Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

[CaT] Fériane, Esrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: [CaT] Fériane, Esrin Jeu 13 Avr 2017 - 10:49


Après avoir suivi la Loutoubre au prix de nombreuses aventures, après avoir passé les périlleuses Montagnes de l’Est, vous voici enfin devant la porte des rêveurs. Vous palabrez avec eux pour qu’ils vous laissent entrer et demandez à voir le plus sage de ces guérisseurs. Sans hésiter, ils veulent vous mener à leur maître rêveur, mais vous vous remémorez d’un détail de l’énigme : « sa dernière demeure »… Peut-être demandez-vous de suite à aller vous recueillir sur les tombes, peut-être allez-vous tout de même bavarder avec le rêveur du cercle le plus haut, mais vous parvenez en définitive à la même conclusion : il faut se rendre au cimetière des rêveurs. Vous négociez avec eux et parvenez à y avoir accès. Le plus sage… Ce ne serait pas le cercueil entouré de fleurs ? Vous cheminez vers ce dernier puis vous pliez aux directives de Merwyn. Poser vos mains à l’endroit du cœur sur la pierre du cercueil vous amène à vous pencher, et vous remarquez un interstice dans laquelle vous décidez d’insérer votre index. Vous ressentez soudain une présence derrière vous. Vous vous retournez et remarquez un homme en bure vous chuchoter une nouvelle énigme. Ceci fait, il s’évapore dans l’air. Ce n’était qu’un Dessin, une illusion.
Peut-être les rêveurs éberlués vous ont-ils vu provoquer ce Dessin, peut-être non, mais vous sortez de Fériane avec une nouvelle énigme en tête.


Ancien repaire de monstres terrifiants
A l'apparence humaine mais au cœur sanglant
Ce lieu des bêtes héberge toujours néanmoins
Bien que ces créatures féroces soient moins
Rend-toi là-bas sans personne
Et tâche de trouver ce qui détonne

Quel est cet ancien repaire de monstres terrifiants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légionnaire__Admin
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 254
Date d'inscription : 06/09/2016
Légionnaire__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Mâle de 26 ans
Aptitudes: Légionnaire Aveugle
MessageSujet: Re: [CaT] Fériane, Esrin Jeu 13 Avr 2017 - 19:17


Fériane, une des trois demeures des Rêveurs, était un véritable havre de paix. Je crois que je n'avais jamais autant apprécié le silence. Mon esprit était reposé et mes pensées étaient claires comme de l'eau de roche. Rien comparé à mon état quelques jours de cela. Après avoir trouvé la réponse à la première énigme, j'avais traversé, non sans difficultés, la jungle d'Hulm une nouvelle fois. Cependant l'ours élastique ne m'avait pas retrouvé, et j'en avais été assez heureux pour supporter mon trajet jusqu'à retrouver les plaines hospitalières. De là, j'avais suivi le cours de la Loutoubre, du Nord au Sud. Rien de particulier n'était à reporter sur cette partie du voyage. C'en était même ennuyant après la folie de la jungle.

Il me fallut plusieurs jours pour traverser les Montagnes de l'Est, car je devais passer par un col à haute altitude. Le froid ne m'avait pas dérangé, mais je devais constamment chercher un refuge pour passer la nuit. Cette épreuve passée, je me retrouvais enfin dans les Plateaux de l'Est, à seulement deux jours de Fériane. Ce furent des journées très calmes, et j'en profitais pour accélérer la cadence. Je n'oubliais à aucun instant que je participais à une course. Je devais trouver les artéfacts de Merwyn avant mes éventuels concurrents et les mettre en sécurité à Al-Jeit. J'arrivai à Fériane en fin d'après-midi du deuxième jour, légèrement épuisé par le voyage mais satisfait d'être enfin arrivé à destination. J'avais été agréablement surpris par ma découverte de cet endroit. Il y régnait un calme impressionnant, très agréable pour mon ouïe fine. J'étais entouré par une sérénité qui effaça mes inquiétudes et mes pensées négatives plus généralement. Je me sentais bien, tout simplement.

Je fus accueilli par l'un des rêveurs, qui me conduisit au guérisseur du plus haut cercle. Celui-ci, très étonné par l'énigme de Merwyn, entreprit de partager ses réflexions sur sa signification. Après une bonne heure de discussion, nous arrivâmes à la conclusion que le rêveur dont parlait l'énigme devait être son ancien supérieur, qui reposait dans le cimetière commun. Je remerciai le frère supérieur tandis qu'un autre guérisseur n'emmenait à la tombe en question. Une fois seul, je me remémorai les vers de l'énigme. "Il suffira de poser tes mains près de son cœur" disaient-ils, alors j'entrepris de chercher à tâtons l'endroit où devait se trouver le cœur du défunt. Après plusieurs minutes de recherche, j'eu un sentiment étrange. C'est alors qu'une nouvelle voix s'éleva dans mon esprit.

