Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

[Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEWBIE
avatar
Féminin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 74
Date d'inscription : 17/01/2015
NEWBIE
MessageSujet: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Mar 11 Avr 2017 - 17:30

Gérald Fightever était tavernier. Un barman, humain et non-Dessinateur. Une personne banale en soit, se diraient certains. Mais non, Gérald n’était pas dans la banalité, du moins selon lui. En plus d’avoir lui-même un passé de chevalier, cet homme travaillait dans la célèbre auberge du Chevalier qui Gondole et côtoyait les plus grands héros de son temps. Parfois, même l’illustre Bjorn Wil’Wayard venait lui demander une bouteille de son meilleur vin ! Ainsi, Gérald discutait avec ses clients –des chevaliers pour la plupart- et apprenait beaucoup d’eux. Il n’y avait pas si longtemps d’ailleurs, une rumeur était parvenue à ses oreilles. Une rumeur grandissante, et sortant sans cesse de la bouche de ses clients. Un trésor caché, le trésor de Merwyn. Intrigué, Gérald avait fait des recherches à ce sujet, et avait appris que plusieurs chemins pouvaient y mener mais qu’il n’était possible de les révéler qu’une seule fois chacun. Pour être clair, il avait appris qu’un homme et une petite fille avaient trouvé le premier chemin près de l’Œil d’Otolep. Un chevalier les avait vus et espionnés, puis lorsqu’ils s’en étaient enfin allés, il avait crié plusieurs fois la réponse à l’énigme de Merwyn devant l’arbre en question. Apparemment, rien ne s’était passé. Lorsque son client, à la limite du coma éthylique, lui avait rapporté ces événements, Gérald avait de suite eu la certitude que cette « chasse aux trésors » pouvait être bénéfique pour lui. Très bénéfique.

L’ancien chevalier avait jadis développé des relations, même dans des milieux peu recommandables tels que dans les bas-fonds d’Al-Far. Discrètement, il se rendit à une adresse qu’il avait gardée de côté et réussit à se procurer quatre chuchoteurs pour une somme rondelette. Il les nourrit et les caressa, les chouchouta un maximum pour qu’ils s’attachent à lui. Une semaine plus tard, ils le suivaient partout où il allait. Gérald leur donna alors leur première mission : trouver les personnes ayant déniché les chemins les premiers. Les uns après les autres, il les dépista. Loin de vouloir leur apporter misère, il leur proposa son aide. Il leur proposa de leur constituer une équipe de choc, une troupe constituée des meilleurs et de personnes dignes de confiance. Pour cela, il contacta de lui-même certaines de ces personnes répondant à ces critères de son entourage et leur demanda de transmettre le message à leurs connaissances en lesquelles ils avaient le plus foi.

Aussi, son petit réseau se créa. De plus en plus de personnes se rendaient au Chevalier qui Gondole, attirés par le fait qu’ici se trouverait un quartier général des chasseurs de trésors. Mais seuls les élus par les coureurs avaient le privilège d’accéder à de certaines salles pour se réunir et discuter des énigmes. De temps à autre, Gérald se rendait dans chacune d’entre elles pour offrir des rafraîchissements à ses planqués ou les épauler dans leur tâche. Il leur devait bien ça après tout, au vu des clients qu’ils lui apportaient, leur servir un verre n’était rien !

Justement, Gérald pensait aller voir l’équipe du mystérieux Alex. Il essuya ses mains sur son torchon et appela Hank, un de ses serveurs, pour qu’il tienne le bar quelques minutes. Le jeune homme vint et son patron pu partir par l’escalier en colimaçon situé derrière le comptoir. Dans le couloir, il toqua deux coups à la seconde porte puis entra. Un homme d’une grande prestance était assis à la table centrale. Peut-être d’autres personnes le rejoindraient-elles plus tard, il était encore trop tôt pour se prononcer là-dessus.

- Avez-vous besoin d’un rafraîchissement monsieur, ou de quoi que ce soit d’autre ?

C’était plutôt amusant pour l’ancien chevalier d’appeler cet homme « monsieur ». Lui, qui avait terminé sa carrière de chevalier non pas par envie, mais par nécessité. Du haut de son un mètre soixante-cinq, il avait les yeux d’un noir profond qui semblaient crier au monde qu’il avait déjà vécu mille aventures. Quant à ses cheveux, ils avaient depuis longtemps virés au grisonnant et tombaient désormais par poignées de son crâne. Gérald était un vieil homme et s’amusait lui-même de son habitude à traiter tous les adultes de la même manière : avec des « monsieur » ou « madame » sans tenir compte de l’âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Mar 11 Avr 2017 - 22:59

Sil’Afian se trouvait au Chevalier qui gondole. Il avait rasé sa barbe et ôté sa couronne, devenant ainsi un simple citoyen. On lui avait toujours dit qu’il était passe-partout, c’était le moment parfait de vérifier ça. L’empereur avait pour l’occasion revêtu des vêtements de moins bonne facture et le tissu grossier lui déplaisait, il avait beau aimer être simple il devait avouer qu’il s’était habitué aux vêtements doux et soyeux.
Arthur, comme il se faisait appeler regarda le tavernier qui venait de pénétrer dans la pièce.

- Avez-vous besoin d’un rafraîchissement monsieur, ou de quoi que ce soit d’autre ?

L’homme était plus âgé que lui, plus fatigué, bien que ses yeux brillaient encore d’une lueur énergique. L’empereur hocha la tête, appréciant l’offre.

-Cela ne serait pas de refus. Un jus, frais, je vous laisse choisir le fruit, du moment qu’il permet d’aider les neurones à s’agiter.


Un fin sourire vint étirer les lèvres de Sil’Afian, et il salua l’homme qui se retirait. Il se demanda un instant s’il avait donné le change, puis oublia cette question. Un chuchoteur venait d’arriver. Impatient, le souverain sentit l’excitation le gagner. Voilà bien longtemps qu’il n’avait rien fait seul, sans escorte, sans se soucier des répercussions. Il prendrait du bon temps, il s’amusait et se changerait les idées. Il garderait également un œil sur cette course à la folie, peu désireux de voir la situation lui échapper des mains. Il devait garder le contrôle, autant que possible.
L’énigme trouva écho dans les pensées de Sil’afian, qui se tût toutefois, songeant à tous ces indices dévoilés. Il s’adressa ensuite au chuchoteur, lui délivrant ses informations.

-Je pense qu’il s’agit du Volcan qui se trouve au Nord des frontières de glace, il est explosif et enfume nos amis Raïs. Il vous faut donc vous diriger dans cette direction, cela vous prendra du temps, les chemins y sont rares et sinueux. Les montagnes de l’Est ne sont pas connues pour leur accès facile.

L’esprit visualisant la carte de Gwendalavir, Sil’afian réfléchissait rapidement.

-Pour ce qui est du mystère de « l’ennemi gris immobile », j’avoue que cela demande réflexion. Les raïs ne sont pas immobiles ni gris. Les Rochers ou les Frontières de glaces ? Je ne suis guère convaincu… S’agit-il de créatures comme des trodds ou de paysages ou d’objets ? Je vais me pencher sur cette partie de l’énigme, je vous laisse le soin de vous diriger vers le lieu de cette nouvelle énigme. N’hésitez pas à me contacter en cas de besoin.


Arthur allait pour mettre fin au message lorsqu’il réalisa que c’était un peu trop impersonnel… Il décida d’ajouter un ultime message qui briserait la couche protectrice qui l’enveloppait.

-Si vous avez des idées pour ces ennemis gris, je serais ravi de les entendre. Bon voyage. Et si vous avez faim, je peux m’arranger pour qu’un homme vous dépose de quoi vous restaurer convenablement non loin de l’œil d’Otolep.


Voilà, ça conviendrait. L’homme sourit et ferma les yeux tandis qu’il se retrouvait de nouveau seul dans la pièce. L’énigme tournoyait dans son esprit, il l’analysait sous tous les angles, se demandant s’il n’avait pas loupé un détail qui avait son importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Admin
avatar
Masculin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 121
Date d'inscription : 03/03/2017
Pirate Aline__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 40 ans
Aptitudes: Ancien Marchombre, combattant sauvage
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Jeu 13 Avr 2017 - 16:01

La nuit était tombée. La voute céleste offrait des milliers de scintillement, décorés des crépitements du feu, planté au milieu d'un campement sommaire. Les chevaux dormaient alors que les humains, bien emmitouflés dans des couvertures, observaient les étoiles. Le ventre plein, il semblait régner une atmosphère protectrice. Peut être à cause de l'œil qui était si proche ou de l'apparition du premier jalon de leur quête. Et l'impression que rien ne pourrait les arrêter.

Alex retournait l'énigme qui lui avait été offert, mais il avait quelques difficultés à trouver la signification cette envolée lyrique. Il avait rarement eu l'occasion de résoudre des énigmes pour retrouver des caches perdus sur une île. Des indications confuses, des coordonnées à trous, des racontars à déchiffrer. Mais des énigmes ?

Non, c'était seulement un mécanisme à percer. Une serrure dont il fallait trouver la clef. Ou la crocheter. Une serrure différente. Il avait l'habitude, ça ne devrait pas être difficile. Mais il était malheureusement en manque d'outil. Il ne pouvait abandonner maintenant… Un soupir s'échappa de ses lèvres mi-closes. Ambre releva la tête pour l'observer. Le feu brillait dans ses petits yeux noires comme s'il avait toujours été là. Elle s'étira un peu puis se redressa pour s'approcher de sa couche. Accroupi, elle tendit les mains pour laisser apparaitre un petit animal. Le chuchoteur dormait tranquillement. Il l’avait complètement oublié !
— Bonne idée, gamine. dit-il en se levant.

Ambre réveilla l'animal avec un dessin qui vint lui chatouiller les narines. Il s'ébroua et bailla, ce qui fit rire l'enfant doucement. Alex ne savait pas vraiment s'il pouvait faire confiance aux personnes derrière cette aide étrange. Un gérant de bar qui cherchait à recruter une équipe pour le seconder dans sa quête à des kilomètres de là ? Mais en même temps, que pourraient-ils faire contre lui ? Il devrait juste faire attention à ne pas révéler trop d'informations sur ses prochaines destinations. Il n’avait pas envie qu'on le devance par "inadvertance".

Réfléchissant quelques minutes, il transmit son message ainsi que l'énigme. L'animal s'évapora devant les yeux surpris de la petite dessinatrice. Elle lui offrit un regard interrogateur.
— C'est ce qu'on appelle un pas sur le côté. Les grands dessinateurs peuvent le réaliser pour se rendre dans un endroit instantanément. C'est comme ça que tu es arrivé ici. Comment, je n'en sais rien. Mais… Gwendalavir n'est accessible depuis la terre que par un "Grand Pas".

Il attendit une réaction, mais Ambre ne fit qu'hocher la tête en l'écoutant. Elle ne se rendait pas compte du pouvoir immense qu'elle avait pour son âge. Mais si elle pouvait effectuer un pas sur le côté, elle n'en deviendrait qu'encore plus convoitée. Le chuchoteur revint. La rapidité de la réponse était quelque peu déroutante et la voix résonna aussitôt dans sa tête.

— Je pense qu’il s’agit du Volcan qui se trouve au Nord des frontières de glace, il est explosif et enfume nos amis Raïs. Il vous faut donc vous diriger dans cette direction, cela vous prendra du temps, les chemins y sont rares et sinueux. Les montagnes de l’Est ne sont pas connues pour leur accès facile.
« Pour ce qui est du mystère de « l’ennemi gris immobile », j’avoue que cela demande réflexion. Les raïs ne sont pas immobiles ni gris. Les Rochers ou les Frontières de glaces ? Je ne suis guère convaincu… S’agit-il de créatures comme des trodds ou de paysages ou d’objets ? Je vais me pencher sur cette partie de l’énigme, je vous laisse le soin de vous diriger vers le lieu de cette nouvelle énigme. N’hésitez pas à me contacter en cas de besoin.
«Si vous avez des idées pour ces ennemis gris, je serais ravi de les entendre. Bon voyage. Et si vous avez faim, je peux m’arranger pour qu’un homme vous dépose de quoi vous restaurer convenablement non loin de l’œil d’Otolep.


Le volcan. Oui, ça faisait sens. Quoi que… Pourquoi Merwyn sèmerait des indices en plein milieu du pays Raïs ? Les verrats, la fumée, le caractère impétueux. Il avait d'abord pensé à un homme, mais l'hypothèse d'une montagne cracheuse de feu en plein milieu d'un pays d'homme cochon était plus logique. L'homme se massa le front d'une main en soupirant.
— Bien, Ambre. Je crois que le voyage n'est pas prêt de finir.
Sourire.
Résignation.
Courage.


— On va devoir traverser le pays Raïs. Oui, les hommes cochons qu'on a pu croiser. Je ne sais vraiment pas comment on va s'en sortir, mais je vais avoir besoin de toi et de ton pouvoir.

La gamine hocha la tête, déterminée.
— Le seul soucis, c'est ce que sont ces ennemis immobile et gris…

Ils se murèrent dans le silence alors que le feu faiblissait. Alex passait en revu toutes les créatures qui pouvaient se référer à des ennemis. Ce qui faisait… Beaucoup. Mais aucun ne ressemblait réellement à cette description. Ambre se leva pour réapprovisionner le foyer puis elle retourna vers le pirate en s'arrêtant à mi-chemin. La jambe à moitié levée, les bras suspendus, elle restait ainsi, immobile. Quelle mouche pouvait bien l'avoir piquée encore. Il s'apprêtait à lui jeter un bout de viande séché sur le museau quand une pensée l'interrompit.
— Une statue ? C'est ça qu'il faut chercher ? Une statue de Raï ?

Ambre sauta sur ses pieds en dessinant des petits feux d'artifices au dessus de sa tête. Ca voulait surement dire oui. En attendant d'avoir plus d'information, il devrait se contenter de ça.
— Effectivement. Ca me semble très léger comme énigme, mais allons y. T'as pas bête quand tu veux.

La gamine était aux anges. Elle se laissa tomber sur sa couche en écartant les bras comme un chanteur se jetant dans la fosse au milieu d'un concert. Il lui sourit à demi avant de se tourner vers le chuchoteur pour lui délivrer un message.

— Bien, nous nous mettrons en route pour le royaume Raïs demain. Si vous m'avez berné pour chercher vous-même le véritable emplacement, soyez sûr que vos jours seront compté, Arthur.
« En ce qui concerne notre seule piste, ce sont des statues. Oui, pas grand-chose. C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais si vous avez de meilleures idées, je prends volontiers.
« Pour ce qui est de votre offre pour la nourriture, nous saurons nous débrouiller. Puis-je cependant savoir qui vous êtes pour avoir assez d'influence dans le royaume pour connaitre des gens dans cette région reculé de l'empire et prêt à nous apporter des vivres ?

Il se tût et après quelques secondes de battement, le chuchoteur disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Jeu 13 Avr 2017 - 22:11

Sil’Afian était noble, de sang et de cœur. L’idée qu’il puisse envoyer son coureur dans une direction erronée dans l’espoir qu’il se fasse tuer le surprit sincèrement. Une fois l’étonnement passé, il se prit à rire, car il est vrai, que ça aurait été plan plutôt astucieux. Un moyen de trouver le trésor soi-même et de se débarrasser de toute concurrence.
Cet inconnu était étrange, peu chaleureux et très méfiant, mais loin d’être bête. On aurait dit qu’il avait un instinct de survie surdéveloppé et qu’il ne se fiait à personne d’autre qu’à lui-même.
L’empereur nota ces informations dans un coin de son esprit, et écouta avec attention la suite du message. Il grimaça en entendant la question à propos de son identité, car il ne comptait certainement pas lui dévoiler quoi que ce soit..

-Cher monsieur, je suis honnête en toutes circonstances, et si je désirais votre mort je vous aurais plutôt incité à vous rendre sur l’île Aline… Mais il est vrai que pénétrer le territoire Raïs est particulièrement dangereux et difficile. J’espère que vous êtes un guerrier talentueux et surtout discret, car il vous faudra esquiver les groupes de Raïs plutôt que de les affronter de front, vous serez en infériorité numérique.

Sil’Afian fit une brève pause.

-Vous cherchez une statue, en effet, c’est … pas facile. Je vais aller me renseigner de suite dans quelques récits à propos des terres Raïs qui se trouveraient à la bibliothèque Impériale. Avec beaucoup de chance, je trouverais quelques pistes qui vous seraient utiles. Dans le cas contraire, je ne peux que vous conseiller de garder vos yeux ouverts. Il est vrai que les Raïs y sont bien plus nombreux, mais il est également possible que certains colons s’y soient établis.

Plongé dans ses pensées l’empereur se tut quelques instants. Il ne réalisa pas que le temps s’étiolait, il songeait plutôt à quel genre de statue pourrait convenir… Et laquelle plairait à Merwyn ? Il s’agissait d’une épreuve vraiment difficile, ne devait-il pas offrir une escorter armée à cet inconnu pour qu’il s’en sorte victorieux, et surtout vivant ? Il secoua la tête il avait déjà décliné son offre de nourriture, alors il était peu probable qu’il accepte une escorte, et il poserait encore plus de questions. Voilà ce qui arrivait lorsqu’on était trop aimable.

-Qui je suis ?... Sil’Afian se tut. Il n’aimait pas mentir, alors… il dirait une demi-vérité. Quelqu’un avec des relations et qui désire rester anonyme. Je connais des gens qui connaissent des gens, et beaucoup me doivent des services. Les toiles gluantes des hautes sphères, il y serait mal vu que je participe à une telle chasse au trésor, alors pour vous je ne serais qu’Arthur.

Arthur. Un nom de mythologie, souvent lié à celui de Merlin dans le monde terrestre. Il en avait parlé avec Ewilan et Salim, qui s’étaient amusés à comparer leurs histoires. Et Arthur était un noble roi, qui avait bien plus à Sil’Afian, si bien qu’il avait décidé de devenir cette grande personne pendant quelque temps. Il aurait pu dévoiler son prénom qui était méconnu pour la plupart, mais… il y avait des risques d’être découvert et comme il l’avait dit, mieux valait que tous ignorent qu’il prenait part, même indirectement à cette histoire.

-Et vous, Alex, qui êtes-vous ? Pourquoi prendre de tels risques pour ce trésor ?


L'empereur salua le chuchoteur qui disparut, et quitta le chevalier qui gondole. Sa présence en ce lieu n'était plus nécessaire, et il avait du travail. Une nuit blanche en perspective, pour rattraper son retard de la journée. Et il lui faudrait encore s'infirmer sur cette sculpture près du volcan Kur N'Raï... Un beau programme.
Disparaissant dans la nuit, l'homme s'assura ne pas être suivit avant de rejoindre le palais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Admin
avatar
Masculin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 121
Date d'inscription : 03/03/2017
Pirate Aline__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 40 ans
Aptitudes: Ancien Marchombre, combattant sauvage
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Ven 14 Avr 2017 - 21:36

Il n’avait pas donné de nouvelles depuis des jours, si ce n’était des semaines. Mais il n’avait vraiment pas eu le temps d’en donner. Il était seul en ces terres et s’attendait à le rester. Il devait se débrouiller. Mais maintenant qu’il avait l’énigme, c’était qu’il était sur la bonne voie. La personne qui l’aidait avait eu assez d’honnêteté. Et s’il disait vrai sur sa position dans l’empire, l’avoir de son côté pourrait être un atout majeur. Et vu leur état, il aurait besoin d’aide pour la suite.  

— Nous avons trouvé la seconde partie de l’énigme. Le voyage a été beaucoup plus éprouvant et dangereux que prévu. Nous n’étions pas préparé pour une incursion aussi lointaine dans un pays si méconnu. Nous sommes en vie, mais si votre influence peut s’étendre jusqu’à ces contrées, je l’accepterai désormais volontiers.

Pour l’énigme, la voici.

Fais-toi transporter par la fainéante
Qui jamais de son lit ne s’absente
Mais arrête-toi aux limites hostiles et glacées
Pour l’âgé veilleur débusquer

J’ai pensé à une rivière, mais la comparaison s’arrête là. La vive peut être, pour jouer avec le mot « fainéante ». Mais je ne suis pas sûr de mes conclusions.
Les limites hostiles et glacées ne peuvent pas faire référence à beaucoup de choses. Quant au veilleur…
Bref, un flou complet pour ma part.


Il se souvint soudain des questions que lui avait posé Arthur sans qu'il y réponde. Malgré la fatigue, il prit le temps de lui offrir une réponse.
— Pour répondre à votre précédente question, je suis un explorateur. Et je me suis lancé dans cette quête pour ne laisser personne avec de mauvaises intentions pouvoir mettre la main sur un trésor d'une telle valeur. Les hommes ne sont pas assez sage pour savoir comment utiliser une telle puissance.
Je suis ravi de compter un éminent membre de l'empire parmi ce groupe.


Considérant sa réponse terminé, il envoya le chuchoteur disparaitre dans le néant et s’endormit. Loin d’être à l’abri, il ne pouvait juste plus tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Sam 15 Avr 2017 - 8:30

Sil'Afian n'avait pas eut de nouvelles pendant un bon moment. Son travail l'avait absorbé et il en avait presque oublié la chasse au trésor, mais c'était sans compter les romans qui se trouvaient désormais sur sa table de chevet, traitant d'expéditions en territoire Raïs. Il cherchait toujours une statue;

Il rejoignait à la fin de la journée le Chevalier qui Gondole, afin de suivre la progression des différentes équipes, et son coureur qui ne donnait toujours pas de nouvelles, jusqu'à ce que le chuchoteur pointa de nouveau son museau.
L'homme semblait avoir réussi, ce qui était une super nouvelle, il lui énonçait l'énigme suivante. Sil'Afian nota consciencieusement les points soulevé par son allié et débuta par ses réflexions sur la prochaine destination.

-Cette énigme est en effet pas mal obscure... Comme vous le dite, il s'agit d'une rivière, j'en arrive à la même conclusion. Le nom de la Fainéante m'est famillier sans que j'arrive à me souvenir plus exactement de quel ruisseau il s'agit... Instinctivement j'aurais songé au Pollimage. Ah non, je confonds avec l'indolent. Eh bien, l'idée de vive/fainéante me semble judicieuse. Et pour la fin du trajet, je pense qu'il s'agit de sa source dans la chaîne du Poll. Et l'obscur veilleur... décidément, nous ne sommes pas aidé. Le Dragon ? La nuit ou la lune ?


L'empereur se tut, concentré à suivre le fil sinueux de sa réflexion. Il ferma les yeux et de massa les paupière, comme si cette énigme c'en était trop pour ce qu'il lui faisait endurer. Si en cet instant il avait réussit à chasser ses préoccupation impériales, dès qu'il songerait à la requête de leur envoyer de l'aide, il sentait que les complications arrivaient à grand pas et qu'il allait devoir jouer finement.

-L'obscur veilleur... Peut-il s'agir d'un animal, comme un hiboux par exemple ? Un animal nocturne et observateur ? J'avoue qu'en cet instant, beaucoup de choses me viennent à l'esprit sans réellement me satisfaire. L'énigme vous demande-t'elle de savoir qui est ce veilleur ?
L'empereur fit une brève pause. J'imagine qu'il s'agit d'un voyage éprouvant, je vais de suite me renseigner et voir si je peux vous apporter la moindre aide. Le problème étant qu'un Dessinateur doit déjà être allé dans un certain lieu afin de pouvoir effectuer un pas sur le côté vers cet endroit. Je crains que nombre d'entre eux n'aient osé franchir les frontières de glace.... Mais il ne coute rien de demander.

Ainsi cet homme était un altruiste ? C'était étrange, mais Sil'Afian avait du mal à saisir, comme s'il y avait autre chose derrière cette noble idée. Peut-être voyait-il le mal partout. Peu importait, il comptait l'aider dans cette folle épopée et lorsqu'ils arriveraient au trésor, il serait temps d'agir.
Et son caractère semblait s'être quelque peu adoucit, la preuve était qu'il accepte son aide.. Mais serait-il capable de la lui donner ? Il savait que les Sentinelles sillonnaient tout l'empire de long en large, mais il doutait qu'elle réellement qu'elles soient allées sur les terres raïs... Il pourrait toujours en discuter avec Ewilan, il s'entait que la jeune fille commençait à se douter de quelque chose, en lui posant de telles questions il signerait la fin de son astucieux stratagème.
Astucieux... Non, ça ne l'était pas. Il avait le droit à beaucoup de questions, pour ceux qui osaient les poser, et à des regards en coin de la part de ceux qui n'osaient pas l'interroger. Ses absences étaient régulières et fort peu longues, mais c'était suffisant pour que les quelques individus qui gravitaient constamment autour de lui soient perdus. Ce n'était pas pour rien, qu'il avait aboli cette tradition des courtisans, pour avoir plus de liberté et cessé d'être ainsi épié et désiré. Quitter l'enceinte surprotectrice du palais lui faisait un bien fou, surtout lorsque personne ne le reconnaissait.
Sil'Afian quitta ses pensées, réalisant qu'il était resté silencieux un bien long moment. Il passa la main dans sa barbe de quelques jours, se souvenant avec amusement des réactions de ses conseillers.

-J'envoie de ce pas quelques missives aux personnes capables de vous apporter une aide. Je vous conseillerais de vous diriger vers le Sud, aux frontières de Glace vous pourrez savourez la sécurité de l'Empire. Toutefois le voyage jusqu'à la Vive sera long et difficile. Mais il sera éventuellement possible de compter sur l'aide d'une Dessinateur... Peut-être devriez-vous vous éviter des soucis en demeurant plus longtemps au nord des chaînes du Poll afin d'avoir un trajet plus court, mais je ne pourrais vous apporter aucune aide. Le trajet sera peut-être moins dangereux qu'escompté, je doute que les raïs s'approchent de trop des marais d'Ankaï. Je vous laisse réfléchir avec soin à votre itinéraire et je vous recontacte si jamais un Dessinateur est capable de vous rejoindre de suite, dans le grand Nord. Je suis ravi d'avoir un explorateur sans peur dans l'équipe, si voyager me plait, je préfères les destinations moins... mortelles. regarder sans cesse par-dessus son épaule, je crains que cela ne soit pus vraiment de mon âge.



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Admin
avatar
Masculin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 121
Date d'inscription : 03/03/2017
Pirate Aline__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 40 ans
Aptitudes: Ancien Marchombre, combattant sauvage
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Mar 18 Avr 2017 - 12:04

Alex se réveilla le lendemain, tard dans l’après midi. Ambre s’était réveillée avant lui et après avoir fait sa toilette, avait entrepris de confectionner une bouillie de divers fruits trouvés aux alentours. Le résultat était tout bonnement immonde, mais il avait le mérite d’être nourrissant. Ce qui suffirait pour l’instant.

La nuit de sommeil leur avait fait du bien à tous les deux, mais il faudrait encore du temps pour être en forme. L’influence de la montagne pesait de moins en moins sur leurs épaules. Sa noirceur semblait contenu dans cet espace de désolation qui l’entourait, et bien que sa vision offrait toujours une chape de plomb sous le ciel, le soleil perçait les nuages de temps à autre. Ce fut presque une redécouverte, à l’image des nouveaux nés goutant la neige pour la première fois. Ils en avaient oubliés la caresse du soleil sur leur peau. Ambre, qui était la plus sensible au changement, prenait des bains dorés avec pour seule finalité que de rester le plus longtemps possible dans la chaleur bienveillante.

Ils déplacèrent le campement un peu plus loin par mesure de sécurité. Et alors qu’ils se reposaient encore jusqu’au soir venu, le chuchoteur leur revint. Alex n’avait pas grand espoir sur l’aide que pourrait leur apporter ce cher Arthur. Mais il était sûr que ce petit animal serait porteur d’informations intéressantes.

— Cette énigme est en effet pas mal obscure... Comme vous le dite, il s'agit d'une rivière, j'en arrive à la même conclusion. Le nom de la Fainéante m'est famillier sans que j'arrive à me souvenir plus exactement de quel ruisseau il s'agit... Instinctivement j'aurais songé au Pollimage. Ah non, je confonds avec l'indolent. Eh bien, l'idée de vive/fainéante me semble judicieuse. Et pour la fin du trajet, je pense qu'il s'agit de sa source dans la chaîne du Poll. Et l'obscur veilleur... décidément, nous ne sommes pas aidé. Le Dragon ? La nuit ou la lune ?
« L'obscur veilleur... Peut-il s'agir d'un animal, comme un hiboux par exemple ? Un animal nocturne et observateur ? J'avoue qu'en cet instant, beaucoup de choses me viennent à l'esprit sans réellement me satisfaire. L'énigme vous demande-t'elle de savoir qui est ce veilleur ?


Voilà qui ne l’avançait pas vraiment. Il était quelque peu déçu du manque de solutions, malgré le fait qu’il devait quand même un peu compter sur lui-même. Il sortit une carte de Gwendalavir tout en « demandant » au chuchoteur d’attendre pour lui dévoiler la suite et réfléchit longuement. Ambre se mis également à la tâche. Alex lui avait raconté comment leur mission s’était déroulée. Tout à sa concentration dans l’imagination, elle n’avait rien suivi de son passage dans la ville. Son rôle dans l’acquisition du second jalon de leur quête l’avait gorgée de fierté enfantine et de motivation.

Mais peu importe comment ils retournaient l’énigme et la carte, la solution restait obscure. La Vive ne collait pas avec le sens, littéralement, du couplet, et oubliait de prendre en compte l’endroit par lequel ils étaient venus. A quoi bon remonter la rivière jusqu’à la chaine du poll, si eux même venaient du nord en premier lieu ?
Le dragon pourrait effectivement être vu comme un veilleur. Mais obscure ? Il n’y pensait pas. Un hiboux ou quelconque animal ? Non plus.
Peut être lui manquait-il une connaissance élémentaire de la vie de Merwyn pour espérer comprendre chacun des secrets qu’il égrenait ?
Il abandonna la carte et reprit le message.

— « J'imagine qu'il s'agit d'un voyage éprouvant, je vais de suite me renseigner et voir si je peux vous apporter la moindre aide. Le problème étant qu'un Dessinateur doit déjà être allé dans un certain lieu afin de pouvoir effectuer un pas sur le côté vers cet endroit. Je crains que nombre d'entre eux n'aient osé franchir les frontières de glace.... Mais il ne coute rien de demander.
« J'envoie de ce pas quelques missives aux personnes capables de vous apporter une aide. Je vous conseillerais de vous diriger vers le Sud, aux frontières de Glace vous pourrez savourez la sécurité de l'Empire. Toutefois le voyage jusqu'à la Vive sera long et difficile. Mais il sera éventuellement possible de compter sur l'aide d'une Dessinateur... Peut-être devriez-vous vous éviter des soucis en demeurant plus longtemps au nord des chaînes du Poll afin d'avoir un trajet plus court, mais je ne pourrais vous apporter aucune aide. Le trajet sera peut-être moins dangereux qu'escompté, je doute que les raïs s'approchent de trop des marais d'Ankaï. Je vous laisse réfléchir avec soin à votre itinéraire et je vous recontacte si jamais un Dessinateur est capable de vous rejoindre de suite, dans le grand Nord. Je suis ravi d'avoir un explorateur sans peur dans l'équipe, si voyager me plait, je préfères les destinations moins... mortelles. regarder sans cesse par-dessus son épaule, je crains que cela ne soit pus vraiment de mon âge.


Ainsi donc il avait accès aux plus grands dessinateurs, capables d’effectuer un pas sur le côté.
En pays Raï.
A sa demande.
Un membre de la famille impériale, un haut gradé de l’armée, un dessinateur de l’académie, un rêveur ou un marchombre de haut rang.
Beaucoup de possibilités, mais cela réduisait un peu plus le champ de recherche. Qu’il eut été l’empereur lui-même, cela ne l’étonnait pas qu’il ne puisse pas lui venir en aide sur un claquement de doigt. Mobiliser des ressources si prestigieuses pour lui, véritable inconnu, aurait été contreproductif. Autant envoyer ce dessinateur lui-même enquêter. Mais qu’il s’entête à l’honnêteté faisait s’interroger le pirate. Ruse ou non, il ne pourrait surement pas le déterminer au travers d’une bestiole dessinatrice ressemblant à un rat. Quant à son optimisme candide, il laisserait volontiers Ambre s’en occuper, mais faute de parole, il se contenta de l’ignorer.

Le soleil disparu complètement sans qu’ils aient pu trouver de solution convenable. Alex s’était isolé sans vraiment s’éloigner, pour profiter d’un peu de solitude. Situation qui avait eu l’air de profiter également au louveteau pour réfléchir. En revenant au campement, elle lui offrit le chuchoteur entre ses mains, comme elle l’avait déjà fait. Le message n’était plus qu’un souvenir flou dans l’esprit du pirate, aussi sa réponse était plus succincte qu’il ne l’avait envisagé.
—  Je doute d’avoir percé le mystère de cette énigme, mais je vais continuer mon chemin vers le sud. Même si je suis à l’aveugle, c’est la chose la plus logique à faire pour l’instant. Je vous recontacterai en arrivant à la chaine du Poll. Nous en saurons peut être un peu plus à ce moment.
Je vous remercie pour votre aide ou du moins vos tentatives.


Sur ce, il laissa partir le chuchoteur en se disant qu’il aurait peut être pu faire quelque chose de plus long. Ou de moins froid. Mais la fatigue était toujours encore trop présente pour y réfléchir convenablement. Peut être que le voyage sur le fleuve leur permettrait d’avoir ce repos dont il avait tant besoin. L’idée de retourner sur les flots l’enchantait, mais il fallait trouver une embarcation avant. Et bien sûr après, il faudrait surement traverser les montagnes. Et cette idée l’inquiétait. Il ne voyait aucun moyen de passer sans danger…

Ambre écouta le plan avec attention sans donner son avis. Elle le regarda avec une lueur farouche dans les yeux. Elle voulait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Admin
avatar
Masculin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 121
Date d'inscription : 03/03/2017
Pirate Aline__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 40 ans
Aptitudes: Ancien Marchombre, combattant sauvage
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Mar 25 Avr 2017 - 21:10

Dans un renfoncement de la montagne, à l’abri des éléments, Ambre et Alex côtoyaient le cadavre d’un veilleur dans sa tombe. La compagnie des morts ne les dérangeait ni l’un, ni l’autre. Elle était même reposante et pour le coup, intrigante. Il avait hésité à profaner la tombe, mais faute d’outil, le pirate avait préférer laisser à la terre son du. La chaleur du maigre feu réchauffait leurs corps endoloris en attendant de décider la suite des événements. Comment allaient-ils redescendre. L’idée de se servir du traîneau comme d’une luge fut tentante, mais à la limite de l’inconscience. Ambre dessinait des renforts pour lui montrer que c’était possible, mais ce n’était pas ça qui allait les sauver des crevasses ou des arbres sur la route. Il faudrait travailler l’idée.

Maintenant qu’ils étaient au chaud, l’heure était peut être venu de prévenir leur bienfaiteur dont l’aide était d’ailleurs plus qu’anecdotique. Alex en venait à se demander s’il ne le menait pas en bateau. En relation avec des dessinateurs de renoms, capable d’atteindre les frontières de l’empire, haut placé dans la hiérarchie ! L’histoire tenait de moins en moins debout. Pourrait-il lui refuser une partie de ce trésor ? Il pouvait toujours mentir… Lui dire qu’il n’avait jamais rien trouvé. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres.

Il emprunta la bestiole à Ambre pour commencer son message.
Bonjour, Arthur. Je ne sais pas depuis combien de temps nous nous sommes parlé pour la dernière fois. Des jours, sinon des semaines. Nous avons quitté les terres Raïs et nous sommes dirigés vers les frontières de glace jusqu’à y entrer assez profondément. J’étais prêt à abandonner quand nous sommes tombé sur la partie suivante de l’énigme. J’ai l’impression que Merwyn lui même guide nos pas. Il n’y avait aucune chance pour que je puisse tomber par hasard sur cet endroit et pourtant, nous l’avons fait.
« Nous nous apprêtons à rentrer dans une forêt mythique qui abriterait les Petits. Je ne sais pas si ces êtres de légende existent réellement, j’ai tout entendu à leur sujet. Mais si c’est le cas, j’imagine encore une fois que votre influence ne vous permettra pas quand même pas d’atteindre ces contrées. J’en prends tout conseil utile, à défaut.»


Il ne pourrait pas faire plus chaleureux pour le moment. La créature disparut entre ses mains.
— Viens, nous allons dormir un peu.

