Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Légionnaire__Admin
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 250
Date d'inscription : 06/09/2016
Légionnaire__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Mâle de 26 ans
Aptitudes: Légionnaire Aveugle
MessageSujet: La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé] Dim 16 Juil 2017 - 10:31


L'été est très souvent synonyme de plage de sable, de baignades dans l'océan ou un lac, de soirées festives dont peu de personne n'en ressortent sobre. Ce n'était pas vraiment ce que vivait Esrin ce jour-là. Il était en patrouille le long de la chaîne du Poll, non loin de la Citadelle. Même si les températures étaient plus supportables qu'en plein hiver, il ne fallait pas espérer profiter du soleil. Vous pouviez toujours apprécier ce gris monotone du ciel, chacun ses goûts après tout, mais le légionnaire lui ne pouvait pas en profiter. Ce qui lui convenait, voir en noir et blanc était peut-être encore plus triste que de ne pas voir du tout. Malheureusement si la vision était tout sauf chatoyante, il en était de même pour les sons et les odeurs. On n'appelle pas le Nord les Terres Inhospitalières pour rien. Même si on oubliait les cochons. Bref, c'était le genre de vacances estivales que devait vivre Esrin.

La journée était déjà bien avancée et le guerrier se demandait s'il s'était déjà autant ennuyé dans sa vie. Peut-être bien l'été précédent. Rien n'avait été à signaler, comme si les dangereux prédateurs et les Raïs avaient pris eux aussi des vacances. Encore une journée d'ennui total. Esrin s'approchait d'une forêt, qui se trouvait au pied d'un contrefort de la chaîne du Poll, et il décida se s'y aventurer. Il souhaitait prendre une pause et faire la sieste adossée à un arbre était bien plus plaisant qu'allongé sur le sol gelé et rocheux de la plaine. Sa monture fatiguait elle aussi. Le légionnaire restait concentré, car il savait d'expérience que les forêts étaient des lieux prisés par les prédateurs, les loups plus particulièrement. Le lieu était étrangement calme, rendant l’atmosphère particulièrement pesante. Bien moins qu'à Ombreuse la maudite, mais la sensation était bien là.

L'aveugle s'installa dans une clairière, accrochant sa monture à un arbre et préparant un léger repas. Il avait apporté avec lui de la viande séchée de coureur. Bien que fade, Esrin appréciait de pouvoir manger de la viande. Il se prépara une infusion avant de chercher l'arbre qui accueillerait son noble postérieur pour la sieste. Assoupi par le chaud breuvage, il suffit de quelques minutes au guerrier pour s'endormir.

Quand il se réveilla, la température avait chuté et il tremblait de froid. Somnolant encore il partit récupérer sa cape de fourrure et ralluma le feu. Il vérifia que sa monture n'avait pas forcé sur la corde. Elle semblait un peu agitée, mais Esrin ne s'en inquiéta pas, c'était une réaction normale dans un tel lieux. Il lui fallait repartir car il devait rentrer au camp avant la tombée de la nuit. Commençant à ranger ses affaires, l'aveugle se rendit compte que l'ambiance avait changé. Il n'avait aucun son, exceptés le craquement des braises et les hennissements de son cheval. Il se concentra sur ses sens, attentif. Des craquements très faibles s'approchaient, comme si quelqu'un ou quelque chose piétinait des branches au sol. Il pouvait très bien s'agir d'un petit animal, mais le guerrier préférait être méfiant. Il empoigna son épée avant de prendre position derrière un arbre. Il n'avait pas le temps de cacher sa monture et ses affaires, le bruit s'approchant de plus en plus. Enfin un peu d'action se disait l'aveugle, prêt à surgir sur l'intrus.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2881-esrin-le-legionnaire-aveugle
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 246
Date d'inscription : 02/10/2011
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé] Lun 17 Juil 2017 - 11:21



 

Cela allait faire presque deux semaines qu’il avait quitté la Citadelle. Qu’il avait quitté Laylan. Deux semaines qu’il errait, sans trop savoir où aller. Kem se maudissait d’avoir pu croire que devenir Frontalier était faisable, même pour lui. Mais on lui avait finalement fait comprendre qu’on ne devenait pas Frontalier mais qu’on le naissait. Et puis Kem en avait eu assez de voir Laylan se faire rabrouer par ses frères d’armes par sa faute. Il avait donc décidé de partir digne plutôt que d’être jeté dehors. Et à nouveau, il était seul et perdu.
 