Ancien repaire de monstres terrifiants
A l'apparence humaine mais au cœur sanglant
Ce lieu des bêtes héberge toujours néanmoins
Bien que ces créatures féroces soient moins
Rends-toi là-bas sans personne
Et tâche de trouver ce qui détonne


Voici la nouvelle énigme. Qui peuvent-être ces monstres ? Je connaissais de nombreuses bêtes, toutes plus dangereuses que les autres. Certaines avaient une apparence humanoïde, comme les goules, ou encore les Ijakhis... Mais aucun n'avait de repaire à proprement parlé. Je passais bien une bonne heure à chercher dans mon bestiaire ces monstres, mais je n'aboutissais à rien. Cette énigme était bien difficile que la première, mais cela ne me décourageait pas pour autant. Je décidai d'envoyer un chuchoteur à Neleam, pour lui demander son avis. J'eu le temps de me répéter une centaine de fois l'énigme quand le rongeur revint avec la réponse de la chevalière.


-Je vous en prie, ça m'amuse en fait de me creuser la cervelle, même si rester enfermée en mangeant comme un ogre commence à me peser... Pour ce qui est de cette nouvelle énigme, j'ai immédiatement songé à Al-Poll, on peut difficilement faire mieux comme repaire de monstres. Mais cela ne colle pas avec le reste de l'énigme, puisque cela parle d'humains.


J'appréciai vraiment d'entendre la voix de Neleam. Il commençait à se sentir seul dans cette course folle son aide était plus que précieuse. Les monstres dont elle parlait étaient certainement les Iaknills, ces démons terrifiants d'Al-Poll. Mais en effet ils étaient loin d'avoir une forme humaine.


-Ombreuse. Ombreuse ! Cette forêt est un mythe terrifiant où vivent des créatures abominables et rares sont ceux qui en reviennent vivants... Les Mercenaires du Chaos s'y cachaient, ils correspondraient bien à ces humains au coeurs sanglants. Pas contre le souci... Comment Merwyn pourrait-il savoir de telles choses ? A son époque j'ignore même si les mercenaires du Chaos existaient ! Et comment pourrait-il savoir qu'ils ne demeurent plus dans cette effrayent forêt ?


J'ai un éclair de compréhension avant même que la voix de la chevalière eut terminée de résonner dans ma tête. Mais bien sûr ! Je n'avais pas du tout pensé à ces traitres de l'Empire, ces rats de Mercenaires ! Ils étaient considérés comme des monstres pour les Alaviriens et à juste titre. J'étais intrigué par la dernière remarque de Neleam, à propos de Merwyn. Mais je ne tardai pas sur ce point, après tout ce dessinateur était étrange et plus rien ne pouvait m'étonner à son sujet. Alors qu'il soit au courant pour les Mercenaires ne me semblait pas impossible.


-J'ai l'impression qu'Ombreuse est votre prochaine destination cher ami.


J'eu un hochement de tête, inutile, mais marquant mon accord avec la chevalière. Je me promettais de la remercier comme il se devait une fois la chasse terminée. Sans elle je ne sais pas si j'aurais réussi à résoudre cette énigme.

-J'y pense, vous devez être seul sur les lieux pour poursuivre l'aventure, mais si vous le désirez je peux vous accompagner. Ombreuse est toujours un repaire de monstres terrifiants et... mieux vaut être deux dans un tel endroit, alors si mon offre vous intéresse nous pouvons nous retrouver à l'embouchure du Pollimage et du Lac Chen sur la rive Est. Je vous laisse décider d'accepter ou non ma compagnie pour ce voyage et vous souhaite, quoi qu'il en soit, bien du courage pour la suite de l'aventure. Demeurez sur vos gardes.


Sa proposition me rendit heureux. Son aide serait vraiment la bienvenue dans ce repaire dangereux. Je m'empressai de lui répondre, la remerciant pour l'énigme et acceptant sa compagnie pour la suite de la chasse. Je me levai alors, récupérant mes affaires pour aller dire au revoir aux rêveurs et les remercier pour leur hospitalité. Ensuite je récupérai ma monture, direction la forêt d'Ombreuse.

- Ombreuse... Nous nous sommes déjà côtoyés par le passé. Mais il s'avère que tu n'as pas encore délivré tout tes secrets.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2881-esrin-le-legionnaire-aveugle
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: [CaT] Fériane, Esrin Jeu 13 Avr 2017 - 19:33

Et c'est sur ces paroles que le légionnaire doit à nouveau partir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[CaT] Fériane, Esrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Finie avec succès] Cellule de Cériane
» Quand il faut demander de l'aide...
» Quatre guerrières aux portes de Fériane [Aelys,Erys,Neleam]
» Fériane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Est :: Plaines et montagnes de l'Est :: Fériane-