Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

[CaT] Sur l'Arche, Luned

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: [CaT] Sur l'Arche, Luned Sam 22 Avr 2017 - 19:32


Vous êtes arrivé à l’Arche, et vous marchez jusqu’à son milieu. Ce pont étant gigantesque, cela vous prend un certain temps durant lequel vous pouvez vous permettre d’admirer le panorama défilant sous vos yeux. Il vous est également possible d’observer le sol de l’Arche sous vos pieds, semblant fait d’un cristal à la valeur incalculable. Enfin, lorsque vous pensez être parvenu au milieu de l’Arche, vous vous tenez le ventre comme demandé dans l’énigme et commencer à chanter une chanson de votre choix. A faible voix, ça ne marche pas. Il vous faut crier pour que quelque chose commence à arriver.
Alors, dans votre curieuse situation, vient un oiseau qui vous dépose une lettre. L’enveloppe est dénuée de toute écriture, mais à l’intérieur, se cache un papier sur lequel est inscrite une nouvelle énigme.


Terre doré, terre sèche,
Abandonne lames et flèches
Munie-toi de liquide transparent
Et rejoins les susurrements
Une fois proche de ces derniers,
N’oublie pas de me citer

Où devez-vous vous rendre précisément ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 18
Autre(s) Compte(s) : Roman T'ill Jillian
Messages : 194
Date d'inscription : 02/11/2016
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 18 ans fille
Aptitudes:
MessageSujet: Re: [CaT] Sur l'Arche, Luned Dim 23 Avr 2017 - 21:31

L'Arche. Superbe. Imposante. Sublime. Une oeuvre d'Art, ce n'était pas la première fois que Luned contemplais l'Arche. Mais à chaque fois elle était subjuguée par la splendeur de ce pont. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient et les fleurs étaient en pleine floraison. Le centre du pont était encore loin, mais ça ne dérangeait pas Luned, au contraire elle profitait avec plaisir du temps superbe et du paysage incroyable. Sous ses pieds on pouvait voir s'écouler majestueusement le Pollimage. Littéralement. Le cristal précieux qui composait l'Arche était transparent. Donc la plus-part des gens qui la traversait n'était pas forcément très à l'aise. Pas Luned elle évoluait sur l'Arche avec assurance et la grâce habituelle des marchombres, défier le vide et la gravité, c'était une seconde nature chez les membres de la guilde. Alors marcher sur l'Arche n'était pas bien compliqué. Après un certain temps la jeune fille arriva enfin au centre du pont. Bon qu'est ce qu'elle allait chanter ? Une chanson paillarde ? Ouais, non mauvaise idée. Bon alors qu'est ce qu'elle avait dans son répertoire ? Tiens pourquoi pas celle-là ? Cela faisait si longtemps... C'était une vieille chanson que sa mère chantait. Elle se tient le ventre et commença à entonner l'air sous les yeux curieux des passants. Doucement.

-Ils veulent que la vie soit belle.
Allons, la vie est belle, quoi?
Ils veulent qu'un amour soit fidèle.
J'aime quelqu'un qui n'est pas toi.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Ne me regarde pas comme ça!
Il faut s'aimer, la vie est douce.
Si tu m'regardes, je n'pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

C'était un amour si tranquille;
Tranquille était mon cœur aussi.
Point d'ennemi dans cette ville,
Point de peines et point de soucis.
Jamais je n'ouvrai la fenêtre.
Ne me regarde pas comme ça!
J'étais ce que je croyais être.
Si tu m'regardes, je n'pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Mais un jour l'ennemi s'annonce,
Il a couru, il est en bas.
Il tire les coups de semonce.
C'était toi, j'entends mon çour qui bat.
Moi, qui dormais, je me réveille.
Ne me regarde pas comme ça!
Mon Dieu, mon Dieu, que j'étais vieille!
Si tu m'regardes, je n'pourrais pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Il n'est plus rien qui me retienne.
Je ne suis plus ce que j'étais.
Si cette femme était la tienne,
J'en suis une autre qui se tait.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Regarde-moi, ça passera.
Il faut s'aimer, la vie est douce.
Je pars et ne me retiens pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Tu aimais la colombe et je suis cette louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je lui dis me semblent des poèmes.*


Rien ne se passa. Peut-être plus fort ?

-Ils veulent que la vie soit belle.
Allons, la vie est belle, quoi?
Ils veulent qu'un amour soit fidèle.
J'aime quelqu'un qui n'est pas toi.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Ne me regarde pas comme ça!
Il faut s'aimer, la vie est douce.
Si tu m'regardes, je n'pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

C'était un amour si tranquille;
Tranquille était mon cœur aussi.
Point d'ennemi dans cette ville,
Point de peines et point de soucis.
Jamais je n'ouvrai la fenêtre.
Ne me regarde pas comme ça!
J'étais ce que je croyais être.
Si tu m'regardes, je n'pourrai pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Mais un jour l'ennemi s'annonce,
Il a couru, il est en bas.
Il tire les coups de semonce.
C'était toi, j'entends mon çour qui bat.
Moi, qui dormais, je me réveille.
Ne me regarde pas comme ça!
Mon Dieu, mon Dieu, que j'étais vieille!
Si tu m'regardes, je n'pourrais pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Il n'est plus rien qui me retienne.
Je ne suis plus ce que j'étais.
Si cette femme était la tienne,
J'en suis une autre qui se tait.
Y a du soleil, des fleurs qui poussent.
Regarde-moi, ça passera.
Il faut s'aimer, la vie est douce.
Je pars et ne me retiens pas.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Où restait la colombe, il y a une louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je t'ai dits
Me semblent des blasphèmes.

Sait-on, sait-on jamais ce qu'on trouve?
Tu aimais la colombe et je suis cette louve.
Sait-on, sait-on jamais ce qu'on aime?
Tous les mots que je lui dis me semblent des poèmes.*


Alors un oiseau surgit du néant pour lâcher une nouvelle énigme. Sous les regard éberlué des passants. Merwyn devait être un peu dur de la feuille.

Terre doré, terre sèche,
Abandonne lames et flèches
Munie-toi de liquide transparent
Et rejoins les susurrements
Une fois proche de ces derniers,
N’oublie pas de me citer

Où devez-vous vous rendre précisément ?


Facile ! Pour une fois !!! Luned susurra doucement au papier.

- Dans le désert des Murmures. Au Rentaï.

*= Anne Sylvestre, Aveu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 75
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Re: [CaT] Sur l'Arche, Luned Lun 24 Avr 2017 - 15:46

Ainsi la chanteuse improvisée se dirige vers la fin de son voyage...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CaT] Sur l'Arche, Luned

Revenir en haut Aller en bas

[CaT] Sur l'Arche, Luned

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'Arche de Sorëan - News
» Arche des Âmes Damnées - Roi des Tombes [CONVERSION]
» [*] [FM'16] L'arche de Noë
» Clergé de Pau
» (SDA) Gondor 500 points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Pollimage et ses berges-