Pourquoi ne parvenait-il pas à trouver sa voie ? Mercenaire était une voie trop dure pour lui. Frontalier lui était interdit. Il n’avait aucun Don, ni de Dessinateur ni de Rêveur. Que pouvait-il devenir ? Marchombre lui était tout aussi interdit, à cause de son passé de Mercenaire. Jamais il n’aurait du suivre Viladra. Mais à l’époque, cela lui avait paru la meilleure solution pour sortir des rues d’Al’Far…
 
Enfin. Il se sentait fatigué, et cela faisait presque trois jours qu’il n’avait rien mangé ; Laylan lui avait donné un sac de provisions, mais même en s’astreignant, il n’avait pas fait long feu. Et il y avait trop peu d’animaux à portée de sa seule arme : un poignard. La chasse était donc limitée. En plus, dans cette région, il ne faisait guère chaud et son manteau était à peine suffisant la nuit. Pour le peu qu’il dormait… il craignait d’être découvert par des Mercenaires. Si ça arrivait, ils le traîneraient à la Forteresse où, emprisonné, il serait torturé jusqu’à ce que mort s’en suive. Rien que l’idée le fit frémir d’effroi et il tourna la tête, s’assurant que tout était calme dans la plaine.
 
Bientôt, une forêt se dessina devant lui. Peu accueillante, elle comportait néanmoins un avantage : le dissimuler aux regards d’hypothétiques poursuivants. Il s’y engouffra donc, espérant en prime de dénicher un animal à tuer et manger. Car son ventre ne cessait de gronder.
 
Il tâchait de mettre à profit ses talents de Mercenaire niveau discrétion, mais les branches craquaient sous ses pas, et à ses oreilles cela résonnait comme une sonnette d’alarme qui pointerait droit sur lui. Ainsi, il erra des heures durant dans cette forêt lugubre qui pouvait donner la main à Ombreuse, jusqu’à sentir une odeur de feu. Un feu ? Il y avait donc quelqu’un plus loin. Il réfléchit à toute vitesse. Un voyageur solitaire ou un groupe ? Ennemis ou pacifiques ? Pouvait-il espérer les surprendre et leur faire assez peur pour voler de la nourriture ? Peut-être dormaient-ils, alors sa discrétion lui serait utile.
 
L’odeur devenait plus forte, et il voyait les lueurs se dessiner sur les arbres. En même temps, la voûte de branches donnait l’impression d’être au milieu de la nuit, alors qu’il restait une ou deux heures avant qu’elle ne tombe complètement. S’approchant lentement, le poignard en main, Kem se plaqua contre un arbre et observa la clairière.
 
Un feu, un cheval et des affaires en tas. Donc, un voyageur solitaire, invisible pour le moment. Peut-être s’était-il éloigné pour des besoins pressants. Alors il n’y avait pas de temps à perdre.
 
Kem se faufila dans le camp de fortune, s’approcha du cheval en veillant à rester hors de portée de ses sabots, et après un dernier regard à la ronde, entreprit de fouiller le sac du voyageur pour trouver de quoi manger. Oh ! De la viande ! Il prit une lamelle, la piqua sur une branche, et la mit dans le feu. Il en avait l’eau à la bouche. Et tout en faisant cuire son repas, Kem regardait partout, restant sur ses gardes. Si lui avait pu sentir le feu, d’autres pouvaient le faire.
 

 
@Eques sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légionnaire__Admin
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 250
Date d'inscription : 06/09/2016
Légionnaire__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Mâle de 26 ans
Aptitudes: Légionnaire Aveugle
MessageSujet: Re: La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé] Jeu 20 Juil 2017 - 21:05


Malgré les démangeaisons de ses muscles liées à l'immobilité le légionnaire refusait de bouger. L'intrus approchait, il entendait à présent très clairement le bruit de ses bottes sur le sol, éliminant l'hypothèse d'un animal. Il semblait prendre son temps, avec de courtes pauses, certainement pour vérifier la présence d'Esrin autour du campement. Quelques minutes passèrent et l'homme se retrouva près du feu qui grésillait toujours. Le légionnaire se dit qu'il était temps d'intervenir. Il ne possédait pas de richesses, mais il détestait qu'on fouille dans ses affaires. D'ailleurs il entendit clairement l'intrus sortir quelque chose de son sac. Prenant soin de faire le moins de bruit possible, il s'approcha du campement, tout en restant à couvert derrière la lisière de la forêt. L'aveugle avait visualisé la position approximative de l'homme et voulait le contourner pour éviter d'être découvert.

