Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Dim 5 Juin 2016 - 21:55

Ah, le vent qui souffle à travers les cheveux est toujours une sensation agréable, jusqu’à ce que la brise se transforme en bourrasque qui vous coupe le souffle et vous empêche de respirer. Reagan jeta un regard au ciel, particulièrement gris, en sentant la tempête approcher. Accoster le navire n’était probablement pas la meilleure des idées. Après tout, si jamais les choses venaient à tourner au vinaigre, bonne chance pour repartir en mer. L’équipage ne risquerait pas de se rendre bien loin avec les vagues déchaînées. Selon le rouquin, retourner à l’Archipel serait la meilleure option mais évidemment, il n’allait certainement pas exprimer le fond de sa pensée. Personne ne se préoccupe de l’opinion d’un petit matelot, de toute façon.

Apparemment, le capitaine préparerait le coup depuis un moment et ne pouvait se permettre de tout laisser tomber à l’eau (quel jeu de mot) simplement parce que la nature décidait soudainement de ne plus être de son côté. Beau temps, mauvais temps, l’équipage pillerait la première ville qu’il croiserait. Reagan, toutefois, n’avait pas le cœur à croiser le fer avec qui que ce soit cette journée-là. Il n’avait pas mis pied à terre depuis trop longtemps à son goût et la soif de découvrir un nouvel endroit le démangeait depuis un bon moment.

Il retourna son plan dans sa tête : Il resterait derrière et prendrait le temps d’explorer un peu les environs. Avec un peu de chance, il dénicherait quelques objets de valeur à ajouter à sa collection, cachée dans un vieux tonneau au fond de la cale du bateau, là où personne n’allait jamais. Du moins, personne d’important. Les membres estimés de l’équipage ne s’occupaient jamais des tâches requérant d’aller dans cet endroit mais comme Reagan n’en faisait pas partie, personne ne trouvait étranger de le voir traîner dans le coin. Ensuite, il s’aventurerait peut-être en ville s’il avait la chance. Il aurait le temps, de toute façon. Après avoir passé toute sa vie sur un bateau, le matelot arrivait presque à prédire l’intensité d’une tempête à venir et selon lui, celle-ci allait être particulièrement violente. Le navire serait donc forcé de rester sur la plage jusqu’à ce que l’océan soit moins déchaîné.

Il enfila son manteau, qu’il avait dérobé à un commerçant il y a un moment, pour se couvrir de la pluie qui ne tarderait pas à tomber mais aussi pour adapter un peu son look à celui des gens du continent, question de moins attirer l’attention. Les habitants ne semblaient pas particulièrement apprécier la compagnie de pirates, même si ceux-ci ne faisaient rien de mal (ou en tout cas, rien de visiblement mal). À première vue, il aurait été difficile de se douter qu’il cachait sur lui plusieurs lames fines ainsi qu’un sabre, son préféré, dans son dos. Mais il fallait toujours être préparé. Il tourna la tête en entendant le capitaine crier des ordres et se mit à son poste en voyant la terre se dessiner à l’horizon. Décidément, ça n’allait pas être de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 7 Juin 2016 - 19:36

Aeterna n'avait pas vu la mer depuis longtemps et cette simple constatation avait précipité son départ d'Al-Jeit. La capitale était une ville qui valait la peine d'être visitée, évidemment, mais elle devenait rapidement étouffante. Trop de gens, partout, une activité sans fin qui donnait l'image d'une fourmilière lorsqu'elle observait les plus grandes rues depuis une tour bien haute. Huring n'aurait certainement pas apprécié qu'elle décrive la capitale de cette manière, il lui aurait sans aucun doute fait un long discours sur l'art des Dessinateurs et sur le respect qu'il devait inspirer. Les bâtiments de la capitale étaient en effet très impressionnants, Aeterna n'avait rien à redire là dessus. Ce qu'elle n'aimait pas c'était l'ambiance globale. L'agitation n'était pas pour lui déplaire, mais à Al-Jeit tout lui semblait trop lisse. Même le désordre semblait presque régulier.
Elle avait pris la route, un peu au hasard, guidée simplement par son envie de revoir la mer. Voilà un élément qui lui semblait assez imprévisible pour contrebalancer la régularité et la normalité d'Al-Jeit.
Pour une fois elle était partie à cheval. Un étalon un peu capricieux, noir comme la nuit (quel cliché) duquel elle avait fait l'acquisition pour un bouchée de pain parce qu'il était aveugle de l'oeil droit. Etant donné qu'elle n'avait pas l'intention faire un concours de saut d'obstacle, ça ne lui posait pas particulièrement problème. Apparemment il s'appelait Galant, mais Aeterna se contentait de lui caresser l'encolure de temps en temps en le surnommant Gaga quand elle avait à râler un peu contre lui et ses caprices.
Au fil de son trajet, la Marchombre remarqua surtout que le vent se faisait plus fort à mesure qu'elle approchait de la côte. Elle eut beau chercher dans sa mémoire, elle ne parvint pas à se rappeler si c'était habituel dans cette région. Cela faisait trop longtemps qu'elle n'était pas venue, et ça lui donna encore plus envie d'avancer. La mer devait être déchaînée, vu le vent, et ce devait être un spectacle incroyable ! Elle avait envie de jouer avec le vent. De se fondre en lui comme Huring le lui avait appris.
Elle se contint néanmoins, préférant atteindre d'avoir atteint la plage pour faire ce genre de choses. Profiter d'un moment unique face à la mer. La menace de rencontrer des Pirates était toujours bien présente, mais elle n'effrayait pas tant que ça Aet'. La Marchombre était persuadée de pouvoir se défendre honnêtement, ou au contraire de pouvoir fuir sans trop de dommages s'ils étaient en surnombre. Une menace de combat, d'adrénaline, de risque, ne faisait que l'attirer encore un peu plus. Huring se moquait souvent de sa capacité à s'attirer des ennuis et il n'avait pas tort : c'était quelque chose qui la caractérisait tout à fait. Aeterna doutait cependant qu'il s’inquiéterait de son sort s'il était averti de ce voyage. Par réflexe, elle passa sa main sur son énorme cicatrice au visage, pensive. Elle avait survécu à bien des choses dans sa vie pour l'instant courte, il n'y avait pas de raison qu'une simple visite de courtoisie au bord de mer tourne assez mal pour qu'il lui arrive quelque chose de grave. Et même si elle se savait courir vers sa mort elle n'aurait abandonné pour rien au monde. Suivre son instinct, toujours.
Au bout d'un moment, le vent sembla s'arrêter. Ce n'était qu'une impression. Aeterna venait d'arriver au seuil d'une forêt, et les arbres étaient une protection parfaite contre les bourrasques. Galant rechigna à s'engager entre les pins, mais la Marchombre ne lui laissa pas le choix. A pas lent, le cheval marcha sur le petit sentier à peine visible qui serpentait dans les bois.
Un bruit de pas finit par attirer l'attention d'Aet' qui stoppa net sa monture. Ce chemin n'était pas des plus empruntés : même si elle savait qu'une auberge se trouvait non loin de là, les gens faisaient généralement le tour de la forêt plutôt que de la traverser. C'était dangereux paraît-il, un endroit trop parfait pour une embuscade. Calme, la Marchombre se contenta de tendre ses sens vers le bruit. Essayer de deviner ce qui allait arriver. Sans l'aide des murmures du vent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 14 Juin 2016 - 23:40

Accoster ne fut pas de tout repos et au moment où Reagan ramena finalement ses mains vers lui, il sentit tous les muscles dans ses bras se décontracter douloureusement. Peut-être trouverait-il un endroit où il pourrait recevoir un massage pour s’occuper de ses muscles endoloris! Fidèle à ses habitudes, le rouquin laissa le reste de l’équipage mettre pied à terre avant lui. De toute façon, c’était la règle sur ce navire : les plus importants en premier, et les rejetons en dernier. Dans une situation différente, certains auraient pu décider de faire l’inverse pour éviter de perdre de précieux pions dans la bataille mais dans ce cas-ci, les ‘’vrais’’ pirates (et non pas seulement les matelots) préféraient passer devant pour ne rien manquer. De toute façon, le bateau se situait probablement à quelques milles de la première ville, sur un petit bout de plage, caché derrière une forêt. Alors honnêtement, qu’une personne passe première ou dernière ne risquait pas d’affecter ses chances d’arriver avant les autres. En plus, les pirates au-dessus de lui, bien que généralement forts et en santé, mangeaient beaucoup plus d’ordinaire, et étaient donc bien plus bedonnants. Reagan pouvait donc se permettre de prendre son temps.

Il profita de la sensation du sable sous ses semelles sans toutefois retirer ses bottes pour éviter d’avoir à courir les pieds nus en cas d’urgence. Il décida de partir du même côté que les autres en prenant son temps, pour avoir la paix mais s’assurer de ne pas revenir trop tard, et prit un instant pour humer l’air de la forêt. Il aimait toujours autant l’océan, mais quelque chose au fond de lui lui disait qu’il n’était peut-être pas né pour lui. Il se surprit à songer que dans un monde parallèle, il vivait peut-être quelque part sur le continent avec ses parents. On l’avait plus ou moins forcé à faire du navire sa maison, et il commençait à songer à bâtir la prochaine étape de sa vie sur un sol un peu plus… solide, disons-le ainsi.

Il déambula un peu dans la forêt, en laissant le plus de distance possible entre sa propre personne et les rustres composant sa ‘’famille’’ par défaut. Tout le monde se fichait pas mal de ce qu’il pouvait bien faire, malgré le fait que le capitaine ait constaté son potentiel, mais il savait qu’il aurait de sérieux problèmes si on le coinçait en train de jouer les touristes. Au bout de quelques minutes à suivre un sentier apparemment peu utilisé, Reagan tendit l’oreille. Quelqu’un avançait dans sa direction, très lentement. Quelqu’un ou quelque chose, plutôt. Le matelot ne s’en faisait pas plus que ça. Il lui arrivait souvent de provoquer la confrontation pour son plaisir personnel et pour combattre l’envie, mais il désirait cette fois passer son chemin et profiter de ce répit à terre.

Il continua de marcher dans la direction de laquelle venait le bruit, beaucoup moins bruyant que quelques secondes auparavant. Il prit soin de regarder où il mettait les pieds. Passer inaperçu était une capacité qu’il développait depuis des années et qui lui permettait de se faufiler en douce presque n’importe où. Il savait reconnaître sur quoi ne pas mettre les pieds pour éviter de faire trop de bruit. Mieux valait se cacher pour voir à qui il avait affaire plutôt que de tenter stupidement de prendre la chose par surprise. En même temps, ça lui évitait de se faire repérer et de lui-même finir en brochette. Il voulait juste éviter de verser du sang inutilement.

Il repéra rapidement la source du bruit. Une demoiselle, probablement pas plus vieille que lui, avec une chevelure aussi opposée à la sienne que le jour et la nuit, assise sur un cheval noir. Après inspection, celui-ci semblait ne voir que d’un œil. Rien de très impressionnant pour Reagan, pour être tout à fait honnête.  Il la détailla de haut en bas, puis de bas en haut. Grande, fine, a l’air un peu exotique avec sa peau et ses cheveux pâles (du moins, pour un pirate), elle taperait tout de suite dans l’œil des gros machos de son équipage. Et il savait très bien ce qui arriverait si jamais c’était le cas. Sans plus tard, il étira une jambe, faisant sortir sa botte en cuir d’une grosse fougère, pour finalement faire suivre le reste de son corps, les bras croisés, très nonchalant.

- Bonjour mademoiselle. Je ne veux pas interrompre votre p’tite balade de plaisance, mais je vais le faire quand même. Si j’étais vous, j’éviterais de vous promener dans le coin.

Et avec raison. Il lui jeta un regard, le bras toujours croisés, un sourire sur les lèvres. Après tout, il devait éviter d’avoir l’air de vouloir lui sauver la peau, pour conserver sa réputation.

- Ça vous laisserait deux ou trois options peut-être. La première serait de vous enfuir mais honnêtement, vous êtes loin d’avoir un étalon de race ici, qu’on se le dise, surtout avec un œil en moins. Vous auriez franchement pu faire mieux. La deuxième bien… Vous pourriez essayer de vous défendre, je dis bien essayer, mais ça ne servirait pas à grand-chose. Et la troisième, en fait, risque plus d’être la conséquence des autres, et vous risquez fort probablement d’être convertie en boucanière. Ce qui serais normal dans les circonstances, vous n’êtes pas la femme la plus désagréable à regarder.

Il espérait secrètement qu’elle décide tout simplement de quitter avant de tomber sur un de ses partenaires de pillage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mer 15 Juin 2016 - 11:35

Le bruit avait diminué. Cette indication mettait Aeterna encore un peu plus sur ses gardes. Il y avait une chance pour que la personne l'ait repérée, et cherche à lui jouer un mauvais tour en se sachant dissimulée. Décidant finalement que l'immobilité ne lui serait d'aucune aide, elle allait donner l'ordre à Galant de reprendre la route quand elle aperçut une botte dépasser des fougères. Cette apparition fut rapidement suivie du reste du corps d'un jeune homme roux qui, les bras croisés, semblait particulièrement tranquille voire confiant. Étant donné qu'il avait l'air seul il ne faisait certainement pas partie d'un troupeau de bandits de grands chemins, et même si la Marchombre remarquait qu'il portait une arme dans le dos (la déformation occasionnée par le pommeau ne trompait pas un oeil avisé) elle ne se sentait pas réellement impressionnée. Dans le pire des cas, elle avait un cheval et lui était à pied.

- Bonjour mademoiselle. Je ne veux pas interrompre votre p’tite balade de plaisance, mais je vais le faire quand même. Si j’étais vous, j’éviterais de vous promener dans le coin.


Aeterna ne put se retenir de pouffer de rire. Il se prenait pour qui celui-là? On dirait une vague recommandation d'un pseudo gentleman, qui sous prétexte de la protéger allait certainement tenter de l'arnaquer. Il ne savait certainement pas sur qui il était tombé, et même si on ne pouvait pas lui en vouloir étant donné le mystère qui entourait les Marchombres, il aurait largement pu se douter qu'une fille parvenue seule au Sud du continent et qui transportait de manière visible des armes n'était pas la dernière des naïves. En plus il arborait une espèce de sourire suffisant qui donnait plutôt envie de rire que de prendre au sérieux son avertissement. Une jeune demoiselle aurait pu légitimement se trouver charmée, mais disons qu'Aeterna n'était pas vraiment sensible au charme de la surprotection par des inconnus peu importe leur beauté et leur air avenant.

- Ça vous laisserait deux ou trois options peut-être. La première serait de vous enfuir mais honnêtement, vous êtes loin d’avoir un étalon de race ici, qu’on se le dise, surtout avec un œil en moins. Vous auriez franchement pu faire mieux. La deuxième bien… Vous pourriez essayer de vous défendre, je dis bien essayer, mais ça ne servirait pas à grand-chose. Et la troisième, en fait, risque plus d’être la conséquence des autres, et vous risquez fort probablement d’être convertie en boucanière. Ce qui serais normal dans les circonstances, vous n’êtes pas la femme la plus désagréable à regarder.

- C'est un compliment ?
Demanda-t-elle en réponse avec un air amusé.

Il ne manquait pas de culot d'insinuer ainsi qu'elle serait incapable de se défendre, qu'elle ferait mieux de fuir, ou même qu'elle pourrait finir dans un état de servitude plus ou moins prononcé. Et puis sérieusement, fuir devant quoi ? Elle savait bien qu'elle risquait de croiser des pirates, mais elle n'avait devant elle en ce moment qu'un homme seul, à qui, pirate ou non, elle se sentait largement capable de tenir tête. Elle n'avait pas abattu des Mercenaires du Chaos pour se retrouver terrorisée devant le premier voyageur venu.

- Même avec un oeil en moins mon cheval va toujours plus vite que toi à pied. Donc je ne peux que te retourner ton avertissement, en te signalant que sortir d'un buisson pour parler à des inconnus est aussi dangereux et que tu devrais t'en abstenir.


Il aurait pu tomber sur quelqu'un de bien moins sympathique qu'elle, qui l'aurait pris pour un bandit de grand chemin et l'aurait fait taire à jamais avant même qu'il n'ait le temps de dire un mot.

- J'ajouterai aussi que tu ferais mieux, soit de cacher totalement ton arme, soit de la sortir complètement. Parce que c'est pas très discret, la bosse du pommeau dans ton manteau, et que si tu la laisses là t'auras jamais le temps de dégainer.


Elle souriait toujours d'un air amusé. Elle avait un peu l'impression d'être tombée sur quelqu'un dont le discours n'était pas encore bien rodé, et qui se toute façon parlait à quelqu'un qui était déjà au courant.

- Maintenant si tu le permets, je vais continuer mon chemin tranquillement, et te laisser impressionner les midinettes à l'auberge. Oh, et si je tombe sur des pirates je pourrais toujours me rappeler que tu m'avais prévenue. Merci quand même.


Sur ce, la Marchombre fit prendre le pas à son cheval, cherchant à passer à côté de l'inconnu pour ne plus rien lui dire et poursuivre sa route jusqu'à l'auberge. Elle n'avait pas pris un ton méchant, mais plutôt moqueur. L'avertissement de l'inconnu avait l'air tout à fait sérieux, mais il était un peu bête de croire qu'elle serait arrivée jusque là en imaginant qu'aucun danger ne menacerait sa progression vers des territoires aussi disputés que la côte face aux Archipels Alines...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mer 15 Juin 2016 - 22:06

Reagan ne perdit pas son sourire en voyant son interlocutrice pouffer de rire. Après tout, il n’était pas la personne qui devrait peut-être se frotter aux pirates si jamais ils tombaient sur elle. Malgré ses airs sérieux, la cavalière semblait quand même avoir un certain sens de l’humour, ce qui n’étais pas déplaisant. Le rouquin tombait trop souvent sur des femmes en soudaine crise hormonale à son goût. Certaines prenaient même ses compliments comme des insultes et il ne se retenait pas pour les reprendre. Pour lui, une demoiselle manquant un peu de confiance en elle pouvait avoir un certain charme, mais celles sautant à la gorge de n’importe qui pour un simple compliment perdaient automatiquement tout attrait à ses yeux.

Son sourire s’élargit lorsqu’il entendit la jeune femme répliquer. Enfin quelqu’un avec du caractère qui ne recherche pas nécessairement la confrontation! Venir se dégourdir les jambes sur la terre ferme était définitivement une bonne idée pour se revigorer l’esprit. En écoutant ses paroles, il réalisa qu’elle pensait surement avoir affaire à un imbécile tentant de l’effrayer ou de la menacer de manière prétentieuse. Se fût à son tour de rigoler un peu, en posant les mains sur ses hanches. Il décida de ne plus la vouvoyer puisque la politesse ne semblait pas être de mise.

- Oh bien, tu prends mon commentaire comme tu veux hein! D’ailleurs, merci de m’informer que je ne suis malheureusement pas aussi rapide qu’un cheval, mais je n’ai personnellement pas à m’enfuir dans les circonstances actuelles.

Cet échange commençait à l’amuser particulièrement. Reagan n’était pas du genre à être offensé facilement, mais plutôt à lui-même offenser les autres pour chercher une réaction et provoquer la bagarre. C’était loin d’être son intention à ce moment-là, évidemment, mais il trouvait particulièrement bidonnant de voir la jeune femme tenter de lui répondre de la même façon en s’attendant probablement à ce qu’il soit embarrassé.

- Peut-être que mon intention n’est pas d’être discret qui sait, mais vraiment juste de me protéger de la pluie qui risque de…

Il s’arrêta un instant pour humer l’air et regarder le ciel.

- Oui, tomber dans très peu de temps! Et peut-être aussi que mon intention n’est pas de m’en servir dans un futur rapproché! Mais bon mieux prévenir que guérir… C’est bien ça, la citation? Bref, tout cela pour dire que si je comptais réellement m’en servir, elle serait effectivement dans une position plus accessible. Et j’aime bien faire mon entrée en me démarquant.

Le sourire du rouquin ne se décrocha pas de ses lèvres. Elle avait vu clair dans une partie de son jeu : impressionner des dames faisait partie de sa liste. Mais le reste était majoritairement faux, bien qu’elle eût l’air presque convaincue d’être la personne ayant raison. Elle avait d’ailleurs aussi raison par rapport aux pirates. Perspicace, quand même. Il la laissa passer devant lui en se demandant s’il devait retourner vaquer à ses occupations et laisser le sort s’occuper d’elle et bien que la perspective fût tentante, un étrange sentiment de culpabilité se mit à le tirailler.

Pour avoir grandi avec eux, Reagan connaissait bien son équipage. Ils étaient en mer depuis un bon moment, sans aucune femme à bord. Inutile d’énumérer les différentes conséquences possibles d’une telle situation. Il roula les yeux en soupirant et fit un tour sur lui-même pour faire face au postérieur de l’animal marchant au trot devant lui. Il le rejoint en peu de temps en signalant cette fois sa présence de façon audible.

- Écoute, tu fais ce que tu veux, mais ma mise en garde était loin d’être une connerie pour attirer l’attention. Des pirates viennent d’accoster à quelques milles à peine d’ici et peuvent être n’importe où et crois-moi, si tu trouves que je manque de classe, tu n’as encore rien vu. Ils ne sont pas à prendre à la légère. Mais c’est ton choix.

Il décida de prendre lui aussi la direction de l’auberge pour se protéger un peu de la pluie et attendre que les choses se calment avant de reprendre la route vers un village et s’occuper de ses petites affaires. Mais aussi, sans toutefois se l’avouer, pour garder un œil sur la demoiselle. Il ne ressentait pas d’intérêt particulier pour elle, mais malgré son titre de pirate, il n’arrivait jamais à blesser gratuitement, encore moins les femmes et les enfants. C’était sa règle d’or et s’il pouvait éviter que d’autres brisent cette règle silencieuse, il le ferait volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mer 15 Juin 2016 - 22:55


- Oh bien, tu prends mon commentaire comme tu veux hein! D’ailleurs, merci de m’informer que je ne suis malheureusement pas aussi rapide qu’un cheval, mais je n’ai personnellement pas à m’enfuir dans les circonstances actuelles.


Parce qu'elle, elle aurait des raisons de fuir ? Décidément il ne manquait pas d'aplomb !

- Peut-être que mon intention n’est pas d’être discret qui sait, mais vraiment juste de me protéger de la pluie qui risque de…


Aeterna le regarda, souriant toujours, prendre un air particulièrement étrange. En fait il humait tout simplement l'air, comme s'il cherchait à deviner ce qui allait arriver prochainement. La Marchombre n'avait pas spécialement confiance en ce genre de capacités météorologiques divinatoires, mais il fallait avouer qu'avec le vent et la fraîcheur, il ne serait pas étonnant que la pluie se mette à...

- Oui, tomber dans très peu de temps! Et peut-être aussi que mon intention n’est pas de m’en servir dans un futur rapproché! Mais bon mieux prévenir que guérir… C’est bien ça, la citation? Bref, tout cela pour dire que si je comptais réellement m’en servir, elle serait effectivement dans une position plus accessible.  Et j’aime bien faire mon entrée en me démarquant.


Ça ne changea rien du tout au projet de la demoiselle aux cheveux blancs, qui mit à exécution son plan. Elle fit prendre le pas à son cheval, passa à côté de l'inconnu nonchalamment et soupira d'aise à l'idée que cette discussion, certes rafraîchissante, prenait fin et qu'elle allait bientôt atteindre l'auberge tant attendue. Une fois qu'elle eut dépassé l'homme, elle serra ses mollets et Galant renâcla avant de passer au trot. Accélérer la cadence augmenterait la distance avec ce lourdaud, pas méchant mais assez... Bizarre. Il était drôle, mais la Marchombre ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il devait devenir vite insupportable à quiconque le côtoyait trop longtemps.

- Écoute, tu fais ce que tu veux, mais ma mise en garde était loin d’être une connerie pour attirer l’attention. Des pirates viennent d’accoster à quelques milles à peine d’ici et peuvent être n’importe où et crois-moi, si tu trouves que je manque de classe, tu n’as encore rien vu. Ils ne sont pas à prendre à la légère. Mais c’est ton choix.


Il ne la lâcherait donc jamais ? La demoiselle en était tout de même plus amusée que dérangée pour le moment. Elle ralentit l'allure, passant au pas mais ne s'arrêtant pas, afin d'éviter qu'il n'ait à courir à côté de Gaga tout en lui parlant.
Il n'était pas méchant ce type, et vouloir la prévenir ainsi relevait sans aucun doute d'une très bonne intention. En plus ses réponses étaient plutôt amusantes et il n'avait manifesté aucune intention hostile envers elle. Aeterna n'avait pas vraiment de raison de se montrer désobligeante, enfin pas plus que jusqu'à maintenant, et décida alors de ne pas snober en accélérant comme elle aurait facilement pu le faire. Après tout, elle lui avait fait remarquer que son cheval était bien plus rapide que ses jambes.

-Non, ils ne sont pas à prendre à la légère.J'ai moi aussi entendu tout un tas de choses à leur sujet c'est vrai, mais vois-tu j'ai décidé d'aller voir la mer et ce n'est pas une bande de pirates qui va m'en empêcher.


Elle marqua un temps de pause. Décider d'aller voir la mer paraissait peut-être être un motif assez léger pour un voyage aussi « dangereux » mais la Marchombre avait toujours fonctionné ainsi. Elle suivait son instinct et ce ne serait certainement pas le spectre d'un affrontement qui la ferait renoncer à ça. La pluie commença à tomber, à petites gouttes. Les arbres les protégeaient encore un peu, mais vu le bruit il était évident que c'était un véritable déluge qui ne serait bientôt plus atténué par le feuillage.

De toute façon je vais à l'auberge de l'autre côté de la forêt, et puisque nous sommes encore sur le continent ça ne devrait pas être une si mauvaise destination. Au pire des cas je me débrouillerai, ne t'en fais pas pour moi.


L'homme, qui allait à l'origine à contre sens, semblait finalement la suivre. Aeterna n'accéléra pas, cherchant à confirmer sa pensée. Soit il avait changé d'avis et souhaitait retourner d'où il venait, soit la mention de l'auberge l'avait fait changer d'avis. En tout cas il semblait de plus en plus évident que la pluie s'accentuait, et les arbres ne les protégeaient plus vraiment vu la tempête qui se préparait. Puisque le jeune homme ne lui était pas vraiment antipathique, et que de toute façon ils allaient dans la même direction, Aeterna finit donc par se tourner vers lui.

-Tu vas à l'auberge aussi, finalement ? Ou ailleurs ?

Elle secoua la tête pour chasser des mèches blanches qui commençaient à coller à son visage à cause de l'eau.

- Aller, monte, je t’emmène jusqu'à l'auberge si tu veux.

Elle prit les rênes dans sa main gauche, et tendit sa main droite à l'homme en guise d'invitation et d'aide pour se hisser sur le cheval si ça l'intéressait. Sinon elle partirait sans lui, tant pis. C'était juste qu'elle trouvait ça ridicule de l'abandonner comme ça sous la pluie alors qu'il était possible, en le prenant derrière elle, d'aller tout aussi vite et de rendre service.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Jeu 16 Juin 2016 - 3:49

Le pirate à la chevelure de feu ne put s’empêcher de hausser les sourcils. N’avait-elle donc jamais fait face à des pirates au courant de sa vie? Apparemment pas. Reagan ne connaissait pas particulièrement les ragots qui couraient à propos des pirates sur le continent, mais savait que les gens comme lui n’étaient pas très appréciés. Il se retint de poser plus de questions à propos de ces potins, conscient que la demoiselle n’avait probablement pas conscience qu’il était lui-même l’un d’eux. Le manteau, bien que peu pratique dans certaines situations, lui servait effectivement à autre chose que seulement se couvrir de la pluie. Un déguisement si simple et pourtant si efficace!

Il l’observa un instant et vint à la conclusion que son interlocutrice était soit écervelée ou menteuse. Il ne connaissait personne de sain d’esprit qui irait prendre une marche de santé sur la plage lors d’une tempête, encore en ayant connaissance qu’il y avait des pirates dans les environs.

Il haussa les épaules en effectuant un signe de tête. Personne ne pouvait dire qu’il n’avait pas essayé de la prévenir. Pour une fois qu’il décidait de faire une bonne action, on ne prenait pas ses mises en garde au sérieux. Il espérait seulement que personne d’autre de l’équipage n’ait eu la brillante idée d’aller se réfugier à l’auberge. À bien y penser, il était probablement le seul à faire de son mieux pour ne pas qu’on lui colle l’étiquette de pirate en plein visage automatiquement.

Reagan continua de marcher sans trop savoir où il allait. Suivre le petit chemin était la meilleure option, et il finirait probablement par tomber sur ladite auberge. Il commençait à pleuvoir et si le ciel était encore clément, le rouquin savait qu’il ne tarderait pas à déverser des litres sur eux.

Il lança un regard à sa gauche en constatant que la jeune femme restait à sa hauteur. Pourquoi restait-elle, il se le demandait, elle qui avait l’air si impatiente de se débarrasser de sa présence. Il tourna la tête en l’entendant s’adresser à lui par-dessus le bruit de la pluie. Il commençait déjà à être trempé.

- Je suppose que je vais à l’auberge, oui. Comme tu l’as constaté, je n’ai pas de fidèle destrier pour me déplacer et je doute de me rendre bien loin avec cette pluie!

Pas question de lui dire quoi que ce soit de plus, surtout qu’il n’avait absolument aucune idée d’où aller de toute façon. Il n’était pas trop certain à quelle distance se trouvait la ville la plus proche puisqu’il n’était généralement pas autorisé à jeter un coup d’œil aux cartes, situées dans la cabine du capitaine. Ce n’était que rarement qu’il pouvait y mettre les pieds, de toute façon.

Il fût surpris par sa proposition. Pourquoi lui proposait-elle son aide? Il ne bougea pas durant un instant et fixa la main tendue vers lui avant de faire un rictus. Il n’allait certainement pas monter sur un cheval derrière une femme pour se sauver de la pluie. Qu’est-ce que les autres penseraient s’ils le voyaient ainsi, réduit à accepter l’aide d’une demoiselle aussi fine? D’un autre côté, la pluie allait bientôt être tellement dense qu’il aurait du mal à s’orienter. Il finit par soupirer et s’avança vers l’animal avant de réaliser qu’il n’avait absolument aucune idée de ce qu’il devait faire. On ne lui avait jamais appris à monter à cheval puisque cela n’était pas nécessaire sur un navire.

Sa grande taille lui faciliterait la tâche, mais il ne saisissait pas trop comment passer une jambe par-dessus la selle pour ensuite s’installer sur la bête sans tomber. Réticent, il prit la main de la jeune femme dans la sienne et entreprit de se hisser sur le cheval d’une façon totalement ridicule. Il ne se souvenait pas avoir eu aussi honte de sa vie ou du moins, depuis longtemps. Au bout d’un instant, il arriva à bien s’assoir, mais fût forcé de saisir l’inconnue par la taille pour ne pas tomber.

- L’équitation n’a jamais été ma matière favorite.

Bien que cette nouvelle expérience soit enrichissante, Reagan espérait qu’elle soit rapidement mise à terme pour la laisser dans un coin de son esprit et ne plus jamais y repenser. Puis d’ailleurs, il commençait à avoir un petit creux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Jeu 16 Juin 2016 - 21:29

Il avait l'air surpris. Il était vrai que les bonnes intentions n'étaient pas toujours les plus répandues, mais tout de même ! En fait, étant donné le rictus qu'il arborait désormais, Aeterna se demandait si c'était encore véritablement de la surprise ou si c'était autre chose. La proposition n'avait pas l'air de l'enchanter. Tant pis, s'il ne voulait pas venir elle n'aurait pas grand chose à dire : il était certainement bien assez grand pour se débrouiller et faire ses propres choix de moyen de locomotion s'il était assez grand pour vagabonder tout seul dans une forêt aussi mal réputée.
Finalement il poussa un soupir assez bruyant avant de se décider à s'avancer enfin vers Galant, le pauvre destrier qui n'avait rien demandé et se retrouvait avec deux cavaliers pour le prix d'un.
Trouvant que l'inconnu n'était franchement pas gêné de se montrer aussi ingrat et ennuyé alors qu'elle voulait lui rendre service, la Marchombre ouvrit grand la bouche pour lui dire que si ça l'ennuyait tant il pouvait y aller à pied et que monter avec elle n'était absolument pas obligatoire. Cependant lorsqu'elle vit l'inexpérience totale dont il faisait preuve, elle referma ses lèvres sans un mot.
Monter derrière un cavalier déjà installé, alors que tout était trempé, ça pouvait effectivement être un peu compliqué. Mais tout de même ! Il avait l'air de n'avoir jamais pratiqué l'exercice, et la manière dont il s'accrochait à elle alors que le cheval était encore à l'arrêt ne trompait pas. Il ne savait certainement pas monter à cheval, ou peut-être avait-il peur de ces animaux.

- L’équitation n’a jamais été ma matière favorite. 

Aeterna se disait surtout que ça n'avait pas été un entraînement régulier pour lui que de monter à cheval... Ce qui était assez étrange puisque même si les chevaux coûtaient généralement cher il y en avait toujours un sur lequel se faire la main quand on est jeune. Dans les hameaux de fermiers, près des villes, il y avait très souvent le cheval de la famille, ou du voisin, sur lequel on faisait régulièrement un tour.

T'as surtout de la chance qu'il ait été gentil, parce qu'à mon avis t'aurais pu te prendre au moins 3 coups de sabots en montant comme ça ! En plus il est capricieux...

Elle avait dit ça d'un air amusé, mais sans vraiment se moquer néanmoins. Si ce n'était pas son truc, tant pis. Ça expliquait peut-être un peu l'hésitation qu'il avait manifestée quant à sa proposition un peu plus tôt.
Aeterna secoua encore un peu sa tête, avant de se rendre compte qu'elle risquait de mettre ses cheveux dans le visage de son acolyte si elle continuait ainsi. Elle choisit alors de mettre sa capuche, qui masqua soudainement la blancheur de sa chevelure. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt ? Ça lui aurait évité cette désagréable sensation d'avoir la peau presque collante à cause de la pluie qui faisait s'y attacher les cheveux.
D'un mouvement de bassin elle fit prendre le pas à Galant, qui ne sembla pas se plaindre de son nouveau passager. Apparemment, d'après ce que la Marchombre avait compris en tout cas, il tirait des charrues dans un champ auparavant, et il devait avoir l'habitude de charges bien plus lourdes. La demoiselle voulut serrer ses mollets pour donner l'ordre à sa monture de passer à l'allure supérieure, mais elle ne pouvait pas totalement oublier l'inexpérience manifeste de son compagnon de fortune qu'elle sentait peu à l'aise derrière elle.

Rapproche toi, t'es trop en arrière, si j'accélère tu vas tomber parce que tu vas glisser sur les poils humides.

Et sérieusement, quel avantage à être à cheval si c'était pour ne faire que du pas ? Se soulager les pieds, peut-être, mais pas de gain de vitesse au programme. Sans réellement faire attention à une rectification possible de la posture du jeune homme, Aeterna fit finalement passer Galant au galop. Le voyage se passa sans trop d'encombres, même si la demoiselle préféra parfois faire ralentir l'animal de peur que le cavalier le moins expérimenté ne tombe dans un virage trop serré ou une pente un peu raide pour être montée à deux. Heureusement à cette allure l'auberge n'était plus si loin. Ils finirent par quitter la forêt, mais le chemin se poursuivit encore sur quelques centaines de mètres avant qu'ils ne puissent apercevoir la lumière de l'auberge sous la pluie battante.
Quel soulagement ! Aeterna commençait à en avoir un peu marre d'être tenue à la taille par un inconnu, et rêvait à présent d'un bon feu de cheminée pour se réchauffer. L'auberge était un lieu de passage plutôt fréquenté, et assez grand. Ainsi, dés qu'ils arrivèrent et que la Marchombre ralentit l'allure, un garçon d'écurie vint se proposer pour s'occuper de Galant. Aeterna descendit donc et laissa les rênes de l'animal au jeune homme qui l'emporta vers l'écurie. Elle, elle se contenta d'approcher du bâtiment réservé aux humanoïdes, se retournant juste sur le pas de la porte vers l'inconnu qu'elle avait accompagné.

-Tu vois, même s'il n'a qu'un œil, il est plutôt bien portant. Tu t'appelles comment au fait ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Ven 24 Juin 2016 - 5:43

Reagan n’avait pas répondu aux moqueries de la cavalière. Oh, il n’était pas dupe, il s’était bien rendu compte qu’elle faisait exprès de le taquiner, mais il ne voyait pas matière à faire un débat pour essayer de sauver sa réputation. Une personne n’ayant jamais monté à cheval auparavant arriverait difficilement à faire avaler à quelqu’un maîtrisant cette activité que ce n’était pas la première fois qu’elle le faisait. Il s’était donc contenté de ravaler ses mots et de ne rien répondre.

Pour le rouquin, être assis sur un cheval n’avait rien d’amusant. L’expérience était loin d’être aussi agréable que celle de glisser sur les vagues. Son derrière le faisait souffrir chaque fois que la bête mettait une patte au sol en sautillant. En marmonnant, il fit de son mieux pour se rapprocher de la demoiselle mais n’eut pas le temps de bien s’installer avant que celle-ci n’ordonner à son destrier de se mettre à galoper. Reagan n’avait pu s’empêcher de la serrer dans ses bras en se sentant glisser vers l’arrière, avant de finalement trouver son équilibre. Il avait l’habitude de voir se tenir en équilibre dans des conditions ou tout le monde tomberait par-dessus bord. Puis d’ailleurs, le galop blessait moins les fesses que les petits pas.

C’est complètement trempés que les deux inconnus arrivèrent à l’auberge, et le pirate s’empressa de descendre de leur monture le plus rapidement possible avant que le garçon d’écurie ne vienne offrir ses services. Un peu étourdit, Reagan passe une main dans ses cheveux roux pour ne plus les avoir dans les yeux. Il s’attendait à ce que leurs chemins se séparent et pourtant, la jeune femme détrempée continua la conversation, allant même jusqu’à lui demander son nom.

- Sellick ma p’tite dame. Ou tu peux m’appeler Reagan si tu veux, mais je ne crois pas que nous soyons encore assez intimes pour ça, n’est-ce pas? Mais bon, tu fais ce que tu veux. Merci pour la balade, c’était… Plaisant. Maintenant si ça ne te dérange pas, je vais aller me sécher.

Il n’attendit même pas de réponse pour se précipiter vers l’auberge et ne prit pas le temps de demander son nom. Être trempé lui était familier, mais le froid le pénétrait jusque dans les os cette fois. Et surtout, il désirait s’assurer de ne pas tomber sur des confrères avant qu’eux ne posent le regard sur la jeune femme sans nom. Malheureusement, en entrant dans l’auberge, il entendit des rires distinctifs et sentit que l’atmosphère était tendue.

Il roula les yeux en fouilla la pièce du regard avant de le poser sur son capitaine et deux pirates de son équipage. Au moins, ils n’étaient pas nombreux. Malgré son désir de piller, le capitaine devait s’être rendu à l’évidence qu’il n’arriverait pas à grand-chose dans de telles circonstances. Il tourna les talons et se retrouva presque face à face avec la femme aux cheveux blancs, remarquant seulement à cet instant qu’elle était plus grande qu’elle ne paraissait. Mais toujours pas plus grande que lui. Il lui fit un sourire et étira les bras pour saisir la capuche qui n’était plus sur sa tête et ensuite la lui remettre, sans respecter son espace personnel. De toute façon, il venait de faire une petite balade à dos de cheval en s’accrochant à sa taille.

- Je crois qu’il vaudrait mieux pour toi que tu gardes ça sur la tête jusqu’à ce que tu puisses avoir une chambre ou quelque chose. Juste un petit conseil. Mais tu fais ce que tu veux.

Bien qu’il n’arrêtât pas de lui dire qu’elle pouvait faire comme bon lui semblait, il la regarda cette fois dans les yeux en essayant de faire passer un message silencieux et en espérant qu’elle ne joue pas les écervelées en faisant exprès de faire le contraire de ce qu’il lui conseillait de faire. Il retourna à l’intérieur et évita d’aller rejoindre le capitaine, se contentant de le saluer du regard. Apparemment, tout le monde avait conscience qu’ils étaient des pirates, mais personne n’osait faire quoi que ce soit puisque ceux-ci se comportaient de façon acceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Dim 26 Juin 2016 - 22:28

L'homme eut l'air surpris de sa demande au sujet de son identité. Il était pourtant chose courante de s'enquérir du nom d'une personne lorsque l'on faisait un peu connaissance non ? Aeterna commençait à lui trouver un côté rustre. Il répondit cependant.

- Sellick ma p’tite dame. Ou tu peux m’appeler Reagan si tu veux, mais je ne crois pas que nous soyons encore assez intimes pour ça, n’est-ce pas? Mais bon, tu fais ce que tu veux. Merci pour la balade, c’était… Plaisant. Maintenant si ça ne te dérange pas, je vais aller me sécher.

Il entra dans l'auberge sans même se retourner, ne faisant ainsi que renforcer l'impression d'impolitesse qu'il laissait à la Marchombre. Il aurait pu lui retourner la question, tout de même ! Mais peut-être attendait-il d'être au chaud ? De toute façon Aeterna n'attendit pas pour lui emboîter le pas. Elle était trempée, l'eau avait fini par s'immiscer sous sa cape aussi épaisse soit-elle.
Il faisait bon dans l'auberge. Chaud aussi. Les gens semblaient s'y amuser, si l'on considérait seulement les bruits de rires qu'elle y entendait. Aeterna referma la porte, ôta sa capuche, et se retourna prête à chercher une place pour s'installer tranquillement le temps que la tempête passe. Elle remit ses cheveux en place, avant de tomber nez à nez avec le fameux Reagan. Celui-ci, d'un geste presque naturel, rendit les bras vers elle. Aeterna fronça les sourcils en retenant un réflexe qui voudrait qu'elle l'empêche de se glisser si proche de son visage. Il estimait qu'ils ne se connaissaient pas assez pour s'appeler par leurs prénoms, et il se permettait de venir lui remettre sa capuche sur la tête comme ça? Et puis quoi encore ?!

- Je crois qu’il vaudrait mieux pour toi que tu gardes ça sur la tête jusqu’à ce que tu puisses avoir une chambre ou quelque chose. Juste un petit conseil. Mais tu fais ce que tu veux.

Il la regardait dans les yeux comme s'il cherchait à lui transmettre le sens de la vie, mais tout ça était bien égal à la Marchombre malgré son insistance. Ce type commençait à lui taper sur les nerfs, elle lui rendait service et il ne pouvait pas juste s'occuper de ses affaires. D'un air subitement mécontent et presque rageur elle repousse une nouvelle fois le capuchon trempé hors de sa tête.

- Non mais à quoi tu joues là? Est-ce que je viens te dire d'enlever tes bottes, de te teindre les cheveux ou de commander le plat du jour, moi ? Non. Alors s'il te plaît inspire toi un peu de ça et laisse moi m'occuper de mes affaires.


Son ton était plus froid qu'énervé. Elle posa une main ferme sur son épaule pour le faire dégager de son chemin et s'avança un peu plus dans la salle de l'auberge. Les femmes n'y étaient pas spécialement bien représentée, que ce soit en nombre ou en qualité d'ailleurs. On reconnaissait vaguement deux demoiselles de mauvaise vie dans un coin, qui semblaient pour le coup bien décidées à faire profil bas. Il fallait bien dire qu'une des tables était occupée par des pirates. Leurs immondes tatouages bleus ne mentaient pas. Ils étaient d'ailleurs plus laids par leur symbolique que par leur dessin ou leur couleur. Mais ils étaient des tatouages de pirates. Ça suffisait généralement pour rappeler à tout le monde ce dont ils étaient capable malgré la tranquillité relative dont profitait l'établissement pour l'instant.
Aeterna n'était pas folle. Provoquer ces types était la dernière de ses volontés, mais elle n'irait pas jusqu'à ce cacher. Ce serait leur accorder une trop grande importance. Avisant la dernière table vide, la taverne ayant été prise d'assaut à cause de la météo capricieuse, la Marchombre décida de s'y installer tranquillement sans faire d'histoire. Le seul problème c'était que pour s'y installer il fallait passer à côté de celle des pirates. Eux, paraissaient indifférents à l'idée de paix que défendait Aeterna par son choix de table.

- Alors mademoiselle, on vient pas s'asseoir par ici ?


Le pirate désigna ses genoux d'un air grossier qui déplu à la Marchombre. Elle lui aurait bien répondu d'une manière tout à fait cinglante, mais elle se tut en leur accordant encore une chance de rester tranquilles.

- Bah alors, tu nous présentes pas ta copine gamin?


La Marchombre, qui avait fait quelques pas pour s'éloigner des rustres et s'approcher de la table qui lui faisait envie, tourna la tête pour se rendre compte que le pirate s'adressait à Reagan. Elle soupira. Elle aurait mieux aimé qu'il ne soit pas lié à cette histoire, parce que le pauvre n'avait fait que la prévenir et qu'il se retrouvait interpellé ainsi sans autre raison.

- La "copine" est capable de se présenter toute seule, face de Raïs, c'est juste qu'elle ne le fait pas pour les gens qui n'en valent pas la peine.

Il avait de la chance qu'elle l'aimait bien au fond et qu'elle le pensait totalement innocent, parce qu'elle n'aurait pas insulté un pirate à n'importe quelle occasion...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Lun 27 Juin 2016 - 6:49

Le rouquin cligna des yeux en recevant des gouttelettes d’eau au visage. Apparemment, son aide était loin d’être appréciée, au contraire. Et pourtant, il esquissa un sourire. Reagan n’avait jamais été du genre à être choqué facilement et appréciait les défis. Il ne connaissait pas encore la demoiselle, mais il pouvait déjà dire que comme lui, elle possédait une personnalité haute en couleur et n’appréciait pas de se faire marcher sur les pieds. Elle ne se rendait toutefois pas compte qu’il tentait réellement de l’aider. Lorsque la jeune femme posa sa main sur son épaule, il ne résista pas et lui céda le passage de façon presque théâtrale. Voilà, il venait de faire sa bonne action de la journée et la personne visée ne désirait pas recevoir son aide. Il n’avait donc plus besoin de se mêler de quoi que ce soit.

Pourtant, il ne put s’empêcher de la zyeuter, installé sur son tabouret. Il vit sur son visage qu’elle prévoyait s’installer au fond de l’auberge et il ne mit pas beaucoup de temps à réaliser qu’elle devrait passer près de ses comparses pour y arriver. D’ailleurs, l’attention du gros balafré se portait déjà sur elle. Le matelot détestait particulièrement ce membre de l’équipage. Il l’avait toujours considéré comme le petit chien de poche du capitaine qui s’amuser à jouer au bras droit et donner des ordres lorsqu’il n’est pas là pour le faire lui-même. Avec un peu de chance, il se calmerait un peu en présence de leur commandant.

Inconsciemment, il se leva du siège et en quelques enjambées, rejoint l’inconnue à qui il n’avait même pas prit la peine de demander le prénom. Il espérait ne pas s’attirer les foudres des membres plus haut placés de l’équipage en s’interposant, et ne le faisait généralement pas, mais sa conscience risquait de le torturer si quelque chose arrivait à la demoiselle. Ce qu’on ne sait pas ne nous fait de mal, mais l’inverse est aussi vrai. Blesser les autres ne faisait pas partie de ses habitudes et passe-temps, même si une petite bataille une fois de temps en temps n’était pas pour lui déplaire.

Le pirate mit ses poings sur ses hanches en entendant son stupide comparse s’adresser à lui. On lui montrait rarement du respect, même s’il savait qu’il avait toutes les qualités pour être à la même place que lui. Il était aussi le plus jeune, donc ce n’était pas étonnant. Il ne le désirait tout simplement pas. S’il attirait l’attention sur lui, il pouvait dire adieu à ses escapades solitaires lors des raids.

Reagan pinça les lèvres en entendant la jeune femme insulter leur interlocuteur. S’il avait lui-même de la patience, l’autre était reconnu pour avoir la mèche assez courte. Il se replaça sur son siège, un sourire mesquin sur le visage, cachant son irritabilité.

- Oh une femme de caractère à ce que je vois! On se présente pas pour les gens qui n’en valent pas la peine, hein?

Il leva alors le menton en direction du matelot, qui lui lança un regard à la femme. Apparemment, elle n’avait pas encore compris qu’il était l’un d’eux.

- Mais l’avortons là, il en vaut la peine par contre?

Bon, ça y est, Reagan pensa silencieusement. Le balafré était de mauvaise humeur et n’acceptait pas de perdre, même s’il n’y avait aucune compétition et absolument rien à gagner. Le rouquin s’interposa pour se tenir entre les deux, et fit un sourire. Le capitaine, lui, ne bougeait pas d’un poil, les jambes croisées. Il attendait probablement de voir comment les choses allaient tourner avant de s’en mêler lui-même, fidèle à ses habitudes.

- Bon, inutile de faire une scène alors que tout le monde s’amuse! Il y a d’autres demoiselles qui se feront un plaisir de vous tenir compagnie, j’en suis certain, et puis…

Il ne termina pas sa phrase que le gros gaillard donna un coup de poing sur la table en bois et commença à se lever de son tabouret, le faisant sursauter.

- Qu’est-ce que tu dis là, le gringalet? Est-ce que tu serais en train d’essayer de me dire ce que je peux et ne peux pas avoir? J’en ai rien à faire des autres catins!

- Bien sûr que non, j’essaie juste de faire remarquer qu’elle ne semble pas encline à partager son repas avec vous et qu’il serait plus sage de respecter son choix. Après tout, c’est le déluge à l’extérieur.

L’espace d’un instant, Reagan eut vraiment l’impression qu’il se retrouverait bientôt plaqué sur un mur pour avoir été aussi insolent. Pourtant, son capitaine leva finalement une main, calmant aussitôt le morse enragé, qui reposa son postérieur sur son banc. Il esquissa un sourire en faisant un signe de tête au matelot.

- Effectivement, c’est le déluge, et nous préférons de loin être au chaud, n’est-ce-pas? Puis le jeunot l’a vue le premier, laisse-le.

Il secoua la main pour leur indiquer de débarrasser le plancher, alors que les murmures recommençaient à se faire entendre. Reagan pouvait laisser tomber l’idée de voler quoi que ce soit dans cette auberge, car l’attention était maintenant sur lui. Après tout, il venait de tenir tête à des pirates… Et personne ne savait qu’il en état un lui-même. Il indiqua à la jeune femme d’aller s’assoir et s’installa sans demander la permission. Il venait de lui sauver les fesses malgré tout, et il savait très bien que le pseudo bras droit du commandant lui ferait payer tôt ou tard. Il remercia toutefois le ciel que son capitaine ait comprit son message subtil. Causer des problèmes était loin d’être la meilleure des idées, car personne ne pouvait retourner en mer pour se sauver.

- Tu n’as pas froid aux yeux à ce que je vois. Tu es chanceuse qu’ils te laissent partir aussi facilement. C’est ce que ça donne, ne pas écouter les conseils gratuits d’un bon samaritain. J’ai oublié de te demander ton nom, d’ailleurs, j’étais trop pressé de me mettre à l’abris.

Il jeta un regard derrière lui en sentant qu’on le perçait des yeux. Le balafré venait de planter rageusement ses dents dans un morceau de viande, et ne le quittait pas des yeux. Il roula les yeux en retournant son attention vers la cavalière mystérieuse. Le pirate avait beau être au moins deux fois plus gros que lui, il était aussi beaucoup plus stupide. Reagan savant qu’en combat singulier, il arriverait probablement à gagner. S’il pouvait se retrouver seul avec lui, le gros sauterait probablement sur l’occasion pour lui donner sa correction, et le laisserait ensuite tranquille par honte de s’être fait battre. Mais pour cela, le rouquin devrait trouver une excuse pour que son opposant cesse de rester collé aux bottes du capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Sam 2 Juil 2016 - 8:58

-Oh une femme de caractère à ce que je vois! On se présente pas pour les gens qui n’en valent pas la peine, hein?

Il était énervé. Aeterna ne put pas louper son mouvement pour se réinstaller sur son siège, très certainement titillé par sa réponse. Par le fait qu'elle l'avait traité de face de Raïs ? Étant donné qu'il vivait plus sur la mer qu'au Nord du continent, il ignorait peut-être jusqu'a l'existence des guerriers-cochons. Ce n'était peut-être pas l'insulte la plus utile pour le pousser à s'intéresser à son cas, mais au moins le reste de sa phrase l'avait interpellé. Maintenant qu'il s'était entièrement tourné vers elle, il continua la conversation avec un mouvement de menton en direction de son précédent acolyte.

- Mais l’avortons là, il en vaut la peine par contre?
- Je ne me suis pas présentée à lui non plus.


Elle allait rajouter une ou deux vacheries, histoire qu'il comprenne qu'il n'avait pas affaire à n'importe quelle fille de joie. Elle n'aurait pas grand chose à faire pour qu'il regrette amèrement la manière dont il la traitait en ce moment. Mais le rouquin ne pouvait définitivement pas s'occuper de ses affaires et semblait n'avoir pas remarqué que la tactique d'Aet' était destinée à le tenir à l'écart de la discussion. Il se plaça entre eux, alors qu'ils règlaient leurs affaires tous seuls comme les grands !

- Bon, inutile de faire une scène alors que tout le monde s’amuse! Il y a d’autres demoiselles qui se feront un plaisir de vous tenir compagnie, j’en suis certain, et puis…

Le pirate, encore plus balafré qu'elle, frappa brusquement un coup de point sur la table. Reagan sursauta mais pas la Marchombre. Ce genre de réactions lui paraissait prévisible, de la part d'un lourdeau pareil. Il commença même à se lever, mais Aeterna ne recula pas d'un poil. Elle n'était pas très impressionnée, à vrai dire. Cet homme connaissait peut-être bien l'art du combat, mais étant donné sa corpulence il ne devait pas être des plus rapides.

 -Qu’est-ce que tu dis là, le gringalet? Est-ce que tu serais en train d’essayer de me dire ce que je peux et ne peux pas avoir? J’en ai rien à faire des autres catins!


Catin? Aeterna n'allait certainement pas laisser passer ça. Elle avait été élevée pour devenir une Envoleuse, puis guidée pour devenir Marchombre. Il n'était ni dans son tempérament ni dans son habitude de se laisser traiter ainsi. Cependant Reagan avait l'air bien étranger à ces considérations d'honneur. Même s'il expliquait qu'elle n'avait pas l'air disposée à les rejoindre il ne précisait pas qu'elle n'était pas du genre à louer ses services, et ce serait une précision qu'elle prendrait la peine d'ajouter elle même le moment venu.
L'homme qui tenait compagnie au balafré leva la main d'un air apaisant, et il n'en fallu pas plus à Aeterna pour comprendre qu'il lui était supérieur d'un point de vue hiérarchique, étant donné le résultat immédiat de son action. Le balafré se rassit sans rien ajouter. C'était presque dommage.

Effectivement, c’est le déluge, et nous préférons de loin être au chaud, n’est-ce-pas? Puis le jeunot l’a vue le premier, laisse-le.


L'a vue en premier ? Aeterna commençait sérieusement à avoir des envies de meurtres à l'idée d'être considérée comme un objet par au moins deux personnes dans cette salle. Le geste de la main du plus haut gradé ne lui donna pas vraiment envie de décamper. Regan lui fit en plus signe de s'asseoir, mais elle ne le rejoignit que lentement. Elle n'en avait pas fini avec ces sales types. Il faudrait qu'elle leur explique qu'une fille pouvait être autre chose qu'une catin, parce que ça avait l'air de leur échapper. En plus elle se retrouvait à la même table que Reagan alors qu'elle avait eu envie d'un peu de tranquillité. Visiblement c'était trop demander.

- Tu n’as pas froid aux yeux à ce que je vois. Tu es chanceuse qu’ils te laissent partir aussi facilement. C’est ce que ça donne, ne pas écouter les conseils gratuits d’un bon samaritain. J’ai oublié de te demander ton nom, d’ailleurs, j’étais trop pressé de me mettre à l’abris.

Non, elle ne s'estimait pas chanceuse. Maintenant ils la prennaient pour une vulgaire catin alors qu'elle aurait très bien pu leur montrer que ce n'était pas le cas. Elle avait voulu se débrouiller toute seule, c'était bien assez clair, et il avait fallu que monsieur "bon samaritain" vienne fourrer son nez là dedans !

- Je t'avais pas demandé, par le plus grand des hasards, de me laisser tranquille ? Maintenant ces deux abrutis me prennent pour une catin, et à cause de ton intervention j'ai même pas pu avoir l'honneur de leur prouver l'inverse !


Elle lui lança un regard aussi froid que déterminé. Il l'énervait profondément mais elle ne parvenait pas à comprendre quel intérêt ça pouvait avoir pour lui. Il venait tout de même de s'opposer à des pirates sans qu'on lui demande rien. C'était louche, pour quelqu'un qui avait paru tant les craindre un peu plus tôt.
En parlant de pirate, le balafré ne les quittait pas des yeux à tel point que Reagan finit par se retourner dans sa direction lui aussi. Il essayait peut-être de se montrer menaçant mais ce n'était pas très concluant: croquer, même violemment, dans un morceau de viande ne faisait pas partie des actions à même d'impressionner Aeterna.
Cette dernière s'accouda sur la table, en se penchant un peu vers Reagan pour reprendre la parole. Le bruit avait cessé pendant leur petite "altercation" mais avait vite repris quand tout s'était calmé.

- Moi c'est Aeterna.

Elle n'avait pas cessé de regarder la table des pirates lorsqu'elle parlait, et vu de loin ça pouvait ressembler au début d'un complot. Et les demoiselles, comme elles étaient perçues par les deux pirates, n'étaient pas censées comploter. Même le plus haut gradé, qui ne les surveillait que d'un oeil, avait l'air désormais de se méfier. Tant mieux. Elle détestait assez les pirates pour leur accorder plus d'attention qu'ils n'en méritaient vraiment. Son maître l'avait déjà mise en garde contre ce genre de sentiments qui pouvaient l'éloigner de la Voie, mais de nombreux Marchombre ressentaient ce genre de dégoût : il était juste plus généralement tourné vers les Mercenaires. Mais elle n'eut pas plus de temps pour ces considérations, car une petite serveuse s'approchait déjà. L'air timide, elle peinait à se faufiller entre les tables malgré sa petite taille parce qu'elle n'osait pas demander à qui que ce soit d'avancer sa chaise ou de se retirer du passage. Le métier de serveuse ne semblait pas tout à fait pour elle...

- Je... Je suis désolée pour l'attente... Vous voulez... Quelque chose ?


Aeterna ne s'occupa pas de Reagan, et répondit sans lui demander s'il savait ce qu'il voulait ou quoi que ce soit d'autre.

- Un plat du jour et un truc fort.

La serveuse sembla hésiter, certainement parce qu'elle elle n'aurait jamais commandé autre chose que du lait. Elle hocha finalement la tête avant de se retourner vers Reagan, attendant qu'il passe commande à son tour.
Ce fut là que quelque chose attira l'attention d'Aeterna. Le balafré s'était déplacé et maintenant plus proche d'eux, il tendait une main avide vers la bourse où la serveuse gardait la monnaie et les paiment des clients. Voyant ça la Marchombre ne réfléchit pas une minute: elle donna un coup sec dans le poignet du pirate, qui émit un grognement assez fort pour que la serveuse se retourne. Elle ne dit rien cependant, tout simplement parce qu'elle craignait les pirates, comme la plupart des gens.

- Je crois que tu ferais mieux de surveiller ta bourse, certains ont l'air un peu trop intéressés par ici si tu veux mon avis.

La demoiselle rougit, mais ne trouvant pas d'itinéraire pour rejoindre le comptoir sans passer devant les pirates, elle n'osa pas bouger d'un centimètre. C'était dommage, parce qu'Aeterna sentait venir les représailles, et elle aurait aimé que cette pauvre fille soit déjà loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 2 Aoû 2016 - 17:29

Reagan ne put s’empêcher de rouler les yeux de manière consternée et tout à fait exagérée. Même si la jeune femme arrivait à se défendre contre une bande de pirates, idée que le rouquin trouvait hautement inconcevable, accepter l’aide proposée restait la chose polie à faire. Il soupira en étirant les bras pour les mettre derrière sa tête. Alors comme ça, c’était lui, la source de ses problèmes et de son dérangement? Il eut un rictus, en réponse au regard glacial posé sur lui, qui ne l’affectait pas plus que ça. Il détestait être en accord avec ses comparses de navire, mais il devait tout de même se l’avouer : cette fille possédait vraiment un caractère particulièrement fort.

- Je ne sais pas si ‘’enchanté’’ est le meilleur terme à utiliser dans ce contexte, ou ‘’ravi’’, mais bon. Crois-moi, tout ce que je désire, c’est de pouvoir m’adonner à mes passe-temps favoris, mais le fait que je sois encore ici prouve que je ne suis pas un sans-cœur. Je ne comprends pas vraiment pourquoi tu accordes plus d’importance au fait que des imbéciles te considèrent comme une catin, qu’au fait que tu viens d’éviter de sérieux problèmes, mais ça c’est toi qui y vois. Avec ce genre de type, mieux vaut oublier la question de l’honneur, ils ne connaissent pas vraiment ça.

Le pirate parlait à voix basse, maintenant qu’Aeterna et lui étaient un peu plus penchés l’un vers l’autre. Il ne voulait pas non plus que son supérieur entende la conversation, particulièrement après l’avoir laissé partir sans représailles. Décidément, cette vie lui convenait de moins en moins, et il pouvait sentir la corde se resserrer un peu plus autours de son cou à tous les jours.

Son regard fût lui aussi attiré par la petite jeune femme qui tentait tant bien que mal de se frayer un chemin dans la foule, sans recevoir une once de respect de la part de qui que ce soit. Ses yeux glissèrent bien évidemment sur la bourse pesante accrochée à sa taille, fidèle à ses habitudes, mais là n’était pas le moment. Puis d’ailleurs, même s’il passait effectivement son temps à dérober n’importe quoi à n’importe qui comme un pur kleptomane, il respectait certaines règles. Voler une bourse d’argent à une jeune femme travaillant si dur dans ces conditions n’était pas acceptable. Reagan pillait, détruisait et tuait, parfois, mais son cœur était tout de même bien grand.

- Même chose, sans le truc fort, je vous prie.

Les yeux de Reagan se tournèrent instinctivement vers une source de mouvement, et il fût étonné de voir que le gros cicatrisé se tenait maintenant tout près d’eux. Sans aucune subtilité, il tentait de dérober l’argent de la pauvre serveuse. Sérieusement, le rouquin n’avait jamais compris pourquoi son capitaine, nettement supérieur au niveau de l’intelligence, traînait un imbécile dans le genre. Après réflexion, il en vint à la conclusion que c’était peut-être parce qu’il n’hésiterait pas à faire tout ce qu’on lui demande, sans poser de question. Il allait faire diversion lorsque Aeterna décidé de s’en mêler, et il poussa un soupir exaspéré. Les choses allaient barder. Le buffle ne se laisserait jamais traiter de la sorte par une personne plus faible que lui.

Le jeune homme décida de prendre les choses en main. Le moment était venu de donner une correction au chien de poche du capitaine, en privé. Il tendit la main à la petite serveuse, qui hésita, le visage soudainement encore plus rouge. Il se pencha vers elle avec un sourire qui se voulait rassurant.

- Je vais juste vous faire passer devant pour vous rendre au comptoir, ne vous inquiétez pas.

Elle le tira un peu vers elle, inquiète.

- Vous n’avez pas peur..? C’est une bande de pirates, je suis sure que vous avez entendu les mêmes choses que moi…

Pas vraiment, mais il se doutait que ces ‘’choses’’ ne devaient pas être très sympathiques et valorisantes pour les gens comme lui. Il se contenta donc de prendre sa main et de passer sans rien dire devant la table de ses collègues, qui le fixaient sans dire un mot. Il laissa la jeune femme à son comptoir, en lui indiquant d’y rester, et reprit le chemin du retour. Il prit évidemment soin de ralentir en passant devant le balafré, maintenant seul, et baissa le ton pour être certain qu’il soit le seul à entendre sa petite invitation spéciale.

- Ton comportement fait vraiment pitié, c’est une honte. Tu sais que si tu causes des problèmes, le capitaine risque de te faire tomber de grade? Tu ne mérites pas cette position de toute façon. Il n’a pas besoin d’avoir un imbécile incapable de penser par lui-même qui lui lèche les bottes à longueur de journée. C’est toi qui devrais passer la serpillière, c’est à la hauteur de tes capacités intellectuelles.

- Qu'est-ce que t'as dis le plancton?!

Sur ce, il rejoignit Aeterna, pleinement conscient que son futur adversaire venait de se lever de son tabouret puisqu’il venait tout juste de l’entendre se renverser par terre, et indiqua qu’il avait des petites choses à faire.

- Si jamais on ne se recroise pas, ce fût un p-l-a-i-s-i-r.

Il prit ensuite la direction de la porte, en voyant le balafré pousser les gens derrière lui pour le suivre. La pluie était toujours torrentielle à l’extérieure, les conditions parfaites pour prendre le dessus en évitant que tout le monde ne regarde. Reagan prit ensuite la peine de se contorsionner pour faire glisser son sabre dans ses mains et l’attacher à sa taille, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 16 Aoû 2016 - 17:42

Tant pis pour la nourriture. Aeterna avait faim, mais elle sentait bien qu'il lui faudrait attendre avant de pouvoir se remplir l'estomac. Reagan avait décidé d'aider la serveuse à se frayer un chemin jusqu'au comptoir, mais le problème n'était pas l'itinéraire pour se faire servir. C'était l'espèce de balafré qui méritait largement de se faire remettre à sa place, pirate ou non. Dès que Reagan s'était éloigné, le pirate avait lancé un regard plein de haine à Aeterna qui lui avait répondu d'un simple clin d'oeil amusé.
Ils n'allaient pas en rester là, c'était bien certain, mais ce petit échange visuel fut interrompu par le prompt retour de Reagan qui visiblement n'avait pas froid aux yeux puisqu'il parla à nouveau au pirate. C'était louche. Il avait passé tant de temps à mettre la Marchombre en garde contre les pirates, et pourtant il leur parlait, même quand il aurait largement pu s'en passer. À creuser.

- Si jamais on ne se recroise pas, ce fût un p-l-a-i-s-i-r.


Reagan était revenu et s'était installé comme si de rien n'était mais pas pour longtemps. La demoiselle aux cheveux blancs allait lui indiquer d'un geste nonchalant que le balafré venait de se lever, mais il partait déjà. Elle n'ajouta pas grand chose, si ce n'est :

- Ne t'en fais pas, je pense qu'on devrait se revoir très vite.


Reagan fila droit vers la sortie, suivi du pirate qui finalement s'arrêta avant la porte et fit demi-tour. Aeterna haussa un sourcil curieux avant de remarquer que ce changement soudain avait pour but de venir vers elle. Et bien qu'il vienne, ça pouvait toujours être marrant.

- Maintenant que l'autre morveux est parti, ça te dirait pas de me tenir un peu compagnie?


L'éclat de rire de la Marchombre ne put échapper à personne et ne sembla pas plaire au pirate. Tant pis, il l'avait cherché. Elle avait beau porter une tenue de cuir assez moulante, celle-ci était reconnue par nombre de gens comme étant signe des Marchombres et pas de demoiselles légères. L'inconvénient de passer tout son temps hors du continent, c'était qu'on ne pouvait pas être au courant de ce genre de choses.
Le balafré humilié à la fois par Reagan et par Aeterna, eut alors envie de réaffirmer sa virilité en péril.

- Écoute moi bien toi, ça va pas se passer comme ça.

Il se pencha au dessus de la table pour n'être entendu que de la Marchombre.

- Y en a déjà un qui attend sa raclée dehors, je vais devoir rajouter ton nom sur la liste...

Contre toute attente la demoiselle bondit sur ses pieds, et lui adressa un charmant sourire. Elle se doutait qu'il parlait de Reagan, et elle était bien contente de recevoir une invitation en bonne et due forme plutôt que de s'incruster.

- Avec plaisir.

Avec la démarche féline et silencieuse qui était le propre des membres de sa guilde, la demoiselle de mit en route pour la sortie. Le pirate la suivit de près, posant même sa main sur l'épaule de la demoiselle qui décida de ne rien dire, pour le moment.
Une fois dehors ce fut différent.
Elle chercha des yeux Reagan, qui avait eu le bon goût de ne pas rester juste devant la porte. Le bruit de sa respiration parvint à son ouïe plus développée que celle du balafré. Oui, il était encore là, malgré la pluie. Quel homme étrange de chercher ainsi la confrontation avec des gens que l'on semble tant craindre. Aeterna ne craignait pas les pirates, elle se contentait de les haïr.

- Bon, je t'ai laissé faire le malin devant tes petits camarades, mais maintenant tu vas enlever ta main de là mon grand.

- Et en quel honneur ?
- Celui là.


Elle n'eut aucun problème à tordre violemment un des doigts du pirate, qui rugit de douleur en enlevant sa main du corps d'Aeterna. Il ne s'y attendait pas, visiblement, il ne devait pas avoir l'habitude qu'on se rebelle contre lui.Elle, elle avait eu le temps de s'avancer, de se retourner, de saisir une de ses dagues. Qu'il était lent.

- Bon, tu m'as promis une raclée, j'attends !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 16 Aoû 2016 - 18:32

Le temps commençait à se faire long alors que Reagan se tenait debout contre l'un des murs de l'auberge, les bras croisés, caché dans l'ombre et partiellement protégé par une partie de toit. De toute façon, il finirait mouillé de la tête aux pieds peu importe la tournure des événements. Son regard était fixé sur la porte, pas très loin, et celle-ci s'ouvrit alors pour laisser passer la jeune femme aux cheveux blancs, rapidement suivie par leur nouvel ami. Il soupira sans se retenir, en se demandant l'espace d'un instant si elle avait vraiment décidé de partir avec lui, mais il en doutait. D'ailleurs, les paroles de la jeunes femmes confirmèrent ses doutes. Personne dans un état d'esprit sain et lucide ne voudrait passer la nuit avec ce gros balèze.

Le rouquin pinça les lèvres en voyant le doigt de leur adversaire se tordre, et comprit qu'elle était venue se joindre à la bataille. Pas l'endroit pour une femme, ne put-il s'empêcher de se dire, mais il devait admettre qu'il préférait éviter de se faire retourner un doigt comme une nouille, lui aussi. Il se contenta d'observer l'espace de quelques instants, constatant que le pirate était toujours aussi lent que d'habitude - autant physiquement qu'au niveau de la cervelle. Il se retourna subitement, l'air enragé, en tenant sa main contre lui.

- T'es qu'une petite traînée, t'attends juste de te faire sauter dessus hein, c'est ce que tu préfères hein, je vois!

En plissant les yeux, Reagan remarqua que la salive lui sortait presque de la bouche. Un vrai chien enragé celui-là, fidèle à ses habitudes. Normalement, tout le monde sur le pont libérait l'espace lorsqu'il devenait assez en colère pour réagir de cette façon, mais puisqu'ils étaient maintenant seuls - enfin, trois, le matelot pouvait se permettre de lui mettre un bon coup de pied dans le derrière. Ou ailleurs, peut-être, question d'être certain qu'il ne puisse plus jamais se reproduire par accident, si vous voyez ce que je veux dire.

- Eh oh, on se calme un peu. Tu devrais vraiment apprendre à accepter qu'on te dise non, particulièrement parce que ça risque de t'arriver encore plus souvent à cause de ton attitude...

Le jeune pirate sortit finalement de l'ombre et un long frisson descendit le long de son dos alors que la pluie froide commençait à complètement le tremper. Le gros sortit alors son sabre, qu'il tenait dans la mauvaise main. Probablement à cause de son doigt. Bien joué Aeterna, se dit-il. Évidemment, il n'allait certainement pas le lui dire directement. À ses yeux, une femme n'avait pas sa place dans une bataille. Il l'observa quelques instants alors que son adversaire s'avançait vers lui, brandissant son épée.

- Tu fais le malin là, mais attends à plus tard... Si jamais tu te rends là!

Le gros chien de garde se lança maladroitement vers lui, ses bottes de cuir glissant dans la boue. Reagan se douait qu'il parlait probablement de leur retour sur le navire. Il savait qu'il devait se préparer à avoir la vie dure durant un moment et qu'il se retrouverait probablement à brosser le pont à quatre pattes des heures durant, mais à cet instant, il s'en fichait royalement. Il n'eut pas de mal à faire une feinte sur le côté, faisant perdre l'équilibre au balafré qui perdit un peu pied mais se retourna tout de même, son arme fendant l'air. Le rouquin coiffa ses cheveux vers l'arrière pour éviter de les avoir dans les yeux, et esquissa un sourire. Il brandissait dans ses mains une petite bourse, attachée à la ceinture du pirate quelques secondes plus tôt.

- Il faut toujours regarder ses arrières. Je ne comprends pas trop pourquoi tu es son espèce de bras droit... Tu causes plus de désagrément qu'autre chose et puis en plus, tu est trop empoté pour user de subtilité.

Le but du jeune homme était de faire exploser son aîné. Plus il enrageait, plus ses gestes devenaient moins calculés. Pour lui, c'était un avantage, puisqu'il était nettement moins fort physiquement. Il pouvait donc retourner la force de son adversaire contre lui-même dans une situation comme celle-là. Encore une fois, il chargea comme un taureau frustré, et Reagan libéra le chemin à la dernière seconde pour le faire se fracasser le nez contre le mur derrière lui. Son but n'était pas de tuer ou blesser gravement, mais principalement de lui faire assez honte pour qu'il décide de le laisser tranquille de peur de se faire humilier encore plus.

