Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia] Sam 24 Mai 2014 - 14:22





Quand la faim s'acharne sur votre ventre
Killian Dell'Kaïron et Leia Keri

Leia avait quitté sa contrée natale, il y a pas mal de temps déjà. Elle avait pris cette décision car elle souhaitait découvrir le monde. Une envie de liberté, envie de voir de ses propres yeux le monde dans lequel elle vivait. Ce qui était compréhensible, à force d'avoir passé dix-sept ans au même endroit, elle connaissait les environs par cœur, il était temps de changer de décor. C'était ces raisons qui l'avait poussée à partir. Ça n'avait pas été facile, elle aimait son peuple. Mais, c'était une curieuse dans l'âme. À présent, elle regardait la grande entrée avec appréhension. La majestueuse porte violette était sans aucun doute l'œuvre de grands dessinateurs. Leia resta devant un long moment. Non pas parce qu'elle était émerveillée par la beauté des lieux et le magnifique travail fait sur cette porte, elle ne s'y connaissait pas beaucoup en dessin, mais parce qu'elle était pétrifiée à l'idée d'entrée dans la capitale. Les Alaviriens lui avaient toujours fait peur, et aujourd'hui, elle s'était lancée le défi de surpasser cette peur. Mais, elle hésitait. Bien sûr, elle savait se défendre en cas de besoin, elle avait son arc, et son carquois rempli de flèches, mais elle était tout de même anxieuse. Elle regarda défiler pendant de nombreuses minutes, les charrettes, les voyageurs, les habitants. Ils n'avaient pas l'air très agressifs, la plupart souriaient et parlaient entres-eux. Puis, elle se décida. Après tout, elle avait déjà passé la nuit à l’extérieur de la ville après être arrivée la veille au soir. Elle avait suffisamment attendu. Il était temps qu'elle y aille. Qu'elle se sociabilise, elle voulait avoir le même éclat dans ses yeux que celui de la femme qu'elle avait rencontré six mois plus tôt. Cette femme qui lui avait parlé de Gwendalavir, des ses forêts, de ses collines, de ses lacs mais aussi de ses villes. Voyager ne consistait pas qu'à regarder le travail de la nature mais aussi celui de l'homme. Elle passa alors le seuil de l'immense porte violette. Elle ne put retenir un frisson en voyant la foule devant elle. Elle avança lentement d'un pas peu confiant. Puis peu à peu, elle se rendit compte, que personne ne faisait attention à elle, exceptés quelques hommes, qui devait trouver la Faëlle jolie. Effectivement, elle aurait dû avoir l'air d'une jeune femme perdue et apeurée mais l'expression de son visage était au contraire très agressive. Elle avait ses traits de son visage tendus. Bien sur, intérieurement, elle paniquait, avait peur. Les hommes qui la dévisageaient préférèrent ne pas avoir affaire avec elle et passèrent leur chemin. Une intersection à la droite de Leia était une occasion parfaite pour s'éloigner de la population trop nombreuse. Elle s'y engouffra et se retrouva dans une rue moins peuplée. Elle s'arrêta quelques instants. Elle entendit alors un grognement venant de son ventre. Elle avait faim. Elle n'avait pas mangé depuis la veille. Elle hésita à retourner dans l'avenue de tout à l'heure où elle agit aperçut de nombreuses boutiques qui vendait de la nourriture. Mais, Leia se souvint d'un détail : elle n'avait pas d'argent. La jeune fille se souvenait que ses parents lui avaient expliqué comment fonctionnait les achats. Elle soupira. Elle décida de visiter, malgré sa peur et son estomac que ne cessait de gargouiller. Elle erra dans les rues les moins peuplées pendant une bonne heure. Elle se retrouva devant une porte en bois. Au dessus de la porte était suspendu une pancarte qui indiquait : "Au chevalier qui gondole". Leia ne comprit pas bien ce que cela signifiait, mais elle entendait très clairement le bruit malgré la porte qui la séparait de l'intérieur des lieux. Puis voyant des gens entrer et sortir librement en rigolant et elle se décida à y entrer. Lorsqu'elle pénétra dans la taverne, elle comprit pourquoi il y avait tant de bruit. De nombreuses personnes discutaient et s'amusaient. Et certains mangeaient et buvaient. Elle s'avança, très intimidée, vers le bar où les clients venait récupérer des boissons et s'assit sur une des chaises disponibles. Le serveur s'approcha d'elle et lui demanda :

" - Je peux vous servir quelque chose mademoiselle ? "

Elle regarda d'un air apeuré l'homme qui venait de lui parler. Elle n'aimait pas qu'on lui adresse la parole, mais elle se força à répondre. Elle ne savait pas quoi dire au début, elle ne savait pas si elle devrait payer après. Sûrement. Alors, elle se contenta de répondre avec son accent.