Une odeur de viande grillée attaqua les narines du légionnaire affamé et il se retint de se jeter sur l'intrus pour lui apprendre les bonnes manières. Il ne savait pas qui il était, ni ce qu'il était. Hormis les Frontaliers et les Légionnaires, cette région n'attirait pas vraiment les touristes, mais il n'était pas exclu d'y voir des bandits, voir des mercenaires du chaos. Heureusement Esrin aurait l'effet de surprise et il été rassuré de constater que l'homme était seul. Le neutraliser ne devrait pas être trop dur. Ce sursaut de confiance diminua la vigilance de l'aveugle et un craquement sonore retentit alors qu'il marchait sur le tas de branches mortes qu'il avait rassemblé non loin de sa monture. Il entendit l'intrus se relever immédiatement et sortir une lame.

Oubliant la discrétion, le légionnaire se mit en garde et manœuvra pour se rendre visible au visiteur. Le sang battait ses tempes horriblement, tandis qu'il se concentrait sur ses sens pour essayer d'anticiper le plus possible les mouvements et actions de l'intrus. Il venait de perdre l'avantage de la surprise, mais il restait confiant en ses capacités. Il s'approchait lentement, sans faire de gestes brusques, tout en écoutant les alentours, n'excluant pas la possibilité que l'homme pouvait avoir des amis dans le coin. Arrivé à une centaine de mètres plus ou moins, l'aveugle s'arrêta mais garda sa garde prête. L'homme n'avait pas vraiment bougé de sa position initiale et Esrin entendait sa respiration saccadée. Il avait l'air épuisé, comme s'il marchait depuis des jours sans avoir eu l'occasion de se reposer. S'il avait prit sa viande au lieu de fuir avec sa monture, il devait très certainement être affamé. Mais qui était-il ?

- Je ne sais pas où tu as appris les bonnes manières l'ami, mais chez moi on attends que l'hôte débute son repas avant de pouvoir toucher à sa propre part. Néanmoins, je te remercie d'avoir préparer le repas pour moi, cela me touche profondément. Comme je te suis redevable, je t'inviterais à déposer calmement au sol cette arme que tu possèdes. Je ne te tuerais pas. Pas aujourd'hui en tout cas. J'aviserais en temps voulu.

Il laissa passer quelques minutes, attendant que l'homme obéisse ou non à son ordre dissimulé. Même s'il était épuisé et affamé, il pouvait être dangereux et redoutable avec une lame. Si ce n'était qu'un pauvre bougre totalement perdu, ce que commençait à penser le légionnaire, alors il n'y aura pas de soucis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2881-esrin-le-legionnaire-aveugle
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 246
Date d'inscription : 02/10/2011
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé] Ven 21 Juil 2017 - 20:33



 

L’odeur de la viande en train de cuire le faisait presque baver. S’il avait d’ailleurs pu accélérer la cuisson, il l’aurait fait. Mais il devait prendre son mal en patience… Cela lui permettait de réfléchir à sa situation. Déjà, il ne devait pas trop tarder ici, au cas où le campeur reviendrait inopinément. Il prendrait la viande et s’en irait, comme un rat. Il ricana. Un rat… on l’avait traité de la sorte à la Forteresse… enfin passons. Ensuite, il devait aller dormir. Sans un minimum de sommeil, sa vigilance risquait de dangereusement s’amoindrir, et donc de l’exposer. Cette forêt l’abriterait sans doute, une souche, ou un buisson…
 
Un craquement de branche le fit sursauter et vivement se relever, dégainant son poignard dans la direction du bruit. Animal, ou campeur ? Du pied, il poussa le bâton de viande pour qu’elle ne brûle pas. Ce serait dommage tout de même. Il plissa les yeux, essayant de voir malgré la lueur des flammes. Les buissons et feuilles bougeaient, et les pas s’approchaient. Kem se mit en garde, prêt à en découdre. Armé ou à mains nues, il savait se battre, même s’il était épuisé. Un homme sortit des fourrés. Grand, épée en main, cheveux foncés et un bandeau sur les yeux. Aveugle ? Ce serait un avantage pour lui, s’il restait assez discret. C’était déjà étonnant qu’il regarde dans sa direction. Et tout comme lui, il était en garde et prêt à attaquer.
 
Un détail le frappa alors ; il portait une armure de Vargelite. Et les seules personnes à en porter étaient… des Légionnaires. Et merde, c’était un Légionnaire ! En même temps, sa garde était parfaite. Comment Kem avait pu croire un seul instant qu’il aurait pu s’agir d’un simple voyageur ?
 