- Bah alors, comme la demoiselle l'a mentionné, tu nous dois une correction. Elle vient ou pas, j'aimerais bien manger le plat qui m'attends...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 16 Aoû 2016 - 19:54


-T'es qu'une petite traînée, t'attends juste de te faire sauter dessus hein, c'est ce que tu préfères hein, je vois!

Quelle... Classe. Vraiment. Il ne méritait même pas que la Marchombre se donne la peine de lui répondre. Elle attendait tout simplement qu'il l'attaque, histoire qu'elle le remette à sa place et qu'elle puisse retourner vaquer à ses occupations. Et dire qu'il y avait un bon plat et un bon verre qui l'attendaient très certainement à l'intérieur loin de cette pluie...
Le balafré tenait sa main contre lui, normal c'était douloureux. Il avait l'air d'un véritable malade avec sa salive qui débordait presque de sa bouche, et tout ça ne renforçait pas l'estime déjà maigre qu'elle avait pour les pirates. Elle, elle ne faisait pas autant de cinéma pour un pauvre doigt retourné, surtout qu'il lui en restait neuf pour compenser.

- Eh oh, on se calme un peu. Tu devrais vraiment apprendre à accepter qu'on te dise non, particulièrement parce que ça risque de t'arriver encore plus souvent à cause de ton attitude...

Aeterna ne tourna pas la tête. Elle savait que c'était Reagan, il n'y avait que lui pour être là à cet instant et en plus elle reconnaissait sa voix. Le balafré sortit finalement son sabre mais il était évident qu'il le tenait mal. À vrai dire c'était assez prévisible: il avait forcément retenu Aet' avec sa main la plus adroite ou musclée. Celle qui aurait dû servir à tenir son sabre mais il était maintenant hors jeu. La Marchombre sourit, dague en main, prête à en découdre au besoin.
Mais le pirate avait changé de cible, considérant certainement que la raclée de Reagan était prioritaire sur la sienne. C'était presque dommage.

- Tu fais le malin là, mais attends à plus tard... Si jamais tu te rends là!

Aeterna ne comprenait pas où il voulait en venir, l'enragé, mais ses doutes s'intensifiaient. Il avait l'air de connaître Reagan, mais comment était-ce possible ? Un pirate et quelqu'un d'autre. Quelqu'un d'autre qui maniait le même genre de sabre. Ça devenait étrange.
Le lourdeau s'élança maladroitement mais avec puissance en direction de Reagan. Pour l'instant la demoiselle se contentait d'observer le combat. La feinte du rouquin était une bonne idée, bien réalisée, mais prévisible. Sauf pour le balafré qui tomba dans le panneau. Ce type était tellement médiocre que la Marchombre se demandait si elle ne ferait pas mieux de laisser Reagan se débrouiller tout seul. Elle décida cependant de rester, déjà par solidarité mais aussi pour son honneur qui n'était toujours pas sauf.
Celui du balafré non plus n'était pas sauf, il venait de se faire voler par Reagan, ce qui n'était pas terrible pour un pirate. Vraiment lamentable.

- Il faut toujours regarder ses arrières. Je ne comprends pas trop pourquoi tu es son espèce de bras droit... Tu causes plus de désagrément qu'autre chose et puis en plus, tu est trop empoté pour user de subtilité. 

Il était pirate. Ou alors il vivait vraiment en bord de côte et se voyait obligé de les côtoyer. Il n'y avait pas tant d'explications possibles au fait qu'il en sache tant sur le balafré. Vu le comportement qu'il avait eu avec le Capitaine, le balafré semblait pouvoir être n'importe quel pirate un peu bien vu par son supérieur. Reagan était décidemment bien informé.
Le pirate fonça encore aveuglément, et manqua de peu de s'écraser totalement contre un mur. Il ralentit, et glissa finalement avant de tomber dans la boue. Ce qui n'était pas bien mieux que le mur pour flatter son amour propre.
Reagan avait l'air de vouloir s'amuser mais Aeterna doutait que ça suffise: sans témoin tel que le Capitaine, le balafré ne reconnaîtrait jamais l'humiliation qu'il allait subir. C'était le problème de ce genre de types.

- Bah alors, comme la demoiselle l'a mentionné, tu nous dois une correction. Elle vient ou pas, j'aimerais bien manger le plat qui m'attends...

Le balafré se tourna vers la Marchombre toujours, qui fit semblant d'être surprise par ce retour d'attention sur elle.

- Moi ? Ouais il a raison, j'ai faim. Dépêche!

Souhaitant certainement se rassurer sur sa virilité en voie d'extinction, le lourdeau se releva en feignant de prendre un air menaçant. Aeterna semblait tout à fait vulnérable il est vrai, adossée contre un angle de bâtiment. S'il lui fonçait dessus, elle ne devrait pas pouvoir esquiver, coincée à droite comme à gauche par la pierre des murs. Une pauvre fille ! Dommage qu'elle n'ait pas eu plus de bon sens...

- Attention ça va être douloureux !

Il parlait dans un mélange de rugissement et de grognement qui collait parfaitement avec la salive qu'il crachait à moitié en s'exprimant. Peut-être pensait-il pouvoir se venger de son doigt. À nouveau il s'élança tel un bélier, mais en direction de la Marchombre. Elle attendit le dernier moment pour s'envoler.
Bon, les Marchombres ne savaient pas réellement voler. Ils étaient juste capable de sauts tout à fait impressionnants, et encore plus Aeterna. Elle passa largement au dessus de la tête du balafré, s'aidant de sa greffe. La gravité perdait son emprise sur le corps de la demoiselle, qui sembla un instant suspendue dans les airs avant de retomber agilement avec une roulade parfaitement exécutée. Le pirate n'évita pas le mur, qu'il n'avait même pas pensé pouvoir toucher à l'origine. Et, dans un geste tout à fait insolent, la Marchombre donna un coup de dague qui n'était pas destiné à le blesser. Le pirate sonné n'eut pas l'air de comprendre quand il se releva, et que son pantalon refusa de lui tenir compagnie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 16 Aoû 2016 - 21:31

Reagan ne put s'empêcher de ricaner en voyant la fâcheuse position dans laquelle leur opposant se trouvait maintenant. La confrontation lui apportait parfois beaucoup de plaisir, principalement lorsqu'il s'agissait de remettre des imbéciles se croyant tout permis à leur place. Il commençait d'ailleurs à vraiment prendre plaisir à la scène, surtout en constatant la participation d'Aeterna. Décidément, cette fille n'avait pas froid aux yeux. La plupart se seraient mises à trembler et se seraient enfuies. Le rouquin continuait de croire qu'il s'agissait d'une situation à régler entre hommes, mais il s'amusait beaucoup trop pour lui dire de libérer l'espace.

Il eut le réflexe de réagir en voyant que la demoiselle ne bougeait pas malgré le gros balourd fonçant sur elle, mais il s'arrêta en se disant qu'elle devait avoir une idée derrière la tête. C'est tout grand qu'il ouvrit la bouche en la voyant sauter par dessus son attaquant, comme s'il s'agissait de la chose la plus facile à faire au monde. Peut-être qu'au final, cette fille en particulier n'était pas aussi inoffensive que les autres, songea-t-il.

Sans bouger d'un poil, il l'observa rester dans les airs un peu plus longtemps que la normale, et atterrir presque gracieusement, avant de retourner son attention vers le chauve, qui s'écrasa contre le mur en le faisant trembler. Quelques instants plus tard, il se retrouvait le postérieur exposé, les jambes coincées dans son pantalon maintenant inutile. Reagan se rendit jusqu'à Aeterna, les yeux plissés, mais un sourire sur les lèvres. Il ne l'aurait pas cru capable de faire preuve d'humour de cette façon, et il appréciait les gens avec un sens de l'humour.

- Je dois dire que je suis légèrement surpris. Je dois aussi avouer que pour une femme, tu m’impressionnes. Je pense que tu es capable de te défendre... Mais c'est bien rare. Qu'est-ce que tu fais déjà dans la vie?

Étais-ce du respect? Non, pas encore, mais il la voyait tout de même d'un oeil plus positif. Il restait tout de même à la limite de l'insolence, fidèle à ses habitudes, mais considérait sa remarque comme un compliment. La jeune femme venait de monter dans son estime. Il fût rapidement interrompu par le pirate, qui n'en avait toujours pas eu assez. Mais le matelot commençait à en avoir un peu marre de sa stupidité, d'être complètement trempé, et son estomac n'arrêtait pas de gargouiller. Il fit une feinte, laissant tomber son sabre, pour ensuite rassembler ses forces et lui donner un coup à la tête, puis dans la gorge. Juste assez pour qu'il reste étendu dans la boue durant un petit moment, assez longtemps pour les laisser manger en paix. Le rouquin lui lança alors sa bourse dessus. Voler le bras droit du capitaine n'était pas la meilleure des idées.

Il ramassa son sabre, tentant vainement de le nettoyer, et le glissa une fois de plus sous son manteau en faisant signe à Aeterna de retourner à l'intérieur. De la porte, il pouvait voir la nourriture fumante sur leur table. Il résista à l'envie de se précipiter comme un animal affamé, pour passer devant le capitaine et le pirate. Il repoussa les cheveux de son visage et marcha calmement vers leur table, en accordant un regard furtif au capitaine, qui ne broncha pas. Au fond de lui, le rouquin savait que son commandant trouvait leur comparse aussi bête que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mer 7 Sep 2016 - 22:34

Reagan avait l'air d'avoir apprécié le spectacle vu le sourire qui se dessinait sur ses lèvres. Ses yeux ne transmettaient pas la même joie, ils étaient plutôt plissés comme s'il se méfiait un peu. Il n'avait pas tort au fond parce qu'avec la démonstration -bien que peu représentative - de ses capacités, il pouvait craindre qu'elle se mette aussi à l'attaquer. Enfin, en théorie seulement, parce qu'elle n'avait pas eu un seul geste belliqueux envers lui, et ne semblait pas le menacer. De plus elle comprit vite qu'il ne semblait toujours pas lui accorder un très grand crédit.

-Je dois dire que je suis légèrement surpris. Je dois aussi avouer que pour une femme, tu m’impressionnes. Je pense que tu es capable de te défendre... Mais c'est bien rare. Qu'est-ce que tu fais déjà dans la vie?

L'oeil malicieux, la demoiselle dit une révérence. Pas en signe de respect, mais plutôt comme un acteur qui viendrait de terminer sa scène ou un magicien après son tour de passe-passe.

 - Légèrement surpris, tu dis ? Il va falloir que je travaille sur le suspens alors !  


Elle avait un peu fait exprès d'éluder sa question sur son activité principale. Être Marchombre l'occupait à plein temps sans être un métier véritable, et ce qui lui conviendrait le plus serait de se définir comme aventurière... Ce qui n'avancerait pas Reagan à grand chose.
De toute façon le pirate à moitié assommé et les cuisses pleines de boue se chargea de faire diversion. Ce type était incroyable, à croire qu'il ressentait un plaisir insoupçonné à se faire taper dessus en plein air.
Les gestes de Reagan n'étaient pas particulièrement rapides, mais ils étaient efficaces et plutôt précis. Il serait idiot de sous-estimer cet homme, ce que le balafré avait visiblement fait. Et qui lui valait maintenant d'être assommé dans les règles de l'art.
Sans aucun mot, les regards des deux combattant se croisèrent et le message transmis était clair. Reagan venait de ranger son sabre et de s'approcher de la porte il n'y avait aucune ambiguïté possible, il était l'heure de... Manger !
La Marchombre avait beau parcourir une Voie que l'on disait pavée d'absolu, elle n'en restait pas moins sensible à l'odeur de la bonne nourriture et à la possibilité de se mettre au sec alors qu'elle était trempée.
Reagan s'était déjà avancé en direction de leur ancienne table, qui avait été servie malgré leur départ. La serveuse devait avoir eu une bonne impression d'eux, sans doute grâce à l'aide fournie par Aeterna pour qu'elle garde sa bourse, et à l'aide de Reagan pour traverser la table. Elle les regardait d'un air timide, à côté d'une espèce de comptoir. La Marchombre lui adressa un signe de tête amical avant de rejoindre sa place, face à Reagan.

 - C'est que je commençais à avoir faim!  

Elle n'attendit pas un hypothétique "bon appétit "pour commencer à dévorer son plat. La sensation d'humidité causée par la pluie qu'ils avaient subie dehors devenait de plus en plus insupportable, les vêtements étaient collants et Aeterna se sentait presque poisseuse. Manger était son seul réconfort pour le moment. Mais il y avait aussi la curiosité : obtenir des réponses à ses questions lui ferait également le plus grand bien ainsi que le plus grand plaisir. Terminant tout de même sa bouchée de viande avant de prendre la parole d'un air détendu, l'interrogation était pourtant de la plus haute importance.