" - Non merci. Je pas avoir de monnaie. "

Ses parents lui avaient appris la politesse, et elle se força à sourire. Puis elle se demanda si elle devait sortir puisqu'elle n'allait rien consommer. Mais l'homme s'éloigna sans rien lui demander vers un autre client qui semblait avoir beaucoup bu. Elle hésita à quitter les lieux, elle n'avait rien à faire ici. Mais, elle resta pour se reposer. Elle n'était pas à l'aise, même pétrifiée en entendant des hommes ayant abusé de boissons parler fort et se chamailler. Elle regarda la scène, elle semblait être la seule à être choquer par cette chamaillerie car les autres clients du bar rigolaient ou n'y faisaient pas attention.

Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15932
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia] Sam 24 Mai 2014 - 16:56




Al’Jeit. Une ville, ou plutôt, la capitale, magnifique. Jamais un chef-d’œuvre pareil n’avait été réalisé. Les couleurs qui la paraient étaient extraordinaire, et certains mélanges étaient majestueux, bien qu’on aurait jamais imaginé que telle et telle couleur aillent ensemble.

Killian en était là de ses réflexions, juchée sur Taï’Dashar, à quelques mètres de l’entrée. Elle avait quitté les derniers Frontaliers il y a de cela quelques jours, et après beaucoup d’hésitations, elle avait décidé de se détendre en ville avant de regagner les routes poussiéreuses de l’Empire. Et puis…elle qui avant toute cette aventure ne voulait plus de contact humain, après avoir perdu coup sur coup Kerïm et son fils Nathan, à présent elle cherchait l’agitation humaine qu’on ne trouvait qu’en ville, et encore mieux dans une taverne.

En même temps, elle avait passé deux longs jours piégée sous terre à cause des Mercenaires. Et il ne fallait pas croire, deux jours pouvaient paraître l’éternité.
Elle talonna son étalon et entra en ville, contournant les gens et attroupement, se dirigeant vers la taverne incontournable de la capitale.

Payant un jeune homme pour prendre soin de sa monture, elle entra dans la taverne, bondée. L’air sentait l’alcool et la fumée, les rires fusaient, les dés résonnaient sur les tables. Comme de l’eau, Killian se fraya un passage jusqu’au bar, où elle s’assit nonchalamment, néanmoins vigilante.

-Une choppe s’il-vous-plaît. Commanda-t-elle au serveur.

On la servit bien vite, et elle savoura sa première gorgée. Bon sang ça faisait du bien après toute cette route ! Elle regardait son verre, pensant à Edwin, se servant de cette pensée pour rester droite et ne pas retomber. Il l’avait aidée, plus qu’il ne le pensait. Avant de le rencontrer, elle était froide et distante envers tout le monde, crachait son venin, comme si ça allait ramener son fils ou le venger. Maintenant, elle acceptait mieux cette disparition. Et elle avait toujours le bracelet de Nathan dans la poche.

Elle soupira, et c’est là qu’elle entendit une femme refuser d’être servie pour faute d’argent. Son accent lui-même était étrange. Elle ne mettait pas tous les mots. Se tournant un peu elle vit une jeune femme, environ dix-huit ans, aux cheveux blancs et au visage fin mais tendu. Killian sentit nettement qu’elle avait peur. Alors elle changea de chaise pour se mettre à ses côtés. Elle rappela le serveur et dit :

-Une choppe pour la demoiselle, merci.

Elle sourit et regarda la fille qui semblait surprise et … nerveuse.

-N’aie crainte. J’ai entendu que tu n’avais pas d’argent et tu sembles mourir de soif. Et de faim.

Killian avait entendu le ventre de la demoiselle grogner, alors elle commanda également de quoi les rassasier, toutes les deux. Si déjà Killian devait se réintégrer dans la société, autant débuter quelque part. Et elle masquait bien sa propre nervosité. Il fallait mettre sa voisine en confiance…

-Je me nomme Killian. Je suis arrivée il y a cinq minutes.

Elle lui sourit, et remercia le serveur quand il revint avec la boisson de la jeune femme, puis avec leurs assiettes.

-Bon appétit ! Et ne sois pas gênée, c’est moi qui offre aujourd’hui !

Killian lui fit un clin d’œil et commença à manger tranquillement.


