de tête en attendant qu'ils terminent leurs conversations pour pouvoir ouvrir la bouche (ou qu'ils engueule vertement Laara).


Messieurs, bien que nous autres Autremondiens soient assez confiant dans nos capacités à survivre au combat, je vous avoue être curieuse sur ce qui nous attends. Si j'ai bien compris, nous allons affronter des hommes cochons, mais à quoi devons nous nous attendre? Comment combattent-ils, avec quoi, ont-ils des tactiques particulières, ou pas du tout? Le genre de petits conseils et savoirs qui peuvent vous sauver la vie. En contrepartie, je peux vous donner ce genre de détail sur notre troupe, que vous puissiez nous organiser en conséquence. Il me semble que vous aimez que les choses se fassent dans les règles, et une troupe désordonnées n'est pas vraiment l'optimum, n'est-ce pas? Et si la demoiselle extravagante vous importune, je peux la prendre avec moi.

Souriante, elle était sincèrement en train de proposer son aide avec l'armée de pignoufs à cheval qui partait chasser le raïs. Et s'il était lucide, il savait surement qu'il en aurait besoin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Mer 15 Fév 2017 - 10:44

Le jeune homme n’eut pas le temps de répondre qu’une femme approcha et se mit à mon niveau. Il était vrai que je ne devais pas être un très bon guide, étant donné qu’ils avaient tous des inquiétudes et autres demandes.

- Messieurs, bien que nous autres Autremondiens soient assez confiant dans nos capacités à survivre au combat, je vous avoue être curieuse sur ce qui nous attends. Si j'ai bien compris, nous allons affronter des hommes cochons, mais à quoi devons nous nous attendre? Comment combattent-ils, avec quoi, ont-ils des tactiques particulières, ou pas du tout? Le genre de petits conseils et savoirs qui peuvent vous sauver la vie. En contrepartie, je peux vous donner ce genre de détail sur notre troupe, que vous puissiez nous organiser en conséquence. Il me semble que vous aimez que les choses se fassent dans les règles, et une troupe désordonnées n'est pas vraiment l'optimum, n'est-ce pas? Et si la demoiselle extravagante vous importune, je peux la prendre avec moi.

Je fronçais les sourcils, intrigué. Elle lui proposait son aide, non seulement avec les Raïs mais aussi avec le brouillon d’armée qui me suivait. Je pris un moment pour observer le paysage, cherchant un endroit où monter le bivouac pour la nuit, puis lui répondis :

-Alors les Raïs… oui ce sont des hommes cochons, ou du moins des guerriers cochons. Ils sont assez laids et malodorants, avec des groins, des défenses, des cornes parfois… ils sont assez stupides mais en groupe ils sont redoutables. Ils se battent avec tout ce qu’ils trouvent, ça peut être des épées, des haches, des fourches, des gourdins… et ils n’ont pas de réelles armures, mais des pièces disparates surement ramassées sur des cadavres. Cela vous éclaire-t-il ? De toute manière, vous comprendrez en les voyant. Il n’y a pas de tactique à avoir avec eux, juste les tuer.

Je levais la main pour stopper tout le groupe, puis j’avançais pour pouvoir faire demi-tour et regarder de face les autres. D’une voix forte je leur dit :

-Nous allons monter le camp là-bas, à l’abri des rochers ! Cette nuit sera sans doute paisible, mais dès demain nous devrons être silencieux et prudents, car nous entrerons dans le territoire des Raïs ! C’est parti !

Je refis demi-tour et me dirigeais vers les rochers. Ils nous abriteraient du vent nocturne et des éventuels rôdeurs. J’hésitais ; devais-je placer des sentinelles ? Au cas où ? Mais qui ? Je ne connaissais pas suffisamment les gens du groupe pour leur confier notre sommeil. Peut-être l’homme aux cheveux blancs, la fille qui m’avait proposé son aide, et moi ? Ce devait être une bonne solution.

Sur ses pensées, je descendis de cheval et l’attachais, puis je détachais le nécessaire pour monter le camp. J’espérais qu’ils aient de quoi faire aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Modo
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 734
Date d'inscription : 04/04/2016
Marchombre__Modo

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 23 ans
Aptitudes: Comme tous les marchombres, grande agilité et rapidité, plus un petit cadeau du Rentaï...
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Jeu 16 Fév 2017 - 16:09

- Et toi, comment te nommes-tu ? Et pour la destination… l’on m’a ordonné de chercher des Raïs. Alors nous allons à leur rencontre, et je dois dire que c’est tout bonnement insolite pour moi.

