Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. Partagez|

Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 73
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Sam 7 Jan 2017 - 7:54

Carte situant le RP en Gwendalavir:
 


Al-Jeit, joyau de l’empire et lieu de pouvoir.
C’est ici que débutera notre histoire, au palais impérial. Semblable à la ville dont elle fait battre le coeur de par sa présence, la demeure du puissant souverain est vaste, sinueuse et dotée de hautes et majestueuses tours colorées, parfois entièrement de cristal. Le lieu respire la majesté, à commencer par les portes du palais. Deux entrées existent, la première est la porte des songes, entrée principale du palais où les visiteurs sont observés avec attention et annoncés auprès des responsables. Cette porte reste ouverte tout au long de la journée et se trouve à l’extrémité d’une passerelle qui traverse un nuage de brume, elle plonge ses visiteurs dans un état parfois proche de l’extase. L’autre porte, plus discrète, mais non moins imposante est la bouche des gardes, un large escalier mène à une porte à double battant de bois massifs, dont la taille avoisine une maison de faible noblesse.
L’intérieur du palais est tout aussi démesuré, et respire l’aisance. Que ce soient les couloirs accessibles au public, aux soldats ou aux conseillers de l’empereur, un travail délicat sur les matériaux, l’illumination et la magie des lieux a été réalisé. Utilisant leur don du Dessin, les constructeurs ont ainsi pu réaliser des espaces envoûtants irréalistes, certains continuellement baignés d’une lumière lunaire, d’autres dotés de murs de verre, laissant voir un océan de poissons multicolores, partout des volées d’escaliers à en perdre le souffle… Tous se plaisent à dire que le Palais est l’œuvre de l’imagination débordante de nombreux architecte et que chaque empereur se plaît à y apporter une nouveauté.
Sil’Afian est l’empereur de Gwendalavir depuis vingt ans et n’a pas pensé un seul instant à agrandir sa demeure, qui lui semble déjà suffisamment vaste et majestueuse. Ses quartiers profitent d’une vue époustouflante sur la ville et les praires l’entourant, mais également sur les jardins du Palais ou poussent des plantes rares à l’abri dans une tour de verre, profitant des rayons du soleil tout en évitant les intempéries. Le palais regorge de mystères et de beauté, pour ceux qui n’y entrent pas par la troisième et dernière porte : celle des cachots. Le palais possède en effet de longs et terrifiants sous-terrains où sont gardés enfermés les criminels du continent, mais également les soûlards qui troublent l’ordre public (mais pour une durée de séjour plus courte, il va de soi).

Pour en revenir à notre histoire, elle se déroule en hivers alors que l’empire souffre de troubles internes, les bandits malmènent les échanges commerciaux et découragent les voyageurs tout comme le climat qui est devenu capricieux. Tout est-il qu’une agitation habituelle secoue les entrailles du palais, une réunion des ministres approche et l’empereur semble étrangement préoccupé depuis quelques jours. Les rumeurs racontent que des traîtres se sont infiltrés dans leurs rangs et que certains nobles ont désormais établi leurs quartiers dans les cellules fraîches du palais, mais ce ne sont que des rumeurs qui inquiètent les gens de la cour.
S’ils ont confiance en leur souverain, ils ont peur pour leur vie, car il semblerait que même le palais ne soit plus un lieu sûr bien que les gardes y soient nombreux et les Dessinateurs talentueux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailanda Velandis
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Jeu 12 Jan 2017 - 5:52

*Alors qu'Al-Jeit est en pleine effervescence, un jeune homme traverse la passerelle menant aux portes du magnifique palais impérial, son attitude ne laissant aucun doute... c'est une personne venant pour la première fois en ce lieu. Ainsi, on peut le voir s'arrêter pour observer la brume entourant la passerelle et qui lui donne son nom. Il va même jusqu'à se pencher sur la balustrade pour tenter de voir en dessous. Limite, il se conduit comme un enfant, ne cherchant même pas à cacher son émerveillement devant la façade du palais. Et si il prend soin à ne bousculer personne, il ne semble pas se soucier des regards qu'on pourrait lui lancer.

Il faut dire qu'Ailanda Velandis est tel un grand enfant. Artiste itinérant de son état, il se laisse porté par le vent, allant là où ses envies le mènent. Faisant 1 mètre 75 pour dans les 65 kilos, il n'est clairement pas un guerrier avec sa silhouette fine. D'ailleurs, en faisant quelques petits efforts, il pourrait facilement se faire passer pour une femme. La "faute" a son visage imberbe aux traits fins, ayant les yeux vert. Quand à ses cheveux, ils sont longs et noir, attaché en queue de cheval pour l'instant. Ses vêtements sont ceux d'un voyageurs, simples et quelque peu usés. Il a ainsi des bottes confortables, essentiel quand on peut être amener à marche de longues heures, un pantalon noir et un haut blanc... qui doivent paraitre un peu chaud au vu du climat qui semble régné par ici. Le tout est compléter par une cape noir avec capuche, celle ci étant rabaissée. Sinon, on peut voir à son flanc droit une besace, ayant aussi un sac à dos. Visible aussi, la lyre qu'il tient à la main, faisant attention à ne pas l'abimer.

Niveau personnalité, il est assez "carpe diem" pourrait on dire. Non qu'il vive dans l’excès... mais il est du genre à vouloir profiter du présent sans se soucier du futur. Ainsi, malgré sa bonne résolution de vouloir mettre un peu d'argent de coté, il peut facilement craquer pour se payer un bon petit repas, histoire de gouter un plat qu'il ne connait pas. Car oui, il est curieux. Pas de celle de savoir qui couche avec qui, non, cela à la limite, il s'en fou. Non, celle qui fait de lui un itinérant et qui le pousse à voyager. Celle qui vous faite vous demander comment est l'herbe de l'autre coté de la colline. Qui vous pousse à tenter de nouvelles expériences, à découvrir de nouveaux endroits, à faire la connaissance de nouvelles personnes. Il est alors tel un papillon... quitte à se bruler les ailes. Au final, la seule limite qu'il y a son insouciance, c'est qu'il ne désire blesser personne, ni même en danger quelqu'un, restant une personne gentille.

Ayant l'impression d'avoir toujours été placé sous le signe des arts, notamment de la chanson de et de la musique, il est donc naturellement devenu ménestrel.... même si il préfère dire artiste itinérant. Pour lui, et comme on lui a apprit, la musique et le chant on le pouvoir de toucher le cœur des gens. Croyant profondément en cela, il donne toujours tout quand il se produit, que cela soit devant un seigneur ou un fermier. Et ne cherchant pas la reconnaissance, il est juste heureux de vivre de son art. On pourrait le croire naïf... mais il a juste décidé de vivre ainsi, tel une cigale plus qu'une fourmi. Et au final, comme il aime à dire de temps en temps "advienne que pourra".

En tout cas, pour l'heure, étant finalement arrivé au porte du palais, il cherche du regard un garde... ce qu'il n'a pas de mal à trouver. Et malgré l'air sévère et le regard dure que ce dernier lui lance, Ailanda ose s'en approcher.*


Salutation

*Dit il avec un doux sourire, ayant une attitude sage et tout en retenue... ce qui contraste avec son attitude sur le pont.*

Pourriez vous me dire si on offre le gite et le couvert aux artistes itinérants?

*demande t il poliment. Souvent les seigneurs le font... histoire d'éviter qu'au lieu qu'on chante ses louanges, on entende des satyres sur lui. Pour autant, il est toujours de bon ton aux yeux d'Ailanda de se renseigner. Après tout on ne sait jamais. Et ce qui est visible chez le jeune homme, c'est qu'il a du mal à garder ses yeux rivés sur le garde, devant faire un effort pour ne pas  regarder tout ce qui l'entoure.*

Visage d'Ailanda:
 

Competences d'Ailanda:
 
Revenir en haut Aller en bas
Quentin Chapleur
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Ven 13 Jan 2017 - 6:20

"Oui, et donc, en parlant de couvert..."

La voix provenait de derrière Ailanda, approximativement depuis la hauteur de ses épaules. Peut-être un peu plus bas. Une tête frisée, arborant un grand sourire, apparu au côté du musicien. Sans laisser le temps de réagir ni au garde, ni à l'artiste, le jeune homme, flottant quelque part au milieu de sa vingtaine d'années, pris un air inquisiteur, peut-être un peu surjoué pour être tout à fait pris au sérieux.

"...C'est que j'ai là derrière une charrette de choux, navet et courges pour les cuisines. Est-ce que c'est par ici que je passe, ou bien il y a une entrée de service?"

Puis, jetant un signe de tête à Ailanda, retrouvant un visage joyeux et blagueur,

"Vous pourriez aussi lui indiquer l'entrée des artistes, directement."

Le jeune paysan se permis de passer devant le ménestrel. Il tendit un parchemin au garde sur lequel étaient listés les articles commandés pour la réunion extraordinaire des ministres. Accueillir autant de fines bouches avait forcé le palais à faire venir des producteurs de loin, raison pour laquelle un simple Sinoplien se retrouvait au porte du monarque non seulement d'un autre pays, mais d'un tout autre monde aussi.
Mais visiblement, cela ne semblait pas démonter son caractère avenant et chaleureux. Il n'allait pas se soucier des problèmes métaphysiques que cela pouvait représenter. À moins qu'on ne lui prenne pas ses choux. Parcourir tout se chemin et devoir revenir avec ces choux ? Tout simplement impensable.

"Comme vous pouvez le voir, tout est en ordre. Quinze choux, sept livres de radis et mes huit plus belles courges. On vous a également lancé quelques poignées d'oignons, et il me reste un jambon du voyage que je serais heureux d'échanger contre quelques pièces et les adresses des bonnes tavernes de votre cité."

Le jeune homme avait parlé d'une traite, tout en gardant les yeux rivés sur sa pipe qu'il remplissait de tabac. Il termina juste à temps pour l'allumer, avant de lâcher un dernier sourire au garde.



"J'ai même une bouteille de vieille prune à partager, si l'envie vous en prend."

L'invitation était venue naturellement et ne semblait pas exclure le musicien. Il semblait clair que le petit bavard était à la recherche d'une compagnie amicale afin de passer cette première nuit en Gwendalavir.
Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan
Messages : 4019
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Ven 13 Jan 2017 - 19:41


Myya se baladait dans Al-Jeit, par cette froide journée d'hivers, pourtant ensoleillé, elle se dirigeait sans réflexion à travers les rues de la cité, jusqu'à finalement arriver devant le Palais. D’où venait la raison de sa présence dans la capitale, le roi avait convié certains de ces ministres pour une "réunion des plus importantes" était-il dit dans la missive que Myya avait reçu quelques jours plus tôt. Depuis son retour de l'Est c'est la première réunion auquel la Faëlle est conviée, le travail d'ambassadrice lui rappelait ainsi son devoir envers son peuple. Parmi les informations qu'elle avait pu glané durant cette semaine passée à la capitale, les routes n'étaient plus très sûres et un nouveau règne de terreur commençait à faire surface en Gwendalavir. C'est pour cette raison que la jeune femme déduisait une telle réunion par l'Empereur, il faut dire qu'il est de l'habitude des humains de profiter de telles occasions pour préparer un bon banquet. C'est pourquoi la Faëlle ne se dérogera point à ses obligations en tant qu'Ambassadrice, espérons maintenant que la compagnie ne soit pas ennuyante.

C’est alors que Myya assista à une scène des plus étranges, un inconnu aux cheveux de jais tentait de converser avec un garde du Palais, il fut aussitôt rejoint par un autre personnage. Ces personnes ne pouvaient-être qu’étrangères pour essayer de converser avec un garde du Palais, ils sont ennuyant et sans conversation, au point que leur arracher quelques paroles relève de l’exploit. Sans hésiter la Faëlle décida d’entrer dans la danse.

« Bien le bonjour chers individus, quel plaisir de voir de nouveaux personnages parmi nous, bien que je ne connaisse pas la moitié du quart de la population de cette cité. Enfin passons, j’ai entendu dire que vous cherchiez des bonnes adresses pour passer la nuit ? »

Le garde la regarda sans sciez, bien que trop heureux de se débarrasser de ces intrus. Il tenait en main un papier, qui semblait définir une commande ou une liste.

« Je ferais passer ce document à l’administration qui elle-même le présentera aux cuisines du palais. Merci de laissez la commande ici quelqu’un viendra la récupérer. Pour le payement attendez quelques instants. » Et sur ces mots le gardien des portes disparu à l’intérieur du bâtiment, laissant les trois âmes à leur solitude.

« Conseil pour vous, n’essayer point de soutirer des informations à ces personnes, vous risquez d’être déçu de leur mutisme. » Dit la jeune femme en souriant. « Enchantée, je me nomme Myya Liandra, Faëlle ».

Tout en tendant la main et offrant un large sourire aux deux personnes Myya ne se soucia pas de leur regards quelques peu étonnés. Il est vrai que ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une jeune Faëlle d’un mètre vingt à la peau ébène et aux oreilles légèrement pointues.

« Si jamais vous êtes à la recherche d’un taverne pour passez la soirée, et où l'ambiance est présente il en va de soi, je suis à votre disposition ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle
Ailanda Velandis
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Sam 14 Jan 2017 - 2:43

*Ailanda ne peut se retenir de sursauter légèrement de surprise en entendant une voix si proche dans son dos. Et tout en pivotant, il s'écarte pour ne plus être entre le garde et l'individu derrière lui... au demeurant à priori fort sympathique, lui rendant un franc et grand sourire. Surtout que sur le principe, il ne peut qu'aller dans le sens de la deuxième demande du paysan, acquiesçant en regardant le garde toujours tout sourire. Cela serait en effet bien que vu la taille que semble avoir le palais, si entrée des artistes il y a, qu'on lui indique. Surement qu'alors, on saura lui répond la bas si jamais ce garde n'a pas la réponse à sa question.

Mais pour l'heure, le paysan semble vouloir passer devant lui, ce qui laisse faire de bon grâce. Surtout que son attention se porte sur la charrette... ou plutôt sur le contenu que transporte celle ci. Car bon savoir qu'elle est faite en chêne ou en mélèze... au final, cela ne l'intéresse pas. Par contre, de voir qu'elle transporte de bon légumes n'est pas pour lui déplaire... même si ce n'est pas pour lui.

Du coup, alors que le paysan énumère sa cargaison au garde, Ailanda prend plaisir à imaginer deux trois plats qui pourraient bien se faire avec ce genre d'ingrédients. Surtout que cerise sur le gâteau... avec de bon radis, juste un peu de sel peut suffire. Après, une pensée lui vient à l'esprit qui le fait sourire : tout les jeux de mots avec choux.

Pourtant, il revient à l'échange quand on semble l'inviter à boire un coup.... surtout qu'une petit prune, ce n'est pas pour lui déplaire. Non qu'il tienne super bien l'alcool... mais ne dit on pas qu'un petit verre n'a pas jamais tué personne? Sauf que d'avoir pensée à des plats a un effet... celui que c'est son ventre qui répond, exprimant par un petit bruit son état. Du coup, portant sa main libre sur son ventre, il sourit grandement du genre "oups". En tout cas, il semble du coup partant.

Mais c'est alors qu'une nouvelle voix se mêle à l'échange... une voix féminine, venant d'une personne qui après son bonjour, perd l'espace d'un instant Ailanda avec ce qu'elle rajoute à la suite. Mais reprenant le fils quand elle pose la question, il acquiesce vivement avec un grand et franc sourire*


Oui

*Alors qu'à la base non, Ailanda cherchant surtout à voir si il pouvait obtenir le gite et le couvert gratuitement au palais, voir en échange d'éventuels chants. Pourtant il est sincère, curieux de voir ou cela pourrait le mener d'ainsi répondre. Après tout, ce n'est pas comme si il était rigide, pouvant facilement bousculer ses plans si il pense que cela peut être agréable. Puis le garde les laissant seul, il écoute la précision de celle qui se présente ensuite comme "Myya Liandra, Faëlle". Du coup, ne réalisant pas qu'elle précise aussi sa race, il pense que Myya Liandra est son prénom composé et Faëlle son nom. Toujours le sourire presque juvénile aux lèvres, il lui serre la main.*

Bonjour, je suis Ailanda Velandis... enchanté Myya Liandra Faëlle

*Se présente t il avant de répéter le nom de la jeune femme pour être sure qu'il prononce bien. Après, étonné serait un bien grand mot, étant surtout quelque peut intrigué par les oreilles quelque peu pointu de la jeune femme. Concernant la peau noire, il a déjà eu l'occasion d'en croiser dans sa région natale. Puis malgré sa curiosité, ne voulant pas mettre mal à l'aise la demoiselle, il n'est pas du genre à fixé ses oreilles, agissant comme si de rien été. Par contre, il ne fait point de remarque sur le silence des gardes, car même si il trouve cela dommage, c'est ainsi et puis c'est tout. Par contre, il ne manque pas de réagir devant l'invitation qu'elle leur lance.*

Je suis partant

*Lance t il avec un franc sourire, portant son regard vers l'autre jeune homme à ses cotés.*

Et vous?

*Demande t il en espérant que oui. Après tout, vu comme il a l'air sympa, nul doute que cela pourrait faire un bon compagnon de soirée. Quand à la petite réserve d'argent qu'à Ailanda, autant dire qu'elle va surement fondre ce soir... surtout si il ne peut échanger boissons ou repas contre des chants. Il se voit déjà même dormir à la belle étoile si vraiment cela part dans une belle soirée festif... ce qui est loin de lui faire peur.*
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 26
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Jeu 26 Jan 2017 - 10:06

Spoiler:
 


Sil’Afian se passa la main sur le vissage, laissant transparaître un court instant la fatigue qui l’habitait. Ces festivités en l’honneur du retour des émissaires envoyés sur le continent de l’Est étaient une vraie prise de tête. Pas pour le menu ou le plan de table, mais pour assurer la sécurité de tous les invités. Depuis les évènements tragiques survenus à sa fête de commémoration de sa montée sur le trône, la sécurité avait pris des ampleurs effrayantes.
Les invités désiraient venir avec leur propre escorte, les gardes du palais plus nombreux étaient chargés de surveiller également leurs confrères… La possibilité qu’il y ait toujours des traîtres parmi eux taraudait l'empereur de toute heure du jour et de la nuit.

La réunion concernant la sécurité du banquet avait été très longue et peu fructueuse.

Lassé le monarque donna quelques consignes et laissa le chef de la légion noire finir de planifier tout ça, il avait d’autres choses à faire… Rien qu’en pensant à la montagne de tâches qui l’attendaient dans son bureau, Sil’Afian décida de faire un léger détour et quitta la zone la plus privée du palais. Marcher et se changer les idées, voilà qui était une bonne idée. Il était toujours dans l’enceinte du palais donc il n’avait pas besoin d’escorte, surtout qu’il était capable de défendre sa vie seul. Il fallait bien qu’il mette un jour à exécution les cours qu’il avait pris.

Le palais comportait de nombreuses salles et couloirs variés aux ambiances diverses. Il y avait même un jardin d’agrément, plus sophistiqué et grand que celui de l’empereur possédait dans ses quartiers. C’est donc en pensant à cet espace à l’air libre, caressé par les rayons du soleil et scintillant par les différentes fontaines qui y étaient installées, qu’il s’élança dans les couloirs de sa demeure.
En cheminant, une discussion attira l’attention de Sil’Afian. Un garde discutait avec un cuisinier à propos d’une liste de course…  Jouant une nouvelle fois au juge, l’empereur intervint et demanda des explications. Deux jeunes gens étaient dans le palais, l’un voulait qu’on lui offre le gîte tandis que l’autre avait semé le garde d’aller donner la liste aux cuisiniers et de récupérer la livraison. Livraison que les cuisiniers n’avaient pas demandée.
Soupirant, l’empereur observa la liste, les quantités n’étaient pas adaptées à la taille du banquet, et surtout la liste n’était pas adaptée au type du banquet… N’ayant pas envie de s’occuper d’un problème supplémentaire, l’empereur choisit la solution la plus simple.

-Qu’on les mette aux arrêts. On s’occupera d’eux demain.


La soirée était importante, il y aurait de nombreuses personnalités, des individus presque aussi riches que l’empereur et d’autres à l’influence démesurée, donc il n’avait pas le droit au moindre faux pas et ces gens -à ne faisaient clairement pas partie des individus autorisés à prendre part à l’évènement.
Il n’y avait pas le temps de faire dans la dentelle ou de discuter, ça attendrait le lendemain, la priorité actuelle était à la sécurité et à l’organisation de l’évènement, les éléments perturbateurs devaient être ôtés de l’équation.

Le garde observa l’empereur qui lui fit signe de disposer avant de filer retrouver les étranges individus. Il les retrouva en pleine discussion avec une faëlle et, peu intéressé dans le fait de leur couper la parole, prit la parole d’une voix claire.

-Sur ordre de l’empereur, je vous mets aux arrêts jusqu’à demain.


Le garde pointa la lance en direction des deux intrus, espérant qu’ils ne feraient pas de foin.

-Madame, veuillez vous éloigner de ces individus ou vous leur tiendrez compagnie pendant la nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailanda Velandis
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Ven 27 Jan 2017 - 5:19

*Devant le silence du paysan, surement plongé dans ses pensées, Ailanda trépignerait presque d'impatience. C'est qu'étant partant, il voudrait bien y aller, quelque soit la réponse du paysan. Du coup, ne trouvant pas cela très sympa de les faire ainsi languir, le ménestrel va presque pour bouder comme le grand enfant qu'il peut être. Mais c'est alors que le garde auquel ils ont eu affaire revient.

Le jeune homme ne voit pas cela d'un mauvaise œil, voir au contraire, il se dit que cela pourrait sortir de son mutisme le paysan. Après tout, surement qu'il revient pour la livraison de ce dernier. Ceci réglé, le paysan aura surement l'esprit plus tranquille d'accepter l'offre de la jeune femme. Peut être même que le garde le renseignera lui... même si il en doute grandement au vu de ce qu'il lui a apprit Myya.

En tout cas, il ne voit pas arriver ce qui va lui tomber sur le coin du nez. Du coup, il est vraiment prit de court quand l'homme d'arme vient leur dire qu'ils sont en état d'arrestation.*


Myu?

*Et la seule chose qui sur le coup sort de la bouche du ménestrel. Regardant le garde visiblement surprit, il finit par porter son attention vers la jeune femme*

Finalement, je préfère quand il ne dise rien.

*Puis regardant à nouveau le garde, il ne semble pas en revenir. Certes, il a entendu dire que des fois, des ménestrels avaient été ainsi arbitrairement arrêté... sauf que c'est un coup à ce que des chants guère sympathiques surgissent ensuite au sujet du responsable de cella. Du coup, soucieux de leur image, les seigneurs évitent de provoque l'ire des artistes itinérants qui peuvent se montrer dans certains cas comme celui ci très solidaire.

En tout cas, c'est la première fois que cela lui arrive... mais il ne se voit pas résister à un homme d'arme. Non seulement il n'aurait aucune chance, mais cela n'est pas dans son tempérament. Mais malgré cela il ne peut s’empêcher de demander*


Pourquoi?

*Peut être est ce après tout un malentendu. En tout cas, le jeune ménestrel ne fait ni mine de fuir ni mine de résister si on veut l'amener.*
Revenir en haut Aller en bas
Faël__Admin
avatar
Féminin Âge : 19
Autre(s) Compte(s) : Ewilan Gil'Sayan
Messages : 4019
Date d'inscription : 10/08/2012
Faël__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Faëlle de 24 ans
Aptitudes: Archère hors pair ; excellente grimpeuse et fervente adoratrice de la salade de champignons!
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Ven 27 Jan 2017 - 10:59



- Madame, veuillez vous éloigner de ces individus ou vous leur tiendrez compagnie pendant la nuit.

Myya faillit s’étouffer. Tout s’était plutôt bien déroulé, merci les gardes maintenant on est paré pour une soirée bien arrosée. Prise de cours par cette affirmation, la Faëlle, en premier temps, ne dit rien, puis voyant l’incompréhension du ménestrel elle ne put se retenir plus longtemps.

