-39%
Le deal à ne pas rater :
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
49.99 € 82.35 €
Voir le deal

 :: Terres de l'Est :: Plaines et montagnes de l'Est :: Montagnes de l'Est Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Des fois, il faut faire taire sa fierté [Pv : Naël]
Morgane'Kha Tall
Masculin
Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 40
Date d'inscription : 09/02/2016

Mon personnage
Sexe et âge: 27 ans
Aptitudes: Art martiaux, discrétion, escalade, chant et danse, Musicienne.
Morgane'Kha Tall
Marchombre



16.09.19 19:13
Des fois, elle se demanderait bien pourquoi elle avait pris un apprenti. Il rallait souvent, traînait les pieds et aujourd’hui, après une nuit à dormir sur la roche il avait des courbatures et ne pouvait pas escalader correctement… Plus vite. Il n’allait pas assez vite. Il escaladait bel et bien, mais pas assez vite au goût de Kha. Elle ne voulait pas qu’il fasse bien. Il devait faire mieux. Il ne pouvait pas se permettre de stagner ou de n epas avancer assez vite pour la suivre. Enfin, elle pourrait quand même faire un effort. Mais non, Kha aimait bien râler et le voir se démener sur son morceau de rocher était plutôt marrant.

Continue comme ça et te passera ta nuit sur une paroie de pierre. A toi de voir, à plat sur une paroie ou allongé sur une pierre, profitant d’un feu de camp et d’un repas.

Morgane souriait du haut de son perchoir quelques mètre au dessus du jeune marchombre, lui lançant quelques graviers quand l’envie lui prenait. Et il lui prenait souvent l’envie. En même temps, il fallait la comprendre. Elle n’avait rien a faire. La marchombre était venue dans ses montagnes après avoir entendu parler des rumeurs quant aux mercenaires ici, mais toujours rien…

Tiens, en parlant de repas, il est ou le sac avec les provisions dedans ?

Le sourir disparut tout de suite. Il avait oublié la nourriture au pied de la montagne ? Bon...Tant pis pas de repas ce soir. Il y avait bien de quoi chasser ou quelques buissons pour picorer. Il lui semblait même entrapercevoir un nid ou trouver des oeufs. Mais, dans son cas, mieux valait ne pas manger que toucher à sa cuisine. Quand a celle du jeune homme ? Elle n’en savait rien, elle n’y avait jamais gouté. Grimaçante, elle soupira et se releva.

Aller dépêche toi, on a encore de la route a faire.
Revenir en haut Aller en bas
Naël Wise
Masculin
Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : aucun
Messages : 9
Date d'inscription : 15/08/2019

Mon personnage
Sexe et âge: Masculin - 17ans
Aptitudes:
Naël Wise
Marchombre



19.09.19 9:42
Quel était le pire entre une vie de voleur dans une ville aux rues aussi sombres que crasseuses, et une maître Marchombre qui vous persécutait au moindre exercice ? Naël se posait souvent la question, et honnêtement il ne savait plus trop s’il avait finalement fait le bon choix. Certes il avait un repas - quand elle décidait qu’il l’avait mérité bien sûr - et une personne qui d’occupait de lui, qui lui prêtait attention, mais était-ce vraiment une bonne chose quand cette personne vous exploitait le plus possible ? Pas sûr. D’autant plus que cette fois-ci elle avait l’air de carrément vouloir lui priver son sommeil. À la question qui suivit, le garçon jeta un regard assassin à sa tortionnaire. Non il n’avait pas pris le sac de provision, et ce pour deux raisons : faire les pieds à cette sorcière, et parce que c’était pas pratique pour grimper. Enfin, c’était plus pour la première raison que la deuxième.

T’avais qu'à le prendre sorcière... marmonna t’il en cherchant une prise à laquelle s’accrocher.

Mais l’empressement de la jeune femme se fit sentir, elle commençait à s’impatienter, et c’était pas une bonne nouvelle. Il essaya donc d’accélérer l’allure, et eut comme résultat de faillir s’écraser au sol, un bout de la roche s'étant détachée sous ses doigts. Il réussit néanmoins à atteindre le sommet, épuisé mais vivant. Et malgré le fait que ses muscles hurlaient de douleur, et protestaient vivement, il fit l’effort de se mettre debout une fois en haut. Fierté et rancune obligeaient.

Et maintenant ? Je vais avoir le droit à mon repas et à ma nuit de sommeil ?