Le marchombre hocha la tête. Ils étaient donc tous deux embarqués dans une aventure qu’ils n’avaient pas quémandée. Ça leur faisait au moins un point commun. Ses pensées divaguèrent et Stormer remarqua que son guide augmentait la vitesse. Il pressa les flancs de sa jument dans le but de rester à la hauteur du Frontalier. Avant qu’il ne lui dévoile son nom, Kem enchaîna :

- Et que fais-tu dans la vie ? Si je peux demander. Cela expliquerait peut-être ta présence ici dans ce groupe.

Oh, pas grand-chose… C’était ce qu’il avait envie de lui répondre, mais une étrange femme l’en empêcha. Il s’agissait de la brute aux cheveux bleus. Elle sauta sans vergogne sur la jument et encercla Stormer de ses bras tandis que ce dernier s’appliquait à calmer le cheval affolé.

- Oh, oh… Tout doux. Ne t’énerve pas… Là, c’est bien, lui soufflait-il tout en lui caressant le garrot.

Lorsque la jument eut retrouvé sa sérénité, le marchombre se tourna vers sa passagère. Il la regarda froidement, d’un visage sans émotions, avant de lui déclarer :

- La prochaine fois que vous montez ainsi, je vous éjecte. Les chevaux ne sont pas des objets, ils ne méritent pas d’être traités d’une telle façon. Et puis enlevez vos bras de ma taille,
ajouta-t-il après une pause. A la vitesse où nous allons vous ne risquez pas le moins du monde de tomber.

Alors, une femme qui s’était précédemment mise à la hauteur des chevaux des deux alaviriens prit la parole :

- Messieurs, bien que nous autres Autremondiens soient assez confiant dans nos capacités à survivre au combat, je vous avoue être curieuse sur ce qui nous attend. Si j'ai bien compris, nous allons affronter des hommes cochons, mais à quoi devons-nous nous attendre? Comment combattent-ils, avec quoi, ont-ils des tactiques particulières, ou pas du tout? Le genre de petits conseils et savoirs qui peuvent vous sauver la vie. En contrepartie, je peux vous donner ce genre de détail sur notre troupe, que vous puissiez nous organiser en conséquence. Il me semble que vous aimez que les choses se fassent dans les règles, et une troupe désordonnées n'est pas vraiment l'optimum, n'est-ce pas? Et si la demoiselle extravagante vous importune, je peux la prendre avec moi.

- C’est bien aimable de votre part, mais si elle se tient tranquille, il n’y a pas de problèmes à ce qu’elle reste avec moi. Cela ne tient qu’à elle, termina le marchombre en jetant un œil à sa curieuse passagère.

Le Frontalier, de son côté, expliqua à l’autremondienne ce qu’il y avait à savoir sur les Raïs. Il arrêta ensuite sa monture et attendit qu’ils fassent tous de même pour se retrouver face à la troupe et ordonner l’arrêt pour la nuit. Tandis que le guide repartait devant, Stormer s’adressa à la femme qui avait demandé des renseignements sur les Raïs, toujours auprès de lui :

- Il ne faut pas vous inquiéter pour les Raïs ; tant qu’ils ne sont pas commandés, il n’y a pas de réels dangers… Du moins, si vous êtes formés au combat. Mais je doute que ce ne soit pas le cas.

Sur ce, il rejoignit Kem pour préparer le campement. Il descendit de sa monture et invita sa passagère à faire de même alors qu’il attachait la jument. Il alla ensuite vers le Frontalier et se présenta :

- Je m’appelle Stormer Nuva. Excusez-moi pour tout à l’heure, je n’ai pas vraiment eut le temps de vous répondre. En réalité, je suis un voyageur, mais ce n’est pas la raison de ma présence ici. Il s’agit de la jeune fille, là-bas, fit-il en désignant Luned. C’est une de mes connaissances et elle a insisté pour que je participe à cette expédition. Sinon, vous aurez peut-être besoin de veilleurs pour la nuit. Je veux bien me charger du premier tour de garde.

_________________
Souffle frais,
Regard froid,
Stormer Nuva.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2743-les-aventures-du-glacial-storm
Frontalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 17
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 104
Date d'inscription : 25/05/2016
Frontalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Jeune femme de 20 ans
Aptitudes: Génie du sabre, aussi à l'aise sur cheval ou à terre pour se battre.
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Jeu 16 Fév 2017 - 20:04

Ehawee était parti de la  Citadelle, très tôt ce matin, en faite en pleine nuit. Elle était sorti de sa chambre par la fenêtre, avait sellé Eldorado et s'était élancé dans la nuit. Elle n'avait bien sur pas oublier son sabre et ni son arc pour pouvoir chasser. Elle portait son armure de cuir sombre et ses cheveux relevé en un chignon. Eldorado galopait comme un  fou, connaissant le moindre des chemins. Le roulement sourd du bruit des ses sabots berce la jeune frontalière qui s'endormirait presque. Mais il faudrait que le vent glacé des Marches du Nord arrête de lui fouetter le visage, la tenant éveillée. Alors, puisqu'elle ne peut pas dormir, elle n'avait qu'à rester dans son lit, elle l'encourage le petit entier de sa voix, qui est, avec lui, efficace, bien plus que ses jambes ou une cravache.

