Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

C'est un nouveau départ (Pv Neleam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mar 16 Aoû 2016 - 19:39

Reagan inspecta une nouvelle fois le sac qu'il avait l'intention de traîner avec lui durant les prochaines semaines. Il devait s'assurer que celui-ci serait assez solide pour survivre au voyage, et assez spacieux pour contenir tous ses effets personnels. Honnêtement, il n'en possédait pas beaucoup. Quelques armes auxquelles il tenait, quelques vêtements de rechange, de la nourriture... Et surtout, ses gains amassés au fil des années, toujours bien cachés quelque part au fond du bateau. Il avait même réussit à extirper des pierres du trésors du capitaine, petites et faciles à transporter, mais de grande valeur.

Il orchestrait son plan depuis un bon moment déjà, depuis sa mésaventure avec le bras droit du capitaine, qui se faisait un plaisir de lui rendre la vie dure. Partir avec pas grand chose était un choix difficile à faire, mais nécessaire. Le rouquin n'en pouvait plus de rester sur ce navire à longueur de semaine, à se faire traiter comme de la vermine alors qu'il méritait, et il le savait très bien, beaucoup mieux que ça. Passer la serpillière encore et encore ne l'intéressait plus, tout comme dormir dans le recoin le plus humide du bateau. Il considérait avoir contribué énormément au trésor ''collectif'', étant l'un des meilleurs voleur de l'équipage, et pourtant, on ne lui avait jamais offert de meilleur traitement.

En plus de tout cela, la soif d'aventure et de découvrir quelque chose d'autre le consumait de l'intérieur. Il aimait la mer, mais n'en pouvait plus de ne rien voir de plus à l'horizon qu'une étendue d'eau à l'infini. Il en avait marre de se faire dicter ce qu'il pouvait et ne pouvait pas faire, quand, et où aller. Sa fortune personnelle lui aurait permis de vivre aisément, mais il ne pouvait s'en servir de retour chez lui. S'il osait s'acheter quelque chose, tout le monde saurait qu'il trimballait plus d'argent sur lui qu'il ne le devait. Ne possédant aucune attache, le jeune homme avait donc pris la décision de mettre les voiles, mais pour aller sur la terre ferme cette fois. Cela voulait dire renier son statut de pirate, est être considéré comme un déserteur. Jamais il ne pourrait remettre les pieds là-bas, mais la perspective était moins douloureuse que l'idée d'être prisonnier de la sorte jusqu'à la fin de ses jours. Il préparait donc son sac depuis des semaines, et venait tout juste de subtiliser la part du butin qui, selon lui, lui revenait pleinement.

Il devait maintenant partir. Son plan, bien orchestré, était basé sur un nouveau raid prévu seulement quelques minutes plus tard. Dans toute la folie et les préparations, personne n'avait remarqué son absence, ni les joyaux et l'argent manquant. Mais cela n'allait pas tarder à arriver. Le matelot bientôt libre resta dans l'ombre en attendant que tout le monde soit sur le pont en attendant de pouvoir accoster et descendre, et attendit de longues minutes qui lui semblèrent interminables. L'empressement se faisait sentir, mais aussi l'anxiété. Après tout, il allait commettre une faute grave dans son univers. Le navire se mit à tanguer pour finalement s'immobiliser un peu vers le côté, et Reagan savait que c'était maintenant ou jamais.

Il monta rapidement sur le pont, son gros sac sur le dos, en constatant qu'il n'y avait plus personne, et soupira de soulagement. Il devait s'éloigner le plus rapidement possible, et attendre que l'équipage reparte en comprenant qu'il ne reviendrait pas. Il lui suffisait de se trouver un endroit où se cacher en attendant. Il descendait tranquillement le bateau, puisque tomber et se casser une jambe dans un tel moment ne risquait pas de rendre son sort favorable, lorsqu'une grosse voix l'arrêta.

- Le mollusque, qu'elle surprise. Tu vas où, avec ton baluchon?

L'interpellé tourna la tête et roula les yeux en voyant le bras droit du capitaine. Encore lui. Reagan se maudit mentalement de ne pas avoir pensé qu'il risquait d'être sur son dos encore une fois, et avait simplement assumé qu'il se lancerait la tête la première dans l'attaque, comme d'habitude.

- C'est pour ramener plus de trucs, tu vois. C'est difficile avec les mains. Donc maintenant, tu m'excuseras, j'ai des choses à faire.

Il sentit qu'on le tirait vers l'arrière, alors que le gros tentait de prendre son sac. Heureusement, celui-ci ne déchira pas, mais s'ouvrit juste assez pour laisser voir son contenu, y comprit l'imposante bourse. Le pirate esquissa d'abord un sourire en voyant les vêtements et les vivres.

- Oh oh mais attends, serais-tu en train de déserter? Tu nous débarrasses enfin de ton derrière d'orphelin? Tu vas essayer de retrouver maman et papa?

Il se mit à ricaner, puis ses yeux se posèrent sur la bourse.

- Qu'est-ce que tu fiches avec ça? Comment tu peux avoir autant d'argent et de trucs? Tu les as volés!

- Rectification, j'ai pris ce qui m'était dû, et ce qui m'appartenait déjà.

Mais c'était déjà trop tard. Le pirate entoura soudainement sa gorge de ses grosses mains, l'air furieux, et se met à resserrer sa poigne. Il allait l'étrangler. Malgré son horreur du sang, Reagan ne vit plus le choix : Il restait ici et se laissait mourir asphyxié par un gros imbécile, ou il faisait diversion et s'enfuyait, ce qui devait inclure de verser un peu de ce liquide rouge qu'il détestait tant. Il tira rapidement l'une de ses petites dagues, dissimulée sous ses vêtements, et la plongea d'un coup sec dans la cuisse du balafré, qui le lâcha instantanément. Sa seule option maintenant était de prendre les jambes à son cou et trouver une cachette avant qu'il ne puisse alerter les autres. Ses bottes s'écrasèrent bientôt dans le sable et il se mit à courir, tant bien que mal, jusqu'à rejoindre les arbres, et se contenta de courir le marathon en ligne droit pour s'éloigner le plus possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mar 16 Aoû 2016 - 23:40


Neleam marchait. D’un pas léger, presque joyeux. Elle avait quitté la capitale car elle y étouffait.
Ses dernières rencontres avaient ravivé d’étranges souvenirs au fond d’elle et la demoiselle ne savait plus comment réagir. Elle était perdue. Taper dans le tas n’était plus aussi simple et devenait même dangereux. En fait, ça l’ennuyait presque.
Elle avait toujours cherché à ressentir l’adrénaline dans ses veines et aujourd’hui elle se demandait si elle ne s’était pas habituée à cette drogue puissante. Quoi qu’il en soit, était partie en vacances au bord du Grand Océan du Sud. On lui avait vanté les petits villages côtiers au charme pittoresque et à la vue imprenable. C’était une destination de rêve, elle pourrait se prélasser au soleil, sur une plage de sable fin, les orteils dans l’eau fraîche. Un programme qu’elle trouvait exquis, bien que totalement contre-productif. On l’avait également mise en garde contre les raids pirates, mais elle avait haussé les épaules, ignorant royalement l’avertissement. Les pirates ne lui faisaient pas peur et il était peu probable qu’ils attaquent, comme par hasard, le petit village où elle allait.
En fait, elle ne savait pas où elle allait. Elle avait longé la côte pendant près de deux jours, à la recherche dudit village qui ravirait son cœur. Et elle l’avait finalement trouvé ! Ce petit village possédait une unique auberge. La guerrière y avait réservé une chambre pour une durée indéterminée, probablement une semaine, et avait laissé Firmament son fidèle destrier à l’écurie. Elle l’avait longuement brossé et chouchouté, s’assurant qu’il ne manquerait de rien durant son séjour, puis avait discuté avec une famille de pêcheurs sympathiques qui lui avaient demandé si leurs enfants pourraient monter son cheval, qui semblait si bien dressé. La jeune femme avait hésité, rechignant à abandonner son bébé, puis avait accepté. Firm aurait besoin de sortir, et rencontrer des enfants, l’amuserait probablement. Elle se demandait parfois si sa monture n’en avait pas assez de participer à des combats, de voir des armes et du sang le frôler peut-être aspirait-il à une vie paisible en compagnie de bambins.

Plongée dans ses pensées, la guerrière se laissait guider par son instinct (et son ouïe, elle entendait le ressac pas si lointain) en direction de la mer. Elle traversait une petite forêt et avait hâte d’aller sur les rochers, de courir jusqu’à a petite crique qu’elle avait aperçue, de plonger depuis un ponton ou une falaise… C’est donc un sourire béat sur les lèvres qu’elle percuta l’inconnu. Enfin, celui-ci l’embouta, pour être plus précis. Il devait courir, car il la heurta avec force et, son petit gabarit, pesant à peine plus lourd que trois pommes, s’envola dans les airs pour s’écraser sans grande grâce deux mètres plus loin.
Sonnée, la jeune femme tarda quelques secondes à reprendre ses esprits. Son sourire avait cette fois disparu, et elle grimaçait de douleurs. Se relevant sur ses coudes, elle put apercevoir l’homme responsable de l’accident. Il semblait assez jeune, sa chevelure était d’un roux presque flambant, et sa tenue légère. La demoiselle se relevait péniblement, essayant d’analyser les émotions peintes sur ce visage, mais l’homme s’était détourné, l’empêchant d’approfondir son analyse. Elle entendit soudain des bruits, qui venaient de la direction que fuyait l’inconnu. Plusieurs hommes se déplaçaient rapidement dans leur direction et ils semblaient particulièrement remontés.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mer 17 Aoû 2016 - 0:26

Reagan pouvait entendre des voix et du mouvement derrière lui. Le pirate venait probablement d'alerter tout le monde dans les alentours, et le rouquin n'aurait pas été étonné de savoir qu'au moins la moitié de l'équipage lui collait aux talons. Curieux, il tourna cependant la tête vers l'arrière, erreur à ne jamais commettre. Il ne pouvait pas encore discerner ses poursuivants, mais il savait qu'ils le rejoindraient rapidement. Si certains, comme le gros balourd, n'arrivaient pas à courir très vite et ressemblaient plutôt à des morses tentant de rejoindre la mer, d'autres pouvaient être aussi rapides que lui. Trouver une cachette sans devoir abandonner ses effets personnels étaient maintenant primordial à sa survie.

Il n'eut pas le temps d’apercevoir la petite personne marchant directement devant lui, puisqu'il regardait toujours vers l'arrière. Son cors se fracassa contre le siens violemment, l'envoyant valser un peu plus loin. Il perdit pied lui-même et tomba à la renverse, les joyaux dans son sac s'enfonçant dans son derrière peu coussiné. Il ne prit pas tout de suite le temps d'examiner à qui il avait affaire et se contenta de regarder dans la direction d'où les voix provenaient en frottant ses articulations endolories. Il devait se remettre sur pied et rapidement, mais sa soudaine chute risquait de le ralentir considérablement.

Il songea à tout simplement laisser la pauvre victime là où elle est était, jusqu'à ce qu'il se rende finalement compte qu'il s'agissait d'une jolie jeune femme, petite et menue. Il soupira bruyamment, songeant qu'il venait probablement de lui faire beaucoup plus mal que l'inverse, surtout à voir où elle avait atterrit. Même s'il voulait sauver sa peau à tout prix, laisser une demoiselle blessée en plein coeur d'une forêt à la merci de pirates gonflés à bloc était tout sauf acceptable. Il se remit rapidement sur les deux bâtons lui servant de jambes tout en ajustant le sac dans son dos, et se rendit jusqu'à la pauvre femme victime d'être au mauvais endroit au mauvais moment.

- Excusez mon impolitesse, mais la situation requiert une intervention d'urgence.

Sans dire un mot de plus, il l'a souleva, prenant soin de ne pas mettre ses mains à des endroits inadéquats par accident, et entreprit d'éviter les roches, troncs d'arbres et autres obstacles sur son chemin. Elle était légère, mais tout de même lourde, et la charge le ralentissait. Mais même en tant que pirate - enfin, presque ex - Reagan ne pouvait se résoudre à laisser une personne subir les conséquences de ses mauvais choix.

- Pour expliquer la situation, je me fais poursuivre par une bande de pirates, parce que je suis en train de tenter de les déserter. Vous voyez, l'océan et tout ça c'est bien, mais les règles qui viennent avec... Bref tout ça pour dire qu'ils ne sont pas heureux et que ma seule chance de finalement vivre correct, c'est de partir. Malheureusement, vous vous retrouvez un peu mêlée à cette histoire mais croyez-moi, ils ne vous feront pas de faveur. Ah et aussi, désolé pour l'accident, hein. Honnêtement, j'aurais vraiment besoin d'un cachette, tout de suite.

Il regarda autours de lui, un peu perdu. Il y avait bien une auberge, mais elle se dressait là, complètement seule, près de la route. Très facile à repérer. Un petit ravin longeait aussi le chemin, assez profond pour pouvoir s'y cacher, mais la couleur et l'odeur en émanant donnait tout à Reagan sauf l'envie de plonger dedans. Avec un peu de chance, sa nouvelle captive, malgré lui, connaîtrait peut-être un peu plus les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mer 17 Aoû 2016 - 14:09


Le jeune homme avait maintenant ses yeux fixés dans ceux de la jeune femme, comme s’il évaluait la situation et la conduite à adopter. Il fit rapidement son choix tandis que Neleam l’observait avec attention. Son visage était simple et séduisant. Des petites mèches folles et rebelles lui tombaient devant les yeux, qu'il avait d’un bleu sombre comme la nuit. Il faut dire que la luminosité commençait à baisser, la nuit tomberait d’ici une heure ou deux.

- Excusez mon impolitesse, mais la situation requiert une intervention d'urgence.


Neleam allait pour répliquer lorsque le jeune homme la saisit et se mit à courir. Elle ne réagit pas, estomaquée. Il la portait pour l’entraîner dans sa course folle. La jeune femme tarda quelques secondes à réaliser que son porteur lui adressait la parole

… me fais poursuivre par une bande de pirates, parce que je suis en train de tenter de les déserter. Vous voyez, l'océan et tout ça c'est bien, mais les règles qui viennent avec... Bref tout ça pour dire qu'ils ne sont pas heureux et que ma seule chance de finalement vivre correct, c'est de partir. Malheureusement, vous vous retrouvez un peu mêlée à cette histoire, mais croyez-moi, ils ne vous feront pas de faveur. Ah et aussi, désolé pour l'accident, hein. Honnêtement, j'aurais vraiment besoin d'une cachette, tout de suite.

Neleam digéra avec peine toutes ces informations. Des pirates ! Quelle malchance avait-elle ! Pourquoi avaient-ils choisi sa petite crique ?! Elle qui voulait se reposer et lézarder au soleil… la voilà embarquée dans les bras d’un séduisant inconnu poursuivis par des pirates sanguinaires !
Bon, elle avait connu pire : être poursuivie par des pirates sanguinaires, sans bel inconnu à ses côtés.

Neleam était également certaine qu’aucun des pirates ne lui ferait de faveur. Et, réalisant soudain que les cris de rages n’étaient pas si lointains et promettaient une très mauvaise nuit en perspective. La situation demandait d’agir, et très rapidement. Malheureusement elle n’arrivait plus à se souvenir de comment elle avait réussi à échapper aux hordes de pirates qui la poursuivaient. Elle s’était cachée, dans un de leurs villages, mais… il était hors de question qu’elle fasse courir le moindre risque à un village de pêcheur parce qu’un idiot voulait déserter.
Mais ils n’avaient pas le temps d’élaborer une grande stratégie, surtout que Neleam ne faisait pas confiance à son porteur. Elle réalisa soudain qu’ils étaient arrivés à son auberge.
Son cerveau carburait à toute vitesse. Que pouvaient-ils faire ? Où aller ? Elle prit la parole, mais tout ce qu’elle trouva à dire fut :

-Je sais marcher, tu sais…


Fronçant les sourcils la jeune femme se demanda pourquoi avait-elle dit ça. N’y avait-il pas plus urgent ? Elle secoua la tête, comme si ça allait aider les idées à affluer. L’une réussit à traverser la brume qui entourait soudainement son esprit. Firm.
Mettant deux doigts dans sa bouche, Neleam laissa échapper un sifflement puissant. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas sifflé son cheval et espérait qu’il entendrait son signal. Mais, maintenant qu’elle touchait le sol, il était temps de mettre en place un plan. Se retournant vers les cris qui provenaient de dernière eux, la guerrière eut la mauvaise surprise de noter deux silhouettes plus rapides qu’eux, qui grignotaient avec aisance la distance les séparant. La jeune femme poussa le pirate en direction du fossé. Elle avait visité l’auberge et savait qu’il n’y avait aucune cachette à l’intérieur. Il n’y avait que son armure et quelques armes. Mais, aussi importants que soient ces objets, cela n’était pas suffisant pour s’engager à l’intérieur de la bâtisse. Le temps d’atteindre sa chambre, les pirates les rejoindraient et encercleraient la demeure. Et avec les deux zigotos qui leur collaient au train ils seraient certains que les fuyards avaient pénétré à l’intérieur et mettraient joyeusement le feu à l’auberge. L’autre solution demandait d’être rapidement mise à exécution.

La jeune femme se sépara donc de son joli pirate et le poussa en direction du fossé avant de tourner les talons et de s’élancer dans la direction des deux pirates qui les poursuivaient. Ceux-ci, surpris, ne ralentirent pas. Elle ne leur en laissa pas le temps. Cette fois-ci, elle se prépara à l’impact et effectua un saut qui la propulsa en avant, jambes tendues, telle une flèche humaine. Le pirate se plia en deux en recevant ce boulet de canon en plein estomac, et recula de quelques mètres. Le souffle coupé, déboussolé par l’impact, et avec quelques côtes fort probablement cassées, le pirate demeura plié en deux. Neleam, elle, rebondit et se relava rapidement avant de se jeter sur l’autre pirate. Ces derniers couraient vite, mais n’étaient pas vraiment taillés pour le corps à corps. Cependant, son ennemi avait saisi ses intentions peu sympathiques et s’était mis en garde. Enfin, il avait tenté de se mettre en garde. Le chevalier était rapide, vicieux et expérimenté. D’un coup de pied bien placé, la petite brunette brisa la maigre défense de l’individu et usa de ses poings. L’homme s’écroula au sol, l’attaque des deux pirates n’avait pas duré cinq secondes. Les éclaireurs pirates étaient K-O et ne sauraient savoir où étaient partis les fuyards, et le reste de la troupe ne tarderait pas à arriver.

Neleam nota l’absence de son destrier et se précipita vers le fossé où devait se trouver le pirate. Ce n’était pas une idée lumineuse, mais cela permettrait certainement de laisser passer leurs poursuivants, le temps de retrouver leur souffle et d’établir un plan de survie plus précis.
Ce n’est, qu’une fois embourbée jusqu’à la taille au fond du ravin, que la demoiselle réalisa que cette idée n’était absolument pas lumineuse. C’était une idée puante. Ce ravin devait probablement servir de réservoir à engrais, fertilisants et autres crottins nauséabonds occupaient le fond de cette cachette de génie. La jeune femme faillit s’évanouir sous la puissance de l’odeur qui attaquait dorénavant ses narines et encrassait déjà ses poumons. Les larmes lui montèrent aux yeux et elle faillit perdre l’équilibre, se raccrochant in extremis aux parois terreuses.
Des bruits de pas, des cris, des armes s’entrechoquant la firent se figer. Les pirates arrivaient et elle était coincée dans de la bouse comme seule cachette. Elle espérait de tout son cœur que personne ne s’approcherait de leur position, car elle n’avait absolument aucune envie de se terrer au fond, sous le niveau d’excrément.
Fermant les yeux, la jeune femme tenta de vider son esprit.

Ne pas hurler.

Ne pas vomir.

Ne pas respirer.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mer 17 Aoû 2016 - 23:42

Le jeune fugitif dévisagea sans gêne la femme installée dans ses bras. Il venait de lui balancer en pleine figure qu'il se faisait poursuivre par une bande de pirates enragés, et tout ce qu'elle trouvait à dire, c'était qu'elle pouvait marcher? Il haussa les épaules en la déposant par terre le plus délicatement possible, sans toutefois trop prendre son temps. Décidément, les femmes de la terre ferme avaient moins froid aux yeux que certains hommes sur son ancien navire, ou alors il avait simplement eu la "chance" de tomber sur elles chaque fois qu'il mettait pied à terre.

- Je n'en doute pas, mais vous aviez l'air assez sonnée et je ne pouvais pas me permettre d'attendre que les étoiles se dissipent, et je pense que vous non plus d'ailleurs.

Incrédule, il la regarda siffler (beaucoup mieux que lui, d'ailleurs), en se demandant qu'elle utilité cela pouvait avoir dans une telle situation, autre que dévoiler leur position. Reagan allait lui faire remarqué, mais son regard fût lui aussi attiré par les deux hommes en furie avançant rapidement dans leur direction. Il sentit alors une pression sur son bras, qui le fit faire quelques pas de côté, alors que la demoiselle le repoussait un peu plus loin, deux fois de suite plutôt qu'une. Il réalisa bien vite qu'elle tentait de lui faire prendre la direction du ravin de l'enfer.Il leva un doigt en souriant et en hochant négativement de la tête.

- Oh que non. Je refuse. Il doit y avoir une autre...

Il ne termina pas sa phrase. Sa nouvelle connaissance sans nom venait tout juste de se mettre à courir, en direction des pirates. Depuis quand des femmes, toutes petites, se lançaient-elles volontairement et la tête la première dans les batailles? Son périple sur la terre ferme risquait de lui en apprendre tout les jours et même si son but était principalement de survivre, il ne pouvait être plus excité à l'idée de découvrir ce nouveau monde beaucoup plus stable - au niveau du sol, évidemment.
Dans tous les cas, il n'avait pas le choix. Il allait devoir plonger, mais pas avant d'avoir mit ses effets personnels en sécurité. Hors de question de les enfouir avec lui dans la bouse de vache et de traîner cette odeur avec lui durant des mois. Personne ne voudrait de son argent. Il repéra rapidement une botte de foin et dissimula le sac en dessous du mieux qu'il put, après avoir saisit une écharpe qu'il utilisait parfois lorsque le temps devenait plus frais. Il fit de son mieux pour déchirer le tissu, et enroula une partie autours de son visage avant de prendre une inspiration et de mettre ses deux bottes dans le mélange de crottin, d'eau, et d'il ne voulait pas trop savoir quoi d'autre.

À sa grande surprise, la petite héroïne revint vers lui. Elle aurait tout simplement pu se sauver, et personne n'aurait pu l'associer à lui. Et pourtant, elle était prête à littéralement se mettre dans la merde à ses côtés. Comportement assez étrange à ses yeux, lui qui devait toujours agir en solo et sauvait généralement sa peau en premier, sauf dans certaines situations. Alors que les excréments lui arrivait à la taille, le jeune homme n'eut pas le choix de se mettre à genoux pour être certain de bien être caché dans le fossé. Apparemment, l'odeur dérangeait plus sa comparse que lui. Après tout, après avoir vécu des années au fond d'un bateau avec une poignée d'hommes malpropres, Reagan avait prit l'habitudes des odeurs nauséabondes.
Il s'approcha rapidement d'elle, prenant bien soin de garder les mains levées pour ne pas les mettre dans la mixture horrible, et lui fit signe de rester silencieuse avant d'enrouler l'écharpe autours de sa tête et de la nouer. Au moins, l'odeur lui piquerait un peu moins le nez.

Peu de temps après, les cris familiers de l'équipage parvinrent à leurs oreilles. Ils devaient tous être là, ou presque. Malgré tout, le rouquin n'avait aucunement l'intention de se rendre, ou de redonner son trésor. De toute façon, s'il se faisait prendre, on l'exécuterait sans tarder. Les voix s'approchèrent dangereusement, assez pour qu'ils puissent entendre les conversations.

- Ces deux imbéciles les ont perdu! Ils disent que c'est une fille qui leur a fait ça, t'imagines, en plus de partir comme ça, il se fait défendre par une femme...

- Taisez-vous! Je me fiche de lui, ramenez-moi le trésor et écorchez tous ceux qui osent le défendre. Le Charognard, le Balafré et le Cynique, vous allez me fouiller cette auberge minable, pas de dégât jusqu'à ce que vous le trouviez!

- Capitaine, vous pensez qu'il pourrait se cacher là-dedans?

Le coeur de Reagan fit un bond, et il lança un regard à la jeune femme, remarquant seulement à ce moment la couleur de ses yeux et les mèches blanches éparpillées dans ses cheveux noirs. Apparemment, c'était la mode dans le coin, avoir certains traits plus vieux que son âge. Il entendit des bruits de pas qui s'approchèrent tout près, puis quelqu'un en train de vomir.

- Impossible, personne pourrait se balancer là-dedans et moi je vais pas chercher là!

- Arrête, ça sent comme ton pantalon après quelques jours...

Les hommes ricanèrent avant d'être ramenés au silence par le capitaine, qui ne trouvait pas la blague très amusante dans ces circonstances. Ils laissèrent tomber l'idée, et le rouquin soupira discrètement de soulagement.

- Vous allez me fouiller le paramètre. Il n'a pas pu aller bien loin, surtout s'il se balade avec une femme. Elle a les cheveux noirs et blancs. Si vous ne trouvez pas Reagan, trouvez-la.

Leur suspect principal se trouvait maintenant bien caché dans le crottin, se sentait plus coupable que jamais. Il venait d'inclure une personne innocente dans son plan de fuite, mais qui sait ce qu'ils auraient fait s'ils étaient tombés sur elle et qu'elle avait été blessée. Une proie facile et ce, malgré son aptitude à combattre. Il fit signe à la jeune femme de le suivre. Leur seul moyen de pouvoir s'échapper, pour le moment, était de longer le ravin, continuant jusqu'à la lisière de la forêt, et s'y cacher durant la nuit en espérant ne pas se faire tomber dessus. Mais il allait devoir revenir pour chercher son sac. Il mémorisa l'endroit parfaitement pour imprimer une image dans son esprit et continua d'avancer lentement. Heureusement, le soleil ne tarderait pas à se coucher. Une petite heure, et la noirceur leur permettrait de sortir de cette latrine naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Jeu 18 Aoû 2016 - 15:49


Neleam sentit un tissu lui couvrir la bouche et se reconnecta avec la réalité. Le pirate venait de lui donner son échapper afin de la protéger, un tant soit peu, des odeurs de la fosse. La jeune femme en resta bouche bée. Depuis quand les pirates étaient-ils galants ? Ce type était vraiment un drôle de spécimen… Il la portait dans ses bras après l’avoir bousculée, il lui prêtait ses vêtements…
La guerrière le regarda d’un drôle d’œil. D’où débarquait-il ? Pourquoi tous n’étaient pas comme lui ? Parce que ceux qu’avait rencontrés le chevalier étaient un peu moins …affables.
Les pirates étaient dorénavant à la hauteur des fugitifs. Ceux-ci se taisaient et priaient de toutes leurs forces, tandis que les pirates s’organisaient. Il était dorénavant évident que le fugitif pouvait mourir, seul importait son butin. Neleam se demanda de quel butin s’agissait-il, elle fit un effort de mémoire et se souvint de l’avoir vu ramasser un sac après leur rencontre fortuite. Elle jeta un coup d’œil au pirate et nota qu’il ne portait plus rien. Il avait dû abandonner son sac quelque part.. Elle l’imaginait difficilement abandonner son butin, alors il l’avait planqué quelque part. Mais ce n’était pas ses affaires, elle s’en moquait éperdument. Ce qui l’inquiétait plutôt c’était que les pirates avaient dorénavant une description d’elle. Il ne manquait plus qu’un des pirates la reconnaisse et ça serait le pompon…

Sur un signe de tête du pirate, la jeune femme se mit en mouvement. Ils semblaient partis pour longer le fossé, restait à espérer que celui-ci mène hors du périmètre établi par les pirates. Mais, heureusement pour eux, les pirates n’étaient pas venus vérifier le fond du ravin, ils avaient noté, eux, l’odeur qui s’en échappait. Mais la demoiselle craignait qu’ils ne finissent par y jeter un œil.
Ils marchèrent pendant de très longues minutes, lentement, à l’affût de tous les bruits qui pourraient leur parvenir. Ils apprirent ainsi, par un pirate à la voix de baryton, qu’ils avaient fouillé toute l’auberge et trouvé une cache d’armes avec une armure, mais personne pour la porter, l’aubergiste était vieux, il serait bien incapable de se servir de ces armes. Neleam craignit un instant qu’ils fassent le rapprochement entre la petite brune aux mèches blanches qu’ils pourchassaient et les armes, mais il n’en fut rien.

Les deux comparses arrivèrent à l’orée de la clairière tandis que la nuit tombait. Avancer était plus difficile qu'il n'y paraissait, le sol était instable et parfois liquide parfois solide. La jeune femme, en raison de sa petite taille, était enfoncée jusqu'à la ceinture dans la vase, tandis que son comparse n'en n'avait que jusqu'en haut des cuisses, et elle peinait parfois à avancer.
Le ciel était encore bien coloré, ses teintes orangées commençaient à rosir pour se fondre dans un bleu profond. Neleam se sentait soulagée. Avec l’arrivée de la nuit, les pirates seraient obligés d’allumer des torches et il serait plus facile pour les fuyards de disparaître dans la nuit.
Tendant l’oreille, Neleam en arriva à la conclusion qu’ils étaient seuls. C’était le moment de tenter une sorte.
Grimpant tant bien que mal hors du fossé, la jeune femme resta à plat ventre, vérifiant que les alentours étaient bel et bien déserts. Elle repéra à une vingtaine de mètres quelques pirates qui discutaient autour d’une torche, mais ils ne leur prêtaient pas la moindre attention. Elle fit signe à son compagnon d’infortune de sortir et de ramper, aussi discrètement que possible jusqu’aux arbres.

Appuyée contre un tronc, Neleam soupira. Son soulagement fut de très courte durée. Un bruit d’eau qui tombe à terre la fit se tendre. À quelques mètres à peine, derrière un buisson un pirate éclatait d’un rire gras. La jeune femme ferma les yeux et retint un gémissement. Le type était en train de soulager sa vessie, à quelques pas des fugitifs… La guerrière se mit à prier tous les Dieux possibles et créatures magiques : que ce type ait le nez bouché et ne sente pas l’odeur puissante que dégageaient les deux individus à ses côtés. Elle en profita pour demander également que le terrain ne soit pas en pente dans leur direction, car elle n’avait vraiment pas envie de voir l’urine dégouliner dans leur direction.
Neleam regarda le pirate, dont elle ignorait toujours le nom. Elle lui jeta un regard qui traduisait son désespoir et son dégoût.
Sursautant lorsque le pirate à la grande vessie interpella un groupe qui passait non loin, le chevalier su qu’il était temps pour eux de mettre les voiles. Ils étaient à moitié à découvert et s’ils tardaient trop ici, ils finiraient par être repérés.
S’avançant à croupi, rampant parfois, se déplaçant en faisant le moins de bruit possible, Neleam s’élança dans une direction qui lui semblait moins peuplée de pirates, faisant signe à l’inconnu de la suite. Elle guettait attentivement tous les bruits.
La jeune femme profita d’une maigre pause pour s’approcher du pirate. Elle plongea ses yeux bleus cristallins dans ceux du pirate aux belles manières.

-Neleam, chevalier à mes heures perdues.


Sa voix n’était qu’un murmure, pour éviter d’attirer l’attention des guetteurs pirates. Quitte à se faire écorcher vif par des pirates à cause d’un déserteur, autant qu’elle connaisse son nom. Elle lui tendit la main, après l'avoir essuyée autant que possible sur de la mousse qui enrobait un arbre derrière lequel ils s'étaient dissimulés.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Jeu 8 Sep 2016 - 18:09

Reagan ne bougea pas d’un poil en voyant sa nouvelle partenaire de crime ramper sur le sol pour enfin quitter cet enfer d’excréments, attendant son signal. Il remercia silencieusement le ciel d’avoir écourté cette journée rapidement en leur permettant ainsi de s’enfuir dans la pénombre. Il ne se voyait pas du tout passer une minute de plus dans cette montagne de bouse, et encore moins des heures. Une fois la voie libre, il entreprit de s’écraser contre le sol le plus possible, pinçant les lèvres pour éviter de recevoir quoi que ce soit en pleine bouche.

Malgré la protection offerte par les arbres, l’ex-pirate décida de rester accroupit en raison de sa grande taille. La lumière de la torche rendait leurs opposants un peu plus aveugles dans le noir, mais il faisait encore trop clair pour vraiment utiliser cet élément à leur avantage. Ils décidèrent donc d’attendre un peu, jusqu’au moment où la pause pipi fut annoncée. Le rouquin roula les yeux en se demandant pourquoi la vie les prenait soudainement comme cuvette.

Attendre ne représentait plus un choix pour le duo, qui se remit tranquillement en route. Reagan faisait toujours attention pour ne pas mettre le pied sur une grosse branche, et pour ne faire aucun bruit qui puisse possiblement attirer l’attention. Au fil des années, il avait appris à être très rapide, silencieux et efficace. Et c’était bien pour cette raison que sa bourse pesait aussi lourd.

Il se souvint soudainement de celle-ci, toujours cachée dans une botte de foin près du ravin. Il devait absolument y retourner. Sans son sac, il ne possédait plus rien, et verrait ses chances de refaire sa vie sur la terre ferme s’écrouler. Il se retint toutefois de dire quoi que ce soit, pour l’instant, pour continuer de se déplacer dans le silence le plus complet. Au bout d’un moment, celui-ci fût rompu par la petite femme, ce qui lui arracha un sourire. Quel drôle de moment pour décider de faire les présentations! Il s’exprima le plus silencieusement possible :

- Reagan, déserteur, je suppose. Quelle ironie.

Alors comme ça, elle était chevalier. Ses capacités l’étonnaient un peu moins, maintenant. Malgré sa taille et le fait qu’elle soit une femme, il n’était pas stupide au point de ne pas savoir que pour devenir chevalier, on ne pouvait ni être faible ni être n’importe qui. Dans d’autres circonstances, les deux auraient pu être des ennemis. Le jeune homme ne put s’empêcher de se demander pourquoi elle avait accepté de l’aider ainsi en sachant très bien qu’il était, jusqu’à tout récemment, encore un pirate. Malgré sa reconnaissance, il décida de taire les informations à propos de son petit butin, ainsi que sa provenance. Il lui rendit sa poignée de main malgré ses doigts un peu sales, et se mit à réfléchir.

- Je dois retourner chercher mes effets personnels. Ils sont vitaux à ma survie. Tu as pu constater qu’ils ne sont pas particulièrement brillants. Si je pouvais faire diversion pour les envoyer dans la direction opposée, je pourrais aller chercher mon sac rapidement, et ensuite… Je ne souhaite pas te mêler plus longtemps à cette histoire, mais peut-être que si j’arrivais à leur mettre des gardes au derrière…

Pour lui, c’était la meilleure option. Attirer leur attention ailleurs, aller chercher son trésor, et envoyer des autorités pour les poursuivre et les faire retourner en mer. Après ce fiasco, l’équipage allait mettre du temps à remettre l’ancre au sol. Il devait tout faire durant la nuit, pour se laisser plus de chances de ne pas être surpris.

- Dans quelques heures, ils vont tous s’être endormis, ou être vraiment fatigués… Il faudrait que je réussisse à me rendre du côté opposé et… Je ne sais pas trop, faire beaucoup de bruit, pour ensuite revenir sur mes pas alors qu’ils vont s’y diriger. Le bruit va les surprendre et les réveiller d’un coup, et ils ne réfléchiront pas trop. Pour le reste… Je suppose que vu ton poste, les gens doivent te prendre plus au sérieux que moi… Peux-tu faire quelque chose de ce côté?

Il tendit l’oreille. Il pouvait toujours entendre les pirates, mais ceux-ci parlaient tellement fort que leurs voix enterraient tout le reste. Des imbéciles, définitivement. Quitter cet équipage était risqué, mais valait absolument la peine. La force physique avait beau faire peur et être leur atout principal, l’intelligence n’en faisait malheureusement pas partie. Une force brute, mais non contrôlée, ne sert jamais à grand-chose, se dit-il. Il attendit pour concocter la suite du plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mer 14 Sep 2016 - 17:35


L’homme écouta le chevalier, assimilant l’information, puis lui répondit, d’une manière aussi discrète que possible.

- Reagan, déserteur, je suppose. Quelle ironie.


C’était le cas de le dire. Quelle ironie… Ils se serrèrent la main, Neleam méditant à la situation. Jusqu’à présent elle avait suivi, sans vraiment se poser de question, mais.. C’était un pirate. Un ennemi de l’empire. Et elle allait l’aider.
Mais pour sa défense, il était plutôt sympathique. Après tout, Neleam s’était toujours promis de ne pas choisir de camp, d’aider ceux qui le méritaient et qui avaient besoin de son aide. Ce garçon avait besoin d’aide et il ne semblait pas si mauvais. Mais… Elle hésitait. Comme si après cette course dans les bois et dans une fosse puante ne lui avait pas permis de semer sa conscience. Elle devait protéger l’empire. Mais pour protéger, il ne faut pas bêtement refuser tout ce qu’on ne connaît pas. Il est évident que les pirates ont mérité leur réputation, et pour cela ils doivent être chassés du territoire. Mais tous ne sont pas pareils, la preuve : cet homme était galant !
Sortant la jeune femme de ses pensées, Reagan avait repris la parole.

- Je dois retourner chercher mes effets personnels. Ils sont vitaux à ma survie. Tu as pu constater qu’ils ne sont pas particulièrement brillants. Si je pouvais faire diversion pour les envoyer dans la direction opposée, je pourrais aller chercher mon sac rapidement, et ensuite… Je ne souhaite pas te mêler plus longtemps à cette histoire, mais peut-être que si j’arrivais à leur mettre des gardes au derrière…

Neleam soupira, ça ne lui plaisait pas. Elle comprenait sa motivation, mais elle n’avait pas envie de retourne d’où ils venaient pour des « effets personnels ». Et ce n’était pas son plan à elle. C’était une autre partie du problème, depuis qu’elle avait rencontré cet homme, elle avait l’impression de se faire balader, la seule véritable décision qu’elle avait prise, s’était de se jeter dans le fossé, et ce n’était as une idée lumineuse. Elle avait fui en courant à toutes jambes et se sentait bringuebalée par un vent bien trop puissant pour elle.
Neleam n’aimait vraiment pas ça. Elle prit un air renfrogné tandis que l’homme expliquait plus en détail le fameux plan.

- Dans quelques heures, ils vont tous s’être endormis, ou être vraiment fatigués… Il faudrait que je réussisse à me rendre du côté opposé et… Je ne sais pas trop, faire beaucoup de bruit, pour ensuite revenir sur mes pas alors qu’ils vont s’y diriger. Le bruit va les surprendre et les réveiller d’un coup, et ils ne réfléchiront pas trop. Pour le reste… Je suppose que vu ton poste, les gens doivent te prendre plus au sérieux que moi… Peux-tu faire quelque chose de ce côté?


Soupirant, la jeune femme resta immobile, les yeux fixés dans le vague. Pourquoi tant de lassitude ? Elle voulait juste bronzer et profiter de la vie, et non pas élaborer des plans tordus pour ne pas finir écorchée vive par des pirates.

-Je…

Aucun mot ne lui venait.
C’était le vide absolu. Dans sa tête, c’était le désert, le néant. Aucune idée, brillante ou catastrophique, ni aucune peur. Elle se sentait juste lasse. Tellement abattue…
Neleam soupira et s’assit par terre, sans aucune discrétion. Elle s’allongea au milieu des branches et feuilles mortes tout en faisant signe au pirate de l’imiter.

-Puisque rien ne sert de courir, autant se reposer et réfléchir calmement.

Se frottant le visage, la demoiselle inspira calmement et se remotiva légèrement. Elle éluda sa question car elle voulait en savoir plus sur cet homme. Valait-il la peine d’autant de sacrifices ? Comme il l’avait fait remarquer, elle pourrait s’en sortir et aller chercher de l’aide auprès d’une garnison voisine. Le souci venait principalement de lui… Est-ce qu’il méritait d’être sauvé ?
Au fond d’elle, Neleam savait que oui, mais elle voulait en savoir plus. elle avait besoin d'en savoir plus.

-Pourquoi tu désertes ? Qu’espères-tu faire une fois « libre » ?

Libre… Ce mot sonnait étrangement dans sa bouche, les pirates ne prônaient-ils pas leur liberté ? Que seul le vent était leur éventuel maître ? Que cherchait cet homme…
Il est vrai que discuter au milieu d’une forêt en pleine battue n’était pas une idée des plus brillante, mais peu importait. Neleam en avait marre. Elle ne comptait pas bouger et si cet homme voulait compter sur sa participation, il allait devoir gagner son estime.
Ouvrant les yeux, elle observa avec attention Reagan. Il semblait plutôt jeune et presque fragile. Il n’était brutal, physiquement, que ses compatriotes. Avait-il une chance de s’en sortir en Gwendalavir ? C’est la terre de toutes les opportunités, mais voulait-il le bien de l’Empire ?
Et elle, pourquoi était-elle aussi… ? Peu normale. Elle se reconnaissait difficilement, elle n'était pas du genre à se poser autant de questions insignifiantes, à décortiquer chaque chose, chaque pensée...
Il y a quelques heures, elle se sentait pleine d’adrénaline et là.. Elle était vidée. Elle songeait à manger un bon rôti et à dormir paisiblement au clair de lune. Il ne faisait aucun doute, elle virait dingue.

-Oh ! et cette puanteur… ! On nous suivrait à l’odorat !

Soudainement agacée par cette odeur persistante, qui coulait à tous ses vêtements et à sa peau, la demoiselle se releva et entreprit de se dévêtir.
Elle était bel et bien devenue marteau.
Une fois en sous-vêtement devant le pirate, elle ressentit un étrange besoin de se justifier.

-Il faut que je me lave, avant de penser à récupérer un butin magique où à chasser les méchants pirates de cette forêt.

De pire en pire… Neleam secoua la tête, désolée, et se prit le visage entre les mains, murmurant quelques excuses.

-Je suis désolée, je perds la tête… je… je ne sais plus. Je...

Quelques sanglots s’échappèrent de sa poitrine, prouvant qu’elle ne contrôlait vraiment plus rien. Elle était ridicule. Pitoyable.
Mais le pire était qu'elle n'arrivait pas à se ressaisir.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mar 11 Oct 2016 - 18:38

Reagan attendait patiemment, mais son plan d’enfer n’eût pas l’air d’enchanter son interlocutrice autant qu’il l’espérait. En fait, il ne l’enchantait pas lui non plus. D’ordinaire, il aurait tout simplement laissé tomber son sac, mais il ne pouvait se résoudre à le faire cette fois, particulièrement vu les trésors qu’il contenait. Sans lui, il ne valait pas mieux qu’un sans-abris ivrogne dans la rue. Il risquait bien entendu de voler, mais c’est plus difficile de passer inaperçu lorsque les gens vous regardent déjà d’un œil suspicieux. Il quittait le navire et le monde des pirates pour avoir une meilleure qualité de vie, pas pour s’enfoncer encore plus profondément dans les problèmes.

Le rouquin croisa les bras en regardant Neleam s’allonger par terre. Prendre une pause ne l’intéressait pas particulièrement puisqu’il voulait en finir le plus rapidement possible avec toute cette histoire et se trouver un endroit bien chaud pour s’en remettre et faire profil bas un certain temps, mais il devait s’avouer qu’elle avait raison. Ils n’avaient pas le choix d’attendre un moment avant de pouvoir faire quoi que ce soit, de toute façon. Un peu à contrecœur, il s’allongea à son tour sur l’herbe, de côté, sa tête supportée par son bras. Il faisait déjà bien sombre, et discuter avec un trou noir ne l’intéressait pas vraiment.

La jeune femme se mit à lui poser des questions, auxquelles il ne put répondre immédiatement. Il avait besoin de réfléchir aux réponses, lui aussi. Il jeta un regard vers le ciel et observa les étoiles un instant, qui paraissaient minuscules d’où il se trouvait, et en conclu qu’il était assez difficile de savoir quoi faire une fois libre alors que le monde est si grand, particulièrement après avoir été aussi limité toutes ces années. Il n’avait jamais vraiment pensé un instant que si déserter le rendait libre, cela voulait dire qu’il avait été un peu prisonnier tout ce temps.
Ses yeux s’ajustèrent finalement à la pénombre, et il fût en mesure de bien distinguer le visage de Neleam. Un silence étrange s’installa entre eux, alors qu’ils se dévisageaient mutuellement, tentant de déterminer s’ils pouvaient accorder leur confiance à l’autre. Il allait répondre lorsque fût plus rapide que lui, se plaignant de l’odeur. Maintenant qu’ils étaient sortis du fossé, les effluves nauséabondes le dérangeaient beaucoup moins. Il avait l’habitude d’être à proximité de gens malpropres et lui-même ne l’était pas trop bien souvent, mais pas par choix évidemment.

- Il doit y avoir un cours d’eau quelque part, ou…

Il pinça les lèvres et fronça les sourcils en la voyant se relever et commencer à enlever ses vêtements. Ce genre de situation n’était pas inconnue pour lui mais généralement, les femmes se déshabillant devant lui n’étaient pas couvertes d’excréments, et lui non plus. Fidèle à ses habitudes, il ne bougea pas d’un poil et ne put s’empêcher de l’examiner de haut en bas, un sourire sur le coin des lèvres. Elle était loin d’être désagréable à regarder, et encore moins aussi peu vêtue, il se devait de le dire.

- Eh bien, c’est un gâchis pour les vêtements d’être ainsi souillés, mais pas pour mes yeux je dois l’avouer…

Il ricana un peu mais perdit son sourire lorsqu’elle se mit à sangloter et se redressa en regardant furtivement autours de lui. Réconforter les demoiselles n’était pas vraiment son fort et il était toujours un peu maladroit.

- Bon ça va, c’était une petite blague, tout simplement… C’est aussi dramatique que ça, tomber dans le crottin? On va trouver un endroit où se laver, c’est simple…

Il soupira en se relevant et saisit les vêtements de Neleam, qui traînaient par terre en boule. Il se demandait si elle était dans cette ‘’période’’ fatidique où les femmes sont facilement irritées, et espérait que ce ne soit pas le cas. Même s’il se sentait mal, au fond, il était primordial qu’elle arrête de pleurer. Ses sanglots étaient beaucoup trop forts et risquaient d’alerter l’équipage rapidement. Il tourna un peu en rond, incertain de ce qu’il devait faire, et franchit les quelques pas les séparant en quelques secondes. Elle risquait de ne pas apprécier mais malgré sa politesse plus prononcée que ses comparses pirates, Reagan manquait toutefois un peu de délicatesse. Saisissant la demoiselle par une épaule d’une main, il plaqua l’autre contre sa bouche pour finalement faire régner le silence et s’approcha de son visage pour parler le plus silencieusement possible.

- Respire par le nez. Éclater en sanglots comme ça, c’est la meilleure façon de paniquer et de s’étouffer. Après être passés à travers tout ça, je doute que tu souhaites échouer et te faire prendre. Pour répondre à tes questions, je déserte pour être libre. Parce que je n’aime pas être forcé de faire des choses que je ne veux pas faire. Parce que leurs pratiques me dégoûtent. Je ne suis pas parfait, et j’ai fait des choses qui sont suffisantes pour me jeter en prison, mais je devais survivre. Et la prochaine étape, c’était de mettre le vent dans les voiles. Je ne sais pas ce que je vais faire de cette liberté mais je sais que tuer et violer pour le plaisir, ça ne fait pas partie de mes valeurs. Comme je n’aime pas moi-même être forcé contre mon gré à faire des choses, je comprendrais que tu ne veuilles pas m’aider. Si c’est le cas, je vais t’aider à t’éloigner, et je me débrouillerai. J’ai toujours été doué pour passer inaperçu. Mais faire une crise de larmes ne va rien régler. On est clairs là-dessus?

Il retira tranquillement sa main, en espérant que la jeune femme se calmerait. Son esprit fonctionnait à toute allure, pour tenter de trouver un plan au cas où il ne pourrait plus compter sur son aide. Il pouvait toujours faire diversion et la laisser se sauver dans la direction opposée. Ou tout simplement courir jusqu’à son sac et espérer ne pas se faire prendre. Après tout, il avait toujours été plus rapide que la plupart d’entre eux, particulièrement vu ses grandes jambes. La suite du plan, malheureusement, dépendait un peu de Neleam et de son implication. Il ne pouvait pas la laisser seule non plus, malgré son désir un peu égoïste de sauver ses propres fesses et retrouver ses biens personnels. Après tout, toute sa vie s’était résumée à chacun pour soi dans son cas, et partir quelques heures du navire n’allait pas changer ses habitudes de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mar 18 Oct 2016 - 14:35


Si Neleam s’était attendue à du réconfort de la part du pirate, elle en avait pour ses frais. Il la saisit par l’épaule et posa son autre main sur la bouche de la jeune femme.
Ses mains étaient fortes, l’obligeant à se calmer, bien qu’elles ne lui fassent pas mal. L’homme plongea ses yeux dans ceux, encore brouillés de larmes, de Neleam et il parla, le plus bas possible. Leurs visages étaient maintenant à quelques centimètres et la situation… n’était clairement pas ce qu’il y paraissait. La demoiselle ne devait pas oublier qu’elle était presque nue, dans la forêt en pleine nuit, avec un inconnu fort séduisant qui la maintenait immobile avec une main sur ses lèvres et tandis que les siennes n’étaient vraiment plus très loin du visage de la jeune fille.

- Respire par le nez. Éclater en sanglots comme ça, c’est la meilleure façon de paniquer et de s’étouffer. Après être passés à travers tout ça, je doute que tu souhaites échouer et te faire prendre. Pour répondre à tes questions, je déserte pour être libre. Parce que je n’aime pas être forcé de faire des choses que je ne veux pas faire. Parce que leurs pratiques me dégoûtent. Je ne suis pas parfait, et j’ai fait des choses qui sont suffisantes pour me jeter en prison, mais je devais survivre. Et la prochaine étape, c’était de mettre le vent dans les voiles. Je ne sais pas ce que je vais faire de cette liberté mais je sais que tuer et violer pour le plaisir, ça ne fait pas partie de mes valeurs. Comme je n’aime pas moi-même être forcé contre mon gré à faire des choses, je comprendrais que tu ne veuilles pas m’aider. Si c’est le cas, je vais t’aider à t’éloigner, et je me débrouillerai. J’ai toujours été doué pour passer inaperçu. Mais faire une crise de larmes ne va rien régler. On est clairs là-dessus?

Neleam s’était calmée. La voix du pirate était chaude et rassurante, tout comme son corps. Il se recula néanmoins, pour permettre au chevalier de se reprendre et de réagir. Réagir… Mais comment ? Elle ne savait plus où se mettre ni comment réagir. Elle doutait même de savoir qui elle était…
Réalisant l’urgence de la situation, la demoiselle sortit de sa torpeur et songea à ce que lui avait avoué Reagan. C’était un homme qui cherchait la rédemption, il méritait bien un petit coup de pouce.
Neleam hocha la tête silencieuse, en réponse à la dernière question. Les larmes ne régleraient rien, en effet. Surtout que ce n’était pas du tout son genre de… fondre en larme. Pouvait-elle lui dire qu’elle venait de débloquer, mais que de manière générale, elle était plutôt saine d’esprit ? … Non, ça n’avait pas grand intérêt. Ce qu’il fallait, c’était se débarrasser des pirates qui étaient à leur poursuite.
Et pour ça… Neleam sourit, appréciant l’idée qui venait de surgir dans son esprit.

-Je vais t’aider. Pour ce qui est du plan… je sais comment on va faire. De combien de temps as-tu besoin, près de l’auberge ?

La jeune femme se mit alors à lui expliquer son plan, à voix basse. Maintenant qu’elle était presque nue, elle pouvait en profiter. Si elle se précipitait à l’auberge en pleurant presque nue, les pirates qui montaient la garde dans le coin cesseraient de surveiller les environs pour se concentrer sur elle. Il y avait même fort à parier qu’ils la suivraient. C’est à ce moment que Reagan passerait à l’action et récupérerait son butin. De son côté, Neleam récupérerait ses vêtements propres, ses armes et tout ce qu’il lui fallait. Elle s’arrangerait également pour attirer les pirates à l’intérieur, afin de couvrir leur fuite. Pour la fuite, ils pouvaient retourner dans la forêt, soit rester cachés dans l’auberge, qui avait déjà été fouillée.
La jeune femme se tut, et attendit la réaction du pirate, prête à répondre à la moindre de ses questions.
Si le plan lui convenait, ils n’avaient plus qu’à retourner d’où ils venaient, et une fois assez proches de l’auberge, elle se mettrait à courir.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Dim 20 Nov 2016 - 21:27

Avec soulagement, Reagan constata que son court monologue avait eu l’effet prévu, alors que la demoiselle arrêtait tranquillement de pleurer. Il avait un peu l’habitude des crises de larmes, mais pas dans ce contexte. Généralement, il s’agissait de femmes avec qui il avait passé un peu de bon temps, et qui s’attendaient à plus de sa part. Son but n’était évidemment pas de briser le cœur de ces douces jeunes filles, mais la plupart se faisaient déjà des idées de mariage lorsqu’on leur adressait à peine un sourire chaleureux.

Deuxième soulagement : elle acceptait de lui accorder son aide. Oh, il se serait bien évidemment parfaitement débrouillé seul, mais avoir de la compagnie ne lui ferait pas de mal. Du moins, c’est bien ce qu’il s’efforçait de se faire croire. Le rouquin écouta attentivement le plan, surpris de l’approche assez directe de Neleam. Mais de toute façon, à l’avoir vue foncer sur les attaquants un peu plus tôt, il ne s’attendait pas vraiment à moindre. Alors que lui avait proposé d’attendre, elle préférait cependant prendre le taureau par les cornes, et ne pas perdre de temps.

Il resta silencieux un instant, tentant d’évaluer la technique de la chevalière dans sa tête. Ce serais probablement le moyen le plus facile et rapide pour lui de récupérer son sac, mais pas le plus sécuritaire pour sa partenaire. Suite à sa démonstration un peu plus tôt, il ne doutait plus de ses capacités à se défendre, mais n’appréciait pas l’idée de l’envoyer se balader à moitié nue, couverte d’excréments, pour attirer des pirates. Il se demande un instant s’ils allaient vraiment poursuivre une femme couverte de crottin et hocha finalement la tête en se disant que ce genre de vermine attaquerait n’importe quoi ayant une poitrine, peu importe sa condition.

Il soupira tout en se passant une main dans les cheveux, réalisant qu’il venait probablement de les salir. Bon, de toute façon, il allait impérativement devoir prendre un bain à un certain point et après avoir été recouvert d’étron de vache, il avait l’intention de frotter la totalité de son corps pour se sentir propre. Il ne savait pas trop encore ce qui serait la meilleure option entre retourner dans les bois, ou se cacher dans l’auberge. Il ne voulait pas provoquer plus de mal à des innocents, mais songea que les pirates seraient probablement trop stupides pour penser à y retourner. Ils allaient probablement se croire intelligents, et se dire que Reagan et Neleam n’y retourneraient jamais en voyant l’endroit gardé.

- D’accord, c’est une bonne idée. Je propose de retourner à l’auberge ensuite. Ils ne vont pas penser à revenir la fouiller, spécialement s’ils ne veulent pas avoir de problèmes. Et honnêtement, il vaudrait mieux se mettre à l’abris plutôt que de rester dans la forêt. Bien entendu, tu es libre d’y retourner seule si tu préfères. Je peux me débrouiller.

L’idée l’enchantait plus ou moins. Il aimait bien la perspective de se reposer un peu, avant de reprendre son périple à la marche. Changer de vêtement et se laver aussi, c’était assez tentant. Mais il ne pouvait pas non plus s’imposer chez la personne qui venait de mettre sa vie en danger en plus de se mettre en position peu intéressante, alors qu’ils ne se connaissaient même pas. Il décida qu’il allait d’abord récupérer son sac et se charger des deux imbéciles montant la garde, et qu’il laisserait Neleam décider de son sort ensuite. Mais il espérait toutefois qu’elle lui laisse le temps d’enlever une bonne couche de crasse avant de repartir vers de nouveaux horizons.

Ils se décidèrent enfin mais à la dernière seconde, l’ex-pirate la rattrapa par le bras, les mains pleines de terre. Elle n’allait pas apprécier, mais il ne voyait pas d’autre moyen. Il passa rapidement ses mains dans ses cheveux, dans une tentative d’assombrir les mèches blanches, caractéristique importante qui permettrait aux pirates de la reconnaître. Dans la pénombre, personne n’allait remarquer.

Ils commencèrent à retourner sur leurs pas, tranquillement, protégés des yeux de leurs poursuivants, trop imbéciles pour se rendre compte de quoi que ce soit. Ils arrivèrent beaucoup plus rapidement à la fin du bois, puisqu’ils n’avaient pas eu à ramper pour s’y rendre. Sa vision maintenant ajustée à la noirceur, Reagan pouvait entrevoir la forme du gros amoncèlement de foin sous lequel ses effets personnels avaient été rapidement cachés. Ils se donnèrent un signal et, comme indiqué dans le plan de Neleam, se mirent à courir chacun de leur côté. Le rouquin pouvait franchir plus de distance en moins de temps, et il arriva bien vite à destination, se cachant derrière pour observer et ne pas se faire voir. Avec soulagement, il retira son grand sac de la paille. Son destin était maintenant presque sauvé. Il pouvait clairement tout entendre de sa position. Les pleurs, les pirates affolés… Il attendit toutefois le prochain signal qui lui indiquerait qu’il allait pouvoir se jeter vers l’auberge.

L’attente ne fût pas très longue et rapidement, il entendit les pirates circulant près de l’auberge se mettre à se déplacer dans la direction de laquelle son duo provenait. Surpris, Reagan sortit tranquillement de sa cachette, pour constater que la voie était complètement libre et que ses anciens comparses courraient maladroitement vers la forêt. Il se demanda si la demoiselle n’avait peut-être pas fait diversion en disant que le rouquin l’avait attaquée pour la voler, vu son absence de bien, et tout ça sans être reconnue puisque les gardes ne l’avaient pas encore rencontrée. Dans tous les cas, son idée semblait avoir fonctionnée, et il franchit rapidement les mètres le séparant de l’auberge, restant dans la pénombre de l’écurie pour s’assurer qu’il ne reste pas un pirate, caché quelque part. De l’endroit où il se trouvait, Reagan n’arrivait pas à voir sa coéquipière, mais il était presque certain que les pirates l’avaient laissée tranquille.

- Neleam… Neleam..?

Personne ne lui répondit, et il songea un instant à tout simplement retourner d’où il venait, prendre la route opposée à la forêt, et finalement entreprendre de vivre sa vie paisiblement. Pourtant, un sentiment de culpabilité le rongeait à cette idée. Après toute son aide, il ne pouvait pas partir sans s’assurer qu’elle soit en sécurité, et en un seul morceau. Il regarda autour de lui, essayant d’y voir quelque chose dans la pénombre, à l’affût du moindre mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mer 14 Déc 2016 - 15:16


Le plan de la guerrière sembla convenir au pirate qui proposa de rester dans l’auberge, ce qui convenait parfaitement à la demoiselle. Elle avait froid, elle puait, et la liste était encore longue, rester à l’auberge semblait résoudre tous ces problèmes.
Alors qu’ils allaient mettre leur plan à exécution, le pirate attrapa Neleam par le bas et lui barbouilla les cheveux et le visage de terre. Surprise par ce geste totalement incongru, la jeune femmehésita à lui administrer un coup de boule monumental puis se dit qu’il ne faisait peut-être pas ça par plaisir malsain, mais pour une bonne raison. Cette dernière idée la fit simplement soupirer, car elle ne voyait pas trop où ça la menait d’être encore plus sale, mais tant pis.

-Ben oui, je n’étais pas assez sale comme ça.


Les yeux bleus de Neleam se plongèrent dans ceux du pirate, cherchant une petite lueur qui lui indiquerait qu’il prenait du plaisir à étaler aussi bien la terre dans sa chevelure, car il lui massait le crane avec beaucoup de patience, comme s’il ne voulait pas qu’un seul cheveu puisse rester immaculé. Il fallait avouer que la situation était particulièrement… étrange, mais le cerveau de la jeune femme ne fonctionnait pas correctement sinon elle se serait permis quelques blagues douteuses.
Lorsqu’il eut fini, le pirate lui fit signe de le suivre, ils retournaient dans la direction de l’auberge. Puis Neleam entra en scène.

Courant, un air effrayé sur le visage, et à moitié nue, Neleam réussit à captiver l’attention des pirates et se précipita à l’intérieur de l’auberge. Cependant, elle épargna leur vie et les envoya dans les bois, à la recherche d’un pirate qui l’aurait détroussé. Renonçant à de la chair fraîche pour capturer le déserteur, les pirates disparurent dans la nuit, laissant la jeune femme seule dans l’auberge.
La jeune femme sourit et soupira de plaisir. Elle allait pouvoir prendre un bain chaud ! Se dirigeant vers la cuisine pour mettre de l’eau à chauffer, elle s’arrêta en entendant des voix graves. Mince ! Des pirates semblaient profiter de l’hospitalité…
Retenant un juron, la guerrière se faufila jusqu’à la porte et jeta un coup d’œil dans la pièce généreusement illuminée. Elle ne voyait que deux pirates, mais il lui semblait entendre une voix supplémentaire. Elle allait devoir faire une croix sur son eau chaude… À moins qu’à l’étage il y ait des installations qui lui permettraient de profiter au maximum de son bain ?

- Neleam… Neleam..?


La jeune femme se retourna et scruta l’ombre, à la recherche de la personne qui venait de l’appeler. Il n’y avait pas grand monde qui connaisse son nom, outre sn cheval, il y avait peut-être l’aubergiste, mais il semblait avoir disparu… Et il y avait Reagan.
Retournant sur ses pas, la demoiselle longea le mur jusqu’à ce qu’elle soit juste à côté du pirate. Elle le reconnut à l’odeur -son odorat s’était habitué à sa puanteur, donc elle ne sentait pas la mauvaise odeur du pirate, par contre elle remarquait qu’il ne sentait pas bon ni une odeur naturelle.
Mettant une main sur la bouche de l’homme afin de retenir tout éventuel cri de surprise, la demoiselle s’approcha de lui, collant son corps au sien (eh, il est grand et pas elle, elle était même obligée de se mettre sur la pointe des pieds).

-Je suis là. Des pirates se sont installés dans la cuisine. Je proposer de monter et de faire avec ce qu’on trouvera à l’étage, sans faire de bruit. Les marches des escaliers grincent, mais pas à l’étage, on devrait pouvoir se déplacer au-dessus des pirates sans qu’ils ne nous entendent.


La jeune femme espérait qu’il y aurait des bassines d’eau, des cheminées et éventuellement de quoi chauffer tout ça, ainsi que de moi manger. Une liste assez impressionnante, il était peu probable que tout y soit.
Et des vêtements. Neleam était toujours dans une tenue plus que légère, ce qui lui était sorti de la tête lorsqu’elle s’était approchée ainsi du pirate. Pour le coup leur position pouvait prêter à confusion.

S’éloignant rapidement du pirate, Neleam sentit ses joues se colorer et savoura l’obscurité qui cachait sa gêne.

-Désolée…


La jeune femme se dirigea ensuite en direction de l’escalier et, pieds nus, elle entreprit de tester chaque marche, l’oreille tendue. Trouver lesquelles grinceraient pour les éviter, ce n’était pas aussi simple qu’il y paraissait et la demoiselle tarda de longues minutes à gravir l’escalier.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Lun 6 Fév 2017 - 21:40

Reagan sursauta légèrement en sentant une petite main s’écraser contre sa bouche pour l’empêcher de faire un son. Il cligna des yeux plusieurs fois jusqu’à ce que sa vision se soit habituée à la noirceur, pour finalement arriver à voir un peu la personne responsable. Il fût plus surpris de se retrouver collé contre elle que de la reconnaître. Cette femme n’avait définitivement pas froid aux yeux. Il remarqua qu’elle se tenait sur la pointe des pieds et posa les mains sur ses hanches, la bouche toujours couverte par sa main. Il fronça les sourcils en attendant calmement la suite, sans toutefois retirer sa main. Si elle pensait qu’il allait se mettre à crier comme une demoiselle chaque fois qu’on le surprenait, elle se trompait royalement.

Il laissa échapper un rire derrière ses petits doigts. Alors comme ça, ses anciens compagnons se trouvaient dans la cuisine. Ils se considéraient toujours comme étant plus brillants et plus forts que les autres, mais il leur manquait certainement quelques neurones dans le cerveau s’ils pensaient ne pas être prévisibles. Tant qu’ils avaient un accès à de la nourriture, ils risquaient de ne pas trop porter attention aux autres autours. Encore moins maintenant que l’équipage semblait croire que Reagan avait mis le vent dans les voiles.

Suite à ses explications, la jeune femme décolla enfin son corps du siens et redonna une certaine liberté à sa bouche. Il ne répondit pas à ses excuses, incertain de la raison derrière celles-ci. Parce qu’elle l’avait empêché de respirer normalement quelques minutes? Ou parce qu’elle ne cessait de s’approcher autant de lui malgré sa tenue, disons, peu convenable? Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres. Jadis, le contact avec des femmes le rendait mal à l’aise puisqu’il manquait d’expérience, mais il trouvait maintenant assez drôle de voir ce genre de réaction sur elles alors que lui ne s’en trouvait pas plus affecté.

Le rouquin la suivit et retira ses bottes, ne serait-ce que pour éviter de laisser des traces suspectes un peu partout. D’où ils se trouvaient, il pouvait entendre les rires gras des pirates, probablement en train de se régaler comme une bande de gros porcs sans toutefois avoir l’intention de payer. Leur esprit se trouvait maintenant très loin, et Reagan le savait bien. Il resta planté derrière Neleam, qui prenait un temps monstre à gravir l’escalier, essayant de ne rien faire craquer. Il ne la suivit pas tout de suite pour la simple raison qu’avec ses jambes, il pouvait facilement gravir plusieurs paliers en même temps et que se limiter comme elle risquait de lui faire perdre l’équilibre. Il trouvait un peu comique de la voir faire autant attention, alors qu’il savait que personne n’allait porter attention aux craquements des planches de bois. Après tout, l’auberge était encore pleine de clients.

Une fois son ascension terminée, Reagan prit ses choses dans ses bras et entreprit de la suivre, ce qui ne prit que quelques secondes. Avec le temps, il avait appris à être très rapide et silencieux. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il était devenu un voleur aussi excellent. Sans faire de bruit, il parvint donc à sauter rapidement d’une marche à l’autre et à se rendre à l’étage, arborant un sourire un peu moqueur.

Une fois arrivés à destination, le déserteur jeta un regard autours de lui. Par chance, ils avaient de quoi se laver, mais rien pour réchauffer l’eau. Il haussa les épaules. Il avait l’habitude de se laver à l’eau froide, et souvent de ne pas se laver du tout et de ne pouvoir profiter de rien d’autre que des vagues pour emporter la saleté. Il n’y avait pas non plus de nourriture, mais il en profita pour ouvrir son sac et sortir une partie du contenu. S’il avait réussi à se sauver avec une partie de leur butin, il avait aussi pris soin de subtiliser un peu de nourriture. Même s’il possédait maintenant les moyens de s’acheter un peu n’importe quoi à manger, partir sans prendre un peu de provisions aurait été stupide dans le cas où il n’aurait croisé aucun village ou auberge durant des jours. Malheureusement, la majorité de sa nourriture était salée et séchée, mais restait tout de même mangeable.

- Tu sais, ils ne risquent pas d’entendre grand-chose. Ni même de se douter que nous puissions se trouver au-dessus d’eux en ce moment même. Tiens, sers-toi. Je t’aurais bien proposé un repas chaud mais tant que ces vermines vont monopoliser la cuisine, ils ne risquent pas de laisser les employés de l’auberge servir leurs clients. Ou alors, les connaissant, ils vont faire payer les clients encore plus cher pour ensuite leur donner des restants. Ils risquent de devoir partir rapidement par contre, pour retourner en mer. Ils vont continuer de me chercher de toute façon, mais ils n’ont pas assez de denrées et de matériel pour rester longtemps à terre. Bon, si ça ne te dérange pas, je vais jeter tout ça.

Sans vraiment lui demander son avis, il commença à retirer ses vêtements du bout des doigts. Il en possédait d’autres, plus propres, et allait maintenant pouvoir en acheter d’autres. Il ne voyait donc pas l’utilité de garder ceux-ci ou de tenter de les sauver de quelconque façon. Il pouvait bien essayer de les laver encore et encore, mais ils risquaient de sentir le crottin durant des siècles. Il se retrouva rapidement à moitié dévêtu, conservant toutefois ses pantalons, et jeta le reste dans un coin avec l’intention de les brûler un peu plus tard. Ses tatouages bleus maintenant impossibles à cacher, il se sentit un peu mal à l’aise. Neleam connaissait certes ses origines, mais il regrettait parfois de s’être laissé marquer de cette façon pour toujours. Il pointa les bassines du menton.

- J’y vais d’abord, ou tu préfères te laver en premier? Ne t’en fais pas, je vais regarder ailleurs. De mon côté, ça m’importe peu que tu vois quoi que ce soit, je n’ai pas grand-chose à cacher.

Il se mit à sourire pour lui faire comprendre qu’il ne faisait que plaisanter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Ven 10 Fév 2017 - 22:25


Neleam arriva en haut des escaliers, fière d’elle. Elle avait aussi discrète qu’une ombre et les pirates n’avaient probablement rien entendu. Elle se retourna pour attendre le pirate et resta stupéfaite lorsqu’elle réalisa qu’il montait les marches quatre à quatre.
Elle était bien trop surprise pour s’offusquer. Elle le regarda, la bouche entrouverte avec la furieuse envie de lui coller son poing dans la figure, mais n’en fit rien. Même si le sourire qu’abordait le jeune homme l’irrita encore plus.
Vexée, la jeune femme se dirigea jusqu’à rejoindre la chambre qu’elle occupait. Une fois à l’intérieur, le Pirate sortit de son balluchon ses provisions tandis que la guerrière croisait les bras, toujours vexée de ce qu’il s’était déroulé dans les escaliers.

- Tu sais, ils ne risquent pas d’entendre grand-chose. Ni même de se douter que nous puissions se trouver au-dessus d’eux en ce moment même. Tiens, sers-toi. Je t’aurais bien proposé un repas chaud mais tant que ces vermines vont monopoliser la cuisine, ils ne risquent pas de laisser les employés de l’auberge servir leurs clients. Ou alors, les connaissant, ils vont faire payer les clients encore plus cher pour ensuite leur donner des restants. Ils risquent de devoir partir rapidement par contre, pour retourner en mer. Ils vont continuer de me chercher de toute façon, mais ils n’ont pas assez de denrées et de matériel pour rester longtemps à terre. Bon, si ça ne te dérange pas, je vais jeter tout ça.

