Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

L'avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 253
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: L'avenir Dim 11 Juin 2017 - 19:58


Sculpter son Destin
Cali savoura le silence tandis que son regard parcourut l’obscurité qui l’entourait. Il n’y avait pas âme qui vive. La lune, filtrée par quelques nuages, était la seule source de lumière.
Le mercenaire du Chaos souffla et ferma les yeux. Il calma les battements de son cœur et s’élança dans les spires. Il allait s’enfoncer profondément dans cet état proche de la transe et il ne voulait pas être interrompu ni même surpris. Il fallait que personne ne puisse saisir la création de ce Dessin, c’était l’unique raison qui l’avait poussée à venir dans un tel lieu. Les sentinelles resteraient éloignées.
Les spires s’ouvrirent sur son passage, le choix multiple d’une réalité différente se présentait à lui, mais il savait ce qu’il voulait. Son visage fut recouvert d’une fine couche noire tandis que son esprit le sculptait, marquant les arêtes de ses pommettes, illuminant d’une croix symbolique cette surface aussi sombre que la nuit. Aucun reflet n’était visible. La surface se troubla légèrement bien qu’aucun changement ne soit perceptible depuis l’extérieur mais un niveau des yeux, la lumière filtrait désormais. Au niveau de la bouche et du nez de minuscules trous apparurent laissant filtrer l’air frais de la nuit. La surface sombre cessa d’être un voile léger, sa surface devint aussi dure que la roche. Les Dessins éternels étaient complexes et épuisants, mais Caym continuait. Le masque était incassable, aucune rayure ne lui porterait préjudice, son poids était aussi léger qu’un morceau de soie et il était fait pour Cali. Et pour lui seul.
Son identité serait préservée par ce masque… Car ce masque serait celui de la mort.

Une goutte de sueur perla sur son front, tandis qu’il s’éternisait dans les spires. Ce Dessin devait être accessible en tout moment et par lui seul. C’était la partie la plus ardue et qu’il avait mis au point après avoir passé des heures interminables à étudier l’arme de Merwyn.
Il était incapable de créer une autre dimension comme l’avait fait cet illustre dessinateur, il n’arrivait pas non plus à en saisir le réel fonctionnement. Toutefois, il réussit à rendre ce masque pourtant solide capable de se rouler pour former un bracelet. Le Dessin était ce qu’il désirait, il devait formuler ses idées avec une grande clarté et ne pas craindre de réaliser l’impossible. La souplesse et l’immobilité, un tissu et l’acier.
Deux fonctions. Deux Dessins en un seul le tout insensible aux pouvoirs des gommeurs.

Dans un dernier effort, l’homme fit basculer la totalité du Dessin dans la réalité. Le masque était froid et si léger qu’il avait l’impression de ne rien porter. Son souffle était court et il sentait ses forces vaciller. Cette création l’avait épuisée. Fermant les yeux, il écouta la nuit incapable d’effectuer les mouvements simples de la méditation qu’il appréciait. Assis à même le sol, il resta allongé longtemps, sombrant dans un sommeil léger mais réparateur. Les heures filaient et l’obscurité de la nuit semblait se diluer dans le ciel, annonçant le réveil prochain de l’astre solaire. Il allait être temps pour Caym de retourner à la civilisation.
Se redressant, il ôta son masque, savourant la texture qui se trouvait sous ses doigts et, aussi étonnant que cela puisse paraître, l’objet sembla devenir aussi fluide que de la soie lorsqu’il le posa sur son poignet. Une pointe de fierté naquit dans son cœur, tandis qu’il réalisait la portée de sa création. C’était inédit, au moins pour lui. Peut-être devrait-il proposer à ses hommes de tenter des créations similaires et, ensemble, ils pourraient aller semer la terreur dans des villages proches d’Al-Jeit. Ça, c’était l’intention du mentaï.
Il avait observé leur alliance avec les pirates et saccager une ville de fond en comble semblait avoir fait du bien à ses hommes, qui dépérissaient petit à petit à se dissimuler parmi les alaviriens. Lui-même perdait parfois de sa noirceur et de sa colère à prétendre être un autre aussi longtemps.

L’homme, doté d’un nouveau bracelet, s’étira longuement, déliant ses muscles crispés par l’immobilité. Lorsqu’il fut prêt, il effectua un pas sur le côté qui le ramena à la capitale, rendant à ce lieu silencieux sa solitude, comme s’il ‘avait été qu’un rêve.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2550-chronique-d-un-redoutable-merc

L'avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» Une discussion pour l'avenir [pv Horus Vahalor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Nord :: Chaîne du Poll-