Sa voix était rauque, essoufflée, mais il lui faisait l’affront de tenter de la provoquer. C'était plus fort que lui, il ne pouvait s’en empêcher. Au final il le payait à chaque fois au prix fort mais il s’en moquait. Il réussirait son apprentissage, et il lui prouverait qu’il méritait d'être mieux traité. Oui à l’origine il lui devait le respect. Normalement... Sauf que Naël était un peu rebelle. Il ne parlait jamais sauf pour la provoquer, et avait toujours cette lueur de défi dans le regard. Jamais il ne se laisserait marcher dessus. Dans la rue celui qui abandonnait, était mort. Lui était en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane'Kha Tall
Masculin
Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 40
Date d'inscription : 09/02/2016

Mon personnage
Sexe et âge: 27 ans
Aptitudes: Art martiaux, discrétion, escalade, chant et danse, Musicienne.
Morgane'Kha Tall
Marchombre



23.09.19 1:35
Kha le regardait, debout sur le bord de la falaise. Vue d'en bas elle pourrait facilement paraître intimidante, voir terrifiante. Les yeux vert brillant presque dans la lumière du soir, un sourire agacé sur les lèvres et surtout ce mentaux noir flottant au vent, d'où l’on pouvait voir un manche de sabre dépassé du dos. Naël montait. Rapidement, il avait accéléré. Enfin. Mais ces choix de prises étaient mauvais et il manqua de s'écraser au sol lorsqu’une pierre se déroba du mur le faisait descendre de quelques mètres supplémentaires. Qu’est ce qu’y la retenait de lui enfoncer le talon de sa botte dans le front lorsque celui-ci dépasserait de la paroie ? Rien. Si peut être son sadisme de le voir se démener pour avancer… Même si elle devait supporter les surnoms et son mauvais caractère.

Pardon ? J’ai du mal entendre… Tu viens de dire repas et nuit de sommeil ? Je vais te rafraîchir la mémoire le poisson….

Inspiration… Qu’avait elle fait pour que son apprenti soit aussi stupide ? Avait elle tué des chatons dans une autres vie ? Brûlé un orphelinat pour le plaisir ? Ou alors, tabassé une petite mémé dans une ruelle sombre ? Elle n’en savait rien ,mais ça ne valait certainement pas Naël Wise… Sa belle gueule et surtout sa sagesse…

Tu viens de laisser notre sac de vivre au pied de la falaise ! Donc ton repas tu l’oublies et pour la nuit de sommeil… Je tiens juste a te rappeler que nous sommes en plein territoire sauvages ou traine un bon nombres de bestioles qui te trouverait certainement trop sec pour te bouffer mais pas moi, alors tu prendre le premier tour de garde, puis on alternera.

Elle se retourna et commença à marcher vers la paroie rocheuse suivante. Elle se tint au pied de celle-ci et contempla le sommet avec lassitude. Kha soupira. Une seconde fois. Puis se tourna vers son brillant élève et lui tint à peu près ce langage :

Mais si tu tiens vraiment a manger, tu peux soit faire l’aller retour, mais comme on y a passé l’après midi sur ce versant je te laisse deviner où sont nos provisions, soit tu peux préparer un repas avec ce qui nous entour. Mais je te préviens, si tu fais pour un. Tu fais pour deux.

Comment ça demander gentillement sa part de nourriture ? Non. Elle ne le ferait pas. Faire taire sa fierté ? Jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Naël Wise
Masculin
Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : aucun
Messages : 9
Date d'inscription : 15/08/2019

Mon personnage
Sexe et âge: Masculin - 17ans
Aptitudes:
Naël Wise
Marchombre



09.11.19 0:10
Il lui jeta l’un de ses plus grands regard noirs. Elle commençait à radoter la sorcière, et ça lui tapait sérieusement sur le système. C’était de SA faute à ELLE si le sac de provisions était resté en bas. Nan mais franchement, elle avait vraiment cru qu’il allait se trimbaler un sac de vingt kilos sur le dos pour une ascension pareille ? Et bien, elle avait dû rêver. Un magnifique rêve qui ne se réaliserait que dans son esprit de sadique.

Vous vous attendiez vraiment à ce que je m’encombre d’un poids mort pour rien ? répondit-il du tac au tac, son insolence toujours présente malgré le vouvoiement.

Lorsqu’il la vit se diriger vers la seconde parois son cerveau s’affola. Il était épuisé à cause de son sprint sur la deuxième moitié du versant précédent, et même s’il faisait tout pour ne pas le montrer, il était épuisé et tenait à peine sur ses jambes. Mais il continua à lui tenir tête, surtout en entendant qu’il était question de cuisine. En plus cette sorcière n’était même pas capable de demander gentiment. Quelle malpolie.

Si on reste ici, et qu’on ne monte pas le reste de la montagne ce soir, oui je ferais la cuisine. osa t’il répondre avec son sourire provocateur.

Naël, suicidaire ? Peut être un peu oui. Et il s’en alla comme ça, le plus dignement possible alors que ses jambes et ses épaules le faisaient souffrir le martyre. Une fois légèrement éloigné de son maître d’apprentissage, le garçon laissa échapper une grimace et un grognement de douleur. L’une de ses mains était écorchée jusqu’au sang, et ça lui faisait un mal de chien. Tiens en parlant de canidé, où était passé son petit compagnon ? Il tourna la tête, et vit le jeune chien venant dans sa direction. Et au vue de sa trajectoire, ce traitre était allé se fourrer dans les jambes de la sorcière en l’attendant.

Sympa, tu comptes me laisser tomber souvent comme ça ?

Son ton sarcastique et venimeux fit à peine frémir l’animal, qui pencha simplement sa tête sur le côté, dans toute son innocence et sa mignonnerie. L’orphelin soupira et s’approcha du chien pour le caresser avec douceur. Il n’arrivait jamais à en vouloir bien longtemps à son compagnon de route. Petit point faible du garçon. Il se releva et commença à chercher de quoi faire un petit feu, ainsi que plusieurs pierres plates pour cuir les aliments, et avoir des semblants d’assiettes. Il avait aperçu un nid sur un rocher un peu plus haut. Il y trouverait sûrement des œufs. Enfin il l’espérait. Au bout de quinze bonnes minutes de recherches il trouva ce dont il avait besoin, et même quelques baies accompagné d’une herbe aromatique. En revenant sur son chemin pour accéder au nid, il récupéra également un peu d’eau provenant d’un ruisseau, coulant à même la roche. Il en prit dans sa gourde en peau, toujours accrochée à sa ceinture ; l’un des seuls cadeaux qu’il avait pu s'offrir à lui même dans la rue. Une fois les trois beaux œufs récupérés il revint là où il avait déposé de quoi faire un feu. Il commença à essayer de l’allumer, et eut beaucoup de mal. Le vent des montagnes s’esquintait à éteindre la moindre s’ouvre de chaleur, rendant la tâche ardue à l’apprenti Marchombre. Mais il finit par réussir. Il attendit un peu, et mit alors la pierre plate qu’il avait trouvé plus tôt, sur les braises encore toutes nouvelles. Il attendit d’en nouveau qu’elle chauffe, puis cassa enfin les œufs pour les laisser s'étaler - sans pour autant les faire tomber dans le feu. Il ne vérifia même pas si son maître était là, mais lui parla tout de même.

Ce sera bientôt prêt, alors vous devriez venir vous asseoir.

Pour une fois il n’avait pas été provoquant. Il était trop concentré sur son œuvre pour penser à énerver la femme qui lui servait de tutrice. Il paraissait même gentil à cet instant là. Assis au bord du feu, le jeune chien à ses côtés, et la main du garçon sur la tête de celui-ci, l’air distrait. Oui, après tout il restait un enfant. La seul dénotation dans ce tableau était le regard légèrement terne de Naël et sa blessure à la main qui goûtait un petit peu sur la pierre de montagne. Il ne s’en occuperait pas. Après tout, il ne s'était jamais occupé de ses blessures lorsqu'il était à la rue. Et il était encore vivant et en bonne santé.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane'Kha Tall
Masculin
Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 40
Date d'inscription : 09/02/2016

Mon personnage
Sexe et âge: 27 ans
Aptitudes: Art martiaux, discrétion, escalade, chant et danse, Musicienne.
Morgane'Kha Tall
Marchombre



09.11.19 3:33
Pauvre petit choux... Pensait il vraiment que c'était sa faute a elle si il n'avait pas pris le sac don il avait la charge ? Il devait penser que le sac était trop lourd. Bien sur qu'il était lourd, il était lesté ce sac. Sous les vivres qu'elle avait pris soin d'enmenner avec eux, elle y avait placé des pierres. Mais Naël et sa fainéantise légendaire avaient laissé le sac en bas pensant qu'il n'avait pas a le porter... Kha ? une gosse ? Oui, et elle ne s'en cachait pas. Mais pour le coup, elle ne s'était pas attendu a ce qu'il laisse le sac en bas... Elle soupira et le laissa parler puis partir sans rien dire. Elle le regarda s'éloigner légèrement ruminant dans son coin, tandis que le chien qui lui collait les jambes partit dans sa direction.