- Je ne sais pas où tu as appris les bonnes manières l'ami, mais chez moi on attends que l'hôte débute son repas avant de pouvoir toucher à sa propre part. Néanmoins, je te remercie d'avoir préparer le repas pour moi, cela me touche profondément. Comme je te suis redevable, je t'inviterais à déposer calmement au sol cette arme que tu possèdes. Je ne te tuerais pas. Pas aujourd'hui en tout cas. J'aviserais en temps voulu. 
 
Kem déglutit, réfléchissant et surtout restant immobile. L’homme n’avait pas de ton désagréable ou menaçant, mais l’ordre était clair ; déposer l’arme ou se battre et sans doute perdre. En plus, il ne comptait pas le tuer pour le moment, et Kem ricana. S’il apprenait qu’il avait été –ou était puisque c’était pareil pour beaucoup de monde- un Mercenaire du Chaos, ses jours passeraient d’inconnu à zéro. Seulement, Kem n’avait aucune raison de dévoiler ce secret. Et comment l’autre pourrait-il deviner, sans même le voir ? Ils ne se connaissaient pas et leurs routes se sépareraient dès le repas achevé. Car oui, Kem ne comptait pas partir sans avoir pu profiter un peu de cette viande.
 
Il rengaina sa lame. Il n’avait pas assez confiance pour la poser au sol, surtout que l’autre avait une épée qu’il savait extrêmement tranchante. Il leva les mains, paumes vers le Légionnaire, puis se souvint qu’il ne pouvait pas le voir.
 
-Désolé, Légionnaire. Mais si je peux me permettre, on ne laisse pas son campement sans surveillance. La viande est à point, si tu veux te servir. Aurais-je l’audace de te demander une part ? Je ne suis qu’un voyageur affamé. Tout ce qui m’intéressait en fouillant tes effets était la nourriture.
 
Autant essayer de l’amadouer. Kem se baissa et ramassa le bâton. La viande était tiède. Il avait une folle envie de croquer dedans, mais le Légionnaire le saurait malgré sa cécité.
 
-Je pose la viande en face de toi, devant le feu. Moi je me place de l’autre côté.
 
Et Kem s’exécuta, posant le bâton et allant de l’autre côté, restant debout à quelques pas du feu. Autant jouer le docile pour l’heure… de toute manière, il n’avait aucune raison de tuer cet homme. Le Kem Mercenaire, encore dans son optique de vengeance et d’enfant de la mort, lui, l’aurait tué ou aurait tenté. Mais à présent… la violence n’était plus sa première réaction, surtout quand il savait que le combat serait perdu d’avance.
 
Il attendit donc patiemment, le ventre grondant, envahit par un étrange pressentiment ; il se sentait épié, observé. Peut-être était-ce l’effet de la forêt. Du moins, il l’espérait fortement.
 

 
@Eques sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légionnaire__Admin
avatar
Masculin Âge : 22
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 250
Date d'inscription : 06/09/2016
Légionnaire__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Mâle de 26 ans
Aptitudes: Légionnaire Aveugle
MessageSujet: Re: La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé] Sam 16 Sep 2017 - 15:46


Tout en attendant la réponse de l'intrus Esrin s'approchait du feu. La forte odeur de la viande grillée emplissait à présent la clairière.

- Désolé, Légionnaire. Mais si je peux me permettre, on ne laisse pas son campement sans surveillance. La viande est à point, si tu veux te servir. Aurais-je l’audace de te demander une part ? Je ne suis qu’un voyageur affamé. Tout ce qui m’intéressait en fouillant tes effets était la nourriture.

Son ton était étonnamment posé et serein, mais les hypothèses du légionnaire étaient confirmées, il était affamé. Esrin n'avait pas l'impression que l'homme mentait, mais il n'avait pas confiance en lui.

- Je pose la viande en face de toi, devant le feu. Moi je me place de l’autre côté.

Sur ces mots l'intrus ce déplaça effectivement pour faire le tour du feu. Il faisait attention d'éviter le moindre geste brusque, le guerrier toujours en alerte et prêt à l'attaquer. Une fois celui-ci de l'autre côté de l'âtre des flammes, Esrin s'approcha et ramassa le bâton avec la viande au sol. Il resta un moment ainsi à décider de ce qu'il allait faire. L'intrus n'était pas dangereux, du moins tant que le légionnaire restait attentif. Il était épuisé et affamé et même s'il avait voulu le voler, c'était simplement pour se nourrir. Qui était-il pour laisser mourir quelqu'un de faim ? Avec le temps il devenait trop méfiant envers les autres être humains. Peut être était-ce dû à sa mauvaise expérience avec les Mercenaires du Chaos. A toute évidence l'homme en face de lui n'en était pas un. D'un mouvement ample il lui lança alors la brochette, ayant repéré sa position. Puis le guerrier s'assit à son tour, prit son sac et sortit un autre morceau de viande pour le faire cuire.

- Mange. Je ne supporte plus les gargouillements de ton ventre.

Esrin attendit patiemment que l'homme termine son repas. Il avait beaucoup de questions à lui poser. Il savoura à son tour la viande grillée. Complètement rassasié il se mit en tailleur, face au feux, avant de commencer des exercices d'étirements.

- Raconte moi ton histoire , demanda Esrin à l'homme d'un ton autoritaire mais avenant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2881-esrin-le-legionnaire-aveugle
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 246
Date d'inscription : 02/10/2011
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé] Dim 17 Sep 2017 - 11:23

 

Immobile, Kem attendait, tendu, anxieux. Les Légionnaires étaient redoutables. Semblables aux Frontaliers niveau combativité. Il devait être prudent, et partir aussi vite que possible. Si l’homme découvrait ce qu’il était, ou avait été… s’en serait finit de lui. Et malgré toutes les merdes subies, il tenait à sa vie. Sinon, il se serait livré à la torture de ses collègues.
 
L’aveugle lui lança la brochette, pile sur lui et Kem la rattrapa aisément. Donc sa cécité n’était en rien un handicap. Il « voyait » aussi bien que si ses yeux fonctionnaient.
 
- Mange. Je ne supporte plus les gargouillements de ton ventre.
 
Kem sourit, gêné, et ne se priva pas pour manger. C’était excellent, et son ventre l’en remerciait grandement. Par Merwynn ! Jamais une viande ne lui avait été aussi succulente ! Il prit son temps, ignorant quand il pourrait manger à nouveau un repas digne de ce nom, tout en sachant qu’il ne devait pas s’attarder. En face de lui, le Légionnaire s’était également fait cuire un bout de viande qu’il mangeait tranquillement. L’épée posée à ses côtés était comme un rappel qu’au moindre faux pas, il l’utiliserait.
 
Quand ils eurent finit, l’autre débuta une série d’étirements, montrant chacun de ses muscles au Mercenaire. De l’intimidation inconsciente ? Kem l’ignorait, mais il cherchait un moyen de s’esquiver poliment quand l’autre parla :
 
- Raconte moi ton histoire
 
Son… histoire ? Et merde… Il déglutit, changea de position assise, se donnant du temps pour réfléchir. Le début il pouvait le dire. Après il pouvait broder, essayer de camoufler la véritable nature de sa vie. Tout faire passer pour autre chose…
 
-Je suis né à Al’Far. Tout le monde connaît la réputation de cette ville. Mon père a été tué par des gangs, car il les avait empêché de voler son étal. Ma mère est partie peu après, rongée par une maladie. J’étais bouffé par la colère et… je me suis mis en quête de venger mes parents. J’ai commencé à traquer les bandes de voleurs et les tuer. Je me faisais appeler l’Enfant de la Mort.
 
A ce souvenir, il ricana et se trouva ridicule. Qu’est-ce qu’il avait pu être idiot à l’époque…
 
-J’ai un jour croisé le chemin de quelqu’un, qui m’a montré une Voie et guidé hors de cette débauche. J’ai appris, j’ai essayé… mais ça a échoué. J’ai rencontré une femme que j’ai aimée à la folie, mais je lui ai fait trop de mal. Elle m’a quitté, et par ma faute elle est même devenue amnésique. C’était bénéfique pour moi, elle ne me reconnaissait plus et donc… ne souffrait plus par ma faute. Après je suis parti, j’ai erré… je me suis fait rejeter d’un autre endroit… j’ai eu à nouveau le cœur brisé… et depuis j’erre. Rien de bien palpitant en somme.
 
Il baissa un instant la tête, poings serrés. C’était une histoire décousue et bizarre. Tout pour être suspecte. Autant écrire Mercenaire sur son front. Mais bon… si jamais il prendrait ses jambes à son cou. Peut-être aurait-il plus de chances…

 
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La confiance, ça se mérite. [Pv. Kem][Privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bill Clinton et Wyclef reçoivent l'Ordre national Honneur et Mérite
» La fleur de mérite
» cérémonie d'octroi des fiefs de mérite du 12 décembre 1458
» C'est une question qui mérite réflexion
» Charlie ? La mort est une journée qui mérite d’être vécue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Nord :: Citadelle des Frontaliers-