Ils passèrent leurs journées à vadrouiller. Ehawee connaissait par cœur les sentier qu'ils empruntaient. Elle ne s'était même pas arrêter pour manger de la journée. Les seules poses qu'elle avait faites était pour Eldorado que la soif tenaillait.  Autrement, ils avaient alterné de longs galops avec des temps de pas où Ehawee admirait le paysage. Elle aimait ses moments passé avec son petit cheval, sans parasites autours.

Alors que le soleil commençait à baisser dans le ciel, rendant ses montagnes adorées flamboyantes et qu'Ehawee commençait à se dire qu'elle faudrait qu'elle plante son camp, elle entendit du bruit. Et  Eldorado se mit à danser sur ses longues jambes. Du haut d'où elle était, elle reconnut Kem, un frontalier accompagné de deux personnes qui semblaient être des marchombres. Une jeune femme et un jeune homme au cheveux blanc. Ce petit groupe était accompagné d’énergumènes inconnu au bataillon. Elle remarqua alors les chevaux qu'ils montaient. Ils lui avaientt vidé l'écurie ! En plus, il n'y avait même pas assez de montures pour tout le monde, l'homme aux chevaux blancs devait se coltiner une jeune femme aux cheveux bleus. Bon, ils avaient eu le bon sens de ne pas toucher à Éphémère. De toute façon, elle les aurait manger.

La jeune femme les regarda començer à s'installer avant de se décider à les rejoindre. Elle lança Eldorado dans la pente, le laissant rennes longues pour qu'il se débrouille. Arrivé en bas, elle lança l'entier au petit galop et les rejoignit. L’arrêtant et sautant  en bas de son cheval, elle tendit sa paume ouverte vers Kem
-Honneur et Courage !
Elle regarda autour d'elle :
-Que faites vous ici, aussi près de la frontière ?
Et elle pensa très fort : «  Et avec tout les chevaux? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NEWBIE
avatar
Masculin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 10
Date d'inscription : 14/01/2017
NEWBIE

Mon personnage
Sexe et âge: F, 21 ans humains
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Marches du Nord / Tara Duncan suite Jeu 16 Fév 2017 - 22:00

La jeune elfe nota silencieusement les informations qu'on lui donnait, en profitant pour lancer un petit regard en coin à Laara, histoire de lui demander -gentiment- de se tenir un peu plus tranquille. Au moins, elle n'avait pas à craindre quelque chose de plus exotiques que des guerriers chargeant l'arme au clair. Elle n'aimait pas la magie pour une raison, et c'était en partie lié au fait que leurs utilisateurs n'était pas signalés par un gros panneau clignotant et qu'on ne pouvait que supposer chaque adversaire comme sortcelier. Ou dessinateur, dans le cas présent.

"Je n'ai malheureusement pas la formation adéquate pour une bataille rangée. Mais s'ils sont aussi organisés que vous le dites, je ne crains pas grand chose je pense."

Ils interrompirent leur discussion car il était temps de monter le camp. Elle se sentait plus à l'aise dans un arbre, mais elle se devait de suivre le groupe. Alors elle poserait sa tente dans les rochers, avec les autres. Un peu feignasse sur les bords, elle avait ramenée une tente dépliable de la terre, et l'installa sans effort. Elle voulait reconnaître un peu les alentours, et voir si elle ne pouvait pas installer un système d'alarme rudimentaire, quand elle se tendit, ses sens d'elfe en alerte. Une cavalière s'était approché du camp et les observait. Elle continua son affaire, la main proche d'une de ses dagues, et Spike, son écureuil, s'était placé dans un arbre proche, prêt à la suivre si elle s'en allait. Fort heureusement, la demoiselle était en réalité une alliée, puisqu'elle les rejoignit sans se poser plus de question. Myakko reconnut les salutations rituelles de leurs hôtes et  elle s'approcha des autres Autremondiens, non sans signifier à Kem qu'elle était à sa disposition s'il le souhaitait, et saluer d'un hochement de tête amical la nouvelle venue.

Elle s'approcha donc d'Alex  (je sais pas si Amber reste avec lui).


"T'as tout ce qu'il te faut?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marches du Nord / Tara Duncan suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Côté Hors-Jeu :: Partenariats :: Cross RP-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet