Le Monde d'Ewilan
Bonjour !
Nous cherchons de nouveaux membres pour remplir nos guildes.
Rejoins-nous pour arpenter l'Empire et vivre des aventures folles par delà les mondes !
Le Staff'

N'oubliez pas de voter !



 

Partagez|

j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2015
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme âgée de 18 ans
Aptitudes: Elle est rapide, agile
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Dim 28 Fév 2016 - 9:41

Cela rassura Luna que Neleam n’en sache pas plus qu’elle. Elle releva la tête, une jeune femme s’approchait d’elles.

- Vous cherchez quelque chose ? Je peux peut-être vous aider. En tout cas, vous semblez différentes de tout à l'heure, plus calme je dirais.

Plus calme que tout à l’heure ?! Cette jeune femme savait donc ce qu’il leurs était arrivé, peut être pas grand-chose, mais ça les aiderait quand même. La femme en question devait avoir, à peu près le même âge qu’elle. Elle était blonde, des jolis yeux bleus et faisait la même taille que Luna, donc plus grande que Neleam.

- Quelle malpolie je fais ! J'ai oublié de me présenter ! Je m'appelle Shadita Lozielle, je voyage en direction d'Al-Jeit. Si, vous avez besoin d'aide, je suis là !

Shadita, c’était un joli nom, mais il ne lui disait rien. Oui, elles avaient besoin d'aide, elles avaient besoins de réponses, cohérentes et détaillés au maximum.

-Eh bien... Shadita, je pense en effet qu'on va requérir ton aide.

Son amie était donc arrivé à la même conclusion qu’elle, cette Shadita les avaient vu plus tôt dans la soirée. Elles s’assirent à la table de la demoiselle, le serveur proposa différent plats et boisson, mais les deux amies refusèrent. La dernière fois qu’elle avait mangé quelque chose, le dessert, elle était devenue totalement folle, de toute façon rien ne passerait tant qu’elle n’en saurait pas plus sur leur soirée.

-Eh bien, je suis assez curieuse de... savoir ce que tu sous-entendais par "on est plus calme que tout à l'heure" ? Où et quand nous as-tu vu ?

Luna resta muette, même si la jeune fille avait l’air très sympathique, elle ne lui faisait pas totalement confiance. Comment pourraient-elles être sûres qu’elle ne lui mentirait pas, après tout, elles ne la connaissaient pas. Elle planta ses yeux violets dans ceux de Shadita. Elle n’avait pas l’air de leur vouloir du mal, mais autant garder un petit doute.

- Fais tu partis des gens qui nous poursuivaient ?

La question la démangeait, ces gens qui les poursuivaient la tourmentaient. Qu’avaient elles bien put faire, au point de s’attirer les foudres de personnes qu’elle ne connaissait peut être même pas. Luna  attendrait le temps qu’il faudra mais elle aurait des réponses, peut être pas toutes mais elle en aurait, au moins quelques unes.  

Autour d’elles, la salle se remplissait. Des gens fatigués, mouillés, essoufflés, triste ou heureux, seul ou accompagné, tous étaient ici en raison des dégâts météorologiques. Dans l’auberge il n’y avait pas de scène, donc pas de chanteur, pas de jongleurs et pas de bruit, ou du moins, moins que s’il y avait une petite estrade.

Luna ferma les yeux, elle avait voulut rester, c’est elle qui avait voulu savoir la vérité, maintenant elle devait assumer, pleinement. Elle rouvrit les yeux, Shadita était encore là, devant son assiette de soupe et elle n’avait encore rien dit. La vérité était elle si terrible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 18
Autre(s) Compte(s) : Nalia Mohan
Messages : 101
Date d'inscription : 02/01/2015
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Adolescente de 19 ans
Aptitudes: Maîtrise plus ou moins le poignard mais n'est pas très aguerrie.
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Ven 4 Mar 2016 - 21:44



« Eh bien... Shadita, je pense en effet qu'on va requérir ton aide. »

À vrai dire, je ne m'attendais pas à ce qu'elles soient aussi directes. Effectivement, la femme la plus âgée m'avait répondu, juste après ma rapide présentation, sans se méfier de moi. Bon, bien sur, il n'y avait aucune raison qu'elle se méfie de moi, mais ça m'avait tout de même surprise, elles devaient vraiment avoir besoin d'aide. Celle qui m'avait répondu m'adressa un sourire, je trouvais étrange de voir ce sourire après avoir vu la même jeune femme complètement folle un peu plus tôt. J'étais obligée de constater que les deux inconnues étaient totalement différentes, elles n'étaient sûrement pas conscientes de ce qu'elles avaient fait tout à l'heure, peut-être même qu'elles avaient oublié.