Kha réprimant l'envie d'exploser le crâne du gamin avec une pierre laissa son regard dériver vers le vide et l'horizon. Une tache vermeille sur le sol attira son attention. Du sang. Elle ne se demanda pas bien longtemps qui avait bien pu saigner ici. La réponse était en train de ruminer sa douleur, sa fatigue et certainement sa frustration dans son coin. Levant les yeux vers le sommet de la falaise Morgan aperçut ce dont elle avait besoin. Un buisson poussait a flanc de falaise et elle allait avoir besoin de ses feuilles. Observant quelques instant la paroie, Kha cherchait un chemin pour monter jusque là. Une demie second, la route était évidente. Quoique la première prise était haute...

Ce n'était pas un problème, pas pour elle en tout cas. Prenant quelques pas d’élan, Kha bondit sur la falaise posant un pied sur le mur de pierre et s'en servant d’appui pour sauter une seconde fois. moins haut, mais suffisamment pour atteindre sa prise. Profitant de son élan initiale, la marchombre se hissa d'un geste plus haut et deux prises plus loin elle avait atteint son arbuste. Alors que d'une main elle se maintenait perché a plusieurs mètre au dessus du sol, de la second elle récupérait des feuilles. Restant là quelques instant supplémentaire a contempler le paysage sombrant rapidement dans la pénombre. Elle se demandait bien ce qui avait pus la pousser, elle, a prendre un apprenti ? Elle n'était pas la plus patiente avec les autres, et avait vraiment du mal avec les sautes d'humeur de Naël... Mais malgré tout elle avait vu un potentiel chez ce garçon. Il était en vie. Et semblait se débrouiller. Mais son caractère et sa fierté était bien trop forte pour s'en sortir. Il serait resté seul et se serait probablement fait tué a cause d'un sursaut d'orgueil...

L'avait pris par pitié ? Non certainement pas... Parce qu'elle était ivre ce jour là ? Non plus, elle se souvenait très bien de toute cette journée. ce qui était étrange car chaque passage en ville était une bonne occasion de vider un ou deux pichets... Elle devait vraiment avoir vu quelque chose chez lui. mais elle avait vraiment du mal a retrouver cette sensation maintenant. Peut être pensait il sa survie certaine ? Peu être pensait il qu'être apprenti lui ouvrirait les portes de la Voie ? Il allait falloir qu'elle lui parle. Mais lui parler, revenait a participer a une nouvelle joute verbale, et elle était las...

Remarquant la faible lueur d'un feu plus bas, Morgan compris que Naël comptait bel et bien camper ici. Elle entrepris donc la descente sur une route déjà trouvé. Se décalant sur la droite, elle se laissa tomber, et ne se retint que sur quelques prises qu'elle lâchait des sa chute stoppé. Elle fut rapidement en bas, et pris la direction du petit feu, brulant un peu plus loin. Elle entendit Naël la prévenir que le repas serait bientôt près. Elle ne dit rien a vint simplement s'assoir face a lui de l'autre côté du feu. Elle sortir de son sac, un petit bol en bois dans lequel elle entreposa les feuilles qu'elle écrasa avec le pommeau d'une de ses dagues. Regardant les oeufs cuire sur la pierre plate, la marchombre eut une idée. Elle la garda pour elle, et en silence elle vida une partie de sa gourde dans le petit bol qu'elle place sur la pierre a côté des œufs. Il allait lui falloir faire chauffer l'eau et ça risquait de prendre un peu de temps...

" Tu sais... " Elle se tue... Il allait encore mal interpréter ce qu'elle voulait lui dire. Et elle ne voulait pas d'une nouvelle joute... " Pourquoi tu m'as suivi, quand je t'ai proposé de me suivre ? "
Revenir en haut Aller en bas
Naël Wise
Masculin
Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : aucun
Messages : 9
Date d'inscription : 15/08/2019

Mon personnage
Sexe et âge: Masculin - 17ans
Aptitudes:
Naël Wise
Marchombre



23.11.19 18:55
Le garçon était comme dans un état second. Calme, le regard vide, il ne faisait attention à rien en particulier, sinon fixer le feu qui léchait les bords de la pierre plate. Pourtant il avait senti son maître s'assoir en face de lui, même s'il n'avait rien dit et n'avait pas bougé. Il vit sans vraiment poser ses yeux dessus qu'elle avait mit un bol rempli d'eau sur la pierre. Intérieurement, quelque part dans sa tête il riait de la voir faire ça, car c'était complètement stupide : l'eau ne chaufferait jamais aussi rapidement que les œufs au plat. Pour la simple et bonne raison que pour faire bouillir de l'eau, la meilleure technique était de mettre directement le récipient sur la source de chaleur. Enfin ça, il se gardait bien de lui dire.
Mais 'Kha parla. Elle cassa immédiatement l'atmosphère silencieuse dont se nourrissait Naël, et rien que pour cela, le garçon changea du tout au tout. En plus, elle n'avait pas arrangé son cas en posant pareille question. Il releva la tête, fixant celle qu'il appelait sorcière.

Pour survivre.

Ses yeux avaient retrouvés un éclat de vie, mais celui-ci était menaçant. Froid. Déterminé. Son maître avait touché une corde très sensible chez l'enfant qui lui servait d'apprenti. Vraiment sensible. Une corde qui jouait une note incroyablement discordante de colère.

Si je vous ai suivi, c'est uniquement parce que je savais pertinemment que j'avais de moins en moins de chance de pouvoir survivre comme au début, si je restais dans la rue. C'est tout. Que ce soit clair, je ne vous fais pas confiance, et je ne veux faire confiance à personne. Ca n'apporte que des ennuis ces trucs-là.

Ennuis nommés respectivement tristesse et douleur. Deux fois il avait dû faire face à ces sentiments, alors maintenant il était prudent. Au point de ne vouloir se faire "apprivoiser" de personne, mis-à-part lui même. Et de son chien bien évidemment, car être compagnon depuis quasiment toujours ça n'était pas rien. Il se rendit compte qu'il avait porter la main à l'emplacement de son coeur, là où était caché un petit poignard - mais dont le fil de la lame équivalait à ceux des meilleurs couteaux - lorsque son chien banda ses muscles à côté de lui, prêt à sortir les crocs. Il fit claquer sa langue, et l'animal se détendit après avoir échangé un regard avec son jeune maître. Naël soupira, exaspéré de sa propre réaction plus que des questions de la marchombre. Les vieilles habitudes avaient la vie dure. Il baissa un instant les yeux sur les œufs fin prêts, et d'un geste habile avec l'aide d'un bâton, il en mit un sur chacune des trois pierres qui servaient d'assiettes. Puis il leva son regard redevenu joueur sur 'Kha, accompagné de son habituel sourire provocateur.

Et je pourrais très bien vous retourner la question : pourquoi vous m'avez pris sous vôtre aile ? Même si en soit vous êtes loin d'essayer de me couver.

Malgré ses airs moqueurs, c'était une réelle question, et il s'intéressait grandement à la réponse. Il lui tendit une des "assiettes", où reposaient un des œufs recouvert très éparsement de quelques morceaux d'herbe aromatique, le tout accompagné de baies comestibles. C'était très rudimentaire comme repas, mais dans la montagne, la chance de trouver du gibier était faible. Il leur faudrait donc se contenter de ce qu'ils avaient grâce à Naël.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane'Kha Tall
Masculin
Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 40
Date d'inscription : 09/02/2016

Mon personnage
Sexe et âge: 27 ans
Aptitudes: Art martiaux, discrétion, escalade, chant et danse, Musicienne.
Morgane'Kha Tall
Marchombre



24.11.19 2:36
Kha soupira a la première réponse de Naël. C’était bel et bien ça alors. Il ne voyait mêm pas un peu la Voie. Tout ce qui lui importait c’était sa survie… Elle ne pouvait pas lui en vouloir, la survie c’était ce que tout le monde voulait. Tout le monde voulait avoir la certitude de se réveiller le lendemain. Mais un marchombre ne survie pas, il vie. Il regarde chaque seconde de la vie et en profite. La Voie n’apporte qu’une seule et unique certitude, la Liberté, tant qu’il la suit un Marchombre n’a besoin de rien d’autre. Naël ne s’en ai toujours pas aperçu… C’était dommage. Elle pris la pierre que lui tendais son apprenti et découpa soigneusement le blanc de l’oeuf qu’elle versa dans son bol avant d’y ajouter une étrange poudre qu’elle sortit de son sac. Et mécaniquement elle recommença à mélanger le contenue du bol, tout en écoutant ce que disait le jeune homme.