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia] Sam 24 Mai 2014 - 23:23





Les rires et le bruit montèrent d'un volume lorsque l'un des deux hommes qui se chamaillaient, frappa. Un coup poing qui manquait terriblement d’élégance. Leia, rien qu'en voyant cette frappe, savait quel genre d'homme il devait être. Un bourrin qui passait ses journées à boire et à manger en ne s'entrainant sans doute jamais au combat. Finalement, la dispute prit fin lorsque l'homme qui s'était fait frappé, avait quitté la taverne en se massant le nez. Leia avait trouvé cet excès de violence très décevant. Si ils se battaient qu'au moins ils le fassent bien. Si tous les Alaviriens étaient aussi violents et bourrins qu'eux, Leia ne tarderait pas à partir.

Toujours dans ses pensées, elle ne fit pas attention à la jolie femme qui s'était assise à côté d'elle. Il n'y avait pas que la faim qui l'a dérangeait mais aussi la peur. Cette peur qui lui rongeait le ventre. Bien sûr, elle savait très bien se débrouiller avec son arc car elle elle pratiquait depuis son plus jeune age. Mais, c'était le mental des Alaviriens qui l'effrayait. Elle avait étendu parler du grand pouvoir des dessinateurs et en avait peur. Son arc ne servirait sans doute à rien contre un dessinateur. Elle serra plus fort dans ses mains son arc qu'elle n'avait pas lâché depuis qu'elle était entrée dans la ville. Elle sursauta lorsqu'une voix demanda au serveur.

"- Une choppe pour la demoiselle, merci. "

C'est seulement à cet instant qu'elle remarqua la présence d'une femme à ses côtés. C'était une femme d'une grande beauté. Des cheveux foncés, des yeux foncés. De nombreux hommes la regardait du coin de l’œil. Leia fut de suite impressionnée. Elle avait une allure tellement assurée. La Faëlle était nerveuse, et si cette femme lui voulait du mal. Puis elle réfléchit et se rassura en se souvenant que l'inconnue lui avait commandé à boire. À moins qu'elle essayait de l'amadouer. Alors que Leia continuait de s'imaginer de scénarios plus ou moins grotesques, son interlocutrice continua.

"- N’aie crainte. J’ai entendu que tu n’avais pas d’argent et tu sembles mourir de soif. Et de faim. "

Si elle l'amadouait, elle était très forte. Car Leia commença à se détendre. Elle la remercia du regard. Soulagée, les membres de son corps qui étaient restés tendus jusque là se détendirent et elle soupira pour évacuer tout le stress qu'elle avait accumulé jusqu'à présent. L'inconnue avait vu juste, Leia avait l'estomac dans les talons et la gorge sèche. Bien sûr, elle ne lâcha pas son arc, car malgré la gentillesse de sa voisine, elle avait remarquait qu'elle avait un niveau de combat sans doute beaucoup plus élevé que celui de bourrin de tout à l'heure, et que si elle l'attaquait une seconde de perdu et c'était la mort.

"- Je me nomme Killian. Je suis arrivée il y a cinq minutes. "

Killian sourit à Leia. Se sourire lui donnait envie de lui accorder toute sa confiance mais, méfiante de nature, elle se contenta lui rendre son sourire avec moi d’enthousiasme. Elle regarda quelques secondes la brune comme pour essayer de découvrir un secret dans ses yeux bruns mais son regard ne lui rendait que la gentillesse dont elle faisait preuve depuis tout à l'heure. Lorsque le serveur ramena les deux assiettes, Leia ne put s’empêcher de remercier Killian intérieurement car elle était trop têtue pour lui dire en direct.

"- Bon appétit ! Et ne sois pas gênée, c’est moi qui offre aujourd’hui ! "

Elle lui fait un clin d'œil détendu et entama son repas. Leia la regarda, sans elle-même manger,. Puis elle dit :

" - Tu savoir, je ne pas pouvoir te rembourser. Je ne pas rester longtemps ici. "

Puis, elle regarda son plat avec envie. Son estomac gargouilla de plus belle, et apparemment cela ne gênait pas Killian de lui payer. Alors, elle se décida à entamer à son tour son repas. Après quelques minutes de silence, elle s'arrêta de manger et dit à l'alavirienne :

" - Merci, le repas être délicieux. Mon nom être Leia. Leia Keri. Je être Faëlle."

Puis finalement, sa curiosité l'emporta. Cette curiosité qui l'avait poussée à partir en voyage. Peut-être que ce voyage ne serait pas si décevant en fin de compte. Voulant en savoir plus sur Killian, elle demanda :

" - Tu vivre ici ? "


Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15932
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia] Dim 25 Mai 2014 - 10:20




Le repas était délicieux. En même temps, après avoir mangé uniquement de la viande séchée… tout était bon ! Par contre, Killian avait bien remarqué que sa voisine ne mangeait pas encore.

- Tu savoir, je ne pas pouvoir te rembourser. Je ne pas rester longtemps ici.

Oui elle le savait bien et s’en fichait, ça lui faisait plaisir. Killian avait largement assez d’argent pour payer un repas à quelqu’un. Elle n’avait plus de famille qui en avait besoin donc…

Elle ferma et rouvrit les yeux pour chasser ses pensées. Elle fut donc contente de voir que sa voisine mangeait. D’ailleurs, elle n’avait pas l’accent alavirien. Elle ne conjuguait pas les verbes. Et Killian était sûre d’avoir déjà entendu ce langage, mais ne parvenait plus à s’en rappeler.

- Merci, le repas être délicieux. Mon nom être Leia. Leia Keri. Je être Faëlle.

Killian sourit à Leia. Une Faëlle, voilà. Les Faëls parlaient ainsi. L’assiette presque vide, Killian termina son verre, heureuse d’avoir fait le bonheur de quelqu’un.

- Tu vivre ici ?

La question la prit un peu de court. Alors elle termina d’avaler avant de répondre.

-Oui et non. En fait je suis plus souvent sur les routes qu’en ville. J’effectue souvent des missions d’escorte auprès des convois. Je bouge beaucoup et là, j’avais juste envie d’avoir un bon repas et un bon lit après de longs mois dehors.

Elle lui sourit, remarquant aussi son arc entre ses bras. Elle était prête à dégainer.

-Tu n’as rien à craindre ici tu sais, Leia. La plupart de ses hommes sont ivres, et s’ils deviennent violents, l’alcool les empêche de frapper comme il faut. Et je sais me défendre.

Killian observa néanmoins la salle. Oui, les hommes s’affalaient déjà sur les tables, ivres morts. Des attitudes qu’elle n’appréciait guère.

-C’est la première fois que tu quittes les tiens ? Si oui, je peux un peu te faire visiter Al’Jeit. Un peu parce que… moi-même je ne connais pas toute la ville.

Elle ricana légèrement. Oui, Al’Jeit était encore une grande inconnue pour elle. Elle y allait, dormait et repartait en général. Oh bien sûr elle avait visité les hauteurs en escaladant la plupart des tours qui la constituaient… mais c’était tout.

Posant ses couverts dans l’assiette vide, elle conclut pour Leia :

-Si tu veux encore à manger ou a boire, n’hésite pas à commander !

Puis elle se tut, se disant que submerger la Faëlle de questions et autres informations allait la faire encore plus paniquer…

Spoiler:
 


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia] Lun 26 Mai 2014 - 21:51





Leia mangea lentement malgré le fait qu'elle n'est pas mangé depuis la veille. Chaque bouchée réchauffait son estomac. Elle se désaltéra et constata avec un sourire sur les lèvres que ce qu'elle buvait était délicieux. Plutôt que d’interroger Killian pour lui demander ce qu'était la boisson, elle décida d'en apprendre un peu plus sur sa voisine. Sa voisine interrompit son repas pour le lui répondre.

" - Oui et non. En fait je suis plus souvent sur les routes qu’en ville. J’effectue souvent des missions d’escorte auprès des convois. Je bouge beaucoup et là, j’avais juste envie d’avoir un bon repas et un bon lit après de longs mois dehors. "

Des missions d'escorte ? Leia eu la soudaine envie de savoir quel était le métier de son interlocutrice. Elle avait remarqué que sa profession était sans doute physique car elle pouvait voir les muscles de la jolie brune. Mais avant elle hésita, elle relâchait son attention en parlant ainsi, et peut-être devait-elle arrêter la conversation maintenant. Killian sembla lire dans ses pensées en disant :

" - Tu n’as rien à craindre ici tu sais, Leia. La plupart de ses hommes sont ivres, et s’ils deviennent violents, l’alcool les empêche de frapper comme il faut. Et je sais me défendre. "

" Moi aussi ! " voulu-t-elle répondre. Mais elle garda cette réponse pour elle. Elle n'avait pas de quoi sa vanter. La plupart des Faëlls tiraient aussi bien qu'elle. Elle se demanda même si elle n'avait pas un niveau médiocre. Car elle était incapable de se battre en combat rapproché. Ce qui pourrait être une lacune grave si elle choisissait de devenir une guerrière ou une voie qui l'obligerait à combattre. Le futur de la jeune Faëlle était assez vague. Elle préféra oublier penser à autre chose, comme si le sujet qui traitait sur son avenir la gênait. Elle mis son arc sur son épaule pour faire comprendre à Killian qu'elle avait compris.

" - C’est la première fois que tu quittes les tiens ? Si oui, je peux un peu te faire visiter Al’Jeit. Un peu parce que… moi-même je ne connais pas toute la ville. "

La question de Killian plongea la Faëlle dans ses souvenirs et dans une certaine nostalgie. Son peuple lui manquait. Mais pour l'instant son voyage en Gwendalavir la satisfaisait entièrement. En pensant à l'idée de ressortir, elle frissonna. Elle n'aimait pas le fait de retrouver la foule qu'elle avait quitté un peu plus tôt. Mais peut-être qu'avec une présence familière à proximité, elle aurait moins peur ? Elle hésita, puis finalement répondit.

" - Je quitter mon peuple deux mois plus tôt. Première fois que je faire ça. Aussi première fois que je visiter Al'Jeit. "

Puis, Leia, regarda Killian avec un grand sourire. De cette manière, elle espérait que la peur disparaitrait. La générosité et la gentillesse de Killian avait mis en confiance Leia qui restait tout de même sur ses gardes en cas de besoin. Elle n'était jamais à l'abri d'un retournement de situation.

" - Tu être très gentille, si toi me faire visiter ! Je ne pas être à l'aise toute seule... "

Elle s'était confiée sans en avoir trop dit. Elle no voulait pas que son interlocutrice devine son malaise. Puis elle fini en quelques bouchées son repas. Elle but la dernière goutte de sa boisson et acheva avec un long souffle signifiant qu'elle était repue.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Kem Al'Ran
Messages : 15932
Date d'inscription : 18/04/2011
Mercenaire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Ex-Marchombre de 30 ans...une femme bien entendu
Aptitudes: Sait ce battre contre toutes sortes d'armes, n'a pas peur et viendra toujours en aide aux autres
MessageSujet: Re: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia] Lun 26 Mai 2014 - 22:04




L’arc en bandoulière, Leia mangeait avec appétit, et répondit :

- Je quitter mon peuple deux mois plus tôt. Première fois que je faire ça. Aussi première fois que je visiter Al'Jeit.

Donc elle était nouvelle sur les routes. Et c’était courageux. Beaucoup de gens ne quittaient jamais leur peuple ou famille pour aller dans l’inconnu, sauf s’il y avait contrainte. Leia était une aventurière dans l’âme…
Killian rendit à Leia le grand sourire qu’elle lui adressait. La tension de la Faëlle semblait un peu diminuer, mais la Marchombre comprenait nettement ce besoin d’être attentif, sur ses gardes à tout moment. Elle-même l’était, seulement ça ne se voyait pas.

- Tu être très gentille, si toi me faire visiter ! Je ne pas être à l'aise toute seule...

Killian acquiesça et la laissa finir de manger et boire, ce qu’elle signifia par une longue expiration repue qui fit rire la Marchombre.

-C’est un plaisir. Allez c’est parti !

Elle paya le serveur pour les plats et boissons et suivit la jeune femme à l’extérieur.

-Mon cheval est à l’écurie. Le retour se fera donc ici.

Elle guida la jeune femme à travers la foule, essayant de lui montrer comment faire pour s’y faufiler sans être gêné. Elle sentait aussi que Leia était tendue, et Killian lui fit donc voir les choses les moins fréquentées en premier lieu. Les places annexes, les merveilles des Dessinateurs… avant d’arriver au Palais. La Légion Noire stationnait, attentive.

-C’est l’armée d’élite on va dire. Leur armure est faite de vargelite. C’est très résistant. Expliqua Killian.

Elle la guida vers un banc d’où elles pourraient admirer le palais sous le soleil. Une grande fontaine se trouvait là, et le bruit de l’eau était apaisant.

-Si je peux savoir, que cherches-tu à découvrir en particulier dans ton périple ?

Killian la regarda, la tête légèrement penchée. Leia n’était pas obligée de répondre… c’était juste pour apprendre à se connaître et puis… pour maintenir la conversation !

Spoiler:
 


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia]

Revenir en haut Aller en bas

Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia]
» Quand le sort s'acharne...
» Quand la faim se fait présente... Elle seule compte !
» Quand la Faim nous retourne l'estomac
» Votre obligé Sherra Hatake !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit :: Au chevalier qui gondole-