Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]

Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]22.04.18 1:40



Une mission longue et ennuyeuse. Voilà tout ce que Neleam avait à dire à propos de la raison qui la poussait à pénétrer à Al-Jeit. Sans qu’elle ne sache pourquoi, les gardes à l’entrée de la ville s’étaient montrés curieux sur les raisons qui la poussaient à venir à la capitale. Elle ne leur avait bien entendu pas dit qu’elle transportait un énorme diamant à la valeur exorbitante dans la sacoche de sa selle. Elle s’était contentée de dire qu’elle travaillait pour un client privé, mais aisé, d’Al-Chen et que celui-ci l’avait prié de se rendre à Al-Jeit, en escortant quelques biens familiaux. Bien entendu, elle n’avait pas précisé que ces biens familiaux étaient sans valeur et qu’elle les transportait pour une autre famille, sans le sou, suite aux évènements du dôme.
Qu’importe, les gardes ne méritaient pas de connaitre l’entière vérité, car elle n’avait pas envie de se faire remarquer de trop. La valeur de la pierre précieuse la mettait suffisamment mal à l’aise, elle n’avait qu’une seule hâte, s’en débarrasser. Heureusement pour elle le garde la laissa passer, sans lui poser de questions à propos de l’arme qui se trouvait dans son dos. Peut-être que son pendentif de chevalier avait eu un quelconque effet sur sa décision.
Neleam mit pied à terre et tira Firmament par la bride tandis qu’elle se coulait dans les rues peuplées d’Al-Jeit. L’énergie de la ville lui avait manqué, la diversité et le bruit. Ici, tout respirait, tout vivait, tout était tellement.. Trop. Elle s’y était habituée, puis lassée. Mais de retour à la capitale, elle succombait de nouveau à son appel. Ses yeux se perdirent dans le dédale des tours vertigineuses, s’égarèrent volontairement le long des passerelles filiformes puis la guerrière savoura l’odeur d’une rôtisserie avant de se remettre en route, repue de la ville.
Le souvenir de ce qui se trouvait dans sa bourse l’encouragea à prêter une grande attention à ses biens, elle se souvenait de son départ et du vol dont elle avait été la victime. Du Marchombre qui lui avait dérobé toutes ses économies. Non, il était hors de question que cela recommence, alors elle se concentra et se dirigea vers le spécialiste qui devait l’attendre. L’homme était un expert en joaillerie et il devait estimer le bien du client de Neleam, suite à quoi, la chevalière devait mettre le bijou dans un lieu sûr.
Tout semblait bien planifié, mais la guerrière était habituée aux évènements surprises, et craignait une quelconque attaque maintenant qu’elle se trouvait à Al-Jeit. Quelques rumeurs lui étaient parvenues, que la ville, du moins certains quartiers, ne semblait plus aussi sûre qu’auparavant.

La jeune femme leva les yeux devant l’enseigne et poussa la lourde porte de la boutique, après avoir laissé Firmament dans une écurie attenante et récupéré tous les objets qui se trouvaient dans les sacoches sur la scelle. Elle pénétra donc dans l’établissement, deux sacoches en cuir sur l’épaule, son arme longue toujours dans son dos. Ses yeux clairs parcoururent la pièce du regard, elle s’étonna de l’obscurité qui y régnait, remarqua le comptoir propre et les présentoirs couverts de bijoux variés. Elle fit un pas supplémentaire dans la boutique et s’étonna de n’y rencontrer personne.
Instinctivement, sa main se posa sur le manche en bois d’Emerys, son bâton de combat aux extrémités tranchantes. Même si sa tenue –une longue robe délicatement ouvragée- semblait inappropriée pour une guerrière telle qu’elle, son attitude témoignait de ses capacités. Si elle était petite, elle possédait des épaules musclées, une taille fine, les mains calleuses et un teint bronzé, témoin des longues heures passées sous le soleil. Ses longs cheveux noirs parsemés de mèches blanches étaient retenus en un chignon serré, dont s’échappaient quelques mèches rebelles qui lui tombaient devant les yeux.
Les muscles contractés, la jeune femme s’approcha d’une démarche féline vers le fond de la boutique, alertée par le silence pesant des lieux. Où était le propriétaire ? Rien de tout cela ne lui plaisait.


_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]23.04.18 15:35

De retour à Al’Jeit, Killian était en mission. Elle lui était parvenue par lettre, anonyme. L’auteur disait avoir été floué et s’attendait à ce qu’elle récupère son bien. Et pas n’importe lequel ; un diamant d’une valeur inestimable. La difficulté pour la jeune femme avait été de localiser le voleur. Quand enfin elle l’avait retrouvé, elle l’avait suivit, jusqu’à ce qu’il échange le bijou avec un de ses complice. De loin et dans le noir, elle n’avait pas vu le visage de la personne, mais l’avait suivie. Killian se devait d’en apprendre le plus possible sur cette personne, sa gestuelle, sa garde, sa posture, tout. Elle ne devait pas rater l’occasion qui se présenterait de lui reprendre le diamant.
 
Peu avant d’atteindre Al’Jeit, elle avait enregistré l’odeur de la personne, et mémorisé son accoutrement ainsi que son cheval. Ainsi elle pouvait se permettre de laisser plus de distance entre elle et l’inconnu, et ainsi de moins se faire remarquer. Les gardes de la ville ne dirent rien au moment d’entrer, fort heureusement. De loin, elle voyait encore le messager, et elle descendit de Taï’Dashar, avançant tant bien que mal dans les rues. Quand l’inconnu se dirigea vers la joaillerie, Killian lui emboîta le pas, après avoir laissé son étalon au bon soin d’un palefrenier. Elle fit le tour de la boutique et entra par derrière tel un chat, profitant de son avance sur la personne pour pouvoir parler en privé à l’expert. Celui-ci était à son bureau, en arrière-boutique, et examinait certaines pièces. Surement des demandes de clients importants et riches. Elle avança, l’air nonchalant, et se racla la gorge. Le vieil homme sursauta, en lâcha sa lunette et le bijou qui roulèrent au sol dans un bruit sec, et porta la main au cœur.
 
-Par Merwynn vous… comment êtes-vous entrée ? C’est privé !
 
Killian sourit et s’approcha, lui coupant toute retraite.
 
-Dans ce cas ne laissez aucune fenêtre ni porte ouverte et accessible en arrière boutique. Je ne vous veux aucun mal. Alors si vous coopérez, ce sera rapidement terminé. Ne m’obligez pas à user de la violence.
 
L’homme dont les esprits lui revenaient, se pencha pour ramasser ce qu’il avait fait tomber, et acquiesça.
 
-Bien. Vous m’en voyez ravie. Il y a une personne qui va entrer sous peu. Je pense que vous êtes au courant, avec un diamant à faire expertiser. Je veux que vous preniez le bijou, et que vous me le donniez.
 
-Hors de question ! Ce serait un vol !
 
Une dague jaillit entre les doigts de Killian qui pointa la lame droit sur lui. L’homme pâlit.
 
-Vous préférez quoi ? Voler ou mourir ? Qui plus est, ce n’est pas un vol, puisque ce diamant n’appartient pas à cette personne, mais à mon client, qui lui, c’est fait voler.
 
-Mais… mais c’est contre mes principes… et même mon serment de joaillier… cela m’est impossible madame… je…
 
Killian soupira et allait répondre quand elle perçut le bruit de la porte qui s’ouvre et se referme. L’homme lui, ne semblait pas l’avoir entendu.
 
-Votre client est arrivé. Souffla-t-elle, l’homme s’étonnant qu’elle le sache. Faites le bon choix, je vous attends ici.
 
L’expert balbutia vaguement et s’en fut quand Killian s’écarta, évitant soigneusement la pointe de la dague. A présent, elle devait se placer de telle sorte à voir ce qui se passait sans être vue. Et puis elle était curieuse de voir le visage du transporteur. Elle espérait juste que l’arrivée tardive du joaillier n’ait pas éveillé ses soupçons…
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]06.05.18 22:35


Neleam était tendu, son instinct lui criait qu’il s’agissait d’un piège. Elle fléchit les jambes, légèrement, afin d’être plus réactive et laissa sa main droite s’aventurer dans son dos, caressant distraitement Emerys, au cas où.
Finalement, un petit homme sortit de l’arrière-boutique et pénétra dans la pièce toujours plongée dans une semi-obscurité. Détaillant le joailler, la guerrière s’approcha de lui d’un pas souple et discret. Il n’était pas à sa première jeunesse, il était plutôt maigre et son crâne plutôt dégarni dévoilait toutefois par endroits quelques cheveux aussi blancs que la neige. Un nez busqué et proéminent dissimulait des petits yeux, légèrement plissés où la guerrière crû déceler une ombre de frayeur.
Toutefois, le petit homme reprit rapidement contenance et sourit à sa nouvelle cliente d’un air tout à fait professionnel, s’enquérant de ses besoins. La chevalière le trouvait un peu trop enthousiaste pour être tout à fait honnête, mais lui présenta sa requête : évaluer un bien, un diamant plus précisément.
Le vieillard trembla légèrement lorsqu’elle fit mention de la pierre précieuse, mais une fois encore il retrouva rapidement son aplomb. Mais la guerrière trouvait cela étrange, son instinct lui criait qu’il y avait quelque chose de louche là-dedans. Elle lui confia toutefois la pierre, afin qu’il puisse réaliser son estimation.

-Je… Cela me prendra quelques heures, madame. Un diamant d’une taille aussi importante mérite un travail pointilleux, je ne voudrais pas bâcler mon travail. Il me faut vérifier la provenance de la pierre, sa taille, m’assurer de sa pureté…

Le vieillard mâchonna le reste de sa phrase dans sa barbe, le regard perdu dans le cœur de la pierre. La chevalière reprit la parole, concluant leur accord.

-Bien. Je repasserais dans trois heures, j’espère que ce délai vous sera suffisant.


Le joailler sembla surpris par ses mots et balbutia des remerciements, l’informant qu’il aurait fini son travail lorsqu’elle reviendrait. Neleam lui sourit tandis que ses yeux l’observaient durement. Son interlocuteur déglutit difficilement tandis qu’elle s’approchait de lui l’air menaçant.

-Ce diamant est sous votre protection, maître joailler. S’il arrive quoi que ce soit au bijou…


La menace resta suspendue dans les airs, tandis que l’homme semblait fondre sur place, terrorisé. La jeune femme se détourna et quitta la pièce, surprise par la réaction de l’homme. Elle aurait songé qu’il prendrait la mouche, vexé qu’elle mette en doute ses capacités et le soin qu’il prêtait aux pierres précieuses qui lui étaient confiées.. Mais non. Il avait pris peur. Une preuve de plus que quelque chose se passait, la chevalière en était certaine.
Une fois dehors, elle tarda quelques secondes à s’habituer à la clarté du jour et s’éloigna de quelques pas afin d’établir son plan d’attaque. Elle prenait un risque en abandonnant le diamant ainsi, mais elle avait bon espoir d’attraper la main dans le sac un contrebandier. Ou quiconque en aurait après le diamant, et elle était certaine qu’en cet instant le diamant allait lui être dérobé. Alors elle observa les lieux, se remémorant la disposition interne de la boutique, observant les maisons voisines et faisant le tour de la construction, pénétrant dans la petite cour privée où donnait une porte de service.
Alors Neleam attendit. Que les choses se fassent d’elles-mêmes, guettant le moindre mouvement.



_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]07.05.18 19:17

De sa cachette dans l’arrière-boutique, Killian n’entendit que des bribes de la conversation. Elle apprit néanmoins que le client était une femme. Mais cette voix… pourquoi lui disait-elle quelque chose ? Killian avait l’impression de l’avoir déjà entendue quelque part. Sourcils froncés, elle décida de laisser ce mystère de côté pour le moment. Elle avait des choses plus importantes à régler.  La porte de la boutique s’ouvrit et se referma, et très rapidement le bijoutier revint dans l’arrière boutique avec le diamant.

Il s’installa à son bureau, et commença à ramener près de lui les outils nécessaires à son expertise. Killian pencha la  tête et se racla poliment la gorge pour se rappeler au bon souvenir du bonhomme qui, une nouvelle fois, sursauta.

-Vous avez la mémoire courte mon bon monsieur.

-Non… non je ne… je ne vous ai pas oubliée mais… je tenais à faire mon travail malgré tout...

-Je n’ai guère le temps pour ceci. Donnez-moi le bijou.