Elle sourit doucement à sa remarque. Elle replaça une mèche de cheveux que le vent avait décroché de derrière son oreille et le regarda quelque instant ce sourire énigmatique aux lèvres.

Tu avais du potentiel. Je pensais qu’en te faisant quitter la ville, la misère. Que sans te préoccuper de ta survie tu pourrais t’ouvrir à ce qui t’entour. “ Elle pris sa respiration et son regard se porta doucement au dessus de l’épaule du jeune homme, vers l’horizon. “ Mais non. Tu ne profites de rien, m’écoutes a peine et parles sans arrêts. As tu ne serais ce qu’une seule fois regardait dans ton dos ? Quand as tu contemplé un couché de soleil pour la dernière fois ? As tu un jour écouté le murmure du vent ou même sentit sa caresse ?

Morgan posa son bol et mis sa main sur la joue du garçon et lui poussa doucement la tête vers l’horizon.

Tu ne peux pas être Marchombre si tu restes prisonnier de toi même. Ouvres toi,si ce n’est au gens fais le au monde. Si je t’ai pris avec moi, c’est pour que tu vives et non pas que tu survives.

Elle plaça le bol sur les braises du feu et repris sa place, mangeant le reste de son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Naël Wise
Masculin
Âge : 20
Autre(s) Compte(s) : aucun
Messages : 9
Date d'inscription : 15/08/2019

Mon personnage
Sexe et âge: Masculin - 17ans
Aptitudes:
Naël Wise
Marchombre



27.12.19 23:15
Tout en écoutant la Marchombre, le garçon nourrit son compagnon de quatre pattes avec le troisième œuf. Il le regardait manger tout en prêtant attention aux paroles de la jeune femme. Oui il avait déjà regardé derrière lui. Oui il avait déjà vécu sans penser au lendemain, sans penser à sa survie. Et ça c’était très mal terminé pour lui. Il avait fini à moitié mort dans une ruelle sombre, trempé jusqu’aux os par la pluie glacée de cette nuit dramatique. Alors non, il n’avait pas très envie de recommencer à vivre. Si c'était pour souffrir ainsi alors non merci. Mais il ne voulait pas mourir pour autant. Ne restait donc que la survie, aussi désagréable et fatigante soit elle.

Au contact de la main sur sa joue, il ne put s’empêcher de sursauter très légèrement. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas reçu de contact physique - et encore moins aussi proche. Quelque part dans son esprit, une voix lui soufflait de se blottir contre cette main si douce envers lui. Mais il se retint à temps, et observa simplement ce que Kha essayait de lui montrer : le monde dans toute sa splendeur, un couché de soleil comme il n’en avait jamais pu en voir auparavant dans les rues sales d’Al-Jeit. Lorsqu’elle revint à sa place, une petite fissure dans le cœur déjà bien abîmé du garçon se créa. Il s’en voulut aussitôt ; il ne devrait pas se sentir aussi mal juste parce qu'elle s’était écartée, et puis la solitude était depuis bien longtemps sa plus fidèle amie. Mais la suite du petit discours de son mentor le fit sentir étrangement coupable, tel un petit enfant pris en faute par les adultes, et il baissa les yeux vers le sol, soudainement mal à l’aise. Elle ne lui voulait que du bien.

Vous ne mangez pas ?

Sa voix n’était pas aussi assurée qu’au début de la conversation. C’était celle d’un petit garçon qui se retrouvait sans défense, mais qui essayait malgré tout de paraître normal face à une adulte aguerrie. Il changeait de sujet. Il sentait qu’il n’avait pas la force de continuer sur le précédent. Et puis le curieux manège de la Marchombre l’intriguait, même s’il ne l’avait remarqué qu’en deuxième plan, s’étant focalisé plutôt sur ce qu’elle lui avait raconté. Il commençait à se demander si ses œufs avaient l’air si mauvais que ça pour qu’elle n’en prenne pas une seule bouchée. Sa confiance en soi qui n’était déjà plus très grande s’amenuisa encore. Il ne voulait plis rester là, à lui faire face. Il avait une gigantesque envie d’aller dormir pour couper court à tout ça, ou bien mieux, s’enfuir - quoique, aller se coucher était une manière de fuir.

Si vous pensez que je suis mauvais cuisinier parce que ça à l’air dégueulasse, dites le moi tout de suite, ça m’évitera de me faire de faux espoirs.

Ça m’évitera d’être déçu de moi-même...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: