Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

[CaT] Estuaire de la Voleuse, Esrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: [CaT] Estuaire de la Voleuse, Esrin Mar 11 Avr 2017 - 17:17

Vous arrivez à l’estuaire de la Voleuse, autrement nommé Grande Faille, qui est le lieu où vous pouvez admirer ce fleuve se jeter dans la Mer des Brumes. C’est un spectacle éblouissant ! De là ou vous êtes, quelques embruns vous parviennent même au visage…
Finalement, comme indiqué dans la lettre de Merwyn, vous marchez dix kilomètres vers l’est, puis vous remontez vers le nord et mesurez votre avancée pour faire seize kilomètres. Cela vous mène en pleine jungle d’Hulm, grande étendue verte et tropical. Visiblement, votre quête ne sera pas de tout repos. Vous pouvez croiser ici brûleurs, ours élastiques, des enjôleuses d’Hulm… Bon nombre de créatures dangereuses et peu partantes pour un pique-nique ! Sûrement après nombre de combats acharnés (ou fuites), vous arrivez face à un arbre peu commun à ce terrain, un rougeoyeur ! Ni une, ni deux, vous vous précipitez à son pied et murmurez la solution à la mystérieuse énigme de Merwyn. Le vent se met à gémir autour de vous et une nouvelle devinette vous est soufflée au creux de l’oreille…


Suit celle qui serpente entre les monts
Et rend-toi chez les plus nobles utilisateurs de l’Imagination
Demande à voir le plus sage d’entre eux
Qui de sa dernière demeure exaucera ton vœu
Il suffira de poser tes mains près de son cœur
Et d’être observateur
Pour que te soit révélée
La suite de ton épopée

Qui est celle qui serpente entre les monts ? Qui sont les plus nobles utilisateurs de l’Imagination ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légionnaire__Admin
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 272
Date d'inscription : 06/09/2016
Légionnaire__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Mâle de 26 ans
Aptitudes: Légionnaire Aveugle
MessageSujet: Re: [CaT] Estuaire de la Voleuse, Esrin Mer 12 Avr 2017 - 23:21

Chasse aux trésors

Comment décrire la jungle d'Hulm quand on était aveugle? Je réfléchissais soudain à la question tandis que j'écrasai pour la énième fois un insecte qui suçait mon sang au niveau de mon cou. La première chose dont je voudrais parler, c'est ma sensation, particulièrement désagréable, de me trouver dans une armure inondée. J'étais en sueur, non pas à cause de la chaleur qui était somme toute raisonnable, mais à cause de cette moiteur, lourde, gorgée d'humidité. Je m'essuyais constamment le front, pour éviter que mes bandages deviennent des éponges. La première chose qu'il me faudrait en sortant de ce sauna sera un bon bain dans une rivière gelée. Le deuxième point important pour un aveugle, c'est l'ouïe. Si je voulais un endroit calme, où écouter le silence et passer une bonne retraite, je n'ai pas choisi la bonne destination. La vie animale et végétale s'était développée sans aucune limite imposée par l'homme. En résultait un nombre incalculable de sons différents, allant des cris de prédateurs aux sifflements du vent dans les arbres, tout en passant par quelques sons aux origines douteuses, comme ce bruit de succion qui venait de s'élever non loin de moi. Je n'oublie pas l'odorat, qui était à rude épreuve. Les odeurs étaient très loin d'être agréables, agressives et repoussantes. Je devais respirer le plus possible par la bouche pour le supporter.