Elle tendit la main, ne cillant pas lorsqu’il lui remit le diamant entre les doigts. Elle lui fit même un sourire poli, et avec un «bonne journée», elle quitta la boutique. Le diamant dans une poche intérieure de sa tenue de cuir, elle voulut se faufiler dans la foule et rejoindre une artère principale, mais elle remarqua une personne dans la cour de la boutique. Elle fronça les sourcils. Cette personne… sa prestance laissait deviner qu’elle exerçait un métier d’arme. Son équipement aussi. Tout en elle respirait le soldat. Killian plissa les yeux. La personne, une femme si elle voyait bien, était élancée et grande. Ses cheveux noirs étaient maintenus en une natte serrée. Des cheveux noirs… aux mèches blanches. Killian sourit.

-Neleam ! Et bien pour une surprise ! Cela fait vraiment longtemps !

Bien entendu, la jeune femme restait en alerte. C’était tout de même vachement étrange de croiser une ancienne amie ici, et surtout maintenant. Comme par hasard dans la cour du bijoutier. Est-ce que c’était elle la cliente ? Quelque chose lui soufflait que oui. Elle se devait donc de partir rapidement.

-On peut se retrouver à une taverne plus tard si tu veux discuter, là je n’ai guère le temps.

Elle haussa les épaules, fataliste, et avança dans l’intention de sortir de la cour. Elle préférait jouer l’innocence et feinter la nonchalance.
Spoiler:
 
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]08.06.18 3:49


Neleam patientait, ce qu’elle détestait faire, mais qu’importe, son travail était en jeu. Et son attente porta ses fruits puisque quelques minutes, qui lui parut une éternité, plus tard, la porte arrière s’ouvrit, laissant le passage à une femme.
La guerrière l’observa avec attention, la silhouette lui paraissant familière. Ne cherchant pas à se cacher, la chevalière s’avança, bien décidée à ne pas la laisser emporter son diamant, puisqu’il était évident qu’elle l’avait récupéré auprès du bijoutier.
Killian. Neleam écarquilla les yeux, surprise de reconnaitre son amie, dans le rôle de la voleuse. Voilà qui était surprenant… Et inquiétant. Pour avoir passé beaucoup de temps avec elle, et effectué divers entrainements, elle savait qu’elle était une adversaire dangereuse. Mortelle.

-Neleam ! Et bien pour une surprise ! Cela fait vraiment longtemps !


Neleam fronça les sourcils, indécise sur la tenue à adopter. Au moins, la marchombre semblait également surprise de sa présence. Par contre ce ton enjoué sonnait faux.

-On peut se retrouver à une taverne plus tard si tu veux discuter, là je n’ai guère le temps.


Elle allait filer. Et si Neleam lui laissait ne serait-ce que quelques secondes d’avance, elle savait que son amie la sèmerait et qu’elle ne remettrait pas la main sur le diamant. Du moins facilement, elle tarderait plusieurs jours, probablement avant de retrouver sa trace… Neleam avait quitté Al-jeit depuis trop longtemps pour être capable de tenir le rythme de la marchombre sur les toits de la capitale. Marchombre ?

-Pour une surprise, c’en est une belle. Et je vais décliner ton offre ma Killian, et j’imagine tout à fait les raisons de ton urgence, mais tu ne partiras pas avec ce diamant.


La voix de la jeune femme n’avait pas tremblé et son regard cristallin était dur. C’était une certitude et elle espérait que son amie n’envenimerait pas les choses… pourquoi volait-elle ? Quelque chose clochait et Neleam n’aimait pas ça.
Elle s’approcha de celle qu’elle considérait jusqu’à cette rencontre comme une amie, afin de lui faire comprendre qu’elle ne la laisserait pas partir si facilement. Elle ne dégaina pourtant pas, et n’adoptait pas une posture offensive. Elle prenait toutefois garde à demeurer réactive et prête à parer toute éventualité, y compris à se battre.
Devant elle, Killian semblait différente, sans que Neleam ne parvienne a déterminer le pourquoi. Cela faisait longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues et leurs courriers étaient assez rares ces derniers temps, cela pourrait expliquer son changement… Mais l’instinct de la guerrière lui criait qu’il y avait autre chose. Elle songea, sans raison, à Viladra, et sa rencontre dans ce bar, son amie rongée par la haine, la colère et... Elle avait chuté dans les griffes des mercenaires du Chaos parce que Neleam n’avait pas été là pour elle. La chevalière chassa aussi vite que possible ces idées déprimantes, soudainement inquiète que Killian ait subi de terribles évènements.
Elle devait rester concentrée, et se focaliser sur sa mission.

-Comme toi, j’ai d’autres chats à fouetter, et j’ai énormément de questions, mais je me retiendrais. Alors, s’il te plait, le diamant. Si tu veux le voler, attends que je l’aie remis à son propriétaire, même si je suis surprise que tu t’abaisses à de telles actions…

La voix de la jeune fille s’était faite plus légère et elle regardait avec attention le visage de son amie, épiant sa réaction.



_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]08.06.18 19:03

-Pour une surprise, c’en est une belle. Et je vais décliner ton offre ma Killian, et j’imagine tout à fait les raisons de ton urgence, mais tu ne partiras pas avec ce diamant.

Killian ne montra rien. Neleam était au courant pour le diamant, ce qui prouvait que c’était elle, la cliente du bijoutier. Et cela ne plaisait guère à Killian. Elle connaissait Neleam, connaissait sa valeur au combat. Et elle ne tenait pas à l’affronter. En plus, elle était son amie, malgré tout. Même si Killian oscillait entre deux mondes, elle ne pouvait pas se résoudre à tuer quelqu’un avec qui elle avait combattu, rit, pleuré et voyagé. C’était avec elle qu’elle était allée sur le continent de l’Est.

La jeune femme avança alors, lui coupant l’issue de la cour. Ainsi, Killian n’aurait d’autre choix que de se battre ou fuir, ce qui équivalait à retourner dans la boutique et augmenter ses chances d’être suspectée. L’esprit en ébullition, Killian manqua ne pas entendre la suite.

-Comme toi, j’ai d’autres chats à fouetter, et j’ai énormément de questions, mais je me retiendrais. Alors, s’il te plait, le diamant. Si tu veux le voler, attends que je l’aie remis à son propriétaire, même si je suis surprise que tu t’abaisses à de telles actions…

Elle la jugeait ? Est-ce qu’elle était sérieuse ? Killian sentit une pointe de colère l’envahir. Certes, Neleam aussi avait connu son lot de souffrances. Elle aussi avait chuté au plus bas. Mais Killian avait encaissé, toujours et toujours. Et elle n’avait plus grand monde auprès d’elle. Tandis que Neleam, dans ses souvenirs, avait toujours un amour quelque part. Bien entendu, la vie ne se résumait pas à l’amour, mais Killian y avait accordé une grande place. Trop grande d’ailleurs. Ne bougeant pas, toujours immobile et d’apparence détendue, Killian observa Neleam. Et elle n’allait pas non plus lui mentir. Elle avait découvert la vérité, et Killian assumait.

-J’ignore ce que tu fais ici réellement, mais jamais je ne te donnerais un diamant qui ne t’appartiens pas, ni à toi, ni à celui qui t’as engagée.

Bien entendu, le diamant ne lui appartenait pas non plus, même si elle aurait très bien pu se volatiliser avec. Mais la richesse ne l’avait jamais attirée. Juste de quoi vivre et ça lui suffisait. Elle respira profondément, essayant d’appeler le calme qui l’aiderait en cas d’affrontement.

-Je ne tiens pas non plus à te combattre, Neleam. Mais si tu ne coopères pas, j’y serais obligée. Et on se connaît, toutes les deux. On sait ce que chacune vaut au combat.

Elle-même avait apprit une ou deux astuces avec Caïm. Machinalement, elle voulut effleurer la cicatrice qu’il lui avait faite, en marque de propriété, mais se retint juste avant, la main à mi-hauteur. Elle espéra que Neleam ne l’avait pas remarqué. Elle ne devait pas découvrir à quel point elle était faible malgré tout ce qu’elle croyait. Killian avança d’un pas, guère énorme.

-Laisse-moi passer. Ne cherche pas des ennuis inutiles.

C’était sa dernière mise en garde.
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]17.06.18 0:31


Neleam regretta ses mots à peine les avait-elle dits. Provoquer son amie était la pire des idées, elle le savait, alors pourquoi cette pique finale.. ? Parce qu’elle n’avait jamais imaginé que Killian puisse voler des diamants. Surtout que ce diamant appartenait à une famille qui avait perdu beaucoup de ses biens à Al-Jeit lors de l’épisode du dôme alors son côté chevaleresque s’était réveillé. On ne touche pas aux démunis. Elle est leur protectrice.
La guerrière vit Killian inspirer discrètement et nota la tension discrète sur sa mâchoire ainsi que son trop bref clignement d’œil. Elle était énervée. Évidemment, une fille avec ses capacités savait le dissimuler et ne pas céder à la rage trop facile, mais Neleam qui la connaissait bien savait qu’une marchombre en colère est un adversaire encore plus redoutable qu’une marchombre de bonne humeur.
Si elle voulait récupérer son diamant elle n’avait intérêt à jouer plus finement. Beaucoup plus finement. Et manque de chance, la papote et la séduction verbale ce n’était vraiment pas sa tasse de thé, elle était du genre franche à parler avant même de réfléchir. Elle partait donc avec un sacré handicap en comparaison avec Killian Delkaïron.

-J’ignore ce que tu fais ici réellement, mais jamais je ne te donnerais un diamant qui ne t’appartient pas, ni à toi, ni à celui qui t’a engagée.

Neleam n’eut nullement le temps de réagir à l’affirmation de Killian et profita de ses paroles suivantes pour se convaincre qu’il s’agissait d’une pique gratuite. Mais la Killian qu’elle connaissait ne se serait pas abaissée à de telles méthodes… Alors quoi ? Pourquoi la marchombre désirait-elle le diamant ?

-…on se connaît, toutes les deux. On sait ce que chacune vaut au combat.


La chevalière soupira, mais ne quitta pas Killian des yeux, bien qu’elle en ait envie. Elle voulait reprendre contenance, réfléchir à ce qu’il était en train de se passer… Et elle remarqua le bref mouvement de Killian, elle leva le bras avant de le rebaisser aussi discrètement que possible. Neleam haussa un sourcil, surprise par ce geste inachevé, mais ne commenta pas. Qu’aurait-elle pu dire ? Elle ne savait même pas ce que son amie avait eu l’intention de faire.
La marchombre s’avança d’un pas. Petit, mais suffisant pour que le message passe à la perfection et Neleam fronça les sourcils. Elle se campa sur ses deux pieds, légèrement écartés et croisa les bras, refusant la provocation. Elle cherchait à lire en Killian à essayer de comprendre le pourquoi de cette action, mais n’y parvenait pas, et ça la frustrait. Elle tiqua sur la cicatrice qu’elle vit sur sa pommette gauche, une fine ligne un peu plus claire, qui n’était clairement pas accidentelle.
Neleam ne l’avait jamais vue et… ça lui évoquait très vaguement quelque chose, sans qu’elle n’en sache la raison. Un frisson lui parcourut l’échine, redoutant ce qu’il était arrivé à Killian depuis leur expédition sur le continent de l’Est.

-Laisse-moi passer. Ne cherche pas des ennuis inutiles.

Si elle était généralement la première à se lancer dans un combat, cette fois-ci elle y allait un peu à reculons, car elle savait que sa réussite était plus que compromise, et surtout parce qu’elle ne comprenait pas le comportement de son amie. Alors elle ne bougea pas, ne s’écarta pas et se dit qu’elle allait aller droit dans les ennuis. Par contre elle n’était pas certaine qu’ils soient inutiles…
Si elle en sortait vivante. Elle ignorait jusqu’où Killian serait prête à aller pour ce diamant volé.

-Pourquoi il t’intéresse ce diamant, Killian ? Il appartient à une famille d’Al-Jeit qui a vu sa propriété se faire engloutir sous les eaux. Leur perte a été suffisante, ils méritent de pouvoir garder en leur possession ce bijou, et s’ils veulent le garder en sécurité à la capitale, c’est tout à leur honneur. Alors, je ne comprends pas pourquoi tu t’en prendrais à eux… Toi ou ta guilde.


Neleam se mordit la lèvre, retenant à grand-peine les propos qui allaient suivre, craignant qu’il sne mettent son amie un peu plus en colère. Toutefois elle se demandait pourquoi la guilde des marchombres, peu intéressées par la misère humaine et la solidarité, s’en prendrait à un diamant rescapé. Il y en a des plus gros et chers dans le palais, ou les grandes demeures bourgeoises. Alors pourquoi ce diamant en particulier ? Elle savait que ce n’était pas un hasard, et elle ne comprenait absolument pas pourquoi quelqu’un de théoriquement « bien intentionné » (même si pour elle les marchombres sont simplement des personnes pas trop mal intentionnées en général) voudrait s’emparer de ce trésor familial, probablement la richesse la plus précieuse d’une famille qui a déjà beaucoup perdu.