« NON MAIS IL SE PREND POUR QUI SE FOUTU EMPEREUR À LA NOIX !!!! Parce que Monsieur est situé en haut de la pyramide et sous prétexte que son royaume est dans une mauvaise passe il s’estime dans son droit de mettre aux arrêts deux étrangers ? L’un de ces individus ne demandait qu’une simple bonne adresse et l’autre vient remplir ses engagements en tant que bon marchand et vous daignez les accueillir de cette manière ?! »

Le garde n’avait pas réellement apprécié l’avis de la Faëlle sur l'Empereur et pas très pacifique il se fit menaçant en pointant ses armes sur Myya. Là se fut clairement trop pour la jeune femme.
Elle se permit une bonne injure en Faël qui signifiait plus ou moins « Bande de Ts'liches visqueux aux cerveaux inexistants ». Puis reprenant son clame elle décida de sortir le grand jeu.

« Si vous osez pointer vos armes sur moi je crains que votre Empereur ne soit pas être heureux de voir les relations diplomatiques avec mon peuple se dégrader au point de finir inexistantes ! »

Sur cet air sérieux et ces paroles glaciales le garde se figea, gardant toutefois son air impassible.

« Je suis Myya Liandra, ambassadrice Faëlle auprès de ton Gouvernement, et par conséquent de ton dirigeant.» Lui mettant ainsi sous le nez la convocation à la "réunion", présentant noir sur blanc la signature de l’Empereur. « En tant que représentante diplomatique j’exige de voir l'Empereur Sil’Afian ! »

Le garde se retrouva alors dans une situation quelque peu embarrassante, avait-il le droit de déroger à un ordre direct de l'Empereur ou devait-il forcer l’arrestation ? Cependant cette jeune femme semblait assez sérieuse, et le papier qu’elle lui présentait plutôt authentique.

« Si tu ne comprends toujours pas je suis une des garantes des relations politiques entre ton peuple et le mien, donc soit tu m’amènes devant ton Empereur immédiatement soit je vais illico à Sinuïl en rapportant cet incident.»

Le garde ne se posa alors pas de question et décida d’amener la Faëlle devant son roi.

« Ah et j’oubliais, celui-là m’accompagne. » dit-elle en désignant Ailanda.

Les deux jeunes gens pénètrent alors l’intérieur du Palais. Myya essayait d’éviter de s’énerver, mais cet humain avait osez la menacer, elle ?! La Faëlle n’était peut-être pas une ambassadrice avec grande expérience, mais quasi-insulter un Faël n’était pas une bonne solution. Vous l’aurez compris, la jeune femme a été clairement touché dans son amour propre.

HRP SILFOU:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2486-myya-liandra-faelle
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 26
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate Lun 30 Jan 2017 - 23:03

L’empereur avait repris son chemin, perdu dans ses pensées. Il allait devoir faire un discours.
Prendre la parole devant tous les membres présents, les remercier d’assister à l’évènement et leur faire un résumé de l’expédition diplomatique menée sur l’autre continent. Les résultats étaient assez mitigés au goût de l’empereur et il se sentait un peu déçu. Il est vrai qu’il ne s’agissait que des bases d’une relation diplomatique et commerciale plus forte, mais pour un début, c’était plutôt… faible. Il allait pouvoir laisser la parole à quelques-uns des voyageurs, pour qu’ils parlent de leur expérience, ça rendrait le discours plus vivant.
Le sortant de sa méditation, le garde qui avait croisé un peu plus tôt le souverain s’adressait désormais à lui, en tentant de respecter au mieux l’étiquette, ce qui n’était pourtant guère réussi.
L’empereur posa ses yeux bruns et fatigués sur l’homme, qui rentra légèrement la tête dans les épaules. En effet, il aurait mieux fait de rester u fond de son lit ce matin, ce n’était vraiment pas sa journée. Il venait de trottiner dans de longs couloirs du palais afin de rattraper l’empereur et de lui faire part de la situation, accompagné d’une faëlle et qu’un inconnu étrange.

Sil’Afian écouta les propos du garde sans sourciller et observa avec attention les deux individus qui se présentaient à lui.

-Mademoiselle l’ambassadrice, j’ignore votre nom, je suis même surpris de ne point voir Dame Alyssis à la langue agile et au cœur pur. Sachez toute foi qu’un incident diplomatique n’est profitable à aucun de nos deux peuples, donc je vous demanderais de réfléchir à vos propos tout comme à vos actions. Vous êtes ici chez moi au titre d'invitée honorable, j'apprécie vos conseils mais je n'accepterais pas que vous manquiez de respect à mes hommes ou à moi.

Le visage de l’empereur était fermé, ses traits n’exprimaient rien, si ce n’était un air sévère. Il n’appréciait pas les gens qui faisaient fi du protocole et mettaient en cause ses ordres.

-Monsieur, j’ignore votre nom et je vous prie de bien vouloir nous excuser pour le traitement, il est vrai peu agréable, mais nous sommes actuellement en pleine préparation d’un évènement important et où la sécurité est maximale. Aucun inconnu ou personne n’apparaissant pas sur la liste des invités n’est autorisé à demeurer dans le palais. Vous mettre aux arrêts est une solution de simplicité qui vous aurait permis de bénéficier d’un bien meilleur traitement demain à la première heure, je serais intervenu en personne pour faire le jour sur cette histoire. Mais si vous le désirez, mes gardes peuvent vous escorter jusqu’à la sortie, et si vous désirez toujours discuter vous pourrez prendre une audience, ce qui tardera probablement plusieurs jours. La décision est vôtre, et uniquement votre. Elle est à prendre immédiatement.


L’empereur observa l’homme et ses vêtements peu habituels. D’où venait-il ? Certainement pas de la capitale. Sa curiosité était légèrement piquée lorsqu’il reprit la parole.

-D’ailleurs, n’étiez-vous pas deux individus égarés dans les couloirs de mon palais ? Pourrais-je savoir où se trouve votre compagnon
?

Sil’Afian attendait ses réponses et continua de fixer avec une intensité redoutable le pauvre homme. C’était une épreuve, qui lui permettrait d’en savoir un peu plus sur son caractère et l’éventuel danger qu’il représentait. Pour ce qui était de la faëlle, il allait devoir s’assurer qu’elle disait vrai, dans le cas contraire elle n’aurait d’autre choix que de passer la nuit au fond d’un cachot, les usurpateurs comme les menteurs n’étaient pas les bienvenus en Gwendalavir.
Se plongeant rapidement dans les spires, l’empereur esquissa un dessin peu réussi, mais suffisant pour que son assistant personnel sache qu’il était convoqué dans la galerie botanique, immédiatement.

Dans ladite galerie, des deux gardes impériaux ne tardèrent pas à rejoindre leur empereur pour le protéger, c’était leur devoir et ces inconnus, bien qu’actuellement pacifiques, représentaient un potentiel danger.
La galerie était haute, plus de dix mètres séparait le sol, en pavés de terre cuite agrémentés de carreaux de céramique colorés, de la verrière. La verrière filait tout le long de l’espace et permettait à l’endroit de recevoir la lumière des astres solaire comme lunaire, voire même d’observer les étoiles, lors des nuits dégagées. Les murs étaient recouverts de plantes variées, feuillues, piquantes et fleuries. Au centre de la galerie se trouvaient par moment des arbres fruitiers qui dégageaient une délicieuse odeur dans toute la pièce.
L’empereur était vêtu d’une toge sombre brodée d’or et portait sur sa tête son habituel diadème, un cercle en or lui encerclant le front, symbole de son statut d’empereur. Il n’avait pas peur, mais il comptait résoudre cette affaire rapidement, car il avait encore de nombreuses autres choses à faire et, comme il l’avait clairement dit plus tôt, il n’avait pas de temps à perdre avec des inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue en Gwendalavir | Serment d'Eurate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Partenaire] Serment d'Eurate
» Histoire de l'Empire
» Serment d'Eurate
» Bienvenue en Gwendalavir | Chroniques d'Irydaë
» Bienvenue à Pierre Raymond!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Côté Hors-Jeu :: Partenariats :: Cross RP-
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.