Pour plus de calme et de confort, sans doute, nous étions allées nous asseoir à ma table. Là, mon potage m'attendait mais maintenant que je m'étais réchauffée, il ne me faisait plus vraiment envie. Je le décalais sur le côté avec une légère mine de dégoût pour mieux me concentrer sur mes interlocutrices. Le serveur choisi cet instant pour faire son apparition et je lui adressais un sourire gêné en espérant qu'il n'ait pas vu que j'avais renoncé à ma soupe. Je ne voulais pas vexer qui que ce soit mais quand on n'aime pas, on mange pas ! Il fallait dire que les lieux étaient un peu pouilleux, alors je n'étais pas vraiment étonnée que la nourriture soit au même niveau que le reste.

Les deux jeunes femmes ne commandèrent rien, pas étonnant vu les desserts succulents qu'elles avaient mangé plus tôt, ma bourse aurait parfaitement refusé que je m'offre un dessert comme ça. Je fis une mine attristé en pensant que les seuls repas que je pouvais me payer étaient celui que je venais de rejeter. J'avais beau avoir économisé longtemps, je manquais toujours d'argent. Un instant d'inattention et j'étais déjà en train de m'imaginer déguster de nombreux mets plus délicieux les uns que les autres. Ce fut la jeune femme aux mèches blanches qui me fit sortir de ma rêverie culinaire. Je pensais beaucoup trop à la nourriture ces derniers temps.

« Eh bien, je suis assez curieuse de... savoir ce que tu sous-entendais par "on est plus calme que tout à l'heure" ? Où et quand nous as-tu vu ? »

Ah oui ! Les deux jeunes femmes, elles avaient besoin de moi. Elles avaient donc tout oublié de leur folie. Voilà donc ce qu'elles cherchaient : leur souvenir. Ça devait être troublant d'oublier tout une soirée comme ça. Mon interlocutrice plongea son regard dans le mien et je ne pus qu'admirer ses beaux yeux bleus cristallins qui cherchait une réponse en moi. Je savais pas trop par quoi commencer. Je devais leur parler de leur malaise, ça semblait évident, tout partait de là. Alors que je m’apprêtais à lui répondre, je me stoppais net. Deux grands yeux violets me scrutait. Violets ? Oui c'était bien ça. Voilà qui était rare, à vrai dire, je n'en avais jamais vu, pendant un instant je fus hypnotiser par ce regard si atypique. Pour me reprendre, j'attrapais mon assiette de soupe et en bus une cuillerée. Je manquais de m'étouffer, le goût était toujours le même : atroce. Je reposais ma cuillère quand la jeune femme aux yeux violets pris la parole.

« Fais tu partis des gens qui nous poursuivaient ? »

Les gens qui les poursuivaient ? Ah oui ! Les employés de l'autre auberge. Pas vraiment dangereux, mais juste en colère. Ils étaient près à leur faire payer cher leur folie, en argent bien sûr. Ils n'avaient pas l'air violents. Effectivement, la taverne avait perdu des clients, dont moi, et puis, il y avait eu de la casse de vaisselle et d'autres détails. Mon expérience de serveuse m'assurait qu'ils allaient perdre pas mal d'argent avec cette histoire, sans compter leur image, ce n'était pas une taverne de luxe pour rien. Elles avaient vraiment fait fort. Mais bon, quand on s'y connaît dans le métier, une soirée qui tourne mal est vite rattrapée grâce aux soirées suivantes.

« Hmmmm, non... »

Je ne savais pas trop comment m'y prendre pour leur expliquer. Mais mon ton hésitant que je venais d'employer était à proscrire. Elles ne se souvenaient de rien, je ne pouvais pas me permettre d'hésiter. Maintenant que je m'étais lancée, plus question de reculer. C'était un peu comme les histoires que racontaient les voyageurs, sauf que eux pouvaient déformer leur propos sans problème, mon histoire, elle, devait être une copie conforme de ce qui c'était passé. Pas question de les embrouiller. Je repris une cuillère de soupe, en me forçant. Puis je pris un air sérieux et me lançait dans mon récit.