_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]17.06.18 18:47

Aucune des deux femmes ne voulaient se battre, et c’était évident. Et c’était tout aussi évident qu’elles étaient prêtes à tout pour remplir la mission qu’on leur avait confiée. Killian appréciait beaucoup Neleam. La combattre la répugnait. Tout comme l’idée de la tuer. Mais si elle y était obligée, elle allait devoir passer outre ses scrupules, malgré ses employeurs anonymes. Ses pensées se bousculaient dans sa tête sans qu’elle ne trouve de solution.
 
-Pourquoi il t’intéresse ce diamant, Killian ? Il appartient à une famille d’Al-Jeit qui a vu sa propriété se faire engloutir sous les eaux. Leur perte a été suffisante, ils méritent de pouvoir garder en leur possession ce bijou, et s’ils veulent le garder en sécurité à la capitale, c’est tout à leur honneur. Alors, je ne comprends pas pourquoi tu t’en prendrais à eux… Toi ou ta guilde.
 
La jeune femme haussa un sourcil. C’est ce qu’on lui avait dit ? Et à elle on n’avait pas tenu le même discours… Elle fronça les sourcils cette fois. Toute cette histoire ne lui disait rien. Quelque chose clochait réellement mais elle ne saisissait pas quoi.
 
-Neleam… toi on t’a raconté ça et moi on m’a dit que justement ceux qui t’envoient ne sont pas les vrais propriétaires du bijou mais que ce sont eux. Comment savoir qui a juste et qui a faux ?
 
Est-ce qu’elles étaient menées en bateau ? Servaient-elles chacune des malfaiteurs ? Devait-elle se pencher sur eux ou juste remplir la mission et continuer sa route ensuite ? Affronter Neleam ? Elle commençait à s’énerver à force d’ignorer que faire, et bientôt on risquait de les surprendre même si elles étaient dans la cour d’une boutique. Cela ferait bien trop suspect. Et si le bijoutier parlait…
 
Dos au mur, Killian savait qu’elle devait agir et vite. Elle décida de jouer le tout pour le tout. Elle fit un mouvement vers la gauche, incitant Neleam à suivre cette direction, puis elle prit son élan pour filer vers la droite, où elle avait remarqué un empilement de caisses qui lui permettrait d’escalader le muret. Elle sauta, s’agrippa et se hissa sur le mur, Neleam sur les talons. Mais elle ne pouvait pas rester sur les toits, ça aussi serait trop suspect. Il fallait juste qu’elle sème la chevalier avant de redescendre et se faufiler dans la foule. Elle sauta sur le toit suivant, contourna une cheminée, glissa sur le toit pour descendre un peu. De la, elle alla vers un rebord qui donnait sur une ruelle. Bon… normalement elle pouvait descendre sans attirer les regards. Ce qu’elle fit, d’un saut agile, se réceptionnant tranquillement en bas. Le cœur battant, elle leva la tête, les sens en alerte. Elle n’entendait pas de pas… L’avait-elle réellement semée ? Elle commença à avancer, prudente. Neleam était pleine de surprises… Elle devait s'attendre à tout. Elle finit par sortir de la ruelle et se glisser dans la foule de citoyens et de marchands. Elle devait rester naturelle et se fondre dans la masse mais elle avait la sensation d'être observée. Neleam était surement là, quelque part, à la chercher. Elle se retint de tourner la tête pour ne pas attirer l'attention. Par Merwynn elle détestait agir ainsi envers une amie ! Enfin, si Neleam la considérait toujours comme tel...
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]17.06.18 20:41

Surprise, Neleam observa Killian tiquer et tandis qu’elle parlait, elle sentit son cœur se serrer. Quelle était son histoire ? Au moins, Killian était persuadée d’être du bon côté… tout comme elle. À moins qu’elle cherche à l’en convaincre.
Se mordant la lèvre en signe de réflexion, la chevalière observa avec attention son amie, essayant de déceler la vérité. Si elle disait vrai.. Que se passait-il ? Qui était le véritable propriétaire du diamant ? Comment le savoir ?
Tandis qu’elle réfléchissait, elle vit Killian esquiver un mouvement vers la gauche et elle cessa de se creuser les méninges. Elle se mettait en action. Neleam tomba dans la feinte de son amie et jura, agacée d’avoir été ainsi surprise. Il fallait qu’elle se mette à penser comme Killian, sinon elle était foutue. La marchombre prenait la fuite.
La guerrière la vit sauter souplement sur des caisses, et prendre son envol, rejoignant souplement le toit presque plat de la bijouterie. N’étant pas un reste, elle dégaina Emerys et se lança à son tour. Quelques secondes de retard sur Killian, mais elle ne prit même pas la peine de grimper sur les caisses, son bâton de combat lui suffisant pour s’élancer. Cette astuce lui permit de rattraper quelques centièmes de secondes sur la marchombres, même si c’était loin d’être suffisant. Et elle portait une robe. Maudit Merwyn ! Pourquoi n’avait-il pas préféré faire une tunique et un pantalon ? Fallait croire qu’il ne voulait pas que ses objets soient pratiques.
Le maudissant mentalement, Neleam poursuivit son amie sur les toits, réalisant qu’elle prenait du retard. Killian était plus grande, plus vive et habituée à ces courses poursuites. Et en pantalon.
Retenant un juron, la chevalière bifurqua, changea de toit, prit appui sur Emerys pour franchir une large ruelle et mit son cerveau en marche. Il était peu probable que Killian court au hasard. Où désirait-elle aller ? Et où étaient-elles ?
Tandis que du coin de l’œil elle suivait la course de Killian, veillant à ne pas la perdre de trop, même si elle était certaine que la marchombre ne savait pas où elle était, elle se mit à jeter un coup d’œil aux environs. Elle tarda quelques secondes, mais remarqua rapidement l’attroupement d’Alaviriens autour de ce qui ressemblait à des éléphants et… la ménagerie. Immédiatement, le plan d’Al-Jeit s’afficha dans son esprit et elle traça rapidement le parcours de Killian, et la direction dans laquelle elle se dirigeait…. C’était un pari risqué. Mais elle était en train de la perdre de toutes les façons, peut-être que descendre et opter pour un chemin alternatif était intéressant.
Hésitant moins d’un quart de seconde plus tard, Neleam se hissa sur une haute cheminée et vérifia la direction qu’empruntait Killian. Elle repéra rapidement sa silhouette noire et la vit ralentir l’allure. Elle allait descendre. La chevalière sourit et définit rapidement son chemin pour la rejoindre. Ne patientant guère plus longtemps, elle glissa Emerys dans son dos et sauta, se rattrapant in extremis sur la bordure du toit, freinant à peine sa descente et ses pieds touchèrent le sol dans un nuage de poussière après s’être laissée tomber de trois mètres. Fléchissant les jambes, la jeune femme ignora les regards surpris, curieux ou horrifiés et reprit sa course. Elle devait attraper Killian.
Tournant au coin de la rue, elle attrapa une écharpe posée sur un stand et leur promis de repasser la leur rendre. Enfin, elle le leur cria, afin de se faire entendre dans le brouhaha ambiant et continua son chemin sans même leur adresser un regard. Pas le temps. Elle s’enroula dans le châle et se fonda dans la masse. Sa petite taille l’aidait et ainsi « déguisée » elle rejoignit rapidement la rue où Killian avait dû descendre, ou non loin.
Ralentissant l’allure, la jeune femme se laissa porter par la foule, scrutant les environs tout en donnant l’impression d’observer les étals. Killian ne devrait pas être particulièrement difficile à repérer, elle voulait s’en convaincre. Sentant sa patience fondre comme de la neige au soleil, Neleam fut particulièrement soulagée lorsqu’elle aperçut la marchombre. Comme à son habitude, malgré ses vêtements de cuirs noirs, elle arrivait à se fondre dans la masse, mais n’échappa à l’œil aiguisé de la chevalière.
S’approchant d’elle, La chevalière avait dans l’idée de lui voler le diamant qu’elle venait de lui voler. Avec un peu de chance, voir beaucoup, elle mènerait son plan à bien. Voler un marchombre c’était comme marcher sur la lune. Mais Neleam gardait espoir, refusant de s’avouer vaincue. Se dissimulant derrière un homme bedonnant qui se trouvait derrière Killian, mais légèrement sur le côté, elle tendit le bras en direction de la bourse en cuir où elle imaginait que son amie avait gardé le bijou.
Bon, dans le cas où elle mettait la main sur le joyau.. Que ferait-elle ? Ce qu’avait dit Killian la faisait douter, et si quelqu’un se jouait d’elle, elle était bien décidée à le lui faire payer. Inspirant longuement pour tenter de calmer le rythme désordonné de son cœur –courir comme une dératée sur les toits d’Al-Jeit n’est plus vraiment de son âge- ou les tremblements de sa main elle changea finalement de plan. Elle se coula entre le gros homme et la marchombre, l’agrippa par la ceinture et d’un mouvement témoignant de sa maitrise du corps à corps la repoussa hors de la rue. Savourant le calme relatif de leur « cachette » -un renfoncement entre deux maisonnées- elle plongea ses yeux bleus dans ceux de Killian.

-Merci pour la balade, mais je préfèrerais qu’avant que l’une de nous donne le diamant à un potentiel voleur, on tire cette histoire au clair.

Elle sentait son souffle encore trop rapide et ses joues se colorer de rouge. Al-Chen lui proposait des activités totalement différentes et elle devait avouer qu’Al-Jet était toujours plus intense. Ça lui avait manqué. Restait à voir ce que préférait Killian, si elle refusait sa proposition, elles en viendraient aux mains. Ou aux couteaux et autres armes tranchantes.

_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]19.06.18 15:49

Killian continuait à avancer d’une démarche qu’elle voulait assurée et surtout détendue. On l’ignorait souvent mais beaucoup de monde avait le regard vif et décelait un stress chez une personne rien qu’en l’observant marcher. Et ça Killian savait le masquer. Parce que non, ça ne lui plaisait pas comme situation. Si cela avait été une personne lambda, elle aurait rapidement réglé l’histoire en l’assommant et en partant. Mais là, c’était Neleam, une amie, et elle ne pouvait pas se résoudre à lui faire du mal de son propre chef. Elles se connaissaient depuis l’époque où elle était Frontalière… une amitié pareille, ça ne se brisait pas.

Attentive, elle entendait à peine le boucan de la ménagerie qui s’était installée sur la place à côté. Caïm l’aurait poussée à tuer Neleam, elle le savait. Il aurait alimenté la colère qui la faisait basculer, et elle aurait été capable de blesser ou tuer Neleam. Mais heureusement pour elle, le Mentaï n’était pas là à l’heure actuelle. Et heureusement.

Elle continuait à avancer au gré des citoyens, suivant leur rythme et leur mouvement. Avant de sortir et d’aller au bon endroit, elle voulait être sure de perdre la chevalier. Et que c’était angoissant de la savoir derrière mais invisible ! Alors qu’elle ne fut pas sa surprise quand on l’agrippa à la ceinture pour la tirer sur le côté avec une magnifique pirouette qui la fit tourner sur elle-même. Emportée dans un espace entre deux maisons, elle était déjà sur ses gardes quand elle reconnut Neleam.

-Merci pour la balade, mais je préférerais qu’avant que l’une de nous donne le diamant à un potentiel voleur, on tire cette histoire au clair.

Killian respira à fond, calmant sa nervosité sans la montrer à la femme devant elle, qui la sondait de façon… intense.

-Donc toi aussi tu trouves qu’il y a anguille sous roche dans toute cette histoire?

Il semblerait en tout cas. Cela rassura Killian, malgré tout. Parce que si vraiment elle travaillait pour un voleur et menteur, elle n’en serait pas fière. Côté du chaos ou pas, elle n’aimait pas être prise pour une pigeonne.

-Et comment procéder ? Aucun des deux « propriétaires » ne doit savoir qu’on flaire l’arnaque.

Elle réfléchissait tout en parlant, puis demanda :

-Comment t’a-t-on donné ta mission ? Peut-être que ça peut donner des indices.

Commencer par la base et remonter. Elles trouveraient des réponses. Et Killian savait que Neleam pouvait être redoutable quand il s’agissait de pister un criminel, quel qu’il soit.
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]04.07.18 6:47

Neleam observait Killian avec attention. Elle guettait sa réponse, tout comme une éventuelle attaque. Elle se méfiait de son amie, car elle connaissait ses capacités en combats au corps à corps, mais elle espérait qu’elle accepterait sa proposition de trêve.
Et, après avoir inspiré fortement, c’est ce qu’elle fit. Killian prit la parole, de sa voix légère.

-Donc toi aussi tu trouves qu’il y a anguille sous roche dans toute cette histoire? Et comment procéder ? Aucun des deux « propriétaires » ne doit savoir qu’on flaire l’arnaque.

Neleam se recula et libéra la marchombre de son emprise, comme geste de paix. Elle se mordit les lèvres en signe de concentration et fronça les sourcils, en total accord avec son amie. Si quelqu’un prenait l’une ou l’autre pour une pigeonne, elles devaient le savoir.

-Comment t’a-t-on donné ta mission ? Peut-être que ça peut donner des indices.


Neleam hocha la tête et fit signe à Killian de la suivre. Elle se remémorait la rencontre avec son client, à la recherche du moindre détail qui pourrait être utile. Ses pas la guidèrent en direction d’une taverne discrète et pratiquement déserte, ce qui lui convenait parfaitement. S’attablant, elle commanda un remontant ainsi qu’une pinte de bière, faisant signe à Killian de commander ce que bon lui semblerait.
Une fois la serveuse hors de portée d’oreille, et son verre rempli de liqueur de groseille vidé d’une traite, Neleam débuta son histoire.

-Eh bien, cela fait des mois que mon point de ralliement est Al-Chen. J’ai délaissé le Chevalier qui Gondole… Mais où va le monde ?

Un sourire sur les lèvres, la chevalière savoura la présence de son amie, et surtout cette trêve, car elle avait bien envie de parler avec quelqu’un qui la connaissait depuis des années, et qui avait un jugement posé et féminin. Enfin, théoriquement. Dans tous les cas, Killian était une femme qui avait une place toute particulière dans son cœur, et tout aussi génial qu’il soit, Idir ne pouvait la détrôner.

-Enfin, après l’incident du dôme, je suis restée dans les environs, pour aider. Je proposais mes services et… essayait de gagner ma vie, dirons-nous. J’ai pas mal vadrouillé et ma réputation a quelque peu changé, si bien que je me suis retrouvée à faire des taches peu agréables, dans l’unique but d’aider ceux qui avaient tout perdu dans l’incident. Et même après plusieurs mois, la situation demeure critique. Donc lorsque Monsieur et Madame Duclair, m’ont contacté, je n’ai pas cherche plus loin, l’histoire qu’ils m’ont contée, je l’avais déjà entendu des dizaines de fois. Leur demeure s’était partiellement écroulée pendant l’attaque, ils ont miraculeusement réussi à retrouver un coffre dans les décombres et parmi les bijoux de famille, ce diamant. Alors ma mission était de mettre ce bien précieux, et qu’ils possèdent depuis des générations –d’après leurs dires-, en sécurité. Ils comptaient le vendre, je crois, d’où l’estimation, mais je n’en suis pas vraiment certaine. J’ai un rendez-vous organisé à la tombée de la nuit afin de remettre le bien à qui de droit. Donc pour ma part, nous avons quelques heures pour mener l’enquête ou définir notre plan d’action, on pourra éventuellement interroger l’intermédiaire à qui je suis supposée remettre le bijou.

Neleam se tut et but une gorgée de bière afin d’hydrater sa gorge qui s’était asséchée à cause de ce long monologue.

-La famille Duclair… Ils m’avaient l’air honnêtes. Madame était rousse, mal peignée et potait une toilette d’une certaine facture qui était pourtant malmenée, tachée et déchirée par endroits. Lui, était plutôt grand, de larges épaules, brun à la chevelure follement frisée. Je n’ai posé aucune question personnelle, je ne pensais pas que cela me regardait. Mais maintenant… je regrette de ne pas avoir été plus précautionneuse. Et toi, Killian, comment étaient tes « propriétaires de diamant » ?



_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]04.07.18 15:06

Au bout d’un bref instant, Neleam lui fit signe de la suivre. Prenant ça pour une confirmation de paix, Killian la suivit jusqu’à une taverne en retrait et surtout presque déserte. Ce serait l’idéal pour une conversation des plus privées. Elles s’installèrent dans un coin, Killian tournant le dos au mur comme à son habitude, et Neleam passa une commande à la serveuse, suivie de la Marchombre, qui se prit une simple bière.

La serveuse partie, et après avoir but d’une traite sa première boisson, Neleam se justifia en disant qu’elle délaissait sa taverne habituelle. Killian haussa simplement les épaules. Que pouvait-elle dire ? Neleam était libre de faire ce que bon lui semblait et d’aller où elle le souhaitait. Mais elle sourit néanmoins, avant de reprendre son sérieux pour écouter l’histoire de son amie. Des personnes en chair et en os lui avait confié la mission… voilà qui était beaucoup plus « honnête » et « normal » que son propre client. Tout en écoutant, Killian sirotait sa bière, ses yeux voguant sans cesse d’un bout à l’autre de la salle derrière Neleam, sur le qui-vive.

Elle ne se focalisa sur son interlocutrice qu’un bref instant quand celle-ci lui adressa la parole. A nouveau, Killian haussa les épaules.

-Et bien moi je vais faire bien plus court. En effet je suis partie d’Al-Chen dès que le dôme est tombé. C’est une lettre qui m’est parvenue. Anonyme. Elle disait juste que son auteur avait été floué et qu’on lui avait dérobé un bijou précieux. Le diamant du coup. Ma tâche était de le récupérer. Je n’ai pas eu plus de précision.

Elle soupira. Les voilà dans une impasse. Mais la lettre anonyme paraissait bien plus suspecte que les clients bien réels de Neleam. Qui pourrait l’avoir manipulée ainsi ? Qui et pourquoi ? Est-ce que cette personne en voulait personnellement aux Duclair ? Pensait-il être dans son droit ? Que de questions…

-Il n’y a rien de logique dans tout ça. J’ai tendance à croire ton histoire et penser que c’est moi qui ai été abusée. Mais comment le prouver ? Comment tirer tout ça au clair ? Je n’arrive pas à réfléchir. A trouver.

Et cela l’insupportait au plus haut point. Ces derniers temps, enfin surtout depuis sa… « Reddition » auprès de Caym, elle se sentait rabaissée, comme une apprentie. Peu sure d’elle, s’attendant à être « punie » ou à voir Caym surgir du prochain tournant. C’était énervant. Mais elle parviendrait sans doute à remonter. Rien que la présence de Neleam l’aidait à se raccrocher aux quelques souvenirs heureux de son passé. Silencieuse, elle termina sa bière, l’esprit tournant à plein régime. La serveuse revint prendre une deuxième commande et elle reprit une bière, se promettant que ce serait la dernière.

-Il faudrait aller à ton rendez-vous ce soir. Ensemble. Je resterais en retrait. A observer les petits détails. Et tu pourrais questionner les Duclair ou la personne qu'ils envoient. Peut-être aurons-nous une meilleure piste ensuite...

Spoiler:
 
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 273
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]27.07.18 4:27

ET PAF:
 


Caym Cali quitta les spires tandis qu’il poussait la porte du bar.
Un rapide coup d’œil l’informa que sa tenue jurait avec ses occupants. Ses vêtements criaient son aisance matérielle, tandis que plusieurs regards se posaient sur sa silhouette musclée d’un air rêveur. Ils s’imaginaient surement le dépouiller. Voilà qui serait amusant… Mais qui l’éloignerait de sa mission. Killian.
Il l’avait repérée dans une table au fond de la pièce, adossée au mur, attablée avec une autre femme d’un certain âge, semblait-il. Cheveux striés de blanc et robe longue aux motifs guère contemporains.
Sans accorder le moindre regard à celle qu’il avait détournée de la voie des Marchombres, il alla s’accouder au bar et commanda une liqueur, puisque c’était le genre de boisson forte, mais sophistiquée qui correspondait au rang affiché sur ses vêtements.
Il avait appris quelques heures plus tôt l’arrivée du Diamant à Al-Jet, comme pratiquement toutes les personnes aux intentions mauvaises de la ville. Il ne savait pas pourquoi, mais cette pierre précieuse échauffait les esprits et attisait les jalousies. En quelques jours il était même devenu une sorte de mythe. Et un mythe que Killian allait dérober.
Comment avait-il su ? Les Ingénus n’avaient guère de secrets pour lui, et ils étaient au courant de milliers de secrets croustillants. C’était décidément une de ses idées les plus réussies, même si les Ingénus étaient autonomes, ils aidaient efficacement le Chaos avec des informations ou des pièces trébuchantes.
Alors Killian s’était vue confier une mission, et si elle n’était pas officiellement une enfant du Chaos, son statut spécial lui permettait d’œuvre en toute tranquillité. Sauf si elle prenait la mauvaise décision pendant sa mission. Caym savait que ses hommes ne l’épargneraient pas si jamais elle songeait à se détourner de leur camp, et il les comprenait. Alors il était venu pour lui rappeler la pression qui pesait sur les frêles épaules de la jeune femme, que sa vie n’était pas la sienne, et qu’il la surveillait.
Et pour ça, il n’avait même pas besoin de la regarder ni de lui parler.

Il but une petite gorgée de son alcool fort tandis qu’il se souvenait de son nouveau dessin qui lui avait permis de trouver Killian. Ce n’était pas simple, mais sa boussole à personnes était plutôt efficace. Et épuisante, mais qu’importe, trouver Killian aurait été bien trop compliqué sinon, tant la ville regorge de badauds et que l’ex-marchombre sait demeurer discrète.

Spoiler:
 

_________________
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]27.07.18 16:01

Killian manqua défaillir quand elle reconnut le nouveau client. Elle s’empressa même de boire une gorgée de sa bière pour masquer la stupeur qui venait de transparaître sur son visage. Tout en écoutant Neleam lui parler de choses et d’autres qu’elle avait faites au cours de plusieurs périples, elle observa Caym prendre place au comptoir et commander une boisson. Quel hasard faisait en sorte que l’homme à qui elle venait de songer vienne précisément dans cette taverne, alors qu’elle-même s’y trouvait, et surtout au moment où l’affaire du diamant venait d’être lancée ? Aucun. Elle ne croyait pas aux coïncidences. Caym savait qu’elle était là, elle aurait mis sa main à couper, même s’il ne l’avait pas regardée. Son cœur fit une embardée et elle reporta tant bien que mal son regard sur Neleam qui lui exposait à présent son plan pour le soir.

Elle acquiesça simplement. Oui, questionner le contact était la première chose à faire. Cela ouvrirait différentes pistes à explorer. Killian était donc tout à fait d’accord avec son amie. La seule chose qui lui posait problème était Caym. Que devait-elle faire ? L’ignorer ? Peut-être n’était-il là que par pur hasard malgré tout ? Non… elle n’y croyait pas. Mais elle ne voulait pas que Neleam le voit ou apprenne qui il était. Sinon, elle saurait que Killian n’était plus totalement Marchombre, qu’elle plongeait parfois dans le chaos, et cela la blesserait en plus de la forcer à vouloir arrêter ou tuer Killian. Et la jeune femme désirait tout sauf ça. Car elle comme Neleam étaient de redoutables combattantes.

-Et bien nous avons donc la journée à passer avant ton rendez-vous. Nous pourrions aller chez un joaillier puisque je n’ai pas laissé assez de temps à l’autre pour qu’il puisse l’expertiser.

Seulement qui des deux devait y aller ? Killian ne voulait pas donner le bijou à Neleam. Non pas qu’elle se méfiait mais… ah qu’est-ce qu’elle pouvait se haïr ! C’était principalement parce que Caym allait vouloir le bijou, et elle ne souhaitait pas que le Mentaï s’en prenne à son amie. Si cela arrivait, Neleam mourrait, même si Killian s’interposerait, s’attirant les foudres de Caym. Elle savait ce qu’il lui en coûterait. Une nouvelle séquestration, encore de la torture. Mais si elle pouvait sauver Neleam, elle supporterait tout ça sans trop de problèmes. Elle finit alors sa bière.

-Viens, allons nous promener, nous aviserons en cours de route.

Elle se leva et attendit que son amie la rejoigne pour se diriger vers la porte. En passant près du bar, elle fit tout son possible pour ignorer Caym et ne surtout pas le regarder. Elle verrait bien s’il la suivait. Son cœur battait à une vitesse vertigineuse, c’était atroce. Une fois dehors, elle se permit de respirer profondément.

-Je te suis Neleam.

Dit-elle juste, ne pouvant s’empêcher de regarder la porte de la taverne avant d’emboîter le pas de son amie. Si Caym se mêlait à toute cette affaire, cela allait mal finir. Mais pour qui ?
Spoiler:
 
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]27.07.18 21:17

Neleam réfléchissait intensivement. Cela faisait longtemps qu´elle n´avait pas eu à mettre au point de stratégie. Ça lui avait manqué, ce stress, tous ces doutes, la pression de réussir... Il manquait encore quelques combats pour que ce soit comme au bon vieux temps. La jeune femme sourit a Killian et porta sa choppe aux lèvres, savourant les battements saccadés de son cœur.
Elle était toutefois plus sage et posée qu´auparavant, c´est probablement la raison pour laquelle elle remarqua le léger changement dans le comportement de Killian. Son amie feintait, elle voyait désormais sur son regard un air qui ne lui semblait pas vraiment convaincant, mais elle savait que c´était uniquement parce qu´elle la connaissait, sinon tout lui aurait semblé normal. À moins que ce ne soit elle qui se fasse des idées.
Mettant ses pensées dérangeantes de côté, Neleam proposa un plan simple, celui d´interroger le prochain intermédiaire, ne lui laisser aucune porte de sortie jusqu´a avoir les réponses désirées. Killian approuva et proposa d´aller voir un autre bijoutier afin d´effectuer l´expertise qu´elles avaient écourtée.
La chevalière n´avait rien de mieux a proposer, et hocha la tête pour donner son accord, même si elle aurait aimé rester un peu plus longtemps attablée afin de rattraper ces années perdues. Mais Killian ne semblait pas tranquille alors Neleam lui fit confiance. La guerrière se retourna et tendit le bras tandis que son regard balayait la pièce du regard à la recherche du serveur, même si elle prenait soin de noter tous les détails de la scène. Il n´y avait qu´un nouvel individu depuis qu´elles étaient entrées, et deux pilliers de comptoir étaient sortis, donc cela signifiait...? Killian avait dû reconnaitre l´homme au bar. Vêtements de bonne facture et... serait-ce un de ses amants? Un sourire fleuri sur ses lèvres tandis qu´elle faisait signe au serveur de leur apporter la note.
Mais Neleam avait appris a réfréner ses pulsions et surtout sa curiosité, alors elle ne dit rien et invita Killian en payant plus rapidement qu´elle. Un petit rire amusé lui échappa et toutes deux quittèrent l´auberge.

Le retour de la foule fit du bien à Neleam, l´ambiance dans l´auberge avait quelque chose d´un peu malsain sans qu´elle ne parvienne à définir le pourquoi. Mais à peine les deux jeunes femmes s´étaient avancée dans la rue qu´une voix grave les interpellait.

-Ma Dame !


Haussant un sourcil la chevalière jeta un coup d´oeil en arrière et réalisa que l´inconnu s´adressait à elle. L´inconnu du bar. Celui qui connaissait Killian.

-Vous avez laissé tomber ceci en sortant...

L´homme tenait dans sa main un long ruban qui devait probablement être un bijou, mais pour ce que Neleam en savait, ce n´était pas à elle. Elle sentit, à côté d´elle Killian se tendre. Décidément ces deux-là se connaissaient et son amie n´avait clairement pas envie de le croiser.
La guerrière soupira en hochant la tête. Elle s´approcha de l´inconnu, un étrange pincement au coeur, et attrapa le ruban. Il devait s´agir de velours, car il était particulièrement doux et une perle nacrée y était accrochée.

-Merci pour le bijou. Neleam plongea ses yeux bleus dans ceux, presque gris de l´homme, comme si elle allait y trouver une quelconque réponse. Lorsqu´elle reprit la parole, sa voix était aussi douce que l´air. ,Mais si vous vouliez parler à mon amie, je pense que vous vous y êtes pris de la mauvaise maniere...

Elle plissa les yeux, guettant sa réaction qui ne vint pas et tourna les talons. Elle se mit a courir et attrapa Killian par le bras. Elle garda le bijou au creux de sa paume et se coula dans la foule, profitant de sa petite taille pour ouvrir le chemin et semer l´inconnu au cas où il les suivrait. Ses souvenirs d´Al-Jeit refirent soudain surface et elle trouva une ruelle étroite ou elle s´engouffra, tirant Killian avec elle, puis s´engouffra sous un porche ou se trouvait un escalier en colimaçon que personne ne remarquait jamais. La guerrière le grimpa à toute allure et ne s´arrêta pas, même si le souffle commençait à lui manquer. Plusieurs mètres plus hauts et deux passerelles arachnéennes franchies plus tard, Neleam se stoppa et réalisa que le bijou n´était plus au creux de son poing. Elle avait pourtant veillé a ne pas le laisser échapper, et... comment était-ce possible? Elle ne se souvenait pas avoir effectué le moindre mouvement avec sa main gauche, alors... Soudain, elle se figea. Un Dessin, elle ne voyait pas d´autre solution... Donc l´inconnu était un Dessinateur. Ou pire... Sans qu´elle ne sache pourquoi, un frisson lui parcourut l´échine tandis qu´elle se souvenait de l´homme, de son regard tranchant, de son visage qui n´exprimait aucune émotion, de ses larges épaules...
Secouant la tête, Neleam se tourna vers Killian.

-Qui était-ce ?


Sa voix était sèche et son expression faciale fermée. La jeune femme croisa les bras et observa Killian avec attention. Elle ne comptait pas lâcher l´affaire, elle voulait savoir. Cette fois-ci ce n´était plus de la curiosité mal placée, mais une nécessité.



Spoiler:
 

_________________



Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]28.07.18 18:34

Être entourée par la foule, invisible, était presque un soulagement. Killian se disait que là, Caym ne ferait rien. Déjà il était apparemment resté dans l’auberge et elles avaient prit quelques secondes d’avance pour se faufiler à travers les étals et les groupes de passants. Mais tous ses espoirs furent réduits à néant quand elle entendit sa voix fendre l’air. Elle voulut forcer son amie à partir, lui faisant croire que ce n’était pas à elles qu’on s’adressait, mais Neleam s’était déjà retournée et stoppée. Killian elle, observa la scène, tendue. Caym la regarda à peine, mais il jouait. Ils le savaient tous deux. Et le bijou qu’il redonna à Neleam suscitait également la méfiance. Quel piège recelait-il ? Tandis que Neleam se rapprochait, à ses risques et périls, de Caym, Killian prit un peu d’avance, pour éviter tout faux pas. Les images de son amie déchirée après ses révélations la hantaient et elle ne voulait pas en arriver là. En tant que chevalier, Neleam avait un solide sens de l’honneur et du devoir. En apprenant que son amie basculait dangereusement vers le chaos, que ferait-elle ? Rien d’autre que son devoir, qui consisterait en l’arrêter ou la tuer. Et Killian ne voulait pas en arriver là. Cela ferait bien trop souffrir, Neleam comme elle.

Quand son amie la rattrapa, tenant l’objet dans le poing de sa main gauche, elle lui saisit le bras et l’entraîna dans la rue. Que se passait-il ? Neleam avait-elle un souci ? Elle espérait que non… brusquement, elle l’entraîna dans une ruelle adjacente, déserte et sombre. Poursuivant le chemin, elle ne s’arrêta pas, grimpant l’escalier à la volée puis deux passerelles. Killian suivait, n’ayant guère le choix, se remerciant pour son endurance. Une fois en haut, toutes deux remarquèrent l’absence du bijou dans la paume que Neleam venait d’ouvrir. Que ? Killian fronça les sourcils. Un Dessin ? De la part de Caym c’était tout à fait possible, mais dans quel but ? A quoi lui servait-il ? Elle n’aimait pas ça. Et encore moins la question qui suivit.

-Qui était-ce ?

Non… non pas ça. Killian aurait voulut demander à son amie de ne jamais poser cette question. Parvenant à garder un masque neutre, elle réfléchit à toute allure pour donner une explication à la chevalier qui serait plausible. Elle finit par hausser les épaules et croiser les bras, avant de se toucher la cicatrice à la pommette et encore plus éveiller les soupçons déjà trop grands de Neleam.

-Une vieille connaissance qui aime bien surgir à l’improviste. Il m’a déjà fait des coups foireux et c’est pour ça que je préfère l’éviter. Il est du genre à vous entraîner dans une affaire et vous y laisser empêtré. Il use de ses charmes et autres tactiques pour amadouer et piéger l’innocent. En gros c’est un arnaqueur.

Ce n’était pas son meilleur mensonge, et c’était évident. Mais d’un côté… Caym n’était-il pas un peu ainsi ? Elle l’ignorait et espérait juste que cela convienne à son amie.

-Écoute, ne t’attarde pas sur lui, c’est ce qu’il veut. Occupons-nous plutôt de notre affaire. Allons chez un joaillier faire expertiser le diamant. Et ensuite, nous pourrons discuter d’un plan en attendant le soir, pour rencontrer ton contact. Cela te va ?

Cela l’énervait de devoir mentir à son amie, mais c’était pour son bien. Ce que Neleam ignore ne peut pas lui faire de tort. Elle attendit donc simplement une réaction de la jeune femme, les sens en alerte au cas où Caym déciderait une fois de plus de débarquer à l’improviste.
Spoiler:
 
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 273
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]05.08.18 3:09


Caym soupira et s’appuya contre le mur tandis que son esprit bouillonnait à la recherche de son prochain plan.
Lorsque Killian était sortie il n’avait pu s’empêcher de lui courir après. Il avait fini son verre cul sec, laissé de quoi payer sur la table et s’était élancé dans la foule. Son esprit avait immédiatement imaginé un plan et il avait interpelé aussi poliment que possible l’inconnue qui suivait sa protégée. Un simple dessin dans la main il feinta l’innocent serviable. Il voulait la voir et comprendre ce qu’il se passait.
Mais son plan avait une faille. Et cette faille c’était elle. Cette inconnue n’était nullement âgée. Elle devait avoir une trentaine d’année et ses yeux vifs montraient une intelligence qui se démontra par ses propos. Il demeura muet tandis qu’elle démontait son plan tout en l’observant avec attention. Qui était-elle ? Car elle était probablement la raison pour laquelle Killian le fuyait…
Alors qu’elle récupérait le bijou, qu’il lui laissa par fairplay, il vit le pendentif à son cou. Chevalier. Des souvenirs remontèrent à son esprit tandis qu’elle tournait les talons en entrainant Killian à sa suite. Une femme d’une trentaine d’années, de petite taille, chevelure noire avec des mèches blanches, des yeux bleus, talentueuse… Neleam.
Son cœur se mit à battre un peu plus fort dans sa poitrine tandis qu’il se souvenait de ce que Viladra lui avait dit à son propos. Il suivit les deux femmes à une distance raisonnable et ne remarqua pas qu’elles le distançaient lentement mais surement. Non, il était concentré dans ses souvenirs. Viladra. Son mentor lui avait parlé de cette femme issue de son passé. Son amie, celle qui l’avait abandonnée, celle qu’elle avait formée… Elle lui avait clairement fait comprendre qu’elle était sa proie, les mercenaires ne devaient pas la tuer sans son accord préalable, qu’elle n’a évidemment jamais donné. Et maintenant Viladra était portée disparue. Cette terrienne était-elle encore sous sa « protection » ?
Peu importe, il était curieux. Il voulait découvrir cette femme dont il avait entendu parler avec des termes élogieux même si elle n’hésiterait probablement pas une seconde à tuer toute sa guilde, et surtout il craignait pour Killian. Pour sa relation avec la chevalière et surtout l’influence qu’elle avait sur elle.
Mais il était trop tard, elles l’avaient semé. Il avait pourtant été certain de ne pas les perdre de vue trop longtemps, mais en arrivant dans la ruelle il n’y avait plus personne. Le mercenaire du Chaos avait cherché, mais il n’y avait plus aucune trace de leur passage.
Frustré, il s’appuya contre le mur et se mit à imaginer son prochain plan. Retrouver Killian comme il l’avait fait plus tôt était possible, mais épuisant, et s’il allait rencontrer Neleam il avait intérêt à être en forme et à ne surtout pas la sous-estimer.

Finalement, ce n’est qu’à la tombée de la nuit qu’il retrouva la trace de sa protégée, grâce à ses hommes. Leur travail avait payé et Caym avait appris que les deux femmes étaient entrées chez un bijoutier et n’en étaient pas ressorties. Il secoua la tête, tant l’évidence le frappait, mais passa outre. Il informa trois de ses hommes qu’il les voulait dans le secteur, au cas où.
Lorsque le mentaï aperçu les jeunes femmes sortir de la boutique où elles avaient passé plusieurs heures, il se fit aussi discret qu’une ombre et les suivit silencieusement. Il se doutait que Killian le repèrerait, simplement par son odeur qui devait flotter dans l’air aux alentours de la boutique, mais elle n’en montra rien. Et c’était dans son intérêt, car les choses se seraient compliquées. Et Caym ne savait pas comment aborder la chevalière, ni même si se dévoiler à elle lui serait d’une quelconque utilité. Peut-être simplement le fait de la voir s’inquiéter des fréquentations de Killian serait suffisant ?
Le Mercenaire du Chaos se dissimula à l’angle d’une vieille bâtisse lorsqu’il remarqua qu’un rendez-vous semblait avoir été organisé, puisque deux silhouettes faisaient face aux demoiselles. Silhouettes masculines sans le moindre doute. Et familières…
Caym sourit et sortit de l’ombre tandis que la chevalière présentait le joyau aux individus lui faisant face. La situation devenait amusante… Il était temps pour lui d’entrer en scène.

-Tiens, j’ignorais que les Chevaliers étaient conviés à nos réunions… C’est bien aimable dans tous les cas de nous aider à récupérer nos biens.

Neleam se retourna sur le qui-vive et tandis que les pans de sa robe volaient dans les airs emportés par son mouvement, elle dégaina le baston qui se trouvait dans son dos et qui était doté de deux lames bien aiguisées. Caym haussa un sourcil, surpris par l’arme de prédilection de la demoiselle. Pour une chevalière il se serait attendu à une armure et une épée rouillée, mais il devait garder dans sa tête que cette femme n’était pas commune et qu’elle pouvait le surprendre.
Il offrit un sourire enjôleur à la demoiselle qui l’observait les yeux plissés tandis que Killian l’ignorait de son mieux et il s’en amusa. Il nota que la chevalière avait récupéré le diamant, le tenant d’une main contre sa poitrine tandis que l’autre maintenant son étrange arme. Délaissant son étude pourtant palpitante de la chevalière et de son « amie », il salua d’un signe de tête ses collègues.

-Krent.

Il comptait éviter de dévoiler trop d’information, car l’homme qui se trouvait avec lui était également un membre du conseil, mentaï aguerri. Et clairement pas de ceux qui perdent leur temps en construisant une couverture délicate pour infiltrer Al-Jeit, comme il se plaisait à railler Caym lors de leurs réunions. Et ce vol de diamant n’avait jamais été mentionné, alors…
Mais Cali savait que chaque groupe de Mercenaire conservait ses secrets afin d’éviter les trahisons, il était donc compréhensible qu’il ait été mis sur la touche. Par contre, pourquoi Killian avait-elle été impliquée ? La chevalière avait été manipulée afin de faire venir le caillou à Al-Jeit… Mais pourquoi ? Pourquoi ses homologues ont-ils tant voulu faire entrer la pierre précieuse entre ces imposantes murailles ? Quelque chose ne collait pas dans cette histoire, et il n’aimait pas.
Toutefois, en cas d’affrontement, il n’aurait pas le dessus si lui et ses frères d’armes ne se trouvaient pas dans le même camp.
Mais trêve de plans tordus, il était temps de récupérer le diamant et de retirer la chevalière de l’équation. Le reste, il improvisera.

-Je pense qu’il serait plus sage que tu nous remettes le diamant, comme tu en avais initialement l’intention, Neleam.

Sa voix était douce, mais tranchante, et ses yeux couleur acier étaient encrés dans les yeux de félins de la jeune femme. Un sourire apparu sur son visage tandis que la surprise envahissait les traits de la chevalière. C’était délicieux.

Spoiler:
 

_________________
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]05.08.18 10:22

Neleam n’émit pas d’objections et elles quittèrent la ruelle rapidement pour se rendre chez un joaillier, différent de celui par lequel toute cette histoire avait commencée. Tout le long du trajet, Killian n’avait cessé de regarder du coin de l’œil la foule, ou de se fier à sa greffe. Mais rien. Caym semblait s’être volatilisé, comme un rêve au réveil ou de la neige au soleil. Et cela la soulageait, même si elle doutait fortement que le Mentaï lâche l’affaire si vite. Elle ignorait ce qu’il mijotait, mais ne pouvait malheureusement pas s’en préoccuper pour le moment.

Elles entrèrent donc dans la boutique une fois sur place, et y restèrent toute l’après-midi, obligeant le bijoutier à examiner encore et encore le bijou, sous toutes ses facettes, sous tous ses angles. Elles voulaient s’assurer qu’il était bien réel. L’idée que ce soit un simple et beau dessin les avaient effleurées depuis l’épisode du ruban de Caym.

-Mesdemoiselles je vous assure que ce bijou est authentique ! Maintenant laissez-moi rouvrir ma boutique, que je puisse servir d’autres clients !

En effet, elles l’avaient forcé à fermer la boutique le temps qu’elles terminent, de peur qu’un « espion » s’infiltre parmi les clients.

-J’espère pour vous que vous ne vous trompez pas, monsieur. Sinon on reviendra.

L’homme parut vexé.

-Madame ! Je suis un joaillier professionnel ! Je refuse qu’on mette en doute mon travail et mon expertise !

Cette passion convainquit Killian qui ricana, tandis que Neleam reprenait le bijou. Elles ressortirent donc enfin, et la nuit tombait déjà. Mince, le bijoutier n’allait sans doute pas accueillir beaucoup de clients aujourd’hui. Mais qu’importe. Au pire des cas, elle lui donnerait une compensation financière… bref. Elle suivit son amie à travers les rues pour rejoindre le rendez-vous fixé par la famille Duclair. Seulement… Killian était tendue. Elle le sentait. Il était là, dans l’ombre. Il les voyait. Bon sang ! Mais que foutait Cali ici ?! Pourquoi ?! Qu’il lui fiche la paix !

Elles débouchèrent enfin dans une ruelle ou deux personnes les attendaient. Killian plissa les yeux. Leur maintien était… étrange. Des combattants ? C’était étrange qu’une famille comme les Duclair envoient des guerriers récupérer leur bien. Neleam avait-elle remarqué quelque chose ? Elle n’en fit rien voir et montra le diamant aux deux hommes qui leur faisait face. Avec l’obscurité, Killian ne distinguait pas vraiment leurs traits. Son amie elle, tenait fermement le bijou, au cas où, et elle avait bien raison.

-Tiens, j’ignorais que les Chevaliers étaient conviés à nos réunions… C’est bien aimable dans tous les cas de nous aider à récupérer nos biens.

Les deux femmes se retournèrent, et Killian pâlit. Caym. Il était là et s’avançait vers le quatuor. « Nos » réunions ? Attendez… les deux hommes étaient-ils aussi des Mercenaires, ou des Mentaïs ? Killian tenta d’ignorer Caym alors que Neleam avait dégainé son arme, la tenant d’une main tandis que l’autre tenait le diamant fermement serré contre sa poitrine. Pour le moment, Caym n’avait pas d’attitude suspecte, se contentant de saluer ses collègues. Un dénommé Krent et l’autre restait inconnu. Krent… ce nom ne disait rien à Killian. Heureusement, sinon  cela signifierait qu’elle avait passé trop de temps à la Forteresse.

-Je pense qu’il serait plus sage que tu nous remettes le diamant, comme tu en avais initialement l’intention, Neleam.

Killian fronça les sourcils. Caym connaissait Neleam ? D’où ? Comment ? Est-ce qu’elle était en danger ? Killian se mit en garde discrètement, prête.

-Ne leur donne pas, Neleam.

-Pourtant c’est pour ça qu’elle est là. Et toi aussi Killian.

Le dénommé Krent venait de parler. Un sourire se dessina sur son visage, fier de lui. En regardant son amie, Killian vit qu’elle la regardait d’un air surprit. Oui, d’où ces hommes la connaissaient-ils ?

-Il est temps pour toi de prouver ta valeur, Killian. Poursuivit-il.

-J’ignore de quoi vous parlez. Ce diamant ne vous appartient pas.

-C’est là que tu te trompes ! C’est moi qui aie tout orchestré ! Ce diamant fait partie de ma collection personnelle. Je m’en suis servit pour attirer Neleam ici, et te tester.

Killian plissa les yeux. Krent avait tout manigancé depuis le début. Il voulait éliminer Neleam, mais pas de la main d’un mercenaire, à cause du véto apposé par Viladra. Mais ça, Killian l’ignorait. Ainsi, si Killian tuait la Chevalier, le Chaos serait débarrassé de cette fouineuse, et Viladra ne pourrait rien leur reprocher, étant donné qu’ils n’avaient pas touché à cette femme. C’était machiavélique, et il adorait ça. Et maintenant qu’il comprenait qu’en plus les deux femmes étaient amies, cela risquait d’être très intéressant, de voir le sentiment d’être trahie se peindre sur le visage de Neleam. Oh oui, il avait réussit son coup. Il avait même réussit à duper le grand Caym Cali !

-Donc, ma chère Killian, tu vas récupérer le bijou et me le donner. Tout de suite.

-Hors de question ! Neleam pars !

Krent rit doucement.

-Je doute que ton amie te croie.

Killian regarda Neleam. Elle la dardait d’un regard à glacer le sang. Killian se sentit mal. Neleam ne s’enfuyait pas ; elle luttait. Elle allait tenter de se battre contre trois Mentaïs et risquait même de s’en prendre à son amie. Killian se devait de la défendre. Son côté sombre n’était pas dominant en ce moment, elle n’était pas en colère. C’était la colère qui le réveillait et pour le moment elle avait surtout peur pour son amie.

-Neleam je t’en prie… donne moi le bijou et fuis.

Krent ne laisserait pas la chevalier fuir. Il avait déjà dessiné un dôme au-dessus d’eux. Personne ne partait tant que les deux femmes ne se seraient pas battues. Chacune pouvait battre l’autre… il fallait juste les pousser un peu…
Spoiler:
 
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]12.08.18 0:46

L’après-midi passa rapidement, Neleam et Killian demeurèrent dans la boutique d’un bijoutier. L’ambiance y était lourde, les demoiselles ne parlaient pas, si ce n’était pour discuter de leur plan de la soirée. La rencontre de l’inconnu avait compliqué les choses et la chevalière doutait de son amie. Elle haïssait cette sensation, et tentait de se convaincre qu’elle se faisait des idées, mais son instinct ne le lui permettait pas. Si Killian perdait sa confiance alors…
La jeune femme soupira et essaya de chasser de son esprit tous ces sentiments parasites. Killian n’avait jusqu’à présent rien fait d’incorrect. Alors il était temps de se préoccuper de sa mission.
Mission qui touchait presque à sa fin, heureusement. Les deux jeunes femmes sortirent à la nuit tombée, après avoir laissé un petit pourboire au bijoutier qu’elles avaient accaparé, prohibant l’entrée de sa boutique. Elles se dirigèrent en direction du point de rendez-vous et la guerrière remarqua que son amie était tendue, elle observait fréquemment les environs avec discrétion… Soit son inconnu était vraiment persistant, soit elle craignait un quelconque guet-apens.
Neleam s’arrêta dans l’allée où elle allait rencontrer son interlocuteur, et le questionner. Elle observa les deux silhouettes qui lui faisaient face, un homme fin et à la chevelure bouclée et blonde, et un autre, un peu en retrait, aussi carré qu’une armoire à glace. Elle en déduisit qu’il s’agissait de son garde du corps. Remarquant que le messager portait l’écharpe mentionnée par ses clients pour reconnaitre son interlocuteur, elle lui tendit le diamant avec précaution. La soirée en faisait que commencer, et elle comptait obtenir toutes les informations que ces deux corps pourraient lui fournir.
Une voix dans son dos la surprit, mettant fin à son geste. Elle dégaina Emerys avec rapidité et fit face au nouveau venu. L’inconnu du bar. Le collègue de Killian, ou peu importait qui il était.
Lorsqu’il parla, d’une voix suave, la chevalière sentit son sang se glacer. Les yeux de l’homme la clouèrent sur place, tandis que son esprit essayait de mettre au point une théorie… Mercenaires du Chaos. Les Marchombres ne se seraient pas embêtés à lui adresser la parole avant de la voler, donc…
Un frisson de mauvais augure li parcourut l’échine tandis que le Krent parlait à son tour.
Neleam n’écoutait pas vraiment, elle essayait simplement de saisir toute la mesure de la situation. Des Mercenaires, éventuellement du Chaos… un piège. Ils devaient probablement avoir des renforts. La cicatrice de Killian sur son visage…
La demoiselle comprit rapidement que le piège était destiné à lui apporter la mort. Elle trouvait ça un brin compliqué, mais se dit qu’elle pourrait creuser l’affaire plus tard. Pour l’instant, le plus urgent est de sortir de là. En vie. Et avec tous ses membres.
Elle ignorait en qui confier. Il était évident que Killian avait déjà eu affaire à eux, et surtout… Qu’elle devait faire ses preuves, pour eux. Le nouveau venu était un homme étrange que Neleam ne parvenait pas à saisir, mais l avait démontré un certain talent pour le dessin. Le jeune bond gringalet devait également être un dessinateur. Ou un mentaï comme ils se faisaient appeler dans le jargon. Qu’importe, il n’avait pas vraiment l’allure d’un guerrier, ses mains étaient bien trop frêles pour être douées au maniement d’armes blanches. Et l’homme qui demeurait silencieux, tapi dans l’ombre, était armé. Malgré son long manteau, Neleam devinait une imposante hache à la ceinture, ainsi que d’autres armes dans sa doublure.
Une situation épineuse… La demoiselle savait qu’elle ne faisait pas le poids face à un Dessinateur. Ou alors si, mais pas pendant longtemps. Alors face à deux d’entre eux… Et éventuellement une ancienne marchombre, sans oublier le monstre de guerre qui se tenait prêt à lui sauter à la gorge si elle faisait le moindre geste de travers.
Ok, elle était très mal partie.
Le souvenir d’une de ses rencontres avec Viladra lui revint à l’esprit. Le massacre qu’elle avait réussi à faire sans que personne ne puisse l’atteindre… Les Mentaï étaient terribles, si elle les affrontait, elle n’aurait pas la moindre chance.
Alors il lui fallait une idée conne, et rapidement. Et prier Merwyn.
Dont elle portait la robe… Un mince filet d’espoir lui parvint au cœur et elle rouvrit les yeux, plus déterminée que jamais. Elle était seule dans cette affaire. Killian n’allait peut-être pas l’attaquer, du moins pour le moment, mais elle n’était pas fiable.
Mais du coup, pourquoi donnerait-elle sa vie pour ce diamant puisqu’il appartient à ces assassins ?
Réalisant que donner sa vie pour ce caillou brillant n’était pas vraiment équitable, elle le balança derrière elle avec force. La pierre précieuse vola dans les airs avant de heurter un dôme que la chevalière n’avait jusqu’à alors pas remarqué, et tomba au sol tandis que le silence se faisait pesant autour des protagonistes.

-Bof, si vous voulez votre caillou, récupérez-le. Je ne vois pas pourquoi on se bagarre.

Désormais, le mentaï de Killian en était le plus proche. Et si elle n’était plus en possession du diamant, Killian n’aurait aucune raison de l’attaquer, et les Mercenaires.. Non plus. Aussi étrange qu’il y paraisse. Était-elle sauve ? Pas pour longtemps. Elle venait probablement de gagner du temps, mais il lui fallait encore sortir de ce piège.



Spoiler:
 

_________________



Envoutant_Mentaï _Caym_Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Neleam
Messages : 273
Date d'inscription : 23/08/2015
Envoutant_Mentaï _Caym_Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 29 ans
Aptitudes: Maîtrise du don du dessin et très doué avec les armes. Séducteur
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]19.08.18 1:13

Caym dû admettre qu’il était surpris par son homologue chaotique. Krent avait monté un plan ingénieux pour se débarrasser du seul élément qu’ils ne pouvaient toucher eux-mêmes. Et au passage, il réglait le cas de la mercenaire à mi-temps qu’il avait prise sous son aile.
Cali sourit tandis qu’il s’avançait un peu plus près de la scène où allait se dérouler l’action. Il craignait que Killian refuse d’obéir, et qu’elle se fasse tuer pour une presque inconnue. Mais étaient-elles vraiment des inconnues ? À en juger par la réaction de l’ancienne marchombre, il y avait fort à douter qu’elles n’étaient pas tant inconnues. S’il ne l’avait pas réalisé plus tôt dans la journée, il venait à peine de le remarquer, mais elles semblaient se connaitre et s’apprécier. Ou au moins, s’estimer. Est-ce que Neleam la chevalière droite dans ses bottes serait capable de détourner Killian de son chemin ?
Sentant la colère gonfler en lui, Caym se dit que Neleam devait vraiment être retirée de l’équation, et que finalement le plan de Krent était beau.
Enfin, il changea d’avis lorsqu’il vit la chevalière jeter le diamant dans les airs, comme si le fait de s’en débarrasser allait changer les choses. Et c’est là que la faille du plan de Krent apparut. Killian n’allait pas tuer son « amie » si elle n’avait aucune raison de le faire. Le diamant aurait probablement pu justifier un tel acte, mais c’était fini.
Le mentaï soupira et se pencha pour ramasser le diamant qui était tombé à ses pieds. Il fallait un nouveau plan, rapidement, et il songeait sérieusement à éliminer la chevalière, car il doutait qu’elle puisse embraser la Voie. Elle semblait trop naïve et trop à l’écoute des autres pour changer. Killian lorsqu’il l’avait capturée était déjà fissurée, habituée au meurtre sans grande raison apparente et aux organisations secrètes. Mais Neleam…
Tandis que le jeune homme s’avançait, il essaya de sonder la chevalière du regard, qui le regardait sans la moindre trace de peur. Ses yeux bleus brillaient tels des éclats de lune et sa posture témoignait de sa volonté de ne pas se laisser intimider ni de céder.
Cali continua de s’avancer de la jeune femme, le diamant en main.

-Le caillou n’est pas le problème. Et si cette mise en scène ne plait pas, quittons le décor et tous ses accessoires. Je vais résumer le dilemme. Killian doit faire ses preuves, sa loyauté est discutée. Pour y remédier, elle a une unique mission : éliminer une chevalière, ici présente, qui nous pose quelques problèmes. Vos antécédents amicaux ajoutent du piquant à l'histoire.

Le mentaï sentait la tension gonfler et regrettait de ne pas dévoiler le lien entre Neleam et Viladra. Il désirait ardemment retrouver son mentor, mais il était certain que peu de ses frères d’armes désiraient la voir revenir. Et comme il s’agissait de leur plan, il n’avait nul droit de tout détruire, car il se mettrait les autres membres du conseil à dos, et peut-être même une partie de ses hommes. Alors il allait se contenter de Killian, et d’espérer pour elle qu’elle mette rapidement fin à ses états d’âme, car la mort était son seul échappatoire.

_________________
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15999
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]20.08.18 15:22

Tout comme son amie, Killian cherchait une solution à leur problème. Et elle ne trouvait rien. Les Mentaïs étaient là pour elle, et Neleam n’était qu’un appât, un leurre, ou juste une excuse. Là au mauvais endroit, au mauvais moment ? Non… tout semblait avoir été planifié. Et la Marchombre n’avait rien vu venir. Comment avait-elle pu laisser son amie être entraînée dans cette histoire sans queue ni tête ? Son amie… pour l’instant.

Prête à tout, Killian fut cependant surprise quand la Chevalière jeta le diamant, déclarant nonchalamment qu’il ne l’intéressait pas. Et… c’était un joli coup. Elle désamorçait simplement la bombe pour un temps. Car oui, sans le bijou, Killian n’avait aucune raison d’obéir. Et ce Krent, au vu de sa tête, devait être en train de s’insulter pour ne pas avoir envisagé ce scénario tout bête. Il se rendait peut-être compte qu’il avait affaire à quelqu’un d’intelligent, qui réfléchissait avant d’user de ses muscles. Peut-être s’était-il attendu à ce que Neleam essaye de foncer dans le tas. Killian aurait presque sourit. Mais comme son amie, elle avait vu le dôme qui les entourait et les empêchait de fuir… du coup, le problème n’était pas si résolu que ça.

C’est Caym qui ramassa le bijou avant de se rapprocher de Neleam. Killian se tendit, le cœur battant. Une fois assez proche, il exposa tout de but en blanc. Killian pinça les lèvres ; Neleam avait ses preuves à présent de son affiliation au chaos. Caym venait de lui ôter l’une des dernières amies qu’elle possédait. Il la dépouillait tout bonnement. Mais elle ne voulait pas tuer Neleam. Quand il se recula, comme un arbitre qui laisse l’arène aux boxeurs, Neleam se tourna vers elle. Killian lut beaucoup de choses dans ses yeux. Tristesse, trahison, colère… des sentiments qui firent cligner les yeux de la Marchombre.

Elle secoua la tête, voulant lui montrer son refus. Hors de question qu’elle tue son amie ! La tension était telle que tout ce qu’elle entendait était son sang battant à ses tempes. Comme au ralenti, elle vit son amie se préparer. Elle lutterait jusqu’à son dernier souffle. Killian du se résoudre à commettre l’impensable : tuer son amie. Elle sortit ses dagues et les serra pour empêcher ses mains de trembler. Si seulement elle pouvait tuer les Mentaïs ! Une feinte, jeter les armes, en tuer deux, sous le coup de la surprise s’occuper de Caym… mais elle se doutait qu’ils avaient prévu ce genre de manœuvre étaient prêts à parer.

Ses réflexions laissèrent le temps à la Chevalière d’attaquer. Killian eut juste le temps de se baisser et faire un pas de côté pour éviter son arme qui lui aurait fracassé le crâne, avant qu’elle-même ne se mette à danser. Elle tenta de mettre un visage quelconque à la place de celui de Neleam, essaya de calmer son cœur pour ne faire qu’un avec le combat, en vain. Elle fut en situation périlleuse deux ou trois fois, reprenant de justesse l’avantage. Elle ne voulait que blesser son amie, faire un simulacre de mort. Ainsi, les Mentaïs seraient heureux, et elle n’aurait pas accompli le pire. C’était le juste milieu. Ensuite, elle savait bien que la Chevalière la traquerait, mais qu’importe. Au moins elle serait en vie. Elle se baissa, pivota, effectua un arc de cercle avec son bras, et ce faisant sa lame mordit la gorge de Neleam. Aussitôt un liquide chaud jaillit sur la main de la Marchombre qui tomba avec la Chevalier. Qu-quoi ? Non ! Elle lâcha sa dague et vit nettement la coupure sur la gorge. Neleam se vidait de son sang, et elle avait beau appuyer dessus, rien à faire. Elle agonisait.

-Neleam… je… je ne voulais pas je… Essaye de me pardonner. Je…

Elle murmurait à une allure folle, retirant ses mains lentement.

-Bien ! Joli coup Killian ! Tu vois ce n’était pas compliqué. Joli combat. Allez on décampe.

Le dôme disparut, même si la Marchombre ne le voyait pas, et les Mentaïs commencèrent à marcher vers l’entrée de l’impasse. Aucun ne pensa à vérifier l’état de la Chevalière, ce qui rassura Killian. Celle-ci se redressa, le cœur lourd, prête à pleurer si elle pouvait. Ce genre de situation la convainquait qu’il n’y avait pas de bien ou de mal… elle était torturée par ses principes du bien, et par ses démons qui lui faisaient faire le mal… Elle s’éloigna à regret pour suivre Caym, n’osant se tourner pour regarder une dernière fois son amie. Elle priait pour qu’elle survive… cette mort de plus la perdrait… mais au fond elle savait bien que c'était impossible de survivre à une telle blessure...

Ignorant les regards de Cali sur elle, Killian se referma comme une huître. Le monde n’était que pourriture… et son amie était toute seule là-bas. Bon sang… quelle merdier… elle avait envie de vomir. Krent et son acolyte leur adressèrent un sourire, apparemment satisfaits, et firent un pas sur le côté. Killian mit un peu de distance entre elle et Cali.

-C’est finit, vous avez eu ce que vous voulez. Allez-vous en.

Elle préférait partir en dernier, pour être sure qu’il ne la suivrait pas.

Spoiler:
 
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 25
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10691
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme d'une petite trentaine d'années
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et bonne résistance à l'alcool.
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]26.09.18 4:53


Neleam se figea. Son plan ne se déroulait vraiment pas comme prévu. Le mercenaire et connaissance de Killian s’approchait désormais d’elle d’une démarche féline. Hypnosysant. Elle était incapable de détacher les yeux de sa silhouette aux larges épaules, de son visage aussi dur que la pierre, de ses yeux brillants et terrifiants…
Ses mots s’insinuèrent en elle sans qu’elle n’y puisse rien y faire. Elle aurait aimé se boucher les oreilles, ignorer ce qu’il allait dire, fuir… Mais elle ne bougea pas. Et les mots du Dessinateur obscur se figèrent en elle comme l’auraient fait des lames empoisonnées.
Killian s’était ralliée au Chaos.
Trop d’information, trop de doute, trop de peur, trop de colère et de déception.. Neleam se noyait, les émotions tournoyaient en elle avec la certitude que cette impasse lui couterait cher. Ce n’était qu’une impression, persistante. Elle écrasait tout le reste.

La mort.

Une fois encore elle la sentait rôder près d’elle. C’était étrange comme ces rencontres continuaient de l’effrayer. Elle sentait ses poils se hérisser sur ses bras, et sa peau frissonner sous la caresse glaciale de la Fin. Lorsqu’elle était enfant, lorsqu’elle a cessé d’en être un. Lorsqu’elle a découvert Viladra après une trop longue absence. Le pire n’était pas la certitude de mourir, mais d’en connaitre les raisons. Que des pouilleux la tuent ne lui avait jamais fait peur, loin de là. Elle aimait même sentir le fil de sa vie se tendre et vibrer douloureusement, mais en cet instant c’était autre chose. C’était le regret de ne pas avoir été présente pour Killian. C’était la colère d’avoir été suffisamment stupide pour permettre à ce piège de se refermer sur elle. C’était la peur de voir Killian sombrer, la terreur qui broyait son cœur n’était pas destinée à sa vie qui était sur le point de s’éteindre, mais à Killian. Son amie. Qu’elle ne renierait pas, peu importe qu’elle désapprouve, ses choix. Non, elle voulait aider Killian, car après tout, n’était-ce pas la raison pour laquelle elle était chevalier. Se mettre au service des autres. Quel qu’en soit le prix. Alors.. Comment ?
Le dilemme qu’imposait le mentaï n’offrait aucune échappatoire à l’ancienne marchombre. Soit la mort, soit le regret de lui avoir ôté la vie.
Le temps s’était comme suspendu, Neleam était immobile et sentait son esprit frémir. D’indignation, probablement. Accepter la fatalité n’était jamais aisé, et son instinct lui criait de vivre. Mais… Pourquoi ? Lorsqu’une pensée folle lui chuchota qu’elle pouvait gagner son combat contre Killian elle l’étouffa avec rage. Ce n’était pas elle, elle n’était pas capable de tuer son amie. Elle ne l’avait jamais été.
Les souvenirs de ses dernières rencontres avec Viladra s’imposaient d’eux-mêmes, et la similitude lui faisait saigner le cœur. Seulement, elle n’avait alors aucune chance de prendre le dessus sur Viladra. Guerrière talentueuse et Dessinatrice époustouflante, Neleam ne devait la vie qu’à la clémence de son ancienne amie. Elle aurait pu être écrasée en un rien de temps. Mais même si elle réalisait la noirceur de l’âme de Viladra, et la violence de ses actions et du sang qu’elle faisait couler, elle s’était torturée. Incapable de prendre la décision de vouloir la tuer. Un dilemme qu’elle n’avait jamais réussi à résoudre, son cœur tranché en deux, partagé entre les souvenirs, l’amour et l’estime qu’elle lui avait toujours portée, et la douleur du présent, l’impossibilité de tolérer qu’une telle personne puisse sévir ainsi sur la planète.
Sauf que cette fois-ci, c’était Killian. Une fois encore le Chaos avait frappé. Son cerveau refusait de l’admettre, alors elle ne pouvait que fier en son cœur. Et son cœur voulait que Killian vive. En paix. Heureuse, quel que soit son chemin.
Alors elle devait mourir. Elle aurait aimé lui dire, la pardonner, lui demander pardon. Elle allait partir avec l’incertitude.
Le temps semblait reprendre ses droits et la chevalière savait ce qu’elle devait faire. Elle devait aider Killian à prendre son envol. Elle ne devait rien lui dire, les mercenaires devaient la laisser vivre, et si le prix pour qu’une telle chose arrive était sa mort, alors soit. Elle mourrait de la main de Killian.
Si seulement elle pouvait lui dire. Lui avouer que peut importe qu’elle soit en vie ou non, elle avait foi en elle et qu’elle serait toujours là pour elle. Qu’elle n’était en rien responsable de sa mort. Qu’elle lui offrait sa vie. Qu’elle devait vivre et se pardonner. Qu’elle devait réapprendre à aimer la vie. Elle avait suffisamment souffert.

Pardon.

Alors Neleam fit tournoyer Emerys et s’élança vers son amie dans une attitude belliqueuse. Ses lames reflétaient les rayons de lune, tintant la scène de leurs cadavériques.

Pardonne-moi pour tout.

La chevalière ne fut pas surprise que son attaque soit parée. Elle sentait toutefois la poigne de son amie peu sûre.
Comment s’ôter la vie ? Elle n’y avait jamais songé. Jamais elle n’aurait cru devoir se donner la mort, mais c’était dorénavant le cas. Merwyn ne l’aidait pas avec sa robe-magique qui la protégeait de tous les coups que pourrait lui porter l’ex-marchombre. Et puis, il fallait que personne ne remarque rien, ça, c’était la partie la plus compliquée.
Mince, elle ne pourrait pas prévenir Idir. Ni Reagan. Ni personne. Elle partait comme une voleuse. Et elle allait abandonner Emerys et sa robe-magique. Dommage qu’elle ne lui ait jamais donné de nom. Pourquoi ne leur avait-elle jamais dit qu’elle les aimait tellement, tous ? Elle jouait, s’amusait, démontrait son affection, mais les mots n’étaient pas ses amis.

C’était fini.
Le combat ne pouvait pas s’éterniser. L’issue ne pouvait pas être différente. Elle devait mourir.
La guerrière attaquait, donnait le change et se rassurait en remarquant que son amie était douée. Elle était gracieuse et belle. Elle était triste et désespérée. Terrifiée. Maintenant que la limite entre la vie et l’inexistence était si fine, elle voyait le monde différemment. Elle aurait pu se souvenir de sa vie, mais elle ne le voulait pas. Elle l’avait vécu. Elle avait été heureuse. Elle avait aimé, trop fort, mais qu’importe, la douleur n’avait fait que lui rappeler que la vie était un bien précieux et inestimable, elle avait dansé, elle avait ri, beaucoup, elle avait rencontré des personnes incroyables, elle avait semé son âme sur tout le continent, avait essayé de rendre le monde plus beau, plus plaisant et pus heureux. Elle avait vécu. Et en cet instant, elle voulait juste que Killian comprenne.
Alors elle tentait de capter son regard, de lui faire passer un message, mais elle avait l’horrible sensation que Killian ne saisissait pas. Alors elle cessa de lutter. Son pied dérapa légèrement sur un pavé, suffisamment pour que son équilibre en soit modifié et qu’elle se penche de quelques centimètres en avant. Elle offrit sa gorge à la lame de Killian.
Elle aurait aimé la fixer de ses yeux bleus trop clairs, mais elle ne trouva pas ceux de son aime. Elle fixait sa gorge qui s’ouvrait, comme incapable de croire ce qui était en train de se passer. Alors les larmes s’échappèrent de ses yeux et Neleam chuta. Elle n’avait mal qu’au cœur. Elle ne pouvait plus respirer et n’essaya pas. Elle avait froid à la gorge et sentait littéralement le sang jaillir d’elle-même et la vie fuir loin de son petit corps frêle.
Elle chuta. Lentement. Finalement.
Elle se sentait partir, bien trop vite. Elle sentait quelque chose de chaud rouler sur ses joues et, enfin, la douleur. Mais qu’importe, c’était la fin, plus rien n’avait d’importance.
Neleam gisait au sol, au centre d’une imposante flaque de sang. Elle sentait sa conscience s’étioler. Elle ne voyait plus, mais ses yeux n’étaient-ils pas supposés être ouverts ? Le sol ne devait-il pas être dur et froid ? Pourquoi n’y avait-il que cette brûlure qui lui arrachait la gorge, et surtout cette douleur au cœur ?



Alors que Neleam allait pour partir, que sa conscience perdait la notion du temps, de l’espace et de tout ce qu’elle avait un jour connu, un mentaï s’approcha d’elle. Caym Cali avait ignoré Killian ainsi que ses frères qui avaient effectué leurs pas sur le côté afin de disparaitre de la scène du crime.
Il observait ce corps brisé, ce fil qu’il avait rompu, indirectement.
Sans qu’il ne sache vraiment pourquoi il sentit son cœur se serrer. Cette fille méritait de vivre. Viladra l’avait compris, et lui aussi, mais trop tard. Il s’agenouilla au-dessus de ce visage aux yeux vides et de deux doigts légers lui ferma les paupières. Il laissa son esprit se diriger en direction du sien, avec l’espoir naïf qu’elle n’ait pas encore disparu.
Viladra, il avait besoin d’elle.
Il la sentit, faible, mais elle était là. Les spires étaient ténues, mais Caym parvint à toucher l’esprit de la chevalière.

Où est Viladra ?

C’était tout ce qu’il avait trouvé à dire. Enfin, à penser. Seul le néant lui répondit. Il sentit toutefois l’esprit frissonner et s’inquiéta qu’elle disparaisse sans lui donner sa réponse. Mais la chevalière semblait pleine de ressources et il se sentit rapidement plongé dans un tourbillon d’images. De souvenirs pour être plus juste.
Il voyait Viladra, et pourtant ce n’était pas elle. Elle souriait. Elle riait. Elle n’avait pas cette lueur folle dans le regard, cette dureté dans son port de tête. Mais sa Viladra apparut rapidement, et il comprit. Il comprenait les souvenirs qui se mélangeaient. Viladra la mercenaire du Chaos, telle que la voyait la presque morte. Il sentait ce qu’elle ressentait. Comment était-ce possible ? Il n’en savait rien et ne voulait pas y penser pour le moment, il voulait savoir. Et elle lui montra. Tout, même ce qu’il ne voulait pas voir. Il vit le parallèle entre Viladra et Killian, il vit sa douleur, son amour et tant de choses. Son amour pour Killian, il le vit, il sentit… quelque chose, ce n’étaient que des impressions, trop fuguasses pour qu’il ne parvienne réellement à comprendre ce qu’il voyait.

Pourquoi mourir ?

Les mots lui avaient échappés. Il ne savait pas pourquoi, mais…
Il vit Killian, une Killian les yeux brillants et en plein combat intérieur. Il ne savait pas si c’était un souvenir, mais cette femme semblait souffrir tellement et pour la première fois, il se sentit touché. Touché par sa détresse, par son envie de sourire et pourtant, un tel désespoir sur son visage…
Il sentit une caresse. Comme un adieu. Comme un baiser fugace et timide. Il la sentait partir. Son esprit n’était presque plus et il devait retrouver la sécurité des Spires avant qu’elle ne disparaisse totalement et qu’il perde le chemin menant à sa réalité.
Les yeux clos et le souffle court, le mentaï essayait de calmer ses pensées, des images tournoyaient dans sa tête, souvenirs de Neleam. Et une solitude. Il avait froid. Il réalisa que toutes ces émotions qu’il avait senties, c’était celles de la chevalière. Elle lui avait fait voir sa vision du monde. Et maintenant, il lui semblait froid et vide.
Neleam n’était plus. Et il avait, pour la première fois, une once de regret. Le regret de ne pas apprendre à la connaitre, de ne pas pouvoir tester son intelligence, de découvrir son passé et… Il ne songeait pas à la détruire. Ce qu’il avait vu lui avait simplement donné faim. Faim d’elle. De son passé, de ses sentiments, de qui elle était. Et il ne le saurait jamais. La frustration le gagna, mais il la chassa. L’heure était à la rationalité, et il était temps qu’il disparaisse dans la nuit.



La chevalière se sentait terriblement seule. Le mentaï était parti. Il avait envahi son esprit et elle lui avait offert sa vie. Ses regrets, ses plaisirs, tout ce qui lui était venu à l’esprit, car c’était la dernière chose qu’elle pouvait faire. Elle voulait qu’il veille sur Killian, peu importe sa noirceur d’esprit et son sadisme, il s’était inquiété pour Viladra, il devait bien avoir une âme quelque part.
Et puis, elle ne voulait pas partir. Elle ne voulait pas cesser d’exister. Elle voulait vivre.
Mais le mentaï le laissa partir, et elle ne savait pas si elle devait lui en être reconnaissante. Elle essaya de lui envoyer sa gratitude, aussi futile et idiote qu’elle soit. Il l’avait accompagné. Ce moment qui n’était que pure solitude, elle l’avait partagé avec quelqu’un. Pas quelqu’un qu’elle aimait ni qu’elle estimait ni rien. Mais qu’importe, il avait été là. Comme si le Destin s’était amusé une dernière fois avec elle.
Alors elle se détendit de se laissa emporter. C’était moins douloureux, plus facile et.. c’était l’heure. Elle avait vécu, plus longtemps qu’elle ne l’aurait cru possible, avait surmonté les épreuves de sa jeunesse alors elle savoura ce délai qu’elle s’était vu accorder et accepta de laisser son histoire en suspens. Aucun point à sa fin, elle partait brusquement, mais apaisée.

Adieux


_________________



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Confrontation et retrouvailles [Kiki/Nel]

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
»Des retrouvailles tragiques...
»"little kiki", you represent the future of haiti !!!!!
»Retrouvailles percutantes...[London]
»Fin du rp: Retrouvailles {OK}
»[TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit-