Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

Un souverain pour Gwendalavir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Un souverain pour Gwendalavir Dim 19 Mar 2017 - 16:30

SIL'AFIAN

Navid


Description physique :

Il est vrai que certains disent que l’empereur est quelconque, qu’ils pourraient le croiser dans la rue sans le reconnaître. Ses cheveux sont poivre et sel, ils étaient bruns et très fournis dans sa jeunesse, maintenant une calvitie commence à naître. Son visage n’est marqué d’aucun signe distinctif particulier, il possède des yeux bruns, une bouche souriant rarement, des pommettes hautes et un menton dissimulé sous un bouc impeccable.
« Sans sa couronne qui lui ceint le front il n'est personne » se plaisent à dire les jaloux. Mais ils se trompent, son appartenance à l’Elite alavirienne n’est pas seulement soulignée par des tenues toujours irréprochables. Si Sil’Afian n’est pas imposant par sa carrure ni par ses muscles, qu’il entretient pourtant régulièrement, il inspire cependant le respect. Son port altier est l’une de ses caractéristiques, renforcé par un charisme maîtrisé. Il dégage une aura de force et de sureté qui le rend apprécié par son peuple. Son visage fier est comme un masque qui fait plier les récalcitrants, ses yeux bruns parfois pailletés d'or peuvent se montrer froids et aussi perçants qu'un sabre, mais également moqueurs avec ses proches amis.


Description mentale :

Son mental est d'acier. Il est empereur et il a été formé toute sa vie dans ce seul but. Son esprit est habitué à penser, à évaluer des situations et à prendre des décisions. Ses actes sont tous mûrement réfléchis, il possède un tempérament méthodique posé. Sil’Afian sait s’entourer de personnes compétentes et écoute ceux qui ont quelque chose à dire. L’empereur n’a que peu  le temps de voyager, son travail l’accapare, mais il marque un point d’honneur à se tenir au courant de chaque fait et geste dans son empire. Son devoir passe avant tout et la guerre récemment apaisée lui ôte un poids des épaules, bien que le travail à faire reste encore important.
L’empereur a été testé comme nombre d’alvariens et ses cercles montrent une très forte volonté épaulée par un imposant pouvoir qui supplantent une faible créativité. Ce portrait du Dessin est un reflet de l’homme qui règne, une main de fer dans un gant de velours.


Histoire :

L’histoire de l’empereur n’est pas écrite dans les livres d’histoire, du moins pas celle avant sa montée sur le trône. Son couronnement est le début de sa carrière d’empereur, mais avant il avait une vie. Une vie différente. Une vie méconnue de tous.
Sil’Afian a été enfant. Il a connu les crises de larmes, la peur du noir, et les bêtises. Certes il n’a pas vécu comme tous les autres enfants du royaume, mais son enfance n’en a pas été très différente. Il n’avait que peu d’amis et s’est habitué à la solitude, inventant ses propres jeux (avec des animaux domestiques) ou en voyageant (il avait ses propres précepteurs qui l'accompagnaient ce qui lui permettait de découvrir l’ensemble du territoire qui serait, un jour, sous sa protection). Son caractère posé ne l’a jamais porté à être un garçon à problème et son adolescence s’est passée silencieusement.
Le grand changement qui est survenu est lorsqu’à ses dix-huit ans il a commencé à apprendre à un plus haut niveau. A apprendre dans le but de devenir Empereur. Il a travaillé avec le meilleur maître d’armes et avec le meilleur dessinateur. Ses professeurs avaient son âge et étaient déjà reconnus pour leur talent. Une solide amitié est née pendant ces trois années. Ils travaillaient beaucoup et c’était toujours difficile, mais la contre-partie était un important épanouissement personnel. Ces deux hommes, Edwin Til’Illian et Altan Gil’Sayan, furent ses amis les plus chers. Tels des frères, ils étaient soudés et se faisaient mutuellement confiance, ils n’avaient pas de secrets.
Mais tout n’est pas fait pour durer. Un jour une femme irrésistiblement belle, aussi intelligente que douce fit son apparition dans le cœur du trio. Un jour l’apprentissage prit fin. Un jour Sil’Afian monta sur le trône. Il avait alors vingt et un ans.
La cérémonie avait été très importante et de nombreuses personnes avaient afflué de tout le royaume. Son travail commença à peine la couronne posée sur sa tête. Retenir tous ces visages, dont certains lui étaient familiers, les remercier et commencer à tisser des liens avec eux.
Ses amis reprirent le cours de leur vie, Altan commença sa formation de Sentinelle avec Elicia, cette femme si parfaite qu’aucun homme ne lui résistait. Elle avait fixé son choix sur le talentueux dessinateur. Edwin quant à lui devint général des armées de l'empire et capitaine de la légion noire, une troupe de guerriers d'élite. Il ne tarda pas à rejoindre le front pour combattre les Raïs.
Sil’Afian prit de nombreuses mesures et se dévoua à son empire. Il chassa les partisans du palais pour ne garder que les hommes compétents. Il affronta les épreuves et catastrophes qui s’abattirent sur Gwendalavir la tête haute.
Et un jour une adolescente fit son apparition. Elle était la fille d’Altan et d’Elicia. Elle sauva le continent, et ce à plusieurs reprises. Mais ce n’était pas ce que retint l’empereur. Ce qu’il vit c’était ses grands yeux violets et son visage angélique, tout comme sa mère. La ressemblance était frappante et il sentit une pointe de tristesse se ficher dans son cœur. Il savait qu’Elicia aimait Altan mais voir cette demoiselle lui rappelait sa vie personnelle déserte. Il n’avait pas le temps pour une relation, ni l’envie. S’ouvrir aux gens ne faisait pas partie de son travail surtout lorsque la trahison était de mise pour obtenir de l’argent ou du pouvoir.
Sil’Aflian était bien conscient d’évoluer au milieu de requins, mais il savait que sa politique était appréciée ce qui lui permettait de conserver des appuis fiables. Avec l’expérience et l’aide de mentors il était devenu tout aussi redoutable que ses adversaires.


Chronologie :

CC-37 :
Sil'Afian nait. C'est à cet instant, en plein été que débute cette histoire avec la promesse d'être riche en aventures. Il naît le 14 Juillet, en fin de matinée, et sa mère le prend dans ses bras pour le serrer contre son coeur. Son fils sera un souverain merveilleux, elle le sent.

CC-16 :
Sil'Afian monte sur le trône. Il succède à son père à 21 ans, ce qui fait de lui un des plus jeunes monarques de l'empire.

CC 0 :
Sil'Afian autorise Edwin de manière informelle à partir avec quelques hommes à la recherche de la forteresse des mercenaires du Chaos. Ses hommes ont ainsi eut le mérite d'héradiquer (ou presque) un terrible menace, bien que l'empire n'y soit pour rien.

CC +4 :
Sil'Afian fête ses 20 ans de règnes avec une fête démesurée. Les choses ne se sont pas déroulée aussi bien que prévu, surtout lorsque des mercenaires du Chaos ont réussit à passer outre ses mesures de protection pour tuer et kidnapper des nobles.


A finir...
A théoriquement 47 ans en CC+4, donc né en CC+43... ce qui ne lui permet pas d'avoir 21 ans quand il monte sur le trône (puisque 20 ans de règne).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Un souverain pour Gwendalavir Dim 19 Mar 2017 - 16:51

Mes apparitions


Par ordre chronologique


>> quête : Ren'Dabret <<
Date : CC+3,automne
Participants : Edwin Til'Illan, Iléa Sil’Mayan, Oswin Osgood, Neleam

Un tueur en série Alavirien s'échappe des prisons impériales, et Edwin mène l'enquête à la demande de son souverain et ami.


***


>> quête : Vingt ans de règne et quleques cheveux gris <<
Date : CC +4, printemps
Participants : Edwin Til'Illan, Ellana Caldin, Siam Til'Illan, Neleam

Une cérémonie est organisée en l'honneur des vingts ans de règne de l'empereur. Tout est prévu, petits fours, musique, décorations et même un feu d'artifice ! La soirée est trébuchante, mais ses petits accrochages lui donnaient un certain charme... jusqu'à ce que l'empereur se fasse renverser des verres dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: Un souverain pour Gwendalavir Dim 19 Mar 2017 - 17:41

Mes connaissances


Edwin Til'Illan

Le frontalier est l'un des plus précieux ami de l'empereur. Ils se connaissent depuis des années et entretiennent une relation de confiance et de respect absolu.
Edwin a plus d'une fois fait ses preuves et Sil'Afian se repose sur lui dès qu'une mission particulièrement délicate se profile à l'horizon.


Siam Til'Ilan
La frontalière, soeur d'Edwin connait depuis son plus jeune âge l'empereur. Leur relation reste peu approfondit, bien que Sil'Afian ressente pour elle un attachement presque fraternel, bien qu'ilsache pertinamment que la jeune femme n'a besoin de personne pour la protéger ou lui dire quoi faire.


Altan Gil'Sayan
Le Dessinateur est un très bon ami de l'empereur et ils se connaissent depuis leur adolescence, lorsqu'Altant devait initier le futur souverain au Don. Leur relation est particulièrement forte, comme celle qu'il entretient avec Edwin.
Altant étant plus ouvert et enjoué qu'Edwin, il se permet des plaisanteries à l'encontre de Sil'Afian que personne n'oserait même imaginer, car Sil'Afian est l'empereur. mais ça ne fait pas peur à Altan, ce que son ami apprécie à sa juste valeur.


Neleam
La chevalière a été nommée par Sil'Afian pour être à la tête d'un ordre des chevaliers. ls se sont rencontrés quelques brèves fois, pour discuter de la guilde, jusqu'à ce qu'il décide de dissoudre cette institution, au profit d'une organisation moins réglementée mais qui garderait une trace écrite de tous les individus pouvant prétendre au titre de légende. L'empereur l'a également conviée à escorter un convoi diplomatique en direction du continent de l'Est, preuve de l'estime qu'il lui porte.
L'empereur apprécie cette femme, qu'il juge honnête, sincère et particulièrement dévouée. Lors de la fête organisée par l'empereur, elle a été à l'origine de plusieurs éléments désagréables, mais son état d'ébriété étant semblable à celui du souverain au même moment, il ne lui en tenait pas rigueur, surtout que leur danse bien que courte et particulièrement étrange était agréable. C'était comme trouver un soutient indéfectible et surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un souverain pour Gwendalavir

Revenir en haut Aller en bas

Un souverain pour Gwendalavir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: A l 'aventure ! :: Chroniques des Voyageurs :: Chroniques Héroïques-