« Laissez moi vous raconter depuis tout le début. Je vous ai croisé quelques heures plus tôt dans une taverne de luxe, à quelques pas d'ici. Vous étiez toutes les deux en train de déguster un dessert qui avait l'air succulent. Jusque là, rien de plus normal. Puis soudainement, vous vous êtes évanouies sans raison, surprenant quelques clients dont moi. Mais, vous vous êtes vite remises sur pied. Mais vous étiez... disons différentes, folles j'irais presque jusqu'à dire. Vous vous êtes mises à rire et avez commencé à mettre toute la taverne sans dessus dessous. Jusque là, rien de plus normal. » répétais-je avec humour en retenant un rire, puis me repris, la situation n'avait rien de drôle. « Après ça, c'est devenu plus confus, vous vous êtes battues avec le personnel de l'auberge et vous avez finalement pris la fuite. Vu le bazar que vous avez causé, les employés ont du vous suivre longtemps. Comme l'auberge était en désordre, je suis partie à la recherche d'un endroit plus calme. Alors que je savourais ma délicieeeeeeeeuse soupe, je vous ai vu arriver. La suite vous la connaissez. »

Bien sur, je n'avais pas pu m'empêcher de parler plus fort en évoquant ma soupe pour que le serveur l'entende. Et j'accompagnais ma remarque d'une bouchée de mon potage, cette fois en exagérant ma mine de dégoût pour aller à l'encontre de ma précédente remarque. C'était peut-être pas le meilleur moment pour faire de l'humour mais je n'avais pas pu m'en empêcher. J'attendis donc le réaction des deux inconnues en mangeant ma soupe, m'habituant peu à peu au goût de celle-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2682-chroniques-de-l-aventureuse-sh
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10616
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Ven 11 Mar 2016 - 22:38



Luna se permit une question supplémentaire, faisait-elle partie des personnes les poursuivant ? Une interrogation juste, Neleam ne put qu’approuver d’un signe de tête. Elle croisa ses mains sur la table et les regarda, attendant la réponse de Shadita.

« Hmmmm, non... »

Neleam haussa un sourcil et quitta ses mains du regard afin de le porter sur la jeune femme. Elle était jeune et semblait presque fragile. Ses yeux dégageaient une forte volonté, mais en opposition elle paraissait perdue. Lui laissant un peu de temps pour ordonner ses pensées, la guerrière se fit patiente et attendit la suite, qui finit par arriver.

« Laissez-moi vous raconter depuis tout le début. Je vous ai croisé quelques heures plus tôt dans une taverne de luxe, à quelques pas d'ici. Vous étiez toutes les deux en train de déguster un dessert qui avait l'air succulent. Jusque là, rien de plus normal. »

Shadita s’était lancée dans son récit et Neleam avait baissé la tête. Le récit commençait tranquillement et sans incident. En y réfléchissant, elle croyait se souvenir de cette tête blonde dans l’auberge, mais peut-être n’était-ce que le fruit de son imagination. Regardant de nouveau ses mains, un point qu’elle pouvait fixer sans mettre personne mal à l’aise elle écouta d’une oreille tendue la suite de l’histoire, laissant son esprit divaguer. Ce fil conducteur lui permettrait certainement de faire remonter des souvenirs en elle. Ce fut le gout du chocolat qui lui revint en premier en mémoire. C’était flou, surtout des sensations. Elle se sentait bien, et le dessert était délicieux, elle avait partagé avec Luna, elles riaient.

« Puis soudainement, vous vous êtes évanouies sans raison, surprenant quelques clients dont moi. Mais, vous vous êtes vite remises sur pied. Mais vous étiez... disons différentes, folles j'irais presque jusqu'à dire. Vous vous êtes mises à rire et avez commencé à mettre toute la taverne sans dessus dessous. Jusque là, rien de plus normal. »

Neleam eut un petit sourire crispé, amusée par cette fille qui narrait un récit captivant avec humour. Malheureusement, ce récit était trop important pour elle pour qu’elle puisse se laisser porter totalement par cette histoire. Elle devait forcer ses souvenirs.
Folles…
Neleam se souvenait d’avoir ri, mais n’était-ce pas avant le dessert ? Et ce bruit de vaisselle cassée, était-ce uniquement son imagination ? Elle se voyait parfaitement renverser tables et chaises, mais son instinct lui criait que ce n’était pas son propre souvenir. Elle n’arrivait pas à re-visualiser la scène. Elle sentait la douceur du bois sous ses mains, tout le mobilier était assez précieux. L’avait-elle fracassé ? Cette violence… Elle devait absolument la ressentir. Si elle réussissait à ressentir ces bouillonnantes sensations, peut-être pourrait-elle se laisser emporter par ce torrent d’émotions.

« Après ça, c'est devenu plus confus, vous vous êtes battues avec le personnel de l'auberge et vous avez finalement pris la fuite. Vu le bazar que vous avez causé, les employés ont dû vous suivre longtemps. Comme l'auberge était en désordre, je suis partie à la recherche d'un endroit plus calme. Alors que je savourais ma délicieeeeeeeeuse soupe, je vous ai vu arriver. La suite vous la connaissez. »

Neleam rouvrit les yeux. Elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle les avait fermés… Elle regarda dorénavant Shadita, qui venait de finir son récit.
Soupirant, la guerrière sentait que la jeune femme disait vrai, bien qu’elle n’ait aucune preuve matérielle.

-Eh beh… Belle histoire.


Ce fut tout ce que Neleam fut capable de dire. Elle se sentait confuse. Elle tentait si ardemment de se souvenir, mais ça restait désespérément vide.
La guerrière regarda Shadita et la remercia. Elle se leva et annonça aux deux demoiselles qu’elle sortait prendre l’air. Seule.

Quittant la salle d’un pas pressé, la jeune femme esquiva souplement un serveur qu’elle n’avait remarqué qu’au dernier moment et tira la lourde porte. Dehors, il pleuvait. Encore.
Bien décidée à attraper en fin de compte cette fichue pneumonie, Neleam sortit et leva la tête vers le ciel. La rue était déserte, le ciel obscur. Jour ou nuit, Neleam n’arrivait pas vraiment à la savoir et elle s’en moquait. Les gouttes s’abattaient avec force sur son visage. Comme des coups de fouet. Et cette pluie glaciale qui pénétrait jusqu’au plus profond de ses os. Elle resta immobile les yeux fermés, savourant cette douleur. Qu’avait-elle fait ? Pourquoi ne pouvait-elle pas se souvenir ?

Laissant les larmes couler le long de ses joues, la jeune femme vacilla sur ses jambes, avant de se contraindre à rester debout. Mieux encore, elle avança. Un pied devant l’autre, elle se mit à courir. La pluie devait probablement être devenue grêle. Ça lui faisait un mal de chien, mais lorsqu’elle courait, son esprit s’emballait. Elle se sentait désorientée et avait l’impression de revivre sa folle course de la nuit passée. Dans les rues elles déambulaient. Elles courraient et gesticulaient. C’était flou, mais une fois de plus, ce n’était que des sensations. Il pleuvait. Devant elle apparut un lieu magique, de la lumière s’en échappait, ça semblait chaleureux et.. Tout à fait ce dont elle avait besoin. D’un coup de pied bien placé, elle ouvrit la porte à la volée.
Puis elle ouvrit les yeux. Elle était revenue dans l’auberge miteuse où l’attendaient Luna et Shadita. Reprenant conscience de la réalité, la guerrière fronça les sourcils et observa la porte. S’y trouvaient deux traces de bottes. Un sourire vint éclairer son visage fatigué et elle partit s’assoir à la table des deux jeunes filles. Ses vêtements étaient trempés, elle dégoulinait. Tous dans la pièce la regardaient d’un drôle d’air.

Après s’être assise en grelottant, Neleam s’adressa à Luna.

-Je me souviens de notre course… dehors. Et notre entrée ici. C’est très flou… Mais je pense qu’on tient-là déjà une piste. On devrait aller discuter avec le propriétaire du lieu, afin de nous assurer d’avoir réglé … euh… nos… dettes. Ensuite on retournera à l’auberge. C’est là-bas que tout a commencé, je suis certaine qu’on y trouvera les informations qu’il nous manque.

Elle attendit la réaction de Luna. Le choix serait le sien. Mais la guerrière avait envie d'un lit douillet et d’un repas chaud, or leur lieu actuel ne lui inspirait pas confiance, d’ailleurs les grimaces de Shadita lorsqu’elle mangeait son potage étaient on-ne-peut-plus explicites.
Prête à lever le camp, Neleam proposa à Shadita de les accompagner. Elle saurait reconnaitre les personnes présentent dans la salle au moment de leur… passage dans la folie, et leurs éventuels poursuivants. Et la brune se dit qu’elle n’aurait certainement pas les moyens de rembourses la totalité des dégâts, elle allait probablement devoir s’endetter, ou se mettre au service de l’aubergiste pendant un petit bout de temps afin de régler son ardoise, un repas supplémentaire ne devrait pas faire grande différence… C’est sur cette pensée légèrement sombre que Neleam se mit en marche en direction de l’auberge.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Apprenti__Membre
avatar
Féminin Âge : 15
Autre(s) Compte(s) : xxx
Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2015
Apprenti__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme âgée de 18 ans
Aptitudes: Elle est rapide, agile
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Dim 20 Mar 2016 - 11:07

Shadita commença alors son récit :

- Laissez moi vous raconter depuis tout le début. Je vous ai croisé quelques heures plus tôt dans une taverne de luxe, à quelques pas d'ici. Vous étiez toutes les deux en train de déguster un dessert qui avait l'air succulent. Jusque là, rien de plus normal. Puis soudainement, vous vous êtes évanouies sans raison, surprenant quelques clients dont moi. Mais, vous vous êtes vite remises sur pied. Mais vous étiez... disons différentes, folles j'irais presque jusqu'à dire. Vous vous êtes mises à rire et avez commencé à mettre toute la taverne sans dessus dessous. Jusque là, rien de plus normal.  Après ça, c'est devenu plus confus, vous vous êtes battues avec le personnel de l'auberge et vous avez finalement pris la fuite. Vu le bazar que vous avez causé, les employés ont du vous suivre longtemps. Comme l'auberge était en désordre, je suis partie à la recherche d'un endroit plus calme. Alors que je savourais ma délicieeeeeeeeuse soupe, je vous ai vu arriver. La suite vous la connaissez.

Luna avait écouté attentivement, mais toujours rien ne lui revenait. Elle se souvenait du dessert, du serveur, mais après c’était le trou noir. Neleam se leva et sortit, sûrement pour essayer de se souvenir. La jeune fille resta seule avec Shadita, elle aurait, elle aussi, voulut prendre l’air, mais elle ne pouvait pas laisser leur éclaireuse seule, elle trouvait cela trop malpolie, alors elle resta.

Elle ferma les yeux et essaya de se remémorer la soirée. Elle vu le dessert qu’elle avait partagé avec Neleam et puis plus rien. Elle se concentra et avec un peu d’effort elle eu un petit flash, elle se voyait, lançant de la vaisselle en tous sens. Luna ne savait pas si cette image était le fruit de son imagination où une image réelle. Elle rouvrit les yeux, son amie n’était pas revenue et Shadita était toujours devant elle.

- Merci.

La jeune fille eue du mal à prononcer ce mot. Elle n’arrivait pas à digérer ce quel venait d’entendre.
Neleam revint, peu après, trempée et revint s’asseoir, sous les regards interrogateurs des clients.

-Je me souviens de notre course… dehors. Et notre entrée ici. C’est très flou… Mais je pense qu’on tient-là déjà une piste. On devrait aller discuter avec le propriétaire du lieu, afin de nous assurer d’avoir réglé … euh… nos… dettes. Ensuite on retournera à l’auberge. C’est là-bas que tout a commencé, je suis certaine qu’on y trouvera les informations qu’il nous manque.

Luna acquiesça doucement. C’était une bonne idée, en revoyant les lieux, peut être se souviendrait elle de quelque chose. Elle se leva avec quelques difficultés et se dirigea vers le comptoir. Elle prit une grande inspiration et elle se lança.

- Hum, vous êtes le propriétaire, non ? L’homme acquiesça durement, je pense que vous vous souvenez de nous, nous voulions savoir à combien s’élevait le montant de toutes les choses que nous avons massacrées…..

- Laisser tomber, cela n’a pas d’importance, le plus important c’est que vous soyez « guéries ».

La jeune fille hocha gravement la tête, elle ne partirait pas sans laisser quelque chose à cet aubergiste. Elle observa Neleam, celle-ci voulait retourner dans leur lieu de rencontre, alors elles se mirent en route. Shadita voudraient sûrement les accompagner, alors elle ne posa pas la question.

En partant,  Luna posa discrètement une petite bourse sur le comptoir et elles partirent, à la recherche de leur passé.

La nuit était déjà bien avancée, le jour se lèverait dans quelques heures. Il pleuvait toujours, mais cela, elle s’en fichait. Le lieu, lui rappelait vaguement quelque chose, mais rien de très précis, alors elle ferma les yeux, espérant un nouveau flash, plus long et plus précis. Elle attendit un moment comme ça, sous la pluie, les yeux fermés, mais elle le voulait se flash, elle voulait se rappeler, elle voulait savoir.

Enfin, il apparut, elle se vit courant comme une folle, aux côtés de Neleam, des gens les poursuivaient, brandissant des….. Des verres, des morceaux de bois où tout autre arme improvisées, puis l’image disparut. La jeune fille essaya de la rattraper et de poursuivre mais il était déjà trop tard.

Doucement, elle rouvrit les yeux. Ses amies avaient commencés à avancer et elle les rattrapa en quelques enjambés.  

- J’ai vu quelque chose, moi aussi, mais je ne sais pas si c’est réel ou si je l’ai imaginé.

La jeune voyageuse détestait cette situation, ne pas connaître son passé, dépendre de personne qu’elle ne connaissait presque pas. Elle secoua la tête, elle n’arriverait à rien si elle partait défaitiste.

Elles étaient seules dans les rues et c’est Shadita qui les conduisit jusque la fameuse auberge. Il pleuvait toujours et elles avaient pressés le pas jusqu’ici. Ses habits étaient trempés et lui collaient à la peau, une sensation très désagréable. Luna se souvenait vaguement d’être entré ici, cela ne remontait pas à si loin, juste quelques heures. Elles poussèrent doucement la porte et entrèrent dans la salle où tout avait commencé.  

Sans le vouloir, cela activa sa mémoire et une autre image lui vint à l’esprit. Elle était assise aux côtés de Neleam et elle se vit s’évanouir après avoir manger quelques bouts du dessert, puis se réveiller, ses yeux violets brillants d’une folie passagère. Luna ne se reconnaissait pas, ce n’était plus elle qui lançait de la vaisselle, renversait des tables et tout ce qui lui passaient sous la main, non c’était impossible.

Elle retourna à la réalité quand le flash se termina sur leur sortie. Une question s’immisça alors dans son esprit, qu’est ce qui avait provoqué cet élan de folie ? Le dessert, la fatigue, la pluie, beaucoup d’hypothèse s’entremêlaient, mais aucune ne lui convenait. La jeune fille se tourna vers Neleam.

- J’ai eu un flash, mais, je ne comprends pas, qu’est qui a put provoquer tout cela ?

Elle continua à observer la salle, elle y reconnut le serveur nain et quelques clients qu’elle pensait avoir vu plus tôt. Peut être était ce le nain, qui les avaient drogués, mais elle ne croyait pas non plus à cette hypothèse, il devait y avoir une raison, plus simple et sûrement plus logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itinérant__Membre
avatar
Féminin Âge : 18
Autre(s) Compte(s) : Nalia Mohan
Messages : 101
Date d'inscription : 02/01/2015
Itinérant__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Adolescente de 19 ans
Aptitudes: Maîtrise plus ou moins le poignard mais n'est pas très aguerrie.
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Sam 26 Mar 2016 - 0:55




« Eh beh… Belle histoire. »

Je finis ma cuillère de soupe et me redressai pour regarder la plus âgée des deux inconnues qui me remerciait. Elle avait l'air perdue, je me rendis compte que ça importait vraiment à leurs yeux de se souvenir de ce qu'il s'était passé. Je n'avais jamais connu ce qu'elles ressentaient actuellement, la sensation d'avoir une partie de son passé arraché à ses souvenirs. Celle qui m'avait remerciée nous annonça qu'elle allait prendre l'air et ainsi je me retrouvais seule avec la plus jeune des inconnues.

Devinant cette fois que je devais garder le silence, je me contentais de boire mon potage, le regard tourné vers mon bol. Je me doutais qu'elles avaient toutes les deux besoin de digérer cette nouvelle, sans qu'une petite sotte ne vienne les embêter.

« Merci. »

Je redressai la tête, puis lui adressai un grand sourire. Je me doutais que c'était loin d'être facile pour elle de se fier à une inconnue comme moi, j'aurais aimé pouvoir leur apporter plus de détails mais la scène avait été floue pour moi, je n'étais pas bien réveillée quand tout ça leur était arrivées. C'est à cet instant que revint l'autre femme. Elle retourna s’asseoir à nos côtés, totalement trempée de la tête aux pieds. Elle grelotta, et je la plaignais en me rappelant ma mésaventure sous la pluie de tout à l'heure.

« Je me souviens de notre course… dehors. Et notre entrée ici. C’est très flou… Mais je pense qu’on tient-là déjà une piste. On devrait aller discuter avec le propriétaire du lieu, afin de nous assurer d’avoir réglé … euh… nos… dettes. Ensuite on retournera à l’auberge. C’est là-bas que tout a commencé, je suis certaine qu’on y trouvera les informations qu’il nous manque. »

Je l'écoutais avec attention, ça n'avait beau pas me concerner, je les trouvais très amicales et je désirais encore les aider. Leur histoire m'avait finalement intéressée plus que je ne le pensais. Je regardais Luna acquiescer, elle avait raison de suivre son idée. C'était sans doute la meilleure chose à faire pour l'instant. Peut-être retrouveraient-elles leurs souvenirs en y allant et réussiraient-elles à découvrir le fin fond de l'histoire.

Elles me proposèrent de les accompagner, je n'hésitais pas et remettais ma cape sur le dos prête à repartir. Je laissai une petite pièce sur la table qui était sans doute bien généreux par rapport à la valeur de la soupe, puis attendit à l’extérieur le temps que les deux jeunes femmes règlent leur compte elle aussi. Je frissonnai en découvrant la pluie qui n'avait cessé de tomber depuis des heures, comme par hasard, ce jour-là, il fallait qu'il pleuve !

Je les guidais vers la taverne d'un pas rapide, en maudissant le mauvais temps, j'étais totalement trempée, la cape n'y changeait rien. Heureusement, le trajet fut assez court. Je retirais ma cape, dés que je passais la porte, celle-ci était alourdie par l'eau de la pluie et je me sentais plus légère sans. Je laissais les deux jeunes femmes visiter un peu les lieux et essayer de se remémorer ce qu'il s'était passé. Ne sachant que faire, je me contentais de rester à côté d'elles, silencieuse. La jeune femme au yeux violets se tourna vers son amie pour lui poser une question des plus pertinentes.