Ambre se rapprocha avec sa couche et se cala contre lui pour profiter de la chaleur de leur corps. Un léger soupir traversa ses lèvres entrouverte.
— Je sais. Il est temps de se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen Empire__Membre
avatar
Masculin Âge : 44
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2013
Citoyen Empire__Membre

Mon personnage
Sexe et âge:
Aptitudes:
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Ven 28 Avr 2017 - 19:16

L’empereur était resté assis de longues heures, à fixer la danse hypnotique des flames, un verre de bière de médiocre qualité en main. Ces mystères étaient intéressants, mais où menaient-ils ? Les mercenaires du Chaos étaient-ils derrière tout ça ? Était-ce vraiment Merwyn ? Comment aurait-il pu réaliser de telles choses…Ces questions tourbillonnaient dans son esprit, le désintéressant de l’énigme ainsi que de l’homme qu'il soutenait. Alex. Il ignorait tout de lui, mais il faisait des efforts impressionnants pour réussir. Il était allé en territoire Raïs.. Comment une telle épreuve avait-t-elle pu être effectuée ?

Et il lui était impossible d’envoyer une Sentinelle là-bas pour diverse raison. De un, ça serait se trahir partiellement, de deux, rares étaient les personnes à y être allées et de trois.. Comment auraient-ils réussi à se rejoindre ? Le territoire est vaste et inexploré, ça aurait été une folie que de les retrouver au hasard des vastes étendues de ces territoires inexplorés.
Il pourrait continuer à effectuer des recherches sur ces territoires, car ça l’intéressait malgré tout, mais il doutait avoir une plus grande utilité. Il ne servait pas à grand-chose…


Toute cette mise en scène était complexe, et l’empereur se sentait de plus en plus fatigué. La frustration grandissait tout comme son humeur qui s’assombrissait. Il avait songé au début, que ce serait rapide, l’affaire de quelques jours, il pourrait s’y consacrer, découvrir le fameux trésor ou attraper les coupables et les empêcher de parvenir à leur fin, mais.. Le temps passait, et les énigmes se succédaient. Et étrangement, cette histoire avait beau être farfelue, elle ne lui faisait pas songer à Merwyn Ril’Avalon. Ce grand homme possédait un esprit époustouflant, mais également un sens du commun légèrement biaisé, c’était certainement pour cette raison qu’Al-Jeit était un joyau aussi surprenant et inégalable. Et cette chasse au trésor…

Les choses ne collaient pas entre elles.

L’empereur se leva et songea qu’il était temps de rentrer au Palais, il avait du travail. La Chasse aux trésors n’était finalement pas une si bonne idée, pour prendre part à une aventure et protéger l’avenir de l’Empire. Il secoua la tête et quitta la pièce au Chevalier qui gondole, les pirates occupaient désormais son esprit. D’ici quelques jours il partirait visiter quelques villes côtières afin de témoigner de son soutien et de voir cette ville détruite, bien qu’elle soit en train d’être reconstruite. Un effort vain pensaient certains, mais Sil’Afian s’en moquait, ils devaient resté unis face au danger, peu importe d’où il vienne, ils devaient rester sur leurs gardes… Et ne pas cesser de vivre pour autant, car l’empire avait besoin de nouvelles mesures et d’efforts toujours plus importants pour que l’Empire soit un véritable havre de paix où il fait bon vivre. Un rêve utopique que tous les souverains ont essayé d’atteindre, avec plus ou moins de réussite.
Les jours qui suivirent parvenaient à l’empereur comme à travers un brouillard épais, cette sensation de manquer un détail crucial le travaillant continuellement. Comme prévu il se rendit sur les côtes et vit la cruauté des pirates. Il demeura une journée sur place, accompagné de deux sentinelles, songeant aux mesures qui allaient devoir être prises. Cette attaque n’était probablement pas la première…


Un soir, alors que Sil’Afian travaillait, il vit avec surprise un chuchoteur venir se nicher dans son cou après avoir grimpé le long de sa jambe et poursuivit sur son torse recouvert d’étoffes fines. Étrangement, Navid Sil'Afian sentit le besoin de retirer sa couronne avant d’écouter ce qu’avait à dire l’inconnu, comme pour redevenir Arthur, l’inconnu qui cherchait le trésor, bien que le chuchoteur ne transmette que les sons et non les images.

« Bonjour, Arthur. Je ne sais pas depuis combien de temps nous nous sommes parlé pour la dernière fois. Des jours, sinon des semaines. Nous avons quitté les terres Raïs et nous sommes dirigés vers les frontières de glace jusqu’à y entrer assez profondément. J’étais prêt à abandonner quand nous sommes tombé sur la partie suivante de l’énigme. J’ai l’impression que Merwyn lui même guide nos pas. Il n’y avait aucune chance pour que je puisse tomber par hasard sur cet endroit et pourtant, nous l’avons fait.
« Nous nous apprêtons à rentrer dans une forêt mythique qui abriterait les Petits. Je ne sais pas si ces êtres de légende existent réellement, j’ai tout entendu à leur sujet. Mais si c’est le cas, j’imagine encore une fois que votre influence ne vous permettra pas quand même pas d’atteindre ces contrées. J’en prends tout conseil utile, à défaut.»


Étrangement, l’empereur sentit une pointe de sarcasme dans ces propos, et doutait ce qu’il entendait. Après tout, il ignorait tout de qui était l’individu, de ses intentions et s’il ne le promenait pas par le bout du nez… Il secoua la tête tandis qu’il réalisait que l’erreur était également sienne, il ne l’avait pas recontacté pour lui faire part de son avancement… Qui n’avait pas avancé en fin de compte.
C’était probablement pour cela que leurs échanges étaient courtois, mais purement inutiles. Arthur ne servait à rien, si ce n’est à encourager le coureur, et celui-ci n’indiquait rien de sa vraie destination et demeurait suffisamment flou quant à sa localisation exacte pour ne pas être rejoint.
L’empereur se leva et secoua la tête, pour ordonner ses pensées. Il était temps qu’il se ressaisisse, cette chasse aux trésors lui échappait, il n’avait aucun contrôle et s’il continuait ainsi… il demeurerait autant sur la touche que s’il avait attendu les résultats des gagnants de cette drôle d’affaire en écoutant les rumeurs qui parviendraient aux oreilles de ses divers espions.
Non, s’il s’était embêté à se lancer dans cette aventure ce n’était pas pour se faire balader et rester sur la touche. Quels étaient ses avantages immédiats ?
Son savoir.
Il ignorait où allait son coureur, mais…. Soudain un détail lui revint à l’esprit. « Nous avons quitté »… Nous. Il ne voyageait donc pas seul ? Songeait-il à sa monture ou, plus logiquement, était-il accompagné d’une personne ? Voilà qui lui redonnait de l’espoir. Ce n’était pas grand-chose, mais ça lui prouvait qu’il était encore capable de réfléchir.

- Je suis ravi que Merwyn vous ait tendu la main, votre quête n’était vraiment pas aisée… reste à espérer que le trésor en vaut la peine.


Le ton de l’empereur était professionnel et il se rappelait à lui de manière peu discrète, car ils espéraient tous deux mettre la main sur ce fameux trésor.
La deuxième partie du message tournoyait toujours dans l’esprit du souverain, qui prit son temps avant de parler.

-La foret Maison ? Voilà un voyage initiatique particulièrement enrichissant…


L’empereur n’y était jamais allé lui-même. Lors de son adolescence il avait énormément voyagé, mais il n’avait jamais été dans cette étrange demeure peuplée de créature mythique… mais il en avait déjà rencontré. S’il gardait ce secret par respect pour Edwin et Ellana, il avait déjà rencontré des Petits. Deux. De drôles d’individus, mais particulièrement enjoués et plutôt charmeurs. Insouciants et envoûtants. Ils menaient une vie qui plaisait à l’empereur, mais le poids des responsabilités était rapidement revenu sur ses épaules et il s’était dit que leur chef, le grand.. Boulo –ou un nom approximatif- devait beaucoup plus avoir la tête sur les épaules. Mais quels conseils pouvait-il donner ? Le dénommé Arthur s’approcha d’une carte de l’empire épinglée sur le mur et scruta les territoires au Nord, se laissant transporter, imaginant la destination des inconnus. Étaient-ils deux ? Trois ?
Soudainement, il se dit qu’il garderait probablement le trésor pour lui, il le dévaliserait… Mais il n’avait rien transmis quant à sa destination finale ou à ce qu’il fallait trouver, il lui serait difficile de le devancer, même en demandant un coup de main à une Sentinelle.Il allait devoir essayer de grappiller des informations, de jouer de déductions et ne pas se laisser jeter.

-Mes conseils sont simples, ne marchez sur aucune framboise et n’ayez jamais l’air menaçants, car même si les Petits sont des fables, il doit bien avoir un point de vérité dans ces histoires, et ce qu’il faut retenir c’est qu’ils sont principalement bienveillants. Ne leur faites jamais comprendre que vous avez des intentions peu louables à leur intention, restez humbles et souriants.


Sil'Afian ne dit rien de plus, mais il savait que les Petits étaient capables de lancer des espèces de sortilèges pour défendre leur territoire, mais il ne comptait certainement pas en dire autant. Il se contentait d’une simple mise en garde et de conseils généraux. « Souriez ». Il imagina la tête de l’homme lorsqu’il entendrait ce charmant conseil… Un sourire fendit le visage fatigué de l’empereur qui poursuivit.

-Vous pensez avoir encore de nombreuses étapes ? Comme je vous l’ai dit plus tôt, synchroniser nos trajets pour se retrouver au même endroit au même moment dans un territoire inconnu est presque impossible, alors je crains que mon aide ne soit quelque peu limitée, surtout que j’ignore qui voyage en votre compagnie et quelles sont réellement vos intentions… J’ai bien trop peu d’éléments en main pour être d’une réelle aide, mais n’espérez pas que j’abandonne la course. Nous sommes toujours dans le même bateau, sauf que vous ramez et que moi je demeure enfermé dans la cale… Vous venez me voir uniquement lorsque vous en ressentez le besoin et je demeure ignorant, mais si tel est le prix à payer pour accoster sur la terre promise, ainsi soit-il. Je ne peux que vous mettre en garde des conséquences de tels agissements…


La voix de l’empereur se tut, tandis que son esprit songeait à ces relations diplomatiques qui maniaient sans cesse, surtout avec le continent de l’Est et cette complexité qu’est de nouer le dialogue. Il faut trouver le juste milieu, que les deux partis se sentent reconnus et respectés, une mesure délicate à trouver.

-Sur ce, j’espère que mes informations vous apaiseront quant à votre visite dans cette étonnante forêt, et prenez des notes de votre voyage, je sens que vos découvertes raviront de très nombreuses personnes qui sont avides de connaissances concernant ces territoires au-delà des frontières Alaviriennes. Puisse Merwyn continuer à guider vos pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate Aline__Admin
avatar
Masculin Âge : 26
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 121
Date d'inscription : 03/03/2017
Pirate Aline__Admin

Mon personnage
Sexe et âge: Homme de 40 ans
Aptitudes: Ancien Marchombre, combattant sauvage
MessageSujet: Re: [Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex Dim 30 Avr 2017 - 12:30

Il reçut le chuchoteur le lendemain matin. Le feu était éteint et malgré leur proximité, les deux compagnons ressentait le froid s’insinuer sous les couches de vêtements. Leurs ventres gargouillaient et appelaient à autre chose que des plantes. Mais chasser en pleine montagne était plus ardu qu’il ne l’avait cru. C’est donc l’esprit fourbu qu’il avait écouté la réponse sans s’attendre à rien.
—  Je suis ravi que Merwyn vous ait tendu la main, votre quête n’était vraiment pas aisée… reste à espérer que le trésor en vaut la peine. La foret Maison ? Voilà un voyage initiatique particulièrement enrichissant…

Oui, effectivement, il restait à espérer que le trésor en vaille la peine… Ces messages le fatiguaient. La fausse courtoisie l’horripilait. Il avait l’impression de se trouver en compagnie d’un noble à qui il fallait cirer les pompes et faire attention à ne rien froisser. Surtout son ego. Il ne savait même pas pourquoi il prenait la peine d’écouter. Il continua néanmoins.
—  Mes conseils sont simples, ne marchez sur aucune framboise et n’ayez jamais l’air menaçants, car même si les Petits sont des fables, il doit bien avoir un point de vérité dans ces histoires, et ce qu’il faut retenir c’est qu’ils sont principalement bienveillants. Ne leur faites jamais comprendre que vous avez des intentions peu louables à leur intention, restez humbles et souriants.

Tiens donc, il avait finalement décidé de les “aider”. En lui racontant ce qu’il avait entendu dans les fables… Alex ne savait pas s’il devait éclater de rire ou renvoyer le chuchoteur à la taverne pour continuer son chemin seul. Mais les deux options le tentaient. Des semaines de voyages et de correspondance pour quoi ? Se faire raconter ce qu’on entend dans les histoires. Il avait tout intérêt à écouter les conseil, là n’était pas la question. Il y avait souvent une grosse part de vérité dans les rumeurs, même s’il fallait ensuite les décrypter pour les comprendre réellement.

La question était plutôt de savoir si son mystérieux allié était plus qu’un bonimenteur. Les hautes sphères du pouvoir lui offrait des relations telles que des sentinelles. Pourtant, il ne connaissait rien. Il était incapable de se renseigner pour l’aider ou de trouver quelqu’un pouvant lui offrir des conseils. Sa confiance envers ce mystérieux inconnu s’effritait de plus en plus. Ou plutôt devrait-il dire, sa tolérance.

— Vous pensez avoir encore de nombreuses étapes ? Comme je vous l’ai dit plus tôt, synchroniser nos trajets pour se retrouver au même endroit au même moment dans un territoire inconnu est presque impossible, alors je crains que mon aide ne soit quelque peu limitée, surtout que j’ignore qui voyage en votre compagnie et quelles sont réellement vos intentions… J’ai bien trop peu d’éléments en main pour être d’une réelle aide, mais n’espérez pas que j’abandonne la course. Nous sommes toujours dans le même bateau, sauf que vous ramez et que moi je demeure enfermé dans la cale… Vous venez me voir uniquement lorsque vous en ressentez le besoin et je demeure ignorant, mais si tel est le prix à payer pour accoster sur la terre promise, ainsi soit-il. Je ne peux que vous mettre en garde des conséquences de tels agissements…
Sur ce, j’espère que mes informations vous apaiseront quant à votre visite dans cette étonnante forêt, et prenez des notes de votre voyage, je sens que vos découvertes raviront de très nombreuses personnes qui sont avides de connaissances concernant ces territoires au-delà des frontières Alaviriennes. Puisse Merwyn continuer à guider vos pas.


Cette dernière tirade le laissa interdit. Il ne savait même pas par quoi commencer. Arthur se défilait une nouvelle fois pour lui offrir de l’aide. Mais il voulait également le rejoindre ? Pourquoi ?
Il ne s’intéressait que maintenant au fait qu’il n’était pas seul. Préparait-il une attaque ? Il voulait sa position exacte pour “l’aider” mais également la composition de son groupe. Il devenait méfiant et se plaignait même qu’Alex puisse le traiter de cette façon. S’il voulait vraiment se rendre indispensable, il n’avait qu’à le devenir. Il tentait également de savoir combien d’étape il lui restait...
Arthur essayait de le doubler. Alex ramait effectivement pendant qu’il restait au chaud dans la cale jusqu’à l’arrivée. Et il n’était pas question de se laisser avoir de cette manière.

D’un geste, il fit sauter le chuchoteur dans les mains d’Ambre sans répondre. Et il n’y répondrait pas. Qu’il aille mourir au fond du volcan.
— Au revoir, Arthur.

Interrogation.

Tentant de masquer sa colère, il lui répondit.
— Notre allié essaye de nous doubler pour récupérer le trésor. Il ne nous a été d’aucune aide pendant tout ce voyage mais ça ne l’empêche pas de vouloir acquérir toutes les réponses. Bref, on dégage cet enfoiré.

L’enfant le fixa en hochant la tête faiblement, pour signifier du peu de cas qu’elle faisait de cette affaire.

_____________________

Les jours passèrent, devant des semaines. Ne pas avoir de réponse d’Alex n’était pas si inhabituel, il avait déjà passé autant de temps sans donner de nouvelles. Mais parce qu’il était en territoire ennemi. Peut être qu’ils n’avaient pas trouvé d’assistance où qu’il leur était arrivé malheur dans ce pays. Retenus prisonniers, en otage par des Petit belliqueux qui n’avaient que le mot guerre à la bouche, souffrant de milles tortures, plus tordues les unes que les autres.

La réalité n’était pas très éloignée. Les tortures n’étant finalement que différentes espèces de baies et la prison, la volonté des Petits à ne pas les laisser partir. Ils s’étaient tant attachés à Ambre que ça leur brisait le coeur de la voir partir. Et à la gamine aussi. Alex aurait pu la laisser là. Une enfant dans un monde d’enfant. Elle aurait été heureuse. Mais pour un temps seulement. Ambre avait un monstre au fond d’elle qu’il fallait nourrir. L’abandonner ici préparerai la catastrophe à venir. Elle grandirait et chercherait autre chose. Autant qu’il lui apprenne à le dompter dès maintenant plutôt qu’elle ne meurt inconsciente de sa malédiction.

Ils avaient donc quitté le village sous les larmes des moins d’1m50. Et dans le soulagement du plus grand. Même si explorer cette forêt était une chance inouïe, ainsi que d’avoir pu découvrir cette race étrange, il avait une quête et d’autres choses à faire. Ces quelques jours avaient des vacances, il devrait s’en contenter. Il y’a quelques mois à peine, il aurait pu rester découvrir ses contrées inconnues. S’il avait été avec Nelah, le monde aurait été leur. Ils seraient resté chez les Petits, auraient grimpé au sommet du volcan, exploré les terres qui se trouvent derrière. Se seraient amusé à percer les mystères de l’oeil d’Otolep. Mais ces rêves ne lui laissaient que le goût amer de la cendre.

Sur la route, il avait eu le temps de repenser à Arthur. Le fait d’avoir pu se reposer avait calmé ses pensées assassines envers lui. Même s’il ne fichait presque rien de l’aventure, ils étaient dans le même bateau. Il aurait droit à sa part de butin, comme tout membre d’équipage. Qui conviendrait à sa participation. Et il jouerait franc-jeu. Il prit néanmoins le temps de la réflexion après avoir traversé les frontières de glace. Cette fois-ci, ils avaient eu le temps de se préparer et même si le voyage avait eu son lot habituelle de danger de mort ils avaient réussi. Ce qui l’inquiétait maintenant, c’était les plateaux d’Astariul. Il se sentait encore moins en sécurité ici qu’en terre Raï.

Mais avant de descendre dans les plaines, il prit le chuchoteur.

Bonjour Arthur. Jouons carte sur table, veux-tu ? Nos joutes verbales me fatiguent. J’ai découvert la suite de l’énigme. Comme j’ai découvert toutes les autres. C’est moi qui suit venu en royaume Raï, au milieu des ennemis et ait parcouru la moitié de l’empire à pied pour chercher se trésor. Il est donc hors de question que je laisse quelqu’un d’autre en prendre le crédit et la récompense. Tu demeure effectivement caché dans la cale et ce depuis le début. Et tu ne peux nier que ton aide n’a pas été la plus précieuse qui soit.
Oui je suis méfiant. As-tu fait quelque chose pour me convaincre que tu n’étais pas un ennemi ? A part me demander tous les détails de mon voyage sans raison apparente, si ce n’est pour essayer de me doubler ? A part en cachant ton identité et en me racontant, jusqu’à preuve du contraire, des mensonges sur ta position dans l’empire ? J’attends encore tes informations sur le royaume Raï ou les énigmes. Tu comprendras aisément que je ne peux te faire confiance.
Mais tu reste un membre de ce navire, tu as au moins fait l’effort de prendre du temps pour ça. Je ne peux te promettre que je trouverai quelque chose au terme de cette aventure, mais tu auras droit à une part que je jugerai équitable pour ta participation. Ce sont mes règles.
Quant à ta menace voilée, je ne peux que te mettre en garde des conséquences de tels agissements.

Je me dirige pour le moment vers Al-Poll pour la suite de l’énigme. Je ne sais pas combien d’étape il me reste, rien n’est indiqué. Merwyn nous fait promener à travers tout l’empire et je doute que nous soyons proche de la fin. Il faut au moins ça pour découvrir son trésor. S’il existe réellement. Si tu veux vraiment te rendre utile afin que je ne te considère plus comme un outil, rends toi utile. Me reprocher ton inutilité n’est pas ce que j’appelle du bon sens.



Il s’arrêta là. Il avait l’impression d’être redevenu capitaine et d’incendier une jeune recrue un peu trop présomptueuse. Mais qu’il soit haut dignitaire de l’empire ou non, il devait rester à sa place. Dans la piraterie, le respect était acquis. C’était par les actes que l’on devenait et non par la naissance. Il était égaux à ses hommes, mais chacun devait gagner le respect de l’autre. Ce qui n‘avait pas été le cas dans la situation présente. Arthur voulait prendre le contrôle de cette chasse sans avoir à lever le petit doigt. Ça ne marchait pas comme ça. Détenteur de l’énigme, il avait tous les pouvoirs sur l’affaire. Qu’il essaye de le doubler sans savoir où aller…

Il n'arrangeait pas la situation en lui parlant ainsi, mais il ne devait pas se laisser faire. Arthur pouvait être n'importe qui. S'il ne se montrait pas ferme, la situation pourrait vite dégénérer. Et dans le pire des cas, il n'avait qu'à couper court à toute communication. Mais le code de l'honneur envers son équipage l'en empêchait.

D’un geste de la main, il envoya le chuchoteur à sa destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Event CaT] Chez les admirateurs d'Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Event] Bienvenue chez Rose
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» visite chez le gynéco
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres du Sud :: Al-Jeit :: Au chevalier qui gondole-