Les arguments du pirate concernant son ascension étaient justes, mais la jeune femme avait la sensation d’avoir été ridicule. Encore plus qu’à son habitude. Mais elle devait avouer qu’avoir un pirate avec elle lui permettrait de mieux comprendre ce peuple sanguinaire et d’éventuellement d’anticiper leurs attaques. C’était beaucoup espérer, mais Neleam était une rêveuse idéaliste.
La bonne nouvelle était que les pirates n’allaient pas s’éterniser, ce qui lui convenait parfaitement. Ces gens n’étaient pas les bienvenus ici.
Le « ça » qui allait être jeté n’était autre que les vêtements de Reagan. Le pirate commença à se dévêtir sans se soucier de la présence de la jeune femme à ses côtés. Il semblait plutôt plongé dans ses pensées, qui devaient être en relation directe avec l’état de ses vêtements : pitoyables. Comme ceux de Neleam.. Du moins ce qui lui en restait. Elle baissa les yeux sur sa tenue proche de celle d’Ève et se dit qu’elle était vraiment navrante comme fille… Heureusement qu’elle avait du change dans la pièce.
Elle tarda à réagir, comme ça semblait devenir une habitude et observa avec une curiosité non feinte les tatouages visibles sur le corps du pirate. Pas facile à dissimuler, mais.. Ils étaient magnifiques. Le bleu lui rappelait celui de l’océan et les motifs… Lui plaisaient énormément. S’avançant vers le pirate, ses yeux rivés sur le torse musclé du jeune homme, elle ne se reconnecta à la réalité que lorsqu’il reprit la parole.

- J’y vais d’abord, ou tu préfères te laver en premier? Ne t’en fais pas, je vais regarder ailleurs. De mon côté, ça m’importe peu que tu voies quoi que ce soit, je n’ai pas grand-chose à cacher.


La demoiselle leva les yeux pour les poser sur ceux de Reagan. Il était nu. En effet, il ne cachait pas grand-chose… C’était étrange en fait. Neleam avait déjà vu un certain nombre d’hommes nus, mais Reagan… lui produisait un certain effet. Elle l’aimait bien, sa chevelure rousse et sa frimousse mutine, ses yeux pétillants… Et son anatomie qu’elle tentait d’ignorer afin de faire bonne figure.
Raté.
Ses yeux dérivèrent vers le bas-ventre du jeune homme et elle fit une moue en hochant la tête.

-En effet, tu n’as rien à cacher.


Voilà. Elle l’avait fait. Mais finalement, cet acte, tout comme ses propos brisèrent la gêne qu’elle éprouvait, créant une certaine complicité entre eux. Ça lui rappelait certaines discussions avec des chevaliers, la nudité était, non pas monnaie courante, mais, un moyen de prouver sa valeur. Chacun en profitait pour exhiber ses muscles et ses cicatrices. Neleam ne voulait pas être mise à l’écart et tenait elle aussi à participer à ces jeunes de testostérone idiots. Elle n’avait depuis lors plus aucun complexe avec son corps, ni avec celui des autres.

-La bassine semble suffisamment grande pour deux…


En fait, Reagan était déjà nu, donc elle ne pouvait pas dire qu’elle allait se laver la première, le pauvre allait se geler les miches –littéralement- car la nuit était fraîche. Et elle, elle n’avait pas envie d’attendre avant de se laver. Elle avait froid et elle puait, un bain était tout ce dont elle rêvait en cet instant. Ou presque.
La guerrière n’avait même pas jeté le moindre coup d’oeil vers la bassine en question, son regard s’était de nouveau perdu sur les tatouages du pirate.
Tendant la main, la jeune femme allait pour toucher la peau tatouée, lorsqu’elle réalisa que ce n’était pas particulièrement correct. Relevant une nouvelle fois les yeux, la main suspendue à quelques centimètres du corps de Reagan, la jeune femme l’interrogea.

-Je peux ? Ils sont tellement… Beaux.


De nouveau, la demoiselle baissa les yeux et toucha légèrement la peau du pirate, là où se trouvait l’encre, caressant ce bout de mer. Ces tatouages étaient vraiment magnifiques.. Dommage qu’ils entraînent une pendaison à quiconque en portait un.

-J’en ai un moi aussi, ça n’a rien à voir, mais….


La demoiselle se redressa et s’éloigna légèrement du pirate, lui dévoilant son côté où s’étirait son tatouage. Un enchevêtrement de lignes et de triangles, symbolisant un loup dans la forêt. Elle se l’était fait de nombreuses années au paravent et ne le montrait que rarement. Si le tatouage était plutôt imposant, il n’était pas non plus particulièrement visible. C’était son secret, et elle ne le montrait pratiquement jamais.

-Ils ont une signification ?


Neleam montra les tatouages du pirate d’un coup de tête, afin qu’il comprenne qu’elle voulait en savoir plus. Cependant, en dévoilant son tatouage elle semblait avoir repris un peu ses esprits et acheva de se dévêtir. Ils étaient dorénavant à égalité.
La jeune femme se dirigea ensuite vers la bassine et serra les dents après avoir posé un pied au fond de l’eau. Elle était glacée. Serrant les dents et retenant un juron, Neleam mit son deuxième pied dans l’eau et, sans se poser plus de questions, s’immergea totalement. Le froid l’encercla brutalement, la faisant expirer tout l’air qu’elle possédait dans ses poumons, tandis que son cœur s’emballait. Les yeux toujours fermés -ça l’aidait à se concentrer- la demoiselle cherchait le courage de se glisser totalement dans l’eau. Elle était assise et avait de l’eau jusqu’à un peu en dessous des épaules. Il fallait qu’elle mette la tête. Mais elle sentait la douleur qui lui broderait le crâne et ça l’empêchait de passer à l’action.
Préférant rouvrir les yeux, la demoiselle observa Reagan


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Sam 11 Fév 2017 - 1:15

Suite à un moment de réflexion qui fût très court, Reagan décida finalement de retirer la totalité de ses vêtements. Sa propre odeur commençait à lui donner un sérieux mal de crâne, et le tissu à devenir sec sans pour autant conserver sa souplesse et sa douceur d’autrefois. Se laver et enfiler un accoutrement propre lui importait maintenant plus que quoi que ce soit d’autre, même plus que de se retrouver complètement à découvert devant une demoiselle dont il ne connaissait pas grand-chose. Par politesse, il attendait que Neleam choisisse mais commençait à être légèrement impatient. Il soutint son regard un instant, jusqu’à le voir descendre vers la région qu’il valait mieux toujours bien cacher en public. Durant quelques secondes, il songea à ce qu’elle avait bien pu vouloir dire par son commentaire, se demandant s’il devait se sentir offensé d’une quelconque façon. Il se contenta finalement d’hausser les épaules en se disant que peu importe son opinion, il n’avait jamais eu de mal avec les femmes, et que ça ne le préoccupait pas particulièrement.

Il esquissa tout de même un sourire en sentant la tension diminuer dans la pièce, mais fronça les sourcils en entendant sa proposition. S’il avait eu plus de salive, il se serait peut-être même étouffé, mais son expression demeura tout de même neutre. Sans vouloir le vanter, Reagan possédait une bonne expérience avec les femmes. Alors que certaines étaient plus difficiles d’approche, d’autres se jetaient presque dans ses bras de façon assez gênante et obsessive à son goût. Il n’y avait plus grand-chose qui pouvait le surprendre et pourtant, cette petite femme ne cessait de le faire depuis leur rencontre. Prendre un bain ensemble, vraiment? C’est vrai qu’au fond, cela risquait d’éviter que l’un se lave dans l’eau sale de l’autre, et qu’ils seraient peut-être un peu plus au chaud. Il ne voyait aucune raison de refuser.

Il pouvait sentir la demoiselle le détailler du regard sans aucune gêne, ce qu’il trouvait particulier. Même lui s’était retenu de le faire alors qu’elle se trouvait là devant lui, aussi peu vêtue, et beaucoup plus visible avec de la lumière. Comme si le temps ralentissait, il fixa du regard la main qui se tendit vers lui et qui resta en suspens. Alors voilà qu’elle allait même le toucher! Il hocha simplement la tête pour lui dire oui en se disant que pour une personne extérieure, ils devaient avoir l’air d’un jeune couple sans aucune expérience en processus de découvrir le sexe opposé. L’idée le fit rire un peu, mais il reprit rapidement son sérieux, arborant toujours son sourire espiègle.

Il ne détestait pas ses tatouages. Après tout, il avait délibérément choisi de se les faire faire, et trouvait même qu’ils lui donnaient un look un peu plus rebelle. Le bleu contrastait avec ses cheveux de feu, et il aimait bien l’effet. Pourtant, dès qu’il mettait un pied à terre, il se devait de les cacher. Jamais il n’aurait cru un jour se retrouver nu en présence d’une chevalière complimentant les œuvres d’art dispersées un peu partout sur son corps. Encore moins qu’elle en possède un elle-même, qu’il n’avait même pas encore remarqué. Intéressé, il observa le tatouage qui semblait lui aussi être bien réussit. Décidément, cette demoiselle cachait bien des surprises. Il prit quelques instants pour réfléchir à la question.

- La plupart, oui. Raconter l’histoire derrière chacun d’eux serait un processus assez long, donc tout ce que je peux dire c’est qu’ils peuvent représenter plusieurs choses. Moi-même, des événements, des souhaits, des…

Sa voix s’éteignis lentement alors que Neleam débutait la tâche de retirer le peu de vêtements qu’il lui restait sur le corps, jusqu’à se retrouver elle-même complètement dévêtue. Sans se cacher, il croisa les bras et l’observa rapidement de haut en bas, avec une expression satisfaite sur le visage. Sa tenue précédente laissait certes peu de place à l’imagination, mais il pouvait maintenant confirmer qu’elle possédait un corps qui risquait de ne pas déplaire à la majorité des hommes, incluant sa propre personne. Sans vraiment pouvoir s’en empêcher, des images se mirent à défiler dans son esprit, et il se racla la gorge pour se ramener lui-même à la réalité.

Répondant silencieusement à son invitation, Reagan la suivit, ne se retenant pas de rigoler en voyant sa peau se transformer en peau de poulet au contact de l’eau froide. De son côté, l’eau risquait de lui remettre les idées en place et d’éviter d’avoir une réaction physiologique gênante dans les circonstances. Il voyait l’hésitation sur son visage, et prit finalement place derrière elle. L’eau était effectivement glacée, mais il ne broncha pas. Il avait l’habitude et espérait que ce serait son dernier. Étant beaucoup plus grand, il avait à peine de place pour ses jambes qui, même ramenées contre lui, dépassaient encore de l’eau. Durant quelques instants, aucun des deux ne prononça un mot. Il ne fût finalement plus capable de se retenir et éclata de rire devant l’absurdité de la situation.

- Franchement, je pense que je vais me souvenir de cette journée toute ma vie! Laisse-moi juste un instant pour me rincer la tête et si tu sens quelque chose dans ton dos, ce sera probablement mes cheveux et non pas un gros rat, donc ne t’inquiète pas!

Pour faire suite à ses paroles, il plongea la tête entre ses jambes, glissant contre le dos de Neleam, et entreprit de frotter chaque centimètre de son crâne et de son visage avec acharnement pour enlever toute trace de défécation. Une fois la tâche terminée, il se sentit déjà un peu plus propre. En se relevant, il remarqua que sa partenaire de bassine avait du jus de la fosse qui croûtait jusque dans le haut de son dos et sans demander, il glissa ses mains froides sur ses épaules pour enlever les cheveux du chemin et entreprendre de frotter sa peau avec l’eau froide.

- C’est franchement dégoûtant et j’espère ne pas revivre quelque chose de similaire un jour. Si j’étais toi, je me frotterais les oreilles… On ne sait jamais jusqu’où ça a pu se rendre. Et pour ta tête, tu as réussi à trouver le courage de le faire ou tu veux que je t’arrose par surprise pour que tu ne puisses plus reculer? Et au fait, ça t’arrive souvent de te balader presque nue comme ça et de te coller sur des hommes? Pas que ça me déplaise, vois-tu, mais certains ont moins de contrôle que moi!

Il fixa l’arrière de sa tête en riant. Il était plus ou moins sérieux, autant pour sa proposition que sa question. Il se doutait que ce n’était pas le cas et se demandait pourquoi elle n’hésitait pas à être autant à proximité de lui. Il détailla son dos et suivit ses courbes jusqu’à ce que l’eau devienne trop opaque pour qu’il puisse voir quoi que ce soit. Décidément, c’était une bien jolie femme, avec toutes les bonnes choses à la bonne place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Sam 11 Fév 2017 - 16:55


Le pirate prit place derrière Neleam et la demoiselle réalisa que la bassine n’était vraiment pas grande. Qu’elle idiote elle était… Tant pis. L’eau s’en retrouverait réchauffée.
Haha.
Réchauffée.. c’était idiot, rien ne pouvait réchauffer l’eau et la jeune femme sentait ses orteils se congeler tandis qu’elle gardait les mains sorties de l’eau, sous peine de perdre à tout jamais ses doigts.
…Pourquoi faisait-elle tout ce cinéma ? Elle avait déjà pris des bains d’eau froide, mais là… Elle était tellement sale, qu’elle devrait passer toute la nuit dans l’eau pour que la puanteur l’abandonne. C’était sans parler de ses cheveux.

- Franchement, je pense que je vais me souvenir de cette journée toute ma vie! Laisse-moi juste un instant pour me rincer la tête et si tu sens quelque chose dans ton dos, ce sera probablement mes cheveux et non pas un gros rat, donc ne t’inquiète pas!

C’était le bon côté d’avoir les cheveux courts, Reagan allait pouvoir les laver rapidement et oublierait les mauvais souvenirs de cette journée… Neleam, elle, était dans de beaux draps. Tandis qu’elle sentait la chevelure du jeune homme frôler son dos, elle visualisa l’état de ses cheveux. Du purin et de la terre. Le tout sec. …Elle soupira, tandis qu’elle se demandait si la dernière solution n’était pas de tout couper.
Elle songea ensuite aux propos de son camarade d’infortune, tandis qu’il se lavait avec soin. Elle n’avait rien demandé de toute cette aventure. Ça avait commencé tandis qu’elle allait à la plage, regarder le coucher du soleil et profiter du doux bruit de la mer en regardant les étoiles. Elle avait alors heurté un homme qui l’avait pris sur son dos, l’embarquant dans sa course folle. Un pirate qui désertait. Neleam avait couvert sa fuite puis… elle l’avait rejoint dans l’aventure. C’était à ce moment-là que les choses avaient véritablement dérapé, même si elles avaient commencé de manière forte peu.. Traditionnelles. Ils s’étaient jetés dans une fosse puante, avaient rampé dans les bois… Neleam se souvenait également avoir craqué, psychologiquement. C’était probablement dû à ces derniers temps, où elle n’était plus vraiment elle-même. Mais de là à fondre en larme devant un inconnu… Et à se dévêtir, elle ne devait pas oublier cette partie. Elle avait ôté ses vêtements devant un inconnu, sans raison.
La guerrière secoua la tête en riant, avouant que cette journée serait difficile à oublier. Elle avoua ensuite à voix haute, plus à elle-même qu’à Reagan, que dans tous les cas elle n’irait pas s’en vanter. Tandis qu’elle parlait, elle frottait sa peau, cherchant à se débarrasser de tout ce qu’elle avait récupéré lors de cette excursion nocturne. Elle nota la présence d’éraflures et se dit qu’elle n’avait pas le courage de désinfecter tout ça…
Elle jeta un coup d’œil par-dessus son épaule lorsqu’elle sentit quelque chose toucher son dos. Ce n’était plus les cheveux du rouquin, mais ses mains, qui semblaient l’aider à se nettoyer. En effet, elle n’oublierait pas de si tôt qu’un pirate l’avait également lavée… Elle détourna le regard, sentant une rougeur s’emparer de ses joues. Étrangement, ce pirate ne la laissait pas indifférente, mais elle se demandait si elle n’était pas amoureuse du danger et de tous les hommes qui étaient hors de sa portée. Probablement cette certitude qu’il n’y aurait rien de sérieux entre eux qui la faisait craquer pour ces hommes séduisants dont les chemins s’étaient croisés par accident. Quelque chose ne devait vraiment pas tourner rond chez elle.

- C’est franchement dégoûtant et j’espère ne pas revivre quelque chose de similaire un jour. Si j’étais toi, je me frotterais les oreilles… On ne sait jamais jusqu’où ça a pu se rendre. Et pour ta tête, tu as réussi à trouver le courage de le faire ou tu veux que je t’arrose par surprise pour que tu ne puisses plus reculer? Et au fait, ça t’arrive souvent de te balader presque nue comme ça et de te coller sur des hommes? Pas que ça me déplaise, vois-tu, mais certains ont moins de contrôle que moi!


Elle était bien d’accord, elle ne comptait pas renouveler l’expérience de si tôt. Elle rit de bon cœur aux propos du pirate et s’appliqua à laver ses oreilles, tout comme son visage. L’eau était déjà trouble et noirâtre. Ce qui ne l’encourageait pas à mettre sa tête entière sous l’eau même si son cœur avait réussi à retrouver un battement plus régulier et ses pieds étaient définitivement perdus. Elle s’était habituée au froid et imaginait la couleur légèrement violacée de ses lèvres. C’était un mal nécessaire, et l’idée d’être arrosée par surprise.. Ce n’était pas une bonne idée, elle risquait de ne pas retenir quelques hurlements, qui pour le coup avertiraient les pirates de sa présence à l’étage.
Les dernières répliques surprirent Neleam, qui était concentrée à trouver une technique pour se laver les cheveux et elle se retourna. Les yeux écarquillés, elle nota le sourire moqueur sur les lèvres du jeune homme et elle accepta de bonne grâce le coup. Elle lâcha un éclat de rire avant de soupirer à s’en fendre l’âme.

-Oui, à toute les pleines lunes, j’arrache mes vêtements et jette mon dévolu sur des inconnus dans l’espoir de les dévorer… C’est rare que ces hommes soient aussi appétissants que toi…

Neleam rit, s'imaginant dans de telles situations et secoua la tête. Non, ce n’était vraiment pas crédible. Enfin, elle espérait qu'il saisi l’humour.

Avait elle vraiment dit qu’il était appétissant ? Mais quelle c…

Mieux valait qu’elle cesse de parler. Comme pour se punir, la jeune femme se laissa couler au fond de la baignoire, relevant les pieds, puisque tout ne rentrait pas dans la baignoire. L’eau était toujours aussi froide et ce fut comme un était autour de sa tête. Ses pensées s’éparpillèrent pour que seule la douleur puisse habiter sa petite tête d’idiote.
Reprenant son souffle à la surface, Neleam reprit la parole.

-J’ai trouvé le courage, je veux bien un coup de main pour.. démêler si possible ou du moins tenter d’enlever le plus de terres/cailloux/branches et autres trucs qui s’y trouvent.


Neleam se retourna de nouveau, les cheveux plaqués sur la tête, ruisselants d’eau.

-Enfin, si ça ne te dérange pas.. Désolée, je ne veux pas… Je peux me débrouiller seule au besoin, ne t’en fais pas. Si tu veux te sécher il y a…
La demoiselle jeta un coup d’œil et avisa une unique serviette posée sur le lit. Une serviette. Je te la laisse.

La demoiselle sourit à Reagan, se disant qu’elle avait suffisamment maltraité le pauvre homme, il méritait un peu de gentillesse et d’espace, il fallait vraiment qu’elle se contrôle.
..Elle se débrouillerait avec ses cheveux. Elle visualisa la fois où elle était pleine de boue, suite à un combat en extérieur, et qu’elle s’était lavé les cheveux dans le seul récipient qui possédait l’eau courant.. c’était à Al-Jeit, dans la fontaine située juste devant le Chevalier qui Gondole. Elle avait passé de longues minutes à se laver les cheveux dans la fontaine, jusqu’à ce que des gardes passent par hasard et se mettent à rire, rameutant ainsi toute la population de l’auberge et piétinant l’honneur de la demoiselle.
Oui, c’était une catastrophe ambulante, elle saurait se laver les cheveux, mais ça risque d’être une tâche ardue… Dans tous les cas elle se doutait que l’odeur nauséabonde s’était déjà incrustée et qu’elle serait bonne pour aller faire un soin capillaire, de retour à la Citadelle.

La demoiselle se prépara à replonger dans l'eau, bien décidée à s'occuper de ses longs cheveux qui flottaient dans la baignoire, caressant des bouts de peau et s'enroulant entre eux. Plus de nœuds, youpi.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Sam 11 Fév 2017 - 20:25

Le rouquin tourna la tête, un coude sur la bassine et le menton dans la paume de sa main, en tentant de se retenir de rire. Effectivement, toute cette situation devenant de plus en plus absurde. Lui, appétissant? Il devait être encore mieux, recouvert d’une bonne sauce! Il sourit tout de même en entendant ces propos. Même si la situation dans laquelle il se trouvait était très particulière, il fût surpris de constater que les malaises entre eux ne duraient jamais bien longtemps. Au courant de sa vie, il avait croisé bien des femmes qui se seraient enfuies sans jamais se retourner, ne serait-ce que pour éviter de faire face à la gêne causée par certaines circonstances.

Reagan sursauta en sentant la jeune femme glisser vers lui comme pour se mettre en boule. En voyant ses pieds remonter lentement vers l’extérieur, il détourna les yeux, de peur de voir quelque chose de trop par accident. Même s’il s’était allègrement rincé l’œil quelques minutes plus tôt, ce qui n’avait pas semblé déranger Neleam, il y avait toujours des limites à zyeuter des choses qui ne lui appartenaient pas. Reculant le plus possible dans la bassine, tâche presque impossible, il la regarda disparaître sous l’eau, pratiquement entre ses jambes. Elle ne devait pas avoir réfléchis à ce détail et rapidement, il plongea les mains à sa suite pour protéger ses biens précieux, soupirant de soulagement après avoir réussi.

Une fois relevée, il écarta les bras pour les poser sur les rebords de la bassine et observer sa coéquipière de nettoyage. Elle était assez difficile à lire, celle-là. Ou du moins, plus que d’autres. Elle se jetait parfois sur lui ou balançait des paroles sur un coup de tête et sans vraiment réfléchir, pour finalement prendre conscience de la situation et être embarrassée. Mais cela ne durait pas très longtemps et elle recommençait ensuite. Il voyait là une jeune femme assez spontanée, mais espérait qu’elle se retienne en général, car cela pouvait certainement lui poser des problèmes.

Il haussa les sourcils lorsqu’elle se retourna vers lui, ses cheveux mouillés et couverts de saletés plaqués contre sa tête et son visage. La vision devant lui était assez comique, il devait se l’avouer. Reagan ne connaissait pas l’âge de Neleam et, malgré sa petite taille, il se doutait qu’elle devait être un peu plus âgée que lui. Dans son rôle de chevalière, une grande maturité émanait d’elle et pourtant, lorsqu’ils se retrouvaient seuls, elle donnait l’impression d’être plus jeune que lui. Il trouvait ça un peu mignon, d’un sens, de voir une certaine naïveté chez une femme capable de foncer tête première dans un combat. Décidément, il trouvait Neleam particulière, mais pas de façon négative. Il soupira en souriant tout de même.

- Mais oui, je vais t’aider. Après tout, c’est en partie ma faute si tes cheveux ont l’air de… ça. Attends, j’ai quelque chose que tu vas certainement apprécier. Et ça va, pour la serviette, je n’ai pas l’habitude d’en utiliser.

Il fit un mouvement de la main désignant la tignasse de la chevalière pour appuyer ses mots, et entreprit de sortir de la bassine. L’air froid sur sa peau n’était pas très agréable, mais tout de même plus que l’eau sale et glacée dans laquelle il baignait. Il traversa la pièce, saisissant la serviette d’une main et son sac de l’autre, et entreprit de chercher au fond de celui-ci jusqu’à trouver un peigne fin en bois qu’il gardait jalousement depuis des années. Malgré son statut de pirate, jamais Reagan n’avait voulu ressembler aux autres, souvent sales et puants. Sa chevelure se devait d’être bien entretenue, ne serait-ce que pour se sentir mieux lui-même et aussi ne pas attirer les soupçons sur lui. Satisfait, il revint vers la baignoire, toujours sans se préoccuper d’être complètement nu ou de laisser des traces d’eau partout, et tendit une main à la brunette pour l’aider à sortir de la bassine. Une fois que cela fut fait, il enroula rapidement la serviette autours d’elle en lui faisant signe de s’asseoir sur le sol.

Sa technique était bien simple. De cette façon, elle allait pouvoir sortir de l’eau sale, commencer à se réchauffer et se sécher, mais laisser ses cheveux tremper. Sans dire un mot de plus, il se mit à genou près d’elle et entreprit de chercher dans sa tignasse pour retirer les brindilles, feuilles et autres débris sur quoi il pouvait mettre la main. En examinant le plus près possible, il eut l’impression de voir quelque chose bouger dans son cuir chevelu. N’aimant pas particulièrement les trucs rampants, il eut un mouvement de recul puis se ravisa en se disant qu’il valait mieux ne pas trop faire paniquer Neleam. Une expression de dégoût sur le visage, il se mit à séparer ses cheveux sans ménagement pour tenter de trouver l’intrus, un insecte qui n’avait rien à faire là. Après avoir mis la main dessus, il le jeta plus loin, trop dégoûté pour l’écraser. Il venait quand même tout juste de se laver! Armé de son peigne, il entreprit de défaire les nœuds et de retirer la terre toujours accrochée à ses longs cheveux.

- Tu avais un clandestin dans la tête mais ne t’en fais pas hein, je me suis occupé de son cas! Au fait, pourquoi est-ce que tu te promenais seule? À part cette auberge, il ne semble pas y avoir grand-chose dans le coin alors je me demandais ce que tu pouvais bien trouver d’intéressant à faire ici… Est-ce que tu voyages? Seule? Tu n’as pas de compagnon, ou quelqu’un qui t’attends?

Il posait beaucoup de questions, certaines peut-être un peu trop personnelles. De toute façon, ils étaient déjà nus et venaient de prendre un bain ensembles alors il pouvait bien se permettre d’avoir un peu plus de précisions sur elle. Il se demandait aussi effectivement si elle avait quelqu’un dans sa vie, considérant les circonstances. Il avait l’habitude de s’amuser ici et là avec les femmes et même s’il manquait parfois de délicatesse dans ses paroles, il respectait tout de même un certain code d’honneur, comme de ne pas toucher à une demoiselle déjà prise. De son côté, même s’il n’avait jamais eu de relation sérieuse puisque cela était impossible, il s’était toujours dit que tant qu’il était libre il avait le droit de s’amuser, mais lorsque ce ne serais plus le cas, il n’irait pas voir ailleurs.

- Je demande simplement parce que si c’est le cas, je me sentirais un peu coupable de me retrouver dans une telle position alors qu’il y a une personne qui me ferait probablement la peau pour ça. Question de respect, vois-tu. Mais je n’ai pas l’impression que tu sois ce genre de personne.

Il réfléchit un instant à ses propres pensées. Son but n’était pas de s’amuser ou de batifoler avec elle, mais les faits restaient les mêmes. S’il avait eu une femme, il n’aurait pas apprécié que celle-ci se dénude et se lave avec un homme qu’elle connaissait à peine. Ou avec quel homme que ce soit, au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Sam 11 Fév 2017 - 23:15


Neleam était assise, hors de la bassine et enrubannée dans sa serviette. Reagan était galamment parti la chercher, et ce sans même s’essuyer ni se soucier des traces d’eau qui perlaient dorénavant sur le sol, puis il lui avait tendu le bout de tissu. Il allait l’aider… Et la guerrière n’avait pas bronché. Elle avait suivi le mouvement, jusqu’à se retrouver assise, dos à la baignoire, un homme tentant de démêler ses cheveux avec un peigne, qui semblait être son bien le plus précieux.
La demoiselle savourait la tiédeur –relative cela va de soi- de l’air sur sa peau. Son sang commençait à circuler de nouveau jusqu’aux extrémités. Les yeux fermés, elle se concentrait sur les gestes précis du pirate, se demandant qui du peigne ou de la chevelure rendrait les armes en premier.
Elle sentit le pirate se crisper un instant et écarter sa chevelure, avec moins de douceur que quelques instants au paravent, mais la jeune femme ne bougea pas. Elle lui faisait confiance… C’était quand même étrange. C’était la première fois que quelqu’un s’occupait d’elle. Elle était du genre indépendant et ne montrait jamais ses faiblesses, et pourtant, en cet instant elle savourait la présence de cet inconnu qui prenait soin d’elle. C’était totalement absurde. Mais agréable.
Se laissant aller la guerrière savoura le silence, rapidement rompu par Reagan.

- Tu avais un clandestin dans la tête, mais ne t’en fais pas hein, je me suis occupé de son cas! Au fait, pourquoi est-ce que tu te promenais seule? À part cette auberge, il ne semble pas y avoir grand-chose dans le coin alors je me demandais ce que tu pouvais bien trouver d’intéressant à faire ici… Est-ce que tu voyages? Seule? Tu n’as pas de compagnon, ou quelqu’un qui t’attends?


Neleam s’était crispée lorsque le pirate lui avait avoué qu’elle avait de la vie sur la tête, mais… elle n’avait pas bougé. Qu’aurait-elle pu faire d’autre que hurler ? Mentalement elle se promit de ne plus mette le moindre orteil dans une fosse, c’était une mauvaise première expérience.

La demoiselle rouvrit les yeux lorsque le pirate la questionna quant aux raisons de sa présence ici et de sa situation conjugale. Il était direct, c’était le moins qu’on puisse dire. Mais maintenant qu’ils étaient là, après avoir échappé à la mort et pris un bain ensemble peut-être que quelques réponses étaient nécessaires.
Lorsqu’elle entendit la justification du pirate, concernant son code moral, Neleam sourit et, mesquine, se tourna afin de faire face au jeune homme. Les yeux pétillants, elle s’amusa à prendre une pose de femme fatale avant de prendre la parole.

-hum… Tu ne risquerais pas ta peau sciemment juste pour quelques délicieuses minutes en ma compagnie.. ?

Neleam tenta un regard « chaud comme la braise » avant de se mordre les lèvres, se retenant d’exploser de rire. Ce fut peine perdue, les larmes lui montèrent aux yeux, tandis qu’un énorme sourire lui barrait le visage.
-Non personne ne m’attend nulle part, rassure-toi. Et même si c’était le cas, je m’estime maître de mon corps et mon temps, je ne supporterais pas qu’une personne me dise quoi faire ou me reproche d’avoir agi de telle ou telle manière.
Le visage plus sérieux, Neleam continua sur sa lancée.

-C’est peut-être pour ça que le célibat me colle à la peau… Parce que je suis trop indépendante et que j’ai la bougeotte. Un couple ça peut difficilement tenir si on est éloigné et que l’un cherche perpétuellement à mettre sa vie en péril et à découvrir de nouvelles terres, de nouvelles personnes…


Le regard de la jeune femme se perdit un instant dans le lointain, tandis qu’elle se dévoilait. Ca ne la gênait pas plus que ça, elle n’avait pas particulièrement de secrets, mais c’était tout de même étrange. Cet homme était supposer être son ennemi et ils discutaient de leur vie sentimentale presque nus –voir totalement pour certain, hum hum. Les choses ne tournaient vraiment pas rond…
Mais elle aimait ça !

-Quant à ce que je fais dans ce coin paumé… j’en sais rien. J’avais envie de voir la mer, de bronzer et… de me retrouver. Je traverse une crise existentielle, la crise de la … Neleam réfléchit un instant, essayant de calculer son âge. Vingt-sizaine. Je crois.

La moue de Neleam montrait qu’elle ne croyait que moyennement à ce qu’elle disait. Elle était véritablement perdue, c’était probablement pour cette raison qu’elle était aussi instable et qu’elle restait accrochée à ce pirate alors que leurs chemins auraient déjà dû se séparer.
Revenant à la réalité, Neleam retrouva son dynamisme habituel et posa ses questions.

-Bon assez parlé de moi ! Toi, Tu n’as personne sur ton bateau ou ton île qui souffrira de ton départ ? Tu es prêt à renoncer à la mer ? Et... aux femmes ? Parce qu’avec tous ces beaux tatouages.. ça va te compliquer la tâche, tu ne pourras pas facilement trouver une amante, à moins de rester habillé.. Ce qui serait dommage.

Neleam observa les yeux plissés le torse musclé du pirate. On lisait ses muscles bien dessins et fermes, sans qu’il ait pour autant une carrure sur-développée. Ca serait du gâchis que de cacher un tel corps. Et puis elle devait avouer qu’avoir des relations avec un homme habillé ça ne l’emballait pas du tout. C’était une barrière physique entre eux, donc c’est difficile ensuite d’entrer en parfaite communion avec l’autre et de savourer la moindre parcelle de son corps et de son être.
Elle s’éloignait du sujet.

-Hum, et donc, tu comptes aller où avec ton baluchon ?



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Dim 12 Fév 2017 - 1:45

Le fugitif s'arrêta en sentant Neleam se tourner vers lui et ils arrivèrent rapidement face à face alors qu'il tenait toujours les bras en l'air, son peigne dans une main et ses mèches de cheveux dans l'autre. Il baissa les yeux pour voir la position de la jeune femme qui se voulait être soit aguichante ou suggestive, et s'esclaffa quelques secondes. Étrangement, la pose de la jeune femme ne semblait pas du tout naturelle même s'il avait vu beaucoup de dames tenter de la faire pour attirer les hommes. Et en fait, c'était probablement pour ça qu'elle semblait être si étrange car chaque fois, c'était beaucoup trop forcé pour être sérieux ou naturel. Ses yeux fixèrent un instant son regard, et descendirent furtivement sur ses lèvres. Il roula ensuite des yeux avant de se remettre à la tâche et d'attaquer les noeuds.

En réalité, il se trouvait imbécile car à bien y réfléchir, malgré l'exagération de la brunette et bien qu'il refusa de se l'avouer, ces techniques foireuses fonctionnaient presque sur lui. Ou peut-être qu'il la trouvait tout simplement de son goût. Dans tous les cas, il comprenait maintenant pourquoi les femmes s'obstinaient à agir de cette façon. Car aussi ridicule que cela ait pu paraître, ce genre de comportement fonctionnait vraisemblablement avec les bonnes personnes.

Toujours en nettoyant les cheveux, Reagan écouta attentivement son petit monologue en se disant qu'il arrivait à se reconnaître dans ses paroles. Il se disait à peu près la même chose même si, dans son cas, il n'avait jamais eu le choix de laisser derrière ce qu'il croisait sur la terre. Il allait et venait comme le vent, avait des conquêtes ici et là. Certaines lui demandaient de rester et c'est sans culpabilité qu'il les laissait derrière. Il n'avait encore jamais rencontré quelqu'un qui respectait son train de vie, ou à qui il fût assez attaché pour le changer. Ça ne lui posait d'ailleurs pas de problème. S'il pouvait éviter des déceptions ou de devoir vivre une séparation déchirante, ça faisait bien son bonheur.

Il comprit que, tout comme lui, Neleam semblait chercher un certain sens à sa vie, et devait probablement le faire en errant jusqu'à trouver la réponse. Il ne fût pas surpris par son âge, comme il se doutait qu'elle était plus vieille que lui. À bien la regarder, il ne lui aurait probablement pas donné plus. Peut-être un peu moins, certes, mais sans plus. Ce fût ensuite à son tour de lui poser des questions, et il la surprit en train de détailler ce qu'elle pouvait voir de son corps, encore une fois. Il se mit cette fois à rire à plein poumons, en se reprenant pour ne pas attirer l'attention des personnes présentes dans l'auberge. Il recula un peu, posant un bras sur le rebord de la bassine, et avança son visage vers celui de la chevalière, arrêtant à quelques centimètres pour la dévisager un instant avant de briser le silence.

- Premièrement, ma réponse à ta première question est non, bien que l'invitation soit bien tentante formulée de cette façon.

Il lui lança son sourire espiègle et retourna à sa position initiale. Il espérait l'avoir surprise et voir sur son visage une réaction de gêne similaire à celle qu'il avait déjà vue auparavant. Examinant les cheveux, il constata qu'il n'y avait presque plus de terre, et que la majorité des gros noeuds avaient disparus.

- Ensuite, je dois dire que je suis d'accord. Je suis une personne qui se trouve rarement au même endroit. C'est assez difficile de garder contact dans une situation pareille, ou comme la tienne. Il en faudrait beaucoup pour me convaincre de ne plus bouger pour une personne. Et une crise existentielle, ça vient n'importe quand. C'est pour ça que je me trouve ici en ce moment, je suppose. 

Satisfait du résultat, Reagan délaissa les cheveux de Neleam pour se concentrer sur les siens, passant quelques coups de peigne pour les coiffer du bon côté. Sa peau était encore humide mais ne tarderait pas à sécher et il se leva donc pour aller enfiler un pantalon léger et une chemise de rechange, qu'il portait généralement en dessous de plusieurs autres morceaux de vêtement. Pour dormir, toutefois, il était plus confortable de garder le minimum. Il soupira tout en s'habillant, le dos tourné à sa comparse.

- Non! Ni demoiselle ni famille, et ma relation avec les autres pirates n'était pas particulièrement pleine de bons sentiments. Je n'ai pas d'attache ou de racine où que ce soit. La mer, ça fais plus de quinze ans que je la vois à tous les jours, et peu de choses changent. Pour ce qui est des femmes...

Il se retourna en croisant les bras, un sourire arrogant et sûr de lui sur le visage. Ses tatouages ne lui avaient jamais posé de problème, particulièrement lorsque les femmes venaient l'aborder d'elles-mêmes. Contrairement à bien d'autres pirates, le rouquin était toujours bien habillé, merci à ses talents de voleur, et surtout, beaucoup plus propre et articulé. Dans l'ivresse du moment, les demoiselles ne posaient pas de question sur la provenance de ses oeuvres arts même si la couleur de ceux-ci le trahissait. 

- Le fait de n'avoir personne qui m'attend ne veut pas dire que ça n'a jamais été une possibilité. Tu serais surprise de ce que les gens acceptent de faire ne serais-ce que pour passer un peu de temps avec la personne qui les intéresse, incluant choisir d'ignorer des choses qui sont évidentes. Être pirate est loin d'être la chose la plus choquante, d'ailleurs. Et dis donc, si tu préférais que je reste nu, tu aurais dû le dire! 

Il prit soudainement une expression sérieuse, ce qui lui arrivait rarement mais qui voulait dire beaucoup venant de lui.

- J'ose espérer que la personne qui souhaitera réellement être avec moi ne verra pas mes tatouages comme un obstacle à notre relation. Et si c'est le cas, bien elle n'est pas digne de mon attention.

Suite à cette affirmation, il se laissa tomber sur le lit qui, bien que pas très confortable, faisant changement du hamac qu'il occupait dans la cale humide du bateau. Son estomac se mit à gargouiller et il étira le bras pour saisir des morceaux de viande séchée et les mastiquer. Il avait hâte de pouvoir avoir un vrai repas nourrissant, toutefois. La bouche à moitié pleine, il ne prit pas la peine d'avaler et fit balancer ses jambes dans le vide, réfléchissant à une réponse.

- Et... Aucune idée. Partout, n'importe où. Je vais essayer de me procurer un cheval, je suppose. Plus de possessions. Je ne sais pas trop qu'est-ce que je cherche. La liberté, peut-être? J'ai juste besoin d'avoir les pieds bien ancrés dans le sol et d'aller un peu partout jusqu'à ce que je trouve la réponse, peu importe ce qu'elle est. Et toi, tu vas où?

L'espace d'un instant, Reagan eu l'impression que Neleam lui posait cette question pour que leur chemin ne se sépare pas tout de suite. Mais au fond, il ne voyait pas trop ce qu'elle allait retirer d'avoir un compagnon de voyage comme lui. Elle était chevalier, et lui était un ex-pirate recherché. Former une alliance aussi absurde pour voyager semblait comique, mais peu probable. Traîner avec lui finirait probablement par lui causer des problèmes, et il doutait qu'elle souhaite répéter une expérience comme celle d'aujourd'hui. Il n'allait d'ailleurs certainement pas lui proposer cette option, pour éviter d'avoir l'air ridicule devant son refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Dim 12 Fév 2017 - 23:44


Reagan était un pirate plein de vie et Neleam apprécia qu’il rît aussi naturellement à ses propos. Il avait de l’humour et n’avait pas honte de s’esclaffer, deux bons points pour lui.
Neleam observait le jeune homme, attendant une réponse à ses questions, lorsqu’elle nota la pose qu’il prit, accoudée sur la bassine. Il avança ensuite son visage jusqu’à ce qu’un rien les sépare. Il était près. Très près.
Le cœur de la demoiselle rata un battement tandis qu’elle écarquillait les yeux. Elle chuta malencontreusement dans le regard limpide du jeune homme. Un bleu miroitant qui l’empêcha de réagir, se contentant de sentir son souffle caresser légèrement sa peau lorsqu’il prit la parole.
Il n’était pas prêt à mourir pour ses beaux yeux. Le charme se rompit, le pirate recula et Neleam éclata de rire. C’était un prêté pour un rendu. La demoiselle n’avait rien imaginé, son esprit s’était figé, mais elle sentait comme une pointe de déception, qu’elle fit rapidement taire. C’était un jeu pour eux deux, autant noyer dans l’œuf toutes ses envies irrationnelles.
Le pirate répondit généreusement aux questions tandis qu’il achevait de s’occuper de la chevelure de Neleam. C’était un voyageur lui aussi, sans réelles attaches.

Neleam le regarda d’un œil moqueur lorsqu’il se mit à peigner sa propre chevelure, mais ne dit rien, ça n’aurait pas été très chevaleresque de sa part. Elle se contenta de tresser sa chevelure et de l’enrouler à l’arrière de son crâne dans un souci pratique.
Reagan n’avait pas de femme ni de compagne, mais après tout, il était jeune. La demoiselle, pour la première fois, se demanda quel était son âge. Elle se prit à l’observer avec plus d’attention et réalisa qu’il n’était pas bien vieux… Étrangement, cette sensation ne la mettait pas vraiment à l’aise. Elle n’avait pas songé un instant à l’âge ni à la vie du pirate, mais maintenant qu’ils étaient à la lumière et que rien ne les pressait, il lui semblait avoir moins de vingt ans. Il parlait de femme, comme s’il avait déjà eu de nombreuses conquêtes, mais… il devait en avoir tant, si ?
Secouant la tête, Neleam sourit devant sa remarque, qu’elle n’avait qu’à lui demander de rester nu si elle désirait se rincer l’œil. Étrangement, ça lui rappela sa première rencontre avec Garrus, il s’était attablé avec elle torse nu et elle n’avait pu s’empêcher de le dévorer du regard. Leur relation avait été pleine de passion, mais le résultat… démontrait que les chevaliers ne pouvaient avoir de relation à distance et en ignorant quand ils se reverraient et si même ils se reverraient. Le cœur serré, Neleam chassa ces pensées de sa tête, ce n’était pas le moment d’y penser, surtout que Reagan lui avouait que les femmes ignoreraient ses tatouages contre la promesse de passer une nuit exquise.
Comme quoi.. Malgré toutes les histoires sanglantes racontées à propos des pirates, les femmes restent attirées par leur côté mauvais garçon. Mais en serait-il de même pour les dames de la capitale ? Les pirates étaient vraiment considérés comme les ennemis de l’empire, il était fort probable qu’il soit dénoncé dès le lendemain matin dans le but d’être pendu haut et court… Frissonnant, Neleam se dit que ce n’était guère attirant.

- J'ose espérer que la personne qui souhaitera réellement être avec moi ne verra pas mes tatouages comme un obstacle à notre relation. Et si c'est le cas, bien elle n'est pas digne de mon attention.


La guerrière fronça les sourcils, se demanda si elle devait prendre cette remarque pour elle, puis haussa les épaules mentalement. Peu importait. Il n’avait pas tort, mais c’était un fait qu’il ne devrait pas négliger, que ses tatouages seraient un frein à toute relation, c’était comme s’il se promenait avec un couperet au-dessus de sa tête et qu’il confiait le levier à ses compagnes de la nuit. C’était risque, mais son choix.
Il devait juste trouver la bonne, celle qui ignorerait ce couperet et qui déciderait de l’aimer malgré tout. Une belle idylle, Neleam espérait qu’il trouverait une telle femme, même si elle sentait qu’il n’avait pas l’intention de la chercher afin de profiter de sa liberté nouvellement acquise.

Reagan s’était levé et la demoiselle en avait fait de même. Elle ne se dirigea pas vers le lit où se trouvait Reagan confortablement installé -du mieux possible en prenant en considération le matelas- ni vers la nourriture, mais vers ses affaires et entreprit de trouver une tenue de voyage, légère et pratique, afin de ne pas passer le reste de la nuit presque nue. Reagan quant à lui avait revêtu des vêtements en toile qui provenaient de son baluchon de voyage.

- Et... aucune idée. Partout, n'importe où. Je vais essayer de me procurer un cheval, je suppose. Plus de possessions. Je ne sais pas trop qu'est-ce que je cherche. La liberté, peut-être? J'ai juste besoin d'avoir les pieds bien ancrés dans le sol et d'aller un peu partout jusqu'à ce que je trouve la réponse, peu importe ce qu'elle est. Et toi, tu vas où?


Neleam cessa de fouiller pour observer Reagan. Il avait de belles idées, Neleam avait l’impression de se revoir quelques années plus tôt avec cette envie de parcourir le monde été de voir où le monde la mènerait.
Se procurer un cheval..L’image de Firmament apparut à l’esprit de la jeune femme et elle se dit que Reagan passerait probablement sa fortune pour acheter un cheval. Et si elle lui prêtait le sien, pour quelque temps… Chassant cette idée, Neleam n’était pas prête à confier son destrier à un presque inconnu, sympathique, certes, mais sans aucune garantie de revoir un jour son précieux ami.

-Je n’en sais rien. Neleam sourit à Reagan. Mon port d’attache c’est Al-Jeit, mais je n’ai pas envie d’y rentrer de suite, je viens à peine de m’en échapper… J’avais envie de traîner, de profiter de la nature, découvrir de nouveaux lieux paradisiaques en Gwendalavir et de savourer un peu de solitude, mais…

La demoiselle se tut et baissa les yeux. Mais.. Elle n’en savait rien. Cette envie semblait s’être éloignée, comme si elle n’était plus d’actualité.Elle aurait bien aimé passer plus de temps avec le pirate, elle s’amusait bien. En fait, elle se sentait vivante et ça lui faisait un bien fou.

Un bruit assourdissant la sortit de ses pensées. Il y avait de la casse dans la cuisine et…quelqu’un montait les escaliers bruyamment !
L’instinct de la guerrière reprit le dessus et elle attrapa souplement son sabre qui était sagement rangé à côté de lit. Elle se plaça légèrement devant Reagan, comme pour le protéger ou le dissimuler. Elle sentait sa présence juste derrière elle, mais la chassa de ses pensées pour se concentrer sur les bruits qui lui parvenaient à l’oreille. Que se passait-il ?
Mentalement, elle s’insulta d’avoir autant pris son temps pour se vêtir, car elle était toujours enroulée dans sa serviette et Reagan n’avait pas de vêtement, autrement dit s’ils étaient découverts, ils seraient dans une belle position.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Lun 13 Fév 2017 - 9:33

Le rouquin réfléchissait à ses propres paroles ainsi qu’à celles de Neleam. Il n’avait jamais mis les pieds à Al-Jeit, et ce n’était probablement pas une très bonne idée pour les pirates de s’y aventurer de toute façon. Il ne s’était jamais vraiment éloigné de la côte, juste assez pour avoir le temps de retourner sur le navire lorsque l’équipage remettait le vent dans les voiles. Il se trouvait certes toujours dans une position délicate mais son petit doigt lui disait qu’il arriverait sans doute à s’éclipser et à enfin pouvoir vivre sa vie selon ses propres règles. Il lui suffisait d’attendre le moment ou les pirates décideraient de partir pour prendre la direction opposée à la grande étendue bleue jusqu’à se rendre à une ville. Malgré leur trésor volé, ils ne risqueraient jamais de s’aventurer aussi loin et de se faire mettre la corde au cou.

Un grand bruit le fit sortir de ses pensées et en quelques secondes, il se retrouva bien droit sur ses jambes, son arme à la main. Apparemment, il n’était pas seul à avoir eu cette réaction, et il baissa la tête vers la petite femme qui venait de se placer devant lui. Il roula les yeux en souriant. Elle avait beau être un chevalier et lui un ex-pirate, cela ne voulait pas dire qu’il ne savait pas défendre lui-même la peau de ses propres fesses. Il eut l’idée de lui dire qu’il la dépassait au moins d’une tête et que toute tentative de le cacher était futile, mais il se retint en entendant des bruits de pas beaucoup plus lourds que les leurs provenant des escaliers.

Sans dire un mot, il contourna Neleam en lui faisant signe de ne pas parler, pour venir se placer près dans la porte dans l’espoir d’entendre quelque chose. Il ne fût d’ailleurs pas déçu. Ces hommes ne prenaient jamais soin de baisser le ton, habitués à ce que leur voix soit toujours enterrée par le son des vagues et du vent. Apparemment, après s’être joyeusement empiffrés comme des sangliers bien gras, les deux comparses se devaient maintenant de faire un dernier tour de l’auberge avant de reprendre la route vers la plage afin d’y attendre le reste de l’équipage.

- C’est trop silencieux, que j’te dis. Moi, je dis qu’on devrait juste entrer dans les chambres et voir c’est qui qui a de caché dedans. Je pense pas qu’il soit ici, on l’aurais vu et puis ils ont dit qu’il était partit vers la forêt, mais vu que c’est trop tranquille… C’est comme si quelqu’un essayait de pas trop attirer l’attention.

L’ancien matelot se mit à réfléchir à toute allure. Pour une fois, il devait admettre que cet imbécile avait bien raison. Ne pas bouger et presque se retenir de respirer semblait être plus suspect que de faire comme si la vie suivait son chemin sans se préoccuper des invités clandestins. Après tout, si Reagan et Neleam étaient des personnes bien ordinaires et non recherchées par une bande de pirates sanguinaires, ils ne se retiendraient pas d’avoir une petite discussion n’est-ce pas? Il tourna la tête rapidement, réfléchissant toujours. Il venait d’entendre un cri après qu’ils eut ouvert une porte de chambre sans ménagement.

Il s’avança vers Neleam et la poussa vers le lit en lui faisant des signes de tête, pour qu’elle se couche et se couvre complètement avec la couverture. Il fit de même avant de se racler la gorge et de prendre une grosse voix, qui lui donnait l’impression d’être un homme de deux fois son âge qui fumait un peu trop souvent la pipe. Il fit un effort pour parler assez fort pour qu’on puisse l’entendre du couloir. De toute façon, cette auberge n’était pas digne du grand luxe et il était facile d’entendre d’une pièce à l’autre.

- Excusez-moi mademoiselle, mais vous m’aviez fait un meilleur prix plus tôt! Êtes-vous en train d’essayer de m’arnaquer?! Pour le même prix, vous aviez promis… ahem, d’autres services, je m’attendais à beaucoup plus qu’à une simple sieste! Allez, je sais que je ne suis plus tout jeune mais croyez-moi, j’ai toujours la même énergie...!

Il baissa les yeux vers la jeune femme, cachée sous les couvertures avec lui. Il se sentait particulièrement ridicule, mais il entendit soudainement des rires provenant du couloir. Son plan semblait avoir fonctionné, et les pirates s’éloignèrent pour continuer leurs recherches dans les chambres plus silencieuses. Il soupira, soulagé, et découragé devant leur stupidité. En les entendant revenir, il fit de son mieux pour garder son sérieux et reprendre sa voix de vieux pervers.

- Ah oui, c’est beaucoup mieux, je vous l’avais bien dis hein, c’est vous qui devriez me payer, ohohoh..!

Après quelques longues minutes de vacarme, le silence et le calme régnèrent finalement dans l’auberge et il repoussa les couvertures, commençant à manquer un peu d’oxygène. Il se coucha sur le dos et se mit à rire devant l’absurdité de la situation, évitant cette fois de croiser le regard de la demoiselle. Il avait fait beaucoup de choses stupides dans sa vie mais heureusement, rares avaient été les spectateurs. Cette fois, cependant, il venait de franchir une nouvelle étape. Il passa une main sur ses yeux sans pour autant la retirer, et secoua son index dans la direction de sa camarade.

- Je t’interdis de dire quoi que ce soit à ce sujet, ou de mentionner ces événements dans le futur. Non mais qu’est-ce qu’ils peuvent être niais, dire que ça a fonctionné! Ils ont probablement quitté, ce qui veut dire que nous allons pouvoir avoir un repas décent. Ils risquent de regagner le navire d’ici demain matin, donc… Je suppose qu’à ce moment-là, il sera temps pour moi de voler vers d’autres aventures…

Il se tourna vers Neleam en souriant. Pourtant, il devait avouer être un peu triste à cette idée, et son expression devait mal le cacher. La solitude, il connaissait bien ça et s’y était habitué, mais c’était aussi rafraichissant d’avoir quelqu’un pour l’accompagner dans ses expéditions farfelues.

- Et toi bien, tu pourras continuer tes vacances je suppose, même si je te conseillerais d’attendre quelques jours avant de tenter de retourner te faire griller sur la plage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mar 14 Fév 2017 - 19:43


Neleam se trouvait allongée, vêtue d’une simple serviette, sous les couvertures en compagnie d’un homme, qui poussait des cris rauques et parlait d’une voix grave. Ses propos étaient vulgaires et, la guerrière l’aurait volontiers découpé en rondelles, surtout que son sabre se trouvait juste à côté d’elle, sous l’oreiller.
Mais il ne faut jamais se fier aux apparences, les deux individus n’étaient pas en train d’avoir des relations sexuelles, même si l’idée avait traversé l’esprit lorsque le pirate l’avait allongée sur le lit d’un geste autoritaire. En fait, ils jouaient la comédie pour dissuader les pirates qui fouillaient les chambres de l’auberge d’entrer. Enfin, « il jouait » parce qu’il n’y avait que Reagan qui était actif, Neleam se contentait de l’observer les yeux exorbités, refusant de réagir car elle risquerait d’exploser de rire et que ça les trahirait à coup sûr.

Ils restèrent ainsi de longues secondes, peut-être même des minutes et la guerrière finit par réagir, se mordant fortement les joues pour ne pas rire. Les yeux fermés, elle tentait de faire le vide mais ce n’était pas facile car Reagan était juste à côté d’elle et qu’elle sentait son souffle caresser ses oreilles. Il faut dire que les lits de l’auberge n’étaient pas particulièrement grands… Tout comme leurs bassines, mieux valait en profiter seul.

- Je t’interdis de dire quoi que ce soit à ce sujet, ou de mentionner ces événements dans le futur.


Ce fut le signal qu’attendait Neleam et elle se laissa aller, le plus discrètement possible. Elle se bâillonna la bouche afin d’emprisonner le rire qu’elle ne pouvait plus retenir. Il fallait avouer que la situation était des plus grotesque, et que leur soirée n’avait été qu’une succession d’évènements hallucinants. Réussissant à contrôler son fou rire, la demoiselle regarda le pirate, les yeux brillants.
Elle hocha la tête tandis qu’il parlait d’un ton presque sérieux. Ça la fit glousser une nouvelle fois et elle préféra fermer les yeux, ça l’aidait à se concentrer. Les pirates n’allaient pas tarder à partir, ce qui leur laisserait le champ libre. Un silence étrange força Neleam à ouvrir les yeux pour observer Reagan. Il semblait.. triste. Ses yeux étaient particulièrement tristes et toute envie de rire s’évapora soudainement. Son cœur se serra tandis que le jeune homme reprenait la parole.

- Et toi bien, tu pourras continuer tes vacances, je suppose, même si je te conseillerais d’attendre quelques jours avant de tenter de retourner te faire griller sur la plage.


Fronçant les sourcils, la demoiselle réalisa que c’était la fin de leur aventure. Ils s’étaient bien amusés, mais même le meilleur avait une fin.
Étrangement, Neleam était indécise. Encore plus qu’à son arrivée. Elle ne savait toujours pas ce qu’elle voulait, ni avec qui. N’ayant pas envie de prolonger cette ambiance pesante, la demoiselle préféra se dérider. Le rire est le meilleur des remèdes.
D’une voix taquine, elle prit la parole.

-Si tu désirais simplement me mettre dans ton lit, tu n’avais qu’à demander… Et me laisser mon sabre n’est pas la meilleure des idées, je suis comme la mante religieuse, je tue mes amants après avoir pris mon pied au lit.


Le regard sérieux, Neleam hocha la tête, comme si elle était déjà en train d'imaginer comment découper le pauvre pirate…
Riant naïvement, la jeune femme lui signifia qu’elle plaisantait et s’assit, abaissant la couverture, pourtant agréablement chaude.

-Dors pirate, tu ne sais pas quand sera la prochaine fois que tu auras un toit au-dessus de la tête et un lit en dessous. Je veille sur ton sommeil.


Neleam sourit avec bonté au jeune homme, comme une mère regarderait son petit. Elle comptait vraiment le protéger, c’était étrange… En fait, elle aurait été bien incapable de dormir, donc elle comptait lui laisser la place. La demoiselle approcha rapidement sa tête de celle de Reagan et l’embrassa sur le front. Elle ébouriffa par pure mesquinerie sa chevelure rousse –et soyeuse !- et sortit difficilement du lit, tentant d'une main sa serviette pour éviter qu’elle ne chute et de l'autre son sabre qui allait regagner son fourreau.

La guerrière abandonna rapidement sa serviette afin d’enfiler ses habits, tournant le dos au pirate. Confortables et souples, multi-usages. La demoiselle s’approcha ensuite de la fenêtre et observa la nuit, espérant y trouver une réponse. Son cœur était sens dessus dessous, ce qui ne l’étonnait pas, ces temps-ci il était complètement à l’Ouest, et son esprit était incapable de prendre une décision. Rester ici pour « profiter de ses vacances » comme avait dit le pirate ? Ça ne lui semblait plus d’aucun intérêt… rentrer à Al-Jeit ? Pour quoi faire… Voyager avec Reagan ? Lui prêter Firmament afin qu’il soit hors de portée des pirates ?
Soupirant, la jeune femme observa le pirate et se demanda si elle n’allait pas plutôt effectuer des étirements, comme ceux que Killian effectuait pour se vider l’esprit. C’était une gestuelle marchombre qui était plutôt efficace et qu’elle lui avait enseignée.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Pirate Aline__Membre
avatar
Masculin Âge : 23
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 149
Date d'inscription : 15/04/2016
Pirate Aline__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: 21 ans | Homme
Aptitudes: Maniement des armes blanches, voleur hors-pair, dextérité et endurance physique
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Mer 15 Fév 2017 - 22:31

Reagan ne bougea pas de sa position actuelle sous les couvertures. Il pouvait rarement profiter d’avoir un lit au chaud qui ne balançait pas au gré des vagues. Malgré son estomac criant toujours, il sentait le sommeil le gagner lentement suite à toute cette aventure et à leur grande course. Il écouta tout de même Neleam avec attention, esquissant un sourire. Bien qu’il ne s’agissait que de bêtises pour rigoler un peu et faire tomber la tension après ces événements, le rouquin pouvait tout de même presque affirmer qu’ils ne cessaient de se relancer la balle et de flirter. Il ressentait maintenant trop de respect pour elle pour simplement vouloir la mettre dans son lit, comme elle l’avait mentionné, mais ria tout de même.

Convaincu que l’équipage ne reviendrait pas avant demain, Reagan ne se souciait pas de se faire attaquer durant la nuit. Il songea que la brunette préférait peut-être ne pas partager le lit avec lui mais après avoir pris un bain ensemble, il ne voyait pas trop où était le problème. Il se poussa donc jusqu’à l’une des extrémités du lit, pour lui faire comprendre qu’il lui laissait toute la place nécessaire. Il avait d’ailleurs prouvé plusieurs fois qu’il n’avait pas l’intention de tenter quoi que ce soit sur elle qu’elle puisse refuser. Il l’observa alors qu’elle enfilait finalement des vêtements, sans retenue. De toute façon, cela ne semblait pas les déranger mutuellement.

- Je préfère personnellement user d’un peu plus de subtilité, et que mes partenaires n’aient pas soif de sang en plus du reste! Et effectivement, ça change d’un hamac.

Il ferma les yeux, arborant toujours un sourire. Sans vraiment s’en rendre compte, il sombra dans un sommeil profond, complètement épuisé, et ne bougea plus d’un centimètre jusqu’au lendemain matin. Il avait l’habitude d’un rythme de vie mouvementé et trouvait rapidement le sommeil. Il se réveilla tôt le lendemain matin, n’ayant pas l’habitude d’ouvrir les yeux dans une pièce aussi claire. Fonctionnant sur le pilote automatique, il enfila ses bottes ainsi qu’une écharpe pour cacher son tatouage principal et sortit de la chambre sans vraiment penser à autre chose que finalement ramener un repas chaud et l’engloutir. Il se rendit aux cuisines ou des employés s’affairaient déjà à nettoyer le bordel laissé par les pirates et à préparer de la nourriture pour leurs vrais clients. Il leva une main en souriant pour les saluer, les yeux toujours vitreux et les cheveux en bataille.

- Bien le bonjour à vous! Je me demandais si vous aviez quelque chose de chaud pour ma compagne et moi. Le voyage a été long mais à cause des circonstances, nous n’avons pas pu profiter d’un bain chaud et d’un bon repas!

Les demoiselles plus jeunes l’observèrent un instant en gloussant et en marmonnant avant d’être ramenées à l’ordre par la patronne de l’endroit, qui se confondit en excuses. Après lui avoir assuré de ne pas s’en faire, sans préciser qu’il était la cause de tous ces émois, Reagan repartit avec des bonnes portions de ragoût, de soupe et de pain lui remplissant les bras, qu’on lui offrait pour se faire pardonner. Il entra dans la chambre et déposa le tout sur la petite table.

- C’est l’heure du petit déjeuner et tu m’excuseras mais j’ai trop faim, donc je n’attendrai pas.

Il dévora rapidement la nourriture pour finir par se masser l’estomac, satisfait d’avoir pu manger des aliments plus frais et non de plus en plus salés. Il entreprit ensuite de s’habiller et de fixer sa coiffure. Il allait bientôt être prêt à partir, et ne devait pas retarder son départ trop longtemps s’il voulait prendre de l’avance et s’éloigner de la côte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10611
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: C'est un nouveau départ (Pv Neleam) Jeu 16 Fév 2017 - 21:39


Neleam sourit. Elle se sentait mieux. Cela faisait plusieurs heures qu’elle effectuait ces mouvements et elle avait réussi à se vider la tête.
Reagan était allongé sur le lit et elle l’observa quelques instants, un sourire au coin des lèvres. Il semblait épuisé… Et il avait raison, aucun pirate n’était revenu, ce qui l’arrangeait plutôt. Neleam retourna à la fenêtre et observa la nuit qui commençait à s’éclaircir. L’aube n’était plus très loin. Le ciel était dégagé et les bois silencieux, tout comme le reste de l’auberge.
La fatigue tomba sur la jeune femme et elle observa le lit avec l’envie de s’y étendre. Elle avait promis de veiller sur le sommeil du pirate, elle ne devait pas dormir, elle pourrait se reposer une prochaine fois. Cependant… une bonne nuit de repos, c’est toujours agréable, surtout si elle comptait reprendre la route et passer quelques nuits à la belle étoile

Vaincue, la jeune femme s’allongea sur l’étroit lit appréciant la petite place que lui avait laissée le pirate. Elle ne tarda pas à sombrer. Après quelques années à voyager seule, la jeune femme avait appris à ne dormir que sur une seule oreille, si bien qu’elle se reposait tandis qu’elle entendait tous les bruits environnants. Elle était ainsi capable de sentir le danger approcher.
La demoiselle entendit les premiers occupants se réveiller alors qu’elle venait de poser la tête sur l’oreiller, du moins c’était son impression. Toute l’auberge ne tarda pas à prendre vie. C’était silencieux, et pourtant on percevait quelques voix lointaines, des bruits de pas… Tous les occupants n’étaient pas réveillés, mais la vie revenait sur cette bâtisse qui avait passé une dure nuit.

Neleam ne bougea pas lorsqu’elle sentit Reagan se lever, regrettant simplement son absence. Le froid l’envahit légèrement et elle sentit une pointe se ficher dans son cœur.
Sa décision, aussi stupide qu’irréfléchie était prise.
Un sourire aux lèvres, la jeune femme se laissa emporter vers un sommeil plus profond, maintenant que le pirate s’était réveillé, elle pourrait compter sur lui en cas de pépin.

Son repos fut de très courte durée, car le pirate revint dans la chambre avec de quoi manger, ce qui ravit Neleam.

-Oh, le petit déjeuner au lit, je n’en attendais pas tant de la part d’un gentleman comme vous, monsieur Reagan.


La jeune femme rit avant de s’étirer lentement. Le déjeuner n’était pas particulièrement pour elle, ni même apporté sur le lit, mais elle s’en moquait. Elle avait les crocs donc elle rejoignit Reagan sur la petite table et piocha dans ce qu’il avait pu récupérer dans les cuisines. La jeune femme nota sa tenue discrète, mais élégante et se dit qu’il ne passerait pas si inaperçu que ça, surtout avec sa chevelure de flammes.
La guerrière observa le jeune homme préparer ses affaires, mais ne l’imita pas. Elle n’était pas prête à repartir, pas encore. Sa vie était un fouillis et il était temps qu’elle y remette un peu d’ordre. Qu’elle retrouve ses priorités et surtout la force de continuer. Elle était fatiguée, et elle enviait ce jeune homme frais et curieux du monde.
Il devait rester seul, partir sans aucune attache pour profiter de ce nouveau monde.

-Suis-moi.


La guerrière avait pris la parole d’une voix autoritaire et elle entraîna Reagan ainsi que son paquetage hors de l’auberge. Elle ne comptait rien lui dire, si elle parlait, elle ne s’en sentirait pas la force.
Avec les rayons du soleil, tout semblait différent. Les bois semblaient calmes et rassurants et la fosse… vraiment pas attrayante. Et dire qu’ils y avaient sauté de leurs pleins grés en connaissance de cause… Neleam grimaça et ricana en même temps, tandis que son regard se portait sur cet endroit puant, avant de s’enfoncer dans les bois.

-Je ne sais pas si je dois maudire cet endroit pour leur puanteur et la nuit que nous avons passée ou les remercier pour ce divertissement exceptionnel et notre rencontre fortuite. Mon cœur balance.


Neleam rit et entreprit de discuter avec Reagan, de ses plans futurs, quelques petits conseils pour se débrouiller sur le continent tout en lui expliquant que leurs chemins allaient divergés. Sa vie était un tourbillon et elle devait sortir de l’ouragan, laisser la tempête passer afin de retrouver un minimum de sens de l’orientation. Jolie métaphore.

Les pas de la guerrière s’arrêtèrent devant une barrière en bois qui délimitait un champ qui s’étalait à perte de vue. Le champ n’était qu’un vaste pré où se trouvaient d’imposants arbres et des parterres de fleurs. Un lieu presque à l’abandon, comme le témoignait la barrière. Elle n’était que partielle et semblait sur le point de s’écrouler. Cette scène avait un petit quelque chose de pittoresque.
Neleam sourit et regarda Reagan. Elle se plongea dans ses yeux bleus, cherchant à sonder son âme. Inspirant fortement et prenant son courage à deux mains, la demoiselle porta sa main droite à sa bouche de siffla trois fois. Deux sifflements courts et un plus long, légèrement ondulé.
Seul le silence lui répondit.

On entendait au loin le bruissement du vent dans le feuillage des arbres ainsi que quelques chants d’oiseaux.
Neleam sourit, apaisée.
Finalement, une silhouette apparut au loin. Galopant dans la prairie et évitant les arbres qui pourraient se mettre en travers de sa route, un cheval ne tarda pas à rejoindre les deux visiteurs. Firmament.
Neleam sentit un sourire fleurir sur ses lèvres tandis que son précieux ami s’approchait. Firm était énormément de choses pour elle c’était son plus proche compagnon, celui qui l’accompagnait où qu’elle aille, ou presque. Celui sur qui elle pouvait compter. C’était son cheval.
Aussi beau qu’une nuit étoilée. Sa robe était sombre, mais clairsemée de quelques taches blanches, qui rappelaient la chevelure de sa propriétaire. Neleam rit aux éclats et salua avec affection son destrier. Un lien fort existait entre eux, et elle était persuadée qu’il la comprenait.

-Reagan, je te présente Firmament. Firm, je te présente Reagan, pirate déserteur.


Neleam observa son destrier dans les yeux et le caressa  tandis qu’elle lui chuchotait quelques mots.

-Sois aimable et prends soin de lui. Accompagne-le dans sa découverte du monde comme tu l’as fait avec moi. Ce n’est pas un adieu, mon ami, nos destins sont liés et d’ici peu nous partirons de nouveau ensemble à l’aventure.


Puis la jeune femme s’éloigna et prit la main de Reagan.

-Firmament t’accompagnera. Prends soin de lui comme s’il s’agissait de la prunelle de tes yeux. Il ne te faillira pas et tu as grandement besoin de lui en cet instant, ce qui n’est pas mon cas. Découvre Gwendalavir, les cheveux au vent, et salue le monde de ma part.


La guerrière attira ensuite la main du pirate vers les naseaux de Firm, afin de le lui présenter plus intimement. Elle ne perdit pas une miette de l’échange entre ces deux mâles, leurs yeux connectés jusqu’à ce que l’animal accepte le nouveau venu en caressant la peau de la main qui lui était offerte.
La jeune femme savoura ce premier contact, un sourire aux lèvres. D’une caresse elle lâcha la main de Reagan, regrettant que sa vie soit si désordonnée pour ne pas profiter un peu plus de sa compagnie. Elle espérait que d’ici quelque temps elle verrait plus clair et serait capable de saisir les opportunités qui se présenteraient à elle.

-Dans six mois, jour pour jour, j’espère vous revoir tous deux aux portes d'Al-Chen. Si tu manques à ce rendez-vous, pirate ou pas, je te retrouverais et je te ferais la peau.


Ce n’était pas une menace en l’air. Malgré l’affection qu’elle portait à Reagan, Firm’ lui était vital alors elle était prête à tout pour le retrouver, y compris à l’écorcher vif.
Sur cette charmante promesse, elle sourit au jeune homme et, le cœur plus léger à la perspective de le retrouver d’ici quelques mois, elle se mit sur la pointe des pieds et déposa un baiser sur sa joue.

-Bon voyage Reagan.




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende

C'est un nouveau départ (Pv Neleam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Vue sur l'Océan :: Villages côtiers-