« J’ai eu un flash, mais, je ne comprends pas, qu’est qui a put provoquer tout cela ? »

Effectivement, tout cela était étrange. On ne tombe pas dans la folie sans raison, quelque chose ou plutôt quelqu'un avait déclenché tout ça. Je souhaitais les aider mais je n'avais pas vraiment d’informations. A vrai dire, avant qu'elles ne fassent du vacarme, je les avais à peine observer. J'essayais de me remémorer un peu la scène. Il y avait eu de la musique, puis je m'étais endormie.

« J'aurais adoré vous donner plus de détails mais j'ai fini par m'assoupir alors je n'ai pas vu grand chose. Je me suis réveillée quand cet homme bizarre a fait grincer sa maudite fourchette, quel son désagréable ! »

J'accompagnai ma réplique d'une mine énervée. Quel malpoli il avait été cet homme ! Je soupirais et laissais les deux femmes réfléchirent seules, je ne pouvais plus les aider désormais, si ce n'était que de leur rappeler où elles étaient assises. Je mis donc à arranger mes cheveux qui était mouillés sur le devant en attendant que les souvenirs des deux inconnues reviennent.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t2682-chroniques-de-l-aventureuse-sh
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10616
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Dim 27 Mar 2016 - 11:16



La salle était peu remplie.
Neleam ressenti la même sensation de douceur chaleureuse que lorsqu’elle y était entrée dans l’après-midi. La pluie l’avait plus trempée cette fois-ci, restait à espérer que ses affaires étaient toujours dans sa chambre.

« J’ai eu un flash, mais, je ne comprends pas, qu’est-ce qui a pû provoquer tout cela ? »


Neleam fronça les sourcils. Si le dessert qu’elles avaient partagé était le dernier vestige de leur lucidité, il avait dû être empoisonné. Mais dans une auberge d’une telle prestance ! Le cuisinier y serait-il pour quelque chose … ? Le serveur étrange qui leur avait apporté leur dessert ? Quelque chose ne cadrait pas mais la jeune femme n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce qui la dérangeait. Peut-être toute cette histoire en fin de compte. Le fait qu’elles soient devenues folles et qu’elles aient perdu la mémoire. Ca n’avait absolument aucun sens. Qui aurait fait ça et surtout… Pourquoi ?
Le chevalier sortit soudainement de ses pensées, Shadita était en train de parler et elle n’avait pas écouté le début.

… quand cet homme bizarre a fait grincer sa maudite fourchette, quel son désagréable !


Neleam frissonna, elle se souvenait de ce moment. Un bruit désagréable, qui lui avait dressé les cheveux sur la tête et elle avait fusillé le type étrange du regard.
Mais la jeune femme ne se plongea pas dans ses souvenirs, la silhouette qui se dirigeait à vive allure vers elles était porteur de mauvais présages.

Il s’agissait d’un homme d’une petite quarantaine d’année, aussi large qu’un thül et encore plus grand. Où les thüls portaient généralement une chevelure abondante et un style vestimentaire particulier, cette armoire était totalement chauve, bien qu’en réalisé un fin duvet blond recouvrait son crâne, et des vêtements propres faits sur mesure à n’en pas douter. Outre sa tenue qui laissait penser à un homme de bonne naissance, il ne faisait aucun doute que ce type était plutôt… hostile. Et musclé. Très musclé.
Neleam dégluti et s’avança vers lui, se mettant devant les deux jeunes femmes qui l’accompagnaient. Elle doutait pouvoir arrêter un tel mastodonte par la force, mais elle devait tenter quelque chose. Elle choisit donc une de ses armes préférées, la parole.

-euh… Bonjour ?


Aucune réaction sur le visage de l’homme. Ses traits étaient toujours aussi crispés. Il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait d’un gros bras de l’aubergiste qui avait pour but de mettre hors d’état de nuire les individus perturbateurs. Redoublant d’effort, et accélérant sa vitesse de locution le chevalier reprit.

-Désolée pour tout ce qu’on a pu faire plus tôt d’ans l’après-midi, on n’était pas nous même ! Vous nous avez droguées, j’ignorais quelle était votre but, on ne cherche pas de conflit mais seulement des réponses et… l’homme était maintenant sur elle, elle sentait l’air se froisser à son approche. On-est-prêtes-à-rembourser-à-la-hauteurs-des-dommages-qu’on-vous-a-causé.