 - Dis moi, tu me sembles plutôt bien connaître les pirates pour quelqu'un qui tente d'en déconseiller la compagnie...
 

Elle enfourna sans cérémonie le morceau de nourriture qui attendait son heure sur sa fourchette, macha d'une manière étonnement distinguée, bu une gorgée de son alcool fort, et reprit enfin. Elle parlait doucement, pour que seul Reagan entende, parce qu'il n'était pas dans ses intentions de lui attirer des ennuis mais seulement de satisfaire sa curiosité.

 - Ce n'est pas la peine de mentir, tu es bien trop informé sur l'autre affreux personnage pour me faire croire que tu ne les connaissais pas.

Et elle s'arrêta là. De parler, mais pas de manger. La réaction du jeune homme l'intéressait beaucoup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 148
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Dim 25 Sep 2016 - 22:54

La première bouchée donna l’impression à Reagan qu’il venait d’entamer un vrai repas gastronomique digne des grands chefs, après ne pas avoir mangé durant des semaines. Il faut dire qu’en général, les plats préparés en pleine mer sur un bateau à la salubrité douteuse étaient très faciles à battre. Il ne pouvait s’empêcher de sourire tout en dégustant son ragoût, en profitant des cubes de viande fraîche. Lorsqu’ils ne s’arrêtaient pas durant plusieurs semaines, les membres de l’équipage devaient se résoudre à manger de la viande séchée et surtout, très salée. Le rouquin n’avait jamais pu s’habituer à ce goût, et se doutait que les maux d’estomac de ses comparses venaient probablement parfois des choses qu’ils avalaient.

Il leva les yeux en entendant qu’on s’adressait à lui, reprenant soudainement conscience qu’il n’occupait pas la table tout seul. Il fronça les sourcils en dévisageant Aeterna quelques secondes et se dit qu’à côté d’elle, il devait manger aussi proprement que la noblesse. Décidément, elle ne ressemblait pas du tout aux femmes qu’il avait l’habitude de côtoyer ici et là. Généralement, elles ressemblaient plus à la petite serveuse : timides, à faire les yeux doux et surtout, inoffensives.
Il se remit à manger lentement, prenant le temps de mastiquer. Effectivement, ça pouvait paraître étrange qu’un grand gringalet comme lui ne cesse de mettre les gens en garde à propos des pirates, pour finalement leur faire affront et se battre en duel. Il se demanda un instant si dire la vérité changerait quoi que ce soit, mais détermina finalement que mentir de façon aussi évidente l’avantagerait encore moins. De toute façon, il ne pensait pas la revoir un jour. Il haussa les épaules, la bouche trop pleine pour répondre, et lui fit un petit signe subtil pour attirer son regard. Il porta ensuite une main à son cou pour tirer le col de sa chemise avec précaution, pour s’assurer que personne d’autre ne puisse voir, et pour exposer une partie de son tatouage bleu, typique aux pirates. Il prit le temps de bien avaler avant de planter son regard dans celui de son interlocutrice.

- Effectivement, je les connais, nous sommes du même équipage.

Il baissa la voix et se penchant un peu plus par-dessus la table pour s’assurer que les bruits ambiants de l’auberge allaient le couvrir un peu.

- C’est le bras droit du capitaine. Le plus récent, du moins. Il choisit toujours des imbéciles qui pensent avec leurs bras plutôt que leur tête. Moins de chance de mutinerie, et plus de chance de pouvoir se sauver quand un gros gaillard bloque le chemin. Il se prend pour un chef alors qu'il ne fera pas long feu, comme tous les autres.

Il observa sa réaction quelques secondes, la jugeant satisfaisante. Après tout, ils venaient de faire équipe pour mettre une raclée au balafré. Reagan n’était décidément pas un ennemi. Il jeta un coup d’œil vers la table des pirates. Ce qu’il venait de faire à l’extérieur était dangereux pour sa sécurité, mais ses mots pouvaient l’être encore plus que ses actions.

- Je suis en bonne position de savoir qu’il vaut mieux ne pas les côtoyer. Je ne suis pas d’accord avec ce qu’ils font. Bon, je ne suis pas un ange, loin de là, mais… Je suis loin d’être à la ‘’hauteur’’ de leur réputation. Ils m’ont trouvé lorsque j’étais trop jeune pour me souvenir de quoi que ce soit et depuis je fais toutes les tâches ingrates… Mais c’est difficile quitter. Si tu désertes et tu essaies de revenir ou tu croises leur chemin, c’est la fin.

Il termina son plat rapidement cette fois, en reculant sur sa chaise, le ventre plein. Il venait vraiment de se gaver comme un vrai porc, et désirait simplement avoir un bon lit, au chaud, avec des vêtements secs. Et pourtant il savait très bien que ce luxe ne lui était pas permis. Une fois l’averse dispersée, il allait devoir retourner au navire avec les autres, après ce raid échoué, pour retrouver son hamac peu confortable au fond de la cale humide du bateau, avec les rats. Il poussa un long et bruyant soupir, et l’idée de déserter lui vint encore en tête. S’il partait en emportant tout son trésor, il allait avoir assez d’argent pour voyager, s’en faire encore plus, et dormir au chaud, lui aussi. Il voulait se réveiller le matin et voir de la terre à perte de vue, et non pas des vagues, et entendre les oiseaux chanter, pour mettre des vêtements propres et repartir à l’aventure. Pas se réveiller dans la noirceur avec des odeurs nauséabondes et un petit déjeuner toujours trop sec et trop salé à se mettre sous la dent. Mais il manquait encore de courage, juste un peu.

- Je suppose que ta position ne te permet pas d’annoncer publiquement ce que tu fais ou à quel groupe tu fais partie, puisque la question est évitée…

Il lui fit un clin d’œil, suivit de son éternel sourire en coin lui donnant toujours un air espiègle.

- Et c’est bien correct comme ça. Ça m’importe peu. Après tout, les gens comme moi sont considérés comme de la vermine et pourtant, malgré tes doutes, ça ne t’empêche pas d’avaler ton plat en ma compagnie. D’ailleurs, tu es certaine de bien mastiquer...? D’ailleurs, cet échange fût très plaisant, mais je vais devoir retourner d’où je viens rapidement… Je risque de regretter notre numéro de tout à l’heure, mais ça en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchombre__Membre
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 284
Date d'inscription : 16/03/2016
Marchombre__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme, 20 ans
Aptitudes:
MessageSujet: Re: L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna) Mar 18 Oct 2016 - 17:45

La réaction de Reagan ne fut d'abord pas spécialement expressive. Il avait l'air plus concerné par son assiette que par quoi que ce soit d'autre, et se contenta dans un premier temps de hausser les épaules comme si sa réponse n'avait pas d'importance. Au contraire, pour Aeterna il était primordial de savoir.
Elle ne manqua pas le signe subtil qu'il lui fit cependant, et reposa son verre avec précaution. Ses yeux glissèrent tout logiquement vers le col du vêtement de l'homme qui s'affichait alors véritablement comme un pirate. La situation devenait encore un peu plus compliquée. Un homme qui la mettait en garde contre des pirates avant de les affronter les connaissait forcément. Mais un pirate qui s'élèverait contre les siens ? C'était étrange. Un pirate qui prenait le temps de mettre en garde une jeune femme plutôt que de la voler -ou du moins essayer, dans le cas de la Marchombre qui aurait été loin de se laisser faire- ? Encore plus étrange. Et c'était peut-être là la seule raison pour laquelle Aeterna ne lui avait pas encore fait par de sa haine des pirates. Il semblait ne pas être un pirate comme ceux dont on lui avait parlé et elle préférait de loin assouvir sa curiosité avant de se risquer à juger.

 -Effectivement, je les connais, nous sommes du même équipage.

Voilà qui rajouter encore une couche au mystère déjà bien épais de Reagan. Un pirate qui s'opposait à d'autres pirates c'était louche. Mais contre son propre équipage ? Aeterna faillit planter sa fourchette pleine de nourriture dans sa joue mais se ravisa assez tôt pour finir par en manger effectivement le contenu. Reagan baissa alors la voix et se pencha vers elle, qui fit de même pour bien entendre ce qu'il pouvait vouloir lui dire.

- C’est le bras droit du capitaine. Le plus récent, du moins. Il choisit toujours des imbéciles qui pensent avec leurs bras plutôt que leur tête. Moins de chance de mutinerie, et plus de chance de pouvoir se sauver quand un gros gaillard bloque le chemin. Il se prend pour un chef alors qu'il ne fera pas long feu, comme tous les autres.

Ça, elle ne pouvait certainement pas le contredire. Elle hocha simplement la tête, puisqu'elle était même plutôt d'accord. Ce type avait l'air d'avoir un ego surdimensionné, et ça risquait tout à fait d'agacer un quelconque supérieur hiérarchique et pas seulement un pirate.

- Je suis en bonne position de savoir qu’il vaut mieux ne pas les côtoyer. Je ne suis pas d’accord avec ce qu’ils font. Bon, je ne suis pas un ange, loin de là, mais… Je suis loin d’être à la ‘’hauteur’’ de leur réputation. Ils m’ont trouvé lorsque j’étais trop jeune pour me souvenir de quoi que ce soit et depuis je fais toutes les tâches ingrates… Mais c’est difficile quitter. Si tu désertes et tu essaies de revenir ou tu croises leur chemin, c’est la fin. 

Cette dernière phrase rappela à Aeterna sa vie chez les Mercenaires du Chaos. On la destinait à un avenir plus brillant que les tâches ingrates mais elle savait qu'elle n'avait jamais vraiment eu le choix. Sa première tentative de désertion lui avait fait gagner sa cicatrice et elle ne devait sa vie qu'à la réputation de son père qui avait très certainement refusé de la faire exécuter inutilement.
Si elle croisait maintenant la route d'un Mercenaire du Chaos qui la reconnaissait, ou qui reconnaissait sa cicatrice comme marque de traîtrise, ce serait la fin pour au moins l'un des deux mais l'issue était pour l'instant incertaine.

-Je comprends.

Elle reprit une bouchée de son plat sans prendre la peine de développer quoi que ce soit. Elle comprenait mais elle n'avait pas envie du tout de partager sa biographie avec un pirate inconnu, peu importe ses déboires avec sa propre faction.
Reagan termina son plat – il mangeait vraiment très vite!- avant de se mettre dans un position bien plus confortable qu'affalé sur la table pour se sustenter. Aeterna continuait quant à elle de faire un sort au contenu de son assiette : même si ses bouchées étaient dévastatrices, elles restaient... Petites.

 Je suppose que ta position ne te permet pas d’annoncer publiquement ce que tu fais ou à quel groupe tu fais partie, puisque la question est évitée…

De toute façon ça ne lui dirait certainement rien. Le mot « Marchombre » était rarement employé, et encore moins connu. Elle pourrait toujours mentir mais ce serait dommage, puisqu'elle considérait que Reagan avait eu l'air plutôt honnête avec elle en lui avouant qu'il n'était pas sur la même longueur d'ondes que ses compatriotes. Tant pis s'il ne s'estimait pas satisfait de son silence. Cependant il lui fit un clin d'oeil et lui sourit.

- Et c’est bien correct comme ça. Ça m’importe peu. Après tout, les gens comme moi sont considérés comme de la vermine et pourtant, malgré tes doutes, ça ne t’empêche pas d’avaler ton plat en ma compagnie. D’ailleurs, tu es certaine de bien mastiquer...? D’ailleurs, cet échange fût très plaisant, mais je vais devoir retourner d’où je viens rapidement… Je risque de regretter notre numéro de tout à l’heure, mais ça en valait la peine.

Aeterna se contenta de hocher la tête tout d'abord. Mais elle réalisa qu'il n'était pas très correct de dire adieu à quelqu'un sans même lui adresser vraiment la parole, et se décida à dire quelque chose.

-Ma mastication ne te regarde pas, mais ne t'en fais pas j'y prends garde, ce serait bête de mourir étouffée par un morceau de viande.

Elle en profita pour lui rendre son clin d'oeil.

- Bonne chance à toi Reagan, tu vas en avoir besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'art de s'éclipser lors d'une tempête (PV Aeterna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mort d'un cycliste lors d'une étape
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» Les disparus du 12 janvier
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Vue sur l'Océan :: Villages côtiers-