Ces points ne rendaient pas la jungle mortelle, juste très fatigante à traverser, et étaient assez désagréables pour éloigner les touristes. Pour les plus courageux ou fous, comme moi-même, il s'avère que la jungle vous posera rapidement un autre problème. Plusieurs autres en fait. Mon monologue intérieur fut interrompu par un feulement grave qui retentit à ma droite. Mon sabre décrivit un arc de cercle parfait et décapita la bête alors qu'elle me bondissait dessus. Je disais donc, on pouvait trouver ici le plus grand nombre de bestioles voulant vous dévorer, déchiqueter, ingurgiter de tout Gwendalavir. Les plus connus étant les bruleurs, il y avait aussi les ours élastiques ou encore les enjôleuses d'Hulm, qui étaient particulièrement dégoutantes. Je vivais donc une véritable balade de santé. Heureusement que je venais ici pour une chasse aux trésors, sinon je crois que je me serais ennuyé. En parlant de la chasse...

J'avais suivi les indications de Merwyn depuis Al-Jeit, il y a déjà plusieurs jours. Le début du trajet s'était déroulé sans encombre, je connaissais la route de l'Est, l'ayant déjà empruntée de nombreuses fois. La situation s'était nettement dégradée une fois les Montagnes de l'Est franchies. Je ne m'étais jamais rendu dans cette région, et elle n'était pas particulièrement hospitalière. J'avais suivi le cours de la Voleuse depuis sa source jusqu'à arriver à son estuaire, aussi appelé la Grande Faille. Certains disaient que l'endroit était éblouissant et magnifique. Je vous épargnerais cet argument d'agence de tourisme. De toute façon je n'y voyais rien. Donc, à ce moment-là je me dirigeai vers le Nord, suivant la côte avant d'arriver dans la jungle d'Hulm. J'ai su que j'y avais pénétré dès que le silence fut supplanté par un cocktail assourdissant de bruits en tout genre.  Loin de m'impressionner, je m'étais enfoncé dans cet amas tropical avec pour objectif de trouver cet arbre dont parlait l'énigme. Plus facile à dire qu'à faire, quand on ne voit pas où l'on va. J'essayais de suivre toujours le même cap, pour éviter de tourner en rond, mais je devais régulièrement contourner certains bosquets particulièrement épais et denses.

Pour conclure mon monologue, j'étais perdu et je n'avais aucune idée de comment je pouvais trouver ce fichu arbre. J'avais choisi cet endroit pour commencer la chasse parce qu'il me semblait être parfait pour cacher des artefacts, loin de toute vie humaine, et au cœur du danger. Je ne regrettais, bien entendu, pas ce choix. Je tenais à ma fierté. A plusieurs reprises je m'étais retenu d'utiliser mon chuchoteur pour demander de l'aide à Neleam, la Chevalière qui se trouvait à Al-Jeit. Non, il fallait que je me débrouille seul. J'étais un légionnaire, un guerrier d'élite de l'Empire. Un nouveau craquement derrière me fit comprendre que la faune du coin ne savait pas ce que cela signifiait. Je poussais un nouveau soupir tandis que j'analysais mon environnement. Le craquement avait été assez lointain, mais surtout provenait des cimes. Un oiseau certainement, pensais-je, reprenant mon chemin. Soudain, les craquements se multiplièrent et un cri retentit, glaçant, terrifiant. Un ours élastique. Je jurais, conscient que je n'avais aucune chance seul face à lui. Je choisis la meilleure option que j'avais à ma disposition, courir. Fort de mon entrainement, mes foulées étaient puissantes mais aussi discrètes, pour éviter d'alerter d'autres prédateurs. Cependant, aux bruits que j'entendais derrière moi, je ne parvenais pas à augmenter la distance qui nous séparait. Ces ours étaient de très bons grimpeurs et ils étaient effroyablement rapides et agiles. Mon souffle commençait à manquer, mais je ne pouvais pas m'arrêter. Même si je pouvais gagner le combat, l'ours pouvait me blesser gravement, voir mortellement. Ce qui signifiait mourir dévoré par les charognards.

Cela faisait plusieurs minutes que je courrais, respirant difficilement à cause de l'air lourd et de la végétation coriace dans laquelle je devais me frayer un chemin à coup de sabre. Mon bras s'épuisait rapidement et je commençais à ralentir. Saloperie de jungle. Tout à coup, mon environnement proche changea drastiquement. Sous la surprise je m'étais stoppé net, recherchant le piège. L'air était bien plus respirable ici et je récupérais rapidement de ma course à coups de grandes inspirations. J'avais une sensation étrange, c'était comme si... Il n'y avait plus de jungle autour de moi. J'entendis toujours les bruits assourdissant derrière moi, mais il n'y en avait pas proche de moi. Une brise légère, douce et agréable, semblait m'inviter à avancer. Étais-je mort ? L'ours m'avait-il rattrapé ? Mon esprit était totalement perdu. Mes jambes, qui ne semblaient plus m'obéir, se dirigeait en avant. J'eu l'étrange sensation d'être arrivé à ma destination quand je posai ma main sur le tronc d'un arbre. Je fis quelques pas pour mesurer sa circonférence. Il était énorme. Comme décrit par Merwyn. Alors que je me demandais par quel miracle je m'étais retrouvé là, une voix retentit, semblant provenir de partout à la fin.

Suit celle qui serpente entre les monts
Et rend-toi chez les plus nobles utilisateurs de l’Imagination
Demande à voir le plus sage d’entre eux
Qui de sa dernière demeure exaucera ton vœu
Il suffira de poser tes mains près de son cœur
Et d’être observateur
Pour que te soit révélée
La suite de ton épopée


Je me mis immédiatement en position de combat, malgré ma fatigue. Mes sens étaient de nouveau en alerte. Je n'avais rien entendu qui pouvait trahir la présence d'une autre personne, ce n'était pas normal. La brise revint alors, calmant mes inquiétudes avec des caresses rassurantes. Quel phénomène étrange, je ne m'étais jamais sentis autant serein qu'en ce moment. Reprenant le contrôle de mon esprit, je me rendis compte que la "voix", ou quoi que ce soit, avait semblé s'être élevée dans ma tête. Un peu comme le fonctionnement d'un chuchoteur. Peut-être qu'il s'agissait là d'un Dessin qui ne se déclenchait que lorsqu'une personne touchait l'arbre. Je n'y connaissais rien en Dessin, donc je stoppai mes spéculations sur le sujet. Je me remémorais ce qui était évidemment une nouvelle énigme de Merwyn. Mon esprit était encore trop perturbé pour que je puisse réfléchir correctement, je décidai donc d'utiliser mon chuchoteur pour réciter ces vers à Neleam. Elle pourrait certainement avoir des pistes intéressantes et son avis serait important pour moi. Son pas de côté effectué, il faudrait quelque temps avant qu'il ne revienne avec la réponse de la Chevalière, alors j'entrepris de me poser au pied de l'arbre pour me reposer et manger un peu.

Je m'étais assoupis quand le chuchoteur revint. Reprenant mon sabre en main soudain sur le qui-vive, je me remémorais ma course folle, ma découverte de l'arbre, puis l'énigme. Je me calmais alors, me rendant compte que je me sentais bizarrement en sécurité près de l'arbre. J'ouvris une main et le chuchoteur vint s'y loger, tandis que je le caressai. Je sentis la Dessin naître dans mon esprit et je reconnu la voix de Neleam.


" Étrangement, « les plus nobles dessinateurs » me fait penser… aux Dames qui se trouvent dans le lac Chen. Ces créatures habitent l’Imagination, du moins pour certaines et on peut difficilement faire plus noble… Mais pourquoi parler d’elles au masculin ? …

Les nobles Dessinateurs peuvent être des Dessinateurs ayant du sang aristocratique dans les veines, comme il y en a beaucoup à Al-Jeit. Celle qui serpente entre les monts pourrait être le Pollimage, mais ça ne colle guère. Bien trop terre à terre. Ensuite on peut avoir les Petits, la Forêt Maison mais...

Je n’ai rien de satisfaisant à te partager pour le moment, je le crains… Juste une bière. "


C'était étrange, mais je rêvais d'une bonne bière auprès du jeu au moment même. Plus sérieusement, je pris le temps d'analyser les réflexions de la Chevalière, en comparant avec les vers de l'énigme. Je me rendis compte alors qu'il serait mieux que je réfléchisse à voix haute, pour partager mes pensées avec Neleam. Le chuchoteur s'occupera de les lui retranscrire.

- Merci madame pour votre aide précieuse. Les Dames me semblent une bonne piste, mais le vers qui dit "Demande à voir le plus sage d’entre eux" l'élimine, malheureusement. Ici on parle clairement au masculin, comme vous l'avez justement remarqué et je ne crois pas que les Dames possèdent une hiérarchie, que ce soit politique ou intellectuelle. Peut-on dire qu'un dessinateur aristocrate peut être plus sage qu'un autre ? Pour moi aucun ne mérite ce trait. Non je pencherai plus pour les Rêveurs. Ils sont médecins et sauver des vies et la plus noble des vocations. De plus, il existe des rêveurs très sages, les plus respectées et ceux qui dirigent leurs monastères. Par contre je ne vois pas ce qui est derrière "celle qui serpente entre les monts". Comme vous je pense qu'il s'agit d'un cours d'eau, qui doit certainement traverser une montagne sur une grande partie de son parcours. Si je me base sur la position des villes des Rêveurs, à savoir Ondiane et Tintiane, ce pourrait être l'Ombre, ou cette rivière qui traverse le pays Faël dont j'ai oublié le nom. Mais c'est vraiment à l'autre bout de l'Empire, pourquoi m'avoir emmené ici dans ce cas ?

Je sentais que quelque chose m'échappait et j'essayais de me remémorer la carte de l'Empire. Me rendre jusqu'à Ondiane ou Tintiane me prendrait des semaines, ce qui paraissait être beaucoup trop dans cette course à la montre. Pourtant c'était les deux seuls endroits où vivaient les rêv... Mais non ! J'avais totalement oublié Fériane !

- J'ai trouvé ! L'énigme parle des rêveurs de Fériane ! Ils sont au Sud-Ouest de ma position et le voyage devrait prendre moins d'une semaine. Bien plus réaliste que vers leurs autres retraites. Cependant quel cours d'eau peut correspondre à cette description... Il y a bien la Voleuse, que j'ai suivi jusqu'ici. Mais elle ne traverse presque pas les Montagnes de l'Est. Alors qu'est-ce que ça pourrait être... Quel est le nom de cette rivière au Nord de la jungle déjà ? Loubourde? Non ce n'est pas ça... Ah ça y est, Loutoubre !

La mystérieuse brise revint caresser mon visage, qui s'étira alors d'un large sourire. Je venais de trouver la réponse à cette première énigme. Je laissai le chuchoteur partir délivrer son message, tandis que je préparais mes affaires pour un voyage qui s'annonçait plutôt long. C'est avec un dernier soupir que je laissais l'arbre et la clairière, m'enfonçant à nouveau dans la végétation hostile de la Jungle d'Hulm. La chasse continue.  

_________________


Dernière édition par Esrin Ilïen le Mer 29 Nov 2017 - 9:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2881-esrin-le-legionnaire-aveugle
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: [CaT] Estuaire de la Voleuse, Esrin Jeu 13 Avr 2017 - 10:51

Ainsi l'aveugle se remet en route. Il a encore bien des épreuves à traverser...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CaT] Estuaire de la Voleuse, Esrin

Revenir en haut Aller en bas

[CaT] Estuaire de la Voleuse, Esrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maelya [Pirate, voleuse & Assassin]
» Eleys [Voleuse et aventurière]
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge
» *. Kyra Nïran [Assassin, voleuse]
» Elvira Dommein, Voleuse/Assassine à la retraite[Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Est :: Au-delà des montagnes :: Grande faille-