Neleam avait les yeux écarquillés, l’homme se trouvait maintenant à quelques millimètres d’elle et s’était finalement immobilisé. Ses yeux bruns dénudés de toute trace de sympathie la dévisageaient avec attention.
Mal à l’aise, la jeune femme tentant un pauvre sourire, histoire de le convaincre de ses bonnes intention et il jeta un coup d’œil aux deux autres demoiselles qui se trouvaient derrière elle. Il n’avait pas bougé d’un poil. Seuls ses yeux étaient en mouvement. C’était plutôt… étrange. Finalement, après de longues secondes, qui parurent des minutes à Neleam, il leur fit signe de le suivre.
Soulagée, la demoiselle jeta un coup d’œil à ses compagnes et grimaça. Elles feraient mieux de ne pas trop tarder, elle doutait que ce type ait une grande patience….
Lui emboitant le pas, ils se dirigèrent vers les escaliers et montèrent au dernier étage.

L’homme toqua avec une étonnante délicatesse compte tenue de la taille de ses mains et la force contenu dans le moindre de ses doigts. Une voix rauque lui répondit et il ouvrit la porte.
C’était à elles d’entrer.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende
Chevalier__Membre
avatar
Féminin Âge : 24
Autre(s) Compte(s) : Caym Cali
Messages : 10616
Date d'inscription : 28/11/2010
Chevalier__Membre

Mon personnage
Sexe et âge: Femme de 26 ans
Aptitudes: Guerrière émérite, grande conteuse et résiste bien à l'alcool.
MessageSujet: Re: j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna] Dim 31 Juil 2016 - 18:14


Neleam était abasourdie.
Elle observait l'homme qui était assis derrière son bureau. Il avait les traits tirés, sa chevelure clairsemée lui donnait une quarantaine d'années. Il venait d'expliquer à Neleam et Luna que c'était lui qui les avait droguées, il avait besoin de leur aide, et comme elles avaient décliné ses invitations, il avait du passer à l'action sans leur consentement.
Son auberge, bien que prestigieuse, faisait faillite, il avait de plus en plus de mal à la tenir à flot, mais il s'agissait d'un héritage familial, son père n'attendait que sa réussite. Pour d'obscures raisons, que Neleam n'avaient pas écouté, il avait songé que si des personnes faisaient du grabuge dans son établissement, sa réputation en pâtirait, sans qu'il en soit pour autant responsable. Il pourrait ainsi fermer boutique, tout en recevant des aides, et la compassion de tous.
Traduction : parce qu'il avait mal fait son travail, c'était Luna et elle qui allaient en payer le prix fort.
Il ne demanderait aucun dédommagement, mais il était évident que leur réputation en avait pris un sacré coup. Pour se faire pardonner, il leur proposa de leur offrir le dîner, ce que Neleam déclina en faisant fi de la politesse, ainsi que de leur donner un lit pour passer la nuit. Dès le lendemain, elles allaient devoir partir, pour leur propre bien.

Neleam était furieuse. Mais elle était surtout sidérée. Comme ce genre de chose pouvait arriver ? Elle secoua la tête, incapable d'articuler un mot. Ses camarades se remirent plus rapidement de la surprise et purent répondre au dingue, car c'est ce qu'il était.
Ils se quittèrent bons amis, enfin, autant que possible. La guerrière avait fusillé l'homme du regard pendant toute la discussion, et avait beaucoup de mal à calmer sa colère. En partant, elle se retourna et demanda d'une voix forte, ce qu'il les avait fait ingérer. Quelles étaient les plantes capables de produire un tel effet sur les hommes ? Il lui répondit d'une voix tremblotante. Elle hocha la tête puis sortit.
Elle s'excusa auprès de ses "amies", elle avait besoin de prendre l'air et d'être seule. Elle serra rapidement Luna dans ses bras, la pauvre avait vraiment vécu un enfer, puis elle tourna les talons et sortit. Elle reviendrait dormir à l'auberge, mais plus tard, pour le moment elle devait évacuer sa colère et sa frustration. Peut-être voyagerait-elle avec Luna et Shadita, les jeunes femmes étaient d'une agréable compagnie, mais dans l'immédiat, Neleam aurait été capable de commettre des erreurs irréparables. Elle était dans une colère froide, elle distinguait à peine ce qui l'entourait, et ce n'était pas à cause de la pluie.


C'est pas facile de savoir pourquoi,
Pas facile, pas possible de compter sur soit.
Des fois je me dis je vais voyager,
souvent j'ai envie de rester là.

Elle est vieille mon histoire,
Je ne suis pas le premier à penser ça.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.forumactif.fr/t1995-neleam-une-femme-de-legende

j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» j'ai envie de rester là, on va donner de la voix [Nel -Luna]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Ewilan :: Terres de l'Est :: Lac Chen et ses rivages-